Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Benjamin Nétanyahou est probablement le dirigeant étranger qui avait noué avec Donald Trump les liens les plus étroits durant les quatre années de ce dernier à la Maison-Blanche. Cela explique peut-être le sentiment de trahison ressenti par l’ancien président américain lorsque l’ancien premier ministre israélien a reconnu la victoire de Joe Biden après l’élection présidentielle de 2020.

Et ce sentiment de trahison ne semble pas avoir diminué d’intensité, à en juger par le mot vulgaire utilisé par Donald Trump à propos de Bibi lors d’une entrevue accordée à un journaliste du site Axios en poste à Tel Aviv. « Je ne lui ai pas parlé depuis. Fuck him », a déclaré Trump à Barak Ravid, qui interviewé le mauvais perdant de Mar-a-Lago à deux reprises pour un livre intitulé Trump Peace : The Abraham Accords and the Reshaping of the Middle East.

Trump lui a aussi dit : « La première personne qui a félicité [Biden] a été Bibi Nétanyahou, l’homme pour lequel j’ai fait plus que toute autre personne avec laquelle j’ai traité. … Bibi aurait pu rester tranquille. Il a fait une terrible erreur. »

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que Bibi n’a pas été le premier dirigeant étranger à féliciter Biden. N’empêche, Trump ne lui a pas pardonné son manque de « loyauté ».

« J’aimais bien Bibi. J’aime toujours Bibi. Mais j’aime aussi la loyauté. La première personne à féliciter Biden a été Bibi. Et non seulement il l’a félicité, mais il l’a fait par vidéo », s’est-il plaint à Ravid.

Lors d’une de ses entrevues à Ravid, Trump a affirmé que le président russe Vladimir Poutine et son homologue brésilien Jair Bolsonaro avaient attendu le plus longtemps possible pour contacter Biden parce que ceux-ci « sentaient que l’élection avait été truquée ».

(Photo Getty Images)



57 réflexions sur “Le gros mot de Trump à propos de Nétanyahou

  1. Maximilien dit :

    LOL.

    « Mais j’aime aussi la loyauté »

    HAhahahahaha!!!

    1. gigido66 dit :

      Ce qu’il aime, c’est pas la loyauté, c’est la soumission absolue!

      1. gl000001 dit :

        Lécher le dessous de sa botte pendant qu’elle t’écrase la face. Dire merci et en redemander !!

      2. lanaudoise dit :

        Loyauté à sens unique.

      3. Mona dit :

        @gigido66 👏

  2. monsieur8 dit :

    « J’aimais bien Bibi. J’aime toujours Bibi »

    Ici, bibi a le sens de «moi», bien entendu…

    1. Mona dit :

      @monsieur8 👍 touché …psychiatriquement parlant !

    2. Jean Létourneau dit :

      @monsieur8

      Dans la foulée des dictons populaires,
      il y a eu « Gosse corvette, tite quéquette »,
      puis « Tite mini, gros zizi » et maintenant:

      « ‘Tites mains, gros bibi » ou bien « manus parvas, magnus ego » si j’en perds pas mon latin…

  3. Mona dit :

    Pathétique cet infantilisme mafioso !
    Et le pire c’est que ça lui apporte des groupies… et des dons.

    Une partie des zamericains est vraiment en dessous du seuil reconnu comme normal par l’académie de médecine 😉😂

    1. Mona dit :

      La Bible et le veau d’or réconciliés 😉

    2. gigido66 dit :

      Je continue à penser que les casquettes MAGA d’apparence inoffensive ont une puce intégrée qui lave les cerveaux en faveur de « la chose » 🤔

      1. Haïku dit :

        gigido66
        Hypothèse vraisemblable. 😉

      2. Helene dit :

        À gigido66
        Belle trouvaille, j’aime bien !

  4. Toile dit :

    Des gros mots sales venant de sa bouche ? Hein! Ça se peut pas. Ai pas hâte de voir les documents que la cour le contraint de transmettre. Ca va être plein des bip bip et de hachures.

    Il traduit assez bien sinon fidèlement sa pathologie. Narcisse se sent trahit. Une conviction intime ce sentiment. En réaction, on éjecte l’intrus. Il est désormais dans un autre clan, un clan foncièrement mauvais. Et contrairement aux enfants de 5 ans, aucune chance qu’il redevienne son ami.

  5. MarcB dit :

    Tab…k de gros bébé! Il y a des enfants de 3 ans plus mature que lui.

    Non seulement il n’est pas capable d’admettre une évidence: il a perdu l’élection de 2020 et il n’y a pas eu de fraude possible qui pourrait avoir changé ce résultat, mais en plus il s’acharne plus ses alliés (Bibi, Meadows) quand ces derneirs révèlent une *vérité*. Par contre, ses opposants (Trudeau, Macron, Merkel, etc…) qui ont félicité Biden, pas un gros mot…

    Moi personellement, ça ne me donnerait vraiment pas le gout de me retrouver dans le camps de Trump. Je serais à un mot de me faire « blaster ». Un autre exemple pourquoi les gens Adultes l’évitent comme la peste et ils se retrouvent avec des hurluberlus comme Rudy, Powell, Gaetz, MTG, Boebert comme supporteurs…

  6. Duduche dit :

    Serait-ce l’affiche de « Les Dumb Brothers à la Maison Jaune Pisseux », un vaudeville dystopique?

  7. marie4poches4 dit :

    Pôvre ti-pit, personne ne lui apporte la reconnaissance qu’il croit avoir droit. Alors il se venge, encore…

    “Bibi is Bibi. Bibi did not want to make peace. Never did.”

    Also in the interview, Trump expressed his disappointment with the some 20% of Israelis who, according to polling, didn’t prefer him over Biden in 2020.

    “Who are those 20 percent who do not support me in Israel? They are ungrateful and they are bad people,” he said.

    “No one did more than me for Bibi,” he said. “Money too. We gave them a lot of money and gave them soldiers. We did everything. »

    1. lanaudoise dit :

      Un suprémaciste blanc, c’est pas un peu beaucoup toujours antisémite? Comme homophobe, misogyne et raciste? Une sorte de prêt à manger intellectuel.

  8. anizev dit :

    Un gros bébé. Manque de maturité.
    Si jamais un ou des juges de la cour suprême émettent un jugement défavorable envers lui, on peut s’attendre à ce qu’il ressorte la phrase « manque de loyauté » comme si les juges lui étaient redevables.

    1. lanaudoise dit :

      Aïe, il en a nommé trois! Respect.

    2. Igreck dit :

      Vous croyez vraiment qu’un adulescent braillard comme Kakavanaugh et une mangeuse de balustre comme ACB auraient pu être nommés à la SCOTUS par un président équilibré❓Oui, Brett et Amy doivent leur position au GrosSansDessein❗️

  9. Toile dit :

    Une chance pour Bibi ( vraiment ?), il est hors d’atteinte de la colère de Zeus, roi soleil de la galaxie comme tout à chacun de normal le sait. Aucune chance avec le Mossad même s’il n’est plus premier ministre. Quel être pathologique toxique, pire qu’une plaie d’Egypte.

  10. Bidulen dit :

    Mafia, loyauté, parrain… TRump enterprise and family.

    1. karma278 dit :

      Mafia, loyauté, parrain, camera, TV.

      « There, I aced it! Can Biden do the same? »

      1. Haïku dit :

        😂🤣 !!!

  11. Magellan dit :

    Les caids de la mafia aiment bien la loyauté eux aussi. Il lui reste toujours son ami Kim Jong-un.

  12. probert dit :

    Je comprend pas que quelqu’un (collaborateur, conseiller, chef de cabinet…) veuille encore être au service d’une personne qui montre régulièrement qu’il n’a aucune considération pour ceux et celles qui l’on déjà aidé.

  13. Louise dit :

    « Bibi aurait pu rester tranquille. Il a fait une terrible erreur. »

    Une terrible erreur et pour ça il envoie ch…..son ancien ami. Toujours fidèle à lui-même le sale gars.
    « J’aime bien Bibi » Qu’est-ce que ce serait s’il ne l’aimait pas ?

  14. Mona dit :

    Le cadeau de Noël du gros bébé ?
    “le prochain coup d’État  » (The Atlantic)

    “Le 6 janvier n’était qu’un entraînement”, titre le prestigieux mensuel The Atlantic en couverture de son numéro de janvier-février. Une référence à l’invasion du Capitole à Washington, le 6 janvier 2021, par des partisans du président Donald Trump, défait par Joe Biden lors de l’élection de novembre 2020.
    Le magazine publie un article fleuve, mis en ligne sous le titre : “Le prochain coup d’État de Trump a déjà commencé.” Son auteur, le journaliste Barton Gellman, avait déjà signé, avant le scrutin de 2020, un article alertant sur le risque d’un événement “tout à fait hors norme”. Cet événement extraordinaire a bien eu lieu et “le système [politique] a tenu, mais de peu”, écrit le directeur de la rédaction, Jeffrey Golberg.

    L’investiture du président Biden n’a en rien atténué la menace, comme beaucoup l’espéraient. Aujourd’hui, poursuit le directeur du magazine, “nous sommes proches – plus proches que la plupart d’entre nous n’auraient jamais cru – de perdre non seulement notre démocratie mais ce qu’il nous reste d’une compréhension partagée de la réalité”.

    “Ils agissent déjà”

    Au sens étroit, explique Barton Gellman, “la prochaine tentative de renverser le résultat d’une élection nationale ne sera peut-être pas un coup d’État. Elle dépendra plus de la subversion que de la violence, même si les deux auront leur part. Si le complot réussit, les voix des électeurs américains ne décideront pas du président en 2024. Des milliers de votes seront écartés, voire des millions […]. Le perdant sera reconnu comme le président élu”. Et le journaliste met en garde :

    La perspective de cet effondrement de la démocratie n’est pas lointaine. Des personnes décidées à le faire advenir sont en train de s’en donner les moyens. S’ils en ont l’occasion, ils passeront à l’acte. Ils agissent déjà.”

    Dans ce très long article, The Atlantic décrit les efforts des élus du Parti républicain pour se mettre en position de “voler l’élection”. Certains ont entrepris de contrôler le processus de certification des résultats. Des responsables qui se sont opposés aux demandes de Donald Trump après l’élection de novembre 2020 sont chassés de leurs fonctions, remplacés par des personnes plus dociles. L’équipe de juristes de l’ancien président est aussi en train de mettre au point un argument qui permettrait – avec l’aval de la Cour suprême, à majorité conservatrice – aux parlementaires d’un État d’annuler le choix des électeurs. »

    1. Haïku dit :

      @Mona
      Merci pour le synopsis. 👌
      C’est très intéressant !

      1. Igreck dit :

        Et surtout très inquiétant❗️☹️

    2. lanaudoise dit :

      Bon exposé de ce que nous craignons. La Loyauté de la Chose ne va pas à la Constitution de son pays, ni à l’idéal de démocratie vers laquelle elle tendait, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce qu’on est loin du Siècle des Lumières. Que renie d’ailleurs le protodictateur Zemmour. Tous de la même eau.

      1. Mona dit :

        @lanaudoise 👍 oh que oui.
        Hier j’ai regardé (très exceptionnellement) une émission sur France 2 : Zemmour face à Lemaire, Ministre de l’économie des finances, qui a été excellent et a littéralement écrasé et démolit les arguments fallacieux de son interlocuteur.
        Résultat d’audimat : 42 % en faveur de Zemmour.
        Atterrant et inquiétant.
        En ce moment j’ai trouvé une porte de sortie : je travaille sur Alexis de Tocqueville, relit Montesquieu et Raymond Aron : de l’oxygène.😉

  15. Toile dit :

    Angela Merkel s’attelle à ses mémoires politiques après son départ. Gageons qu’il n’y aura pas de gros mots et que l’écrit sera fidèle à la réalité.
    Juste son expression en disait long quand la bête prétendait avoir du sang allemand.
    *https://youtu.be/NPoxtvPLXl8

    1. MarcB dit :

      LOL! Non seulement l’expression de Merkel est révélatrice de sa pensée, la manière de s’exprimer de Trump est risible:
      « I’ve got German in my blood »

      On devrait écrire un livre avec toutes ses citations farfelues ou mal exprimées.

      1. gl000001 dit :

        Il voulait plutôt dire « I’ve got germs in my blood ».
        J’ajouterais : « And I’m using Clorox to kill them » 😉

    2. lanaudoise dit :

      Juste quand cela faisait son affaire. Parce qu’avant, il se prétendait ses origines suédoises.

    3. Helene dit :

      À Mona
      Comment se fait-il que 42% des français et françaises n’arrivent pas à adhérer à un discours cohérent basé sur des faits, et préférer le populisme de bas niveau ? Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe sur la planète terre !

  16. Gina dit :

    Vulgaire personnage ,toujours il le restera.

  17. richard311253 dit :

    J’ai lu ça hier, sais pas où!

    « en 2016, lors des élections qui ont mené le futur perdant de 2020 comme président, un psychopathe avéré, fallait-il qu’une bonne partie de la population soit écoeurée à ce point. »

    Faut pas oublier que la caste politique USA est responsable de la situation qui met en péril la démocratie du pays.

    Autre constat de ma part, le perdant de 2020 est là. Il est là avec toute sa bassesse humaine, aime ça aime pas ça.

    Bassesse humaine qui va bien avec le thème de cette discussion. Le problème est que le perdant de 2020 est le leader d’un large pan de la population et d’un parti politique puissant.

    Son héritage aura été de mettre au jour les magouilles politiques, tous partis politiques confondus et de prouver que le mensonge est une arme politique terriblement efficace.

    Je demeure toujours étonné par ce dernier constat, la pauvreté intellectuelle de certains leaders politiques, ceux là même qui dirigent, par leur gestion, leurs décisions , la destinée de nos sociétés. Troublant!

    Avons-nous sous les yeux le résultat pernicieux de l’état providence, qui semble déresponsabiliser la population de ces sociétés?

    Il a été régulièrement écrit, ici et ailleurs, si tu ne t’occupes pas de politique, la politique va s’occuper de toi.

    Pour réflexion!

  18. Le Champ dit :

    Le plus effrayant , l’appréciation de Trump envers ses deux buddys Frite Sauce ( ne mérite pas le meme nom que notre fabuleux plat local) Bolashit.

    Malheureusement tout est place pour un retour de leur brolove d’ici deux ans…

  19. Alexander dit :

    Le Parrain n’était qu’une pâle imitation de DT finalement. Sois loyal ou (f…) him.

    Moi qui trouvait que Bibi avait de véritables atomes crochus avec Trump, me voilà déçu de son manque de loyauté.

    Il faudra bien analyser le cerveau de DT post mortem pour bien comprendre le méfonctionnement de ses neurones.

    Finalement, le don de sa caboche sera le legs ultime à la science pour celui qui a toujours pourfendu ladite science.

    1. gigido66 dit :

      Le plus tôt sera le mieux pour le bien de l’humanité et la planète toute entière!

    2. Ils ont des atome crochu.
      Deux crosseur imbus d’eux-même qui demande une soumission total en leur petite personne.

      Sauf que Bibi avec leur gouvernement de coalition minoritaire est plus habitué a mettre de l’eau dans son vin pour se garder au pouvoir.

      Tandis que l’abominable, c’est une fuite en avant, continuellement dénié tout ce qui contredit la réalité alternative qu’il c’est construite.
      et l’abominable ne fait pas juste mentir par réflex, tout ce qui c’est passé entre les élections et le 6 janvier est une trame planifié.

      Depuis le tout début même avant les election, il dit que les election son trucqué et qu’il rejetteras une défaite.
      Depuis longtemps que cE’st déjà régler dans ca tête, Bannon a l’appuis, qu’il utiliseras les election trucqué pour se garder au pouvoir. Même si il doit les inventé c’est trucquage!

  20. Aube 2005 dit :

    Quand deux t-du-c. se disent des amis, ils mentent tous les deux.
    Bibi est poursuivi pour corruption comme Trumpet devra(espérons le) répondre de sa gouvernance et de sa tentative de renverser le gouvernement par la force le 6 janvier.
    En autant que je suis concerné, ce sont deux psychopathes.
    Israel est soutenu par l’oncle sam depuis des lunes et les états-uniens se foutent carrément du sort réservé aux palestiniens depuis que les britishs et les amerloques ont attribué des terres aux juifs.
    Et on s’offusque des Ouighours en Chine.

    1. lanaudoise dit :

      L’un n’excuse pas l’autre. D’ailleurs, un temps, Trump se fichait bien des Ouïgours, buvant les paroles du président de la Chine.

  21. Loufaf dit :

    Le gros fêlé a toujours agit en mafioso, bien avant de se lancer en politique. On laisse les sales besognes aux bons soldats qui obéissent aveuglément aux ordres et on appelle ça, la loyauté.

    Il l’ a dit lui- même, c’ est facile de diriger un pays, c’ est comme gérer une business. On a vu les résultats après 4 années d’ incompétence.
    En bon gourou ( admettons -le) il a toujours su s’ entourer de lèches bottes prêts à prendre tous les coups pour lui, et ça continue.

    Tout à fait écoeurant et qui n’ augure rien de bon pour l’ avenir….

  22. jeani dit :

    La référence que l’imbécile fait à Poutine et Bolsonaro qui ont attendu longtemps avant de féliciter Biden dit tout.

    Il aurait pu ajouter ti-kim et autres dictateurs de ce monde. Trop centré sur sa petite personne pour se rendre compte qui a ouvert sa grande trappe pour radoter une autre bêtise.

    Le best ever de la connerie.

  23. Gilles Morissette dit :

    L’enfant-roi fait sa petite « crise du bacon ».

    Rien de nouveau là-dessus. C’est sa façon de se comporter face à quelque chose qui le contrarie.

    Typique des personnalités narcissiques. Ils ont besoin d’être admirés.

    LA CHOSE sait très bien qu’il se trouvera toujours des « lèches-culs », des adorateurs pour le vénérer

    Sa nièce, Mary Trump a bien décrit le phénomène dans son livre « Too much and never enough » (2020).

    Il se sert des autres dans la mesure où ils lui sont utiles.

    Lorsqu’ils ne le sont plus, ils les larguent comme une vieille paire de « bobettes ».

    GROS LOSER !!

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    “Les états n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts.”― Charles de Gaulle.

    Et certains chefs d’État appliquent à la lettre cette affirmation du Général. Conséquemment, «Bibi» qui veille aux intérêts de son État ne peut se passer de l’appui américain, qu’il y ait au pouvoir quelqu’un qui prétend être un homme d’État (Trump) ou un homme se comportant vraiment en homme d’État (Joe Biden). Ceci expliquant cela, tout le monde sauf un individu comme Donald Trump, comprend la décision de Netanyahou de communiquer au plus tôt avec le nouveau président US.

    1. Benton Fraser dit :

      La vision Trump est celle-ci:
      Les intérêt de Trump passe avant les intérêt de l’état!

      On parle du type qui n’a aucun problème a brûler la Constitution américain, la démocratie et même le pays pour sauver sa petite personne…

  25. _cameleon_ dit :

    Quand deux trous-duc se rencontrent ça donne quoi ?

    Un carré de trou-duc (ou un trou-duc au carré, c’est selon).

    1. Haïku dit :

      Délicieux ! 😂👌

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @_caméléon_ Vous m’avez rappelé quelque chose avec votre question.

      Le prénom Léon lu à l’envers ça donne Noël. Il y en a qui ont moins de chance avec leur prénom, hein Luc? 🙂

      1. kelvinator dit :

        De répondre Luc :
        « À révéler mon nom, mon nom relèvera »

  26. Benton Fraser dit :

    Je regarde la photo et je vois la cloche et l’idiot…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :