Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Lindsey Graham présente ce mardi à Washington un projet de loi destiné à instituer une interdiction nationale de l’avortement après 15 semaines de grossesse. À moins de deux mois des élections de mi-mandat, le texte n’a aucune chance d’être adopté par le Sénat et encore moins par la Chambre des représentants. Pourquoi alors le sénateur républicain de Caroline du Sud le dépose-t-il ? Il s’agit d’une manoeuvre électorale (et pas mal hypocrite) dont le succès est incertain.

En quoi est-elle hypocrite ? De nombreux républicains, à l’instar des juges de la Cour suprême qui ont décidé d’abroger l’arrêt Roe c. Wade, répètent qu’il incombe à chaque État de choisir sa propre politique en matière d’avortement. Une interdiction nationale de l’avortement après 15 semaines irait évidemment à l’encontre de ce principe.

Mais aux grands maux les grands remèdes. La décision de la Cour suprême sur l’avortement a changé la donne politique, permettant aux démocrates de dépeindre les républicains comme des extrémistes sur un enjeu qui touche à l’autonomie des femmes. Aussi Graham espère-t-il pouvoir convaincre l’électorat que les républicains ont une solution modérée au problème soulevé par l’annulation de l’arrêt Roe c. Wade. Mais le nom même de son projet de loi est trompeur : Protecting Pain-Capable Unborn Children from Late-Term Abortions Act.

Il introduit l’idée que le foetus peut expérimenter la douleur dès après la 15e semaine de grossesse, ce que conteste le Collège américain des gynécologues et des obstétriciens. Il qualifie par ailleurs d’« avortements tardifs » les interruptions de grossesse effectuées après cette période, des mots chargés qui ont déjà étés utilisés presque exclusivement par les militants anti-avortement pour parler des avortements effectués entre les 22e et 24e semaines de grossesse, ce que permettait l’arrêt Roe c. Wade (et ce que permettent encore certains États américains).

Le sénateur Graham a également défendu son projet de loi en faisant valoir que de nombreux pays d’Europe interdisaient l’avortement après 15 semaines de grossesse.

« Je vois cela comme une alternative responsable à la position très radicale des sénateurs démocrates », a déclaré Graham à Fox News. « Je peux assurer qu’une grande majorité d’Américains ne soutient pas l’avortement sur demande jusqu’à l’accouchement. »

« Ce projet de loi nous met en conformité avec le reste du monde, de sorte que lorsque vous êtes en campagne, vous avez la possibilité de parler de ce que vous soutenez », a-t-il ajouté.

La sénatrice démocrate du Nevada Catherine Cortez Masto, une des plus vulnérables de son camp, est montée aux barricades avant même l’annonce du projet de loi du sénateur républicain.

« Je bloquerai tout effort au Sénat pour faire avancer une interdiction de l’avortement à l’échelle nationale – point final », a-t-elle tweeté. « Nous n’avons pas besoin d’autres politiciens masculins qui disent aux femmes ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire avec notre propre corps. »

Ce n’est pas la première fois que Graham propose une interdiction nationale de l’avortement. Il a déjà présenté un texte interdisant les interruptions de grossesse après 20 semaines. La mesure avait été défaite, et ce, même si les républicains contrôlaient alors le Congrès et la Maison-Blanche.

(Photo Getty Images)

66 réflexions sur “Avortement : la manoeuvre électorale du sénateur Graham

  1. belwet dit :

    Eh! Que sa mère aurait se faire avorter à l’époque… Non mais des hypocrites comme lui, il y en trop.

    1. Haïku dit :

      @belwet
      Vous m’avez devancé !

    2. jmaveja48a dit :

      Effectivement si sa mère avait su que ce résidu de fond de capote allait devenir c’est certain qu’elle aurait demandé une ligature des trompes de faloppe, une vasectomie à son mari

  2. Dekessey dit :

    Hein? Quoi? Lindsay Graham est hypocrite????
    Ha ben calinne…
    Il a pourtant l’air si fin.
    🤪

  3. Marlo63 dit :

    Y a-t-il quelqu’un un jour qui va songer à la douleur que fait une balle qui troue la peau?

    1. gl000001 dit :

      La Bible ne dit rien à propos des balles de fusil donc ce n’est pas une préoccupation pour eux. Mais elle dit que l’Homme domine la femme. Genèse 3:16 :
      « Il dit à la femme :
      J’augmenterai la souffrance de tes grossesses,
      tu enfanteras avec douleur,
      et tes désirs se porteront vers ton mari,
      mais il dominera sur toi. »

      1. gigido66 dit :

        😡🤬😡🤬😡🤬🤬

  4. marie4poches4 dit :

    Le biscuit est devenu un fond de tarte.

    1. gl000001 dit :

      Pas une tarte Tatin mais une tarte toton !!!

    2. Dekessey dit :

      🤣

  5. chatderuelle dit :

    ça démontre simplement où se situe les républicains qui s’imaginent, en tordant la réalité et la science, rendre leur image et leur philosophie plus « normales »….

    tant mieux s’ils se lancent dans cette voie stérile…
    ils tenteront de jouer aux vierges offensées alors qu’en réalité ils demeurent de fabuleux hypocrites…

  6. Toile dit :

    « Ce n’est pas la première fois que Graham propose une interdiction nationale de l’avortement. Il a déjà présenté un texte interdisant les interruptions de grossesse après 20 semaines »

    Toujours encore plus bas…. maintenant 15 semaines ! C’est ti généreux ca ! Non mais quand va t il cesser de respirer? Sachant le tout probable résultat d’échec de sa démarche, l’important ici pour lui c’est de pouvoir argumenter qu’ils ont tout fait de ce qui humain en plaidant bien sur avec des faits alternatifs.

    Arrêtes de penser pour les femmes, occupes toi de tes couilles… si tu les trouve.

  7. monteregien dit :

    Précise-t-il si cette loi annulerait toute loi adoptée par un état ? Ou si des états pourraient adopter des lois plus restrictives ? Ou moins restrictives ?

  8. Léo Mico dit :

    SI jamais une telle loi passait, je suppose que la Cour Suprême s’y opposerait, vu qu’elle a dit que l’avortement ne doit pas être décidé au niveau fédéral ?

    1. Toile dit :

      Oh qu’il y aurait des âmes togées errantes prises avec leur propos…

  9. Toile dit :

    Obamacre, fu….mais youpi pour la vie à tous ( les plus de 20 semaines). Trouvez l’erreur.
    Ca m’enrage raide cette folie collective datant du néant..dertal .

    1. Ce qui est fou c’est leurs désir de laissé mourir une mère suite a des complications de grossesses même si le fetus n’est pas viable.
      Ce qui est fous est de forcer une enfant a passer a travers une grossesse qui pourrait la tué
      Ce qui est fous c’est que les docteurs ont peur de s’occupé de femme qui font une fausses couches de peur de poursuite pour avortement – mettant la vie des mères en danger.
      Ce qui est fous… c’est que je dois ajouté un  »etc. » a cette liste!

  10. ctbourgeois dit :

    Il empire la situation des républicains face aux femmes majoritairement pro choix. Même si cette loi ne passera pas, juste y faire allusion démontre leur volonté de contrôler les femmes autant dans les états démocrates que républicains, ces hommes ont un complexe de supériorité intraitable.

  11. Youno dit :

    Les Républicains disaient que cela devrait être aux États de décider en s’opposant à un jugement qui s’applique à tout le pays, maintenant une loi qui s’appliquerait à tout le pays peut importe la décision des États …………

    Hypocrisie des Républicains

  12. Boozadvisor dit :

    Ah si c’est pas La Carpette Réversible Graham qui nous montre son côté cousu de fil blanc!
    Il est capable de proposer ça d’un coin de bouche et dire de l’autre, qu’à l’échelle de son état, si ce n’était que de lui ça serait tolerance zéro.
    Il n’a pas dit ça encore mais personne ne s’en étonnerait.

  13. MarcoUBCQ dit :

    Graham hypocrite? Nooooooooon…

  14. MarcoUBCQ dit :

    Il est jouissant de voir ces pauvres imbéciles se parjurer, se contredire, user et abuser encore et toujours de sophismes, d’affirmations basées sur du vent, et cetera. Le peuple est naïf, certes, mais il y a quand même des limites à prendre les gens pour des cons.

  15. marie4poches4 dit :

    Un rappel des « mots » du biscuit selon Lincoln Project

    https://twitter.com/i/status/1569731122933940228

    1. Haïku dit :

      @marie4poches
      Et vlan dans le biscuit ! 😂🎯

    2. Dekessey dit :

      Pffff… cette détestable girouette sans colonne et valeur n’a aucune chance d’être ré-élue.

      Bon, laissez-faire, j’ai rien dit.

  16. gl000001 dit :

    HS sur un des vins de la semaine de LaPresse.
    Gâterie
    Ce vin commence tout juste à arriver, mais il n’y en a que 100 caisses et il partira rapidement. Emeline Calvez et Sébastien Bobinet cultivent leurs vignes en bio dans le Saumurois, et privilégient des vinifications très peu interventionnistes. Ça donne des vins pleins d’éclat et de vitalité, comme ce chenin blanc, au nez affriolant de fruits hyper juteux, avec des notes de poire, de coing, de fleurs blanches, de camomille et de miel. Très fruité en bouche aussi, avec le même caractère juteux, mais très sec et tendu avec une acidité vivifiante. De légers amers, une délicate mâche tannique et une impression crayeuse ajoutent relief et complexité, et s’étirent sur une longue finale. Un vin juteux et cristallin qui appelle un deuxième verre. À essayer avec un ceviche à la pomme verte, une salade fenouil et orange ou pamplemousse et avocat, des poissons grillés.

    Calvez Bobinet Poil de Lièvre Vin de France 2021, 33 $ (15051986), 12,5 %
    https://www.lapresse.ca/gourmand/alcools/2022-09-11/vins-de-la-semaine/poil-de-lievre-2021-faites-vite.php

    Si on traduit pour le nouveau chef du PCC:
    Gâteux
    Ce chef commence tout juste à arriver, mais il y a longtemps qu’il encaisse et il partira rapidement. Très peu futé, avec un caractère baveux, mais très sec et tendu avec une acidité débilitante. De forts amers, une indélicate mâche satanique et une impression crayeuse enlèvent relief et complexité, et s’étirent sur une longue finale. Un chef douteux et sibyllin qui appelle un deuxième, troisième, quatrième, cinquième verre pour l’oublier. À ne pas essayer avec rien à manger. Il coupe l’appétit.

    1. marie4poches4 dit :

      Je suis très sensible à l’acidité, je mange un ananas bien mûr et bien juteux et ça me fait grimacer alors je vous laisse imaginer les grimaces que ce nouveau poil de lièvre provoquent chez moi.

    2. Tout à fait génial ! Chapeau bas !

    3. Dekessey dit :

      🤣
      Excellent!

    4. Boozadvisor dit :

      Au début je me disais hé hé holà mais c’est moi qui propose des vins ici! Puis j’ai vu le parallèle LOL

      1. gl000001 dit :

        Après la blague du vendredi, on pourrait avoir le vin du vindredi. On attend vos conseils 😉

  17. Loufaf dit :

    Hypocrite la carpette du gros fêlé? Et comment! S’ est- il informé si les femmes de son état sont pro -vie ou pro – choix?
    J’ ai un gros doute! Et son gourou se fout complètement de l’ avortement , sauf qu’ il joue le pro-vie pour obtenir les votes des extrémistes républicains , comme sa carpette en somme….

    1. Denis Dallaire dit :

      @Loufaf……j’ai un gros doute concernant le gourou qui se fou de l’avortement…..il a payé 130 000$ pour pas que Stormy parle de sa relation…..imagine si elle serait enceinte…..crois-tu qu’il respecterait les lois…..même au Texas…..Graham dirait sûrement que le fœtus était mort et que la mère serait morte, donc la chose orangée deviendrait un grand sauveur……

  18. Léo Mico dit :

    « Je peux assurer qu’une grande majorité d’Américains ne soutient pas l’avortement sur demande jusqu’à l’accouchement. »

    Ce que absolument jamais personne n’a demandé.
    Mais je vais finir par croire que tous ces hommes politiciens ne savent pas du tout combien de semaines durent une grossesse.

  19. Duduche dit :

    Graham n’a jamais été marié. Il a peut-être des relations hors mariage, ou est « inverti » comme on disait dans le temps. Si c’était le cas, ça ferait une autre hypocrisie de plus.

    Au moins, il s’est retenu pour le nom du projet de loi. Il aurait pu proposer « Stopping Genocide of Nearborn Human Beings Act » s’il avait voulu faire vraiment peur.

  20. marie4poches4 dit :

    Le biscuit le 7 août, le biscuit le 13 septembre 🤔

    https://twitter.com/i/status/1569726692402364417

  21. Pierre Lesage dit :

    Avec cette initiative, me semble que le résultat serait tout autre que celui estimé par ce sénateur, ils sont en train de s’autopeluredebananiser ma foi.

  22. Benoît Branchaud dit :

    15 semaines c’est la limite en France pour une interruption volontaire de grossese. Est-ce que la France est perçu comme un pays qui veut contrôler le corps des femmes? Dur à suivre toute ces histoires.

    1. treblig dit :

      @Benoît Branchaud

      Un peu de « cherry picking » aujourd’hui?

      Sur 27 Etats membres, 24 pays de l’Union européenne ont légalisé ou dépénalisé l’avortement, sans besoin de justification de la part de la femme qui décide de recourir à l’IVG. Le délai maximal pour avorter varie de 10 semaines au Portugal à 24 semaines aux Pays-Bas. Même l’Irlande fait partie du lot depuis quelques années.

      Reste la très catholique Pologne ( et Malte ) qui interdit l’avortement . Les polonaises doivent aller dans les pays environnants pour un IVG. Même en cas d’inceste ou de viol. Tout un exemple.

      1. Benoît Branchaud dit :

        @Treblig Votre baratin a quoi à voir au fait que l’IVG en France est pratiquée jusqu’à la 15ième semaine de grossesse?

      2. treblig dit :

        Les mots important dans mon « baratin «  est sans besoin de justification. La France autorise les avortements dépassés 15 semaines en cas de viol ou d’inceste mais aussi en cas de danger physique pour la mère ou si sa santé psychologique est menacée. Votre texte est une demi vérité

      3. el_kabong dit :

        @benoit branchaud

        Par ailleurs, le terme « cherry-picking » s’applique totalement à votre situation d’exemple soigneusement sélection pour confirmer votre idée au détriment de tous les autres (plus nombreux d’ailleurs) qui pourraient la contredire.

        D’autre part, la différence entre les usa et tous les exemples que vous pourriez apporter est que ces derniers évoluent (lentement pour certains) vers un plus grand accès des femmes à l’ivg, alors que les usa sont en train de faire marche arrière (les ripoux-libans sont des arriérés sociaux)…

    2. Le but ultime des ripous est la criminalisation de l’avortement, c’est de laissé une femme souffrir jusqu’à en mourir pour une grossesses problèmatique.
      L’hypocrisies ultime est de clamer tout haut que l’avortement se doit d’être géré par les états, pour plus tard présenté une loi fédérale plus contraignante que ce que permettais RvsW.

      Et je suis sur que la loi a été écrite dans le sense de restreindre l’accès a l’avortement et non de la permettre. Qui peut paraitre futile, mais les combat légaux future seront basé sur la formulation de la loi, sur le but de la loi, soit restreindre et non encadrer.
      Du point de vus légale il y a une très grande différence entre écrire.
      – l’avortement est permis jusqu’à 15 semaines -> la loi protège la permission de l’avortement j’usqu’à 15 semaines
      – L’avortement est interdit après 15 semaines -> la loi protège l’interdiction de l’avortement après 15 semaines

    3. Lukas dit :

      Pourquoi comparer la France aux Répulibans??? En France, si 15 semaines est la limite officielle pour une interruption volontaire ET non médicale (A noter que la nouvelle loi a ajouté des semaines à ce délai en 2020, de 14 à 16 semaines d’aménorrhée… et ils n’essaient pas continuellement de baisser ce chiffre…), mais si la mère est en danger à cause du foetus, si on parle d’un viol et/ou d’un inceste, le docteur qui performera l’avortement après les 15 semaines, et ainsi que la mère, ne seront pas poursuivi par l’état, ou traités comme des criminels…
      Si vous voulez comparer, aller jusqu’au bout, au moins…

  23. marie4poches4 dit :

    HS

    Putin n’est pas invité aux funérailles

    https://www.cnn.com/2022/09/13/world/putin-queen-funeral-intl-gbr/index.html

    1. Madalton dit :

      Il n’est pas sortable😁

    2. lanaudoise dit :

      Un peu de polonium ou de novichok avec ça? Un de ces douceurs qu’il a déjà envoyées à la Grande-Bretagne…

    3. spritzer dit :

      On ne peut pas appeler ça une nouvelle.

  24. Louise dit :

    Lindsay Graham pense faire un bon coup pour son parti en disant aux électeurs: votez pour nous et quand nous aurons repris le contrôle des deux chambres nous n’aurons aucune difficulté à faire passer ce projet de loi.
    Bravo champion de saisir aussi bien les désirs de la majorité des électeurs et surtout des électrices.
    Ce projet de loi déconnecté de la réalité va inciter encore plus d’américains à voter pour les démocrates.

  25. jeani dit :

    Le biscuit qui veut contrôler les femmes, lui qui n’a probablement jamais touché à une femme et qui ne le fera jamais.

    1. Benoît Branchaud dit :

      @jeani Des jokes de mononcle sur les homosexuels? Vraiment?

      1. Bob Inette dit :

        Naahhh ! Une joke sur Mononcle Graham !
        Tout simplement …

      2. jeani dit :

        Hey, Branchaud, vous devriez vous contenter de faire des interventions qui ont de l’allure avant de critiquer celles des autres mononcles qui participent à ce blogue.

        D’ailleurs, l’ensemble de votre oeuvre ne rehausse pas trop les échanges.

        Pour ce qui est des homosexuels, j’ai passé ma carrière entouré d’homosexuels des deux sexes et ça n’a rien changé dans mes rapports avec ces personnes.

        Ayant exercé une carrière d’infirmier, ai-je le besoin d’ajouter que nous avions la réputation d’être des … et après?

      3. Benoît Branchaud dit :

        @jeani Votre commentaire fait « Chu pas raciste, je travaille avec des noirs » mais bon.

      4. jeani dit :

        @Branchaud

        Ben oui mon ti-pit!

        J’avoue qu’après avoir écrit mon commentaire, tout en cueillant mes haricots, je me demandais qui répondrait à mon intervention. Dans ma courte liste, je ne vous voyais pas.

        Ne vous en deplaise et que vous le vouliez ou non, vous avez mordu à mon leure (hameçon, pour vous)

  26. treblig dit :

    L’éléphant dans la pièce que les républicains ( et les religieux) ne veulent pas voir : 60% des femmes ( et presque 50% des hommes) sont en faveur du droit à l’avortement aux États-Unis. Y compris dans le Sud et dans le Midwest comme nous l’a montré le Kansas lors d’un référendum sur la question.

    Et bien sûr ce pourcentage est encore plus élevé dans des états comme la Californie, New-York ou le Massachewset

    Tout le reste est de la boulechite

  27. sousmarin dit :

    Honnêtement, 20 semaines me semble une limite acceptable si elle s’impose à tous les états et que la loi devienne un article de la constitution, ce qui rendrait très difficile sa modification dans l’avenir.
    Il faudrait aussi obtenir un nombre minimum d’établissement qui pratique l’avortement dans chaque comté suivant le nombre d’habitants (garanti par l’état et l’état fédéral en cas de carence du premier).

    Ne serait-ce pas mieux pour celles qui ne peuvent pas avorter actuellement (pas seulement à cause de la loi mais aussi parce qu’il n’y a pas d’établissement à proximité qui pratique l’acte) ?

  28. chatderuelle dit :

    Pourquoi devrait-il avoir une « limite » dans le temps??? Un compte à rebours…
    Pourquoi passé une date, une femme ne pourrait plus se faire avorter? Comme si c’était un caprice de ne pas vouloir mettre au monde un fœtus…

    La femme enceinte est celle qui décide et la seule qui décide si elle accouche… point.
    Rien de compliqué…
    Elle est enceinte, elle porte l’enfant, elle décide de A à Z…

    Pas de jugement, pas de questions, pas de morale…
    L’avortement peut se faire? La femme est prête à se libérer de ce fœtus alors on l’en libère…

    personne ne peut avoir un quelconque contrôle sur son corps … et certainement pas un chef politique ou religieux… ni même un mari contrôlant….

    pour les mecs, ce choix est pas mal plus simple… ils ramassent leurs affaires et « disparaissent » bassement… et le tour est joué…
    Faire un enfant n’est pas une étourderie… et ça doit impliquer les 2 partenaires totalement… sinon à quoi bon si celle qui en subira toutes les conséquences n’est pas convaincue …

    c’est sa décision et la société l’accepte tout comme la société accepte les femmes qui en ont 14 par choix….

  29. Bob Inette dit :

    Entre la 12e et la 24e semaine, le cerveau et le système nerveux
    sont encore à un stade très précoce de développement.
    Le cerveau, qui comprend un thalamus rudimentaire et la moelle épinière, s’ébauche.
    La plupart des cellules du cerveau ne sont pas développées.
    Sans cortex cérébral (matière grise recouvrant la surface du cerveau maturé),
    les stimulations de quelque nature qu’elles soient ne peuvent être ni reçues ni perçues.

    Et, que ce soit à six, huit, douze ou seize semaines de gestation, le coeur du fétus ne bat pas !
    À huit semaines de gestation, les “battements” du coeur sont produits par des cellules “spécialisées”
    qui se contractent et libèrent du calcium dans l’organisme du foetus.
    Le coeur du foetus n’est pas entièrement formé avant la 18e/20e semaine
    alors que le muscle cardiaque ne se contracte et une circulation primitive ne se développe qu’autour de la 21e semaine.
    Avant ce moment, le foetus est entièrement dépendant du corps de la femme qui le porte.

    Il est bon de rappeler que dans les faits, plus de 90 % de tous les avortements
    se font bien avant la 13e semaine de grossesse et seulement 1,5 % après la 21e.

    40% des IVG se font maintenant par médication plutôt qu’une intervention médicale.

    1. onbo dit :

      Merci Bob inette de revenir à la charge pour le bénéfice de nous tous et spécialement pour quelques durs de comprenure, aussi souvent que vous le pensez nécessaire. Nous avons tous ensemble à confronter plusieurs siècles de domination mâle sur tous les aspects de la vie des femmes à commencer par la sujétion de leur corps et de leur sexualité.

  30. Apocalypse dit :

    Nous voilà encore de cette lubie de limiter l’accès à l’avortement et en plus, pour ne pas changer grand-chose, seulement plaire aux donateurs.

    Je vous passe cet article qui dit qu’en 2019, 92.7% des avortements avaient lieu avant 13 semaines aux Etats-Unis ET 6.2% entre les semaines 14 et 20; ensuite, il ne reste que des cas limites.

    Alors pourquoi cet acharnement de vouloir limiter à 15 semaines? Tu inventes un problème qui n’existe que dans ta (petite) tête et tu veux avoir l’air du sauveur… 🤦‍♂️😖

    https://www.cdc.gov/reproductivehealth/data_stats/abortion.htm

    CDCs Abortion Surveillance System FAQs

  31. Apocalypse dit :

    @sousmarin – 13:44

    « Honnêtement, 20 semaines me semble une limite acceptable si elle… »

    Comme le dit « Bob Inette – 14:50 » et les quelques chiffres que j’ai donnés, il n’y a absolument rien à changer dans le système actuel; le plus simple est de laisser les choses telles qu’elles le sont.

  32. Gilles Morissette dit :

    Pourquoi Graham présente-t-il un projet de loi qui a ZÉRO chance d’être adopté?

    Parcqu’il est un salopard, un enfoiré, un minable, un être insignifiant sans envergure qui n’a aucun respect pour les femmes.

    Ce projet de loi pue la misogynie à plein nez.

    Il a des odeurs nauséabonds de sexisme, de paternalisme, de néo-conserrvatisme digne de celui pratiqué par les « culs-bénis

    Il est un façon hypocrite (qualité essentielle chez tout bon Républicain) de contrôler les femmes, de leurs dire ce qu’il faut faire.

    Pour reprendre une expression déjà utilisée par un ex-animateur de radio de Québec: « Graham n’est rien d’autre que le résultat d’un avortement qui a mal tourné ».

    Ce type me dégoûte au plus haut point.

  33. Bob Inette dit :

    En 2005, une rigoureuse revue scientifique de l’évidence concernant la douleur fétale conduite par le Journal de l’Association Médicale Américaine a conclue que la perception de la douleur est peu probable avant le 3e trimestre.
    Aucune étude depuis est venue modifier cette position prédominante de la profession médicale et des organisations suivantes:
    American Congress of Obstetricians and Gynecologists
    American Medical Women’s Association
    American Nurses Association
    American Society for Reproductive Medicine
    Association of Reproductive Health Professionals
    Medical Students for Choice
    National Association of Nurse Practitioners in Women’s Health
    National Family Planning & Reproductive Health Association
    Physicians for Reproductive Health
    Planned Parenthood Federation of America

    L’avis du Collège royal d’obstétriciens et de gynécologues de Grande-Bretagne va ds le même sens que celui de leurs confrères américains:
    “Nous ne connaissons aucune information scientifique sérieuse qui soutiendrait l’assertion selon laquelle le foetus perçoit la douleur au début d’une grossesse. Nous savons que le cervelet n’atteint sa configuration finale qu’au 7ème mois et que la myélinisation de la moelle épinière et du cerveau ne commence qu’entre la 20ème et la 40ème semaine de la grossesse. Ceux-ci de même que d’autres développements du système nerveux doivent exister pour que le foetus puisse percevoir la douleur.”

  34. sousmarin dit :

    Laisser les choses telles qu’elles sont revient à dire à celles qui ne peuvent pas du tout se faire avorter, même à la première semaine : débrouillez-vous !
    Comme déjà dit, les avortements au delà de la 20ème semaine sont rares, voire très rares, qu’ils sont en plus potentiellement dangereux pour la femme et que le foetus commence sérieusement à ressembler à un être humain.
    Je pense même que l’on pourrait descendre à 18 semaines…en politique et partout d’ailleurs, cela s’appelle un compromis et refuser tout compromis est la définition même du fanatisme.

    Faut-il mieux avoir une limite à 18 semaines avec des moyens réels de se faire avorter ou un théorique « n’importe quand » dans certains états et une interdiction totale dans d’autres, sans parler des moyens qui souvent inaccessibles aux pauvres ?
    Les moyens, voilà l’important, sans moyens, le droit n’est que théorique !

    Avoir le contrôle absolu de son corps ? Dans ce cas, il faut légaliser le suicide, ainsi que le suicide assisté, pour tous et selon leur bon vouloir (à partir de quel âge ?).
    Il faut également légaliser toute drogue, même les mortelles, puisque le but est de se l’injecter dans SON corps (contrôle total n’est-ce pas) !

  35. sousmarin dit :

    Envoyé trop rapidement…

    Je voulais finir sur le projet du sénateur Carpette qui, bien évidemment, est une fumisterie puisqu’il consiste à vouloir encadrer l’avortement entre 0 (pour les états rétrogrades) et 15 semaines maximum (pour les états libéraux).

    Une occasion de rebondir en lui rétorquant cette proposition : une loi fédérale qui fixe un droit à l’avortement pour tous avec une limite à 20 semaines, voire à 18, avec des moyens garantis par l’état et l’état fédéral en cas de carence du premier. Enfin, ce droit serait inscrit dans la constitution, ce qui le rend très solide.

    Ce qui revient à renvoyer la balle dans le camp des R; ils refuseront probablement et ça les montre comme ce qu’ils sont : des arriérés et des fanatiques, opposés à tout compromis.
    Sinon, ça ouvre vers une solution qui ne pourra pas être abolie par une quelconque CS dans l’avenir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :