Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DexP0GsX0AAPACU

Je n’apprends rien à personne si je dis qu’il y a entre les électeurs républicains et Donald Trump un attachement qui dépasse l’adhésion normale aux idées ou à la personnalité du chef d’un parti. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un coup d’oeil aux données colligées par le consultant Bruce Mehlman concernant l’appui de présidents américains après leur 500e journée à la Maison-Blanche, étape que le 45e président a franchi ce midi.

Comme on peut le constater, un seul locataire de la Maison-Blanche depuis la Seconde guerre mondiale a obtenu au sein de son parti un appui plus grand que Donald Trump à ce stade de sa présidence, selon les sondages réalisés par Gallup. Il s’agit de George W. Bush, dont la cote de popularité chez les républicains s’élevait à 96% dans les mois qui ont suivi les attentats du 11-Septembre (son taux de popularité a chuté à 25% dans les dernières semaines de sa présidence dans l’ensemble de la population avant de remonter quelque peu à la veille de son départ de la Maison-Blanche).

La différence entre George W. Bush et Donald Trump, c’est que le premier était relativement populaire chez les démocrates après l’énorme choc du 11-Septembre, alors que le second est honni de la grande majorité de ces derniers pour les raisons que l’on sait. Cette différence suffit-elle pour conclure que Donald Trump fait l’objet d’un culte de la personnalité au sein du Parti républicain? La question est lancée…

99 réflexions sur “Donald Trump, objet d’un culte de la personnalité?

  1. Sifu26 dit :

    Ce président anormal à des statistiques anormales !!!!

  2. Emma dit :

    Il faudrait pour cela voir quels sont les stats auprès de l’autre parti car si on regarde uniquement ce tableau décrivant sa popularité au sein de son propre parti, il est dans la bonne moyenne, ni plus ni moins.

  3. Henriette Latour dit :

    Finalement, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Pour des gestes beaucoup moins graves, on s’apprête, au Québec, dans la grogne populaire, à changer de gouvernement. Je n’aimerais pas voir ce qui se passerait si Trump était premier ministre. Je pense que ce ne sera pas beau quand les Américains se réveilleront.

    1. rdnsls dit :

      Et qu’est-ce qui vous laisse croire que les Américains vont se réveiller? Au contraire, ils vont en redemander.

      1. Henriette Latour dit :

        On se réveille d’un cauchemar et on évite de se rendormir pour qu’il ne se continue pas.

  4. President anormal qui plait a des gens pas normaux

    1. Fran dit :

      Vous avez raison, rien de normal avec cet hurluberlu orangé.

  5. joslapatate dit :

    Il faut croire que les américains n’ont pas
    les mêmes critères d’appréciation que nous,
    les canadiens.
    George W. à 96% vraiment?

    1. Rodavan dit :

      La popularité de W à ce stade-ci de sa présidence était liée au 11 Septembre.

      1. stemplar dit :

        Désolé d’avoir répondu la même chose que vous, je n’avais pas actualisé.

      2. rdnsls dit :

        Et la popularité de DJT à ce stade-ci de sa présidence est en partie liée au « danger » que représente la Corée du Nord et l’arme nucléaire. Il n’y a rien comme une bonne vieille crise, réelle ou imaginée, sur la scene internationale pour rallier la population à la maison. Il est intervenu de façon plutôt limitée en Syrie et en Afghanistan (la grosse bombe), mais ce sont des pays qui ne sont pas une menace directe pour les USA. Mais quand on parle de l’Iran et de la Corée du Nord, alors là on parle d’une menace nucléaire. Il a donc attisé le feu en provoquant KJU. Etc. Le feu est pris, la peuple est derrière lui; il réussit à éteindre le feu, le peuple est en extase.

    2. stemplar dit :

      GWB @ 96% = 9/11

      1. igreck dit :

        Wag the dog !

    3. Layla3553 dit :

      @joslapatate 17h45

      Bruce Mehlman Bruce Mehlman, secrétaire adjoint au Commerce sous George’s W Bush.

  6. Preident anormal aimer par des gens pas mormaux

  7. bloganon dit :

    Bof, ils sont simplement heureux d’avoir endetté la population pour dix ans pour accorder des baisses d’impôt aux plus riches et aux entreprises. S’ils étaient en politique pour améliorer le bien commun, ils seraient plutôt rouges de honte.

  8. jp_martel dit :

    Ce qie je voudrais voir c’est la progression du nombre de républicains depuis son élection. J’ai l’impression que sa part de tarte est haute, mais que la taille de la tarte diminue.

  9. eau-vive dit :

    Ça ne me surprend pas , ça fait longtemps qu’on parle des adorateurs de Trump
    et ça se reflète dans les sondages. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce sont des supporteurs
    très fidèles, ce qui fait que Trump se croit tout permis.
    Cependant, même si je ne suis pas surprise, je ne comprend pas leur attachement à ce vaut rien.
    Qu’est-ce qu’ils espèrent gagner par leur appui inconditionnel.
    Faudrait que quelqu’un m’explique.

    1. Aube2005 dit :

      Les américains n’ont pas de sécurité sociale comme au Canada. Alors, ils se fient aux riches en croyant se sortir du pétrin mais, malheureusement pour eux, ils ne voient pas que l’écart s’agrandit.
      Ils vivent toujours d’espérance.

  10. Benton Fraser dit :

    Le GOP de radicalise depuis 40 ans….

    1. kintouai dit :

      Il va donc falloir créer des cellules de dératisation (euh! de déradicalisation) partout aux USA !

    2. kintouai dit :

      @Benton Fraser « Le GOP se radicalise depuis 40 ans ».

      Il va donc falloir créer des cellules de dératisation (euh ! de déradicalisation) partout aux USA !

    3. Nicmef dit :

      Les DemS se ridiculisent depuis 40 ans.

      1. 65Jaypee dit :

        Hé, c’est l’fun, ça…
        À mon tour:
        Les républicons détruisent leur pays depuis 100 ans…

  11. Mabuse dit :

    Le culte d’une personnalité inculte, only in America! « When they go low, go lower still! »

  12. Mouski dit :

    Ca ressemble à une secte ou les fidèles sont prêts à tout pour suivre leur gourou. Que l’on se souvienne de Jim Jones. Tu peux leur raconter n’importe quel mensonge, les fidèles vont les croire. L’avenir s’annonce extrêmement difficile avec cette personnes inapte à être président d’un grand pays comme les États Unis.

  13. bloganon dit :

    Ajout : Les rép. sont probablement aussi très heureux de tout ce que Donald fait pour la proportion WASP de l’électrorat cesse de diminuer.

  14. Mariette Beaudoin dit :

    Pas surprenant. Il y a des gens qui vénèrent Rael, alors…

  15. Loufaf dit :

    Parce que les Républicains des deux chambres ont quelque chose à en tirer exemple entr’autre butaisse d’impôt pour les plus riches.Tant qu’aux hillbillies qui ont voté pour lui, ils sont trop cons pour s’apercevoir qu’ ils se sont fait entuber.Si l’enquête de Mueller aboutit, vous allez voir les rats quitter le navire. God bless America!

    1. Loufaf dit :

      Correction une baisse d’impôt.

  16. bloganon dit :

    …pour que…

  17. fallaitquejteuldise dit :

    Dans un monde, où l’information est libéralisée par l’internet (dans la grande majorité des cas),il est toujours surprenant de voir des gens aveuglés par la personnalité d’un individu. Il est pourtant facile d’aller chercher de l’information avant de faire la part des choses sur les déclarations reçues. Difficile de croire à cette aveuglement générale des républicains. Un autre sondage dirigé? Fait par qui? Pour qui et commandé par qui?

    1. chrstianb dit :

      Le problème est que la désinformation sur internet a été libéralisée encore plus que l’information. On ne sait plus où donner de la tête. Prenez par exemple, l’assassinat simulé d’Arkady Babchenko, même si c’était pour de bonnes raisons, il en restera un arrière goût de complot qui va favoriser les supporteurs de Poutine…

  18. Richard Tanguay dit :

    Voici un commentaire que je trouve brillant sur le fil Twitter qui discute de cette statistique: « Those who still identify as GOP are essentially trumpists. « Traditional » Republicans now claim Independent status and are essentially ANTI-trumpist. Percentage vs overall number would be a truer measuring stick. » Cette analyse me réconforte quelque peu…

    1. Dekessey dit :

      Ce serait réconfortant en effet, mais à voir l’engouement aveugle de ces millions de Trumpistes qui le défendent inconditionnellement jour après jour, c’est vraiment déprimant pour l’avenir. Faut qu’il se passe quelque chose là-bas. Une vague bleue en novembre, l’enquête de Mueller qui abouti, n’importe quoi.
      Depuis le début je dis qu’il ne finira pas son terme car les américains sont trop intelligents pour supporter un abruti pareil, mais je commence à sérieusement me questionner sur leur santé mentale.

      1. Layla3553 dit :

        @Dekessey 18h56 vous dites

        “ Faut qu’il se passe quelque chose là-bas. “

        Je suis 100% d’accord …là-bas va finir par faire très mal ici.

        Je pense que les élections de novembre sont trop près, il faudrait encore six mois minimum, pour que les retombées de toutes ses politiques de malade, fassent plus de mal au portefeuille de l’électorat. J’ai vraiment peur.

    2. Toile dit :

      Interessant…et réconfortant….mais ils se terrent où ces traditionnels républicains anti trump (j’ai pas mis de majuscule) ? Le savez-vous ?

  19. monsieur8 dit :

    Je pense que le fait qu’il soit systématiquement attaqué par les grands média y est pour quelque chose. Je suis sûr que cela peut provoquer la sympathie d’une partie de l’électorat. On aime ceux qu’on perçoit comme étant des victimes injustes de la vindicte populaire.

    Je ne dis pas que les média ont tort de le critiquer, loin de là, il mérite amplement la beaucoup des commentaires négatifs qu’on lui adresse. Mais je dois reconnaître que la haine à son endroit a parfois un côté irraisonné qui finit probablement par lui servir, et risque de se retourner contre ceux qui l’attaquent.

    Dernier exemple en date : la rencontre avec Kim. On ne sait encore rien de ce qu’il en est, de ce qui est en train de se négocier, de la stratégie de potus (tant est qu’il en ait une…)… et pourtant, on annonce déjà que les USA seront les grands perdants, que Trump va se faire rouler dans la farine, qu’il va se ridiculiser aux yeux de tous… Quand même! La Corée du Nord annonce son intention de se dénucléariser et de normaliser ses relations avec l’occident, et on trouve le moyen de blâmer Trump parce qu’il accepte de discuter avec Kim. Je trouve que sur ce point, le bouchon a été poussé un peu loin.

    Ça a été pareil au niveau des prévisions économiques : on prévoyait (on annonçait avec certitude, en fait) une grande catastrophe, un effondrement de l’emploi, une crise économique majeure. Après 18 mois, rien de tout cela ne s’est produit. On peut toujours féliciter Obama pour ces bons résultats, mais disons qu’avec le temps, ceux qui le font encore commencent à perdre en crédibilité…

    Les enquêtes sur potus : énormément médiatisées depuis plus d’un an, on annonce régulièrement des avancées majeures, des nouveaux témoins qui vont faire tomber Trump, des «preuves» de collusion, de conflit d’intérêt, d’entrave à la justice… mais toujours pas le début d’une accusation. Vous ne pensez pas que le peuple américain commence peut-être à douter du bien fondé de ces enquêtes? Je crois qu’elles n’auraient pas dû être autant médiatisées.

    Le peuple Américain voit tout ça, il déteste certainement la personnalité atypique (hum hum, c’est le moins qu’on puisse dire) de son potus, mais il constate aussi que les catastrophes annoncées par les médias ne se produisent pas : pas de dictature, pas de crise économique, pas de guerre, pas d’instabilité sociale, pas d’accusation criminelle… C’est platte, mais cela a certainement pour effet de redorer le blason de Trump.

    SVP, ne concluez pas de mon commentaire que j’apprécie le travail de Trump, ce n’est absolument pas le cas. Je ne fais que constater que les critiques qu’on lui adresse ne sont pas toutes justifiées, et je suis persuadé que cela peut expliquer sa popularité étonnamment élevée.

    Je crois que les dems et les media ont assez de viandes pour critiquer potus sur ses actions (baisse d’impôt des plus riches, politiques migratoires et environnementales, isolationnisme économique…) , sans qu’ils n’aient besoins d’en rajouter sur ce qu’ils prédisent qu’il va arriver, ou de se sentir obliger de critiquer absolument tout ce qu’il fait. Il en va de leur crédibilité.

    1. Dekessey dit :

      Bons points Monsieur8

    2. eau-vive dit :

      Très bon commentaire monsieur 8.
      Vous essayez de rester objectif et ça permet de relativiser. On verra pour la suite des choses.
      C’est vrai que l’Histoire se déroule très très lentement et nous on est très très pressés.

    3. Le Cyclope dit :

      Je pense que votre analyse devrait être étudiée par les démocrates et ses opposants.

    4. spritzer dit :

      Excellent commentaire.

    5. Corn88 dit :

      @ monsieur8

      Excellent commentaire.

      1. Nicmef dit :

        Bon y parait qu il faiile dire excellent commentaire. Ok. Exdellent commentaire.

    6. Claude Trepanier dit :

      Excellent commentaire Monsieur 8.
      Par contre nous avions un Jean Charest dans la même situation.
      Et à mon grand dam il est encore debout.
      Même que la télé d.État se permet de l’engager comme analyste.

  20. 430a dit :

    Nos amirequins…

  21. A.Talon dit :

    Un culte de la personnalité? Pourquoi pas? Comment expliquer autrement qu’une telle médiocrité n’ayant jusqu’à présent aucune réussite indiscutable à son actif puisse bénéficier d’un taux d’approbation aussi élevé au sein de son parti? À croire que son investissement de temps considérable dans les «reality shows» a été sciemment fait afin d’endoctriner les éléments les plus crédules de la société. L’opium du peuple, version 2.0.

    1. Paquerette Palardy dit :

      @Talon
      Comment pouvez-vous dire qu:’il n’a aucune rèussite à son actif regardez l’économie l’emploi à 3.8% le meeting qui aura lieu en Corée du Nord le 12 juin, la coupe de taxe autant pour la classe moyenne que pour les entrprises. Le degré de satisfaction à son égard qui ne cesse de monter..
      Vraiment rien à son actif?.

      1. A.Talon dit :

        @ Picotte Rosée 21h11

        – Le bas taux de chômage est un héritage du Président Obama. Le Drumpf n’y est pour rien.
        – L’Andouille a tout concédé dès le départ sans rien recevoir en retour de la part du gros Kim pour obtenir cette rencontre. Dans le meilleur des cas, ce ne sera qu’un photo-op. Dans le pire des cas, la situation s’aggravera en Asie de l’Est.
        – La baisse d’impôts n’est que de la poudre aux yeux pour la classe moyenne (modeste et de courte durée). Elle constitue cependant un véritable vol à main armée pour les ultra-riches et les grandes corporations. Avec augmentation de la dette de plus de 1500 milliards de dollars à la clé. Pas de quoi pavoiser.
        – Le degré de satisfaction envers cette caricature ambulante reste toujours très bas et sa progression fort modeste. Le pire en son genre après 18 mois de pouvoir depuis qu’on tient des statistiques à ce sujet.

        Voilà mon bon Picotte. N’oubliez pas de prendre vos médicaments avant d’aller vous coucher. Bons rêves.

  22. Apocalypse dit :

    @monsieur8 – 03/06/2018

    Excellent post!

  23. Cubbies dit :

    Culte de la personnalité j’y crois. Les États Unis sont profondément divisés. BIC (j’emploie l’abréviation d’un surnom donné par un autre intervenant plus tôt) a joué sur la division de l’électorat pour se faufiler comme candidat Républicain. Il a utilisé la même stratégie contre HC. Une très forte proportion des Républicains appuie BIC. L’argumentaire de Fox News répond à une partie importante de l’électorat républicain et nourrit cet engouement à tous les jours.

  24. Apocalypse dit :

    En ce qui me concerne le point d’interrogation à la fin du titre du billet de M. Hétu est inutile. La réponse est ‘oui’, M. Trump fait l’objet d’un culte de la personalité de la part d’un bon nombre, pas tous, de ses partisans.

    On parle d’un homme puissant, avec une forte personalité, qui peut littéralement faire ce qu’il veut, dire ce qu’il veut, du moins c’est l’impression qu’il donne à ses nombreux partisans. De plus, il s’en prend à un certain establishment et comme ‘monsieur8’ le souligne, les médias s’acharne sur son cas jour après jour, de quoi conforter ses partisans à continuer de le soutenir inconditionnellement.

    On dit que ses partisans sont moins éduqués que ceux des démocrates, mais bon nombre le sont et de plus, sont financièrement à l’aise. Que ça nous plaise ou non, ses partisans ne sont pas tous des imbéciles. On ose croire que les démocrates ne feront pas, ou plus, cette erreur de les sous-estimer, d’aller les rencontrer et les écouter, ça ne donnera peut-être pas de résultat, mais n’oublions pas que l’élection s’est joué sur une poignée de votes (moins de 100k).

    Lors de la dernière élection, Hillary Clinton a qualifié les partisans de M. Trump de déplorables, cela m’avait profondément déplu. Le futur président des Etats-Unis est supposé travailler et respecter TOUS les américains.

    Que M. Trump ne comprenne pas cela, nous ne sommes pas surpris, mais Hillary Clinton … :-(.

  25. Laurent Pierre dit :

    Finalement les américains l’ont trouvé leur Petit Père du peuppe ! Faut être désespérément con pour vouer un culte quelconque à une telle créature. Quoique quand ça capote à plein su’l ti-Jésus, plus rien ne surprend en matière d’adulation.

  26. Lecteur_curieux dit :

    Possible mais je préfère nommer cela le culte du chef. Ils sont peu nombreux à aimer vraiment sa personnalité c’est plus leur opposition aux démocrates et l’autoritarisme qu,incarne Trump. La lutte au politically correct est détournée. C’est Trump le plus efficace et en phase avec leurs instincts à court terme. Même si plusieurs gens à gauche et des riches aristocrates, le détestaient dès les années ’80, la gimmick de son personnage n’incarnait vraiment pas au global ce qu’il incarne de nos jours.

    Oui c’est bien l’expression mais culte du chef est synonyme.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_personnalit%C3%A9

    Je ne crois pas du tout au totalitarisme aux États-Unis et je regardais mon match de la WNBA diffusée d’Atlanta cet pm et je sens la ville plus diversifiée et ouverte que le Québec. Toutes les pubs étaient intelligentes en plus. Well c’est une réalité mais qui a besoin de plus de partisans pour changer suffisamment la société?

  27. Lecteur_curieux dit :

    Il faut regarder l’ensemble du peuple plutôt que seulement les républicains, les sondages n’apportent pas toutes les nuances. Pourquoi Caitlyn Jenner appuyait Trump ? Car elle est conservatrice fiscale, républicaine et aime une certaine autorité? Car elle le voyait là comme défenseur des LBGTQ venant moderniser le Parti Républicain.

    Avant son entrée en politique, on a jamais pris l’autorité de Trump au sérieux alors qu’on dit que sa base est autoritariste. Cela n’est pas raccord sauf avec l’ado à l’Académie militaire.

  28. Toile dit :

    « Un culte est un ensemble de pratiques d’hommage ou de vénération rendu par un groupe à une divinité, un être vivant mythique ou réel, un inanimé ou un phénomène à qui ce groupe reconnaît une dimension « de supériorité, d’excellence ou de sacré » et attribue des qualités remarquables ou exceptionnelles qui peuvent être considérées comme exemplaires. Le culte est un des éléments des religions. Par extension, le terme peut s’appliquer à des valeurs morales (justice par exemple) ou sociétales (patrie par exemple).

    Le terme culte peut prendre une connotation péjorative lorsqu’il est considéré comme outrancier ou adressé à un objet indigne : « culte de l’argent », « culte du Veau d’or » ou « culte de la personnalité ». Les religions dont les pratiques ou croyances sont considérées comme répréhensibles sont parfois appelées « culte ».
    En psychologie, le « culte du moi » est apparenté au narcissisme, et c’est aussi un thème littéraire fécond. » wikipedia

    Pis les groupies eux ont carrément le sens du culte.

    On pourrait donc prétendre à l’existence d’un culte mais perso j’aurais pas sur l’existence d’un culte envers le prézidan mais un culte pour se qu’il laisse croire, laisse espérer. Une personnalité….narcissique

  29. xnicden dit :

    On sait qu’une partie de ses électeurs de la classe moyenne ou supérieure sont dans la catégorie « rien à perdre ». Que ce soient un démocrate ou républicain qui est président ne les affecte pas personnellement car leur revenu ou emploi est garanti tout comme leurs soins de santé. Alors on peut se permettre de sentir interpellé par des slogans comme « make America great again ». Rien à perdre et aucune empathie pour les autres qui au fond n’auraient pas été vulnérables s’ils avaient travaillé fort.

    Pour le reste, je me demande si ce n’est plutôt l’idée « tout plutôt qu’un démocrate » qui explique leur vote. Quelle proportion des électeurs de Trump entrent dans cette categorie?

  30. lindavana dit :

    Il est vrai que,jusqu’à présent, il n’y a pas eu trop de pots cassés affectant monsieur ou madame Tout le monde.

    Le résultat est que les républicains se disent « Ben, y’é pas si pire ». Par contre, sur le moyen et long terme, je suis moins certaine qu’il n’y aura pas des répercussions importantes sur l’ensemble des américains. Quand ils paierons plus cher pour les biens courants, résultat des politiques commerciales de cette administration, là ils vont peut-être moins apprécier.

    C’est quand le portefeuille est affecté que le monde se met à chialer. Pis là, il est souvent trop tard et ça prend longtemps à renverser.

  31. gl000001 dit :

    Les gens s’accrochent au mauvais choix qu’ils ont fait. Pire est le choix, plus ils s’accrochent. La statistique le montre bien. On le voit partout. A la Bourse entre autres. Par-contre, plus dure sera la chute lorsqu’il aura réellement dépassé les bornes.

    1. Lecteur_curieux dit :

      À la bourse, on appelle cela l’aversion à la perte et cela s’applique.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Aversion_%C3%A0_la_perte

      Les partisans de Trump souffrent aussi de biais cognitifs mais la psychanalyse ou la métaphore de la prison du psychisme explique mieux.

      https://books.google.ca/books?id=THaxBf5rAjYC&pg=PA209&lpg=PA209#v=onepage&q&f=false

      Un érotisme anal sublimé.

      Le modèle patriarcal encore une fois.

      La peur de la mort.

      1. Paquerette Palardy dit :

        @lecteur _ curieux
        Votre commentaire…vraiment j’espère que c’est une farce…une farce plate …mais une farce…
        ´´Les partisans de Trump souffrent aussi de biais cognitifs mais la psychanalyse ou la métaphore de la prison du psychisme explique mieux ‘
        Je ne peux pas croire que vos amis sur le blogue vont gober tout ça….
        Ça n’a pas de bon sens… où est-ce qu’on s’en va?
        PS les partisans d’Hilary Clinton souffraient de quoi?

      2. gl000001 dit :

        La vérité choque ?

      3. Lecteur_curieux dit :

        @Paquerette Palardy Les biais cognitifs affectent tous les humains. La tendance à croire aux théories du complot cela en est un.

        Pour ce qui est de psychanalyse, elle est très bonne pour expliquer les comportements humains avec l’inconscient individuel et collectif. Pour ce qui est de l’analité (obsession du calcul,du contrôle), oui elle est plus répandue chez les républicains.

        Pour expliquer les démocrates? Certains sont dans le politically correct. L’inconscient est là aussi mais je parlerais plus d’une prison idéologique que psychique.

        Les métaphores principales utilisées ?

        https://en.wikipedia.org/wiki/Gareth_Morgan_(author)#Images_of_Organization,_1986 La 8 (côté répugnant,instrument de domination) et la 5 (système politique).

        Toutes ces métaphores sont utiles mais avec leurs forces et faiblesses, il faut donc en regarder de nombreuses.

        Le management traditionnel axe sur la machine, les grosses bureaucraties aussi ce qui est lié à l’analité, les métaphores se complètent les unes, les autres.

        Les démocrates sont un peu plus ouverts à la pensée holiste. Donald serait un bon candidat s’il n’essayait pas tant de projeter une image de stabilité mais cela ne marche pas du tout.

        Une partie de son discours serait bon dans celle flux et transformation et dans sa carrière il a été un acteur du changement malgré lui, le leadership positif a été assumé par d’autres.

        https://books.google.ca/books?id=THaxBf5rAjYC&pg=PA247#v=onepage&q&f=false

      4. Eve Lapointe dit :

        Paquerette… Euh, oui on y croit (et ici, le « on » inclue la personne qui « parle »), puisque c’est d’une évidence pour quiconque à un minimum de jugement..

      5. Nicmef dit :

        Lecteur curieux
        Lis l autre coté de la boite de Frosted Flakes ok.

      6. Eve Lapointe dit :

        Eh que j’aimerais donc qu’il y ait possibilité de corriger un message sans être obligée d’en écrire un autre : …quiconque a (pas d’accent) une minimum de jugement…

      7. Eve Lapointe dit :

        Misère… Vouloir corriger une faute pour en faire une autre, aussi bien laisser faire.

  32. CBT dit :

    J’ai toujours trouvé que les américains étaient excessifs en tout, surtout pour les mauvaises choses, ils le prouvent une fois de plus…

  33. Layla3553 dit :

    Est ce que l’on sait si Cambridge Analytica a cessé de suggérer au travers des mails, des messages PRO-DT, ce n’est pas normal ce qui se passe là, voyons donc le monde en majeure partie, critique DT, le monde voit DT sous son vrai jour et pas sa base.

    J’essaie de comprendre sa base ?
    1) elle ne croit pas qu’il ment au pluriel.
    2) elle adore qu’il mente
    3) elle se voit dans le gars qui agit comme on voyou qui ose tout.

    Pendant des décennies, DT a utilisé les médias pour exagérer sa personnalité. Utilisant les faux noms John Barron et John Miller, il a planté des mensonges absurdes sur ses exploits financiers et romantiques dans des tabloïdes et des colonnes de potins, elle était où sa base?

    Encore aujourd’hui, ce qu’a dit Giuliani , ça dépasse l’entendement.

    Interrogé sur une lettre envoyée par les avocats de M. Trump à Robert Mueller en janvier, dans laquelle ils reconnaissaient – après plusieurs démentis de la Maison-Blanche – que le président lui-même avait dicté un communiqué en juillet 2017 à propos d’une rencontre entre l’un de ses fils et une avocate russe, M. Giuliani a répondu: «Voilà pourquoi on ne laisse pas le président témoigner».
    «Nos souvenirs ne cessent de changer» et doivent parfois être corrigés, a-t-il ajouté.

    Ben oui chose “nos souvenirs ne cessent de changer et doivent parfois être corrigés” il rit du monde ou quoi?

    Il ment impunément c’est ça le problème, le problème ce n’est pas DT, ce sont tous les autres élus qui ne sévissent pas.

    1. Toile dit :

      Interessant l’hypothese de Cambridge Analytica. Pas fou du tout.

  34. A.Talon dit :

    @ Richard Hétu

    Tiens, je croyais que la nétiquette interdisait ce genre de commentaires sur votre blogue. 😉 En passant, beau moineau ce Giuliani. Aussi fou que son maître orangé.

    «Richard Hétu Retweeted The Hill
    OK.

    The Hill @thehill
    Giuliani: If Trump shot Comey he still couldn’t be indicted http://hill.cm/UNWBczP
    4:41 pm – 3 Jun 2018» (tweet de R.Hétu)

    Dire qu’il s’en trouvera encore pour affirmer qu’il ne faut pas faire tout un plat avec ce genre de propos violents. Faisons comme si la chose n’avait rien de profondément anormal, ne faisons rien qui pourrait être mal interprété par les chemises brunes, acceptons tout sans mot dire et peut-être vont-ils finir par se calmer d’eux-mêmes, aurait dit Chamberlain en son temps…

    1. Toile dit :

      Hiiiii…. je viens de jeter un oeil. Absolument aussi taré que son clown de client. Giuliani vient de se déclarer conseiller juridique dans la mob team, rien de moins. Check tes ptites pinunes roses…

  35. duquettegilbert dit :

    Oui Trump est l’objet d’un culte de la personnalité politique tout comme Hitler, Mussolini, PolPot ont eux aussi été l’objet d’un culte de la personnalité.

    L’analogie entre Hitler et Trump non pas au niveau idéologique pur mais au niveau de l’utilisation des médias nouveaux (Radio et Télé pour Hitler, Tweeter pour Trump), au niveau de soulever les masses (Hitler et Trump sont des bêtes de scènes qui d’instinct savent soulever les foules), au niveau de leurs sens de l’exagération, du tordage de la réalité, mais et surtout au niveau de leurs facilité de convaincre mais de ce qui irréaliste, impossible à croire.

    Mais surtout les deux partagent une chose en commun, Le syndrome du Village Gaulois. Ou simplement dit, Nous contre le monde entiers. Nous les bons contre les autres qui nous veulent du mal. L’injustice que les autres (donc aussi les gouvernements précédents) nous font subir (immigrations illégales, les mauvais traités ide commerces, etc.,etc.,)

    Sentir qu’un leader politique comprenne que si je suis dans la misère et que je n’ai pas de job qu’il comprenne que ce n’est pas de ma faute mais de la faute des autres Pays, des illégaux, des mauvais traités signés par les gouvernements précédents, des médias qui sont à la solde des gouvernements précédents, (the swamp). La popularité de Trump ne tient qu’à cela. Faire porter le blâme aux autres (et de préférences les autres qui ne sont pas comme nous). Trump a appliqué la même recette qu’Hitler à ses débuts et j’espère de tout mon être que Trump sera stoppé dans son élan car Hitler a pu lors des 10 premières années de son ascension profiter d’une chose : Le laissé faire de l’opposition et j’irais jusqu’à dire, la pensée qu’Hitler pouvait être utilisé par la frange moins radicale que lui.

    Trump ne sera jamais Hitler mais il sera peut-être un Mussolini.

  36. Marcandreki dit :

    Le point de non retour n’est pas loin. Faudra en arriver à l’évidence: le géant américain est viré su’l top. Faudra l’affamer, acheter chinois, UE, du russe, tout sauf des Ford, des Harley, du Coke, du sucre, des MC Do. Viva Toyota (Prius) Honda, Volkswagen, Volvo. Viva L’Asie. Vous vouliez du protectionnisme. OK. Vous aurez l’isolement. Le monde entier boycotte les USA. Hollywood en faillite. Viva Bollywood. Silicone Valley sur le Saint Laurent. Why not! Le temps est venu d’une bonne claque en arrière la tête du monstre. Faudra faire mal. Désolé pour le 50% des autres qui ne supportent pas Trump, la prostituée. Ils pourront toujours émigrer au Canada. Cet empire là est bon pour la poubelle de l’histoire.

  37. ducalme dit :

    @jp_martel

    Vous vous posez la même question que moi: Donald Trump a une très grande part de la tarte, mais la tarte est-elle toujours aussi grosse ?

    Je crois qu’il y a une bonne part de culte de la personnalité dans la cote d’estime des Américains.

    Ici, dans la partie de Nouvelle-Angleterre où je travaille, (essentiellement le Maine et le New Hampshire) les anti-Trump ou même le discrets sont qualifiés souvent de « soft people ».

    1. gl000001 dit :

      Très intéressant comme information. Ca fait quasiment tribal ou même animal. Le plus fort mâle est le leader. Les autres sont mous et doivent suivre. Spécialement les intellos et les scientifiques. C’est triste car on peut apprendre de tout le monde.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Oui… http://bioecologie.over-blog.com/article-election-presidentielle-2012-resultat-103867391.html

        Pour la différence entre soft et hard? C’est présent au hockey sur glace aussi mais remarquez qu’avoir des soft hands c’est une qualité.

        Il faut aller au-delà de la pensée binaire et penser le monde dans la complémentarité. Hard et soft? Hardware et software; cela prend les deux pour fonctionner.

        Il faut aussi dépasser la pensée linéaire qui explique mal le monde si elle est trop dominante, il faut une approche avec des courbes ,des boucles, des arabesques plutôt que toujours la ligne droite. Dans une approche systémique l’environnement est dynamique ou instable pour équilibrer le système il faut donc plusieurs boucles.

        Les métaphores sont une excellente grille d’analyse.

        Celle de PPE avec l’homme économique comme grille est une approche réductionniste de l’humain vu comme égoïste et par hypothèse rationnel mais au final l’électeur comme le consommateur est vu comme souverain. Cette approche très analytique (et dans l’analité en même temps) est qui explique le mieux les marchés. On est avec des élections sur le marché politique avec des votes à acheter. Le programme électoral permet cela. La personne n’aime pas Trump mais est pro-gun,pro NRA? Elle vote Trump pareil. Itou pour un pro-vie. Aussi pour ceux réduisant leurs impôts. Une coalition d’intérêts minoritaires qui gagne. Des groupes aux intérêts parfois opposés mais pas sur leur échange de votes pouvant les conduire à la victoire.

  38. Boabab dit :

    Ont s’en fout que sa gang d’obsédés l’adules et lui léchent le c… si il veulent ils sont entre eux et la quantité de morrons
    quoique assez nombreuses ne se multiplient plus.Sur ce blogue la majorité des commantateurs détestent sa majesté
    autoproclamé Furoncle 1er ,il y a quelques exeption mais très négligeable en terme d’ esprit critique et d’analyse.

    Malgré tout le mal que le gros Zouf fait subir à la population américaine, et les tourments mal intentionnés aux alliés
    traditionnelles des USA nous devons continués à respecter le peuple américains en nous souvenant qu’ils sont capables du meilleurs ils ont donnés deux mandats à un président qui a inspiré le monde entier .Le Président Obama meritait son poste
    et malgré quelques erreurs inévitables dans un si long passage à ce poste ,ont peut dire mission accomplit

    Maintenant c’est à la grande majorité des américains qui ont des valeurs semblables aux nôtres de résister aux appels des
    sirènes et de rejeter cette clique de mécréants et au premier chef le Furoncle Purulent qui est entrain d’infecter les institutions.

    Pendant la saison estivale les démocrates doivent désignés sans fautes un ou une leader jeune de préférence, charismatique
    n’ayant pas la langue dans sa poche ,à la limite un peu vulgaire capable de répliquer coup pour coup au gros minable.
    Rallié la base molle du zouf ,ceux qui se sont fait promettre une job dans le charbon,le maintiendes emplois chez Carrier et tout les autres qui vont déchantés avec les resultats que ne manqueront pas de provoquer les guéguerres commerciales.

    Les statistiques fait par des républicains pour des républicains, vantant un républicain c’est ce que l’ont peut qualifié de pétard mouillé destiné à impressionné sa base de zombies lobotomisés,et n’a aucune valeur scientifique à moins d’être validé par
    le scientifique en chef de l’administration de l’incontinent intellectuel de la WH le bien nommé secrétaire à l’environnement
    PRUITT.
    Je ne peut m’empêcher de dire que Pruitt ferait un bon parti pour Paquerette leurs arguments pour expliquer leur opinions
    viennent tout droit du grand livre de la bullshit.

    j

  39. MarcoUBCQ dit :

    Donald est le pion du destin: Il souligne à gros traits le fait que nos destinés sont incertaines.

  40. kintouai dit :

    Les Amères Loques se sont toujours bercés de l’illusion qu’ils ont apporté la lumière dans les ténèbres du monde et, surtout depuis que le gros connard à l’orange leur raconte ses inepties, que le monde a toujours profité d’eux sans rien leur donner en retour.

    La vérité, c’est que les Amères Loques ont fait de grandes choses, certes, mais que, chaque fois qu’ils ont fait le bien, c’est parce que ce bien coïncidait avec leurs propres intérêts.

    La vérité, c’est que les Amères Loques ont pillé la planète, consommant 25% de la production mondiale tandis qu’ils ne représentent que 3% de l’humanité.

    Quiconque a un brin (que dis-je, un atome) de cervelle sait fort bien que les États-Unis se sont toujours servi les premiers et ont imposé leur loi partout où leurs intérêts étaient en jeu.

    Donc, quand j’entends le gros crétin se plaindre de ce que l’humanité exploite les États-Unis, je ne peux que me rappeler la fable du Loup et de l’Agneau de La Fontaine.

    La raison du plus fort est toujours la meilleure :
    Nous l’allons montrer tout à l’heure.
    Un Agneau se désaltérait
    Dans le courant d’une onde pure.
    Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
    Et que la faim en ces lieux attirait.
    Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
    Dit cet animal plein de rage :
    Tu seras châtié de ta témérité.
    – Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
    Ne se mette pas en colère ;
    Mais plutôt qu’elle considère
    Que je me vas désaltérant
    Dans le courant,
    Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
    Et que par conséquent, en aucune façon,
    Je ne puis troubler sa boisson.
    – Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
    Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
    – Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
    Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
    – Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
    – Je n’en ai point.
    – C’est donc quelqu’un des tiens :
    Car vous ne m’épargnez guère,
    Vous, vos bergers, et vos chiens.
    On me l’a dit : il faut que je me venge.
    Là-dessus, au fond des forêts
    Le Loup l’emporte, et puis le mange,
    Sans autre forme de procès.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Oui vous avez raison, c’est d’un grand ridicule de prétendre que les États-Unis se font abuser par les autres pays au global. Leur domination est moins forte qu’avant ce qui est une bonne nouvelle; la moins bonne c’est qu’une partie de leur déclin vient de leur incapacité à se remettre en question.

      1. Paquerette Palardy dit :

        @Lecteur_curieux
        Leur déclin.??? Pouvez-vous m’expliquer le plus brièvement que possible leur déclin

      2. gl000001 dit :

        Vous l’avez vous-même décrit 3 minutes avant ce texte !! 1,500,000 emplois disparus, montée de la dette … Rigueur, rigueur !!

      3. Lecteur_curieux dit :

        @Paquette Cela avait commencé avec le Japon maintenant avec la Chine. Les pays scandinaves sont un meilleur modèle.

        Nous ne sommes plus dans les années d’après guerre. ‘Papa a raison’ comme années…

      4. Lecteur_curieux dit :

        @Paquette

        https://www.cheneliere.ca/7521-livre-le-management-entre-tradition-et-renouvellement-5e-edition.html

        Vous pouvez prendre l’exemple de l’industrie automobile et remonter à près de 40 ans en arrière. Les européennes et japonaises meilleures que les américaines.

        http://classiques.uqac.ca/contemporains/Aktouf_omar/strategies_autruche/strategies_autruche_prologue.html

        http://journal.alternatives.ca/spip.php?article526

        Mais tout est une question de degré.

  41. ducalme dit :

    Quelqu’un peut-il m’éclairer: deux commentaires que j’ai mis en ligne (un sur ce billet-ci et l’autre précédent) sont disparus.

    Qu’est-ce qui peut bien causer cela ?

  42. ghislain1957 dit :

    « Donald Trump, objet d’un culte de la personnalité? »

    Ce qui m’est venu à l’esprit en lisant le titre, c’est le culte de la personnalité de Kim Jong-un en Corée du Nord, culte supporté par l’agence de presse du pays, KCNA (Korean Central News Agency).

    Aux USA, Trump est adulé par sa base et supporté par Fox News.

    1. gl000001 dit :

      Le culte de Kim est également « imposé » par la police et/ou l’armée à son peuple.

  43. Paquerette Palardy dit :

    @Talon
    Je vous accorde que le chomage est passé de 8.7% à 5% sous le règne d’Obama, cependant, le montant de la dette était astronomique à la fin de ses deux mandats, 19 trillions de dollars. En chiffres bruts la dette n’a jamais autant augmenté que durant ses huit années comme président, en pourcentage cela donne une hausse de 64% de 2009 à 2016. Une explosion dûe principalement au plan de relance économique et aussi à une baisse d’impôt de 858 millards de dollars( ah ben !ah ben! )en 2010.

    Sous Obama , 1,500,000 emplois dans l’industrie ont disparu…Obama a perdu le contrôle du sénat et du congrès en mi-mandat. Obama a été un président populaire qui aurait pu être élu pour un 3e mandat en 2016, mais il n’aurait pas pu faire élire assez de démocrates pour avoir le contrôle du sénat et du congrès. La présidence n’est pas un concours de personnalité où on élit celui ou celle qui a le plus de charisme ….heureusement!

    1. gl000001 dit :

      La dette a été créée par W. Bush. Le plan de relance économique a été développé conjointement par W. Bush et Obama. Combien de fois il faut vous le répéter ?
      Le charisme … pourquoi ils ont élu Trump alors ?

      1. Paquerette Palardy dit :

        @gl000001
        Savez-vous lire? Je vous dis que la présidence n’EST PAS un concours de personnalité où on élit celui qui a le plus de charisme.

      2. gl000001 dit :

        Si ce n’est pas un concours de charisme, c’est donc un concours d’aptitude à être président. Et Trump prouve à tous les jours qu’il n’en est pas capable. Donc il a été élu pour le charisme perçu par une fange de la société américaine. CQFD.

      3. gl000001 dit :

        Heureux lapsus 😉 j’ai écrit fange plutôt que frange.
        Et fange est synonyme de boue ou swamp ;-))))))

    2. Boabab dit :

      @mme Palardy votre argument qui tente d’excusé le fait que Donald l’imposteur est imbuvable et non toxique du fait que
      le président Obama a du faire augmenté la dette américaine pour sauver les grandes banques américaines des vampires sans conciences sociales ,les grands constructeurs automobiles ont aussi dus être remis à flot par les gouvernements des deux pays
      Canada et Usa .Il n’est pas faut de dire que sans les actions du président Obama la superbe en aurait pris un coup.

      Faudrait que le plus dégelé pogo de la gang d’abrutis au premier chef Mattis avec se poches de thé sous les yeux informe
      l’etre difforme à grand toupette jaunâtre qu’il n’y a plus d’argent à faire en déclarant des guerres surtout avec de faux prétextes.

      Les rats fuient le bateau et la notoriété de la beaudruche qui est déjà en fin de règne n’aura comme bilan que destruction du tissus sociale,et d’avoir saboter la remontée si chèrement acquise et légué à un incompétent.

    3. jeani dit :

      Trump, charismatique! Ce que vous pouvez être comique, vous!

      1. 65Jaypee dit :

        Hélas, oui, donald le crétin a un certain charisme… auprès des moins éduqués…
        Vous savez, ceux qui pensent que si on est riche, c’est parce qu’on a travaillé plus dur et que si on est pauvre, c’est parce qu’on l’a voulu… sans réaliser qu’ils sont eux-mêmes dans la tranche la plus exploitée…
        Un bel exemple du syndrome de Stockholm.
        Comme je l’ai lu quelque part, donald le crétin « is the poor man’s idea of a rich man » et « a stupid man’s idea of a smart man ».
        Le problème, c’est que l’on a négligé cette tranche importante de la population… d’où l’élection d’un type qui dit n’importe quoi et son contraire juste pour obtenir des votes.
        Le fait de croire que donald le crétin a une once d’intérêt pour les plus démunis de son pays, pour les employés d’usine condamnés au chômage, pour les millions et les millions d’Américains qui n’ont aucune protection sociale serait franchement ridicule si ce n’était surtout tragique. Hélas, ceux qui vont payer pour cette erreur seront ceux-là même qui l’ont rendu possible…
        Et rendu à ce niveau, je doit malheureusement admettre que je n’ai guère de sympathie pour ceux qui ont voté pour donald le crétin et encore moins pour ceux qui le défendent encore aujourd’hui… comme un troll à plusieurs identités qui sévit ici et qui est tellement idiot que j’en viens à croire qu’il joue la comédie… Parce que con à ce point, ce n’est pas possible…

  44. Boabab dit :

    @Ducalme…si vous avez publié seulement un commentaire le précédent billet et un seul sur celui ci tout est OK
    je les ai lues.Parfois lors de la publication notre commentaire disparaît et un moment plus tard apparaît sur le
    blogue.J’aime bien lire les commentaires de personnes qui ont une experience quotidienne avec la population
    américaine, venez commanté plus souvent si possible votre expérience et vision de l’intérieur est interessante.

    Les commantateurs qui sont du côté américain ont beaucoup à nous apprendre, je trouve malheureux que quelques
    uns ne commentent plus ou très peu.
    Revenez nous,PBE,TOM DE Boston ,et les autres identifiés vous.

  45. jeanfrancoiscouture dit :

    «Cette différence suffit-elle pour conclure que Donald Trump fait l’objet d’un culte de la personnalité au sein du Parti républicain?»

    La «personnalité» très singulière de Donald Trump joue probablement un certain rôle mais je vois autre chose de plus profond et surtout, plus inquiétant. Côté idéologie, le Parti Républicain me semble dangereusement monolithique, peu ouvert aux idées et aux personnes socialement, politiquement voire ethniquement différentes, En ce sens, et sur beaucoup plus large échelle, il me renvoie à certaines circonscriptions québécoises où le taux d’approbation d’un parti atteint presque des taux soviétiques ce qui en fait des châteaux-forts peu importent les qualités personnelles de la personne qui y pose sa candidature.

    Alors, quand on s’adresse exclusivement aux membres d’un tel parti, quel qu’en soit le leader, on ne peut que se retrouver avec des taux d’approbation et de satisfaction de cette nature. Le «facteur Trump» joue un certain rôle à cause de sa manie de se présenter, lui le milliardaire, comme un vrai représentant et porte-parole du «People» comme il se plait si bien à le dire. Certains veulent bien le croire. Durant la course à la direction il a même été surnommé le «blue collar billionnaire». Fallait le faire, non? .

  46. igreck dit :

    Avec un Exécutif (Maison Blanche) complètement dysfonctionnel, je crois que les Zétats fonctionnent sur le pilote automatique depuis l’arrivée de l’Abruti. Le poids politique et économique énorme des USA fait en sorte que le monde libre essaie tant bien que mal de suivre. Depuis l’arrivée incroyable d’un mafieux inculte au sein (ce qu’il apprécie le plus sans doute) de l’administration états-unienne les autres leaders sont sur le fil du rasoir… mais les choses ne peuvent continuer ainsi indéfiniment et la réaction de Trudeau et des autres membres du G7 face à la dernière gifle est un signe encourageant. Enough is enough !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :