Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Les gens se demandent comment il est possible que les États-Unis ne prennent pas la tête de la lutte contre le changement climatique, alors même que nous nous approchons rapidement d’une transformation catastrophique de notre planète qui causera des ravages irréversibles à des millions d’Américains. La réponse : le filibuster. Les gens se demandent comment les États-Unis – un pays qui donnait autrefois l’exemple au monde en matière de droits de l’homme – peuvent séparer des familles à la frontière et placer des enfants dans des cellules si surpeuplées qu’ils ne peuvent pas s’allonger. […] La réponse reste la même : le filibuster. Les gens demandent pourquoi le gouvernement fédéral n’a pas levé le petit doigt pour mettre fin à l’épidémie croissante de violence armée, malgré les demandes d’action des Américains et le soutien massif en faveur de réformes de bon sens comme la vérification universelle des antécédents et l’interdiction des chargeurs à grande capacité. […] La réponse, une fois de plus : le filibuster.

Harry Reid, ancien chef de la majorité au Sénat décédé mardi à l’âge de 82 ans des suites d’un cancer au pancréas, appelant à l’élimination de la règle parlementaire permettant à une minorité de 41 sénateurs de bloquer la plupart des projets de loi dans une tribune publiée en 2019 par le New York Times.

P.S. : L’histoire de Harry Reid semble tirée d’un roman de Charles Dickens. Après le suicide de son père alcoolique, sa mère doit tenter de nourrir ses quatre enfants en se chargeant de la buanderie d’un bordel de son État natal, le Nevada. Harry deviendra boxeur avant de se lancer en politique. Barack Obama lui devra ses plus grandes victoires législatives et peut-être même la présidence. Alors que toutes les grandes pointures démocrates appuient Hillary Clinton, Reid encouragera son jeune collègue en 2006 de briguer la Maison-Blanche en 2008.

P.P.S. : Obama rappelle d’ailleurs l’encouragement de Reid dans un texte qu’il a publié mardi sur Twitter :

P.P.PS. : Derrière ses manières parfois bourrues et brusques (il mettait souvent un terme à ses appels téléphoniques sans saluer ses interlocuteurs), Reid était doué d’une grande empathie, comme plusieurs personnes en ont témoigné depuis l’annonce de son décès, dont une politicienne qu’il a à peine connue :

(Photo Getty Images)

50 réflexions sur “La citation (posthume) du jour

  1. Madalton dit :

    Il n’aurait pas pu y mettre fin quand il était chef de la majorité du sénat?

    1. Louise dit :

      Madalton

      Bonne question.

  2. Louise dit :

    Le filibuster est un frein majeur à l’évolution de ce pays.
    Autrement dit, tout est calculé pour en tirer des avantages politiques au détriment du service à la population.
    Qu’est-ce que les démocrates attendent pour s’en débarrasser ou du moins le limiter ?

    1. Mona dit :

      @Louise 👌
      Question/réponse : N’auraient-ils pas peur d’en avoir besoin à leur tour ?

      1. Louise dit :

        Mona

        Je crois que oui mais à ce compte-là, ils continuent de tourner en rond.

      2. Mona dit :

        @Louise 👍 je ne peux qu’aller dans votre sens. Et c’est bien cette faiblesse morale, idéologique, politique qui me fait rager.

        La gauche française cherchant à se transformer en parti de pouvoir a mené cette même politique, oubliant ses principes, calculant en joueur de billard enfermé dans sa tour d’ivoire transformé en cul-de-basse-fosse de ses ambitions.

      3. Mona
        C’est exactement ce que je crois…

        les démocrates se voient souvent dans l’opposition et ils considèrent les républicains plus radicaux dans leurs projets de loi et donc, se gardent cette option pour freiner les extrémistes républicains…

        les démocrates pensent comme des politiciens de l’opposition…

        les démocrates n’ont pas eu souvent des gouvernements proactifs… ils ont souvent tenté de ménager la chèvre et le chou…

        Les démocrates marquent moins l’imaginaire des gens que les républicains autant en bonnes et mauvaises raisons…

      4. Guy LB dit :

        @Mona > c’est effectivement ce qu’a dit,
        presque dans ces mots (mais en anglais, svp !), un démocrate influent il n’y a pas si longtemps. Son nom m’échappe.

    2. Capitaine B dit :

      Je crois qu’ils attendent d’avoir une vraie majorité.

      Ils ont en ce moment le BBB qu’ils ne peuvent faire passer avec un vote nécessitant 50 voix. Abolir le filibuster n’y changerait rien.

      Et s’il ne peuvent faire passer ce plan, ils n’en passeront pas plus sans le filibuster avant d’avoir 50 voix sans compter celles des deux DINO.

  3. Charlot dit :

    « permettant à une majorité de 41 sénateurs « . 100 – 41 = 59

    Dans ma compréhension des maths, 41 ça s’appelle une minorité. Il me semble, mais je n’y connais rien, qu’une démocratie basée sur la volonté d’une minorité n’est plus une démocratie. Mais, je le répète, je suis un matheux, pas un politicien de la plus grande (!) démocratie au monde…..

    1. Richard Hétu dit :

      Il fallait bien sûr lire « minorité ». Énième preuve du danger d’écrire avant d’avoir pris un café.

      1. Charlot dit :

        Ne vous excusez surtout pas! La politique américaine est tellement tordue que la chose pouvait paraître vraisemblable, surtout pour un incorrigible matheux à l’esprit tordu😉

    2. Louise dit :

      Charlot

      Le filibuster est une règle parlementaire qui permet de retarder l’adoption d’un projet de loi que la minorité ne veut pas.
      Au début, cette règle était appliquée parcimonieusement dans les cas d’extrême nécessité.
      C’est l’abus qui fait que ce pays est rendu ingouvernable.
      Aujourd’hui juste la menace de recourir au filibuster suffit à retarder ou annuler l’adoption d’une loi.

      Il faut faire quelque chose au plus vite. Biden était contre son abolition au début de son mandat mais d’après ce que j’ai lu, je crois qu’il commence à changer d’idée.

      1. Charlot dit :

        Louise

        Merci pour l’explication. Vous parlez de retarder. Mais par quel mécanisme est-il possible d’annuler? Un matheux je vous dis🤔

  4. Dekessey dit :

    Oui sans aucun doute, le filibuster est nuisible, mais il y a aussi le déséquilibre de la représentation sénatoriale. Sauf que c’est plus difficile à remédier…

  5. treblig dit :

    Le filibuster n’apparaît nulle part dans la constitution. C’est plutôt une règle de fonctionnement que s’est donné le sénat et qui peut être abrogée par les sénateurs en tout temps.

    Sauf que ça s’appelle l’option nucléaire. Si, au pouvoir, un parti peut vouloir abolir le filibuster, le parti dans l’opposition lui veut son maintien pour bloquer les projets de lois qui ne font pas son affaire. Et comme le pouvoir alterne entre les 2 partis, ce qui fait votre affaire au pouvoir ne sera pas de votre goût si vous êtes dans l’opposition.

    Alors, avant d’abolir le filibuster, il faut être conscient des impacts.

    1. Louise dit :

      Les démocrates ne sont pas obligés d’abolit le filibuster définitivement.
      Ils peuvent le mettre de côté pour une loi à laquelle ils tiennent particulièrement.
      Si je suis dans l’erreur, corrigez-moi quelqu’un.

      1. Duduche dit :

        @Louise: cela voudrait dire que les Républicains pourraient aussi le faire selon leurs besoins. Autant l’abolir complètement.

        Avoir un moyen de ralentir ou d’annuler l’adoption d’une loi est une bonne chose en autant que le but est de proposer des améliorations réelles et non de faire du blocage partisan. À mon avis, les Républicains font bien plus de blocage pour des raisons partisanes que les Démocrates. (Ou changent carrément les règles du jeu pour en tirer de avantages: ex., refus de nomination de juge à la SCOTUS dans la dernière année d’Obama mais, changement de veste, nomination d’une juge dans les derniers mois de Has Been-45.) C’est ma perception.

      2. Louise dit :

        Duduche

        Pour que cela fonctionne, il faudrait que les élus des deux côtés agissent avec modération ce qui a déjà été le cas.
        Malheureusement on n’en n’est plus là dans un pays aussi polarisé.

  6. Franklin Delano Romanowski dit :

    @Louise « Qu’est-ce que les démocrates attendent pour s’en débarrasser ou du moins le limiter ? »

    C’est justement « grâce » à une réforme du filibuster d’Harry Reid qu’une cour suprême « Trumpiste » de 6 juges conservateurs s’apprête à mettre Roe V Wade au tapis.

  7. Apocalypse dit :

    @treblig – 09:09

    ‘Alors, avant d’abolir le filibuster, il faut être conscient des impacts.’

    Sérieusement? On voit les effets du filibuster sur la politique américaine depuis des années: un pays paralysé. Les démocrates sont au pouvoir et ne peuvent (presque) rien faire.

    Comme nous avons souvent dit sur ce blogue, le filibuster est antidémocratique. La majorité parle et c’est la minorité qui a les … deux(2) mains sur le volant. 🤔

    Abolir le filibuster est un no-brainer!

    1. richard311253 dit :

      Apocalypse, 9h20

      D’accord avec vous.

      C’est le filibuster qui est l’os dans la moulinette politique USA, pas le contraire.

      Que les politiciens américains aient l’habitude du filibuster ne le rend pas légitime et democratique pour autant.

    2. Dans ma vision simpliste, l’abolition du filibuster permettrait aux Démocrates de passer des lois populaires et, quand les Républicains seront au pouvoir (dont les chances seront moins bonnes grâce aux mesures populaires adoptées), ceux-ci pourront passer des lois impopulaires — sauf pour leur base qui sera aussi une minorité.
      Mais mon opinion fait fi du pouvoir des donateurs auprès des deux partis.

  8. treblig dit :

    @ Franklin Delano Romanowski

    Effectivement, le filibuster pour la nomination des juges a été abolis par Harry Reid du temps d’Obama. Mais maintenu pour les autres projets de lois. Sans filibuster, un vote à majorité simple du sénat est requis.

    Ce qui a permis la nomination de 3 juges conservateurs par Donald Trump durant son mandat

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    Le «filibuster» version US, c’est comme le système uninominal à un tour dans les parlements de type britannique, donc ici au Canada. On prétend vouloir l’abolir ou au moins le modifier quand croit qu’il nous dessert mais on change d’idée quand ce même système nous mène au pouvoir. Nous avons deux exemples récents ici même: Trudeau à Ottawa et Legault à Québec, deux partis au pouvoir avec une minorité du vote populaire.
    Pour ma part, je serais en faveur du système à deux tours mais pas du tout en faveur des proportionnelles en tout genre qui permettent à des «particules» de tenir en laisse tout un parlement. Cela a encore moins d’allure que le système uninominal à un tour.

    Quant au système US avec son Collège électoral faisant fi des résultats du vote populaire et tous ses «checks and balance» devenus tout juste bons à empêcher un président honnête de gouverner et laisser un personnage comme Trump faire le jars, c’est le système au complet qu’il faudrait envoyer au recyclage.

    1. Haïku dit :

      jeanfrancoiscouture
      Excellente réflexion ! 👌

    2. Guy LB dit :

      @ jeanfrancoiscouture > exact 👌 !
      Ce n’est plus telle règle ou telle autre qui est à blâmer pour l’immobilisme du système américain. Le problème est beaucoup plus profond et fondamental.

      Les USA ont besoin d’une révolution…

  10. Ceptik dit :

    « Les gens se demandent comment il est possible que les États-Unis ne prennent pas la tête de la lutte contre le changement climatique, alors même que nous nous approchons rapidement d’une transformation catastrophique de notre planète qui causera des ravages irréversibles à des millions d’Américains. La réponse : le filibuster. »

    Le filibuster, oui, mais surtout le déni obscurantiste.
    Ce qui a été créé en sept jours devrait se réparer en quelques heures.
    Adam, à tes outils! Ève, à tes tartes aux pommes!

    1. Haïku dit :

      Ceptik
      Fort bien dit ! 😉👍

  11. _renaud dit :

    « un pays qui donnait autrefois l’exemple au monde en matière de droits de l’homme »

    …tousse, tousse

    1. jeani dit :

      @_renaud

      Il manque un mot à cette phrase pour être vraie: « …en matière de droits de l’homme BLANC »

      1. _renaud dit :

        lol, …effectivement.

  12. chicpourtout dit :

    H.S. Concernant le procès de Ghyslaine Maxwell
    Je suis tombée sur cet article hier par pur hasard sur WorPress après avoir lu celui de M. Hétu. Noter que je suis pas experte dans le domaine de l’espionnage. Cela pourrais expliquer toutefois certains éléments du mystérieux dossier Epstein…
    Puisse mon pressentiment s’avérer faux concernant le fin de ce procès. Mme Maxwell semble «tellement détendue et au-dessus de ses affaires» comme on dit…

    Lien: https://lecridespeuples.fr/2021/12/04/le-proces-de-ghislaine-maxwell-rabatteuse-de-jeffrey-epstein-debute-dans-un-silence-mediatique-assourdissant/

    1. xnicden dit :

      Je suis loin d’être convaincue par cet article…

      Il me semble plausible que les USA aient une certaine tolérance pour les activités du Mossad… Il n’est pas non plus impossible qu’Epstein travaillait pour cet agence ou leur vendait des renseignements. Mais de là à affirmer que cela lui a permis d’échapper à de plus graves accusations, ça prendrait plus de preuves.

      Et même si c’était le cas, Maxwell n’en demeure pas moins accusée de choses très graves et on ne peut pas reprocher à la poursuite d’avoir présenté une preuve peu étoffée. Et si Maxwell avait des renseignements susceptibles de servir de monnaie d’échange, je comprends mal pourquoi elle aurait consenti à jouer à la roulette russe avec un procès devant jury.

      1. chicpourtout dit :

        Bien sûr ces sources et la véracité de cet article restent à confirmer @xnicden
        J’estimais toutefois qu’il était bon de le transmettre. Epstein semblait ne jamais travailler et était d’une richesse inouïe. Comment pouvait-il être aussi oisif? On connaît son obsession quotidienne pour le sexe mais pour le travail…
        De grands mystères restent en suspens. Ghislaine en connaît bien plus qu’elle ne le laisse paraître. Cet homme détenait des preuves accablantes sur bon nombre de personnes à leur insu.
        Tout un dossier que celui de ce scandale Epstein-Maxwell…. 🧐

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        Epstein, Maxwell, Trump et un certain prince, voilà ce qu’on peut appeler un quatuor de «médiocres avec flamboyance». (Tristan Garcia, La Vie intense. Une obsession moderne)

  13. Haïku dit :

    RE: Filibuster…..
    ——-
    « Émettre une obstruction à la franchise devant une injustice
    c’est laisser la lâcheté et l’hypocrisie vous contaminer. »
    (S. Boel).

  14. Mouski dit :

    Jamais les USA n’évolueront tant que cette manœuvre existera. Ce pays est sur le chemin de l’éclatement et c’est possiblement à ce moment qu’ils vont se réveiller. Mais il va être trop tard.

  15. Apocalypse dit :

    @Richard Desrochers – 09:50

    ‘… ceux-ci pourront passer des lois impopulaires’

    Quelles lois impopulaires? Les républicains ne font rien pour leurs partisans qui votent pour eux comme des moutons.

    Quelles lois Donald Trump a-t-il passées pour aider tous les partisans républicains? 🤔

    L’abolition du filibuster permettrait aux démocrates de passer des mesures, des lois qui pour le bénéfice de la majorité, incluant bon nombre de partisans républicains. On l’a d’ailleurs vu avec le plan ‘Build Back Better’ dont plusieurs éléments avaient le soutien d’une majorité de partisans républicains.

    Et une fois passé des mesures populaires, bonne chance aux républicains – qui reprendraient le pouvoir – de les abolir, ils se tireraient dans le pied auprès de leurs partisans.

    1. xnicden dit :

      « Et une fois passé des mesures populaires, bonne chance aux républicains – qui reprendraient le pouvoir – de les abolir, ils se tireraient dans le pied auprès de leurs partisans. »

      J’étais de ce point de vue totalement jusqu’à tout récemnent.

      Mais je me questionne depuis l’épisode de l’insurrection ratée en voyant comment une bonne campagne de désinformation a fait en sorte qu’un nombre significatif de républicains sont maintenant convaincus que M. Biden n’est pas un président légitime.

      Il me semble que c’est un signe que les élus républicains ne se gêneront plus pour endosser en masse des campagnes de dénigrement hautement mensongères contre des lois objectivement sensées et justes.

      Ceci ne veut pas dire de ne rien faire mais d’être bien conscient que toutes ces lois passeront dans le tordeur de de campagnes de désinformation intensives. Et au final, le lobby des armes, par exemple, pourrait bien convaincre les américains que la vérification des antécédents ne sert qu’à empêcher les pères de tous les Springfield-Somewhere de léguer leurs armes de chasse à leurs enfants.

      1. Louise dit :

        xnicden

        Moi aussi je me questionne depuis l’épisode de l’insurrection.
        La première condition pour qu’une démocratie fonctionne, c’est de reconnaître la légitimité du gouvernement élu, non seulement du président mais aussi de la majorité à la Chambre et au Sénat.
        Ce qui n’est pas le cas actuellement de la part de Trump et de ses supporters.
        C’est pourquoi les prochaines élections vont être si importantes.

      2. Ziggy9361 dit :

        Comme toujours la guerrière xnicden à parfaitement raison et j’ajoute qu’il est difficile voir impossible
        d’opposer la franchise et l’honnêteté au mensonge et à la fourberie,mais il faut continuer à dénoncer et
        de mettre de l’avant ses politiques de réparations les bienfait sauront convaincre les plus endurcis.

      3. Guy LB dit :

        @ xnicden > 👌👍👍

    2. @apocalypse
      Je pensais aux diminutions d’impôt accordées aux plus riches, et vendues sous le mensonge du « trickle down », et à d’éventuelles lois pour restreindre le vote, qui ne sont pour le moment qu’au niveau des états, mais pourraient très bien faire l’objet de lois au Congrès, sans compter ce qui pourrait advenir de Roe vs Wade, ou de lois pour restreindre, sinon réprimer, l’immigration, restreindre l’éducation ou la liberté d’expression…. Avec ce « nouveau » parti républicain, on ne peut plus s’attendre à simplement la passivité ou l’obstruction, mais à la restriction pro-active des droits.. Et abolir des lois populaires votées par les Démocrates ne sera pas une mesure populaire, sauf si les Républicains contrôlent totalement le message.

  16. Louise dit :

    Le filibuster va fonctionner aussi longtemps que l’opinion publique ne réagira pas.

    Si les citoyens ne réagissent pas massivement aux abus de leurs élus, ils vont se rendre compte trop tard que leur pays n’est plus la grande démocratie qu’elle a déjà été.

    1. Louise

      Malheureusement les citoyens peinent ; simplement aller voter…
      c’est comme s’attaquer aux changements climatiques, les gens vont simplement marcher ….

      ils considèrent avoir fait leur « part » et estiment que ce sont aux « autres » de faire la suite..

      Jamais on ne verra des pressions citoyennes contre le filibuster…

      La dérive des USA est comme la mouvance des plaques tectoniques… une fois que l’erre d’aller est pris, ça ne peut qu’aller dans ce sens… jusqu’à la rupture ou l’émergence de montagnes….
      ce qui prend souvent des décennies et des décennies, pour une civilisation on s’entend…

      Pouvons-nous faire un lien entre ce déclin américain et les autres Grandes sociétés qui ont disparu…. difficile à affirmer …. surtout que les USA ont eu leur envol qu’après la Grande Guerre… ce qui est relativement court pour amorcer un déclin….

      D’ailleurs ce qu’on pourrait voir comme un déclin, est sans doute, pour les capitalistes purs et durs une poursuite vers leur idéal… Une démonstration de leur puissance, de leur raison d’être…

      Le filibuster fait partie des meubles aux USA… les 2 partis râlent contre cette procédure qui les sert bien quand ils en ont besoin, cependant…

      De toute façon, concrètement, le problème est ailleurs… il faudrait pas mal moins de partisanerie et de lobbys et un peu plus de sens commun et une recherche de faire avancer tout le troupeau en même temps….

      peut importe les barrières et les procédés, quand les extrémistes poussent, il faut plus que des procédures… il faut une vision….

  17. Gilles Morissette dit :

    Hs

    J’ai reçu ma troisième dose ce matin. J’ai reçu, cette fois-ci, le Moderna alors que les deux premières doses étaient le Pfizer.

    Pas grave. Il paraît que c’est même mieux et plus efficace.

    Donc, j’ai contribué, modestement, à enrichir les multinationales pharmaceutiques tout en recevant une nouvelle version de la « puce de Bill Gates ». (sarcasme !!!)

    Il paraît, selon les conspirationnistes et nos experts auto-proclamés en épidémiologie » qu’elle est encore plus efficace que la version antérieure (sarcasme !!!)

    J’ai été vacciné ce matin par un dentise à la retraite (Dr. Grenier) qui a décidé de venir donner un coup de main et faire sa part dans cet exercice de vaccination qui est devenu, tenant compte de la situation catastrophique que nous traversons, une urgence nationale.

    J’ai fait la connaissance d’une homme généreux qui, à l’instar de plusieurs professionnels de la santé à la retraite, a quitté son confort afin de venir en aide à son prochain.

    Merci à tous ces gens pour leur solidarité, leur dévouement, leur esprit d’entraide.

    En terminant, chronique percutante de Patrick Lagacé sur la décision du gouvernement de permettre à des travailleurs de la santé testé positif mais asymptomatiques, de travailler, sous certaines conditions, auprès de patients infectés.

    Il se questionne sur l’attitude plutôt « étrange » de certaines organisations syndicales.

    À lire absolument.

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2021-12-29/les-syndicats-savent-ils-que-la-grange-est-en-feu.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    1. Louise dit :

      Gilles Morissette

      Excellent article de Patrick Lagacé. Je suis tout à fait d’accord que le dr. Arruda a fait son temps comme le soulignait aussi Josée Legault ce matin dans Le Journal de Montréal.
      Il devrait être remplacé par la dre. Joanne Liu une spécialiste mondiale du combat contre les épidémies.
      Elle aurait dû être nommée à ce poste depuis le début. parce qu’elle a beaucoup d’expérience sur le terrain. Elle est de chez-nous et on la met de côté. Je ne comprend pas.
      Ou plutôt je comprend qu’elle est directe, elle dit la vérité et ça risque de blesser l’ego de certains.

  18. richard311253 dit :

    Le chat, 11h30

    Voilà que vous touchez une corde sensible chez moi. Vous écrivez

    « Pouvons-nous faire un lien entre ce déclin américain et les autres Grandes sociétés qui ont disparu…. difficile à affirmer …. »

    J’ai écrit récemment que la société USA est une société avancée, je persiste dans cette voie.

    Il serait hasardeux de soutenir qu’une société avancée est une société sans problème.

    Les problèmes sociaux de la société USA ne sont ils pas le résultat de la modernité? D’une société qui, comme vous le dites, a grandi rapidement. J’ajouterais avec une insouciance toute adolescente.

    Est-ce que toutes les grandes sociétés disparues ont été plus loin socialement que les USA?

    J’avancerai que c’est le défi à relever et qui n’a jamais été gagné par aucune de ces sociétés.

    Ma réflexion est rendue là!

  19. Guy LB dit :

    @ jeani > 👏👏👏
    excellente mise au point , jeani.

    J’écoutais récemment un court reportage rappelant la montée au pouvoir fulgurante de Patrice Lumumba au Congo Kinshasa à la fin des années soixante, et son démontage tout aussi fulgurant par les intérêts blancs (américains, belges, allemands, italiens et anglais), coordonné par la CIA américaine. Son histoire tragique illustre comme nulle autre (surtout parce qu’elle est documentée par une abondance d’images d’archives) le point que vous soulignez.

    Ce n’est pas tomber dans le racisme inversé que d’apporter la précision qu’ajoute votre commentaire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :