Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Citigroup a informé ses actionnaires mercredi qu’il défraiera désormais de leurs frais de voyage ses employées afin de faciliter leur accès à des cliniques d’avortement « en réponse aux changements dans les lois sur les soins de santé reproductive dans certains États des États-Unis ». Selon une source citée par CNN, les frais de voyage pourront inclure le billet d’avion et l’hôtel.

Plusieurs États américains ont adopté des lois destinées à restreindre l’accès à l’avortement, y compris le Texas, où la plupart des interruptions de grossesse sont interdites une fois les premiers battements de coeur du foetus perceptibles, autour de la sixième semaine de grossesse. Des compagnies établies au Texas, dont Bumble, Salesforce et Match Group, ont déjà instauré la politique adoptée par Citigroup pour leurs employées.

Mais Citigroup est de loin la compagnie la plus importante de ce groupe. Des politiciens texans ont vite dénoncé sa décision. « Les républicains devraient éviter de confier leurs finances à Citibank et à d’autres entreprises qui leur sont hostiles, ainsi qu’à leurs valeurs », a déclaré Matt Rinaldi, président du Parti républicain du Texas. « La décision de Citigroup de financer le meurtre d’enfants à naître avec un battement de cœur est consternante, mais pas surprenante, compte tenu de [son] adoption passée de causes d’extrême gauche. »

Le nombre d’avortements au Texas a chuté de 60% depuis l’entrée en vigueur de sa loi controversée, le 1er septembre dernier. Plus tôt cette semaine, l’Idaho est devenu le premier État à adopter une législation semblable. J’ai signé un article sur cette nouvelle initiative, qui ouvre la porte à la délation familiale.

(Photo Reuters)

33 réflexions sur “Citigroup défraiera de leurs frais de voyage ses employées qui se feront avorter à l’extérieur leur État

  1. chicpourtout dit :

    On devrait les en féliciter! Bravo! Une entreprise innovante qui a le coeur de la santé des femmes. On aime ❣️

    1. chicpourtout dit :

      P.s. on devrait lire … »qui a la santé des femmes à coeur ».

    2. Quinlope dit :

      Ok

  2. Dekessey dit :

    Bravo Citigroup et les autres.
    Ils n’ont pas besoin de consulter un calendrier pour savoir que nous vivons bien en 2022.

  3. gamacheg dit :

    Des banques qui appuieraient l’extrême gauche!!! Elle est incroyable!

  4. treblig dit :

    Extrême-gauche une banque américaine?

    Sûr que Matt Ronaldi, chef du parti républicain au Texas, a des prises de positions politiques qui sont à la droite d’Attila le Hun

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Tellement à droite que s’il continue à pousser derrière le dos, il va rejoindre le côté gauche. Des plans pour lui faire faire une syncope.

  5. MarcB dit :

    Combien de temps avant que MTG, Boebert, ou ces très sympatiques Gaetz&Cawthorn nous disent que les femmes vont faire exprès pour tomber enceinte et avorter pour se faire payer des billets d’avions et hotels par Citigroup?

    Plus sérieusement, je suis impressionné par Citigroup! Le monde corporatif n’est plus ce qu’il était il y a 50 ans. Les profits sont importants, mais les dirigeants ont de plus en plus une conscience sociale. On voit la même chose avec les sanctions corporatives contre la Russie, ils ont été parfois plus rappide que les gouvernements.

    1. Ce n’est pas juste le monde corporatif. La société en générale. Les ripous se battent pour des valeurs partagé par 25% de la population. La population est LARGEMENT contre les loi anti-avortement.

      Pour les corporation c’est de la publicité.
      Tout ce que le ripous apelle au blocage subit l’inverse!

      1. En réalité, la séparation est plutôt un phénomène villes vs campagnes comme les deux dernières élections présidentielles l’ont démontré. Les résidents des villes sont souvent plus libéraux et démocrates. Ils sont plus en faveur de l’avortement. Les résidents ruraux ou des plus petits centres urbains sont plus isolés et fermés aux idées du centre et de la gauche. C’est là que les pro-choix et les républicains tirent beaucoup de leurs supporters.

      2. rdactionconsultant

        ce genre de pensée magique de séparer ville et campagne…. brillants et colons est un stéréotype très très galvaudé….

      3. jeani dit :

        @rdactionconsultant

        Vous avez tout à fait raison…

      4. MarcB dit :

        @lechatderuelle

        Les chiffres confirment l’énoncé de rdactionconsultant dans le clivage idéologique rural/urbain. Ce n’est pas 100% exact, il y a des conservateurs dans les villes, et il y a des progressistes en campagne, mais de manière générale, ce clivage est assez facile à valider.

        Regardez les résultats d’élections tant au Canada qu’aux USA. Le Texas vote républicains, sauf les grandes villes. L’Alberta vote conservateurs, sauf les centreville d’Edmonton et Calgary.

      5. Bob Inette dit :

        @ chat de ruelle …
        Plusieurs états américains du Mid-West sont de petits états ruraux
        qui n’ont pas ou peu de véritables centres urbains importants.

        Ils sont habités par des populations blanches, peu éduquées,
        peu informées,conservatrices, religieuses fondamentalistes et veillissantes.

      6. MarcB dit :

        @Bob Inette

        Même certains états progressistes comme l’Oregon ont leur ruraux conservateurs. Certains veulent même se séparer et rejoindre l’Idaho; ils sont tannés de la dictature des wokes et extreme-lefts qui habitent Portland. 🙂

        https://www.businessinsider.com/greater-idaho-move-oregon-counties-to-idaho-is-unlikely-2021-6

      7. Benton Fraser dit :

        @lechatderuelle

        C’est pourtant le cas…. il suffit de regarder les cartes électorales des états américains, les grandes villes votent démocrates, même dans les états du sud.

        Les républicains sont très anti-avortement et les démocrates, pro-choix.

        Et il est vrai que les républicains ne sont pas tous colons… mais que 95% des colons sont républicains!

  6. Bob Inette dit :

     » … y compris le Texas, où la plupart des interruptions de grossesse sont interdites
    une fois les premiers battements de coeur du foetus perceptibles, autour de la sixième semaine de grossesse.

    Il faut rappeler tout d’abord que dans les faits, plus de 90 % de tous les avortements
    se font avant la 13e semaine de grossesse et seulement 1,5 % après la 20e …

    Ceci dit … Que ce soit à six, huit, douze ou seize semaines de gestation, le coeur du fétus ne bat pas !
    À huit semaines de gestation, les “battements” du coeur sont produits par des cellules “spécialisées”
    qui se contractent et libèrent du calcium dans l’organisme du foetus.

    Le coeur du foetus n’est pas entièrement formé avant la 18e/20e semaine
    alors que le muscle cardiaque ne se contracte et une circulation primitive ne se développe qu’autour de la 21e semaine.
    Avant ce moment, le foetus est entièrement dépendant du corps de la femme qui le porte
    .
    À sept semaines de gestation, un embryon mesure 20 millimètres (¾ de pouce !)
    et pèse 2 grammes !! Environ la taille d’une minuscule crevette de Matane…
    avec laquelle il partage l’apparence mais sans son niveau de conscience avec son environnement!

    Le foetus ne devient viable qu’au moment où quand il atteint un “seuil anatomique” où les organes essentiels tels que les poumons et les reins peuvent soutenir la vie de manière indépendante. Avant que les poumons soient assez développés pour permettre aux déchets gazeux de passer dans le système sanguin, ce qui est extrêmement improbable avant la 23e semaine de gestation, un foetus ne peut pas survivre même avec l’aide d’un respirateur/incubateur.

    Entre la 12e et la 24e semaine, le cerveau et le système nerveux sont encore à un stade très précoce de développement.
    Le cerveau, qui comprend un thalamus rudimentaire et la moelle épinière, s’ébauche.
    La plupart des cellules du cerveau ne sont pas développées.
    Sans cortex cérébral (matière grise recouvrant la surface du cerveau maturé),
    les stimulations de quelque nature qu’elles soient ne peuvent être ni reçues ni perçues.

    “Chaque enfant (potentiel) doit être un bébé désiré
    et chaque (future) mère doit être une femmeconsentante.”

    1. Danielle Vallée dit :

      @Bob Inette: Je suis tellement contente que vous répétiez ces fais importants. Je me creusais la tête pour essayer de me souvenir du dernier commentateur de ce blogue qui avait mentionné les faits scientifiques dans ce dossier. Apparemment c’était vous. Merci

      1. Bob Inette dit :

        Faites un copier-coller et utilisez-le comme bon vous semble …

    2. jeani dit :

      @Bob Inette

      Selon un candidat républicain, même si la flemme n’est pas consentante, il faut qu’elle profite du moment présent lors d’un viol. Je rappelle que le morron qui a dit ça est père ( indigne) de trois filles.

      1. jeani dit :

        La flemme, ben oui!

        C’est la faute à mon doigt, j’écrivais avec le majeur en pensant aux lois du Texas et autres États rétrogrades.

  7. _renaud dit :

    Présentement c’est très à la mode de chialer contre le mouvement woke mais c’est ce genre de mouvement qui font qu’aujourd’hui les grandes entreprises prennent les questions d’identité, de genre et de droits des femmes autant au sérieux.

    D’ailleurs là-dessus il faut les saluer parce qu’en général les grandes entreprises sont plutôt à l’avant-garde concernant ces questions. Elles font partie intégrante de leurs politiques. Ce ne sont pas juste des paroles dans le vide pour bien paraitre.

  8. Gilles Morissette dit :

    Bravo à Citigroup et à d’autres entreprises pour ce beau geste de solidarité visant à contrer les effets de lois injustes, inhumaines, anti-sociales.

    Que les salopards d’élus « Répugnants » qui ont fait adopter des lois semblables, se le tiennent pout dit.

    Le monde évolue mais pas eux.

    Leurs foutus lois rétrogrades? Ils peuvent se les foutre là où le dos se termine.

  9. Alexander dit :

    @Bob Inette

    Finalement, la position de Roe c. Wade faisait du sens quand on lit la base scientifique du nombre de mois d’une grossesse.

    Curieux pareil qu’autant d’états veuillent revenir 50 ans en arrière.

    Surtout qu’à ma compréhension, les cas de viols ou d’incestes ne sont même pas des exclusions dans l’application de certaines lois d’état. Et je ne parle même pas de la délation qui est un concept plus proche du chasseur de primes du Far West.

    Comment des femmes font pour voter républicain pour des lois aussi rétrogrades pour elles mêmes?

    Mesdames, à vous la parole, moi je ne comprends juste pas.

    1. Bob Inette dit :

      Dans le sens où il est incapable de sensations et de sentiments, un foetus n’est pas conscient; il n’a aucune conception de lui-même ou identité propre. Il ne possède aucune pensée, aucune émotion, aucune croyance, aucune idée, pas d’espoirs ni de rêves, aucun souvenir.
      Il ne connaît aucune forme d’amour, de peine, de désir, de frustration.

      La condition fondamentale qui fait de nous des êtres humains – la conscience ! – est absente chez un foetus. Le foetus – avant la 24e semaine de gestation – est une existence biologique qui a le potentiel de devenir une vie humaine mais ça n’en fait pas une personne – être humain! – pour autant.

      L’essence même d’un être humain, c’est la conscience volontaire, un cerveau en état de fonctionner, qui ressent et qui interagit (dans les limites du développement progressif de ses capacités) avec son environnement.
      Pas seulement des organes qui fonctionnent par eux-mêmes sans besoin de pensée volontaire.

      Avant la 26e semaine de gestation au minimum, le cerveau ne possède pas
      les structures physiques nécessaires pour que le foetus soit conscient de son environnement.

      Çe n’est pas un point ambigüe ou abstrait, c’est une certitude médicale.

      Ce n’est pas non plus un cas de degrés de conscience…
      Être conscient, c’est avoir la capacité de sentir,
      de percevoir des sensations et de ressentir des émotions.

      Un bébé qui dort possède toutes ces capacités…
      Pas un foetus, du moins pas avant le 6e ou 7e mois de gestation!

      Et pour répondre à votre interrogation …
      Trop de femmes encore sont encore influencées par deux milles ans de patriarcat religieux et social.

  10. HS désolé

    des hackers internationaux nuisent à Gazprom, ont permis d’injecter 17 millions de dollars en Ukraine en utilisant RBNB… avec de fausses locations de maisons pour y injecter de l’argent pour des groupes et des gens, créent du chaos parmi les réseaux des médias russes, géoréférencent des troupes russes, les équipements pour l’armée ukrainienne…

    bref, une autre avenue de la guerre que poutine n’avait pas prévue…

    poutine aura réussi à fédérer une large partie de l’Occident et du monde libre…

  11. Quinlope dit :

    Le titre ne devrait-il pas se lire comme suit: Citigroup défraiera les frais de voyage de ses employés qui etc.?

  12. Boozadvisor dit :

    Parlez-moi de ça une entreprise qui prend soin de ses employés tous sexes confondus!

  13. NStrider dit :

    HS – Échange russo – canadienne

    Pas très diplomatique et Onusien mais très réel et affirmatif. Est-ce qu’il fallait que l’Ukraine soit envahit pour que Trudeau se trouve une colonne vertébrale?
    À moins que ce ne soit la colonne de Mme Freeland, de descendance ukrainienne, qui transparaisse dans cette réponse.

    https://twitter.com/canadaun/status/1504464863510335488?s=21

    1. Constella1 dit :

      Peu importe qui a la colonne entre les deux moi je dis
      👏👏👏👏👏

  14. garoloup dit :

    Si ces grosses compagnies offrent ce service, c’est une bonne nouvelle car ça signifie aussi que la majorité de leur clientèle est favorable au libre-choux! Les stupides dretteux s’en vont dans le mur avec leurs actions rétrogrades.

  15. ghislain1957 dit :

    Dans un certains sens, plus ce pays avance dans le temps, plus il régresse. Gracieuseté des ripoux-blicains.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :