Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Oubliez le slogan préféré de Donald Trump. Si l’ancien président semble si pressé de lancer sa deuxième campagne présidentielle, ce n’est pas vraiment pour permettre à son pays de retrouver sa grandeur. La vraie raison se trouve vraisemblablement dans une des confidences qu’un ancien conseiller de Trump a faites récemment à la journaliste du magazine New York Olivia Nuzzi, à laquelle l’ancien président a d’ailleurs révélé que l’annonce de sa candidature n’était plus qu’une question de temps.

« Beaucoup de gens disent [à Trump]: “Tu dois l’annoncer pour être protégé. C’est une chasse aux sorcières, ils essaient de vous refaire le coup. Vous devez le faire avant que le grand jury ne rencontre Lindsey Graham dans l’affaire de la Géorgie”. »

Nuzzi note que Trump s’inquiète tout particulièrement de l’enquête criminelle menée par la procureure du comté de Fulton, en Géorgie, et dont lui et des alliés font l’objet. Cette inquiétude tient notamment à l’existence de la fameuse conversation enregistrée du 2 janvier 2021 au cours de laquelle l’ancien président a demandé au secrétaire d’État de Georgie Brad Raffensperger de lui trouver « 11 780 votes » pour battre Joe Biden dans cet État.

Selon les journalistes du magazine Rolling Stones Asawin Suebsaeng et Adam Rawnsley, Donald Trump a lui-même exprimé l’idée d’une nouvelle campagne présidentielle pour se protéger contre des inculpations criminelles, à Atlanta ou ailleurs. Suebsaeng et Rawnsley écrivent que l’ancien président a parlé à au moins quatre de ses collaborateurs « du fait que lorsque vous êtes le président des États-Unis, il est difficile pour les procureurs motivés politiquement de vous atteindre. […] Il dit que lorsqu’il sera de nouveau président, une nouvelle administration républicaine mettra un terme à l’enquête [du ministère de la Justice] qu’il considère comme une tentative de l’administration Biden pour l’affaiblir avec des accusations criminelles – ou même pour l’envoyer en prison avec ses collaborateurs. »

Vous me direz que cela ne sont que des ouï-dire et des hypothèses. N’empêche : si Trump annonce sa candidature avant les élections de mi-mandat, une décision qui défierait la logique, il faudra y voir une autre raison que celle de vouloir rendre sa grandeur à l’Amérique. Et l’idée que Trump est convaincu qu’un retour à la présidence lui permettrait d’éviter un procès criminel ou même la prison ne peut pas être écartée du revers de la main.

(Photo AP)





44 réflexions sur “La vraie raison d’une candidature de Trump en 2024

  1. gl000001 dit :

    Il a le bras pris dans le tordeur jusqu’à la taille !!! Aussi bien de continuer.

  2. Richard Dufour dit :

    Qui sème le vent, récolte la tempête.

    Lui, le perdant, qui a tout fait et dit pour discréditer le fils de Biden. Si ce n’était que ça!

    1. Racza dit :

      On pourrait dire
      « À pisser contre le vent on mouille sa chemise »

  3. March dit :

    Trump n’a jamais voulu être présidient pour le bien des citoyens des USA, mais toujours pour flatter son ego et espéré engraisser son compte de banque.

    S’il y a quelqu’un qui politise la justice et tout ce qu’il y proche de lui, c’est le GOP et tout particiliairement Trump.

  4. Steve3110 dit :

    Y a-t-il quelqu’un pour croire que Trump veuille se présenter, à nouveau, pour servir les citoyens des É-U?

  5. sorel49 dit :

    Le fait d’être président a déjà permis à Trump d’être acquitté de 2 procès d’impeachment par un Sénat ami. Comme le département de Justice ne peut pas intenter une poursuite à un président en exercice. C’est donc un refuge sûr la Maison Blanche.

    1. Jehan Lambert dit :

      @sorel49
      Bill Clinton avait eu à subir un procès de Paula Jones lorsqu’il était président. La Cour Suprême avait rendu un jugement comme quoi les présidents n’était pas au-dessus des lois. Tant que ça ne l’empêchait pas de faire sa job de président il pouvait être poursuivi.

  6. Message à divers procureurs et au DOJ/AG : grouillez-vous, ça presse.

  7. MarcB dit :

    Donc s’il se présente à la présidence, c’est pour faire obstruction à la justice….
    L’histoire va s’en souvenir de POTUS-45!

    1. Haïku dit :

      @MarcB
      Bien vu ! 👌
      En effet, c’est tordu au max !

    2. Duduche dit :

      @MarcB: il faudrait que l’Histoire n’oublie pas ceux qui ont permis qu’un tel escroc échappe à la justice en se faisant élire. Les McConnell et autres Graham ont leur lourde part de responsabilité dans la corruption trumpienne.

      Ce dernier aura sans doute la « gloire » d’être le plus mauvais des présidents.

      1. Healy dit :

        L’histoire de l’humanité va se terminer bientôt et ce fou y aura grandement contribué. Je sais que j’exagère un peu mais à voir ce qui se passe, je ne donne pas cher à notre avenir

  8. Loufaf dit :

    Le temps que le gros fêlé a été prezzidant, il a été à l’ abri de la justice, il pense renouveler l’ exploit.
    Garland est mieux de se grouiller avant 2024, il me semble que les preuves amassées par le comité 6/1 sont assez accablantes non?
    Je ne peux imaginer voir ce criminel redevenir président.

  9. Cubbies dit :

    Lock him up!

    C’est plus fort que moi. Il faut le faire: se servir de la présidence pour éviter une pluie d’accusation criminelles et possiblement la prison.

    Ce système politique est vraiment dysfonctionnel.

  10. Louise dit :

    « Il est réaliste de se demander si Trump va s’imposer au DOJ en annonçant sa candidature très tôt, mais la note du DOJ ne dit pas que Trump ne peut pas faire l’objet d’une enquête s’il déclare sa candidature, mais que les plus hauts niveaux du ministère de la Justice devrait l’approuver. » Politicus

    La suite est entre les mains du DOJ et principalement de Merrick Garland qui jusqu’à date n’a pas donné beaucoup de signes démontrant sa volonté de poursuivre.
    Comme le dit Richard Desrochers « grouillez-vous, ça presse »

  11. Bidulen dit :

    Des fois, je me demande si Garland n’est pas un républicain dans un gouvernement démocrate comme Manchin et Sinema dans un groupe de sénateurs démocrates. Je suis très impatient de la révélation du contenu du téléphone de Trump même si c’est effacé.

    1. Louise dit :

      Bidulen

      Si on parle du même coup de téléphone au secrétaire d’État de Georgie, on a déjà entendu l’enregistrement à la télévision. Il doit forcément en rester des copies.

  12. Layla dit :

    Il est à NY présentement il pourrait en profiter après les funérailles d’Ivana de demain pour refaire le truc de l’Escalator.

    Et si le DOJ lui remettait les pendules à l’heure comme il a fait la semaine dernière avec Steve Bannon.

    Annoncer sa candidature ne fait pas de lui un président, il ne serait président qu’à partir de janvier 2025, d’ici là il n’est pas l’occupant de la WH.

    En attendant L.Graham devra témoigner.

    P.S comme il n’est plus résident de NY serait il obligé de le faire en Floride le lieu de son travail😜😉❓

  13. sousmarin dit :

    Ceci dit, plus de 18 mois après des faits d’une extrême gravité, aucun responsable politique de la tentative de coup d’état n’a été arrêté…un paquebot de 300 mètres de long a une capacité de réaction plus rapide que l’administration judiciaire Biden…

    Toujours mieux que la Russie néanmoins qui déporte massivement les ukrainiens des régions occupées quand elle ne les torture pas ou les fait « disparaître ».
    Beaucoup d’enfants (certains avancent le chiffre de 100.000) seraient séparés de leurs parents puis proposés à l’adoption en Russie…

    L’OSCE se montre « gravement préoccupée » par le traitement infligé par Moscou aux civils dans les « camps de filtrations » (rapport sorti le 14 juillet qui prouve la préméditation dans l’instauration des camps et relève tortures et disparitions massives).
    Et pour que ce type d’organisme emploie ce langage, c’est que la situation est très grave…épuration ethnique assurément, voire génocide.

    Voilà ce qui arrivera à toute l’Ukraine si elle se rend à la Russie…une disparition programmée avec déportations et disparitions massives. Sa seule chance, éradiquer l’armée russe afin qu’elle retourne à la maison, sa queue entre les jambes.
    Biden doit faire la même chose avec le parti R (au figuré bien sûr), il faut tout faire pour qu’il explose ou implose afin que sa capacité de nuisance soit réduit à néant en lieu et place de toujours rechercher le compromis comme un automate cassé qui répète toujours le même geste inutile !

    1. Samati dit :

      Votre commentaire traduit bien la triste réalité à laquelle la population ukrainienne est confrontée.

    2. Aube 2005 dit :

      Poutine suit l’exemple de Toupet Jaune 45 qui a séparé les enfants d’immigrés de leurs parents et sans jamais les retourner.
      Alors, l’un n’est pas mieux que l’autre. De plus, les amerloques se pètent les bretelles de la plus meilleur
      démocratie sur la planète alors qu’ils ont foutu le bordel partout.
      Eux et les israéliens ont le droit de posséder la bombe nucléaire mais pas les autres.
      D’après vous, pourquoi les amerloques ne reconnaissent-ils pas le Tribunal pénal international pour le massacre de civils lorsqu’ils bombardaient les populations des pays qu’ils envahissaient?

  14. Toile dit :

    La lecture de la bête à l’effet qu’il serait protégé de poursuites si élu semble fondée: en matiere civile et pénale sauf que cette dernière situation :
    « Le Président des États-Unis peut apparaître dans la jurisprudence de la Cour suprême théoriquement à deux titres, en tant qu’institution, chef du pouvoir exécutif du gouvernement fédéral des États-Unis et en tant que simple citoyen, justiciable des cours ordinaires. En pratique, il n’apparaît qu’en qualité d’organe du gouvernement fédéral, même lorsqu’il est nommément désigné comme défendeur dans un procès(1) , et c’est le seul aspect du sujet qui nous retiendra ici. S’agissant des procès qui pourraient lui être faits, qu’il suffise de dire que son immunité de juridiction le protège contre toute action civile pour les actes accomplis dans l’exercice de ses fonctions officielles(2) et contre toute poursuite pénale jusqu’à ce qu’il soit destitué (impeached) pour « hauts crimes et délits »(3) . Mais rien n’empêche qu’il soit partie à un procès de droit privé, de droit civil par exemple, pour une affaire familiale comme un divorce ou un procès en responsabilité civile. Toutefois, les chances d’aller jusqu’à la Cour suprême dans de tels cas sont infimes dans la mesure où le droit de la famille et celui de la responsabilité civile relèvent du droit d’État et ne posent pas en principe d’importantes questions de droit fédéral. Enfin, si son immunité de juridiction le protège contre des poursuites en justice pour ses actes officiels, elle ne le dispense pas de l’obligation de répondre à la citation en justice qui, dans un procès pénal, lui enjoint de prêter son concours à l’établissement des preuves par un témoignage ou la livraison de pièces essentielles à la manifestation de la vérité(4) .
    https://www.conseil-constitutionnel.fr/nouveaux-cahiers-du-conseil-constitutionnel/le-president-des-etats-unis-dans-la-jurisprudence-de-la-cour-supreme

    « Jusqu’à ce qu’il soit destitué » …. un 3/3 ? Avec un tel GOP et de tels décérébrés, aussi bien dire un passeport pour « permit to kill ». Restera plus qu’à modifier la constitution pour permettre au monarche de régner jusqu’à sa mort.

    Faites grand dieu, qu’il rejoigne au ps sa si gentille et merveilleuse Ivana dont il disait pourtant tant d’horreurs lors de son divorce.

    1. Louise dit :

      Toile

      « ’il serait protégé de poursuites si élu »
      Même si Trump se présente ce n’est pas du tout certain qu’il sera élu à moins d’utiliser les mêmes stratagèmes frauduleux et mafieux.

  15. Laurent Pierre dit :

    Aux USA, annoncer sa candidature à la présidence c’est se mettre au-dessus des lois, à l’abri de toute poursuite??? Dur à battre comme république de bananes. The King of faillites can do no wrong.

  16. trump est un show man qui dit au monde ce qu’ils veulent entendre.
    Apres 8 ans avec un president noir les nerf des nationnalistes blanc sont a vif.

    trump a saisi l’opportunité d.être le cataliseur de toute cette haine refoulé.

    Le gop lui a fait toute la place
    Mais cette meme haine vas se retourné contre eux.
    Faire reculé les US de 50 ans… ne seras pas apprécié par la majorité de la population, particulièrement par les jeunes générations

    trump aujourd’hui est la mort des ripous demain.

  17. galgator dit :

    Je suis en accord avec cette hypothèse. Donc, il va le faire!

  18. Léo Mico dit :

    Encore une fois, que Trump sache qu’il est un bandit et qu’il risque la prison c’est une chose. C’est à la justice de faire son travail, si elle ose le faire.
    Mais que des centaines d’élus défendent, volontairement, un bandit, que des millions de citoyens adorent un bandit, ça me parait très grave.

    1. Haïku dit :

      @Léo Mico
      Fort bien dit !

  19. Apocalypse dit :

    @sousmarin – 08:05

    « Ceci dit, plus de 18 mois après des faits d’une extrême gravité, aucun responsable politique de la tentative de coup d’état n’a été arrêté…un paquebot de 300 mètres de long a une capacité de réaction plus rapide que l’administration judiciaire Biden… »

    M. Biden n’a rien à voir avec cette enquête sur ce qui s’est passé le 6 janvier, mais je vous l’accorde, 18 mois plus tard, on ne peut pas dire que cela va vite, vite. C’est d’une lenteur tout à fait désespérante.

    Si on avait mis les efforts tout de suite après les événements, on se demande si on n’aurait pas pu en finir avec cette enquête en six(6) et pincer tous les coupables? 🤔

    Et pire, on ne sait toujours pas si on va accuser Donald Trump…

  20. Anizev dit :

    Rien de bien surprenant dans cette stratégie en deux temps. 1- annoncer sa candidature en espérant ou en croyant a) que pour des raisons que l’on ignore, un candidat ne peut pas être poursuivi, b) s’il est poursuivi, il pourra dire que c’est une représaille politique de la part des démocrates. 2- s’il est effectivement élu, son ministre de la justice va a) arrêter les poursuites, b) lancer plein d’accusations contre ceux et celles qui ont enquêté contre Trump.

  21. J’enrage! C’est comme d’essayer d’attraper une anguille savonneuse avec ses mains😡

  22. Apocalypse dit :

    *correction – 8:35

    … en six(6) MOIS et pincer tous les coupables? 🤔

  23. Tiger Mulligan dit :

    il y a une grande différence entre être un président élu, être un candidat à la présidence désigné par un parti et être candidat à l’investiture de son parti. A ce stade tout ce que le clown orange peut annoncer c »est qu’il brigue l’investiture de son parti. On est loin d’un candidat a la présidence désigné, Mais je crois malgré tout qu’il va se lancer et en faire l’annonce parce que dans sa tête c’est du pareil au même. De plus il pourra ainsi prendre tout le mérite des gains des repus, laissant les pertes sur le dos de la faiblesse de tel ou tel candidat et je ne sais quelles autres excuses

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    «…un retour à la présidence lui permettrait d’éviter un procès criminel ou même la prison ne peut pas être écartée du revers de la main.» (R. Hétu)

    Quand il s’agit de cet individu, rien, en particulier et surtout la pire des hypothèses, ne peut être écartée «du revers de la main» ou de quelque revers que ce soit.
    Quelle engeance que ce Donald, indécrottable et indécollable, comme le sparadrap du Capitaine Haddock.

    https://www.bing.com/images/search?q=le+sparadrap+du+capitaine+haddock&qpvt=le+sparadrap+du+capitaine+haddock&tsc=ImageHoverTitle&form=IGRE&first=1

    1. Alexander dit :

      @jeanfrancoiscouture

      « Comme le sparadrap du capitaine Haddock. »

      Ou la mauvaise herbe de mon potager.

      Tu l’arraches et elle repousse de nouveau.

  25. Gilles Morissette dit :

    Voilà une preuve hors-de-tout-doute raisonnable que le GROS ENFOIRÉ sent la chaleur et qu’il a la trouille.

    Il se croit au-dessus de tout, même des Lois et encore plus de la Constitution.

    Il croit qu’il sera inatteignable s’il pose sa candidature.

    Sa stratégie est certes tordue mais elle démontre le genre de conception qu’ont les « Répugnants » de la Justice en général.

    Celle-ci doit être au service du pouvoir i.e. le sien.

    Rappelons-nous comment Willliam Barr, alors qu’il était AG, a « protégé son cul » durant toutes les années où il était à la MB.

    Ces salopards ne sont qu’un beau ramassis de malfrats, de crapules, de charognards, de BANDITS.

    Dire qu’ils ont la possibilité de reprendre le contrôle du Congrès en Novembre prochain et d’arrêter toutes les enquêtes les concernant.

    OUI, ce pays est très malade. Les métastases se sont répandus dans tout l’organisme.

    Il fait honneur à sa réputation de « shit hole country » !!

  26. NStrider dit :

    « How bizarre, how bizarre… » je ne sais pourquoi, mais j’ai l’impression que ça faisait déjà parti des raisons pour lesquelles il s’était présenté en 2020.

  27. _renaud dit :

    Ça fait du sens. En fait c’est pas mal la seule explication logique pour expliquer qu’il veule annoncer sa candidature aussi tôt. Ça ou pomper du cash a ses partisans.

  28. Pierre s. dit :

    ————————

    c’est la seule et unique chose que l’idiot Trump a comprit de la présidence
    elle est une protection absolument parfaite contre la justice américaine

    C’est réellement la seule job aux USA qui protège mur a mur un criminel non seulement de la prison mais de toute tentative de la part de la justice pour incriminer quelqu’un et ce même si les preuves sont abondantes, accablantes et que les crimes sont une évidence, documentés et avec plusieurs témoins à l’appuis.

    C’est la seule et unique chose qui l’intéresse dans le fait d’être président, tu est clairement au dessus de la justice
    Le reste il s,en fout car il n,a pas la compétence, la capacité et l’intérêt d assumer cette responsabilité.

  29. Pierre s. dit :

    ——————————

    En fait ce gros taré est en train de se faire convaincre par son entourage que le simple fait
    d’être candidat le protègerait complètement de la justice américaine … ce qui est en vrai une absurdité.

  30. Alexander dit :

    Mettre un truand à la tête du pays et penser le réélire pour qu’il se protège de la prison?

    Ils sont fous ces américains dirait Obélix.

  31. ralbol dit :

    « …ce n’est pas vraiment pour permettre à son pays de retrouver sa grandeur. »

    Pas d’farce !

    Y’a des gens qui ont crû une seconde que le Dohnald s’est lancé en politique pour redonner à son pays sa grandeur ?

    La SEULE « Grandeur » que le Dohnald veut donner au pays, c’est LUI !

    Dohnald le Magnifique.

    Sa Magnificente Grandeur.

    Et j’ajouterais une autre raison qui peut pousser le Dohnald à annoncer sa candidature…

    L’afflux des dons pour aider sa campagne électorale, beaucoup de cash pour un TDC au bord de la faillite depuis des années, de beaux écus d’or pour ensuite se sauver avec la caisse.

    Winner Winner Chicken Dinner !

  32. Helene V dit :

    Une information donnée par Rachel Maddow hier sur une note de service de Merrick Garland – attention à la référence d’une note de service de Barr en décembre 2020.
    https://www.msnbc.com/rachel-maddow/watch/garland-memo-doubles-down-on-barr-policy-on-investigating-candidates-144326213695

    Je vous laisse lousse pour les commentaires…

  33. Helene Vachon dit :

    Erreur de date du mémo de Barr 5-02-2020 (??)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :