Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La commission dispose maintenant d’un témoignage de première main indiquant que [Donald Trump] était assis dans la salle à manger située à côté du Bureau ovale et qu’il regardait l’attaque à la télévision au moment où l’assaut était donné au Capitole. Nous savons, comme vous le savez bien, que la salle de presse de la Maison-Blanche n’est qu’à quelques pas du Bureau ovale. Le président aurait pu, à tout moment, faire ces quelques pas vers la salle de presse, passer en direct à la télévision et dire à ses partisans qui attaquaient le Capitole d’arrêter. Il aurait pu leur dire de se retirer. Il aurait pu leur dire de rentrer chez eux – et il ne l’a pas fait. Il est difficile d’imaginer un manquement au devoir plus important et plus grave que celui-là. »

Liz Cheney, représentante républicaine de Wyoming et vice-présidente de la commission du Congrès chargée d’enquêter sur le 6-Janvier, répondant à une question de l’animateur de l’émission This Week d’ABC George Stephanopoulos.

P.S. : « Le fait qu’il n’ait pas fait cette déclaration constitue-t-il une négligence criminelle ? », a demandé Stephanopoulos à son invitée. Après évoqué « un certain nombre […] de lois criminelles potentielles en jeu ici » , Cheney a ajouté : « Mais je pense qu’il est également important pour le peuple américain de comprendre à quel point Donald Trump était dangereux. Nous savons qu’alors qu’il était assis dans la salle à manger à côté du Bureau ovale, les membres de son personnel le suppliaient d’aller à la télévision, de dire aux gens d’arrêter. Nous savons que le leader [Kevin] McCarthy l’a supplié de le faire. […] Nous avons un témoignage de première main selon lequel sa fille Ivanka est allée au moins deux fois lui demander d’arrêter cette violence. »

P.P.S. : La commission spéciale de la Chambre des représentants doit tenir plusieurs semaines d’auditions publiques sur le 6-Janvier en 2022.

(Photo ABC News)

101 réflexions sur “La citation du jour

  1. ouppss dit :

    Comme une odeur de roussi dans l’air…

  2. treblig dit :

    Trump est un être primaire aux capacités intellectuelles limitées et incapable de saisir l’importance de l’événement qui se passait sous ses yeux.

    Ceci expliquant cela.

    1. Labinne2 dit :

      Je crois plutôt qu’il était tout à fait au courant de ce qui se déroulait, il en éprouvait des jouissances

      1. Louise dit :

        Labinne2

        J’ai pensé la même chose. Donald Trump est un homme intrinsèquement violent, toute sa vie le prouve. Pour lui, de voir un tel déploiement de violence qu’il avait lui-même provoqué devait le faire jouir au plus haut point. C’est de la méchanceté à l’état pur.

      2. Trump l’a dit : c’était un grand moment d’amour. Envers lui. Fallait pas lui demander de se priver d’une telle preuve d’affection.

        Autre hypothèse : après avoir mangé, il avait besoin de digérer pendant trois heures avant d’être capable de se lever de table.

      3. Comme il l’a répété souvent il aime diriger dans le chaos, après avoir foutu la merde et qu’il prend la parole lui donne un sentiment de puissance, en tout cas auprès de sa gang d.endocriné.
        Que la lumière se fasse par le comité mandaté sur les événements du 6 janvier dernier pour que le peuple américain ne donne plus jamais le pouvoir à une personne aussi abjecte.

      4. Dekessey dit :

        @Labinne2
        Non seulement était-il au courant, il l’a souhaité et provoqué!

      5. Haïku dit :

        @Richard Desrochers — 08:27
        Génial !!! 😂👍

    2. ProMap dit :

      treblig – d’où le fameux unfit for the job auquel on doit ajouter le « dangereux » de Mme Cheney..

      Quelles excuses lui inventeront-ils, ces ripoux?

  3. Bidulen dit :

    Remakkke janvier 2025!

  4. Louise dit :

    Ce qui est remarquable de cette citation c’est qu’elle a été faite par une élue républicaine.
    Liz Chenez est la Joe Manchin du parti républicain.

    1. Ziggy9361 dit :

      Louise je ne pense pas que Lyz Cheney peut étre comparer à Manchin, Mme Cheney est une vrai républicaine ,oui elle a une tête sur les épaules qui refuse de voir en Trump un président crédible et
      au service des États-Unis mais plutôt en égoïste, égocentrique élu par accident. Un dangereux
      mythomane doublé d’un incompétent qui grâce à une télé-réalité à implanté dans l’imaginaire des
      américains l’image d’un homme fort,riche et sans pitié.

      Mme Cheney est la seul représentante du Wyoming et est une républicaine avec des valeurs
      républicaine, elle défend le principe de taxe et d’impôt le plus bas possible comme tout les
      biens nantis et n’approuve pas les politiques de Biden qui alimente l’inflation selon elle.

      1. Igreck dit :

        Ce qui est parfaitement ironique c’est que autant son père est un salaud qui a affaibli son pays en le précipitant dans deux guerres inutiles et ruineuses, autant elle représente présentement une chance d’éviter une catastrophe pour ce même pays⁉️

    2. NStrider dit :

      Pas tout à fait d’accord avec votre lecture, j’ai beaucoup de difficultés à faire abstraction de son passé.

      Elle a largement contribué à créer le parti qui maintenant veut se débarrasser d’elle.
      Comme contributrice régulière à Fox, elle a poussé le mensonge de Obama comme sympathisant secret des djihadistes.
      Elle a répété que les démocrates étaient des antisémites, des gens prônant l’infanticide,
      Elle s’est clairement dite en faveur de la torture et du « water boarding »
      Elle a voté à 97% en faveur des positions du 45
      Matt Gaetz , l’ineffable, était en admiration devant elle et ses prises de position tranchantes et clivantes
      Elle s’est réveillée le 6 janvier, c’est trop, peu trop tard pour moi.
      Cependant, tant mieux si ses efforts contribuent au maintien de la démocratie.

      1. lanaudoise dit :

        Hum, elle a de son père dans le nez, à propos de la torture. Pourtant, McCain ne se gênait pas pour dire combien elle est inutile. Bon point pour elle: elle est aussi revenue sur sa décision de se prononcer contre le mariage gai, au grand dam de sa propre soeur.

  5. Loufaf dit :

    Les preuves s’ accumulent de plus en plus montrant le gros fêlé et sa clique en train de fomenter un coup d’ état.
    Et la suite? Le DOJ s’ empare du dossier et porte des accusations?
    Comme l’ a écrit M.Hétu dans la Presse ce matin, 21 millions d’ Américains croient que Biden a volé l’ élection et est un président illégitime.
    Si la chose et ses sbires sont condamnés, guerre civile à l’ horizon?
    S’ ils sont innocentés, que fera le bon peuple?
    A mon humble avis, violence à venir….
    Mais, l’ important, c’ est que la vérité sorte!

    1. Dekessey dit :

      « A mon humble avis, violence à venir….
      Mais, l’ important, c’ est que la vérité sorte! »
      Tout à fait.
      Il faut crever l’abcès, et prendre le risque que ça dégénère.
      Il en va de la crédibilité des institutions… et de l’avenir de la démocratie dans ce pays.

      1. Mona dit :

        @Dekessey 👍 j’adhère complètement.
        A un moment il faut être à l’initiative sinon on perd. L’histoire nous l’apprend. En Europe la montée de l’Allemagne a été la conséquence d’un attentisme et d’une division des démocrates.

  6. kyrahplatane dit :

    La commission avance à grands pas ça devient intéressant.
    Surement que beaucoup d’Américains vont changer leur jugement sur trump.
    Je l’ai écrit sur ce blogue à maintes reprises que trump est dangereux mais maintenant c’est Liz
    Cheney qui le dit là ça a du poids.

  7. gl000001 dit :

    Bush Jr était dans une classe d’écoliers au primaire lorsqu’on lui annoncé qu’un avion avait frappé le World Trade Center. Ca lui a pris 2-3 minute pour réagir et ça avait fait scandale.
    L’autre enfoiré a pris trois heures pour réagir et on se pose encore des questions ! Il est là le scandale !!

    1. ProMap dit :

      Tout à fait.

    2. Mona dit :

      @gl00001 👌 oui c’est proportionnel au poids 😉

      1. Mona dit :

        Recette et technique d’agitateur professionnel : repousser les limites sans cesse, harceler et répéter, épuiser et soumettre, entraîner un noyau d’alliés … recommencer et diffuser.
        C’est d’ailleurs aussi une technique commerciale qui bloque la contestation.
        Merci Maître Roy Cohn !

      2. Ziggy9361 dit :

        La recette de maître Roy Cohn mise entre les mains d’un égocentrique,mythomane qui n’a qu’une
        posture le regard hautain,le menton relevé défiant quiconque ose se mettre de travers son destin.

    3. Benton Fraser dit :

      Les républicains sont toujours lents a réagir, conservatisme oblige…

      Par contre, Bush n’a pas « callé » les terroristes a venir s’écraser sur les tours jumelles et le Pentagon, contrairement a Trump!

    4. Igreck dit :

      Sauf que W n’avait pas provoqué et même souhaité les attentats du 11 septembre. Ils ont été ensuite instrumentalisés par les Va-t’en-guerre Repus❗️😡

  8. ProMap dit :

    Quel réalisateur osera produire un film de crapule intitulé « 187 minutes »?

    1. Haïku dit :

      Michael Moore ?

      1. ProMap dit :

        Haïku – LOL. Pourquoi n’y aie-je pas penser?!?!

  9. richard311253 dit :

    Comme disait si justement AB road, le perdant de 2020 a une intelligence vicieuse.

    Vicieux pas de doute et d’une efficacité redoutable. Ce type a compris les failles du système et y fonce tête baissée.

    N’oublions pas que l’homme est un vendeur de cabane aucunement rompu aux conditions précises du monde politique et diplomatique.

    Il fait de la politique comme il transige des immeubles, à grand coup de pieds, de gueule et de fancaronnades.

    Relativisons, 21millions sur une population de près de 335 millions, faut pas s’énerver avec cette statistique mais convenons qu’il faut suivre le mouvement tout en demeurant objectif.

    Encore une fois, le concept social nous pose des questions philosophiques. Le défi est d’en prendre conscience et idéalement de tenter d’y répondre

  10. Apocalypse dit :

    HS – C’est officiellement la fin du monde, je suis d’accord avec UN texte d’opinions de Richard Martineau:

    https://www.journaldemontreal.com/2022/01/03/covid-on-recolte-ce-quon-a-seme

    COVID: on récolte ce qu’on a semé

    Il a bien raison, on a couru après! 🤦‍♂️

    1. Jazz0347 dit :

      @Apocalypse
      Je viens de lire l’article en question et en tout respect, ce monsieur, comme c’est souvent le cas, présente une analyse primaire et simpliste de la situation. On m’a dit qu’il est intelligent et cultivé, mais honnêtement, cela ne parait nullement dans ses textes, même lorsque je supporte (c’est souvent le cas) son opinion. Il m’est venu à l’idée qu’il ajuste son argumentaire au niveau de la clientèle type du journal. Opinion personnelle et infondée, mais le pattern est récurrent dans ses articles.

      1. Le pattern de Martineau c’est d’être scandalisé à chaque paragraphe, et ses paragraphes ne comportent en général qu’une seule phrase, suivie le plus souvent d’un point d’exclamation. Bref, c’est un émotif.
        Un trop grand nombre de paragraphes dénote une pensée décousue, sans structure, sans raisonnement. (Remarquez que des paragraphes trop longs peuvent faire la même chose.)

      2. Gilbert Bolduc dit :

        Vous le « supportez ». Vous êtes bien magnanime. Moi je le « soutiens »…

      3. Dekessey dit :

        C’est un polémiste reconnu, à tendance populiste, mais il n’est pas forcément dénué de bon sens.

      4. constella1 dit :

        Jazz0347
        D’accord avec vous
        Il n’est pas si cultivé que ça
        A mon humble avis le fond et la base n’y est pas
        Il prend à gauche et à droite ses connaissances
        A la télé ce sont les recherchistes qui faisaient le travail le faisaient bien paraître et rempli de connaissances
        Il fait croire avoir un Bach en journalisme mais c’est une technique en journalisme qu’il a
        Attention je ne sous estime pas les formations en technique au cégep au contraire elles sont très bien
        Sauf que le monsieur omet de le dire

        Si tu joues sur ta formation c’est que t’es pas sûr de toi et c’est ce que j’ai toujours pensé de lui
        Un insécure qui fesse dans le tas et qui veut paraître ce qu’il n’est pas soit un intellectuel avisé
        Mon œil !!

    2. ouppss dit :

      SVP, épargnez nous Martineau, merci…

      1. constella1 dit :

        Ouppss
        👌👏👏👏👏

    3. Benton Fraser dit :

      Reste que Martineau est une montre arrêtée qui donne la bonne heure deux fois par jour…

      1. Haïku dit :

        Ding dong. 😉

    4. Igreck dit :

      Comme le dit assez justement Dekessey, Martineau est un polémiste, peut-être sans baccalauréat (on dit bacc et non Bach en passant). On aborde pas une chronique comme un éditorial ou un article de presse. La chronique, parce qu’elle n’a pas à se préoccuper (pas trop) du politically correct ou de la bien pensance, offre des point de vue bigarrés sur les situations parfois très controversées. Si vous n’aimez pas le style du chroniqueur ou de la chroniqueuse… vous devriez passer outre et ne pas être outré ⁉️

  11. Apocalypse dit :

    Pour ce qui est du billet de M. Hétu, je serais le premier surpris que les démocrates aient les ‘balls’ de porter une accusation grave contre Donald Trump, mais comme j’ai souvent dit, dans mon bouquin, c’est un traitre à son pays et encore pire, il en était le président.

    Il n’y a que peu de doutes qu’on a magouillé avec les Russes pour battre Hillary Clinton en 2016 et encore moins de doutes son implication dans les événements du 6 janvier; il savait ce qui allait se passer et une fois en marche, il n’a rien fait pendant des heures pour calmer le jeu!

    Ce n’est pas tout, il y a encore pire, bien pire! S’il se représente en 2024, il y a de fortes chances qu’il reprenne la Maison-Blanche.🤮

  12. danielm dit :

    En bref, Donald Trump, dit le président, avait le devoir de réagir plus tôt si on résume le raisonnement implicite de Liz Cheney.

  13. PROBERT dit :

    La majorité blanche qui a peur de disparaitre au profit des minorités. C’est comme ça qu’il faut comprendre le phénomène Trump.

    1. lanaudoise dit :

      Un prétexte. Plutôt un jeu de dupes. Les trop riches qui contrôlent le jeu au point de vouloir se passer de We, the people montent les Blancs appauvris par leurs bons soins contre une minorité au choix, leur faisant croire que l’Autre est la cause de leur malheur. Le but étant d’établir un gouvernement fasciste tout-puissant. Leurs ti-soldats chemises brunes sont leurs idiots utiles, ceux qui ne leur coûtent pas cher pour faire régner la terreur.
      https://www.dailykos.com/stories/2021/12/31/2072020/-Do-Americans-Have-the-Will-to-Battle-a-Wealthy-Rightwing-Authoritarian-Movement
      https://www.bostonglobe.com/2022/01/03/opinion/coup-is-still-underway/?et_rid=691657589&s_campaign=globesmostpopular:newsletter&et_rid=691657589&s_campaign=globesmostpopular:newsletter

      Le néo-libéralisme a enfanté d’un monstre.

  14. Gaetan Laberge dit :

    Une question comme ça : Pourquoi n’a-t-on pas encore demandé à Ivanka de venir témoigner ?

  15. Louise dit :

    Si Trump a été capable de se rendre à l’ultime transgression, ce n’est pas par la seule force de sa volonté.
    Depuis quatre ans, son recours régulier aux insultes, aux agressions et aux mensonges a pavé la voie à ce débordement de violence. Le problème c’est qu’il n’a jamais été arrêté.

    L’assaut du Capitole est donc le résultat d’une capitulation d’élus républicains et de conseillers qui n’ont pas su tracer une ligne rouge devant les comportements dangereux de leur leader.

    Et que dire de ses supporteurs qui l’ont encouragé et même récompensé pour sa conduite ignoble.

    La suite ? Une mobilisation sans précédent des démocrates et de tous ceux qui croient aux principes démocratiques pour bloquer l’accession au pouvoir de dirigeants autocrates et sans moralité.

    1. Mona dit :

      @Louise 👌
      « Une mobilisation sans précédent des démocrates et de tous ceux qui croient aux principes démocratiques… »
      Je l’appelle de mes vœux !

  16. trump est un épais… si ce n’avait été de sa fortune, trump aurait été un mauvais voleur de chars usagés…

    il n’a aucune imagination et se laisse berner par ses lubies….

    il a cru à son ascension… considéré marginal en 2015, il a bousculé les républicains et remporté l’investiture et même l’élection… Il n’avait aucune idée de quoi il allait faire….
    Pendant 4 ans, il a surfé sur l’actualité, menti effrontément, cabotiné…

    Autour de lui, on le manipulait tellement facilement en flattant son égo….

    le 6 janvier 2020, il était convaincu de voir l’Histoire s’écrire sous ses yeux….
    un épais ne peut pas changer d’idée.. c’est dans sa nature….

    et depuis, il n’a toujours pas changé d’idée… il persiste et signe, encore et toujours….

    la preuve .tant que naitre con finit par faire un vieux con…

    Les républicains ont fait un très mauvais calcul…. l’extrême-droite de ce parti recherchait un homme de paille pour faire passer son agenda… Trump est le con du diner de cons des républicains… sauf que plus ce mauvais spectacle perdure et plus les dommages collatéraux seront sur la facture des républicains… si les démocrates finissent par apprendre comment gérer ….

    encore aujourd’hui, on a l’impression que les démocrates ne sont pas là….
    Liz Cheney mène la bagarre…

    les démocrates ??…..

    Veuillez demeurer en ligne, votre appel est important pour nous, tous nos membres sont absents….

    1. Alexander dit :

      @ lechatderuelle

      Épais est un peu réducteur pour Trump.

      Je le définis plutôt comme un narcissique sociopathe doublé d’un talent d’escroc hors-normes.

      Les seules règles qu’il respecte sont les siennes.

      Et il doit se moquer privément de ses fans qui le suivent aveuglément alors que lui jouit à sucer le système.

      Ce sont eux les épais, de lui faire confiance sans réaliser qu’il les méprise.

      Son réseau social privé? Son inscription en bourse? Ses levées de fonds pseudos politiques? Des centaines de millions, voire des milliards qu’il va empocher pour se refaire, juste sur la vente de son image de marque à ses fidèles.

      Une immense arnaque légalisée. La marque Trump élevée en orbite.

      The Apprentice, version présidentielle.

      À mes yeux, il est un des plus grands escrocs de l’Histoire des EU, le premier qui a utilisé le pouvoir exécutif ultime pour un trip de pouvoir.

      Mais la Nature est bien faite et reprendra ses droits, un jour ou l’autre.

      Mais, comme tout sinistre violent, on en aura pour des années à ramasser les pots cassés.

      1. Ziggy9361 dit :

        Bravo,Alexander pas de fla-fla juste une analyse réaliste du bonhomme ,un escroc avec une certaine
        intelligence qui dans son cas est plutôt un instinct de sans coeur, impassible pour qui que- ce soit
        la seul chose qui importe c’est sa personne.
        👍👍

    2. Duduche dit :

      @lechatderuelle: si les Démocrates prenaient trop de place dans les accusations, les électeurs républicains se retrancheraient encore plus dans leur convictions partisanes. Il est important que des Républicains manifestent qu’il n’est pas question de D vs. R mais d’une atteinte fondamentale à la démocratie. Cheney est la seule suffisamment courageuse (ou pas trop aveuglée par la partisanerie) à le faire publiquement. Ce qui facilite son dénigrement par le reste du parti Républicain.

      1. Duduche
        Aux USA tout ce qui n’est pas médiatisé à outrance passe tout droit….

        il faut donc nourrir la bête…

        Liz Cheney n’est pas Jeanne d’Arc… elle joue sa game pour devenir Calife à la place du calife….

        ce n’est pas par grandeur d’âme qu’elle s’attaque à la chose…

        mais les démocrates devraient ressortir le quid pro quo…. le petit Kim machin…. sa gestion des feux en Californie, de l’ouragan à Puerto Rico… sa lâcheté envers les Kurdes…. son « amitié » avec Poutine… ses « perles » des toilettes qui n’ont pas assez d’eau… etc…

        ramener ses propos ici et là… en ramenant le 6 janvier 2021 … en faire plus finalement….

        car les démocrates perdent la visibilité et même si leur travail est ok, ils perdent du terrain sans cesse….

      2. Dekessey dit :

        @Duduche
        Bien vu.

    3. Mona dit :

      @lechatderuelle 👌 excellent « veuillez rester en ligne … tous nos membres sont absents  » !!

  17. marie4poches4 dit :

    Tout ce que 45 a fait durant ces 187 minutes a été d’espérer que BLM et antifa se présentent et provoquent plus de dommages et de blessés afin de décréter l’état d’urgence nationale. Ce n’est que lorsqu’il a réalisé qu’ils ne se présenteraient pas qu’il a mis fin à cette insurrection.

    1. Exactement!
      L’abominable n’était ni endormi sur un divan, ni trop épais pour comprendre ce qui se passait.
      Il se passait exactement ce qu’il avait planifié.

      Il ne manquait qu’un ingrédient; les « extrémiste » antifa et BLM en confrontation avec les patriotes Qanon et appeuré du grand remplacement.

      Au final on peut conclure qui sont les vrais extrémiste*.

      Extrémiste: mot qui a perdu tout sont sense car apposé a tout ce qui dérange les ripous.

  18. marie4poches4 dit :

    HS

    De quoi se mêle-t-il?

    Déclaration de 45:

    – January 3, 2022 –
    Endorsement of Prime Minister Viktor Orban

    Viktor Orban of Hungary truly loves his Country and wants safety for his people. He has done
    a powerful and wonderful job in protecting Hungary, stopping illegal immigration, creating
    jobs, trade, and should be allowed to continue to do so in the upcoming Election. He is a
    strong leader and respected by all. He has my Complete support and Endorsement for
    reelection as Prime Minister!

    1. NStrider dit :

      Remplacez Orban par 45 et vous verrez que ce n’est qu’un auto-endossement de ses propres positions et de ses propres fantasmes.

    2. Benton Fraser dit :

      Trump aime les corrompus et les corrupteurs comme lui…

  19. Guy Pelletier dit :

    Trump était obsédé par ce qu’il voyait à la télé par sa capacité d’avoir engendré tout cela, a montrer à tous le pouvoir qu’il a. Lui l’homme le plus puissant de la terre à titre de président des États-Unis pourquoi diandre comme narcissique fini y aurait-il mit fin, au contraire ça devait durer et se conclure par sa main mise sur la présidence des USA!!!!!! Dans sa tête de malade accroc au pouvoir c’était l’apothéose sa grande victoire qu’on lui a refusé!!!!!! Si je ne peut gagner selon les règles je vais faire mes règles et garder de force le pouvoir, tel est Donald Trump.

  20. POLITICON dit :

    911…ALLÔ! C’EST LE CAPITOLE

    C’est Trump et compagnie qui ont fomenté cet assaut sur le Capitole et son objectif était clair. Celui d’empêcher le comptage des grands électeurs dans certains États importants par Mike Pence. En fait, en annulant la voix de grands électeurs, Trump voulait que Pence annule les résultats et annonce que les fraudes électorales étaient sous enquête. Gardant Trump au pouvoir en attendant de faire la lumière.

    Trump et compagnie ont été à 2 doigts de réussir, seulement il fallait plus de violence. Pence, Pelosi, Schiff, Schumer, AOC et les autres ténors démocrates devaient être violentés assez pour que la soirée soit annulée et le comptage des grands électeurs aussi. C’est pourquoi Trump jugeait qu’il était trop tôt pour encourager les insurgés à rentrer chez-eux. Il était à deux doigts du coup d’État parfait! Celui ou les citoyens, pas Trump et compagnie, s’activent à faire dérailler la démocratie au Capitole. Oui il voulait s’adresser à la population dans la salle de presse mais le message qu’il voulait transmettre était le suivant:

    ‘Chers citoyens, le peuple a parlé haut et fort et nous devons les écouter. Les nombreuses fraudes électorales ont découragé la confiance du peuple dans notre démocratie. Par respect pour la démocratie et la Justice, je resterai votre président jusqu’à ce que l’enquête sur les fraudes électorales soient terminées.’ Évidemment, le directeur de la Justice s’occupera de mener l’enquête, nous trouverons les coupables de ces fraudes et je m’occuperai de faire ressortir la vérité.’

    Ceci dit, Trump a commis la plus grande trahison contre son pays comme personne n’avait osé le faire auparavant. Il continue à jouer au golf, faire des discours publics, manger du PFK et du McDo en caleçon devant la télévision. Un an après, il est toujours libre comme l’air, c’est pour moi beaucoup plus préoccupant que la journée du 6 janvier 2021.

  21. Mona dit :

    Liz Cheney détricote patiemment l’imbroglio trumpien, la commissions réunit témoignages et preuves, que vont réellement en faire les democrates ?

    En ricochet au billet de Mr Hetu, quelques nouvelles et informations de la commission.

    Heather Cox Richardson 02 01 22
     » (…) La grande histoire de la nouvelle année est ce que nous apprendrons du House Select Committee pour enquêter sur l’attaque du 6 janvier contre le Capitole des États-Unis, dont les membres ont annoncé qu’ils tiendront des audiences publiques au début de 2022. Comme l’a dit le comité de rédaction du New York Times dans l’édition du 1er janvier 2022 du journal, « Every Day Is January 6 Now ». 
    Le comité de rédaction du New York Times, qui se compose de journalistes d’opinion qui interviennent sur des questions importantes, a averti que l’attaque contre la démocratie dont nous avons été témoins de manière si traumatisante le 6 janvier n’est pas terminée. Il persiste dans les menaces continues contre les responsables électoraux, les menaces de meurtre contre les opposants et les nouvelles lois de l’État biaisant les élections en faveur des républicains. 
    « En bref, écrivent-ils, la République est confrontée à une menace existentielle d’un mouvement qui méprise ouvertement la démocratie et a montré qu’il est prêt à recourir à la violence pour parvenir à ses fins.
    Le conseil a appelé les républicains à être honnêtes avec leurs électeurs et à combattre les extrémistes de leur parti. Il a appelé les démocrates à mettre fin à l’obstruction systématique à la législation sur le droit de vote, au moins. Et il a appelé les « Américains de tous bords qui apprécient leur autonomie gouvernementale » à « se mobiliser à tous les niveaux… pour gagner les élections et aider à protéger les fonctions de base de la démocratie ».
    Il y avait deux histoires qui sont tombées tard le vendredi 31 décembre, la veille du Nouvel An, qui reflètent l’histoire en cours de la tentative de saper notre démocratie.
    Tout d’abord, l’ancien commissaire de police de la ville de New York, Bernard Kerik, un décrocheur du secondaire qui a commencé une ascension fulgurante après avoir travaillé comme chauffeur et garde du corps du loyaliste de Trump Rudy Giuliani, a remis des documents au comité. Condamné en 2010 pour fraude fiscale, violations de l’éthique et fausses déclarations à des agents de crédit et au gouvernement fédéral lors d’une enquête pour des postes au gouvernement, Kerik a été farouchement fidèle à Trump, qui lui a accordé une grâce totale en février 2020.
    Les documents que l’avocat de Kerik a remis vendredi comprenaient un document de 22 pages intitulé « PLAN DE COMMUNICATION STRATÉGIQUE – ÉQUIPE DE DÉFENSE JURIDIQUE PRÉSIDENTIELLE DE GIULIANI ». Son sous-titre était « Nous avons 10 jours pour exécuter ce plan et certifier le président Trump ! »
    Le document exposait une campagne de pression dirigée contre les « SÉNATEURS RÉPUBLIQUES DE L’ÉTAT SWING—AZ, GA, MI, NV, PA, WI », « LES MEMBRES RÉPULBICAN [sic] DE LA CHAMBRE, et « LES MEMBRES RÉPUBLIQUES DU SÉNAT ». Il a exposé le faux argument selon lequel l’élection avait été volée, a proposé des messages pour faire avancer ces fausses affirmations et a fourni une liste de points de vente et d’influenceurs à utiliser, y compris les membres du « Freedom Caucus » de la Chambre. Il a appelé à des manifestations dans tout le pays, y compris dans les « maisons des députés faibles ».
    L’avocat de Kerik a également remis une liste de documents que Kerik retient au motif qu’il s’agit du « produit du travail de l’avocat ». Bien que Kerik ne soit pas lui-même avocat, la liste indique que les documents qu’il retient ont été examinés ou rédigés par un avocat.
    Les documents retenus par Kerik comprenaient une lettre de trois pages avec un titre époustouflant : « PROJET DE LETTRE DE POTUS POUR SAISIR LES PREUVES DANS L’INTÉRÊT DE LA SÉCURITÉ NATIONALE POUR LES ÉLECTIONS DE 2020 ». Rédigée le 17 décembre, la lettre pourrait bien faire référence au plan avancé par le conseiller à la sécurité nationale en disgrâce de Trump Michael Flynn et l’avocat de l’époque Sidney Powell à la mi-décembre 2020 selon lequel Trump devrait déclarer la loi martiale, saisir les machines à voter et «réexécuter» le 2020 élection. 
    Pendant ce temps, le grand mensonge derrière ce document – ​​que notre système électoral est désespérément corrompu et Trump a été trompé – continue d’être prouvé comme étant faux. 
    Vendredi également, le premier volet de l’audit des élections de 2020 au Texas, lancé en septembre après que l’ancien président Trump a exigé que le gouverneur du Texas, Greg Abbott, enquête sur les élections dans l’État, est sorti. Le rapport de vendredi indique que les enquêteurs n’ont rien trouvé d’anormal. 
    Aujourd’hui, les membres du comité du 6 janvier ont révélé une partie de ce qu’ils ont appris. Dans l’ émission This Week sur ABC , le président du comité Bennie Thompson (D-MS) a déclaré à l’animateur George Stephanopoulos que « nous avons découvert certaines choses qui nous préoccupent vraiment » et que « [c]e semble être un effort coordonné de la part d’un nombre de personnes pour saper les élections. 
    (…)
    Liz Cheney avait un message très clair pour ses collègues : le Parti républicain « peut soit être fidèle à Donald Trump, soit être fidèle à la Constitution, mais nous ne pouvons pas être les deux ».

    1. NStrider dit :

      Vous dites: « Liz Cheney détricote patiemment l’imbroglio trumpien… », je crois que comme vous le dites plus loin c’est la commission qui détricote et qu’on l’utilise sciemment, et avec une justesse stratégique que j’apprécie, comme porte-parole pour accroître l’impact des travaux de la commission auprès des républicains non inféodés au Trumpisme.
      Je suis aussi assez certain qu’elle en tire un certain plaisir compte tenu de ce que les actuels ténors du partie lui font subir.
      Je ne la vois vraiment pas, pour reprendre un référendum historique outre Atlantique, en Jeanne D’Arc. Je la vois plutôt comme une Marine Le Pen face aux dérives de son père. Remarquez que la distance et le contexte peuvent rendre plus ou moins pertinent mes comparatifs. 😋

      1. Haïku dit :

        En parlant de Marine Le Pen,
        Pause musicale:
        « Elle est facho »/(Renaud)…

        *https://youtu.be/3eMFNkcTOFA

  22. Toile dit :

    Si on se met dans le cervelet de cette ordure ambulante, il galvaude depuis les elections que celles ci furent volées. On sait aussi que sa pathologie l’amène à des fausses affirmations qui plus souvent qu’autrement s’avèrent de la pure distorsion de la réalité où il se place au centre de la galaxie. Il a un besoin viscéral de reconnaissance outrageuse de sa personne. Le tout dans le tout, il ne peut se priver de ce moment de gloire pour son pseudo équilibre mental. Donc, il ne fait rien qui pourrait le brimer dans sa quasi jouissance.

    Bon, ils ont une personne de première main. C’est bien beau. La question qui tue : témoignera t elle et à temps. Pour la finale de la commission, je donne pas cher. Avec grosso modo 50% des americains qui croient à ce baratin, c’est pas gagné.

    1. ctbourgeois dit :

      Il est conscient que ce qu’il galvaude depuis un an sur la fraude électorale est complètement faux, le parti républicain et les médias pro-trump aussi en sont conscients, c’est un crime que de pervertir 21 millions d’électeurs à approuver cette fausse prétention, je ne comprends pas cette déviance de maintenir plein de gens hors de la réalité pendant des mois…peut-être même des années.

      Ces croyants souffrent d’un syndrome grave de réceptivité insensée face à des mensonges grossiers et dangereux, ce trouble mental rejoint les symptômes des adeptes d’une secte qui croient n’importe quelles bêtises provenant d’un et de plusieurs influenceurs malfaisants avides de pouvoir…ils sont prêts à concevoir la violence contre ceux qui ont soi-disant volés l’élection…ça n’augure rien de bon pour nos voisins du sud qui sont lucides.

  23. richard311253 dit :

    HS

    Le perdant de 2020 et son « America First » pose à Biden et la société USA cette question, nous voulons être les maîtres du monde où maître chez nous?

    Avec le protectionniste économique évident c’est comme si les USA refusaient la mondialisation telle qu’elle doit être, c’est à dire l’acceptation du partage économique. Il m’apparaît que le premier rang sera accordé au pays qui aura compris que la « game » sera dorénavant démocratique et politique.

    L’économie, bien qu’importante, le fric en somme, ne peut jouer un rôle dans un futur intelligent. Pour preuve, comment évaluer vous le monde d’aujourd’hui qui est basé sur le fric?

    Je sais, c’est philosophique.

    Faudra bien qu’on l’apprivoise cette satané philosophie

    1. NStrider dit :

      « Il m’apparaît que le premier rang sera accordé au pays qui aura compris que la « game » sera dorénavant démocratique et politique. »
      Question à 100 point: Comment on fait pour faire adopter par la Chine et la Russie cette philosophie? Cette Chine qui est en train prendre contrôle d’une large partie de l’Afrique en donnant son aide économique ou vaccinale mais qui refuse fondamentalement la notion même de démocratie

      1. richard311253 dit :

        NStrider, 11h47

        Vous posez cette question, « Comment on fait pour faire adopter par la Chine et la Russie cette philosophie? »

        A-t-on à le faire?

        Ne sommes nous pas dans l’intangible lorsqu’il est question de démocratie? Contrairement à l’économie, les conflits, la pollution etc. N’oublions pas que nous sommes dans un contexte de mondialisation, faut pas l’oublier.

        C’est la raison pourquoi j’ai exclu l’économie des pré-requis pour le premier rang.

        Je dirais qu’il n’est pas nécessaire de convaincre les cultures différentes de nous mais d’élargir ensemble la réflexion aux défis du 21ième siècle.

        J’ajouterais que des sociétés du passé ont certainement relevé ces défis mais en y a-t-il de ces sociétés qui les ont gagné?

        Pense pas et c’est encore là qu’on est rendu comme société !

  24. Alexander dit :

    Unfit for presidency.

    On en revient toujours à cela.

    Au lieu de faire son rôle de président, ce malade prenait plaisir à voir comment il pouvait susciter l’émeute dans la population. Loin de calmer le jeu, il jouissait comme jamais dans sa vie.

    Il carbure au plaisir de foutre le bordel pour prouver sa magnificence.

    Mais il fait le jeu de ceux qui veulent déstabiliser le pays et qui endurent ses frasques. Sinon, ça ferait longtemps que ses alliés s’en seraient débarrassé.

    La fin justifie les moyens.

    Et un groupe a compris qu’on pouvait se moquer des institutions en place pour garder et consolider le pouvoir d’une minorité sur la majorité.

  25. Bonne année M. Hétu

    J’aimerais vous indiquer une petite coquille :

    P.P.S. : La commission spéciale de la Chambre des représentants doit tenir plusieurs semaines d’auditions publiques sur le 6-Janvier en 2022.

    Ne serait-ce pas :sur le 6-Janvier en 2021.

    1. marie4poches4 dit :

      « en 2022 » fait référence à la tenue des audiences publiques

    2. Louise dit :

      Gilbert Duquette

      Moi j’ai compris que c’est en 2022 que la commission doit tenir des auditions publiques portant sur le 6 janvier 2021.

      1. @ Marie te Louise

        Merci+++

        Pour ma pénitence je vais écrire 10 000 fois 2022 ou me taper 2 minutes d’une entrevue de Trump.

        à bien y penser je vais me taper le 2022

    3. De toute façon, il faudra une commission d’enquête sur le 6 janvier 2022, après que Trump aura profité de sa conférence pour ouvrir sa grande gueule et avouer candidement les crimes commis un an auparavant !

  26. Apocalypse dit :

    @Mona – 09:20

    Merci beaucoup pour cet autre excellent texte de Heather Cox Richardson. 👏👏

  27. jeanfrancoiscouture dit :

    Se terrer dans un bureau de la Maison Blanche et regarder le tout à la TiVi en dégustant un BigMac fut, pour ce couillon peureux, la manière de «walk down with you to the Capitol» comme il l’avait si bien promis du haut d’une tribune derrière une vitre pare-balles quelques minutes avant. Mais voyez plutôt.

    1. gigido66 dit :

      « MOI, comme tout grand commandant, je vous envoie au front, mes braves poorly educated patriots, alors que je resterai derrière vous et admirerai les résultats!
      Comme on dit chez nous,: « En avant les braves, sauvons-nous, les v’là! »

    2. ProMap dit :

      jeanfrancoiscouture – Il fut un temps où le commandant menait la charge ne serait-ce que pour donner courage et volonté à ses troupes. Les temps ont changé. En cette ère de communication, le commandant couillon se contente d’une harangue et retraite dans son bunker.

      Trump est le descendant le plus illustre de Narcisse, certes, mais nous oublions trop souvent le grand couillon qu’il est. Comment autant d’américains peuvent-ils adorer un couillon de cette envergure? C’est le propre des idoles dorée dirait Moïse.

      1. ProMap dit :

        J’ai oublié d’ajouter « peureux » à couillon. Il s’agit bien de ce genre d’individu. Narcissique, couillon et peureux ne vont pas nécessairement ensemble. Trump est l’exception qui confirme la règle.

  28. Dekessey dit :

    Avec cette sortie de Liz Cheney ça regarde de plus en plus mal pour le wannabe dictateur.
    Ce dernier a prévu une conférence de presse ce jeudi. J’espère que les démocrates ont gardé des munitions pour faire contre-poids avec une autre révélation choc. Il faut neutraliser la bête avec du spectacle.

  29. Dekessey
    espérons que des stratèges démocrates lisent ce blogue…

    c’est une excellente stratégie…

    1. ProMap dit :

      En effet et je le citerais en faisant tourner en boucle ce bout de phrase de son discours du 6 janvier 2021 : « …and I will be there WITH YOU. », suivi de l’autre bout « … you have to be strong », juste pour souligner qu’il n’y était pas au Capitole avec eux et qu’il est un looser faiblard de la pire espèce.

      Lincoln Project y travaille peut-être pour jeudi prochain.

  30. Pour ceux qui ce demande « Mais ou sont les Démocrates? », pourquoi c’Est une ripous qui prend la parole, pourquoi on entends pas les démocrate?

    Pour tout ceux qui croit au grand mensonge et au vol d’élection, entendre les démocrates n’est d’aucun intéret car pour eux ils sont l’ennemi a abattre, ceux qui leur ont volé l’élection.

    D’ou la grande importance que se soit dit par la bouche d’une ripous, de quelqu’un de leur bord, malgré que pour les « croyant » elle ne l’est plus tant que ca, on lui a enlevé sont titre de #2 et etc… certain vont jusqu’a l’insulté d’etre une RINO.
    Malgré tout, ca voix a beaucoup plus de poids que n’importe quel dem’s.

    1. « Républicain » n’a plus de sens chez les émules de DT. On parlera bientôt de Trumpists In Name Only. TINO, comme le Corse.

  31. sousmarin dit :

    La réponse à son inaction est pourtant simple : il avait perdu son oreillette lui permettant de recevoir les ordres de poutinette.

  32. Benton Fraser dit :

    Cheney reste une républicaine…

    Elle mets plus l’accent sur ce qui c’est passé le 6 janvier et la non intervention de Trump que sur la préparation de Trump depuis la perte des élection et les positions du parti républicain qui ont suivi la parade Trump pendant des mois…

    Cheney vise a abattre Trump et quelques sbires qui l’entourent tout en protégeant le GOP… et son idéologie de division pour garder le pouvoir, quitte a créer de nouveaux Trump…

  33. anizev dit :

    Et pendant ce temps, Manchin et Sinema d’opposent à la fin du filibuster qui permettrait de stopper les lois qui restreignent le droit de vote.
    Misère.

    1. Benton Fraser dit :

      Le filibuster stoppe aussi les lois contre les lois et les mesures que les États du sud font pour restreindre le droit de vote dans leurs États.
      Une bonne partie de la gestion des élections, des bureaux de votes et du décompte s’effectue par les États mêmes!

  34. jeanfrancoiscouture dit :

    «Sectaire: Qui fait preuve d’intolérance plus ou moins agressive et d’étroitesse d’esprit à l’égard des opinions religieuses, philosophiques ou politiques d’autrui.»

    Les adeptes du «Trumpisme» possèdent toutes les caractéristiques de membres de sectes. Rien ni personne ne les convaincra de changer d’avis sur quoi que ce soit qui aille à l’encontre de leur croyance; jamais un Démocrate et encore moins quelqu’un de considéré comme un transfuge ou, pire encore, comme un traitre à la cause, comme Liz Cheney ne trouvera grâce à leurs yeux.
    S’étonner du silence voire de l’absence des Démocrates dans la discussion avec ces gens est inutile. Ce qu’il faut faire c’est s’assurer que la majorité qui réprouve le «Trumpisme» se manifeste en entier aux élection sans oublier d’utiliser toutes les ressources de al Justice pour empêcher la confiscation des institution par une minorité d’agités du bocal même s’il s’agit d’un nombre substantiel. Ça ne sera pas une mince tâche mais Stacey Abrams a déjà démontré que la chose est possible. .

  35. brady4u dit :

    @Richard Desrochers

    1. Merci pour ce Tino qui, lui, ne sent pas le… roussi.

  36. marie4poches4 dit :

    Ça y est, Nunes vient de démissionner de son poste de représentant de la Californie pour devenir le PDG de la société de médias de 45. Immense succès à prévoir…🤪

  37. Layla dit :

    Quand on parle de salle à manger, on parle de la salle à manger du président « privée » pas d’une salle à manger où plus d’une centaine de conseillers auraient pu se réunir pour être convertie en salle pour gérer cette crise. Mais ils ont la salle de crise pour ça.

    Pourquoi pas dans le bureau oval il n’y a pas de télé? Comme commandant en chef sa place était soit au bureau oval, soit à la salle de crise ou dans son bunker😉. en dehors du bureau oval ou de la salle de crise il a refusé d’assumer ses fonctions de commandant en chef, on doit pouvoir voir le président en action.

    Pour moi, il ne voulait pas être dérangé, il voulait savourer chaque instant de cette diversion, pour lui c’était de la diversion, pas certaine qu’il connaissait la signification à ce moment là d’une insurrection, je pense que c’est après l’intervention du futur président qu’il a entendu ce mot. Méchante fille…

    Pourquoi la salle à manger? Parce que c’est aussi privée que ses toilettes… je suppose.

    Pas pour rien que l’avocat Pat Cipollone a dit au personnel de se tenir loin de lui, afin d’éviter de faire quoi que ce soit d’illégal, réalisant clairement ce qui se passait alors selon moi, tout le personnel devait être ravi qu’il se tienne à l’écart.

    Dans cet article du 8 janvier 2021 on peut lire que cet avocat a bien expliqué à DT ce qu’il en était mais comme il n’entend que ce qu’il veut…🤦‍♀️.

    https://www.cnn.com/2021/01/08/politics/pat-cipollone-white-house-counsel/index.html

  38. onbo dit :

    citation

    « marie4poches4 dit : 03/01/2022 à 09:02

    « Tout ce que 45 a fait durant ces 187 minutes a été d’espérer que BLM et antifa se présentent et provoquent plus de dommages et de blessés afin de décréter l’état d’urgence nationale. Ce n’est que lorsqu’il a réalisé qu’ils ne se présenteraient pas qu’il a mis fin à cette insurrection. »
    ……………………..

    Un an plus tard, il semble bien que BLM et Antifa aient flairé net le piège tendu.

    Donald Trump et son stratège, qui rit moins depuis, ont monté ce coup fumant: … Faire croire à leur supporteurs que la cible ce sont les Congressistes et que leur rôle à eux est de les surprendre dans le piège où ils sont toutes et tous réunis pour le décompte des voix des Grands Électeurs. Avec à la clef un mensonge fumant comme crotte de cheval sur la neige de janvier.

    … Alors qu’en fait ce sont lces mêmes supporteurs qui ont été piégés par la folie de Trump et de son souriant faire valoir. ‘Normalement’, BLM et Antifa auraient ‘du’ et auraient très bien pu se trouver parmi la foule à tenter de contrer cette tentative d’insurrection. ‘Bene semper buttum est, calicum!’ qu’ils auraient pu se dire. ‘Y a toujou ben un bout, ca….! traduction: …on peut pas toujours tout laisser faire!… Le Congrès, c’est à nous aussi!….

    Comment expliquer qu’ils soient demeurés chez eux? Il y a certainement une réponse vraie et longue à cet état de fait. La réponse courte? Tout ce que Trump touche tombe!, comme ses entreprises, ses hôtels, ses casinos.

    Le malheur de Trump et consorts a été que le projet de cette montée sur le Congrès a été tellement publicisé qu’il apparait maintenant plus évident que les milliers de messages et de communications entre les futurs insurrectionnistes avaient un double but:

    1) persuader les protestataires à entrer dans le Congrès, comme s’ils allaient ériger un drapeau confédéré sur une colline nommé Iwo Jima ll. Leur donner à comprendre que ce sont les Sénateurs et Représentants qui sont piégés par eux…!!!

    2) révéler aux leaders de ces mêmes factions de protestataires, mais exiger d’eux de cacher aux calottes rouges qui protestent, que leur vrai rôle caché de leader est de provoquer la venue de BLM et Antifa devant le Congrès pour créer la situation propice, selon Donald Trump, pour déclarer la Loi martiale et se succéder à lui-même en grandes pompes.

    Ainsi, si BLM e Antifa en viennent le moindrement aux coups ouvertement, assez pour faire des images choc sur FOX, il importe peu que les gens de Trump éventrent les portes du Congrès. L’idée n’était que de motiver les calottes rouges à servir d’appât pour attirer leurs opposants dans une chicane monstre en direct… qui n,est jamais venue. On peut comprendre l’amère déception du chicanier en chef. Un an plus tard, il ne s’en est pas encore remis.

    L’autre malheur, mais quel « merveilleux malheur » * celui-là!!!, c’est que Donald Trump est un stratège pourri, qui n’apprend ni de ses victoires ni de ses défaites, qui gage plus qu’il ne possède, qui gagne moins qu’il dépense, qui emprunte de ses opposants croyant ainsi les tenir. Et eux d’en rire dans leur barbe, et lui d’ignorer les mille conséquences de ses dettes, insultes, trahisons, défiances, coups de gueule et maquillages de la réalité.

    * Boris Cyrulnik, auteur de « Un merveilleux malheur ». Livre qui porte sur les enfants battus, maltraités, humiliés, estropiés, abandonnés ou délaissés dans leur petite enfance. Et qui démontre l’existence de la résilience et sa puissance en acte, pour peu que l’enfant rencontre une première personne aimante sur son parcours aléatoire de vie.

    h/s
    Je vous souhaite à tous un 2022 de joie retrouvée, de l’oxygène à souhait, et une paix intérieure à rendre les oiseaux jaloux de vous voir fredonner leurs chants! Merci monsieur Hétu du cadeau quotidien de vos billets.

    Souhait personnel à monsieur Morissette qui nous a partagé le drame qu’il vit depuis des mois. La petite est une leçon vivante et parfaite de résilience. Elle s’accroche à la vie parce qu’elle s’accroche à l’amour que vous tous lui prodiguez.

  39. chicpourtout dit :

    H.S. D’ici à de meilleurs jours, permettez-vous de rêver tout au long de cette nouvelle année.
    Un chant unique tout autant que la voix.

    https://youtu.be/MVRunwyoTMA

    1. Haïku dit :

      @chicpourtout
      Merci pour la vidéo. 🎵👌

      Fait cocasse:
      Cette chanson a été reprise dans le film Blue Velvet.
      Des extraits de ce film sont superposés dans ce clip.

  40. le_furote dit :

    Câlissez-le en prison. Ou proposez-lui un thé russe…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :