Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Nous avons communiqué aux Russes quelles seraient les conséquences, mais nous avons été prudents dans la façon dont nous en parlons publiquement, parce que de notre point de vue, nous voulons poser le principe qu’il y aurait des conséquences catastrophiques, mais pas nous engager dans un jeu de rhétorique de dent pour dent. »

Jake Sullivan, conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, répondant dimanche à l’émission This Week d’ABC à une question sur la réponse éventuelle des États-Unis au recours de l’arme nucléaire par Vladimir Poutine en Ukraine. La semaine dernière, le président russe a déclaré que sa menace d’employer tous les moyens à sa disposition pour défendre son peuple n’était pas un « bluff ».

(Photo ABC)

41 réflexions sur “La citation du jour

  1. Samati dit :

    Le peuple ukrainien, russophone ou ukrainophone, n’est pas le peuple de Poutine.

    Poutine n’est au pouvoir en Russie uniquement parce qu’il a triché. Il ne peut pas parler au nom du peuple russe qu’il vole depuis 30 ans. Il n’a aucune véritable légitimité comme tous les autres dictateurs, de la droite ou de la gauche.

  2. Maximilien dit :

    1. On s’enttend que ça va jamais arriver, les généraux ne vont pas le permettre (aussi, me semble qu’il y a des canaux de communications entre les USA et la Russie du coté militaire pour ce genre d’affaires ???.)

    2. Si la Russie est aussi stupide que ça et decide de faire ça, il vont se retrouver rapidement au 14e siècle, la riposte va tellement être sévère, ça va pas être beau; probablement que les USA et l’OTAN ont des plans et leurs missiles sont déjà pointés vers toutes les infrastructures militaires russes.

    Pis je suis fatigué de voir tous ces hommes de pouvoir jouer avec la vie des gens comme ça.

    1. Allan dit :

      Ne jamais arrivé … je n’oserais pas le dire. Un dictateur qui est acculé dans ses derniers retranchement et qui est sur le bord de tomber peut sacrifier des millions de personnes dans une manœuvre suicidaire.
      Mais il est clair que si Poutine pèse sur le gros bouton rouge, alors là ça pourrait devenir une catastrophe planétaire car il y aura probablement des répliques à qui mieux mieux.

      1. Dekessey dit :

        Poutine n’est pas celui qui appuie sur le bouton proprement dit, il doit suivre une chaîne de commandement. On espère qu’il y en a dans cette chaîne qui sont être assez lucide pour ne pas suivre les ordres.
        Comme dit le conseillé, il y a des communications entre hauts-dirigeants et militaires russes et américains, et ces derniers ont sans doute bien fait comprendre les conséquences d’un geste désespéré de leur chef.

    2. _renaud dit :

      Effectivement, si ça arrive ce ne sera pas la grande guerre nucléaire annoncée. Ça va être un anéantissement assez rapide de la Russie.

  3. jeanfrancoiscouture dit :

    «…..nous avons été prudents dans la façon dont nous en parlons publiquement,…» (Jake Sullivan)

    «Speak softly but carry a big stick» (Theodore Roosevelt)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Doctrine_du_Big_Stick

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Très à propos cette citation !

  4. « tous les moyens à sa disposition pour défendre son peuple »

    Il défend son peuple ? Jusqu’ici j’avais cru que c’était la Russie l’agresseur.

    Beau moyen de défendre son peuple que l’envoyer à la boucherie.

  5. Bidulen dit :

    Et la Russie est la plus grande et la plus belle kleptocratie au monde… Donc Poutine défend la liberté de son petit groupe de kleptomanes. Dans sa tête malade 💩

  6. POLITICON dit :

    Un agresseur assure qu’il utilisera l’arme suprême s’il est agressé. C’est être au bord du précipice et du suicide. Vlad a fait un très mauvais calcul en envahissant l’Ukraine et son dictat frise l’implosion. Ses menaces nucléaires sont les aveux d’un meurtrier pris au piège. Son agonie politique le met en danger sur le plan national et international, mais sa fin est proche.

    1. garoloup dit :

      Oui, sa fin est proche. S’il ne met pas fin à ses jours volontairement, ses généraux lui offriront une porte de sortie ultime.

      1. Samati dit :

        …ou une fenêtre de sortie ultime …

        pour rester dans la tradition russe

  7. _renaud dit :

    Je ne sais pas si les Russes sont conscients qu’à chaque fois que Poutine durcit le ton c’est leur sécurité qui est en jeu.

  8. Layla dit :

    Hier à l’émission de Chuck Todd

    A plus d’une reprise, il a parlé qu’il y aurait des conséquences catastrophiques.
    Oui il confirme qu’il y a des canaux de communications qui fonctionnement, mais ils doivent les protéger.

    CHUCK TODD

    «… Cela signifie-t-il que le téléphone rouge fonctionne à nouveau ? Parce qu’au début de ce conflit, on s’inquiétait beaucoup du fait que certaines des communications de base que nous avions de militaire à militaire, de renseignement à renseignement, vous aviez du mal à obtenir que vos homologues vous rappellent. Cela signifie-t-il que le téléphone rouge fonctionne à nouveau ?

    JAKE SULLIVAN :
    Eh bien, Chuck, nous avons pris soin de protéger le moment et le contenu des conversations que nous avons avec le gouvernement russe, avec le Kremlin. Mais la réponse à votre question est oui. Nous avons la capacité de parler directement aux hauts responsables, d’être clairs sur les messages que nous leur adressons et de recevoir leurs messages. Cela s’est produit fréquemment au cours des derniers mois. Cela s’est même produit ces derniers jours. Mais nous n’avons pas voulu indiquer exactement à quoi ressemblent ces canaux parce que nous voulons être en mesure de les protéger afin de pouvoir continuer à atteindre la Russie et lui dire en termes non équivoques, par exemple, quelles seraient les conséquences, et elles seraient catastrophiques si la Russie s’engageait sur la voie sombre de l’utilisation des armes nucléaires. »

    1. gl000001 dit :

      « Mais nous n’avons pas voulu indiquer exactement à quoi ressemblent ces canaux  »
      C’est peut-être dans un des dossiers qui était à Mare-à-gogo ?

  9. sousmarin dit :

    Comme si en attaquant un territoire, même légalement russe (ce qui a déjà été fait par les ukrainiens d’ailleurs) à des milliers de km de Moscou, la Russie allait déclencher une attaque nucléaire, soyons un peu sérieux.
    Poutinette n’arrête pas d’agiter cette menace dans le but de nous terroriser…et ça marche bien apparemment !
    Il faut arrêter d’en parler continuellement, et surtout arrêter de dialoguer avec lui sur le sujet, tout en s’y préparant. Répondre simplement que les mesures de rétorsion sont prévues et qu’elles seront immédiates (et qu’elles le soient effectivement dans le cas d’une attaque).

    Plus les politiques et les médias en parlent, plus ils véhiculent cette peur chère à poutinette…il faut arrêter de discuter sur les sujets qu’il met en avant, en lui laissant la main continuellement, comme sur les annexions de territoires ukrainiens…ça ne change rien, sauf qu’il aura un prétexte de plus pour agir…mais, dans les faits, l’annexion n’aura aucune incidence sur ses décisions, ce n’est que de la poudre aux yeux !

    Que va faire poutinette, voilà une question totalement inutile et sans cesse posée. Plutôt que d’attendre la langue pendante, il faut agir : livrer des armes lourdes aux ukrainiens, notamment des chars modernes, des obus longue distance et des avions, soutenir la résistance russe par tous les moyens.
    Arrêtons de retenir nos coups, ce qui ne fait que donner plus de temps à poutinette en prolongeant la guerre et en augmentant le nombre de morts !
    La Russie doit dégager d’Ukraine, point. Tout le reste est négociable mais après le départ de l’armée russe.

    1. Ziggy9361 dit :

      Votre dernier paragraphe correspond en tout point à ma propre opinion depuis le début et semble laisser indifférent tous nos amis sur ce blogue.Il faut permettre aux Ukrainiens,pas juste de se défendre mais laisser savoir à l’agresseur en chef que l’Ukraine dispose des armes et missiles pour exporter si NÉCESSAIRE en Russie leur contre attaque.

  10. Loufaf dit :

    C’ est Zelensky qui défend son peuple, pas le tsar assassin.
    Ce dernier ne fait qu’ attaquer pour s’ emparer de parties de l’ Ukraine et si ça devenait facile , du pays en totalité.
    Et là, il est rendu à la menace nucléaire parce que rien ne va plus sur le terrain.
    Quelqu’ un peut- il l ‘arrêter avant qu’ il commette l’ irréparable?

  11. titejasette dit :

    « Washington a répondu à la menace voilée du président russe Vladimir Poutine d’utiliser des armes nucléaires, en mettant en garde contre de graves conséquences et en précisant que la réponse des États-Unis serait « décisive ».

    « Les conséquences seraient horribles », a déclaré le secrétaire d’État Antony Blinken lors d’une interview.

    Les premiers Russes recrutés dans le cadre de la campagne de mobilisation du pays ont commencé à arriver dans les bases, et les analystes militaires émettent des doutes quant à la capacité de Moscou à équiper et à former toutes ces nouvelles troupes. Le nombre cité pour la mobilisation – 300 000 – est presque le double de la taille de la force d’invasion initiale.

    Les manifestations contre la mobilisation semblent se poursuivre, avec des rapports faisant état d’affrontements avec les autorités et de plusieurs arrestations dans la région du Daghestan, dans le Caucase du Nord.

    Pendant ce temps, des référendums organisés par les Russes dans les zones occupées de l’Ukraine sont en cours, et des responsables ukrainiens ainsi que des personnes se trouvant dans les territoires affirment que certaines personnes sont contraintes de voter sous la menace d’une arme, et que les forces russes organisent les votes. Les responsables occidentaux et ukrainiens condamnent les référendums comme étant une imposture qui permettra à Poutine pour justifier la menace d’armes nucléaires contre quiconque tenterait de les reprendre. Moscou nie ces accusations. d’annexer les territoires et de les utiliser.

    L’agence de presse russe RIA a fait état des taux de participation aux « référendums » contrôlés par la Russie dans quatre des territoires occupés d’Ukraine. Selon l’agence, le taux de participation aux votes varie jusqu’à présent de 49 % dans la région de Kherson (sud) à 77 % dans l’oblast de Donetsk (est).

    Les chiffres annoncés sont suffisamment élevés pour que Moscou considère les résultats comme légitimes, bien que de nombreux rapports et vidéos aient fait état de personnes forcées à voter et de votes mis en scène. Le scrutin a débuté vendredi et se poursuivra jusqu’à mardi.

    Les gouvernements ukrainiens et internationaux ont fermement condamné les référendums, les qualifiant de « simulacre » et refusant de reconnaître les résultats, qui, selon eux, seront truqués en faveur de la Russie.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  12. Charlot dit :

    J’ai comme un doute, un petit bémol, quand je lis que la riposte sera dévastatrice pour la Russie, et on passe à un autre dossier. Qui dit riposte dit attaque préalable, attaque qui pourrait, préventivement, ne pas se limiter à l’Ukraine. Je te tiens par la barbichette est un jeu qui peut abîmer les plus beaux mentons…..

  13. March dit :

    Au lendemain de la défaite de l’orange, un général américain avait mentionné à la chine que le commandement militaire ne laisserais pas l’imbécile pousser le gros bouton.

    J’espère qu’il y a encore des gens intelligents dans la chaine de commandement de l’armée russe.

    Aussi, je pense que Poutine sait pertinement qu’il signe son arrêt de mort s’il presse le gros bouton rouge, il va devenir un paria planétaire même dans son propre pays.

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    Cela fait déjà huit mois que Putin «menace» avec ses armes nucléaires mais à part «varger» sur les Ukrainiens il n’a absolument rien fait de ce côté, malgré l’appui tactique occidental sans lequel les Ukrainiens n’auraient jamais pu remporter de victoires sur le terrain.
    Pour ma part, cela fait aussi huit mois que j’affirme que le potentat du Kremlin bluffait et qu’il aurait fallu «caller» ce bluff de manière non équivoque avant même que le premier char russe ne traverse la frontière ukrainienne. On a préféré le croire -ou faire semblant de le croire- et laisser les Ukrainiens subir le choc frontal.
    Maintenant qu’il est acculé et qu’il entraine tout son pays dans la tourmente, on peut commencer à craindre qu’il manque de lubrifiant et coule une bielle et en pareil cas, qui sait ce qu’il pourrait faire. C’est là que l’on pourrait regretter d’avoir été trop prudents voire peureux.

    1. Ziggy9361 dit :

      100% d’accord avec vous et ça depuis 8 mois ou on dit la même chose sur le bluff Poutinien et l’inaction initiale de l’Otan et des pays démocratique surtout européens maintenant cessons de tergiverser et donnons aux Ukrainiens le pouvoir de repousser très loin les agresseurs.

      1. Haïku dit :

        Je seconde !

  15. Le Champ dit :

    Ce que les gouvernements occidentaux devraient commencer a faire c’est preparer l’apres-Poutine . Qui pourrait lui succeder ?? Quel influence la Chine aura-t-elle suite au depart de Poutine??

    L’hiver qui vient sera tres difficile pour la planete politique . Les USA pourrait balancer vers l’agitation sociales graves apres les mid-terms , l’Europe avec la crise energitique qui vient sera aussi en proie a l’agitation et la Chine ce geant aux pieds d’argile fait face a de graves problemes economique du au lock-down imposer a la population.

    Ca va prendre des tetes froides pour gouverner les democraties durant cettes dangeureuse periode . Au moins ici Justin pourra fredonner une petite chanson pour calmer le jeu…..

  16. Grenouillage dit :

    Putin est dans une situation difficile, car il joue ses dernières cartes face une opposition d’extrême droite qui ose le défier plus ouvertement. Cette opposition exige de lui une réponse ferme face à l’OTAN. Ses menaces d’utiliser son arsenal nucléaire sont destinées à cette frange politique.
    Si Putin devait subir d’autres revers militaires auprès des ukrainiens, se sera la fin pour lui, et cela amènera au pouvoir une faction beaucoup plus chaotique qui nous amènera vers un conflit nucléaire tant redouté.

    Il n’est pas trop tard pour amorcer des négociations avant qu’il ne soit trop tard.
    Comme dirait les gaulois, ils sont devenus fous ces humains.

    Les russes ont plus de missiles nucléaires que tout les pays de l’OTAN réunis ensemble.
    https://fr.statista.com/infographie/23984/arsenal-puissances-nucleaires-nombre-de-bombes-par-pays/

  17. titejasette dit :

    @Charlot

    Comment étaient les effets destructeurs des bombes nucléaires larguées au Japon ? Je ne connais rien dans cette arme et je n’ai pas eu le temps de lire l’article ci-dessous.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardements_atomiques_d%27Hiroshima_et_de_Nagasaki

    1. Charlot dit :

      @titejasette.
      Comment dire🤔? Catastrophiques? Terrifiants? Impensables? Findumondesques? Et depuis, elles se sont grandement améliorées (ah, l’incomparable génie humain). Tant de réponses possibles, le choix est vaste

      1. titejasette dit :

        @Charlot 9h07

        Est-ce que vous êtes en train de me dire que les bombes ont été passablement améliorées et que la destruction peut être contrôlée ? (limitées dans l’espace).

        Je n’ai toujours pas lu l’article et je commence ma journée maintenant

      2. hiroshima = 15 000 tonne tnt
        Nagasaki = 21 000 tonne tnt
        Les US aurait plusieurs bombes de 50 000 000 Tonne tnt

        Les bombes nucléaire tactique son de 300 tonne a 300 000 tonne
        Leur usage serait pour détruire un bataillon, une base militaire, un complexe administratif, etc -> une cible plus petite que une ville de quelque million d’habitant.

        Exemple d’usage  »sale » d’un bombe nuke tactique, une petite bombe sur notre parlement a Ottawa, détruirait le parlement et la plupart des bureaux administratif placé autour, ainsi que leur occupant – cela paralyserait notre gouvernement pour plusieurs mois.

  18. Autrement dit :

    Le voilà le vrai motif de la descente du FBI à Palm Beach: le téléphone rouge était dans une des caisses. Maintenant, la ligne marche.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @Autrement dit:«…le téléphone rouge était dans une des caisses.»

      Le perdant de 2020 l’avait piqué parce que la couleur «matchait» avec le rouge de ses longues cravates. ☎

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Trop drôle ! 😂👍

  19. Apocalypse dit :

    @Charlot – 08:38

    « J’ai comme un doute, un petit bémol, quand je lis que la riposte sera dévastatrice pour la Russie… »

    Ca devrait être un « gros » doute! Si la Russie utilisait une arme nucléaire – et on se croise les doigts pour que cela n’arrive jamais – contre l’Ukraine, la guerre serait terminée et les Etats-Unis ne feraient absolument rien d’autre que crier.

    Les Etats-Unis utilisaient l’arme nucléaire contre un pays – la Russie – afin de défendre l’Ukraine qui n’est pas dans l’Otan et là, c’est vrai que nous aurions une 3ième guerre mondiale. 💣😱

    Les Etats-Unis peuvent parler tant qu’ils veulent, ils ne feraient rien, car faire quelque chose serait bien, bien pire qu’une arme nucléaire sur l’Ukraine.

    1. Le US ont dit qu’ils répondrait… ils n’ont pas dit qu’il le ferait avec une autre bombe nucléaire.

      Selon le dernier caucus de la russie avec la chine et d’autre pays, aucun pays n’appuie la russie publiquement.
      LA chine et l’inde apelle (pas trop fort) a la fin de cette guerre.

      Si poohtine utilise l’arme nucléaire, meme ceux tactique, il n’y auras plus grand monde pour supporter poohtine.

      *Note: Il est dans l’intéret de la Chine que la Russie s’effondre complètement, elle pourras la ramasser a la petite cuillère et mettre la main sur les ressources naturel russe.

    2. Normand T. dit :

      L’utilisation de l’arme nucléaire par les Russes en Ukraine provoquerait immanquablement des radiations en Europe qui pourrait alors se dire et se sentir attaquée, ce qui justifierait une riposte fulgurante. Cette justification est tout aussi valide et encore plus que le supposé rattachement des territoires russophones de l’Ukraine à la Russie. J’aimerais bien entendre l’UE servir cette réplique aux menaces russes.

  20. Charlot dit :

    @titejasette.
    Oh moi, vous savez, je ne dis rien et en pense encore moins. Je lis, commente et ergote en attendant Godot

  21. onbo dit :

    La suggestion de sous-marin à 8h02 est excellente. Cessons de donner de l’oxygène aux tactiques de Putin et en plus de souffler sur les braises avec des scénarios de fin du monde.

  22. Jean Létourneau dit :

    Claude Nougaro et Jimmy Walter pour la musique (1963)

    1. Haïku dit :

      @Jean Létourneau
      Ouch !!!
      Quel excellent choix de chanson ! 👍👍

  23. Gilles Morissette dit :

    Les USA dovent montrer qu’ils ne sont pas dupes du « bluff » de DESPOTE.

    Le fait que des lignes de communication soient établis démontrent qu’on va tout faire pour qu’une telle catastrophe ne se produise.

    Ne vous faites aucune illusion. Si Putin utilise l’arme nuclléaire, les répercussions seront terribles.

    De nombreux pays seront affectés par les radiations à commencer par la Chine,une partie de l’Europe et probablement ailleurs.

    Si cela arrive, les USA ne pourront demeurer les bras croisés. Ce sont eux qui ont fourni à l’Ukraine les armes qui ont permis à celle-ci de résister à l’envahisseur et de remporter des succès militaires.

    Ils devront être conséquents avec eux-mêmes et prendre leurs responsabilités.

    Ils n’auront pas le choix de riposter.

    La seule chance d’éviter « l’Armagedon » serait que les généraux russes encore sensées, prennent le contrôle de la situation et éjecte Putin du Kremelin.

    Pour être clair: Un Coup d’État.

    C’est peut-être rêver en couleurs mais il semble qu’on en soit rendu là dans cette sale guerre.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :