Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Le filibuster est un outil essentiel pour protéger […] notre forme démocratique de gouvernement. C’est pourquoi je l’ai déjà dit et je le répète afin d’éliminer toute trace de doute : Il n’y a aucune circonstance dans laquelle je voterai pour éliminer ou affaiblir le filibuster. Le temps est venu de mettre fin à ces jeux politiques et d’inaugurer une nouvelle ère de bipartisme où nous trouverons un terrain d’entente sur les grands débats politiques auxquels notre nation est confrontée.»

Joe Manchin, sénateur démocrate de la Virginie-Occidentale, réitérant dans une tribune du Washington Post son opposition ferme à un changement de la règle parlementaire qui rend nécessaire l’appui de 60 sénateurs pour mettre fin à un débat sur la plupart des projets de loi et ouvrir la voie à leur adoption par un vote à majorité simple. En exprimant sa préférence pour une approche bipartite à une époque de blocage républicain systématique, il signale ni plus ni moins la mort de plusieurs projets de réforme ambitieux des démocrates, notamment concernant système électoral, qu’il en soit conscient ou pas.

(Photo AP)

71 réflexions sur “La citation du jour

  1. Bartien dit :

    Vous commencez la journée rudement M. Hétu…rudement pour mes nerfs.

  2. Toile dit :

    « qu’il en soit conscient ou pas »…… un pont à vendre ?

  3. gigido66 dit :

    Sait-il qu’il est dans le mauvais parti? Faudrait que quelqu’un le renseigne. Il agit exactement comme le baton dans les roues. Un agent double ne ferait pas mieux.

  4. Apocalypse dit :

    En plus des républicains qui veulent torpiller tout ce que veut faire M. Biden, des membres de ton propre partie se joigne à eux … misère 😢.

    Joe Manchin, un autre qui se fout du peuple américain et de la démocratie. A quoi diable cet homme joue-t-il?

    Le filibuster est anti-démocratique, tu donnes le pouvoir à la minorité sur la majorité; on s’entend que la majorité, ce n’est pas toujours jojo, mais c’est la moins mauvaise des options et la plupart du temps, ça marche relativement bien; en tout cas, beaucoup plus souvent que la dictature de la minorité.

  5. Senorflash dit :

    Le fait justement de garder le flibustier… empêche une approche bipartite

  6. Youno dit :

    Le bipartisme est comme le tango, il faut être deux pour le faire. Et tant que Trump aura son influence sur le GOP , les républicains ne voudront pas s’entendre avec l’administration Biden. C’est ce qui empêche le Sénat de fonctionner.

    Manchin vit au pays des licornes.

  7. quinlope dit :

    « Ripoudémocrate » est-ce que ça se dit?

  8. Ça prend combien de votes pour qu’une instance du Parti démocrate puisse expulser Manchin ?

    1. Achalante dit :

      Ils ne peuvent se le permettre: les démocrates n’auraient plus la majorité au Sénat. Il va falloir espérer que les élections de mi-mandats leurs donne une majorité plus importante, mais sans la réforme électorale, ça va être dur.

    2. Angela Harker dit :

      C’est ce qu’on appelle compter dans son propre but

  9. quinlope dit :

    Machin 45 et Manchin ça sonne pareil. Manchin est plus intéressé à conserver son poste qu’à faire avancer le programme de Biden.

  10. gl000001 dit :

    « Le temps est venu de mettre fin à ces jeux politiques  »
    Il demande aux républicains de cesser leur aveuglement volontaire. C’est fort louable mais impossible. Il n’y a pas juste des licornes dans sa tête mais surtout une tortue !!

    1. Haïku dit :

      Excellent ! 👌👍
      Je n’aurais su mieux dire.

  11. Apocalypse dit :

    @Richard Desrochers – 06:58

    Au Canada, un parti peut expulser un député; si on pouvait faire la même chose aux Etats-Unis, je dirais à M. Biden de foutre ce boulet – Joe Manchin – à la porte du parti démocrate et dire, bon débarras!

    1. Youno dit :

      Même s’il est expulsé du parti démocrate, cela ne donne pas un sénateur de plus, donc pas de majorité au sénat …….. et la nomination du prochain juge de la SCOTUS qui prendrait sa retraite …….

  12. Cette maudite manie de toujours tendre la main à eux qui s’empressent de cracher dedans!
    Comme le site @Youno plus haut: « Il faut être deux pour danser le Tango ».
    Ou comme on dit: Le sexe, c’est comme le Bridge. Si tu n’as pas un bon partenaire, t’es mieux d’avoir une bonne main.
    … Désolé, on est pas encore vendredi

  13. Amazonia dit :

    S’il était républicain, la question aurait été réglée à la Trump. Positionner un autre candidat démocrate pour lui faire perdre son siège.

    Ce que devrait peut-être imiter Biden pour ne pas perdre le contrôle des jeunes premiers.

    1. Simonolivier dit :

      Un autre candidat démocrate perdrait le poste. Manchin a été gouverneur de son état. Il est populaire et c’est la seule raison pour laquelle il a été élu et réélu en Virginie-Occidentale. Oubliez pas queTrump a remporté cet état par une trés forye majorité. Cet état devrait plus faire partie du tiers-monde que des USA.

    2. Ziggy9361 dit :

      Pas peut-être, il doit le faire peut importe la conséquence ,ça ne doit pas être des républichiants décervelés qui votre pour sa geuele mais sans doute des gaulois entourés de quelques convertis
      pas complètement vidés de toutes substances qui aime ce qu’ils voient.

  14. Superlulu dit :

    Restrictions du droit de vote en GA.
    Gerrymanding.
    Fillibuster.
    Le plus grand pays du monde, réduit à une des pires démocratie de la planète.
    Et ça se permet de donne des leçons…

  15. Benton Fraser dit :

    Manchin n’a jamais autant eu de pouvoir, pourquoi devrait-il le partager avec un républicain.

    Il sait que le jeux politique, c’est lui!

    1. Guy LB dit :

      @ B. Fraser : vous avez raison.
      Et ça répond à l’interrogation qui conclut le billet d’aujourd’hui: Manchin est parfaitement conscient du jeu qu’il joue, et de l’importance toute républicaine que lui donnent les positions qu’il défend. Ça lui fait du bien, c’est bon pour son ego. Et le bien du pays, là-dedans? Quoi ? Quel bien, encore ?? Ce qui compte, c’est le sentiment de pouvoir qui le grise en lui montant à la tête.
      Cet homme est aussi hypocrite que les républicains de McDonnell et de McCarthy. Il devrait être expulsé du parti démocrate.

      1. lechatderuelle dit :

        Guy LB

        Faut avouer que si un républicain donnait des jambettes à son parti, tout le monde le verrait comme un « Grand patriote »…

        Ça dépend toujours de la position de l’observateur….

        expulser un récalcitrant est une attitude dictatoriale, non?

        y’a pas de ligne de parti aux USA semble-t-il….

        Ce Manchini a une vision des USA que semble partager 50 % de la population…

        ici ce sont les républicains qui refusent la coopération et le travail bipartite…

        c’est assez ridicule, quand on y pense, que le parti qui gagne les élections ne puissent pas gouverner… mais bon…

      2. gl000001 dit :

        La grande différence est que Manchin donne des jambettes à son PAYS qui devrait passer bien avant son PARTI !

  16. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu@richardhetu
    Graphique illustrant les projets de réforme que le sénateur démocrate Joe Manchin met en péril en raison de ses positions sur deux règles du Sénat.

    Vraiment rien pour nous faire changer d’avis sur Joe Manchin. Tous des projets bon pour le peuple américain, MAIS … 😢🤦‍♂️.

  17. richard311253 dit :

    J’ai tendance à amalgamer la politique américaine et celle que je connais, la politique canadienne et québécoise et toujours cette petite voix qui me dit et répète, « ce n’est pas la même affaire, vraiment pas ».

    Si je pense comme un américain conscient de la politique américaine et de ses défis, la polarisation des idées entre autre et opposant un parti politique, les républicains, à la culture diamétralement opposée à la culture démocrate, le « filibuster » ne devient il pas une forme de rempart au grand n’importe quoi imposer par le parti au pouvoir ?

    Précisons que pour un républicain, la culture démocrate c’est aussi un grand n’importe quoi.

    Comme québécois, le « filibuster est incompréhensible, les grands électeurs itou et quoi d’autres mais cette structure politique, compliquée pour le québécois que je suis, a tenu le coup face aux 4 années de 45ex, aux décennies de pillage des deux partis politique. Ça doit être parce que ça marche, ne trouvez-vous pas ?

    Pourtant, j’ai le sentiment que les USA sont arrivées à la croisée des chemins, ou bien le statuquo ou bien le changement.

    J’opte pour le changement mais encore une fois, c’est le souhait d’un québécois avec son regard de québécois.

    Est-ce que le « filibuster » a été utilisé par les démocrates ? Si oui, dans quelles circonstances ?

    1. Le Champ dit :

      Un commentaire qui exprime assez bien ma pensée et si par miracle les républicains reprenaient le pouvoir imaginer Trump sans ce rempart….

  18. lechatderuelle dit :

    C’est ce que les citoyens veulent si on décortique leurs votes… donc… Alea jacta est….

    Conservez les USA dans son immobilisme des 25 dernières années et regardez le train qui passe…

    un moment donné, on ne peut pas empêcher des idiots de villages de faire ce qui les rend si différents…

    Manchini est convaincu de sa vision des choses?… Ses électeurs son ravis?… les USA sont d’accord avec cette attitude, les 2 pieds sur les freins… alors il est où le problème…..

    Que les partis déchirent leur chemise pour la télé plutôt que gouverner…. le peuple accepte ça…

    aux USA la démocratie de la minorité s’assure que tout demeure stagnant….
    Ils aiment ça, eux autres, le « bon vieux temps »…. ben, qu’ils y demeurent….

    pendant que les USA tournent en rond, le Canada doit en profiter pour s’instruire, se développer, innover…

  19. Madalton dit :

    Il faudrait rappeler à Manchin que les sénateurs républicains représentent 43 % de la population avec 50 % des sièges. Ça fait 24 ans que les sénateurs républicains n’a pas représenté la majorité de la population.

    https://nymag.com/intelligencer/2021/02/gop-senators-havent-represented-a-majority-since-1996.html

    1. MarcB dit :

      Oui, sauf que Manchin représente ses électeurs de Virgine Occidentale, qui sont très MAGA, pas l’ensemble de la population américaine. Il est redevable auprès d’eux, surtout s’il veut être re-élu en 2024. C’est malheureux, mais c’est comme ça…

      Il faudra vraiment que les démocrates fassent un gain un sénat en 2022 pour pouvoir se débarraser du « véto » de Manchin. Ou peut-être élargir le sénat au district de Columbia (Washington)?

      1. NStrider dit :

        Et Puerto Rico, mais….le changement de statut est soumis au « Filibuster ». On ne s’en sort pas.

  20. dynopax dit :

    Bon, c’est l’heure des p’tites visites, question de lui faire « an offer he cannot refuse »… Ce DINO a besoin de passer au tordeur parce que là, y a des baffes qui se perdent!

    1. gigido66 dit :

      Pourrait-on lui « faire une offre qu’il ne pourrait refuser »?

  21. Ziggy9361 dit :

    Quand on parle d’un host…î d’épais qui comprend rien du cul ,ni de la tête le nom de Jos Manchin devrait nous venir à l’esprit. Soit qu’il est complètement crétin ou encore que ce soit une taupe planté dans le camp démocrates, personne ne peut nous faire accroire qu’il n’a pas intégré dans ses réflexions l’impossibilité d’obtenir quoique ce soit de bipartisan avec la mentalité empreint d’atavisme qui affectent
    la majorité des républicains et qu’il semble lui même atteint.

    Éventuellement le parti démocrates devra présenté un candidat sérieux contre lui pour l’électricité dans son vrai parti.

    Dans votre section des tweets, il y a celui de Mme Richardson que je me permet de reproduire ici parce-que dans celui- ci il y a l’origine de la décadence des républicains et de leur mentalité raciste.

    Notre ami Mona ce seraitfait un plaisir de nous présenté Mme.Richardson

    Le soir, le commentateur Kevin Williamson a publié un article dans National Review justifiant la suppression des électeurs en suggérant que «la république serait mieux servie en ayant moins d’électeurs, mais de meilleure qualité». Les représentants, dit-il, «sont des personnes qui agissent dans l’intérêt d’autrui», ce qui est différent de ce que veulent les électeurs.

    C’est le même argument que le propriétaire d’esclaves d’élite James Henry Hammond a avancé devant le Sénat en 1858, lorsqu’il a défendu l’idée que le Congrès devrait reconnaître la propagation de l’esclavage humain au Kansas malgré le fait que les habitants de ce territoire voulaient abolir l’esclavage. Notre Constitution, a déclaré Hammond, ne dictait pas que les gens devraient «être ennuyés par les soucis du gouvernement», mais plutôt qu’ils devaient élire des dirigeants qui prendraient ces soucis sur eux.

    C’est le même argument que les hommes riches ont avancé dans les années 1890 lorsqu’ils ont illustré que les lois appelant à de «meilleurs» électeurs signifiaient que les registraires blancs choisiraient à la main la population électorale du pays. Dans le Sud comme dans le Nord, les législateurs ont rédigé de nouvelles constitutions d’État pour empêcher les hommes noirs, les immigrants et les travailleurs pauvres des urnes. Les principaux Américains ont fait valoir que ces hommes «corrompaient» le vote en élisant des législateurs qui ont fourni des infrastructures publiques comme des écoles et des hôpitaux, payés avec les impôts des hommes blancs qui travaillent dur. Pour empêcher les électeurs pauvres et les hommes de couleur de voter, les nouvelles lois de l’État prévoyaient des tests d’alphabétisation, dans lesquels les greffiers blancs jugeaient personnellement la capacité d’un homme à lire; les taxes de vote pour lesquelles il fallait conserver les reçus; clauses de grand-père, dans lesquelles un homme pouvait voter si son grand-père l’avait fait, et ainsi de suite.

    Williamson est le même argument que le ghostwriter du sénateur Barry de l’Arizona, Goldwater, a avancé en 1960 dans La conscience d’un conservateur, lorsqu’il écrivait avec frustration au sujet du gouvernement du New Deal qui était extrêmement populaire malgré la haine des hommes d’affaires pour lui. Les rédacteurs n’avaient absolument pas créé de démocratie, écrit-il, mais s’inquiétaient plutôt d’une «tyrannie des masses» qui voterait pour des lois qui redistribueraient l’argent des contribuables dans des projets qui leur seraient bénéfiques.

    La théorie du gouvernement qui sous-tend l’argument pour limiter le vote aux «meilleurs» électeurs a également été formulée par le sénateur Hammond dans son discours de 1858. Il a expliqué que le Sud avait trouvé le meilleur gouvernement du monde. Il avait placé quelques hommes riches, instruits et bien connectés au pouvoir sur tout le monde: ceux qu’il appelait des «moulins à boue», des travailleurs qui produisaient le capital qui soutenait la société mais qui avaient peu de direction ou d’ambition et qui devaient être contrôlés par leurs supérieurs. Dans le sud, expliqua Hammond à ses collègues du nord, les moulins à boue étaient noirs, mais dans le nord, ils étaient salariés. Il était impératif que ces hommes soient tenus à l’écart du pouvoir politique, car «[s] i ils connaissaient le formidable secret, que les urnes sont plus fortes qu’une« armée avec des bannières », et pourraient se combiner, où seriez-vous? Votre société serait reconstruite, votre gouvernement renversé, vos biens divisés… par le processus silencieux des urnes….

    En 1859, Abraham Lincoln rejeta cette vision du gouvernement des élites riches et la remplaça par l’une des siens. Le gouvernement fonctionnait mieux non pas quand il protégeait la propriété et donc le pouvoir de quelques élites riches, a déclaré le fils de ce pauvre homme, mais quand il protégeait l’égalité d’accès aux ressources et l’égalité devant la loi pour tous. Plutôt que de concentrer la richesse vers le haut, la société devrait protéger les droits de tous les hommes aux fruits de leur propre travail.

    Tout au long de notre histoire, les partisans de ces deux visions différentes de ce qui constitue le meilleur gouvernement des États-Unis ont lutté. D’une part, il y a ceux qui disent que le pays fonctionne le mieux lorsque le gouvernement est contrôlé par quelques dirigeants riches, éduqués, bien connectés et généralement blancs et masculins. L’argument est qu’ils sont les seuls à avoir les compétences, la perspicacité et l’expérience nécessaires pour prendre de bonnes décisions en matière de politique nationale, en particulier de politique économique. Et il est important que la richesse se concentre entre leurs mains, car ils agiront en tant que ses intendants, en l’utilisant à bon escient dans des sommes forfaitaires, tandis que si les travailleurs qui produisent la richesse en prennent le contrôle, ils la gaspilleront.

    De l’autre côté, il y a ceux comme Lincoln, qui croient que le gouvernement devrait refléter la volonté de la majorité, non seulement par principe, mais parce qu’un large éventail de voix signifie que le gouvernement a de meilleures chances de faire les choses correctement que lorsque seulement quelques personnes régner.

    Dans le monde d’aujourd’hui, les Américains semblent se rallier aux mesures populaires des démocrates. Un sondage Morning Consult / Politico indique aujourd’hui que 65% des Américains soutiennent une augmentation des impôts sur les sociétés pour payer les infrastructures et que 82% veulent des infrastructures dans tous les cas. Pour aggraver les choses pour les républicains, les comtés qui ont voté pour Biden fournissent 70% du produit intérieur brut du pays, la valeur des biens et des services dans le pays. Les grandes entreprises républicaines avaient l’habitude de pouvoir compter sur l’argent et le soutien sont n

    1. MarcB dit :

      Ce qu’il y a d’ironique est qu’on pourrait reprendre le même argument pour disqualifier une grande partie de la base électorale républicaines. Pensez-y, on pourrait limiter le droit de votes aux gens ayant une éducation collégiale, ou même universitaire. Ou leur faire passer des tests pour vérifier qu’ils sont capable de distinguer les vraies « fake news », éliminant les QAnon et autres conspirationistes.

      Mis-à-part les problèmes éthiques majeurs de restreindre le vote aux « voteurs de haute qualité », il y a le problème fondamental de définir un « bon voteur ». Cette définition va être très différente selon les les gens aux pouvoir, si les républicains s’en servait pour disqualifier les minorités, les démocrates pourraient s’en servir pour disqualifier les non-éduqués.

      1. MarcB dit :

        Et en y repensant, je viens de me rendre compte que toutes les démocraties font déjà une distinction entre bon et mauvais voteurs en restreignant le droit de vote aux adultes. Pourquoi des jeunes, comme Greta Thunberg quand elle avait 16 ans, n’ont pas le droit de vote? Elle était beaucoup plus mature que bon nombre d’électeurs adultes. Est-ce discriminatoire?

        Les adultes vont dire que les jeunes vont voter n’importe comment. Le même reproche que les hommes avaient contre le vote de femmes, ou que les riches propriétaires avaient contre les esclaves, ou les gens pauvres.

        Mais bon, de toute façon, je parle pour parler. 😉

      2. Ziggy9361 dit :

        C’est ce que nous faisons tous,parler pour parler. Je serais prêt à gager que les meilleurs gérants
        d’estrades sont parmi nous,mais justement la démocratie débute par la prise de parole,dans un
        dialogue franc et ouvert ce qui implique que les deux camps ont droit de paroles et que ce qui doit
        en sortir c’est un compromis, pas pour plaire à un ou l’autre des parti de gagner mais bien de faire gagner la population en générale.

        Oui vous avez raison faut pas être futé pour croire ce scénario plausible.

  22. Gilles Morissette dit :

    Manchin est égal à lui-même. Un politicien d’une autre époque, opportuniste qui parle des deux côtés de la bouche.

    Je demande ce qu’il fait encore au sein du Parti Démocrate.

    Il serait probablement très à l’aise au sein du Parti Républicain, version 2021.

    Soyons toutefois honnête. Le « filibuster » a été un outil que les Démocrates ont utilisé avec efficience au cours des quatre années où « DiaperDon » a sévi et fait en plonger le pays dans le chaos, la discorde, la haine, l’intolérance, la violence.

    Il aurait besoin d’être mieux balisé mais il ne faudrait pas le foutre aux vidanges comme le souhaitent certains,

    Qui sait, si cette mesure ne sera pas utile aux Démocraters le jour où un « TinyDesk 2.0 » arrivera à la MB et poursuivra l’oeuvre destructrice de l’original.

  23. lechatderuelle dit :

    HS, mais article de R. Hétu

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-04-08/jesus-serait-pour-le-vaccin.php

    On est sans mot devant autant de stupidités…
    Jésus aurait fait ceci ou cela… bla bla bla Et je suis triste que certaines personnes se fassent une idée de Jésus qui est très différente de ce qu’il était.

    Justement, elle est qui, elle, pour savoir ça?

    les adeptes de cette religion sont carrément siphonnés…

    ils craignent le passeport de vaccination… et il sera une réalité, justement, parce que des cancres refusent le vaccin…
    ce ne sont pas les gouvernements y imposeront ce passeport, ce sera le virus et ce virus est maintenu dangereux par ses cancres….

    La « liberté » de voyager est un mythe… les gens prennent des médicaments ou se font vacciner pour voyager et ce, avant 2020…..

    on le voit avec le gym de Québec, suffit d’un cave dans un endroit bondé et les malades et même les morts sont au rendez-vous….

    ce qui risque de se produire aux USA, plus tôt que tard, est une poursuite judiciaire contre un porteur du virus qui annulera une activité, un spectacle ou un quart de travail….. et des poursuites criminelles si le porteur cause la mort d’une autre personne…

    les mouvements religieux aux USA sont radicalisés….. quand tu as une mouvance de 41 millions de personnes, c’est plus que tout le Canada, ça devient un problème politique…
    et avec la vaccination, après le chaos machin, on le voit clairement….

    1. gl000001 dit :

      Chanson un peu obscure du groupe Timbuk 3. Standard White Jesus !!

  24. jcvirgil dit :

    La politique américaine avec ses règles surannées ressemble à un jeu de *Qui perd gagne*. Que ce soit un démocrate qui se porte aujourd’hui à la défense du filibuster ne fait évidemment aucun sens.

    Ils réussissent de peine et de misère à gagner le Sénat pour se faire faire caca dans les mains par un des leurs. Il me semble qu’être Biden je demanderais une petite réunion avec mon sénateur dissident, pour bien lui expliquer la situation, s’il ne l’a pas encore comprise ….mais comme il tient dans ses mains la fameuses balance du pouvoir …

  25. Alexander dit :

    Dans un monde idéal, Manchin pourrait avoir raison. Mais les EU est bien loin de son American Dream. Rein d’idéal là-dedans.

    Le grave problème, c’est le braquage systématique des républicains à toute forme de progressisme, même si c’est pour le bien de la population.

    Deux mondes s’entrechoquent: la liberté et le capitalisme pur et dur vs une forme de partage social qui passe par une plus grande intervention de l’état.

    Et personne ne veut faire de compromis.

    50/50. Et méfiance des antagonistes sur tous les fronts.

  26. lechatderuelle dit :

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1783040/pandemie-covid-19-bilan-politique-confinement

    le parti conservateur albertain pourrait éclater….

    des députés refusent les mesures de prévention … encore un groupe qui ne comprend pas que le gagne-pain des entrepreneurs est mis à risque, justement, par le manque de solidarité sociale pour limiter les contagions….

    l’Alberta… étrange bébitte canadienne….

  27. Apocalypse dit :

    @richard311253 – 07:57

    Je pense que le grand n’importe quoi vient en grande partie des républicains. On regarde les démocrates et (très) souvent, on propose des mesures pour aider TOUS les américains. C’est clairement le cas de M. Biden.

    Sur le plan de la politique intérieur, pas grand chose à redire, si ce n’est d’avoir loupé le coup du salaire minimum à 15$; sur la politique extérieur, on pourrait trouver des raisons de critiquer, mais ce sera pour une autre fois.

    1. richard311253 dit :

      Pratico pratique, je vous donne raison, les républicains sont d’un autre âge, d’une époque féodale mais………………

      Si je généralise, c’est qu’avec toute la volonté démocrate de faire avancer les choses, il y a ce parti rétrograde qui freine systématiquement tous les projets démocrates et j’ai nommé les républicains, alors on fait quoi ?

      Quelle est la bonne stratégie pour faire passer au parti d’en face et à une population partagée nos idées ?

      Et c’est sans compter la sauvegarde de la démocratie. On s’entendra sur une chose, le défi américain est colossal.

      1. Artisan dit :

        Et pour les républicains leurs idées de participer aux projets des démocrates,reviendrait
        peut-être à admettre que leur gestion des quatres dernières années a été nulle si les
        démocrates font mieux.Ce qui ne devrait pas être trop difficile.Donc nuire aux démocrates
        le plus possible et démontrer qu’ils ne font pas mieux.

  28. Apocalypse dit :

    @Alexander – 08:40

    ‘Dans un monde idéal, Manchin pourrait avoir raison.’

    ???

    SVP expliquer!

    1. Alexander dit :

      @ Apocalypse

      Déformation professionnelle de ma part.

      La meilleure négociation est celle où les deux clans mettent de l’eau dans leur vin et arrivent aux compromis acceptables et peuvent se serrer la main au bout de la négociation en se disant que chacun y a gagné quelque chose.

      Très différent de la mentalité du « Winner keeps it all » qu’on voit présentement.

      Le filibuster ralentit évidemment les avancées mais évitent les dérapages du fameux 50 plus 1.

      Difficile pour un canadien ou un québécois de comprendre la mentalité américaine. Ce n’est pas dans notre ADN où l’état est omniprésent.

      Le problème du Sénat est que sa représentativité relève d’acquis d’une autre époque et ne reflète pas du tout la nouvelle répartition de la population. Une minorité bloque une majorité.

      Et les républicains sont accrochés à leurs vieux acquis.

      Pas normal que le Wyoming sous-peuplé ait le même nombre de sénateurs que la Californie ou New York.

      Cette minorité déclinante s’accroche à ses vieux acquis plutôt que d’évoluer.

      S’ils cèdent le filibuster, à terme, ils vont perdre leurs acquis et leur vieille vision des EU.

      Ils ont peur.

      Et la peur paralyse.

  29. Jacques Rivard dit :

    Joe Manchin, John N Kennedy, Graham, Johnson sont parmi les personnes que j’adore le plus en politiques états-uniennes. Ce ne sont pas de grandes gueules comme Jordon, Gaetz et bien d’autres. Non, ce sont des gens qui pensent avant de parler. De grands philosophes. J’aime les voir, les écouter. Ils nous enseignent le sens réel, et tellement profond, de la politique états-uniennes. Eux, ils ont le courage d’aller en entrevue à CNN, MSNBC, CBS, etc.
    Petit détail: très souvent, malheureusement, je les perd dans leurs réflexions. Alors, ne comprenant pas le sens de leurs pensées, je ferme le volume, je met une musique classique et je les regarde. Mon préféré est John Kennedy dans ses moments où il prend une pause avant de répondre à des questions extrêmement simples. On le voit RÉFLÉCHIR pendant quelques secondes. Il cherche un exemple, parfois juste un mot. Le voir faire ses mimiques faciales sur fond de musique classique est pathétique.

    1. gl000001 dit :

      Tordant. Quelqu’un a eu la même idée que vous. Elle joue du violon à des politiciens.

      1. gl000001 dit :

        Oups ! Mauvais vidéo. Ce ne sont pas des politiciens 😉

  30. richard311253 dit :

    Je continue ma réflexion entamée ce matin sur pour ou contre le « filibuster ».

    Dans le contexte ou je suis au gouvernement, au demeurant démocrate et que le parti d’en face est de mon point de vue obtus et d’un autre siècle. Je fais comment pour faire passer mes idées, qui rappelons le, pour les les républicains, c’est du socialisme pur ces idées.

    De plus, il y a le parti républicain et une population partagée entre les deux cultures politiques et ce à peu près à part égale. On ne peu négliger les voteurs et les courants qu’ils représentent.

    Malgré des projets d’investissements majeurs de la part de Biden, malgré une approbation généralisée de ces mêmes voteurs, les républicains mettent des bâtons dans les roues systématiquement aux projets démocrates.

    Stratégiquement les démocrates sont patients. Ils parlent d’ouverture, de bipartisme, de collaboration entre dém et rép, ils installent le message doucement que les républicains ne sont pas pro voteurs ou pro population. Cette stratégie démocrate déboulonne la culture républicaine en démontrant sa limite et incohérence.

    Je dirais que le temps de prendre des décisions difficiles et justifiées s’en vient. Que de proclamer vouloir travailler avec les républicains (bipartisme) et que ces derniers refusent toutes formes de collaboration, justifiera les démocrates de ni plus ni moins tasser les républicains et de prendre les décisions qui s’imposent avec l’aval de la population. C’est à dire avec les dém et un max de rép.

    Ceux qui ont le plus a gagner d’un changement de culture sont ceux là même qui défendent une culture de l’immobilisme. Problème cornélien qui n’aide personne.

  31. Dekessey dit :

    Il doit surement y avoir un scandale quelconque sur Machin truc.
    Il serait peut-être temps de sortir le dossier et le convoquer…

  32. Ziggy9361 dit :

    Je veux pas vous paraître effronté, mais avez – vous lu mon commentaire de 8hrs25, c ‘est en gros la traduction d’un texte de Mme.Richardson une historienne exceptionnelle qui a les idées claires sur le passé et le présent. Alors faîtes un effort pour avoir l’opinion d’une américaine qui sait de quoi elle parle au contraire de nous qui placottons.

    1. NStrider dit :

      Première chose que je lis en me levant, tous les matins. Le meilleur résumé de la veille et de ce qui est susceptible de retenir l’intérêt au cours de la journée.

  33. Apocalypse dit :

    @Dekessey – 09:12

    Allusion à une histoire dans les médias Québécois qui récemment m’a bien fait rires…

    On aimerait trouver une photo osée de Joe Manchin avec le logo du parti démocrate quelque part dans la photo, ça ferait tout un scandale 🤣.

  34. Apocalypse dit :

    @richard311253 – 09:08

    ‘Je dirais que le temps de prendre des décisions difficiles et justifiées s’en vient.’

    Exactement! Que Joe Biden essai d’avoir l’appui, ou un appui, des républicains pour ses projets, c’est louable, mais il est à la Maison-Blanche pour prendre les décisions qui s’imposent et il a l’appui d’une bonne portion de la population, alors on fonce.

    1. richard311253 dit :

      Apocalypse 9h22.

      Spontanément je dirais comme vous mais ne trouvez vous pas emmerdant cet obstruction républicaine qui fonctionne très bien et légalement en plus, bien que nous puissions nous poser des questions éthiques ?

      1. richard311253 dit :

        C’est ce qu’il faut réfléchir pour mieux contourner et obliger le parti républicain à revoir sa culture politique que l’on considère, vous comme moi comme dépassée

  35. Apocalypse dit :

    @Ziggy9361 – 09:15

    Merci beaucoup pour les propos de Mme Richardson (👍👍👏👏); vous devinez que je suis totalement d’accord avec sa position.

    1. Ziggy9361 dit :

      Apocalypse…c’est Mona qui m’a fait connaître cette personne, une historienne américaine qui connaît son sujet. On peut bien donner nos opinions mais faut admettre que déjà notre histoire nationale n’est pas notre sujet de conversation préférée, alors celle de notre voisin du sud autrement plus compliqué mérite
      que l’on soit attentif aux véritable experts ,à leurs expertises.
      👍👍

  36. Apocalypse dit :

    @richard311253 – 09:27.

    ‘Spontanément je dirais comme vous mais ne trouvez vous pas emmerdant…’

    ’emmerdant’ … Vous avez des talents de diplomate 🤣, Il me passe de bien pires adjectifs à propos du filibuster et de l’obstruction systématique des républicains sur presque tout ce que propose les démocrates.

  37. anizev dit :

    Pour rêver au retour du bipartisme, il faut qu’il en fume du bon (ou il devrait commencer). Les républicains ne sont pas intéressés. Si j’étais Biden, je mandaterais Manchin de négocier avec les républicains. Il se rendrait peut être compte qu’ils ne veulent pas de l’approche bipartisane et qu’ils exigeraient ni plus ni moins que Biden suivre à la lettre le « programme » des républicains.

  38. La base des ripous est contient beaucoup de personnes agé et des vétérans

    Etre contre  »improving care gicing » et  »modernizing veteran hospital » ne joueras pas en leur faveur.

    Le Dem sont vraiment trop mou. Il pourrait tellement facilement démontré que les ripous sont des croche qui se foutent de la population.
    Mais non… il font rien au nom du bipartisanship.

    Et ca les tue a petit feu.

  39. Artisan dit :

    Ziggy9361. Lincoln,l’un des meilleurs président pour les usa.Biden semble partager ses idées.
    Qu’est-ce qui a inversé les idées de ces deux partis?Lincoln républicain,Biden démocrate.

    1. Ziggy9361 dit :

      Artisan ….je vais risqué une hypothèse sur l’apparente association d’idées entre ces deux présidents
      L’INTELLIGENCE qui n’a rien à voir avec l’époque.

      Pour les partis ,la cupidité, et le pouvoir le plus absolu possible.

      1. Artisan dit :

        @ Ziggy9361👍 👍

  40. chrstianb dit :

    Joe Manchin me fait penser aux Blue Dogs démocrates, l’aile droite des démocrates des années 2000, qui ont failli torpiller l’Obamacare.
    Mais dans son cas, j’ai l’impression que c’est plus un power trip que par idéologie.

  41. onbo dit :

    Podcast très récent du Wapo sur le filibuster avec le journaliste Capehart et le sénateur de l’Oregon Merkley. Il pourrait s’intituler: « Tout ce que vous vouliez savoir sur le filibuster » !

    En plus du dialogue, on peut suivre simultanément le texte de l’entretien.

    J’ai retenu qu’il était peu souhaitable d’attaquer le filibuster de front. Par contre, une motion faisant passer la majorité de 60 votes pour mettre fin au débat et passer au vote pourrait être ramenée à 55 votes, par exemple.

    L’idée du filibuster était de rendre possible l’expression de divergences de point de vue.

    La pratique est devenue un abus de procédure destiné à retarder l’adoption dune loi plutôt que de la bonifier. Voir Ted Cruz lire des recettes culinaires durant un filibuster pour étirer le temps suffit à convaincre quiconque qu’il s’agit d’un abus civique extrême commis par des élus contre leurs propres commettants.

    Cet abus de procédure est si violent qu’il n’est même plus nécessaire, comme républicain par exemple, d’être présent durant la prestation d’un des leurs. Auparavant, il fallait être présent, quitte à devoir dormir sur les bancs du Sénat au cas d’un appel au vote par le leader majoritaire du Sénat pour la clôture des débats, et du filibuster du même coup, afin de passer au vote à majorité simple.

    Actuellement, pendant qu’un des vôtres bloque le débat et le vote, vous pouvez vous réfugier dans votre bureau, vous absenter pour quelques heures, vaquer à toute autre occupation, telles vous enquérir de la valeur de vos actions à la bourse…

    https://www.washingtonpost.com/podcasts/cape-up/sen-jeff-merkley-has-been-pushing-for-filibuster-reform-since-2011-this-time-he-might-get-it-done/

    1. Ziggy9361 dit :

      Ont devraient leur envoyé Jacques Gourde pour les dégoûter du filibusterun vrai conservateur.

  42. sousmarin dit :

    Mon gars, il faut regarder à travers tes verres de lunettes pour ne pas avoir une vision floue.

    Manchin n’a pas compris le principe de l’élection qui est que celui qui gagne applique son programme !
    Son bipartisme, il peut se le mettre dans le C. en jouissant bien de son pouvoir de nuisance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :