Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« J’imagine, étant donné la taille de notre pays et la diversité de la vaccination par rapport à la non-vaccination, que cela prendra probablement plus de deux semaines, probablement d’ici la fin janvier, je pense. »

Anthony Fauci, conseiller médical de la Maison-Blanche, se risquant à prédire la fin de la flambée de cas d’infection à la COVID-19 induite par le variant Omicron aux États-Unis, qui ont recensé mercredi un autre nombre record de cas, soit 488 000.

(Photo Reuters)

51 réflexions sur “La citation du jour

  1. gl000001 dit :

    Très optimiste le monsieur !!

    1. Ceptik dit :

      Oui et non. Ça dépend de quelle année.

      1. Haïku dit :

        Très bon point !

  2. Pierre Belley dit :

    Il voulait peut être dire deux mois?

  3. Louise dit :

    gl000001

    Je pensais exactement la même chose. Une diminution de la propagation d’ici un mois c’est plausible mais la fin, j’en doute. Je crois que les cas vont diminuer lentement comme l’années dernière.

    Je viens de lire qu’en Afrique du sud où le variant Omicron s’est pointé le nez en premier, il y a eu une diminution des cas de 29 % depuis deux semaines.

    Je reste donc modérément optimiste.

    1. M.Rustik dit :

      @gl000001 et Louise, je partage vos avis. La flambée, ok, je rejoins Fauci, mais ce ne sera pas la fin. Avec les mesures américaines, il y aura toujours plus de contamination au prorata là-bas qu’au Canada, et ce meme après cette flambée (aucune preuve ici, mais c’est ce que je crois en ce 30 décembre)… comme toute croyance est une profession de foi, il faudra voir en temps et lieu 😉

    2. Roger Allard dit :

      @Louise

      Sur RadioCanada, récemment, un médecin dont j’ai oublié le nom affirmait que nous devions plus nous fier sur les statistiques de la Grande-Bretagne pour établir nos prévisions de sortie de crise.

      Comme je ne peux citer de référence, shame on me

      1. Alain dit :

        Si vous aviez cité FOX News comme source, eh bien là, cela aurait été un shame catastrophe

    3. Alain Roy dit :

      Point non négligeable a prendre en compte c’est l’été en Afrique du Sud actuellement, ça explique probablement la baisse de 29%

  4. treblig dit :

    Selon Le Devoir, au Québec, le 10% de non-vaccinés de la population causent 50% des hospitalisations.

    Ouais. J’ai comme un mouvement de mauvaise humeur en pensant au personnel des hôpitaux déjà débordés.

    1. treblig

      Je suis surpris du pourcentage de 10 %… à 81 % de vaccination, j’imaginais 19 % de non vaccinés….
      84,5 % de la population du Québec a reçu au moins une dose…

      il se vaccine autour de 85 000 personnes par jour au Québec, essentiellement la 3 eme dose…

      je me demande quels sont les chiffres des USA….

      1. Micheline L dit :

        Je pense que c’est 10% des adultes qui ne sont pas vaccinés. Les 81 ou 84% vaccinés incluent tous les québécois de tous les âges. Enfin, c’est ce que j’ai compris.

      2. Madalton dit :

        Ce sont 10 % des adultes non vaccinés qui représentent les hospitalisations. On ne tient pas compte des enfants qui ne peuvent être vaccinés ( 0-4 ans) et les 5-11 ans qui sont en train de se faire vacciner pour la 1ère dose.

      3. @ lechatderuelle

        Voir le lien ci-desous et cliquer sur:

        Données sur la vaccination contre la COVID-19

        et Tableau de bord en bas de page :

        https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/situation-coronavirus-quebec

      4. Gilbert Duquette
        Micheline L
        Madalton

        Merci pour les précisions…

        Toujours un plus de se coucher moins niaiseux que la veille!!

    2. Dekessey dit :

      Mauvaise humeur? Vous êtes gentil.
      Les non-vaccinés ont accès à une solution GRATUITE qui pourrait leur éviter de se retrouver à l’hôpital. Malheureusement, on ne peut pas refuser des soins ni leur faire payer la facture. On ne peut pas non plus fournir leur coordonnés à tout le personnel épuisé ainsi qu’à tous ceux qui se font délester. On ne peut même pas leur donner des coups de pied au cul.
      🙁

      1. Autrement dit :

        À défaut de faire payer les frais d’une hospitalisation, on pourrait du moins remettre â ces non-vaccinés un relevé de dépenses que la collectivité assume, dans l’un et l’autre traitement. Ça ne convaincrait pas les plus butés. Mais juste le publier les rendraient plus discrets.

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        Et on ne peut pas non plus demander au personnel qui s’affaire autour de nous s’il est vacciné ou pas.

  5. Fauci tout comme Arruda ont fait leur temps comme porte-paroles des gouvernements….

    Sympathiques, intelligents et crédibles, là n’est pas le problème… mais leur image est stigmatisée.

    les gens ne les écoutent plus.

    comme au hockey, le message du coach ne passe plus… les gens cherchent le détail, s’arrêtent à des impressions, en oubliant que le processus virus est en direct….
    Les 2 porte-paroles ont pris la mesure de leur impact médiatique et de plus en plus ce sont les détails autres que d’ordre santé publique qui prennent la place…

    Fauci est étiqueté par la moitié de la population comme un homme biaisé au service de plein de « patrons » certains occultes évidemment d’autres lucratifs…
    Arruda est de plus en plus critiqué…. Quand la critique prend le pas sur le message, la bataille médiatique est perdue….

    Les 2 doivent céder leur place à un(e) autre porte-parole…

    Si l’optimisme de Fauci est confirmé, leur système de santé et même leur économie teindront-ils le coup à près de 500 000 personnes contaminées par jour avec des résultats tronqués par quelques états qui ne diffusent plus leurs chiffres??

    l’an dernier la vague s’était estompée en février… il est vrai que la vaccination n’était pas aussi importante…. mais considérant qu’Omicron n’est ralenti que par 35 % des doublement vaccinés…..

    1. il serait plus juste de dire que les doublement vaccinés ont une « protection » d’environ 35 % ….ils ont donc 1 chance sur 3 de se faire infecter par Omicron…
      ce pourcentage semble réel si on regarde les explosions de cas…

      1. Alexander dit :

        @ lechatderuelle

        Une protection de 35% veut dire 65% de chance d’être infecté. C’est pour ça qu’il y a une explosion des cas chez les double vaccinés, et c’est pour ça que la troisième dose nous ramène à 75% de protection, donc 25% de chance d’été infecté plutôt que 65%.

        Le problème est qu’on commence à peine à vacciner les petits et qu’on a 8 millions de québécois à triple vacciner.

        On en a pour l’hiver avec ça.

        C’est le chien qui court après sa queue, et le Québec est pourtant dans le peloton de tête mondial de vaccination.

        Imaginez si on était aux EU. Ce serait l’hécatombe encore plus.

    2. Louise dit :

      lechatderuelle

      Je suis d’accord avec vous, le dr. Arruda a fait son temps. Je ne dis pas qu’il n’a pas travaillé fort mais je suis incapable de lui faire totalement confiance et ce depuis le début quand il ne recommandait pas le port du masque. On a su par la suite que c’est parce qu’il n’y avait pas suffisamment de masques.
      Il aurait pu être plus transparent et recommander de porter des masques faits maisons en attendant d’avoir suffisamment de masques chirurgicaux.
      Pourquoi pas le remplacer par la dre. Joanne Liu ? Là on serait en voiture.

      Quant au dr. Arruda je ne doute pas de sa compétence mais je me demande si un autre spécialiste serait plus écouté compte tenu qu’une partie de la population ne veut rien savoir de toute façon.

      1. Madalton dit :

        Il ne faut pas oublier que la population ne voulait pas le port du masque. Il a fallu donner un délai de 3 semaines avant que l’obligation soit en vigueur.

      2. Louise dit :

        correction: Quant au dr. Fauci……………

    3. jcvirgil dit :

      @Chat de ruelle

      On aurait plus besoin de vaccins efficaces que de nouveaux porte paroles. Voici les déclarations de médecins français,qui ont signé la pétition pour l’abolition du passeport vaccinal de la honte, qui restreint la liberté des gens pour les obliger à se faire injecter alors que le vaccinés attrapent, propagent la maladie autant que les non vaccinés , leur accorder des privilèges sous prétexte de sécurité sanitaire étant donc une idiotie..
      Ces témoignages sont anonymes bien sûr car dans ce nouvel état totalitaire qu’est la France de Micron ,l’adorateur du variant Omicron, qui lui permet de continuer sa mise en place, ils sont menacés de perdre leur droit de pratique s’ils se prononcent contre les politiques gouvernementales.

      *En tant que médecin je ne m’étonne pas de cette inefficacité de la vaccination contre un virus qui mute sans arrêt. J’ai accepté de jouer le jeu de la solidarité, mais là je pense qu’il faut réfléchir à une autre stratégie ; sur le plan politique, je suis très inquiète*.

      *Je signe parce qu’il est totalement aberrant de voir une obligation vaccinale se mettre en place alors qu’il est de plus en plus évident qu’il ne s’agit pas d’une réponse au problème. En tant que professionnel de santé j’observe que les personnes vaccinées attrapent tout autant le virus, contaminent tout autant les autres, ont les mêmes symptômes que les non-vaccinés.*

      *Je signe parce que, en tant que médecin, je trouve que ces mesures ne sont pas justifiées. L’épidémie N’EST PAS DUE AUX NON VACCINÉS sinon elle ne serait pas si forte.*

      La cerise sur le sundae infect : Le virologue au Laboratoire Information Génomique et Structurale (IGS) a affirmé que les nouveaux cas étaient en grande partie des personnes vaccinées.

      « On se rend bien compte que le vaccin ne marche pas du tout. On est à 90% de vaccinés en France. Ces 94.000 cas sont pour la plupart des gens vaccinés […] Le vaccin ne marche pas pour empêcher la transmission. Il n’empêchait pas la transmission du variant Delta, mais il fonctionne encore moins bien avec Omicron », a ainsi déclaré le médecin sur BFM TV..

      «la troisième dose dure encore moins longtemps que les précédentes» et qu’en conséquence, le vaccin n’est selon lui «plus une arme» contre la pandémie.

      1. Alain dit :

        Oh mon Dieu, vous en dites des choses. Beaucoup de copier-coller. Quelles sont vos sources? Je préfère la communauté scientifique en tant que groupe que de ces sois disants experts dans des affirmations anecdoctales microspiques. À l’opposé d’ une recherche plus vaste et d’une vision d’ensemble de ce que nous vivons. Nous vivons en collectivité…. chose!

      2. jcvirgil
        Je me méfie de ce genre de sortie….
        ça mélange tout et son contraire….

        Qui peut affirmer avec certitude que la 3 eme dose durera moins longtemps??? moins longtemps en fonction de quoi? en fonction de quel variant?

        le 90 % de vaccinés semble faux… la France annonce que 78,76 % de la population avait reçue une dose…
        que 77,08 % avaient eu 2 doses et que 34,43 % avaient eu la 3 eme dose….

        ça ne concorde pas du tout avec les chiffres « des experts »W que vous citez….

        Nulle part, dans les pays vaccinés, il n’est dit que les doublement vaccinés sont majoritairement les nouveaux malades…

        Il ne faut pas mélanger des situations pour en tirer des conclusion, un peu naïves, qui affirment que les vaccins ne fonctionnent pas…

        ils fonctionnent que ça plaise ou non….
        sont-ils durables dans le temps est une question qu’on ne peut répondre avec certitude considérant que l’on vit en direct les mutations de ce virus et que la population mondiale doit s’adapter et s’ajuster au jour le jour…..

        y aller de propagande en tentant de justifier une position anti-vaccin sous une couche de « scientifiques » est connue et un peu éculée….

      3. jcvirgil dit :

        @chat de ruelle

        Nulle part, dans les pays vaccinés, il n’est dit que les doublement vaccinés sont majoritairement les nouveaux malades…
        ***********
        Ben oui…La majorité des Québécois soit autour de 90% sont vaccinés et on a une éclosion de cas plus forte que jamais ,,,surement des non vaccinés , C’est logique…Autour de moi je connais six personnes qui ont la maladie présentement, tous des vaccinés deux doses, ça doit être le hasard…

        Je préfère l’opinion de la science du virologue Jean-Michel Claverie au Laboratoire Information Génomique et Structurale (IGS) qui a affirmé que les nouveaux cas étaient en grande partie des personnes vaccinées qui me semble moins naive que la votre….

        https://twitter.com/boutaour/status/1474753899085111304?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1474753899085111304%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Ffr.sputniknews.com%2F20211226%2Fce-nest-plus-une-arme-un-virologue-cree-le-malaise-en-dezinguant-les-vaccins-sur-bfm-tv-1054078528.html

      4. Guy Pelletier dit :

        Toujours la même chose, par rapport aux NON vaccinés combien de vaccinés occupent les soins intensifs des hôpitaux. À preuve du contraire bien moins, les vaccins à défaut d’empêcher d’attraper le virus protègent SANS CONTESTE la plupart des gens vaccinés contre les effets les plus graves de la COVID-19 et ses variants que la NON vaccination tels sont les faits. Tant qu’à ce qu’il se dit en France depuis 24 mois un puissant courant anti TOUTES mesures des gouvernements mène le bal fait cabale sur tous les sites de discussions incluant passablement du personnel médical. C’est dans leurs gènes de contester toutes les décisions des gouvernements ils se disent de fiers rebelles républicains. Évidement qu’au fur des mutations les vaccins créés pour la souche originale sont moins efficaces mais à preuve du contraire ils sont encore les seules armes qu’on a pour empêcher le plus de gens possibles de contracter de sévères symptômes engendré par la COVID-19 et ses variants.

  6. Haïku dit :

    « La liberté est une épidémie sans un vaccin adéquat. »
    (J. Osaka)

    1. jcvirgil dit :

      @Alain

      La communauté scientifique n’est pas entièrement sous le contrôle des grands laboratoires et de leurs dizaines de milliards de profits vaccinaux…D’ailleurs on a qu’à regarder les faits et tous ces vaccinés deux doses autour de nous qui attrapent la maladie, pour constater que ces vaccins ne font pas le travail. Tout le reste est du marketing…

      Tiens des scientifiques vulgarisent très bien le fonctionnement du système immunitaire . On comprend mieux pourquoi le virus mute et déjoue l’immunité vaccinale.

      https://infodujour.fr/societe/51691-vaccins-le-variant-delta-change-t-il-la-donne

      1. @ jcvirgil: Ne fait pas son travail vous dites. Encore une personne qui n’a pas compris que le vaccin fait le travail du moment qu’il empêche pour la majorité de développer des symptômes graves et des complications menant à l’hospitalisation

      2. jcvirgil dit :

        @biancasolemaman

        Du marketing qu’il faut croire sur parole d’autant plus que ceux qui imposent la vaccination interprètent aussi les statistiques…Je suis peut-être naif à moins que ce soit de la projection de la part personnes crédules … mais j’ai assez d’expérience pour avoir été vacciné à plusieurs reprises contre des maladies et en avoir été protégé durant des années.

        C’est une première mondiale d’avoir des pseudos vaccins dont la durée de la protection est aussi courte que de trois à six mois…

      3. Boileau dit :

        @ vigile en retard

        Cette article date du 13 août, la publication des chercheurs encore plus vieille.
        Ils ont demandé d’être vigil ant … c’est tout.
        Rien de concluant: hypothèse théorique ou laboratoire, rien dans la vrai vie.
        Depuis ce temps, si quelqu’un avait pu confirmer, çà se saurait.
        Je vous recommande de garder la tête bien droite quand vous faites « vos recherches », vous semblez
        regarder avec un biais !!!

      4. jcvirgil

        « mais j’ai assez d’expérience pour avoir été vacciné à plusieurs reprises contre des maladies et en avoir été protégé durant des années.  »

        voilà une erreur répétée par plusieurs….

        Les vaccins pris face à d’autres virus protègent pendant des années…

        Ces vaccins ont été développé sur des décennies… les premières moutures n’avaient pas la même efficacité que ceux qui sont utilisés maintenant…
        les virus étaient circonscrits dans des zones connues…
        plus les règles d’hygiène étaient appliquées et plus le combat devenait facile… ou disons moins compliqué…

        on ne peut absolument pas comparer la covid avec la Typhoïde, la fièvre jaune ou même la malaria….

        en 1985 les pilules de malaria étaient grosses comme des 2 dollars. Une par jour 2 semaines avant la date du départ et encore au retour…
        aujourd’hui ce n’est plus ça…

        le médicament « fonctionnait » et pourtant des gens attrapaient, malgré tout la malaria….
        Quelqu’un a crié que le médicament était bidon, que Big pharma s’en mettait dans les poches… non… les gens assumaient que les risques existaient et que la couverture 100 % n’existait pas…
        aujourd’hui, la malaria se maitrise mieux…

        même chose pour les autres maladies virales…

        Quand on travaille avec du vivant, ça évolue….

        Réussir à produire un vaccin en 9 mois était une réussite scientifique grandiose… s’ajuster aussi rapidement que ça se produira est aussi grandiose….

        Douter de l’efficacité du vaccin est une incompréhension… évidemment si on croit qu’avec le vaccin on refera exactement ce qu’on faisait auparavant… on devine que bien des gens seront déçus….

      5. jcvirgil dit :

        @Boilot

        Cet article explique le danger de ADE . Il s’est confirmé depuis, puisque selon les spécialistes les vaccins perdent toute efficacité face aux mutations du virus.
        Pour ce qui est de cette prétention empêche pour la majorité de développer des symptômes graves et des complications menant à l’hospitalisation, il faut le croire….ce n’est pas ce qui est constaté par plusieurs travailleurs de la santé sur le terrain .

        Mais comme disait le curé :*Il est grand le mystère de la foi..* D’ailleurs la science parle -par des études indépendantes de celles des grands laboratoires sur la foi desquelles ces vaccins expérimentaux ont été acceptés par les gouvernements avec promesse d’être à l’abri de poursuites …
        ,
        Elles soulignent la perte rapide d’immunité vaccinale; *Une équipe allemande a fait récemment état d’une baisse très rapide de l’efficacité, même après trois doses. Après trois mois, celle-ci retombait à 25 %. « Il y aura une perte de l’efficacité contre Omicron avec le temps, c’est très probable, mais il faut encore en mesurer la rapidité.*

        Mais je comprends qu’on est plus dans le domaine de la logique mais dans celui d’une peur bien entretenue qui fait que la masse se range derrière ceux qui prétendent lui redonner une sécurité, c’est même un phénomène classique selon les psychologue . …

        . https://www.imperial.ac.uk/news/232698/omicron-largely-evades-immunity-from-past/

  7. garoloup dit :

    Je dirais que Fauci fait plus sérieux que notre Arruda, qui a le don de s’emmêler les pinceaux dans ses apparitions télévisuelles…

  8. Apocalypse dit :

    @Louise – 08:44

    ‘Je suis d’accord avec vous, le dr. Arruda a fait son temps.’

    Oui, il a fait son temps! Il y avait d’ailleurs un article – sur Cyberpresse, je crois – il y a quelques jours disant que c’était le temps de le remplacer.

  9. Ceptik dit :

    Plus que jamais, le Canadien navigue à vue
    « Quand bien même le Canadien voudrait agir autrement, il ne le pourrait pas. Car, comme le rappelle l’entraîneur-chef Dominique Ducharme depuis quelque temps déjà, la situation évolue, littéralement, d’heure en heure. On navigue à vue, à défaut de disposer d’autres options. »
    Simon-Olivier Lorange, La Presse, 29 décembre 2021

    Dans cet extrait, remplacez « le Canadien » par Arruda ou Fauci et « Dominique Ducharme » par Legault ou Biden. Mais de grâce, « benchez » les joueurs tels que Trump!

  10. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 08:48

    ‘Malheureusement, on ne peut pas refuser des soins ni leur faire payer la facture.’

    Le serment d’Hippocrate, ça vous dit quelque chose?

    De plus, pouvez-vous penser à des gens dans notre société – et plusieurs, à part de cela – qui ne prennent pas soin d’eux et d’elles, qui se retrouvent à l’hôpital, qui coûtent une fortune au système de santé et qu’on soigne – avec raison d’ailleurs – sans poser de questions ? 🤔

    1. mapapipo dit :

      @apocalypse,

      Hummm, il y a tout de même une nuance à apporter ici : la contagion.

      « Ta liberté » termine ou « la mienne » commence.

      Pensez aux fumeurs à l’époque, ils pouvaient fumer dans une salle de classe, dans les restaurants, dans les avions. Plus maintenant et avec raison. Je crois que la situation actuelle est semblable considérant que nous devenons des « infections potentielles mobiles ».

      Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il ne faut pas soigner les non-vaccinés mais, vous devez avouer que c’est enrageant, non ?

      Toujours dans le cas des fumeurs, maintenant que nous pouvons prétendre qu’ils sont dans leur bulle isolée lorsqu’ils fument, on prend pour hypothèse que les dégâts sont uniquement concentrés sur eux-mêmes et conséquemment, cela ammène une diminution considérable des gens non-fumeur qui ont des symptômes de fumeurs et qui doivent êtres traités. On peut également donner l’excuse au fumeur qu’arrêter de fumer est difficile.

      Qu’elle est l’excuse de l’anti-vax ? Il n’y a pas de dépendance. Le vaccin est gratuit. Le vaccin est disponible. Le vaccin est accessible. Le vaccin est certifié par une armée de spécialistes. Le vaccin fait ses preuves.

      Par ailleurs, il y a, comme vous le savez, certains pays qui se sont engagés dans la voie de l’obligation vaccinale.

      Dans notre contexte, je crois que la vaccination devrait être une responsabilité civile. Du respect pour autrui quoi.

      1. Dekessey dit :

        Merci pour votre excellente réponse.

  11. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 09:09

    ‘Il ne faut pas mélanger des situations pour en tirer des conclusion, un peu naïves, qui affirment que les vaccins ne fonctionnent pas…’

    Ce qu’on peut dire, c’est que le vaccin fonctionne partiellement, sinon on serait sorti de cette crise!

    Et rappelons-nous, que nous sommes à la 3ième dose et qu’on commence à entendre parler d’une 4ième dose, alors oui, le vaccin ne fonctionne que partiellement.

    1. Apocalypse
      un vaccin n’est pas une potion magique ou une armure….

      le vaccin, surtout développé live en si peu de temps, fait son travail…

      la preuve étant que le virus avait fortement retraité dans certains pays…
      les variants ont compliqué les choses, mais il demeure que le vaccin a fonctionné…

      en changeant les données virales, il fallait s’attendre à ce que les vaccins conçus pour un type précis de virus doivent se modifier et s’adapter….

      ce qui heurte les gens est que le vaccin n’est pas réglé une fois pour toute le problème…. malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça… surtout que les humains n’ont à peu près pas changé leur façon de vivre, de se déplacer, de consommer…

      la planète est, depuis longtemps, un village global… si c’est le cas pour le secteur financier, économique et le secteur tourisme et même social, c’est aussi vrai pour le combat viral…

      Les virus voyagent à une vitesse exponentielle à notre époque…. alors normal que les vaccins soient dépassés et qu’il doit y avoir des rappels, des nouveaux vaccins, etc…

      car, la méthode de lutter contre les virus n’a pas changé… limiter l’interaction pour diminuer la propagation et développer des vaccins.

      Sauf qu’au XXI ème siècle, tout doit se faire rapidement maintenant…

      Les vaccins comme le virus doivent évoluer et malheureusement les humains doivent suivre le rythme….

      c’est une des rares fois de notre Histoire où les humains ne dictent pas le rythme aux animaux ou `a la nature….

      ça peut expliquer l’impatience, le désarroi ou le scepticisme….

    2. gl000001 dit :

      « le vaccin ne fonctionne que partiellement. »
      Rien n’est parfait dans le vie. Arrêtez s.v.p. de toujours demander la perfection. Legault, Trudeau, Biden, le vaccin … avec vous, ils faudrait que ça soit parfait tout le temps. Relaxez un peu !!

  12. Toile dit :

    Je conçois que les propos de M. Fauci à l’effet que la flambée ( c’est le mot important ici) reposent notamment sur les observations des courbes des pays ayant contractés Omicron avant eux et sur ceux des etats désunis de même que sur quelques hypothèses scientifiques. Ca donne une direction pas une certitude encore moins une cure.

    D’ici là, 92 des 194 États membres de l’OMS ont raté leur cible de vacciner 40 % de leur population avant la fin de 2021. Ils ont raté la cible en raison du faible approvisionnement en doses chez les plus défavorisés et ensuite parce que les doses périmaient par manque de seringues, a relaté le patron de l’OMS ( La presse 29.12.2021). Je comprends que l’on cause de Delta auquel cas Omicron a de l’avenir.

    En passant, l’OMS craint un tsunami delta-omicron. Me semble que les berges sont désastreuses apres une telle catastrophe.

  13. _cameleon_ dit :

    Très bon éditorial de Alexandre Sirois

    Dernier appel aux non-vaccinés
    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2021-12-29/dernier-appel-aux-non-vaccines.php

  14. Alexander dit :

    On peut bien être déphasé.

    Tout le monde que l’on connaît est interrelié, tricoté serré comme le web l’est sur une toile d’araignée planétaire, et on demanderait une distanciation aiguë à une population qui carbure aux rapprochements sociaux?

    Ça s’appelle mettre les freins à 150km / h sur une autoroute en apercevant un chevreuil. On va finir par arrêter, mais tout croche et proche du fossé.

    La planète tournait bien trop vite. Autant sur les déplacements, l’économie, les virus et l’environnement, entre autres.

    À un problème mondial nécessite une réponse mondiale. Omicron nous le rappelle solidement.

    Et le calcul est simple, vacciner la planète au p.c. En espérant éviter d’autres variants dans l’intervalle.

    Ça demande un partage et une solidarité à des peuples qui se réfugient vers l’individualisme et le populisme à l’américaine en jouant à l’autruche.

    On va se rendre d’Alpha à Oméga à ce rythme. Et ça va prendre cinq ans à cette vitesse pour calmer le jeu et on entre dans la troisième année seulement.

    Fauci peut au mieux imaginer un ralentissement de la vague, mais sûrement pas la fin du problème.

  15. Slyderv dit :

    Au Québec, l’inspq table sur une diminution de la courbe pour mars, ce qui est pas mal plus réaliste.

  16. Boileau dit :

    @ jcvirgil @ apocalypse

    Tout ceux qui blâment la perte rapide d’efficacité du vaccin se trompe de cible !

    Ce n’est pas le vaccin qui perd son efficacité, c’est la particularité du Coronavirus de se reproduire en faisant beaucoup d’erreur de transcription(mutation), ce qui lui donne un avantage évolutif et rend les vaccins obsolètes.

    Il faut souhaiter que les chercheurs réussissent à produire un vaccin multi-valent qui réussirait à reconnaître des portions du virus qui ne mutent pas ou très peu, ce qui procurerait une protection non seulement plus durable, mais qui protégerait contre les autres coronavirus déjà existants.

    Félicitation à jcvirgil pour sa dernière référence, elle est un peu moins vieille. Il reste juste à bien interpréter avec un esprit ouvert. Je suis sûr que vous pouvez vous améliorer! 😉

  17. sousmarin dit :

    On nous vend les vaccins comme des armes de destruction massive et on se retrouve avec un pistolet à un coup qu’il faut sans cesse recharger…mais le pilonnage continue en pointant du doigt les non vaccinés, forcément coupables de la nouvelle poussée pandémique.

    Vous devriez demander à ce qu’on leur colle une étoile sur le torse à ces mauvais citoyens.
    Qu’on leur rase la tête, qu’on les conspue, qu’on les marque de l’infamie !
    Nous sommes les meilleurs, nous avons un vaccin !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :