Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Une solide majorité d’Américains sont en faveur de l’adoption par le Congrès d’une loi fédérale légalisant l’avortement, selon un sondage publié par CBS ce dimanche, soit deux jours après la décision de la Cour suprême des États-Unis d’abroger l’arrêt « Roe c. Wade ». Cette décision est désapprouvée par 59% des Américains, alors que 41% l’approuvent (chez les femmes, le taux de désapprobation atteint 67%).

La Chambre des représentants a déjà adopté un projet de loi destiné à inscrire le droit à l’avortement dans la loi fédérale. Le 11 mai dernier, le même texte n’a même pas recueilli une simple majorité au Sénat lors d’un vote initial destiné à surmonter l’obstacle des 60 voix, connu sous le nom de filibuster. Tous les démocrates ont appuyé le projet de loi, sauf le sénateur de Virginie-Occidentale Joe Manchin.


81 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. chicpourtout dit :

    Nous ne sommes pas surpris de tels résultats….

    1. Laurent Pierre dit :

      Ben oui, une majorité en désaccord avec la décision de la Cour Suprime concernant l’avortement mais ça va se garrocher pour voter républicain au mid-terms. Les USA sont en train de s’enfoncer profondément de manière irréversible dans une théocratie fasciste ripoublicaine. Halleluhia.

  2. Haïku dit :

    Je reprends une citation loufoque:

    « J’ai remarqué que tous ceux qui sont pour l’avortement sont déjà nés. »
    (Ronald Reagan)

    1. AT57 dit :

      nés horsmariage

  3. Boozadvisor dit :

    Ce sujet m’enrage et m’épuise depuis 2 jours. Si je n’ai pas écrit 15 fois la définition d’un être humain à des estifis d’ignorants nourris à l’eau de bénitier, je ne l’ai pas écrit une seule fois.
    C’est rendu que je signe mes commentaires Vivre le Canada! définitivement, rien ne va plus!

    1. Gilles Morissette dit :

      @Boozadvior (26/06/2022 à 12:44)

      Ne vous en faites pas. Vous n’êtes pas la seule.

      Je ne trouve même plus de mots assez forts pour décrire mon dégoût face à ces enfoirés de « Jesus Freak » qui se permettent de nous imposer leurs valeurs de « merde » et qui n’hésitent pas à les transgresser, comme les hypocrites qu’ils sont, lorsque cela ne fait plus leur affaire.

      « estifis d’ignorants nourris à l’eau bénite » les décrit très bien.

      J’aime bien l’expression: « Rongeux de balustre ».

      Malheureusement, chez nous, au Canada, au Québec, on a ce genre de spécimen qui n’attend qu’une occasion pour sortir de leur « trou » et répandre leur idéologie rétrograde, digne de l’époque de la GRANDE NOIRCEUR.

      Il faut rester vigilent

      Ce qu’on croit comme étant un « droit acquis », peut nous être enlevé, par un minorité de fanatiques si on leurs donne du pouvoir.

      1. Boozadvisor dit :

        Ici, au Québec, j’aime croire que nous sommes à l’abri de ce recul en particulier puisque notre parlement a voté assez récemment -à l’unanimité- que le droit des femmes à l’avortement était un droit inaliénable. Même nos cons-ervateurs ont voté pour.
        Je sais par contre que ce n’est pas aussi facile dans les autres provinces et ça, je le déplore.

        J’aime bien votre expression.

      2. Bob Inette dit :

        Culs-bénits … bigots … god trekkies … Jesus freaks … grenouilles de bénitier …

        « Un des principaux obstacles aux progrès de l’humanité et de la connaissance,
        ce n’est ni la foi, ni l’absence de foi, comme on l’a pensé au cours des siècles précédents :
        c’est la certitude dogmatique, de quelque nature qu’elle soit.
        Parce qu’elle finit par engendrer le rejet de l’autre, l’intolérance, le fanatisme, l’obscurantisme.
        – Frédéric Lenoir

        « C’est bien connu: dans les périodes d’inquiétude générale, l’animal humain perd les pédales,
        rejete – plus encore qu’à l’accoutumée – les arguments de sa raison et plonge à corps perdu
        dans les tentations de l’irrationnel rassurant et exaltant.
        La crédulité s’engraisse sur le désarroi comme la mouche verte sur la charogne. »
        (François Cavanna – Lettre ouverte aux culs-bénits

        « Partout où la morale est fondée sur la théologie, partout où le droit est rendu dépendant de l’autorité divine,
        les choses les plus immorales, les plus injustes, les plus infâmes peuvent être justifiées et établies.
        – Ludwig Feuerbach, L’essence du christianisme

        « La religion est une insulte à la dignité humaine.
        Avec ou sans religion, les bonnes personnes peuvent bien se comporter et les mauvaises peuvent faire le mal ;
        mais pour que les bonnes personnes fassent le mal, ca prend prend la religion. ― Steven Weinberg

        (pour être juste… toute adhésion à une idéologie totalitaire produira le même résultat)

        La moralité consiste à faire ce qui est juste, peu importe ce qu’on vous dit.
        La religion, c’est ; faites ce qu’on vous dit, peu importe ce qui est juste.
        – H.L. Mencken

        « Le catholicisme est le tombeau de l’intelligence, de la pensée, de l’esprit ;
        le protestantisme, tombeau de la conscience, du sentiment, du cœur. »
        (Louis-Auguste Blanqui)

        « Rien n’est plus dangereux au monde
        que l’ignorance volontaire et la stupidité consciencieuse ».
        (Martin Luther King)

        Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude;
        il ne peut donc plus participer aux échanges; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé.
        C’est là le péché fondamental des religions : faire des adeptes qui ne posent plus de questions.
        L’attitude scientifique est exactement à l’opposé.
        (Albert Jacquard)

        « La religion est une insulte à la dignité humaine. Que ce soit avec ou sans elle,
        il y aura toujours des gens bien qui font de bonnes choses, et des mauvais qui font de mauvaises choses.
        Mais pour que des gens bien agissent mal, il faut la religion. »
        (Steven Weinberg)

        « La religion, c’est l’échappatoire de ceux qui sont trop lâches
        pour se reconnaître responsables de leurs propres destinées. »
        (Jean-Paul Sartre)

        « La religion existe depuis que le premier hypocrite a rencontré le premier imbécile! »
        (Voltaire)

        « L’éducation chrétienne repose essentiellement sur l’angoisse et la peur,
        le manque de confiance en la nature humaine, le mépris du corps,
        de la sexualité et de la femme en tant qu’être sexué.
        Elle favorise les troubles névrotiques et les maladies psychosomatiques qui en sont les conséquences. »

        (Dr. Pierre Solignac / La névrose chrétienne)

  4. Dekessey dit :

    Notre ami Joe, encore lui… 🙄

  5. Layla dit :

    Un des commentaires du lien :

     « Maintenant, je ne suis pas un spécialiste de la justice, mais je crois comprendre qu’une fois que la Cour suprême a statué, le gouvernement fédéral / le Congrès ne peut pas intervenir et adopter une loi qui saperait la décision, est-ce correct?»

    Il m’a fait peur.

    Voici une réponse qu’il a reçu

     « La décision elle-même n’a pas interdit l’avortement, elle déclare simplement que la constitution ne le garantit pas explicitement comme un droit. Alors oui, les États ou le gouvernement fédéral pourraient adopter des lois légalisant l’avortement, et certains États l’ont déjà fait. »

  6. Madalton dit :

    C’est aux électeurs de faire entendre leur voix en votant pour des candidats pro-choix et pour de contrôles plus strictes des armes à feu en novembre prochain et en 2024. Il faut en venir éventuellement avec un sénat avec au moins 67 sénateurs démocrates ou progressistes.

    Dehors les hommes des cavernes et retourner donc dans vos églises parmi les bigots.

    1. kintouai dit :

      👍👍

      Malheureusement, depuis les 50 dernières années, les Répulibans n’ont obtenu que deux fois moins de 40 sièges (1975-1977, 37 sièges; et 1977-1979, 38 sièges).

      Il y a toujours une quinzaine d’États ploucs qui garantissent à ces salopards une quantité de sièges suffisante pour leur permettre de pratiquer le « filibuster ».

      https://www.senate.gov/history/partydiv.htm

      Je ne sais pas s’il existe un moyen d’éliminer cette pratique (dans une démocratie qui se respecte, c’est 50+1, point barre — mais les Amaricains savent de moins en moins ce qu’est une démocratie). Pourtant, il est vital pour la démocratie amaricaine que cette aberration disparaisse.

      Il est tout aussi vital qu’un gouvernement démocrasse fort ajoute 4 juges progressistes à la Cour Suprêmement Fanatique actuelle, si le pays veut éviter la talibanisation de la société amaricaine pour les 20 prochaines années.

      1. Madalton dit :

        C’est comme si on avait toujours un gouvernement minoritaire depuis 50 ans au Canada.

        Pas toujours évident de gouverner en ayant besoin de 60 % des votes pour les projets de lois majeurs aux ÉU.

  7. Monteregien dit :

    Une telle loi résisterai-telle à la Cour suprême ? N’a-t-elle pas déjà dit que c’était de la juridiction des états ?

  8. Loufaf dit :

    A force de toujours voter des lois contre la volonté du peuple, les reps n’ ont t’ ils pas peur de se faire éjecter de leurs postes? Le peuple est- il rendu maso ou complètement en hypnose collectif? Les reps travaillent contre leurs électeurs et se font élire pareil? Mystère??!!
    J’ ose espérer que l’ abolition du droit à l’ avortement ait réveillé des électeurs républicains et qu’ ils manifestent leur mécontentement aux midterms en votant démocrate!

  9. Pierre s. dit :

    ————-

    quand même une part inquiètante de Talibans américains

    1. lanaudoise dit :

      Parlant de Talibans, quatre des cinq juges avec trop d’opinions sont des catholiques très extrêmes:
      https://www.rawstory.com/america-s-catholic-bishops-have-now-unleashed-forces-they-can-t-control/

      Pureté, que de crimes ont a commis en ton nom.

      Et les évêques américains qui plaident en faveur de la réconciliation. Petits comiques.

      1. Bob Inette dit :

        La pureté … C,est bon uniquement pour l’eau potable et les diamants !

  10. Gilles Gougeon dit :

    Finalement, le jugement de la Cour Suprême, lourdement influencé par les nomminés de Trump, servira peut-être à favoriser une mobilisation plus grande que jamais lors des élections de mi-mandat (auxquelles les Américains ne participent pas en aussi grand nombre que lors d’une élection présidentielle.)
    Si les Démocrates agissent intelligemment, ils pourront conserver la majorité à la Chambre des Représentants et peut-être élire quelques Sénateurs, quelques gouverneurs et quelques législatures locales qui leur seront favorables. L’Utah pourrait être un bon baromètre car au cours des dix dernières années de nombreuses familles conservatrices ont « lâché » les élus soutenus par l’Église Mormonne (hyper conservatrice) qui renonçait d’accorder aux homosexuels et aux immigrants les mêmes droits qu’à la population générale.

  11. marie4poches4 dit :

    Il reste que 42% c’est énorme. Au Canada, seulement 14% sont contre l’avortement.
    Pour ce qui est de Machintruc qui se dit déçu des juges Kavanaugh et Gorsuch, il sait ce qu’il lui reste à faire.

    Mais…advenant que le filibuster soit éliminé et qu’une loi légalisant l’avortement soit adoptée, est-ce que quelqu’un pourra retourner l’affaire à la CS qui jugera à nouveau que la décision doit revenir aux états???

    1. Bantu Steve Biko dit :

      @marie4poches4 …Les républicains pourraient tout siplement rendre l’avortement illégal à leur retour à la Maison-Blanche…C’est pour cette raison qu’il ne faut pas prendre au sérieux toute proposition d’éliminer le filibuster, à moins que les démocrates trouvent le moyen de se maintenir au pouvoir en permanence…

      1. xnicden dit :

        Si vous croyez que le GOP actuel ne fera pas sauter le filibuster à la première occasion pour restreindre radicalement l’avortement, j’ai un pont à vous vendre dans le désert du Gobi.

      2. Bantu Steve Biko dit :

        @xnicden …Ils avaient l’occasion avec Trump et ne l’ont pas fait…

      3. ctbourgeois dit :

        Les républicains font tout pour stopper le vote des démocrates, tous les subterfuges sont utilisés. Ils n’ont pas réussis leur coup d’État, mais s’ils ne sont pas tous intervenus directement, ils ont refusés d’appuyer la destitution du maître d’œuvre, c’est tout comme.

        Leur prise de pouvoir pourrait être le résultat d’une multitude de manipulations entourant le vote, les cartes électorales. le personnel et les institutions démocratiques, rien pour rassurer sur la légitimité de leurs interventions. Pour se justifier, ils mettent à profit la grande gueule de celui qui clame sur tous les toits que l’élection de 2020 a été volée et qui discrédite la Commission d’enquête sur le 6/01 !

        Une fois au pouvoir, ils pourront imposer leur volonté radicale contre l’avortement, mais aller à l’encontre de la majorité américaine qui représente les pro choix sera toujours un défi de taille à affronter et pleinement leur faute si des affrontements civiles majeures se produisaient.

    2. Louise dit :

      marie4poches

      Machintruc est un grand hypocrite. Il dit qu’il est pro-vie et qu’il l’a toujours été.
      Alors quand il dit être déçu des juges Kavanaugh et Gorsuch, permettez-moi d’en douter.
      Il essaie plutôt de sauver sa réputation et surtout son poste devant l’énorme colère qui se manifeste dans les rues.

      1. Guy LB dit :

        @Louise : 👏👏👏
        Bien vu. Manchin enfin déculotté en public. Bravo !

    3. xnicden dit :

      C’est ma crainte…j’essaie de rechercher s’il existe des lois votées par des États qui diffèrent d’une loi fédérale ne mettant pas en cause un droit constitutionnel qui ont déjà été maintenues par la SCOTUS.

      Mais cette Cour a montré qu’elle se balance des précédents, alors…

      En outre, je ne me souviens plus où j’ai lu ça, mais un angle d’attaque des États anti-avortement pourrait être de baser une contestation sur l’idée voulant que le droit à la vie est en cause et qu’il doit primer sur le droit à l’avortement.

  12. Louise dit :

    Ce n’est pas la première fois que les dirigeants américains sont en décalage avec les priorités de la majorité.

    1. dépenses reliées à la défense
    2. système de santé
    3. financement de l’éducation
    4. changements climatiques
    5. armes à feu
    et le dernier en date
    6. l’avortement

    Comment une démocratie peut-elle survivre à un tel déni des voeux de la majorité ?
    Dans un pays où les riches et puissants financent les campagnes électorales pour mettre en place leur homme de paille, doit-on s’étonner du résultat que l’on constate aujourd’hui ?
    Tout le système électoral est à revoir de A à Z dans ce pays qui est en train couler.

    Si l’interdiction de l’avortement est la goutte qui va faire déborder le vase (ou la vase), on pourrait espérer un changement mais j’ai peur que la colère qui se manifeste ces jours-ci ne retombe trop vite et que chacun(e) retourne à sa routine, laissant les plus mobilisés se débrouiller avec les problèmes.
    Les américains et surtout les américaines ne sont pas au bout de leur peine !

    1. Jean Létourneau dit :

      « Tout le système électoral est à revoir »

      Louise, j’imagine que vous voulez dire la représentativité des élus en proportion des électeurs. La surreprésentation des Repus-pis-pleins au Sénat sera difficile à changer dans un avenir rapproché. Je sais pas si je verrai ça avant de mourir.

    2. lanaudoise dit :

      Comme le souligne l’article suivant, les juges qui ont décrété ça ont tous été nommés par des présidents n’ayant pas gagné le vote populaire.
      https://www.theguardian.com/commentisfree/2022/jun/25/us-supreme-court-illegitimate-institution?CMP=Share_iOSApp_Other
      Dont deux d’entre eux de façon nettement non démocratique.

  13. constella1 dit :

    En effet j’ai la même question que vous si quelqu’un a la réponse éclairez-vous
    L’autre point c’est est-ce envisageable d’augmenter le nombre de juges actuellement à la CS ou si Biden ne peut le faire
    C’est ce que voulait mme Pelosi je crois

    1. xnicden dit :

      Je crois que c’est faisable en se débarrassant de filibuster pour cette question. Mais pour ça il faut plus d’élus démocrates afin de ne pas être à la merci des Manchin et cie.

  14. Daniel Legault dit :

    Il faudrait que beaucoup d’américains comprennent que si leur grand-père et leur père ont voté républicain, qu’ils peuvent voter démocrate s’ils ne sont pas satisfait de leurs représentants républicains.

    C’est comme ça qu’une démocratie fonctionne, un gouvernement de fait pas ton affaire, tu le débarques.

    1. Toile dit :

      C’est bien ce que les extrémistes ont compris: tu fais pas mon affaire, je te débarques en vomissant des mensonges. Les règles, c’est pas pour moi. Pour renverser cette tendance, efforts magistraux et soutenus. Ils vont pas se dérober le tapis.

    2. Bob Inette dit :

      Vous avez déjà vu un Péquiste voter Libéral … (et vice-versa)

      Faudrait d’abord que les électeurs laissent de côté leur idéologie fondamentale!

      C’est pas demain la veille …

  15. Gilles Morissette dit :

    Ce sondage se situe dans la lignée d’autres sondages qui ont démontré un large appui de la population, en faveur de l’IVG

    Les Américains se trouvent maintenant devant un choix politique.

    Ce sera aux électeurs et aux seuls électeurs d’envoyer au Congrès des élus qui défendront ce droit en le codifiant dans une loi fédérale, protégé par la Constitution.

    Les Démocrates doivent faire de la question de l’IVG un enjeu électoral et mettre les « Répugnants » face à leurs contradictions sur la question.

    Avec une forte majorité au Congrès, il serait possible au président Biden de faire adopter son programme sans avoir à faire des courbettes, des compromis douteux devant Manchin, Sinema et cie.

    Je rêve probablement en couleurs mais je crois qu’en démocratie, une mobilisation massive des électeurs et une campagne bien ciblée peuvent être terriblement efficaces.

    Rappelons-nous celle de 2008 où Barack Obama a été porté au pouvoir.

    Maintenant que nous avons tous protesté contre cete infâme décision et crié notre indignation, il est temps, de passer à une autre étape.

    Les Américains doivent AGIR s’ils veulent sauver la démocratie, leurs valeurs, l’avenir de leur pays.

    Ils doivent arrêter de croire que le monde tourne autour de leur petit nombril !!

  16. Guy LB dit :

    @Louise : 👍 Vous posez la bonne question.
    « Comment une démocratie peut-elle survivre à un tel déni des voeux de la majorité ? ».
    Elle survit — façon de parler — parce qu’elle n’est pas une démocratie. La dévolution à laquelle on assiste nous oblige à un constat brutal, mais simple : la démocratie américaine n’a de démocratique que les mots, les grands principes, le faste et l’apparat des apparences.

    La réalité est plus sombre et cynique : les USA sont dirigés, manipulés, par des intérêts particuliers qui n’en ont rien à cirer de l’opinion et des désirs des citoyens.

    1. Haïku dit :

      @Guy LB
      Bien vu !!

  17. treblig dit :

    Moi, je compte les votes pour les midterms. Si ce 58% se transforme en vote pro démocrate, attendez-vous à un balayage en règle. Du genre tsunami électoral.

    Les femmes des villes et de la banlieue représentent une force politique incontournable. Et comme les vote des hommes se partage à peu près l’équivalent pour ou contre l’avortement, ce vote sera déterminant pour la suite des choses.

    Et qu’en disent les républicains sur les réseaux sociaux? Ils sont heureux bien sûr. Mais redoutent que l’abolition de Roe vs wade, donne des ailes aux démocrates dans les midterms. Bref, ils sont «  Scary «  en ce moment que le momentum se tourne vers les démocrates.

    1. Guy LB dit :

      @ treblig : c’est vrai que les répus sont « scary »,
      Ils le sont depuis 2016, mais aujourd’hui ils sont peut-être « scared ». Les réactions que leurs souhaits enfin exaucés — alleluia! — n’étaient pas prévues à leur programme de sape.

      J’espère que vous avez raison, treblig, pour le vote des femmes et le grand balayage rêve aux prochaines élections. Mais le nombre de femmes qui s’affichent contre l’avortement et applaudissent le renvoi de Roe c. Wade aux oubliettes défie le bon sens. Comment autant de femmes peuvent-elles se réjouir d’être renvoyées aux langes et aux fourneaux par une bande de réformistes qui ne font pas la différence entre un gun et un utérus ?

  18. xnicden dit :

    @ Bantu Steve Biko:

    Le GOP n’a pas voulu mettre la charrue devant les boeufs.

    Une SCOTUS de leur bord et l’abrogation de Roe v Wade étaient essentielles AVANT de passer à l’étape suivante.

    1. xnicden dit :

      Je précise…Roe v Wade donnait une assise constitutionnelle au droit à l’avortement. Une SCOTUS maintenant cette interprétation aurait annulé une loi fédérale restrictive.

  19. Jean Létourneau dit :

    Je m’attends que Machinchose change de bannière aux prochaines élections. Il a dit qu’il ne le ferait pas. Sa parole vaut autant qu’une bébelle trouvée dans une boîte de Cracker Jack mais pas dans les chocolats Kinder Eggs qui ne sont pas vendus aux É.-U., comme le mentionnait MaDalton.

  20. Igreck dit :

    Pendant ce temps, très loin des problèmes intérieurs des 🇺🇸 et du 🇨🇦

    Les gars du G7 s’amusent… sur le « chest » de Putin😂

    https://www.journaldemontreal.com/2022/06/26/le-g7-samuse-sur-le-dos-de-poutine

    1. oeufoulepoussin dit :

      Certains trouveront cela moins drôle cet hiver, en bedaine…..

    2. Boozadvisor dit :

      J’adore une bonne blague mais ça c’est le genre à nous faire inscrire (ou remonter) sur la short list du p’tit exhibitionniste!

      1. Igreck dit :

        Vous ne trouvez pas que l’assassin (sur la photo) montait un vrai beau 🐴⁉️

      2. Boozadvisor dit :

        Je viens de revoir la photo de plus près et je n’y connais pas grand chose en chevaux mais me semble que celui-ci ressemble drôlement à un âne avec une perruque cheap!

      3. Igreck dit :

        Entk je trouve que sur son dos y’a un gars avec une sale tête de mule🤪

  21. ralbol dit :

    George Santayana disait : « Ceux qui ne peuvent se souvenir du passé sont condamnés à le répéter. »

    Petit rappel de l’histoire…

    En septembre 1930 le Parti Nazi en Allemagne obtient 18.3% des votes.

    En juillet 1932, il obtient 37.3% des votes

    En mars 1933, il obtient 43.9 des votes.
    Ce qui permet à Hitler de faire voter des lois et décrets lui permettant dans les faits de devenir un Dictateur.

    Remarquez le chiffre. Hitler devient Dictateur avec seulement 43.9% des votes.

    Trump, par deux fois, en a eu 47%…

    C’est bien joli 58% des gens en faveur du droit à l’avortement, mais ça laisse tout de même 42% de gens qui s’y opposent, et je suis prêt à parier que les « mous », ceux les plus susceptibles de changer d’opinion, bin on les retrouve du côté du 52%.

    De toute façon, l’ascension du Führer nous montre l’illusion de la nécessité d’une majorité pour que les malfaisants enfoncent leur agenda dans la gorge des gentils et sensés bons citoyens.

    Les malfaisants ont la Foi, ont Dieu d’leur bord, ont le cerveau lavé plus blanc que blanc par des décennies de propagande FOXienne, Facebookienne, et Twittienne… ce sont des convaincus purs et durs.

    C’est triste à constater et à dire, mais on se débarasse pas de ça avec des votes et de mous appels à la tolérance de la folie religieuse et politique…

    Bonne chance américains, vous allez en avoir besoin de beaucoup.

    1. kintouai dit :

      👍👍👍

    2. Guy LB dit :

      @ralbol : 👌👏👏👏
      j’ajoute des applaudissements aux accolades de kintouai.
      Moi aussi, j’en ai ras le bol de toute cette connerie triomphante, et dangereuse, comme vous nous le rappelez.

  22. Layla dit :

    Ce serait assez jouissif, qu’après ce que les républicains avec toutes leurs magouilles pour se garantir une majorité de juges conservateurs que ces juges leur feraient perdre la majorité qu’ils convoitent.

  23. Haïku dit :

    Je reprends une autre citation loufoque:

    « Tout pays qui accepte l’avortement n’enseigne pas son peuple à aimer,
    mais à utiliser la violence pour obtenir ce qu’il veut. »
    (Mère Teresa)

    1. Bob Inette dit :

      Ah oui… Mère Teresa (sans h ni accents!)…
      Celle que Christopher Hitchens surnommait la *fanatique naine voleuse albanaise*… ((rires))

      « MT n’était pas une amie des pauvres. Elle était une amie de la pauvreté.
      Elle a dit que la souffrance était un don de Dieu.
      Elle a passé sa vie à s’opposer au seul remède connu contre la pauvreté,
      qui est l’autonomie des femmes et leur émancipation d’une version animale de la reproduction obligatoire.

      La célèbre maison des agonisants de Calcutta qui fit la réputation de la religieuse n’était en fait qu’un mouroir :
      si “dieu” souhaite la mort des pauvres et des malades, pourquoi contrarier sa volonté ?
      Une hygiène déplorable, des soins rares ou inexistants, des compétences médicales très insuffisantes,
      telles étaient les caractéristiques de l’œuvre fondée par mère Teresa, les Missionnaires de la charité.
      La majorité de l’argent reçu en dons servait à ouvrir de nouveaux couvents
      et à assurer leur fonctionnement plutôt que d’acheter des médicaments et du matériel médical!

      Mère Teresa est allée à Calcutta non pas pour soulager la misère et la souffrance des pauvres et des malades mais pour regarder les pauvres souffrir et faire l’apologie du *charme* de la pauvreté et de la misère. Sa théologie personnelle était fondée sur l’asservissement, le sacrifice de l’individu, l’exaltation de sa souffrance à la gloire d’un dieu, ma foi, bien exigeant!

      Les patients de son mouroir de Calcutta étaient soignés avec de belles paroles,
      des prières et des médicaments insuffisants quand ils n’étaient pas périmés,
      administrés avec de vieilles aiguilles, lavées à l’eau tiède.
      On pouvait y entendre les cris de ceux à qui l’on extirpe des vers de leurs plaies ouvertes sans anesthésie.
      Par principe, on n’administrait pas de calmants dignes de ce nom, même dans les cas graves,
      car selon la curieuse philosophie de Mère Teresa,
      “C’est le plus beau cadeau pour un être que de pouvoir participer à la souffrance du Christ”.

      Un jour qu’elle tentait de réconforter un malade qui hurlait de douleur, elle lui dit : “Vous souffrez, cela veut dire que Jésus vous embrasse!” L’homme devint furieux et répondit en hurlant : “Alors dites à votre Jésus qu’il arrête de m’embrasser!”

      “La souffrance des pauvres est quelque chose de très beau,
      et la noblesse de cet exemple de misère et de souffrance est une grande leçon pour le monde”.
      Ainsi parlait Mère Teresa.
      Mais elle ne suivait pas ce qu’elle prêchait!
      Quand elle était malade, elle allait se faire soigner (en jet privé) dans les meilleures cliniques privées de Californie.

      Malade ou pas, elle passait les pénibles mois de la mousson indienne hors du pays.
      Mère Teresa n’aimait pas vraiment les pauvres mais la pauvreté
      et elle appréciait beaucoup la compagnie des gens riches et célèbres!!

      Un de ses donateurs les plus généreux était un américain qui avait été reconnu coupable de fraude pour avoir volé des millions de dollars à des petits investisseurs. Un avocat pour les plaignants avait écrit à Mère Teresa pour lui demander de redonner les millions qu’elle avait reçu de cet escroc mais il n’obtint jamais de réponse! Par contre Mère Teresa écrivit au juge pour demander sa clémence pour le fraudeur en question.
      Lors de la tragédie de Bophal où des milliers de pauvres moururent asphyxiés par les gaz, elle visitât les lieux du sinistre, non pas pour aider les victimes mais pour leur demander de prier et de pardonner Union Carbide, la compagnie responsable de cette tragédie..

      1. Guy LB dit :

        @ Bob Inette : c’est bien,
        cet article, qui remet les pendules à l’heure juste concernant cette sainte canonisée sous de fausses représentations par notre Sainte Mère l’Église. Bon rappel qu’il ne faut pas se laisser enfirouaper par les fous de Dieu (désolé pour le D majuscule; vieille habitude acquise au temps jadis).
        Mais je me souviens avoir lu ce texte quelque part, il y a un certain temps.Alors, si vous citiez vos sources, ce serait encore mieux…

  24. MarcoUBCQ dit :

    La peur est la source de la mouvance fasciste actuelle. Qui accepterait de se faire dicter sa vie sinon ceux qui ont peur de la réalité? De même la mouvance anarchiste, présente partout, vient d’une peur de la rigueur et de la discipline, fondations même de la bonté humaine, et donc nécessairement de la science. Pour les anarchistes c’est le refus d’obéir à tout prix, évitant ainsi d’obéir à l’autorité légitime, ce qui pose manifestement problème. Pour les fascistes (voir maga), c’est la peur de la responsabilité, en acceptant toute autorité, légitime ou pas.

    Le citoyen qui veut se faire dicter sa vie, et qui donc favorise le fascisme, a appris à obéir sans conditions durant son enfance. Il reconnait surtout l’autorité qui est le reflet de l’autorité illégitime de ses parents/tuteurs/etc. On le voit bien chez la plupart des républicains.

    Le citoyen qui refuse toute loi, qui donc favorise un gouvernement anarchiste (il s’agit d’un pléonasme, mais les sots sont toujours pleins aux as de leur folie qui leur est invisible) qui refuse tout règlement et autres contraintes normales même chez les communités animales, a appris tôt dans sa vie que l’autorité est toujours illégitime. Paul, dont je n’ose prononcer le prénom tellement il me répugne, est un adepte de cet anarchisme forcément puérile et manifestement obscène et grotesque (sauf pour lui!). Il est ranci à la vitesse lumière.

    Les Corneilles, entre autres exemples naturels, ostracisent un membre quand ce dernier abuse des autres; elles sont même capables de communiquer à leurs copines le fait que Marco donne de la nourriture aux Corneilles et est donc un ami, et à contrario que Vladimir est méchant avec elles et est donc un ennemi (Elles reconnaissent nos visages). Si les Corneilles le font les humains le peuvent, et les inhumains peuvent être contraint de l’apprendre. La mollesse des citoyens des pays riches permet aux crapules de prendre le pouvoir.

    Ces citoyens mous, qui se vautrent dans le confort et la sécurité, sont faciles à manipuler avec de la propagande anxiogène. Ceci parce qu’ils ont une peur mortelle d’être exposé à leur vulnérabilité (mort, blessure, violence, vol et destruction possibles), commune à tout ce qui est vivant. Poutine a longtemps manipulé les Occidentaux avec cette recette facile. Le hic en Ukraine c’est qu’il se bute à sa propre folie, car il a bel et bien perdu contact avec la réalité pour avoir fait une gaffe aussi gargantuesque multipliée de façon titanesque.

    Vivre c’est équilibrer le stress avec la détente (Sans stress pas de bonheur; trop de stress pas de santé). Seuls ceux qui se mettent au défi, par désir de se maîtriser par leurs propres moyens, peuvent atteindre cet équilibre, en le rééquilibrant 24/24h toute la vie. Ceux qui fuient l’inconfort et l’insécurité à tout prix, qui croient à la chimère parmi les chimères qui dit qu’il est possible d’éviter la souffrance et de toujours être dans le bonheur, fuient en fait la vie. C’est en se maîtrisant qu’on devient une femme ou un homme. Les autres sont des enfants attardés. Je dis ça sans aucune joie car ça me peine profondément. Comme l’a écrit Marie-Madeleine Davy: Quand on se rencontre réellement de l’étendue de la folie et la sottise humaine, on est pris d’un vertige tel qu’on est sur le choc.

    Les Ukrainiens sont un exemple de ce qui arrive quand les citoyens se défendent des malveillants de ce monde. Comme me disait une amie récemment: « La vie c’est pas pour les moumoumes ».

    1. Guy LB dit :

      @ MarcoUBCQ : 👍
      « La vie c’est pas pour les moumoumes »
      j’imprime et j’affiche au mur de mon bureau. Vous direz à votre amie que je la remercie pour cette formulation percutante.

  25. januo dit :

    Je comprends mal un grand nombre de femmes américaines qui ne rebellent pas à se voir délester de leurs droits par des gouvernements essentiellement composés d’hommes. Comment des femmes peuvent -elles accepter cela? Pour moi, c’est vraiment incompréhensible, serait-on encore à l’époque du Syndrome de Cendrilllon?

    1. MarcoUBCQ dit :

      Les femmes soumises au patriarcat sont encore légion sur la planète. La libération de la femme n’a pas encore eu cours en Asie, Afrique, en Amérique du Sud, et cetera. Malheureusement.

    2. Bob Inette dit :

      Beaucoup de femmes blanches sont parfaitement heureuses avec le patriarcat
      en autant que leur propre subsistance est assurée.
      Elles n’en ont rien à cirer si les femmes pauvres ont de la difficulté à joindre les deux bouts
      en autant qu’elles-mêmes ont les moyens de se payer ce qu’elles désirent.
      Les femmes qui ont voté pour l’agresseur sexuel-en-chef l’ont fait en toute connaissance
      pour conserver les privilèges associés à la couleur de leur peau, leur classe sociale, leur religion tarée et le pouvoir qui vient avec ….
      et elles n’hésiteront pas une seconde à voter encore pour le Babouin orange à toupet jaune pisse
      si ce dernier est choisi pour l’élection présidentielle de 2024.

      Quand viendra le temps de voter à la prochaine élection présidentielle, vous pouvez être certain qu’elles vont choisir le parti politique qui leur promet de défendre les privilèges du pouvoir qu’elles associent à la couleur de leur peau, leur classe sociale et leur religion tarée !

  26. treblig dit :

    On rappellera que Biden (51%) l’a emporté avec 7 millions de vote de plus que Trump (47%). Et 305 grands électeurs contre 230 pour Trump. Obama, avec sa victoire facile en 2008, avait obtenu 52% du vote.

    Mais la hantise démocrate est qu’il ne peut faire sortir massivement le vote aux midterms.

  27. Jean Létourneau dit :

    Maintenant que la CS a renversé Roe vs Wade, les évêques catholiques demandent à tous de se réunir et de panser collectivement les blessures.

    Ils ont eu ce qu’ils voulaient du GOP, maintenant les prêtres vont prêcher pour le GOP.

    https://www.rawstory.com/america-s-catholic-bishops-have-now-unleashed-forces-they-can-t-control/?utm_source=123456&utm_medium=email&utm_campaign=10721

    Traduction par deepl.com :

    En 1974, le révérend Theodore Hesburgh, alors président de l’Université de Notre Dame, mettait en garde les catholiques romains contre la tentation de céder le débat sur l’avortement à « des zélotes grossiers qui n’ont ni le bon jugement, ni la sophistication de la procédure, ni le minimum de civilité nécessaire à la discussion rationnelle des désaccords dans une démocratie pluraliste ».

    Cette semaine, les « rustres fanatiques » ont gagné. Les évêques catholiques américains font un tour d’honneur à cette décision. Quatre des cinq juges qui ont voté pour l’annulation de Roe v. Wade étaient des catholiques conservateurs. (Le juge en chef John Roberts, également catholique conservateur, a voté pour le maintien de l’interdiction de l’avortement dans le Mississippi, en cause dans l’affaire Dobbs, mais n’a pas soutenu l’annulation pure et simple de Roe).

    Les évêques ont fait pression pour l’annulation de Roe depuis des décennies, et beaucoup d’entre eux étaient heureux de passer outre les manquements moraux de Donald Trump parce qu’il s’est déclaré anti-avortement. Au cours de son unique mandat (du moins jusqu’à présent), Trump, avec l’aide du chef de la majorité au Sénat de l’époque, Mitch McConnell, a tenu sa promesse et a placé devant la Cour trois juges conservateurs désireux de renverser 50 ans de jurisprudence.

    Aujourd’hui, ces mêmes chefs religieux appellent les Américains à s’unir et à mettre fin aux dissensions. « Le temps est venu de panser les blessures et de réparer les divisions sociales », ont écrit les évêques dans une déclaration. « [C]’est un temps pour une réflexion raisonnée et un dialogue civil, et pour se rassembler afin de construire une société et une économie qui soutiennent les mariages et les familles, et où chaque femme a le soutien et les ressources dont elle a besoin pour mettre au monde son enfant dans l’amour. »

    Sur quelle planète vivent-ils pour suggérer qu’un tel résultat est un tant soit peu plausible ? Les conflits seront simplement dévolus aux États. En effet, une enquête menée en 2021 par le National Catholic Reporter a révélé que les principaux groupes anti-avortement finançaient des efforts de suppression d’électeurs dans des États clés, approuvant le Grand Mensonge de Donald Trump et poussant à de futures victoires républicaines. Cela ne ressemble pas à un « rassemblement » pour moi.

    Pire encore, l’interdiction de l’avortement pourrait être le premier pas vers un État policier pour les femmes enceintes et toute personne susceptible de les aider à interrompre une grossesse. Comme le prédit Jia Tolentino du New Yorker, les femmes enceintes pourraient être surveillées pour s’assurer qu’elles ne font rien pour mettre en danger un enfant « à naître » – et pourraient être accusées de meurtre si une fausse couche ou une mortinaissance est confondue avec un avortement.

    Mais les femmes qui veulent être enceintes peuvent aussi être en danger. L’Église catholique condamne la fécondation in vitro (FIV) en raison de sa doctrine selon laquelle la vie commence dès la conception, craignant que certains ovules fécondés ne soient jetés ou utilisés dans la recherche médicale. Si un État décide d’adopter la même position, qu’en sera-t-il des femmes et des couples infertiles ?

    Dans leur déclaration saluant la décision Roe, les évêques ont félicité les militants anti-avortement pour tout le bien qu’ils ont prétendument fait pour soutenir les femmes enceintes au fil des ans. Mais ils pourraient aussi considérer tout l’argent qui a été dilapidé dans cette lutte de plusieurs décennies, et les compromis moraux qu’ils ont faits en cours de route. La victoire électorale étroite de Trump en 2016 a presque certainement été alimentée par des catholiques blancs plus âgés dans des États swing comme le Wisconsin, la Pennsylvanie et le Michigan, qui écoutent ce que dit l’église.

    Les évêques pourraient également méditer sur le fait que la soi-disant aide que les femmes enceintes recevaient était clairement insuffisante. Les États-Unis ont le taux de mortalité maternelle le plus élevé des pays riches et sont également mal classés en matière de mortalité infantile, avec des taux bien plus élevés que d’autres grandes nations occidentales comme la France et le Royaume-Uni.

    Mais l’obsession de la hiérarchie catholique pour l’avortement a eu d’autres effets secondaires pernicieux. Au cours de la pandémie, le pinaillage des évêques sur le lien extrêmement lointain entre les procédures d’avortement et le développement des vaccins COVID qui sauvent des vies a signifié que l’église américaine ne soutenait pas de tout cœur le point de vue du pape François sur la vaccination comme une obligation morale.

    Combien de centaines de milliers d’Américains non vaccinés sont morts à cause de ces étranges scrupules liés à l’avortement ? Sur la planète des évêques, seuls les innocents « pré-nés » ont un droit réel à la vie. Le reste d’entre nous doit s’adapter aux diktats de ce qui ressemble de plus en plus à une Cour suprême doctrinaire dominée par des catholiques ultra-conservateurs.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Le clergé de tout acabit cherche le pouvoir avant tout. Avorter c’est empêcher de mettre au monde un autre enfant endoctriné, ce qui ne fait pas l’affaire du clergé, avide de pouvoir divin (les pires blasphémateurs de ce monde viennent d’un clergé quelconque). L’église catho a convaincu les Québécois, et cette propagande a encore largement cours, qu’il était pêché de se reconnaître. Autrement dit, dire du bien de soi enlève le pouvoir des mains du clergé.

      Venant moi-même des États-Unis, où on aime les gens qui affirment bien faire ceci ou cela, je me suis souvent buté à la discrimination de ceux qui ont avalé cette couleuvre en osant me reconnaître publiquement. Un enfant qui apprend un jour qu’il peut se reconnaître lui-même devient imperméable, plus ou moins, à l’autorité illégitime.

      Flagorner et se montrer arrogant sont une chose, se reconnaître en est une autre. Voir « Avatar »: « I see you » (Je te reconnais).

  28. Tiger Mulligan dit :

    un résumé des dernières décisions de la scotus en une image très forte….

    https://cartoonmovement.com/cartoon/two-supreme-court-decisions-will-live-infamy

    P.S.désolé si cela a déjà été publié ici mais je n ‘ai pas eu le temps de lire tous les post des derniers jours

    1. Haïku dit :

      @Tiger Mulligan
      Excellente caricature ! 🎯👍

    2. _cameleon_ dit :

      Percutant !

    3. Résumé des deux dernières décisions de la CS qui caricature la mentalité du GOP. Merci.
      J’appuie le percutant de Caméléon.

  29. marie4poches4 dit :

    Comment la SCOTUS pourrait interdire l’avortement partout aux USA

    « La prochaine étape sera de faire reconnaître le droit à la vie et la liberté au stade prénatal…. mettant ainsi le fœtus (et l’embryon ?) sous la protection du 14è amendement… donnant le feu vert à la SCOTUS pour interdire l’avortement à la grandeur du pays »

    https://twitter.com/ProfPolitiqueUS/status/1541130793099186178

  30. Louise dit :

    Elizabeth Warren dit qu’il faut être prudent et surveiller les possibles délits sur les réseaux sociaux.
    Certaines informations confidentielles de femmes qui se font avorter pourraient tomber entre les mains de personnes peu scrupuleuses qui seraient tentés de les transmettre aux autorités en échange d’un montant substantiel.
    Maintenant certains américains vont se sentir dans leurs droits de surveiller et de dénoncer les femmes qui devront faire attention à tout ce qu’elles disent et écrivent par peur d’être poursuivies.
    Quelle société rétrograde ! On n’est pas loin de la servante écarlate.

    1. Haïku dit :

      @Louise
      « On n’est pas loin de la servante écarlate. »

      Ou de « 1984 ».

    2. Je ne suis pa sûr, Louise, mais je crois que c’est ceux qui pratiquent l’avortement qui pourraient être poursuivis.

  31. ralbol dit :

    Remarquons aussi qu’aux « States », pas un politicien, pas un journaliste, pas une personnalité publique ne peut impunément déclarer ne pas croire en Dieu.

    Ceux qui osent le faire seront d’une manière ou d’une autre ostracisés, ils perdront leurs élections ; ne seront pas invités aux émissions télé populaires aux heures de grande écoute ; auront de la difficulté à faire publier leurs articles, textes et opinions ; lers musiques, films, oeuvres ne seront pas adéquatement diffusés ; bref, on les regardera de travers.

    Et ça, au pays qui se dit le champion de la liberté de parole.

    La seule séparation entre l’État et la religion, quand un politicien ne peut même pas dire qu’il ne croit pas à la superstition religieuse, la seule séparation, c’est la bullshit.

    Encore une foi, cet extrait du film « Religulous » de Bill Maher… « …dans les faits, la religion doit mourir pour que l’humanité puisse vivre… »..:

  32. Micheline L dit :

    Les mots comptent. Le monde ne se sépare pas entre pro-avortement et pro-vie. On est pro- choix ou anti-choix.

    Si je pouvais, j’aimerais dire aux juges de la cour suprême qu’ils connaissent tous des femmes qui ont déjà subi un avortement et des hommes qui en sont la cause. Dans bien des cas, ils le savent, dans d’autres cas ils ont des doutes et parfois ils n’en ont aucune idée.

    [ Petit aparté. C’est la même chose pour nous tous. Vous pourrez être très surpris si vous saviez tout ce qui se passe dans la vie des femmes autour de vous. ]

    Mais les faits existent. Il peut s’agir d’une mère, une grand-mère, une fille, une tante, une cousine, une nièce, une sœur, une voisine, une enseignante, une médecin, une employée, une patronne, une épouse, une maîtresse, une petite amie du fils, une chanteuse, une comédienne, une religieuse, etc. Des femmes qu’ils aiment ou qu’ils apprécient tout simplement. Des femmes à qui ils ne veulent aucun mal… Il y a aussi toutes ces femmes qu’ils connaissent et qui vont vouloir un avortement demain, ou l’an prochain ou plus tard. Pour toutes sortes de raisons, raisons qui sont toutes bonnes parce qu’il s’agit de leur vie.

    Je poserais une question à ces juges. Voulez-vous que ces femmes incluant les plus pauvres et les plus démunies subissent l’opération de façon sécuritaire sans grandes souffrances, sans risque de mourir ou de devenir infertile? Oui ou non? Le reste ne vous regarde pas à moins que vous soyez personnellement aux prises avec le problème.

    P.S. Je sais qu’il n’y aucune intervention médicale à risque zéro mais un avortement fait dans de bonnes conditions n’est pas plus dangereux qu’un accouchement.

  33. Boozadvisor dit :

    Perso, dans le fond ce que je veux vraiment savoir, c’est s’il y a moyen de revenir contre les 2 guernouilles de bénitier, Amy la pas fine pis Brett le beer lover.
    Ya pas moyen de les faire destituer? Genre au plus tard en novembre, quand leur mensonge, aura tué autant de femmes qu’une tuerie scolaire moyenne?
    Je rêve ti en couleurs, ou ben c’est une infime, minime, possibilité? Après tout, ils sont nommés à vie certes, mais ils ne sont pas à l’abri de la loi, non?

  34. Serge-Eric Blais dit :

    Manchin est un Dino.
    Maintenant faite votre choix:
    – Democrate In Name Only
    – Dinosaur
    – Les deux lui vont très bien.

  35. Jean Bédard dit :

    Manchin est une taupe chez les démocrates.

  36. Tom de Boston dit :

    Pas étonnant que moins d’hommes désapprouvent la décision. Mais s’ils pouvaient tomber enceintes, ce ne serait pas le cas !

  37. yolandgingras dit :

    Dans mon esprit Joe Manchin manque tellement de crédibilité que, mettez ça sur le dos d’un acte manqué, à chaque fois que je lis son nom je vois Joe Machin… Et je vous assure que c’est vrai ! Un machin…

  38. Gilles Gougeon dit :

    Je cite une partie du texte signé par l’équipe éditoriale du NYT le 25 juin.
    « By the majority’s reasoning, the right to terminate a pregnancy is not “deeply rooted” in the history and tradition of the United States — a country whose Constitution was written by a small band of wealthy white men, many of whom owned slaves and most, if not all, of whom considered women to be second-class citizens without any say in politics. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :