Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Le président Trump m’a demandé d’annuler les élections de 2020, de retirer immédiatement Joe Biden de la Maison-Blanche, de remettre immédiatement le président Trump à la Maison-Blanche et d’organiser une nouvelle élection spéciale pour la présidence. En tant qu’avocat, j’ai informé à plusieurs reprises le président Trump que le 6 janvier [2021] était le verdict final de la contestation électorale et que ni la Constitution des États-Unis ni le Code des États-Unis ne permettent ce que le président Trump demande. Point final. J’ai dit la vérité au président Trump en sachant très bien que je pourrais faire en sorte que le président Trump retire son soutien. Mais j’ai prêté serment de défendre et protéger la constitution américaine. J’honore mon serment. C’est ainsi que je suis. Je ne romps mon serment pour personne. »

Mo Brooks, représentant républicain d’Alabama, formulant une allégation extraordinaire après l’annonce de Donald Trump de lui retirer son appui comme candidat au Sénat des États-Unis. L’ancien président a justifié sa décision en reprochant à Brooks son refus de mentionner le grand mensonge sur l’élection présidentielle de 2020 dans sa campagne sénatoriale.

P.S. : Fait remarquable et quasiment comique, Brooks commence sa déclaration en affirmant que « le président Trump a laissé Mitch McConnell le manipuler à nouveau ».

(Photo Getty Images)

38 réflexions sur “La citation du jour

  1. Math dit :

    Les couteaux volent bas.
    J’aime ça.

    1. Haïku dit :

      @Math
      Idem pour moi !

    2. Guy Pelletier dit :

      Ils devraient les tirer plus haut, ce serait pas mal mieux……………….

    3. fylouz29 dit :

      « Les couteaux volent bas » ?
      A ma connaissance, c’est le premier candidat du GOP ayant reçu l’adoubement du Donald puis l’avoir perdu qui met ses culottes et répond à ses médisances par un « Fuck You ! » bien senti.
      J’adoooore ça.

  2. Dekessey dit :

    ?!?!
    Un cadeau pour le comité du 6 janvier?!?
    Il devrait sauter sur l’occasion et envoyer une assignation à comparaître afin que Brooks répète ça sous sermet.

    1. Loufaf dit :

      D’ accord avec vous Dekessey14.11
      Le comité spécial devrait assigner Brooks le cuisiner serré et si ses réponses sont tout à fait cohérentes, la version du gros fêlé au sujet de l’ élection volée sera de moins en moins crédible.

  3. NStrider dit :

    Je reprends mon commentaire du dernier billet qui est toujours pertinent.

    Mo Brooks le seul membre du congrès à porter une veste anti-balle pour faire un discours avant la « visite touristique » du 6 janvier 🤦🏻‍♂️

    Est-ce que je vais avaler les couleuvres de Mo. Non! Pas plus que celle du 45 d’ailleurs.
    Bien content de voir l’évolution de l’influence du 45.

    1. gl000001 dit :

      Peut-il retourner sa veste … anti-balle ? Sans compromettre sa sécurité ?
      😉

      1. Layla dit :

        @Gl000001 15:23
        💯excellent💯

        Avez-vous creu-ser longtemps pour notre bon plaisir 🤣🤣🤣

      2. gl000001 dit :

        Je fais autour de 5 choses en même temps aujourd’hui (journée folle). Ce fut rapide et ça m’a fait plaisir moi aussi.

  4. AB road dit :

    Hey Trump, svp, fais nous une faveur.
    Va t’en donc rejoindre ton Grand Chum Poutine en Russie.

    Ç’a l’air qu’il aurait besoin de toi présentement…

    1. Bidulen dit :

      @AB
      Vous avez raison. Le déchet orange pourrait apprendre à ces généraux rustres comment gagner une guerre. Rappelez-vous qu’il avait dit qu’il connaît plus que les généraux. Un billet aller seulement avec un gros big mac en trio.

      1. Bob Inette dit :

        Plutôt un trio Covfefe – Hamburder – Poutine Maga-large …

  5. jeani dit :

    C’est trump qui doit mouiller ses culottes d’envie en voyant les agissements du dictateur, criminel de guerre.

    Ce sera pour ta prochaine vie, mon simili!

    1. gl000001 dit :

      Il envahirait quel voisin ? Nous ou le Mexique ? Si le Mexique, passerait-il par la frontière du Colorado ?

  6. Se faire dire qu’il est manipulé par McConnell, ça doit lui faire très mal. Il n’en dormira pas. C’est presque aussi pire que Poutine disait de lui que c’est un perdant.

  7. M. Hétu, il seras intéressant d’avoir un suivi sur les intentions de vote maintenant que l’abominable a retirer son appuis à Brooks et que Brooks essais de se refaire une virginité en matière d’intégrité.

    J’essais encore de comprendre ses dires que trump se fait manipulé par Mitch – Moi qui croyais qu’il se détestait mutuellement!

  8. Roger Allard dit :

    Pour rigoler un peu sur ce sujet

    https://youtu.be/Llh2Sep3nfQ

    1. Haïku dit :

      Cré RBO. 😉👌

  9. Charlot dit :

    Show Time! Ti-Gus et Ti-Mousse are back in America! Stay tuned for more fun with so and so. (Merci à Yvon Deschamps)

    1. André dit :

      Le pire dans cette guerre d’égos, ce sont tous les politiciens qui croient à la cause, la population et les soldats sacrifiés pour des batailles de pouvoir! Les politiciens ne risquent pas leur vie en temps de guerre (exception faite de Zelensky?)! Mais îls provoquent des morts et de la misère!

  10. Layla dit :

    La tortue Mitch et le lapin Tiny.

    Je ne comprenais pas son premier paragraphe, mais je le trouvais jouissif tout de même. Lire que Mitch manipulait DT…il faut le faire.
    Une chance que DT n’a plus de Twitter quoique sur ce coup là j’aimerais avoir sa réaction après moins d’une heure.

    « Il est décevant que, tout comme en 2017, le président Trump laisse à nouveau Mitch McConnell le manipuler. Chaque publicité télévisée négative contre notre campagne est venue de McConnell et de ses alliés. Je souhaite que le président Trump ne tombe pas dans les stratagèmes de McConnell, mais, encore une fois, il l’a fait. »

    Mais l’avant dernier paragraphe je comprends tout…le pauvre Mo Brooks doit se battre contre deux petites bêtes soit la tortue et le lapin vite sur ses patins.

    « Je suis toujours le candidat le plus conservateur de la course. La campagne de Katie Britt est soutenue et financée par les alliés de McConnell, et elle est toujours une lobbyiste à la Chambre de commerce, avec des impôts élevés, des frontières ouvertes, une main-d’œuvre étrangère bon marché. »

  11. treblig dit :

    Nous avons ainsi le cœur du problème: est-ce que Trump a demandé aux fonctionnaires et aux élus du congrès ( et des états eux-mêmes) d’invalider l’élection sans aucunes preuves de malversations ?

    On rappelle que certains républicains trumpistes ont tenté d’invalider certaines élections en s’adressant 64 fois aux tribunaux. Tous ces recours juridiques ont été rejetés. Il n’y a toujours pas un début de preuve pour lancer une nouvelle élection.

    Sauf l’idée fixe de Trump qu’il y eu fraude. On en revient toujours à ça : ou sont les preuves ?

  12. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu@richardhetu
    Charlie Kirk est-il conscient qu’il ne pourrait pas mieux exprimer ou caricaturer la pensée d’un raciste blanc ?

    Media Matters@mmfa
    Charlie Kirk: Ketanji Brown Jackson « is what your country looks like on critical race theory »

    “Your children and your grandchildren are going to have to take orders from people like her. And what’s amazing is that she kind of has an attitude too.”

    *******

    Charlie Kirk, ouch que c’est laid! 🤮

    Du racisme digne des ligues majeures! 😱

    Disons que si nous avons à choisir entre recevoir des ordres de Charlie Kirk ou Ketanji Brown Jackson, ça va être ce qu’on appelle un ‘no-brainer’.

    1. Bartien dit :

      Et dire qu’elle ne sait même pas comment définir une femme !!!!

  13. Toile dit :

    Comme c’est rigolo, jouissif. Aucune subtilité : manipulation constitutionnelle exigée par la bête laquelle est manipulée par une tortue.

    HS. Le gouvernement taliban rompt sa promesse : Aujourd’hui, 1 er jour d’école. Les filles de 12 à 19 ans ne seront plus scolarisés. Retour aux cavernes, les filles.

    1. Toile dit :

      Oups… reconduction
      https://news.un.org/fr/story/2022/03/1116862

  14. Guy Pelletier dit :

    Mon cher Moe fait donc pour une fois une seule fois dans ta vie un homme de toi, cesse donc de trembler comme une vielle femme comme te le dirait Donald Trump et va donc témoigner devant l’enquête du Congrès sur toute cette sale affaire de tentative de vol de l’élection de corruption, tentative de fraude électorale, de coup d’État, sédition, chantage, menaces, intimidation, quiproquo, trahison de son serment de protéger la constitution des États-Unis organisé par l’ex président des USA en exercice à ce moment là, Donald Trump.

    À l’époque se son grand père ça ferait longtemps qu’il aurait été pendu sur la place publique devant le Capitole, dommage que ça n’existe plus mais pour lui on devrait faire une exception. Il l’aurait enfin sa plus grande foule « ever » venue « l’acclamer »!!!!!!! Quelle belle occasion ce serait de visiter Washington, quelle belle journée ce serait, le monde entier affluerait l’événement serait diffusé partout au monde!!!!!!

  15. Gilles Morissette dit :

    Dommage que Mo Brooks n’ait pas fait cette « sortie » plus tôt.

    Doit-on le croire ou cherche-t-il simplement à se refaire « une vertu »

    À chacun de juger.

    Cependant, ce qui doit faire le plus enrager LA CHOSE est d’entendre que McConnell l’a manipulé.

    Son ego et son orgueil viennent d’en prendre un coup.

    À prévoir: Crise du « Bacon » de LA CHOSE et déclaration assassine dénigrante, insultante, pleine de mépris.

    La boulechite habituelle quoi !!

    Quant à McConnell, il n’a pas de leçon à donner à personne surtout après tous les coups de jarnac et la complicité silencieuse dont il a fait preuve durant les quatre années où la MB a été squatté par un ramassis de « gangsters »

  16. HS
    L’OTAN pointe et nomme la Chine directement….

    Excellente stratégie de forcer le peureux à sortir à la lumière, d’avoir les spots sur son inaction….

    La Chine a un levier majeur pour faire reculer la Russie….

    ce serait même à son avantage, car si l’Occident finit par reporter le bras de fer avec poutine, on devine que ce sera l’Occident qui profitera des ressource russes avec des suivis de haute surveillance pour éviter la « corruption » et les détournements vers les pays qui ont eu la mauvaise idée de soutenir la guerre inutile ou de se trainer les pieds….

    Pour la première fois de son Histoire, la Chine devra démontrer sa capacité en diplomatie réelle sur le terrain en assumant les conséquences …

    ça peut devenir un tournant….

  17. Mona dit :

    Et si Trump misait sur les mauvais chevaux ?
    « C’est une chose pour un dictateur d’être jugé cruel , c’est une autre chose – autrement plus périlleuse- que d’être jugé incompétent. »

    Pour l’éditorialiste Andrew Sullivan, l’invasion de l’Ukraine est un revers pour les nouvelles droites occidentales qui voyaient dans le dictateur russe un modèle post-libéral.
    Publié le 23/03/2022 Express

     » L’ironie de l’histoire serait sans doute par trop splendide si Vladimir Poutine était celui qui finissait par tuer la passion de la droite américaine et européenne pour le post-libéralisme. Reste qu’à l’heure où l’invasion de l’Ukraine par la Russie poursuit sa course chaotique et criminelle, la chose n’a plus rien d’impensable. L’icône de la nouvelle droite occidentale patauge dans un beau bourbier – qui pourrait éclabousser tous ceux qui, hier encore, idolâtraient son zèle réactionnaire. 
    Au sein des nouveaux russophiles occidentaux, la marque Poutine n’a pas tant été écornée par sa mise au rebut du droit international, sa resucée délirante de griefs post-soviétiques, les sommets atteints par sa paranoïa covidienne, ses meurtres odieux d’opposants ou encore sa cynique approbation des bombardements d’hôpitaux. Car ces atrocités et ces folies, ils s’en sont depuis longtemps accommodés. Non, c’est le fait que Poutine échoue – jusqu’à présent – à gagner réellement la guerre qu’il a lui-même déclarée qui leur est si accablant. C’est une chose pour un dictateur d’être jugé cruel, c’en est une autre – largement plus périlleuse – que de passer pour incompétent. 
    Et tout est arrivé si vite…
    Avant ce malheureux hiatus, les lettres d’amour affluaient depuis des années. « La Russie c’est vraiment, non mais je veux dire, ils sont vraiment tellement forts » gloussait Donald Trump en avril 2014, avant d’ajouter : « aujourd’hui, vous avez plein de gens en Ukraine – après, je sais pas, c’est peut-être un coup monté – mais tout ne peut pas non plus être bidonné, je veux dire qu’ils voudraient rejoindre la Russie ». Fin février, à l’heure où Poutine reconnaissait l’indépendance du Donbass et que les renseignements américains alertaient d’une attaque imminente en Ukraine, Trump s’émerveillait : « Non mais c’est pas génial, ça ? Hier je suis passé devant une télé qui retransmettait son discours et j’ai dit, ‘C’est du génie’. Poutine déclare qu’une grande partie de l’Ukraine, de l’Ukraine, Poutine la déclare indépendante. Non mais c’est merveilleux […] Et il va pousser le bouchon jusqu’à jouer les médiateurs et s’assurer de la paix. […] Non mais là, il a plus de tanks que je n’en ai jamais vus. Ils vont réussir à maintenir la paix, c’est clair. […] Voici un gars qui est très malin […] Et je le connais très bien. Très, très bien. » 
    « Ils vont réussir à maintenir la paix, c’est clair ». Songez deux minutes à la profondeur du cynisme et de l’insensibilité que trahit la formule. Et remarquez que, pour Trump, Poutine n’est pas seulement une crapule, c’est un malin, et que la possibilité de sa brutale incursion dans un État voisin souverain était, dans l’esprit de Trump, « merveilleuse ». Et pour pas cher en plus : « Il prend le contrôle d’un pays pour 2 dollars de sanctions. M’est avis que c’est plutôt brillant ». Avec Trump, le mal est toujours meilleur quand il s’accompagne d’une bonne affaire. 

    Même ceux qui, à l’extrême droite, avaient dû admettre depuis un bon moment que, oui, bon, ahem, Poutine est quand même un tout petit peu sociopathe, ont professé leur engouement pour ses compétences (…)

    Idolâtré par Trump et Zemour, Poutine est en réalité l’idiot et de plus en plus faible. »

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci de l’envoi ! 👌
      En effet, c’est une excellente analyse de la situation.

    2. Un idiot qui idolâtre un idiot.
      Pour dire ensuite, voyant que ce n’est pas vendeur, que « Poutine a changé » qu’il n’est plus le même, celui avec qui il s’accordait si bien.
      Le Poutine qui s’est occupé de la Tchétchénie, de la Géorgie, de la Crimée et du Donbass, c’était une autre Poutine. Il est vraiment différent maintenant.
      Celui qui a changé son fusil d’épaule, par peur de défendre une position impopulaire, c’est l’autre idiot.

      Quand Poutine ne sera plus aussi riche, si ça arrive, il sera beaucoup moins intelligent.

      À une journaliste qui demandait à un porte-parole du Kremlin si Poutine avait vraiment l’intention d’utiliser le nucléaire (le n-word, comme dit Trump, parce que c’est insultant de parler de nucléaire), le porte-parole répondait : si la sécurité du pays est menacée.
      La réponse ne peut vouloir dire que oui, selon ce que Poutine dit, et aussi selon ce qu’il pense :

      a) selon ce qu’il dit, si l’Ukraine est un foyer de néo-nazis, et commet un génocide envers les russophones, alors c’est une menace à la sécurité de la Russie;

      b) selon ce qu’il pense, l’Ukraine est une enclave de démocratie trop près de la Russie, et est donc une menace pour la sécurité de la Russie (tel que Poutine conçoit la Russie, c’est-à-dire son pouvoir).

      1. kintouai dit :

        Malheureusement, je ne me souviens pas où j’ai lu ça (peut-être ici — pas drôle, la vieillesse !) :

        En dernière extrémité, la saleté de nabot du Kremlin enverrait un missile nucléaire tactique dans une région peu habitée de l’Ukraine, comme avertissement. L’OTAN répliquerait en envoyant un missile nucléaire tactique en Sibérie. Il s’ensuivrait une escalade et, en fin de compte, 90 millions de morts.

        Voilà où nous en sommes. Comme me disait un Portugais, un jour qu’un déluge s’abattait sur l’Algarve :« O fim do mundo » (la fin du monde).

    3. ProMap dit :

      Mona – Excellent. Poutine poussé en bas du podium, que dis-je, rabaissé au rang de ti-Kim! J’aime.

  18. marcandreki dit :

    Mitch qui manipule Trump ? Réveille Mo, y a rien de nouveau sous le soleil. Et y a pas que Mitch, toi aussi. Vous êtes même des centaines de putains incompétentes à vous bousculer au portillon pour avoir un autographe du grand clown. Quand à se draper dans l’honneur de la constitution américaine et blah blah bla, les amères- loques ont une expression formidable pour ce type de virement de capot: un cochon avec du rouge à lèvres, ça reste toujours un cochon.

    Te cré pas,
    J’t el dis
    Te cré pas,
    J’t el dis
    Te cré pas

  19. @Kintouai 19:27
    Je n’ai pu m’empêcher de penser à cette anecdote (non confirmée de source indépendante), et qui pourrait se reproduire en Ukraine.

    Les Allemands (ou la police de Franco), visitant Picasso et voyant le tableau Guernica :
    — C’est vous qui avez fait ça ?
    — Non, c’est vous.

    On attend le tableau Mariopol.

  20. Ziggy9361 dit :

    De façon générale la façon que les dictateurs finissent leurs » carrière  » c’est lorsqu’il son poussé en bas de leur podium ( Pro map) et
    comme alternative il leur reste l’exil dans un pays ami ce qui dans le cas de Poutine ça demeure très restreint assez pour ne pas être considéré comme un choix à moins que son train de vie ne soit pas un frein ,la Corée du Nord est une alternative à la Chine ,quoique une fois jeté
    comme une vieille guenille par sa propre population son accueil serait plutôt de la pitié.

    Poutine sera plutôt du genre Saddam caché dans une bouche d’égout le regard hagard, la barbe hirsute ,sale, mais hautain se réclamant du
    statut de prisonnier politique et non de criminel de guerre. En se livrant à des soldats de l’OTAN il se croyait à l’abris d’un jugement sévère
    mais depuis l ‘adésion de l’Ukraine à l’Union Européenne et à l’Otan les martyres ont réclamés et obtenu de juger tyran sur les ruines du théâtre de Mariopol là où mille victimes de la folie du dictateur ont trouvés leurs derniers repos et par exception sur le sol européen la peine de mort par pendaison à été prononcé et Poutine tout comme Sadam à clamé son innocence avant qu’on lui passe la cagoule et qu’il se balance comme un
    Pantin.
    Chapitre#1 :La fin des dictateurs. Poutine le sanguinaire.

    Chapitre#2: Trump tombe en bas de ses souliers compensés et….

    à suivre nov/22

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :