Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

GettyImages_890325362__1_.0

Le procureur spécial chargé de l’enquête a ajouté deux nouveaux chefs d’accusation à ceux qui pèsent déjà sur l’ancien président de la campagne présidentielle de Donald Trump: entrave à la justice et complot pour entraver la justice. La nouvelle inculpation de Paul Manafort est liée à ses efforts présumés pour suborner des témoins qui ont été révélés plus tôt cette semaine. Manafort était déjà accusé de blanchiment d’argent, lobbying illégal, fraude fiscale et bancaire, et parjure.

Robert Mueller a également inculpé un partenaire de Manafort, Konstantin Kilimnik, pour entrave à la justice et complot pour entraver la justice. D’origine ukrainienne, Kilimnik est un ancien interprète au sein de l’armée russe. Soupçonné d’être un agent de Moscou, il a notamment servi d’intermédiaire entre Manafort et l’oligarque russe Oleg Deripaska, un proche de Vladimir Poutine.

Manafort et Kilimnik sont accusés d’avoir tenté d’inciter des témoins de faire de faux témoignages sur leur rôle au sein d’un groupe de lobbyistes que les deux hommes avaient mis sur pied pour défendre les intérêts de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovytch en 2012 et 2013. Selon Mueller et son équipe, ils voulaient cacher le fait que ces lobbyistes européens avaient oeuvré de façon secrète et illégale aux États-Unis.

Un juge fédéral pourrait décider dès la semaine prochaine de mettre un terme à la résidence surveillée dont jouit Manafort dans l’attente de son procès (moyennant une caution de 10 millions de dollars). Il pourrait décider de l’envoyer en prison, un scénario susceptible de convaincre Manafort que le temps est venu pour lui de collaborer avec Robert Mueller.

Paul Manafort connaît plusieurs secrets de la campagne présidentielle de Donald Trump, dont la nature exacte des échanges lors de la rencontre du 9 juin à la Trump Tower entre des proches du futur président et des représentants russes.

Rappelons que Manafort a travaillé sans salaire pour Donald Trump à une époque où il était lourdement endetté. Deripaska était l’un de ses plus sérieux créanciers. Dans un échange de courriels avec Kilimnik durant l’été 2016, Manafort a laissé entendre qu’il était prêt à utiliser sa position de président de la campagne du candidat républicain pour régler ses dettes avec l’oligarque russe qui faisait l’objet de sanctions économiques.

Manafort a été viré après des révélations médiatiques sur les versements secrets de plusieurs millions de dollars qu’il aurait reçus de Viktor Ianoukovytch.

(Photo Getty Images)

37 réflexions sur “Paul Manafort finira-t-il par collaborer?

  1. Navy dit :

    Probablement s’il voit qu’il ne peut pas obtenir la grâce présidentielle.

    1. Dekessey dit :

      Justement. Il s’en contre-fiche, de même que Flynn et tout le reste.

    2. duquettegilbert dit :

      @ Navy

      Probablement s’il voit qu’il ne peut pas obtenir la grâce présidentielle.

      Moi je dirais plutôt le contraire, il collaborera s’il croit avoir la grâce Présidentielle.

  2. P-o Tremblay dit :

    En quoi la prison fait peur si le président peur vous gracier?

    1. Richard Hétu dit :

      La question a un certain mérite. Mais dans le cas qui nous intéresse on parle de la prison dès la semaine prochaine dans l’attente du procès.

      1. fchenard dit :

        On ne peut imaginer un pardon présidentiel autant utilisé à des fins personnelles et partisanes. Je ne peux pas croire que cela ne soulèverait les reproches de TOUT le Congrès et serait laissé sans conséquence. Mais bon, cela ne serait pas la première fois que je n’en croirais pas mes yeux ni mes oreilles devant cette présidence qui n’est qu’une mauvaise parodie et une abomination sans nom.

      2. NStrider dit :

        À moins que ma mémoire ne me joue des tours, je crois que M. Manafort est accusé de crimes commis à l’encontre des lois de l’état de NY et que conséquemment le pouvoir de pardon du président ne s’applique pas. Si l’on retire cette inconnue de l’équation quels sont les éléments qui l’inciterait à ne pas collaborer avec M. Mueller ?

      3. Richard Hétu dit :

        Votre mémoire vous joue des tours. Manafort doit répondre à des accusations devant des tribunaux fédéraux de Washington et de Virginie.

      4. NStrider dit :

        En effet, comme M Manafort est un homme fort occupé, j’avais amalgamé l’ensemble des poursuites auxquelles il fait face, à des délits au niveau de l’état de NY.
        https://mobile.nytimes.com/2017/10/30/business/trump-manafort-pardon-new-york-state-vance.html

        Qui sait peut-être qu’entre le DA de NY et M. Mueller il pourrait y avoir des ententes pour « inciter » M. Manafort à témoigner dans l’affaire fédérale?

    2. Léo dit :

      Ce n’est pas sûr que Trump ait envie de gracier Manafort, au contraire, on dirait qu’il essaie de s’en éloigner le plus possible du style « J’ai rien à voir avec cette personne que je ne connais même pas » :

      «Paul Manafort came into the campaign very late and was with us for a short period of time (he represented Ronald Reagan, Bob Dole & many others over the years), but we should have been told that Comey and the boys were doing a number on him, and he wouldn’t have been hired! »
      Trump, le 3 juin 2018.

  3. Henriette Latour dit :

    Un de moins. J’espère que ça ne s’arrêtera pas là.

  4. joslapatate dit :

    And the plot thickens…Quelle saga!!

  5. Loufaf dit :

    Il va essayer d’arrêter l’enquête de Mueller, ça devient trop dangereux pour lui.Sauf qu’il aura l’air d’un vrai coupable.Si t’es vraiment innocent, tu ne devrais pas avoir peur que la vérité éclate au grand jour.Nous verrons dans les jours à venir, ce que son sénile d’avocat va trouver comme imbécilités à lancer sur la place publique pour défendre le despote in chief des USA.

    1. kyrahplatane dit :

      Trump agi déjà comme quelqu’un de coupable a fore de de répéter No collusion.

  6. Apocalypse dit :

    Pour ce qui est d’un pardon, pas certain, pas certain. On vient de porter de nouvelles accusations contre Manafort, et de lourdes à part de cela, alors Donald Trump devra y penser très sérieusement avant de la pardonner, car ça risquerait fort de déclencher toute une tempête.

    Dans ce dossier de Manafort, il est bien possible que Donald Trump soit coincer quoiqu’il fasse ou ne fasse pas.

    Comme le mentionne M. Hétu dans son billet, les nouvelles accusations risque fort de se traduire par la prison très, très rapidement. De plus, mentionnons qu’il risque fort de recevoir une peine de prison jusqu’à la fin de ses jours … OUCH. Je mets un deux qu’il va conclure un deal avec M. Mueller et vider son sac.

    1. sorel49 dit :

      En se mettant à table , Manafort racontera sa version de la réunion du 9 juin 2016. Ce sera sa version versus celles de Trump Jr. et de Jared, ou plutôt la version améliorée de celle dictée par l’Andouille.
      La polémique reprend de plus belle.

    2. InfoPhile dit :

      Je ne parie pas avec vous, même que je souhaite que vous ayez raison.

      Perso, tant que je ne le verrai pas menottes aux poings, j’entretiendrai quelques inquiétudes. Au moins on devrait être fixé dans peu de temps.

  7. Apocalypse dit :

    @Loufaf

    ‘Il va essayer d’arrêter l’enquête de Mueller’

    Je ne crois pas que Donald Trump puisse pardonner à Manafort et ce dernier pourrait lui faire très mal s’il collabore avec M. Mueller, alors le président va sans doute jongler fortement avec l’idée de couper court à l’enquête du procureur spécial et de le sortir de l’équation. Ca va déclencher une tempête, mais les républicains ne bougeront sans doute pas et il pourrait survivre.

  8. Danielle Vallée dit :

    Je ne crois pas que Trump va oser gracier Paul Manafort.
    Ce serait en soi une entrave à la justice dans le dossier qui le concerne lui.
    Le Congrès et le sénat vont se diriger vers la destitution s’il fait cela.
    Et la personne la plus importante pour Trump, c’est Trump.
    Trump va juste continuer à insister qu’il connait à peine Manafort.

  9. Syl20_65 dit :

    Du b’en bon monde autour de la racaille. Et Rodovan et sa chum Paquerette qui nous font des leçons de morale et de valeurs. Misère!

  10. Guy LB dit :

    La question qui coiffe ce blogue
    a un intérêt certain, mais celle qui dérange mon sommeil (comme Trump, je ramène tout à moi) est
    « Mueller finira-t-il par s’attaquer à la racine du mal ? »
    en précisant — pour que ce soit clair — que cette racine est, bien sûr, de couleur carotte (avec un peu la même forme aussi) et possède des capacités intellectuelles et une fibre morale très similaires.
    D’ailleurs, ces indices subtils ne pourraient-ils aiguiller M. Mueller sur la bonne piste ?
    Si quelqu’un connaît son adresse, n’hésitez pas à les lui refiler…

  11. Henriette Latour dit :

    La carotte est un légume racine. Pour ce qui est de la forme, j’aurais opté pour la poire.

  12. Rodavan dit :

    Quel est le but d’accusé un Ukrainien qui ne verra jamais l’intérieur d’un tribunal américain? Est-ce uniquement pour rajouter des noms se terminant en ‘ov’, ‘ski’ ou ‘ich’ pour donner l’impression que les russes sont vraiment dans le coup?

    Question à Papitibi, ou quelqu’un d’autre qui a pratiqué le droit, est-ce qu’un procureur peut faire sortir une fausse déclaration d’un accusé, sachant pertinemment bien qu’elle est fausse, pour essayer de piéger( entrapment) un suspect? Par exemple, est-ce que Mueller pourrait dire à Manafort « Je laisse tombé 2 des 3 accusations si tu me dis que tu as vu Putin et Trump entré dans la même toilette simultanément pendant la campagne » ou qq’ch dans le genre.

    1. Henriette Latour dit :

      Est-ce que vous le feriez?

    2. A.Talon dit :

      @ Rodovan.K 17h12
      «est-ce qu’un procureur peut faire sortir une fausse déclaration d’un accusé, sachant pertinemment bien qu’elle est fausse, pour essayer de piéger( entrapment) un suspect?»

      Êtes-vous sérieux??? On appelle ça de la FABRICATION DE PREUVE. Je ne sais pas comment ça se passe chez vous dans les Balkans mais ici c’est tout à fait ILLÉGAL. Plus même, c’est CRIMINEL. Même un enfant de cinq ans sait cela. Et ce qui est vrai au Canada l’est tout autant chez notre voisin du sud, issu de la même tradition juridique d’origine britannique.

      Extrait du code criminel canadien:

      «Fabrication de preuve

      137 Est coupable d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de quatorze ans quiconque, avec l’intention de tromper, fabrique quoi que ce soit dans le dessein de faire servir cette chose comme preuve dans une procédure judiciaire, existante ou projetée, par tout moyen autre que le parjure ou l’incitation au parjure.

      S.R., ch. C-34, art. 125.»

      http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/C-46/page-31.html

      1. Rodavan dit :

        Giulani disait pourtant sur Fox News que Mueller essayait de piéger Trump alors je me demandais si c’est ce à quoi il faisait allusion.

      2. loup2 dit :

        @Rodavan 18h28
        Vous pouvez écrire ça sans rire ?
        Ou vous riez de nous ?

        Ben oui Fox News comme source d’information. Mes félicitations champion !

      3. Boabab dit :

        Encore pire que fox news, Giulliani comme référence bravo Radovan bon choix son avis coordonne avec vos dérives factuels.

      4. duquettegilbert dit :

        @ Rodaan

        Je vous l’ai déjà demandé poliment, arrêtez de déconner, vous pouvez faire beaucoup mieux que de simplement jouer au stupide sur ce blogue.

    3. ghislain1957 dit :

      La théorie du complot qui fait son apparition encore une fois.

      Croyez-vous sérieusement qu’un procureur embarquerait dans ce jeu? À moins d’avoir été nommé par Trump, je ne crois pas qu’il y ait de procureur assez malhonnête pour fabriquer de la preuve.

      Délire quand tu nous tiens…

  13. Henriette Latour dit :

    Tout le monde n’est pas aussi croche que ça quoique vous en pensiez.

  14. treblig dit :

    La situation de Manafort ressemble étrangement au dilemme du prisonnier (Google it). Le choix entre le déni et s’avouer coupable tout en sachant que mon complice est devant le même dilemme lorsque interrogé séparément

    Dans presque tous les cas, avouer sa culpabilité et collaborer avec les policiers s’avère le meilleur choix. Surtout si votre complice est un menteur notoire incapable d’empathie.

    1. Rodavan dit :

      Le problème dans votre exemple est que le dilemme du prisonnier part d’un crime qui s’est réellement produit et la police ont des suspects entre la main. Dans le cas ici présent, on essaye de prouver qu’un crime a été commis, et le procureur en chef garroche de la bouette tout partout pour voir ce qui parvient à coller. Le plus gros problème est que Manafort ne peut pas flipper quelqu’un plus haut que lui puisqu’il n’y a rien à flippé.

      1. Benton Fraser dit :

        Vous assez intelligent pour allumer un feu mais pas assez pour l’éteindre.

        Je vous conseille de lire « Petit cours d’autodéfense intellectuelle » de Normand Baillargeon…

      2. ghislain1957 dit :

        @ Rodovan

        « le procureur en chef garroche de la bouette tout partout pour voir ce qui parvient à coller »

        Donnez nous quelques exemples de « garrochage » de bouette de la part de Mueller.

        « Le plus gros problème est que Manafort ne peut pas flipper quelqu’un plus haut que lui puisqu’il n’y a rien à flippé. »

        Faites nous part de vos sources, vous avez l’air d’en savoir plus que nous. Serait-ce Paquerette par hasard?

  15. Boabab dit :

    @ radovan…je m’excuse d’etre directe mais je dois vous dire que vous êtes un crétin de niveau 10 un score respectable pour vous mais tout de même 2 niveaux sous Trump,mais exequo avec Paquerette.

    C’est évidemment trop compliqué pour vous,toutes explications seraient trop longues et ardus pour votre niveau de compréhension.

    Désolé vous verrez la suite quand Manafort aura décidé de collaboré ou cassera des roches en Alabama.

  16. Kiki de La Prairie dit :

    J’espère que son petit sourire narquois disparaîtra de son visage lorsque le juge l’enverra en prison pour détention préventive…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :