Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le magazine Rolling Stone, qui n’est pas reconnu pour ses exclusivités en matière politique, vient peut-être de publier la plus importante de l’année. Le mot peut-être est important ici, car l’histoire comporte des zones d’ombre. On y apprend notamment que le représentant républicain d’Arizona Paul Gosar aurait encouragé à plusieurs reprises des organisateurs de manifestations pro-Trump à planifier des rassemblements à Washington le 6 janvier dernier en les assurant que Donald Trump leur donnerait la grâce présidentielle.

Le Rolling Stone dit tenir cette information de deux organisateurs anonymes qui ont décidé de coopérer avec la commission spéciale de la Chambre des représentants chargée d’enquêter sur l’assaut du Capitole par des partisans de Donald Trump. Ces deux sources affirment avoir été en contact avec de nombreux représentants républicains et une intermédiaire de la Maison-Blanche alors qu’elles participaient à la planification et à l’organisation de rassemblements pour contester l’élection présidentielle de 2020.

Outre Gosar, Marjorie Taylor Greene (Géorgie), Lauren Boebert (Colorado), Mo Brooks (Alabama), Madison Cawthorn (Caroline du Nord), Andy Biggs (Arizona) et Louie Gohmert (Texas) figurent parmi les représentants mentionnés par les sources. Katrina Pierson, qui a travaillé au sein des deux campagnes présidentielles de Donald Trump, aurait servi d’intermédiaire entre les organisateurs et la Maison-Blanche. Les sources de Rolling Stone affirment que le chef de cabinet de la Maison-Blanche Mark Meadows était au courant de leur rôle dans l’organisation des rassemblements du 6 janvier.

L’un de ces rassemblements, intitulé « Wild Protest », s’est déroulé près du Capitole. Il a suscité des inquiétudes en raison de son potentiel de violence. Son organisateur principal, Ali Alexander, avait déjà été vu en compagnie de membres de groupes d’extrême droite lors de manifestations précédentes. Il a déjà déclaré que Gosar, Biggs et Brooks l’avaient aidé à organiser le « Wild Protest » du 6 janvier. Les sources du Rolling Stone affirment avoir tenté en vain d’obtenir l’annulation de cette manifestation qui a eu lieu en même temps que le principal rassemblement du 6 janvier tenu non loin de la Maison-Blanche.

Les sources du Rolling Stone disent aujourd’hui vouloir collaborer avec la commission d’enquête du Congrès parce qu’elles ont l’impression d’avoir été exploitées par Donald Trump et son entourage. Elles ne s’attendaient pas à ce que le président demande à ses partisans de marcher vers le Capitole. Et encore moins que ceux-ci prennent le Capitole d’assaut.

Rolling Stone précise que la garantie d’une grâce présidentielle offerte par Gosar aux organisateurs concernait un « événement non lié » au 6-Janvier. Il est entendu que Gosar a pu faire miroiter cette grâce sans même en parler à la Maison-Blanche ou à Donald Trump.

(Photo AFP/Getty Images)

38 réflexions sur “Trump a-t-il promis de gracier des organisateurs des rassemblements du 6 janvier?

  1. MarcB dit :

    Comme tout bon mafioso, don Donald n’aura jamais dit clairement qu’ils allaient les gracier. Il aura probablement dit quelque chose du genre « je serais bigly reconnaissant envers ces patriotes, wonderful people ». Ses complices MT Greene, Boebert, etc, auront répété en embellissant.

    A mon avis, il y a peu de chances que ça remonte jusqu’à Trump. De toute façon, à moins d’enregistrement, ses complices nieront et mentiront. C’est pas comme si MT Greene, Boebert, ou Cawthorn soient des modèles d’intégrité.

    1. marylap dit :

      C’est peut-être pas des modèles d’intégrité, mais c’est des gros peureux. Ils vont tout faire pour rejeter le blâme sur quelqu’un d’autre pour sauver leur peau. Et comme Trump ne peut plus les pardonner, il ne sera pas utile pour eux.

      1. MarcB dit :

        Bon point, il sont peureux. Mais sans preuve matérielle, ce sera leur parole contre celle de leur accusateur. Et pas certain que ces représentants iront témoigner sous serment.
        On verra, et j’espère que j’ai tort!

    2. Dekessey dit :

      « … à moins d’enregistrement… »
      Voilà la clé. Tout le reste n’est que du blabla.

  2. NStrider dit :

    En complément.
    L’historienne Heather Cox Richardson identifié dans son billet du jour qui serait peut-être ces deux sources.

    « L’histoire dit que les deux sources qui parlent au comité du 6 janvier de la planification des rassemblements de janvier à Washington, D.C., ont également parlé à Rolling Stone. Ils disent avoir travaillé avec des législateurs du Congrès et des responsables de la Maison Blanche pour planifier des rassemblements à Washington, D.C., et dans tout le pays. Ils nient avoir eu l’intention de prendre d’assaut le Capitole et de laisser entendre qu’ils se sont habitués, ce qui indique que les sources proviennent de Women for America First, l’organisation qui a parrainé une tournée en bus et des rassemblements à travers le pays avant de se rendre à Washington le 6 janvier. »

    *** https://heathercoxrichardson.substack.com/p/october-24-2021

    1. NStrider dit :

      « Ils auraient nommé les représentants Marjorie Taylor Greene (R-GA), Paul Gosar (R-AZ), Lauren Boebert (R-CO), Mo Brooks (R-AL), Madison Cawthorn (R-NC), Andy Biggs (R- AZ) et Louie Gohmert (R-TX), en tant que personnes avec lesquelles ils ont planifié. Ils affirment également que Gosar leur a promis une grâce présidentielle générale, bien qu’ils ne disent pas pourquoi.

      De l’équipe de la Maison Blanche, ils ont identifié spécifiquement le chef d’état-major de l’époque, Mark Meadows. « Meadows était à 100% informé de ce qui se passait », a déclaré l’une des sources. »

  3. Ceptik dit :

    Il semble cependant qu’à Fripouilletown, USA, ça se met à ruisseler vers l’amont.

  4. Haïku dit :

    « Le plus dur pour les hommes politiques, c’est d’avoir la mémoire qu’il faut
    pour se souvenir de ce qu’il ne faut pas dire. »(Coluche)

  5. probert dit :

    Comment est-il possible de croire qu’un événement comme celui du 6 janvier n’est pas appelé à se reproduire ? Ça me semble inévitable malheureusement.

    1. Guy Pelletier dit :

      @probert

      Peu de chance que ça se reproduise puisque les conspirateurs qui ont fomenter cette « rébellion » et tentative de coup d’état travaillent très fort pour prendre le pouvoir en 2024 et parti comme c’est parti ils ont toutes les chances de réussir leur pari de prendre et s’accaparer le pouvoir cela à cause de l’indifférence de trop d’Américains qui auraient dus êtres dans les rues pour EXIGER que les responsables de cette attaque contre le Pentagone contre l’institution qu’est le gouvernement des États-Unis soient traduits devant un tribunal pour trahison envers les USA.

  6. treblig dit :

    Ce qui sera utile pour cette commission du 6 janvier sera de connaître les tenants et les aboutissants des complots des partisans de Trump avant l’insurrection. Loin d’être une anecdote, cette conspiration a été menée par des républicains inféodés à Trump et souhaitant renverser, d’une manière ou d’une autre, le gouvernement de Biden.

    Trump est un être médiocre qui, heureusement, a fait foiré sa propre tentative de coup d’état.

  7. Louise dit :

    treblig

    « Trump est un être médiocre…… »

    Hitler aussi était un être médiocre avec une personnalité limite (border line) et pourtant il a réussi à convaincre des millions de personnes à le suivre dans sa folie destructrice.
    Aussi longtemps que Trump et ses principaux acolytes ne seront pas poursuivis et punis pour leur sédition, ils vont rester un danger pour la démocratie et pour la paix dans le pays et à l’étranger.
    La seule force de Trump c’est l’immense foule qui est derrière lui et qui le suit aveuglément.
    Sinon il ne serait rien.

    1. Haïku dit :

      @Louise
      Bon retour.
      C’est toujours un plaisir de vous lire ! 👌

  8. Loufaf dit :

    L’ assaut du Capitole était appuyé par des représentants républicains , de vrais traîtres à leur patrie. Et aujourd’hui , ces mêmes représentants siègent comme si rien ne c’ était passé. C’ est une aberration!

    Si Meadows était au courant à 100% de la prise du Capitole par des insurgés, c’ est certain que le parrain était au courant, dont son bon ami l’ anarchiste Bannon.
    Le parrain aurait- il pu gracier les insurgés? Certainement!

    Le comité mis en place pour faire la lumière sur cet événement a très peu de temps devant lui. Tout doit se faire avant les midterms, car après, si les reps reprennent les deux chambres ,
    l’ enquête se terminera de façon abrupte et personme ne sera condamné pour cette tentative d’ attaque contre la démocratie .
    C’ est très grave et épeurant!

    1. lanaudoise dit :

      Qui étaient les guides touristiques qui ont fait faire le tour du Congrès quelques heures avant?

  9. Ceptik dit :

    @kelvinator

    Kelvinator, permettez-moi de surfer à mon tour sur le thème du frigo si habilement défendu par votre pseudonyme, et ce, en hommage à l’originalité de celui-ci, au tendre souvenir qu’il évoque de mon premier frigo et sans intention de ma part de vous en usurper l’exclusivité, sachant trop bien qu’un pseudonyme tel LG Chromé 3 Portes laisserait de glace. Trêve d’entrée en matière. Il faut que je vous dise…

    L’autre jour, à la suite de la lecture d’un blogue de monsieur Hétu au sujet de Bannon, j’ai posé sa photo aimantée (celle de Bannon, pas celle de monsieur Hétu) sur la porte droite de mon LG chromé. Depuis, mon frigo nourrit aussi mon masochisme. À bon sado, bon maso, et vice-versa! comme le répète très souvent, mais toujours avec à-propos, l’André de mon club stimulateur de neurones, les As du Paquet Voleur.

    N.B. Ceci est une messe basse entre Kelvinator et moi. Les autres, vous abstenir de lire. Mais avant, sachez qu’une photo aimantée de Kellyanne Conway en Dulcinea (merci Guy LB pour le clin d’oeil à Cervantes) ou de Jim Jordan en mayo de lutteur olympique auraient le même effet. Boebert, Gohmert, Taylor Greene, Gosar, Pierson-la-Cartouche, et autres… Please, take a number! Souffrance!

    1. gl000001 dit :

      Pour paraphraser ce que j’ai lu récemment sur Youtube : « Je n’ai pas besoin de frigo. Je fais jouer de la musique cool de Miles Davis à ma bouffe. « 

    2. lanaudoise dit :

      Kelvinator 1952. Quand maman est décédée, on l’a retrouvé au sous-sol.

  10. Jean Gouot dit :

    Parler encore et encore et encore de Trump revient à lui faire de la pub.
    SVP pouvez vous arrêter ça ?

    1. Louise dit :

      Jean Gouot

      Qu’on le veuille ou non, Trump fait partie de la politique américaine, on ne peut pas faire semblant qu’il n’existe pas. Commenter la politique américaine est la raison d’être de ce blogue.
      Alors on fait quoi ?

    2. gl000001 dit :

      Depuis quand une pub nous montre l’imbécilité et la dangerosité d’un produit ?

    3. Robert Giroux dit :

      Malheureusement, on parle ici d’un démagogue faux-populiste qui fait tout en son « pouvoir »
      pour rester ds l’actualité et continuer à tondre monétairement son troupeau d’édentés intellectuels.

      C’est aussi celui vers qui les RetrumpliQAns se tournent pour savoir pour qui voter !

      Si le GQP fait bonne figure aux élections de mi-mandat, vous pouvez être certain
      qu’il continuera à mentir et dire qu’il va se représenter en 2024 !

      ET vous voudriez qu’on le laisse faire sans « maudire » …?

      Ca ne risque pas d’arriver !

    4. Ceptik dit :

      Pour plutôt se taire à s’en rendre complice? C’est tout ce qu’il demande, en somme.

  11. Bidulen dit :

    Ils font la chasse aux terroristes dans les autres pays alors que dans leur Congrès, dans leur gouvernement, ça grenouille…

  12. Louise dit :

    Si des organisateurs de manifestations pro-Trump avaient l’assurance que Donald Trump leur donnerait la grâce présidentielle, c’est qu’ils prévoyaient qu’il y aurait de la violence.
    On n’a pas besoin d’une grâce présidentielle pour une manifestation pacifique qui est un droit reconnu dans une démocratie.
    Ce n’est pas pour rien qu’un des groupes s’appelait « Wild protest » Une attaque sauvage était planifiée et c’est exactement ce qui est arrivé.

    Si le comité 1/6 n’aboutit pas à des accusations de hauts dirigeants, y compris Trump, les américains peuvent dire adieu à leur démocratie pour un bon bout de temps.

    1. gigido66 dit :

      @Louise
      Excellente déduction.

      1. Haïku dit :

        Je seconde !

  13. Pierre S. dit :

    ————————–

    Dans le cas de Paul Manafort, Trump a été pourtant clair dans son intention de
    le gracier si ce dernier fermait sa gueule. Et il l’a fait. Même chose pour Roger Stone mais lui il a dût
    mettre un peu la pression et a obtenu la grace quelques heures avant de rentrer en prison.

    Et il y a plusieurs preuve de cette façon claire de procéder pour Trump à savoir de gracier des bandits
    qui ont servi ses intérêts.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Pierre S.
      « Et il y a plusieurs preuve de cette façon claire de procéder pour Trump à savoir de gracier des bandits
      qui ont servi ses intérêts. »

      Qui ont servis mais surtout le servent grandement depuis. C’est la seule raison qui a justifié Trump de les gracier, il avait encore besoin d’eux pour organiser la suite des évènements sa tentative de coup d’État de renversement du résultat électoral qu’il savait perdant au dépend de Biden et les savaient très compétents pour cela!

    2. InfoPhile dit :

      « Même chose pour Roger Stone mais lui il a dût mettre un peu la pression et a obtenu la grace quelques heures avant de rentrer en prison. »

      En effet. Et la pression a consisté à laisser entendre – via une déclaration publique – qu’il [Stone] ne manquerait pas de révéler quelques vérités à propos de Trump. ‘Stie que le pardon ne s’est dès lors pas fait attendre…

  14. Novgorod dit :

    « Rolling Stone précise que la garantie d’une grâce présidentielle offerte par Gosar aux organisateurs concernait un « événement non lié » au 6-Janvier. Il est entendu que Gosar a pu faire miroiter cette grâce sans même en parler à la Maison-Blanche ou à Donald Trump. »

    Ça répond pas mal à la question dans le titre du billet, non?

  15. Madalton dit :

    Il me semble que c’était des démocrates qui se faisaient passer pour des pro-Trump.

  16. ghislain1957 dit :

    « Outre Gosar, Marjorie Taylor Greene (Géorgie), Lauren Boebert (Colorado), Mo Brooks (Alabama), Madison Cawthorn (Caroline du Nord), Andy Biggs (Arizona) et Louie Gohmert (Texas) figurent parmi les représentants mentionnés par les sources. »

    La crème de la crème du parti ripoux-blicain quoi!

  17. Gina dit :

    Si je comprends bien, les partisans ont été poussé à commettre des crimes violents et graves sous promesse d’une grâce présidentielle. Et personne ne me fera croire que trump le président des États-Unis n’avait pas fomenté ou imaginé ce scénario. Pourquoi cette bande de ripoux veulent toujours le protéger. Trump veut revenir à la maison blanche dans un seul et même but : se protéger et de se mettre à l’abri de la justice. Mettre ses pions un peu partout au ministère de la justice fédérale et aux gouvernements des États républicains pour échapper à la justice. Connaissant son âge avancé, il pourra retarder d’être accusé pour des crimes fédéraux comme crimes de trahison. Donc le reste de ses jours en prison. Regardez bien ivanka et so mari ne veulent même pas être vus avec lui. Melania ne veut rien savoir d’un retour à la maison blanche. Quand les proches d’un politicien ne veulent rien savoir d’un retour en politique surtout dans le cas de trump, c’est parce qu’ils en beaucoup de choses que les citoyens et les journalistes ne savent pas.

  18. Gilles Gougeon dit :

    Il est reconnu que lors de campagnes électorales, les citoyens veulent entendre parler de l’avenir de leur société et non du passé. Or, en forçant le regard vers le passé, Trump et ses amis vont sans doute se tirer dans le pied et amorcer l’effritement de leur bloc électoral le plus mou. Les Démocrates ont tout intérêt à entretenir l’intérêt pour le « passé » trumpien d’ici la campagne des élections de mi-mandat.

  19. POLITICON dit :

    Il ne faut pas être une lumière pour croire qu’un président déchu puisse offrir une grâce présidentielle à des insurgés. La justice c’est aussi pour le cons!

    1. lanaudoise dit :

      Il était président jusqu’au 30 janvier. Ce que cette période de prolongation a été longue!

  20. mouski dit :

    Et tout ce beau monde toujours en liberté. Ces américains de toutes les tendances ne savent pas ou ignorent ce qui se passe dans leur pays. C’est triste à mourir debout…..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :