Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Follow the money. C’est l’une des phrases les plus célèbres du film All the President’s Men, version cinématographique du livre du même titre écrit par Bob Woodward et Carl Bernstein sur l’enquête journalistique qui allait contribuer à la démission de Richard Nixon en 1974 dans la foulée de l’affaire du Watergate. Or, comme l’a expliqué Woodward, la phrase ne se trouvait ni dans le livre ni dans les calepins des deux journalistes du Washington Post. Mais elle reste le fondement de multiples enquêtes journalistiques et scandales politiques, comme mon prochain billet l’illustrera.

Un journaliste intéressé à la politique américaine ne peut évidemment pas faire autrement que compter le long métrage d’Alan Paluka parmi ses films politiques préférés, thème de la première campagne de financement de ce blogue en 2022. Et la scène où Deep Throat, interprété par Hal Holbrooke, prononce cette phrase – Follow the money – devant un Woodward déboussolé, joué par Robert Redford, intervient dans un moment clé du film. C’est là où le numéro 2 du FBI révèle au journaliste l’ampleur du complot dans lequel est impliqué Richard Nixon : le cambriolage du Watergate n’est qu’un des crimes que le président et ses hommes tentent de camoufler.

Cela dit, c’est une autre phrase du dialogue entre la source et le journaliste dans ce garage mal éclairé qui m’est revenue à l’esprit au coeur d’un des scandales de la présidence de Donald Trump : « Oublie les mythes que les médias ont créés sur la Maison-Blanche. La vérité, c’est que ce ne sont pas des gars très brillants, et les choses sont devenues incontrôlables. »

L’ironie veut que personne n’a jamais cru à la « brillance » de Trump et des membres de son entourage. Et pourtant, ceux-ci ont jusqu’à présent échappé aux conséquences juridiques de leurs actes criminels présumés, contrairement à Nixon et à tous ses hommes. Est-ce que cela changera en 2022?

Je vous encourage à continuer à partager vos films politiques préférés dans la section des commentaires de ce blogue, tous pays confondus, et à les commenter. En attendant, merci de tout coeur à ceux et celles qui ont déjà contribué à cette campagne de financement, ainsi qu’aux autres qui passeront à l’action aujourd’hui !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Alamy)

33 réflexions sur “Contribuez à ce blogue, jour 2

  1. Pirou dit :

    Les fans de Trump diront : C’est tellement gros que ce n’est pas possible que ce soit vrai.

  2. Gilles Morissette dit :

    Excellent film qui nous montre à quel ppoint Nixon et ceux qui l,entouraient étaient corrompus et n,avaient AUCUNE morale.

    Avec tout ce qu’on découvre sur les « crosses » de l’administration de LA CHOSE, on constate que els choses n’ont pas tellement changé.

    On ne pensait jamis voir un président plus corompu, plous pourri, plus crapule, plus salopard que Nixon.

    Et bien, on l,a vu entre 2016 et 2020.

    dire q

  3. Samati dit :

    Je reprends un commentaire fait ce matin dans une rubrique précédente :

    Un film qui m’avait particulièrement marqué à l’adolescence fut l’Aveu de Costa Gravas. Un film montrant comment, au moyen de la torture, on pouvait faire avouer les pires crimes de la part de victimes. Dans le cas de ce film, la victime était un ministre Tchécoslovaque, faussement arrêté et condamné pour traitrise sur la base de faux aveux.

    Ce film a contribué à réduire mes illusions sur le merveilleux monde socialiste/communiste, dont l’adolescent que j’étais voyait comme l’idéologie politique idéale. Puis les massacres par les Khmers Rouges au Cambodge, la révolution culturelle chinois et ses millions de morts, les goulags russes ont finit par tuer toutes les illusions que ces mouvements politiques pouvaient avoir comme mouvements de libération. Libération qui finissait par l’emprisonnement de toute la population au sein de régimes extrêmement répressifs et meurtriers.

  4. Gilles Morissette dit :

    Mes excuses.Petite erreur de frappe.

    Je reprends le commentaire.

    Excellent film qui nous montre à quel point Nixon et ceux qui l’entouraient étaient corrompus et n’avaient AUCUNE morale.

    Avec tout ce qu’on découvre sur les « crosses » de l’administration de LA CHOSE, on constate que les choses n’ont pas tellement changé.

    On ne pensait jamais voir un président plus pourri, plus corrompu, plus crapule, plus salopard que Nixon.

    Et bien, on l’a vu entre 2016 et 2022.

    Dire que certains Amerloques sont prêts à redonner les clés de la MB au « Former Guy ».

    Comme quoi, les effluves de la corruption, de la saleté, des magouilles, du non-respect de la démocratie, de la Constitution, et de ses institutions ne scandalisent même pas ces enfoirés.

    Et ça se prétend de « grands patriotes ».

    CR.. de pays de « merde »

    P.S.

    Deus autres de mes fims préférés.

    1.Taxi Driver (1976) de Martin Scorsese. Robert De Niro y est extraordinaire dans le rôle de Travis Bickle. Ce personnage se décompose littérallement sous nos yeux et développe une obesssion maladive pour le personnage joué par Jodi Foster;

    2. Silence of the Lambs (1991). Les performances de Jodie Foster et d’Anthony Hopkins sont stupéfiantes.

  5. Gilles Morissette dit :

    HS

    Plus d’infos sur la tentative d’incendie criminelle à Ottawa qui s’est produite lors des la manifestation du « Convoi de la LIBÂÂÂRTÉÉ ».

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/ottawa-la-police-enqu%c3%aate-sur-une-tentative-dincendie-dans-la-foul%c3%a9e-des-manifs/ar-AATzpU4?li=AAanjZr

    Dire que certains continuent à prétendre que c’était « une manifestation pacifique » et que les voyous qui étaient présents étaient tous de « bons patriotes ».

    Bien sûr, on les croit sur parole!!!.

  6. citoyen dit :

    voici quelques théories politique connues ou moins connues.
    1. théorie du moindre mal.
    2. théorie du chaos.
    3. gouvernement est un ennemi et non un ami.
    4. l’électeur est le pire choisisseur.
    5. un plus + un moins = zéro.
    6. accoucher d’une souris.
    7. le visible fait rien, l’invisible fait mal.
    8. la démocratie est le pire des systèmes quand cela va mal.

    1. gl000001 dit :

      9. Le vote d’une femme annule le vote de son mari.
      et par-dessus tout, la théorie la plus importante :

      10. Aux armes, Citoyen 😉

  7. HS mais terriblement troublant….

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-02-08/non-l-etat-ne-vous-enlevera-pas-vos-enfants.php

    Un moment donné faudra avoir une prise contre ceux qui délirent sur le web…
    c’est tellement absurde qu’on se dit que les gens sont trop intelligents pour avaler pareilles conneries, mais pourtant….

    un pizzagate au Québec….

    trop facile d’écrire ou dire des stupidités sur le net sans conséquences…

    1. Gilles Morissette dit :

      @lechatderuelle (08/02/2022 à 10:46)

      Tout simplemant hallucinant, irréel, incroyable.

      Que des gens supposément sensés avalent de telles absurdités démontre à quel point la foutu pandémie a gravement affecté la santé mentale de certaines personnes.

      La chroniqueuse Isabelle Hachey a tout à fait raison.

      On ne peut empêcher les cinglés de délirer.

      Cependant, on peut exiger de la part des réseaux sociaux qu’ils cessent d’être les courrois de transmission de ce genre de désinformation.

      Ils ne peuvent rester « assis sur leurs mains » et ne rien faire face à de telles situations.

      Il semble bien, hélas, que pour eux, le fric passe avant la responsabilité morale.

      Il ne faut pas attendre de se retrouver avec un « Pizzagate version québécoise ».

      Il faut agir afin de limiter le pouvoir d’attraction des enfoirés de conspirationistes sur les esprits faibles.

      1. richard311253 dit :

        Lechat et Gilles

        Je vous suis dans votre raisonnement.

        J’ajouterais que les médias sociaux sont de formidables moyens de communication accessible à tous.

        Le hic, quels sont les balises?

        Oui il y a bien les réglements de ces organisations mais selon toute vraisemblance ce n’est pas efficace contre la haine et mensonges.

        Les médias sociaux ont la responsabilité de l’imputabilité de tous ses membres. Dis autrement, si tu incites à la violence, il faut te retrouver facilement et prendre, contre l’individu, des mesures légales devant la justice.

        L’ensemble des usagers présents et futurs se doivent de comprendre que n’est pas journaliste qui veut, que socialement dans ces médias, chacun à des choses éthiques à comprendre, accepter et maîtriser.

        Que nous avons à réfléchir sur la liberté d’expression et d’établir des règles permettant à tous d’établir une communication civile, juste, honnête et cadrant dans la liberté de tous.

        Ce que l’on vit actuellement est une belle occasion de réflexion commune.

      2. J’ai partagé l’article de Isabelle Hachey sur mon FB ce matin parce que j’ai été sidérée d’entendre, il y a deux jours, les propos de la maman d’une petite fille dans le même cours de danse que la mienne, qui résumait ni plus ni moins ce délire conspirationniste entourant la loi 15 dont je n’avais pas entendu parler, moi qui suis d’habitude assez bien renseignée. Si cet article peut en inciter quelques uns à réfléchir, ça sera déjà ça de pris…

    2. Toile dit :

      Premierement, la loi de la protection de la jeunesse est une loi d’exception applicable si et seulement si la sécurité et le développement de l’enfant est compris en vertu de l’article 38. Aux dernières nouvelles, il n’y a pas eu d’amendements pour inclure la vaccination comme motifs de compromission. Autrement c’est la loi des services de santé et des services sociaux qui a cours. Le retrait d’un enfant est une mesure de protection mais disons le, appliquée en dernier recours. Le public s’en plaint d’ailleurs intensément à tort et aussi à raison.

      La divagation origine peut être des récents jugements de la chambre de la jeunesse ou de la cour supérieure en matière de retrait de certains attributs de l’autorité parentale dont celui spécifique de la santé lorsqu’il y a eu litige, conflit parental sur l’exercice de garde alors que le DPJ était déjà saisi et avait conclu à une compromission. Je vois déjà l’accueil glacial du contentieux d’une personne autorisée à vouloir saisir le tribunal pour ce seul motif: niet. Delà à généraliser, un tout petit pas. Delà à divaguer, un autre pas que certains fêlés franchissent.

      1. Toile dit :

        @biancasolomaman

        Il est assez ironique pour moi que la loi de la protection de la jeunesse ( loi 24) puisse être amendée par un projet de loi portant le numéro 15. Le 15, c’est l’article par lequel les interventions en matière de « protection » se faisaient, l’article 20 étant réservé à la délinquance avant juin 1979. L’époque où le juge devait se comporter en bon père, où l’enfant n’était pas un sujet de droit ( la femme non plus – cf code civil de l’époque). Je dois faire un effort pour ne pas y voir là une ignorance crasse de l’histoire. Me semble que d’autres numéros auraient pu faire l’affaire.

    3. gl000001 dit :

      PoutineGate ferait plus québécois. C’est dégoulinant de sauce trop chaude et trop salée. Le fromage ne fait plus couic-couic. Les patates sont molles. Mauvais amalgame !!

  8. Loufaf dit :

    Je cite M.Hétu:  » ….Et pourtant ceux- ci ont jusqu’ à présent échappé aux conséquences juridiques de leurs actes criminels ».
    C’ est que sous  » l’ administration  » du gros fêlé, la séparation des pouvoirs n’ existait plus. Les ordres venaient de la MB et la corruption régnait en maître partout, au DOJ avec Barr qui traite avec le prezzidant comme étant son avocat personnel et le  » staff » de la MB au service exclusif de sa nullité.

    Avec toutes les enquêtes en cours, j’ espère qu’ il sortira une bonne raison pour l’ inculper d’ un crime et aidera à lui barrer la route vers la présidence.

  9. Mini dit :

    Contribution faite! Merci pour ce blogue.
    Pour ma part, je n’ai pas beaucoup écouté de films politique, mais deux qui m’ont marqué dans ma jeunesse sont JFK et la liste de Schindler. J’étais alors au début de mon adolescence et je découvrais un peu la politique. On entend toujours parlé des grands événements et c’était une façon de découvrir l’histoire. JFK nous montre justement les dessous de la politique, les jeux qui peuvent se passer derrière. La liste de Schindler nous montre un peu de positif dans toute les horreurs qui ont pu se passer. Depuis toute jeune, je m’intéresse à l’histoire. Un autre film politique je voudrais bien regarder est Au nom du père sur le conflit irlandais.

  10. onbo dit :

    Je conserve l’émotion de droiture et de courage que m’a inspirée « Viva Zapata », mon film politique numero uno.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Viva_Zapata_!

  11. Toile dit :

    « Est-ce que cela changera en 2022?« 

    Comme nous sommes en février, il reste un très gros 10 mois à l’année courante. Je le souhaite mais disons que c’est peu probable. Tablons plus que sur l’an prochain.

    Ps: les miracles sont acceptés, tôt ou tard.

  12. dynopax dit :

    Contribution faite, m’ssieur Hétu et merci d’entretenir la flamme.

    Je ne manque jamais de venir jeter un coup d’oeil quotidien, appréciant comme toujours les sujets abordés tout autant que les commentaires de tout un chacun…

    Films politiques marquants:

    – Le Dictateur
    – Dr Folamour
    – JFK
    – The Darkest Hour

    Dans une moindre mesure mais sous tendant quand même un certain discours politique dans des périodes troubles:

    – Apocalypse Now
    – Platoon
    – Full Metal Jacket

  13. marie4poches4 dit :

    Bien que ce ne soit pas un film politique mais plutôt une conséquence de la politique, le film m’ayant marqué au fer rouge et qui suffit à ne plus jamais vouloir de guerre c’est The Deer Hunter. Vu, revu et je le reverrai encore.

    1. dynopax dit :

      Honte à moi et merci de l’avoir mentionné.

      C’est un film qui a marqué mon adolescence également. Que dire de la distribution aussi, que des géants du 7e art…

    2. Haïku dit :

      marie4poches
      Effectivement « The Deer Hunter » est un chef d’oeuvre dans mon bouquin!
      👌👍

      1. Igreck dit :

        Pour moi itou👍

  14. NStrider dit :

    HS Faux compte FB
    De faux compte FB apparemment d’origine étrangère pour mousser la mouvement du « Flu Truck Klan » et créer une fausse impression de mouvement de masse.
    Ce qu’on qualifie poétiquement en anglais d’ « Astroturfing »pour souligner le caractère artificiel de ce soutien.
    Donc, après le soutien des ténors républicains, le soutien des « bots » étrangers.
    Et voilà pourquoi il faut comprendre ce qui se passe au sud de la frontière, parce que ça migre chez nous et pas uniquement par le chemin Roxham.

    https://twitter.com/piperk/status/1490495566475939843?s=21

  15. Benton Fraser dit :

    Paradoxalement, Nixon n’avait pas besoin d’espionner ses rivaux, la prochaine élection était dans sa poche. Mais le type avait un côté paranoïaque depuis qu’il avait perdu par très peu devant Kennedy.

    Le grand projet de Nixon était de terminé le projet d’un système de santé universelle de Johnson. En faite, il voulait surtout s’en attribuer le mérite. Il devait régler le problème du Vietnam avant de passer à la santé.
    Le plus triste du ratoureux Nixon, c’est que Johnson était en négociation secret avec Ho Chi Ming pour mettre fin l’intervention américaine au Vietnam, mais Nixon visant la présidence en 68, sabota la négociation en avisant le dictateur du Sud Vietnam des négociations. Nixon voulait lui-même régler le conflit pour s’en attribuer le mérite…

    1. Igreck dit :

      Et dire qu’il a fallu le Watergate, même après les Pentagone papers pour démissionner cette crapule. En plus, cette manœuvre Inqualifiable auprès d’Ho Chi Ming faisant passer ses propres intérêts avant ceux du pays. Cela n’augure rien de bon pour la suite des choses sur La Chose❗️☹️😡

  16. mazou884 dit :

    Contribution faite, M. Hétu. Merci encore à vous pour ce blogue et merci aussi à ceux qui y participent.

    Les États-Unis qui souhaitent s’en prendre au Canada afin de faire diversion, c’est aussi en partie le thème du film Canadian Bacon, avec le regretté John Candy. D’accord, on ne nage plus dans les mêmes eaux. Les gags sont gros et souvent maladroits, mais m’ont quand même fait rire un peu. Cela fait du bien ces temps-ci.

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    Comment oublier Alan J. Pakula et son All the President’s Men?

    Et toujours dans la foulée du Watergate, qui se souvient de la télésérie en six épisodes intitulée «Washington Behind Closed Doors» (1977) basée sur le rôle des deux principaux conseillers de Nixon, Haldeman et Erlichman? Excellents acteurs (Cliff Robertson, Jason Robards, Robert Vaughn) et très réaliste reconstitution d’un climat délétère géré par un groupuscule véreux.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Washington:_Behind_Closed_Doors

  18. Micheline L dit :

    Contribution faite. Je tiens beaucoup à votre blogue M. Hétu. Merci pour les informations et les commentaires que vous nous transmettez. C’est toujours très intéressant.
    Mon film politique préféré, comme pour beaucoup de participants, est Z. J’avais été très impressionnée à l’époque et je le suis toujours.

  19. Joseph dit :

    M. Hétu,
    Fidèle à mon habitude, je vous ai envoyé ma contribution trimestrielle. Bien que je commente très très rarement vos articles, je les lis religieusement.
    Je réalise que je suis d’une autre génération que la plupart des gens qui proposent des films marquants pour eux puisque la plupart de ces films ont été tournés avant ma naissance (je suis né en 1982). J’en connais quelques uns tout de même, mais je les ai visionné avec un oeil plus historique si l’on peut dire.
    Je me creuse la tête pour voir des films politiques qui m’ont marqué et je reviens toujours à deux ou trois titres, mais surtout au film qui m’a ouvert les yeux sur une réalité qu’à l’époque je connaissais moins: Bowling for Columbine. En 2002, j’étudiais en enseignement à l’université et ce film nous a beaucoup marqué mes amis de l’époque et moi. Je me souviens de plusieurs de nos discussions et surtout de cette impression que la violence, la folie humaine, les armes à feu étaient beaucoup plus près que ce que je pouvais naïvement penser. Hélas, quelques années plus tard, la fusillade au Collège Dawson à Montréal est venue confirmer mon hypothèse.
    Un autre film marquant pour moi fut La Vague (Die Welle) sorti en 2008. Je parle de ce film puisque je l’ai utilisé en classe avec mes élèves pour faire un parallèle avec le roman Inconnu à cette adresse de Kressman-Taylor. Le film La Vague, qui est inspiré du roman du même titre, met en scène un professeur qui crée un système fasciste dans son école. J’ai trouvé fascinant la facilité avec laquelle on peut mettre en place un système de type totalitaire dans un milieu (que ce soit une école, une entreprise, un pays) et cela m’a permis d’avoir de belles discussions avec mes élèves qui étaient pour la plupart – j’ai le goût de dire heureusement – naïf que moi à leur âge sur la folie et la méchanceté de certains humains. On a toujours l’impression, surtout quand on est jeune, que bien des problèmes ne nous concernent pas, que ça ne touche que des pays lointains et que ça ne nous concernera jamais.

    1. Haïku dit :

      @Joseph
      Excellent témoignage ! 👌
      Commentez plus souvent.

  20. Gilles Bouthillier dit :

    Le dictateur de Chaplin pour deux scènes surtout : la danse de Hitler avec un ballon qui représente la terre et le discours de la fin.

    1. Haïku dit :

      @Gilles Bouthillier
      Bien d’accord avec vous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :