Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un phénomène inédit s’est produit en amont de l’adoption par le Congrès de l’IRA (Inflation Reduction Act), qui prévoit notamment des investissements à hauteur de 370 milliards de dollars pour lutter contre le changement climatique. Des élus républicains ont fait du lobbying auprès de lobbyistes pour qu’ils mobilisent leurs clients, en l’occurrence les sociétés pétrolières et gazières, contre ce projet de loi, selon le Wall Street Journal.

Dans un texte récent, Elizabeth Kolbert, spécialiste des questions environnementales pour l’hebdomadaire The New Yorker, explique ce phénomène. Même si, selon elle, l’IRA est une mesure imparfaite, elle a le mérite de donner des ailes à une nouvelle industrie qui créera des centaines de milliers d’emplois dans les énergies « propres » et, partant, un nouveau lobby en faveur d’une action concertée en matière de lutte au changement climatique. De quoi déstabiliser les républicains, qui préconisent l’inaction face à cet enjeu.

Et c’est ainsi que le site Axios reprend ce mercredi à son compte l’expression « Battery Belt » pour parler de cette région s’étendant des États du Midwest jusqu’à ceux du Sud, « où de nombreuses usines et installations liées aux véhicules électriques sont en cours de construction ». Des usines qui sont susceptibles de profiter des dizaines de milliards de dollars de subventions qui leur sont destinées dans le cadre de l’IRA.

En faisant allusion à cette manne, Kolbert a terminé son texte récent sur cette note optimiste : « Peut-être que lorsque le prochain projet de loi sur le climat sera soumis à un vote, les élus de Virginie-Occidentale, du Kentucky et du Texas, quel que soit leur parti, mèneront la charge. Et espérons qu’il y aura un autre projet de loi, car, comme cela était déjà clair il y a vingt ans, le changement climatique est réel. »

(Photo Reuters)



41 réflexions sur “Après la Bible Belt et la Rust Belt, place à la Battery Belt

  1. gl000001 dit :

    Investissez dans des états démocrates au plus vite avant que les répus au pouvoir (en espérant que ça ne soit pas en 2024) ne les cancellent pas ou ne les redirigent vers leurs états.

    1. Il ne peuvent pas les rediger vers leurs états… c’est déjà eux qui en profitent! Ce qui rends leur opposition encore plus ridicule!

      Avoir le fabrication des batterie en sol Americain est LA demande des syndicats des manufacturiers automobile.
      Il y a beacoup moins de composante a assembler sur une auto electrique et donc demande moins d’employé (et donc devrait couté moins!)
      Pour compensé les pertes d’emploi les syndicat e employé ont été jusqu’a faire la grève pour demander a ce que les batterie soit fait en sol americain.

      … et leurs représentant de leurs états votre contre par pur partisannerie.

  2. treblig dit :

    Démonstration de la force de l’inertie.

    Les états pétroliers des États-Unis ( Texas, oklahoma, Alaska…) vivent très bien du contexte énergétique actuel basé sur l’essence. Pourquoi changer alors que ça favoriserait les états fabricants de batteries ?

    Un combat d’arrière garde mais un combat quand même. Une répétition du combat des allumeurs de réverbères au gaz contre les lampadaires électriques.

    P.S. Mercédès vient de sortir un prototype d’auto électrique qui a un rayon d’action de 1 000 kilomètres en plus de se recharger en une demi-heure,
    .

  3. Ce qui est ridicule c’Est que les états qui en profiteront le plus sont ceux dont le représentant a voté contre.

    Tout comme les précédante lois adopté par Biden, les ripous vont se vanté des progrès dans leur états pour lesquels ils ont voté contre, mais vont tout de meme tenté de s’en approprié le mérite.

    1. gl000001 dit :

      Chanson de circonstance après ce vol de batterie.

      1. Haïku dit :

        Bon rappel ! 😉🎵

  4. ralbol dit :

    On attend avec impatience la « Brain Belt ».

    Parce que pour le reste, il semble bien qu’on n’ait pas encore compris que le « développement économique », c’est un résidu d’un autre âge, c’est ce qui nous tue, et que même si on ne manufacture que des cossins verts, le processus même de fabrication va TOUJOURS ajouter de la cochonnerie dans notre environnement.

    Concept trop ésotérique pour la majorité des gens.

    1. gl000001 dit :

      Avec les trois R (Réduire, Réutiliser, Recycler), c’est le premier qui est le plus important !!
      (Il me semble qu’avec le temps, ils ont inversé le premier et le dernier. Est-ce moi qui me trompe ? Ils ont inversé pour mettre de l’emphase sur le plus important ?) .

    2. Capucine dit :

      @ralbol
      Quand le mot « vert » se pointe, le mot « acheter » n’est jamais bien loin

      1. ralbol dit :

        Oui mais, pour acheter, on utilise des billets verts…

    3. Dekessey dit :

      Que je vous prenne à acheter le iPhone dernier cri, ou améliorer votre ordi!
      😉

      1. ralbol dit :

        Tous mes ordis, et j’en ai plusieurs, c’est du vieux stock brisé que j’ai réparé et qui fonctionne à merveille, mon téléphone, c’est un téléphone trouvé brisé et jamais réclamé dont j’ai changé l’écran et reformatté, et qui fonctionne très bien. Pareil pour mes téléviseurs et autres cossins électriques-électroniques.

        J’ai pas de char, n’en ai jamais eu, même pas de permis de conduire.

        Depuis des décennies, je me lave les cheveux au savon à vaisselle et oui… j’ai encore des cheveux. (Bonus, j’ai les idées nettes !)

        Faudrait arrêter le Bébellisme, la course débile au dernier gadget, à la dernière « innovation » qui nous est vendue comme étant « révolutionnaire » mais qui n’est en réalité que du tripotage de marketing destiné à mousser les ventes et rendre périmé le dernier modèle.

        Un/une grand sage a dit :

        La mode ne fut inventée que pour voir les choses se démoder.

        Que peut-on ajouter à un traitement de texte..?, autre que des niaiseries pour vendre un « Upgrade » ???

      2. Dekessey dit :

        @ralbol
        Bien d’accord. Le dernier ordi, le dernier iPhone, le dernier char est souvent vendu grâce aux plus récents gadgets que 95% des gens n’utiliseront jamais. Moi-même je me fais ridiculiser d’avoir mon « vieux » 6s, et un MacBook qui a déjà 10 ans…
        Par contre on est bien content de tous utiliser un ordinateur performant et sans fil, d’avoir la clim quand il fait +35, de rouler dans une voiture confortable et sécuritaire et de raconter notre voyage en Europe ou en Asie…
        Bref, le progrès apporte son lot d’avantages et d’inconvénients, incluant la pollution, même si on est des consommateurs avisés et responsables.

      3. @ralbol

        Les premières souris Mac n’avaient q’un seul bouton, et de pendant bien longtemps. Du côté PC, on avait passé à trois, et Microsoft annonçait déjà celle à quatre. Tou s se demandaient pourquoi. on a su que le quatrième bouton pourrait commander une souris à cinq boutons !

  5. Haïku dit :

    « Une auto électrique sans batterie, c’est comme un éléphant aux jeux olympiques. »
    (D. Newsvae).

    1. gl000001 dit :

      Mais, pourquoi pas ? Lors des cérémonies d’ouverture, je verrais bien des éléphants si ça se passe aux Indes.
      ;=)

    2. ralbol dit :

      Une auto électrique sans batterie, c’est pas mal moins utile qu’un cheval sans batterie…

      1. treblig dit :

        @raslbol

        Vers 1880, un préfet de la région parisienne estimait que, si rien n’était fait, Paris serait englouti par le crottin de cheval vu leur surnombre à chaque année.

        Bien évidemment, ça ne s’est pas produit vu l’apparition de l’automobile. Imaginez maintenant le nombre de chevaux nécessaires à la vie quotidienne d’aujourd’hui

      2. ralbol dit :

        @ treblig

        L’idée ici, c’est pas de remplacer les bazous par des chevaux, l’esclavage des animaux c’est pas une meilleure idée que l’esclavage des humains.

        L’idée, c’est de montrer que jusqu’ici, nos « solutions » n’en sont pas.

        On se bourre d’illusions, on se fait des accroires, on vit dans le déni, on refuse de voir et d’envisager les VRAIES solutions.

        Diminuer la population à un maximum de 2 milliards d’habitants, tuer le capitalisme et trouver un autre système d’organisation de production et d’échanges de biens entre humains, qui n’est pas BASÉ sur une croissance sans fin, et activement ramasser, nettoyer, faire le ménage de notre environnement.

        ÇA, c’est une solution, LA solution.

        Tout le reste c’est de la bullshit qui nous mènera inévitablement à l’extinction.

        Ça ne se fera pas.

        On est finis.

        Place à la bonne nouvelle TVA…

    3. : ) Une auto électrique sans batterie c’est une auto a l’hydrogène (entre autre) : P

  6. MarcoUBCQ dit :

    On peut douter de la pertinence des batteries étant donné les nombreux impacts négatifs que leur utilisation entraînent. Mais la recherche mobilise tellement de fric, de génie, de motivation et d’efforts que le résultat sera peut-être des batteries « propres » (relativement, d’où les guillemets), légères et des usines de production d’électricité « propres » aussi.

    1. gl000001 dit :

      Les batteries « propres » sont plus beaucoup propres que les véhicules qui ont des moteurs à combustion.

      1. ralbol dit :

        Y’a toujours, à ma connaissance, AUCUNE étude définitive qui démontre de façon convaincante, que sur la durée de vie TOTALE du véhicule, en tenant compte de TOUS les aspects des processus de fabrication, de récupération et de recyclage, qui démontre qu’un véhicule électrique est moins dommageable pour l’environnement qu’un véhicule à pétrole.

        Faut se méfier des évidences genre « y’a pas de fumée qui sort ».

        Les mines pour extraire le lithium des batteries, les terres rares des moteurs, les autres métaux lourds dans les batteries et les composantes, le recyclage partiel des batteries, la poussière de pneus générée par les systèmes de freinage récupérant l’énergie, etc., etc., etc.

        Tout ça fait qu’il est, pour le moment, encore très difficile de catégoriquement affirmer qu’un véhicule électrique est moins dommageable pour l’environnement.

        De toute façon, comme on continue d’augmenter le nombre de véhicule sur les routes, électriques ou pas, ça changera pas grand chose.

        Rappelons que les véhicules électriques ne représentent maintenant que 0,6% du parc automobile américain…

      2. gl000001 dit :

        Il y a eu une étude de faite il y a 7-8 ans. Et l’électrique était 10% moins polluant. Cette étude est introuvable maintenant. On se demande bien pourquoi !!
        C’est bien évident que l’auto-solo est immensément dommageable. Ca prend plus de transports en commun. Ou un changement de paradigme radical : ne plus être proprio de voiture. Avoir un pool de voitures en commun comme le Communauto.
        Mais, c’est du communisme. Les USA n’embarqueront pas.

    2. ralbol dit :

      Toujours le même problème FONDAMENTAL..:

      Comment fonctionnera le capitalisme BASÉ sur la croissance infinie, sans croissance ???

      Comment, si on ne produit pas TOUJOURS PLUS, comment augmenteront les profits pour augmenter les salaires et augmenter la valeur des actions…

      Parce que si la valeur des actions n’augmente plus, les investissements cesseront.

      En effet, qui achètera des actions dont la valeur n’augmente pas.

      Pas d’achat d’actions, les marchés s’écroulent.

      Ça prend INÉVITABLEMENT la croissance pour que le système fonctionne, et qui dit croissance, dit croissance de tout le reste : utilisation d’énergie d’où dissipation de chaleur, augmentation des rejets et de la pollution, augmentation des déchets, et augmentation de la population pour acheter les cossins fabriqués ou non par de l’énergie verte.

      Vouloir le capitalisme sans croissance, c’est comme vouloir des cercles carrés, vouloir des machines à mouvement perpétuel, vouloir se déplacer plus vite que la lumière…

      ÇA SE PEUT PAS !!!

      Et le recyclage, c’est une utopie, un miroir aux alouettes, l’or des fous, de la bullshit.
      Ce n’est là que pour nous donner bonne conscience pendant qu’on continue avec nos 300 modèles de bazous et nos 60 sortes de shampoing.

      Ça fait plus de 50 ans que je le répète à qui veut l’entendre, malheureusement, y’a pas grand monde qui veut l’savoir.

      Le déni mon vieux, le déni…

      1. Baerauble dit :

        « Y’a toujours, à ma connaissance, AUCUNE étude définitive qui démontre de façon convaincante, que sur la durée de vie TOTALE du véhicule, en tenant compte de TOUS les aspects des processus de fabrication, de récupération et de recyclage, qui démontre qu’un véhicule électrique est moins dommageable pour l’environnement qu’un véhicule à pétrole. »

        Il y a des analyses de cycle de vie

        D’ailleurs le CIRAIG en a fait une d qui démontre, au Québec, que les véhicules électriques, sur l’ensemble de leurs cycles de vie, produisent moins de GES que les véhicules à essence.
        https://www.hydroquebec.com/data/developpement-durable/pdf/analyse-comparaison-vehicule-electrique-vehicule-conventionnel.pdf.

        Pour le reste, c’est certain que c’est une solution imparfaite à des problèmes plus complexes…

    3. _renaud dit :

      « Mais la recherche mobilise tellement de fric, de génie, de motivation et d’efforts »

      Je dirais plutôt que c’est le fric qui mobilise la recherche, le génie la motivation etc… et présentement du fric il y en beaucoup dans le domaine des voitures électriques.

      Personnellement je crois que les batteries sont un moindre mal et qu’on aurait probablement été mieux d’investir dans des carburants propre sauf qu’ultimement c’est le marché qui décide.

      Et le problème des carburants propres c’est qu’ils sont beaucoup moins profitables. Qui a intérêt à investir beaucoup d’argent la-dedans? Les compagnies de voitures? Les compagnies de pétroles? Le gouvernement?

    4. Ce me rapelle le temps que les auto roulait au gaz AU PLOMB.

      La technologie des batterie est appeler a changer rapidement dans les 10 prochaines année.
      Ainsi que leur recyclage.
      Dans moins de 10 ans, les technologie que l’on utilise présentement seront considéré comme totalement désuet (du moins je l’espere)
      Dans quelque années il y auras les batterie seches (plus legere et contenant plus d’electricité).
      Il y a aussi les generatrice a l’hydrogene qui pourront remplacer les batterie.
      et etc…

      On ne peut pas comdanner les auto electrique aujourd’hui par ce que la technologie n’est pas encre tout a fait au point.
      Déjà que les hybride peuvent reduire la consomation et donc les EMISSIONS de moitié…

  7. Pierre.s. dit :

    ————

    des mesures qui obligent les pays riches à se serrer la ceinture
    ce qui est loin d’être un réflexe naturel.

    1. gl000001 dit :

      Mais ils veulent serrer le ceinture de chasteté aux femmes. Allez comprendre …

      1. Haïku dit :

        😂🤣 !!!

  8. Les salopards d’enfoirés de « Répugnants » nous font, encore une fois, une éloquente démonstration qu’ils sont devenus le symbole de la résistance aux changements, des forces de l’inertie, du statu quo, de l’immobilisme, de l’arrière-garde, du passéisme, bref, de tout ce qui, de près ou de loin, peut aider la classe moyenne et les petites entreprises.

    Dire que ces gens là se préparent à voter pour ce parti de fripouilles lors des Mid-terms.

    C’est « Le Dîner De Cons « à la puissance MILLE !!

    Y-a-t-il un psychiâtre dans la salle?

    1. gl000001 dit :

      Déjeuner, diner, souper de cons. Le Buffet Mandarin de cons. La cafétéria d’école de cons lors d’un « food fight ».

  9. Hé oui, c’est à nouveau l’heure d’un autre désopilant épisode de la populaire série « This Week In The Republican Party ».

    Le héros du jour? L’ensemble des enfoirés qui s’expriment dans cette pub.

    Ne trouvez-vous pas qu’il existe quelques similitudes avec certains adeptes du Parti Conservateur du Québec (PCQ) ou si vous préférez, les adorateurs de la secte d’Éric Duhaime !!

    Y-a-pas à dire.

    La démence, le délire, la maladie mentale continuent à faire des ravages dans nos sociétés occidentales.

    1. Haïku dit :

      @Gilles Morissette
      Merci la vidéo.
      —-
      Non mais…..?!?! 😨😈
      Toute une psychose collective !

      1. Haïku dit :

        Merci POUR la vidéo…

  10. chatderuelle dit :

    ah cette fameuse « énergie propre »…. un fourre-tout bien pratique….

    produire des automobiles « électriques » au même rythme infernal que les automobiles à carburant apportera le même lot de problèmes sauf, les gaz d’échappement lors des congestions….

    quand on annonce « carburant ordinaire propre » et « diésel propre » au Québec dans les stations-services, on voit bien que l’industrie prend les consommateurs pour des cons….

    les automobiles à batteries lithium et autres ne sont pas « propres »… elles sont différentes et sensiblement moins polluantes, mais pas propres…

    les immenses usines de véhicules électriques apporteront les mêmes problèmes d’étalement de banlieue, de congestion routières, de destruction environnementale, de surconsommation….

    l’Électrification des véhicules n’a rien de propre… elle est différente en degré de pollution… et surtout, elle ne règlera pas les changements climatiques qui exigeront un virage à gauche très significatif….
    mais les humains du XXI ième siècle n’y sont absolument pas préparés et refuseront de le faire…

    ceux du XXII ième siècle se regarderont mourir en tapant sur les « vieux du XXI ième qui auront été aussi sourds que ceux du XX ième siècle qui ont tout commencé….

  11. InfoPhile dit :

    Les électeurs vont peut-être finir par se convaincre que pour être prospère une économie n’est pas condamnée à consommer des énergies fossiles. Même que la transition énergétique a tout pour stimuler puissamment une économie.

    Les différentes techniques de stockage sont encore perfectibles. En voici une originale décrite par le nuancé Matt Ferrell :

    https://www.youtube.com/watch?v=GSzh8D8Of0k&list=PLLeoV3wOM_TiyfPilGKnBqZN3kwdJDSyX&index=4

    P.S. Toute pertinente qu’elle soit, le billet ne porte pas sur la décroissance.

    1. ralbol dit :

      « Même que la transition énergétique a tout pour stimuler puissamment une économie. »

      « …le billet ne porte pas sur la décroissance. »

      Si je comprends bien, il faut stimuler une économie mais en même temps viser une décroissance..?

      Je suis perplexe…

      1. InfoPhile dit :

        Telle est, hélas, la contradiction avec laquelle nos élus doivent jongler. La décroissance étant de toute évidence politiquement inenvisageable à court terme, comme l’était à l’époque de Al Gore (politiquement suicidaire, disait-il) la lutte aux changements climatiques que nous pouvons et devons maintenant pleinement mener, car les mentalités ont évolué.

        Remarquez qu’avec le concept de développement durable nous faisons tout de même un petit pas vers la décroissance. Prochaine étape ? De fortes taxes sur des dépenses bébelles, genre moto marine, SUV, randonnée sur l’Everest et autres K2, voire le tourisme de masse, etc.

  12. sousmarin dit :

    Croissance de l’économie de la connaissance (qui ne génère aucune pollution) et décroissance de l’économie matérielle.
    Et l’avantage de la connaissance est que l’on conserve ce que l’on donne, contrairement au matériel…

    La connaissance de la nature par exemple nous permettrait de nous passer de bon nombre de pesticides qui, en détruisant l’humus, assèche les sols et les rend perméable à l’eau et donc nécessite toujours plus de ce liquide si précieux…sans parler du fait que les pesticides détruisent aussi les insectes prédateurs (qui se reproduisent plus lentement), ce qui implique d’en utiliser toujours plus…un cercle vicieux.
    Les pesticides tuent également les insectes particulièrement utiles à la reproduction des plantes (les abeilles par exemple) et sont responsables de cancers et d’autres maladies.
    Pourtant on les utilise encore en développant l’agriculture intensive ou hors sol qui non seulement appauvrit de plus en plus les sols mais apporte de moins en moins de nutriments aux fruits et légumes.
    Et je ne parle pas de la possibilité de breveter le vivant sinon je deviendrais vraiment grossier !
    8 milliards de personnes à nourrir c’est beaucoup…est-ce trop ?
    Peut-on continuer à se reproduire comme des lapins et même à subventionner la reproduction dans les pays dit développés ?

    Enfin, la nature, elle, recycle très bien ses déchets (les feuilles mortes ont leur utilité sans être ramassées) et son observation attentive, plutôt que sa destruction par paresse intellectuelle ou cupidité, souvent les deux d’ailleurs, nous aiderait plus que des subventions à l’aveugle, ou pas si à l’aveugle que ça peut être bien…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :