Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le gouverneur républicain d’Arkansas Asa Hutchinson a promulgué mardi un projet de loi destiné à interdire l’avortement dans toutes les circonstances, sauf pour sauver la vie ou préserver la santé du foetus ou de la mère. La loi, qui ne prévoit donc pas d’exceptions pour l’inceste ou le viol, ne devrait pas entrer en vigueur avant sa contestation attendue devant les tribunaux. Ses promoteurs espèrent qu’elle forcera la majorité conservatrice à la Cour suprême, à laquelle s’est jointe la juge Amy Coney Barrett l’automne dernier, à revenir sur l’arrêt de 1973 Roe contre Wade légalisant l’avortement à la grandeur des États-Unis.

En promulguant le projet de loi SB6, le gouverneur Hutchinson a laissé entendre dans un communiqué qu’il ne croyait guère au succès de cette démarche voulue par les adversaires les plus radicaux du droit des femmes à l’avortement. «SB6 est en contradiction avec les précédents contraignants de la Cour suprême des États-Unis, mais l’intention de la législation est de préparer le terrain pour que la Cour suprême renverse la jurisprudence actuelle. J’aurais préféré que la législation inclue les exceptions pour le viol et l’inceste, ce qui a été mon point de vue constant, et de telles exceptions augmenteraient les chances d’un examen par la Cour suprême des États-Unis.»

La loi, telle qu’adoptée, ne peut entrer en vigueur avant l’été. D’ici là, l’organisation de défense des droits civiques ACLU se promet de la contester devant les tribunaux, ce qui devrait bloquer sa mise en application. Il n’est cependant pas garanti que la Cour suprême voudra se saisir de cette affaire.

(Photo AP)

73 réflexions sur “Quasi interdiction de l’avortement en Arkansas

  1. marylap dit :

    Je suis prête à parier qu’il y a des élus qui ont voté pour ce projet de loi complètement répugnant même s’ils ont payés leur maîtresse pour se faire avorter. Un jour quelqu’un va devoir m’expliquer l’obsession des hommes à vouloir contrôler nos utérus.

    1. chicpourtout dit :

      Le goût du pouvoir @marylap

    2. @ marylap

      Je ne crois pas que ce soit tous les hommes qui ont cette obsession des hommes à vouloir contrôler vos utérus.

      En tout cas moi je ne suis pas ce genre de personne.

      Je dis personne car ce n’est pas seulemtn les hommes qui veulent contrôler les utérus mais aussi bien des femmes qui voudraient refuser le contrôle des utérus des autres femmes.

      Le seul line qui unit ces gens est la religion qui elle aime bien contrôler ce que les gens peuvent faire de leurs corps et même contrôler ce qu’ils peuvent dire et penser.

      Cordialement,

      1. marylap dit :

        Je sais que ce n’est pas tous les hommes qui sont contre l’avortement. Mais ils représentent quand même la majorité des soit-disant « pro-vie » (qui sont contre le contrôle des armes à feu).
        Quant aux femmes qui voudraient interdire l’avortement, malheureusement je crois que beaucoup d’entre-elles ont été endoctrinées dès leur plus jeune âge par la religion.

    3. Richard dit :

      Le corps des femmes appartient aux femmes et dans ce corps il y a une tête et un coeur… capable de prendre des décisions même douloureuses…
      Leur corps n’appartient pas au mari, au père, au frère, au curé ou imam, ni aux politiciens! Voilà quand on sait ce que requiert une grossesse, accouchement, allaitement et l’éducation d’un enfant. Le désir de porter un enfant est important pour la suite de la vie de l’enfant. 😊

    4. Romaing dit :

      De certains hommes madame. Svp cessez de nous mettre tous dans le même panier. Il y a de moins en moins de ces control-freaks religioso qui nous écœurent autant que vous.

  2. christian reny dit :

    Pourquoi les femmes doivent constamment se battre pour préserver leurs acquis ?

    1. marylap dit :

      Parce que trop d’hommes pensent qu’ils ont le droit de contrôler nos corps et nos vies. Si un projet de loi forçant les hommes à subir une vasectomie, les mêmes personnes qui croient qu’ils peuvent contrôler le corps des femmes crieraient au meutre.

      1. Achalante dit :

        Plus simple encore: écoutez-les s’époumoner contre le port du masque en public, sous prétexte que cela brime leur liberté! Leur liberté vaut tout; celle des autres ne vaut rien. Ne cherchez pas plus loin: on n’est ni plus ni moins dans un ancien mode de pensée où une personne a le droit de posséder une autre personne par le « lien » du mariage, ou par une « supériorité raciale ».

    2. jfk999 dit :

      Si je peux me permettre un peux d’ironie … Ne croyez vous pas que les hommes blancs ne cessent pas non plus de se battre pour préserver leurs acquis? Personnellement, je pense que si, mais de mon point de vue, ces acquis sont injustifiés et méritent donc de tomber, les hommes blancs républicains ne pensent sans doute pas comme moi, c’est pourquoi ils luttent pour les préserver.

      Malheureusement, la politique peut trop souvent se résumer à une lutte perpétuelles pour préserver ces acquis entre des classes, des genres, des ethnie, des originies. Bref, il manque selon moi d’une personne qui pourrait enfin transformer la politique comme étant une lutte commune pour élever le niveau de chacun en moyenne et en ne faisant descendre personne qui soit déjà sous la moyenne. Obama était de ces personnes, mais l’histoire retiendra qu’il a surtout provoqué un mouvement de balancier inverse après ses mandats (HRC ayant participé à se retour malheureux).

      Nous verrons si Biden pourra également être rangé dans cette classe de politicien si rare. Il en a les contours selon moi pour le moment.

      1. Achalante dit :

        Vous voulez dire « préserver leurs privilèges sur les autres »; donner les mêmes droits aux autres que ceux qu’ils ont ne leur ferait perdre aucuns de ces droits. Seulement, ils devraient alors faire leur place dans le monde en partant sur un pied d’égalité, plutôt que de commencer la course avec plusieurs centaines de mètres d’avance.

  3. lechatderuelle dit :

    on voit les priorités des dinosaures en pleine pandémie et en relance économique…

    Phare planétaire, les Usa ????

    quelle perte de temps….

  4. jeani dit :

    L’Arkansas et ses élus sont quand même relativement évolués.

    Les dinosaures auront droit à l’avortement, peu importe la raison.

  5. chicpourtout dit :

    Incroyable…
    Les femmes retournent des décennies en arrière et c’est promu par un homme…
    Si ont se fie à cette photo, ce monsieur semble bien ravi de décliner le droit des femmes à leur corps. Une façon déguisée de vouloir les faire taire et de les retourner dans leur cuisine…
    On ne demandera pas à M. Hutchison qui a élever les enfants chez lui, qui assure la gestion complète de la maisonnée et sa maintenance (incluant les cuvettes de la salle d’eau), on a déjà la réponse…

  6. Angelica dit :

    Pathétique! Frustrant!

  7. garoloup dit :

    un autre combat d’arrière-garde des Ripoux fanatique de « Djesus ». L’Arkansas est un des états les plus pauvres et arriérés des USA.

  8. Marilyne dit :

    Alors pourquoi ne pas légiférer:

    Interdire la vasectomie.
    Interdire la contraception.
    Interdire l’adultère.
    Interdire le contrôle dès naissance.
    Emprisonner les hommes qui oserons défier la loi.

    Le spermatozoide a des droits lui aussi !

    Mais où vont-ils ces ignares?

    1. Ziggy9361 dit :

      Des habitués du Kleenex, parce-que ça fait un bout que leurs femmes font la grève de la bagatelle en guise de punition pour leurs visions de tarés.

  9. Le Champ dit :

    Encore une fois quand on laisse la religion s’ingérer dans le politique ce sont les femmes qui vont payer le gros prix.. et pourtant ici aussitot qu’on parle de laicité et que l’on veut créer des barrieres pour proteger la société civile des fous de dieux on est vu comme des racistes et anti -tout, ah misere….

  10. kyrahplatane dit :

    Tous ces vieux qui font des lois qui affectent surtout les jeunes.

  11. jeani dit :

    La devise de l’Arkansas: regnat populus, ce qui veut dire « Le peuple gouverne »

    Comme dirait l’autre, est bonne, est bonne, est bonne…

  12. MarcoUBCQ dit :

    Quand tu es assoiffé de pouvoir, et que tu te crois quand tu te dis que c’est pour le bien de tous, tu peux tout justifier, jusqu’à l’infanticide, le viol, le meurtre ou quelque autre violence que ce soit. Le sourire niais de Hutchinson cache son avidité pour le pouvoir d’imposer aux autres l’enfermement. C’est équivalent à l’imposition d’une diminution de la liberté d’autrui, et aussi de profiter et parasiter tout le monde. Le parti républicain est devenu l’équivalent psychologique du parti nazi, qui lui faisait plutôt dans la violence physique et matérielle. Le sentiment de répulsion qu’ils m’inspirent me fait dire qu’ils sont irrémédiablement contre la vie, toute vie.

    Je ne suis ni pro-vie ni pro-choix, car cette dualité artificielle produite par de nombreux faux journalistes ne correspond pas à la réalité. Je crois que nous devrions tous choisir de vivre dans un monde où les enfants sont notre valeur première, primordiable, principale, numéro un, à tout prix. Après les enfants les adultes qui ne peuvent pas défendre leurs intérêts devraient être notre deuxième priorité.

    Un adulte sain de corps, d’esprit et de toute autre chose, c’est un être vivant qui se dévoue d’abord et avant tout à la santé et au bien-être des enfants et des adultes ayant besoin de sa protection. Cet adulte a aussi le devoir de préserver sa santé et son bien-être pour faire en sorte que sa vie soit optimum, en termes de dévotion et d’amélioration du sort de 100% des êtres vivant, donc des plantes et animaux aussi, intriqués qu’ils sont dans notre vie à tous.

    Depuis mon enfance j’entend dire que les êtres humains sont compliqués: Foutaise. Ce qui est compliqué ce sont toutes les idées débiles que nous entretenont sur notre nature. Un intellect qui ne vit pas dans une relation amoureuse profonde et intense avec son coeur est l’équivalent d’une mitraillette: Toujours prêt à tuer, blesser et détruire.

  13. MarcB dit :

    (respirons par le nez….)

    Tout comme la prohibition et le « war of drugs » n’ont pas empêché les gens de boire et consommer des drogues, interdire l’avortement va seulement forcer les femmes à se faire avorter dans la clandestinité, et dans des conditions moins sécures.

    Souvent, l’avortement n’est pas un choix mais une nécessité. Sans congés parentaux payés, sans garderies abordables, sans couverture médicale durant la grossesse et pour leurs nouveaux nés, les jeunes femmes qui ne bénéficient pas de soutien familial n’auront pas le choix de subir un avortement illégal.

    Vous voulez diminuer le nombre d’avortement? Offrez de meilleurs services sociaux pour les mères! Offrez leur le choix de pouvoir poursuivre leur grossesse et de pouvoir s’occuper de leurs nouveaux nés!

    1. MarcoUBCQ dit :

      MarcB dit le 10/03/2021 à 10:35

      Parfaitement d’accord avec vous; je répète vos propos depuis des décennies. J’aimerais comprendre votre « (respirons par le nez….) »: Où avez-vous compris que je ne partage pas ce que vous énoncez ici? Quand je dis de mettre les enfants au centre de nos communautés ça veut justement dire que je met les femmes aussi, nécessairement, c’est évident, au centre itou. Arno Gruen l’a très bien écrit dans « La trahison du soi » et « La folie de la normalité »: Seul un monde où les femmes ont prééminence sur les hommes est un monde humain et donc sain.

      1. Aube 2005 dit :

        Margaret Tacher et Golda Meir

      2. MarcB dit :

        @MarcoUBQC
        Petite confusion. Je ne répondais pas à votre message, que je na’avais pas lu avent d’écrire mon comentaire.
        Le « respirons par le nez » devait être interprété comme un « restons calmes face à la stupidité de certains républicains ».

  14. Ce projet de loi absolument infect et honteux, démontre bien tout le mépris que les « Répugnants » éprouvent envers les femmes, notamment celles qui ont été victimes de viol et d’inceste.

    Le gouverneur Hutchison est le prototype même de l’ordure.

    Pendant que le pays traverse une pandémie sans précédent et que l’administration Biden essaie de faire adopter un plan d’aide afin d’aider les gens à passer au travers de cette crise, les « Répugnants » nous ramènent un dossier qui vient faire reculer les droits des femmes à l’âge de pierre.

    WTF, sur quelle planète vivent ces demeurés?

    À vomir de dégoût !!

    1. Duduche dit :

      @G. Morissette: les fondamentalistes prétendent relayer les volontés de Dieu. Ils doivent être bien insécures pour ne pas laisser leur Dieu faire les choses lui-même. En plus, ils risquent d’aller à l’encontre de ses volontés car qui dit que si une femme doit se faire avorter, ce n’est pas la décision de Dieu?

      Comme il n’est pas question d’avortement dans la Bible, et que dieu ne se manifeste pas pour mettre à jour ces textes de plus de 2000 ans, personne ne peut prétendre connaitre la réponse.

  15. Danielle Vallée dit :

    Ça pourrait leur sauter au visage encore une fois. Soit Biden va faire des pressions pour faire ‘démissionner’ une couple de vieux croutons de la Cour Suprême, soit les libéraux vont faire un raffut jusqu’à ce que le nombre de juges soit augmenté. Et alors là, adieu veau. vache. cochon!

    1. Adieu veau, vache, cochon…et surtout couvée !

  16. xnicden dit :

    La professeure et spécialiste du droit de l’avortement Mary Ziegler (@maryziegler) est d’avis que ce n’est par le biais de cette loi ou d’autres aussi radicales que la SCOTUS va renverser la jurisprudence de Roe v Wade.

    Ce serait plutôt par le biais d’une cause comme Dobbs v Jackson WHO qui porte sur une loi du Mississippi interdisant l’avortement au-delà de la 15e semaine de grossesse. Dans ce cas c’est le critère de viabilité du foetus établit par Roe v. Wade comme limite à l’avortement qui est contesté.

    L’agenda des juges conservateurs est toutefois difficile à décrypter dans la mesure où cela fait de nombreuses fois que la SCOTUS reste silencieuse à savoir si elle rejette ou va entendre la contestation de la loi du Mississippi. On ne sait pas trop à quelle vitesse et jusqu’où la majorité conservatrice veut aller.

    1. xnicden dit :

      Pour ce qui est de la loi de l’Arkansas, Mme Ziegler fait remarquer qu’elle se veut un plaidoirie contre Roe v Wade qui s’articule sur les éléments suivants:

      Premièrement, Roe v Wade n’est pas réglé: le fait même que l’Arkansas et divers mouvements sociaux le désapprouvent est la preuve que Roe et sa jurisprudence n’ont pas été acceptés. S’opposer à Roe, dans cette analyse, devient une preuve que Roe est inapplicable et devrait être supprimé.

      Deuxièmement, les preuves scientifiques démontrent que la vie commence à la conception et que la vie fœtale est humaine (on ne sait pas exactement quelles preuves ici n’étaient pas disponibles en 1973, ou en 1992).

      Troisièmement, les preuves démontrent que l’avortement cause aux femmes enceintes un « préjudice considérable ».

      Et enfin, l’adoption et diverses autres lois éliminent toute obligation faite aux femmes de s’occuper d’un enfant qu’elles ne veulent pas garder.

      1. MarcoUBCQ dit :

        xnicden dit le 10/03/2021 à 11:26

        Exposé magistral qui confirme ce que j’ai écris plus tôt.

        1) Les preuves démontrent que l’avortement cause aux femmes enceintes un « préjudice considérable ».

        2) Les preuves scientifiques démontrent que la vie commence à la conception et que la vie fœtale est humaine (on ne sait pas exactement quelles preuves ici n’étaient pas disponibles en 1973, ou en 1992).

        3) Roe v Wade n’est pas réglé: le fait même que l’Arkansas et divers mouvements sociaux le désapprouvent est la preuve que Roe et sa jurisprudence n’ont pas été acceptés. S’opposer à Roe, dans cette analyse, devient une preuve que Roe est inapplicable et devrait être supprimé.

        C’est un discours impopulaire car il va à l’encontre de nombreux lieus communs, clichés, formules milles fois répétées, qui comme le disait Goebels: SI tu répètes assez souvent un mensonge les gens finissent par le croire.

        Cet exposé de la professeure et spécialiste du droit de l’avortement Mary Ziegler (@maryziegler) est décapant et va donc offusquer de nombreuses personnes aux croyances qui ne sont pas appuyées par la logique ni la science. Ni les pro-vie ni les pro choix n’ont la vérité, car cette dernière, comme toujours, se cache au milieu, lieu d’équilibre à réviser constamment 24h/24 dans sa vie. Adopter une position rigide ou molle c’est facile. Adopter une position organique et donc malléable, au fils des développements humains, ça c’est difficile et ça requiert discipline, rigueur et moults et constant efforts.

        À moi les critiques ad hominem…

      2. Robert Giroux dit :

        1) Les preuves démontrent que l’avortement cause aux femmes enceintes un « préjudice considérable ».

        Ah bon ! Qui a dit ca et qu’est-ce qu’un préjudice considérable ??

        D’un point de vue psychologique, la très grande majorité des femmes qui ont recours à l’avortement expriment surtout un sentiment de soulagement après le fait et même celles qui disent que la décision a été difficile à prendre affirment tout de même que c’était la bonne chose à faire (the right thing to do).
        Il est vrai que plusieurs femmes ont des sentiments de tristesse et de regret et que certaines d’entre elles peuvent se sentir coupables d’avoir choisi de terminer leur grossesse mais les études sérieuses sur le sujet confirment que le facteur majeur pour prédire un risque de problème de santé mentale suite à un avortement en est un qui existait déjà AVANT la grossesse et qui serait la plupart du temps lié à des abus sexuels et la violence, la pauvreté et le manque d’éducation. Les campagnes médiatiques très agressives comparant l’avortement à un meurtre n’aident certainement pas non plus !

        Déclaration de l’Association américaine des psychologues:
        “L’évidence de fait est que l’interruption légale d’une grossesse non désirée ne comporte aucun risque psychique pour la plupart des femmes, surtout quand elle est effectuée pendant le premier trimestre. Au contraire, les études scientifiques arrivent en grande majorité à la conclusion que le libre choix et la décision autonome de la femme dans des situations critiques de sa vie favorisent sa santé psychique.”

        Et si vous pensez qu’une IVG peut entraîner des séquelles psychologiques importantes chez une femme, comment croyez-vous qu’elle va se sentir après avoir été obligée de porter et mis au monde un bébé dont elle ne voulait pas??
        La décision de se faire avorter est certainement une source de stress importante, plus encore dans un contexte de pauvreté, de solitude, d’abandonnement, de santé précaire physique et/ou mentale…
        Il reste que la seule alternative à l’avortement est… de porter et de mettre au monde un enfant!
        Une proposition bien plus stressante encore.
        Beaucoup de femmes développent des problèmes de santé mentale après un accouchement
        et personne ne parle d’interdire les grossesses!

    2. Robert Giroux dit :

      La SCOTUS donne des droits limités au foetus seulement à partir de la 23e semaine de gestation.
      Ca tombe bien !
      90% de tous les avortements légaux se font bien avant la 13e semaine de grossesse
      et seulement 1.5% après la 21e et ceux-ci se font uniquement dans des hôpitaux et pour des raisons médicales/thérapeutiques.

      Une manière de voir la vie humaine est de faire un parallèle entre la façon de définir la naissance humaine et sa mort.
      Plusieurs pays (incluant les États-Unis) ont défini la fin de la vie humaine comme la perte de la fonction cérébrale (activité électrique du cerveau) qu’on peut mesurer par un électro-encéphalogramme : la mort est déterminée par l’absence (flat line) de cette activité bien que la personne peut encore avoir un battement de coeur et respirer avec ou sans l’aide de machines.

      L’argument neurologique propose que si cette perte de fonction cérébrale détermine la fin de la vie, l’acquisition de cette même fonction (qui s’établit chez le foetus entre la 24 et la 27e semaines) devrait définir le moment où la vie humaine commence.

      Les cellules nerveuses cérébrales augmentent en nombre et se différencient continuellement jusqu’à la fin du deuxième trimestre de la grossesse. Cependant, ce n’est pas avant le 7e mois de la grossesse qu’un nombre significatif de connections entre les nouveaux neutrons créés/assemblés commencent à prendre forme. Ce n’est qu’après que les neurones soient reliées entre elles par ces connections (ondes) synaptiques que la caractéristique de l’activité consciente du cerveau émerge.

      De la même manière qu’un tas de “microchips” ne peuvent fonctionner comme un ordinateur, les neurones non-connectées du cerveau fétal ne possèdent pas la capacité pour fonctionner de manière consciente avant la 24e semaine.

      Si on considère la conscience active comme ce qui caractérise un être humain,
      il est légitime de voir cette qualité comme le point de départ de la vie d’une personne

      Il existe aussi l’avis qu’un foetus devrait être considéré comme humain quand il peut survivre par lui-même.
      Traditionnellement, la limite naturelle de cette viabilité était imposée par le système respiratoire; un foetus ne pouvant pas survivre à l’extérieur du ventre de sa mère avant que ses poumons soient suffisament formés (et permettent l’évacuation des gaz dans le système sanguin), ce qui arrive autour de la 28e semaine.

      De nos jours, les avancées technologiques médicales peuvent permettre à un foetus né prématurément autour de la 25e semaine de survivre en incubateur bien que plusieurs de ces enfants risquent fort de souffrir de handicaps physiques et/ou mentaux sérieux.
      Les cas de survie sans handicap majeur ou mineur avant la 24e semaine sont encore assez rares.

      1. Ziggy9361 dit :

        Déjà que mener à terme une grosesse normale à terme peut-être considéré comme un miracle,enlevé au mère ou plus généralement au femme le droit de décider ce qui concerne leur corps est en partant s’arroger un droit inique ,presque de possession de ce corps.

        Il y a tellement de raison pour une femme de renoncer à mettre au monde un enfant,mentionnons seulement l’èvolution de la sciense l’amniosintèse permet de vérifier si le foètus n’est pas affecté d’une tare génétique ,si cet procédure avait existé avant la naissance d ‘Asa Hutchinson il ne serait pas là pour en débattre sur l’avortement,ainsi que la plupart des ègoistes de la photo.
        Les grossesses à répétitions, les césariennes difficiles les déchirements,les maris violents,le viol,
        l’inceste et surement d’autres causes qui ne me viennent pas à l’esprit comme l’épuisement.
        Qu’ils se mêle donc de leurs problêmes d’érection et de prostate et qu’ils laissent les femmes
        prendrent leurs dècisions individuellement même pas besoin de légiférer.

      2. Haïku dit :

        @ZIggy9361 – 12:39
        Superbe commentaire !! 👌👌

  17. Haïku dit :

    RE:
    « …un projet de loi destiné à interdire l’avortement dans toutes les circonstances…. »
    ——
    Mots d’Église !!! 😨😨😨

    1. Ziggy9361 dit :

      Mots d’enfer!!!🤬🤬🤬 de😈de👹👹!

  18. Ziggy9361 dit :

    Pour information dans le but de comparer entre un état progressiste,et un état de tarés au point de vue législateurs.

     14 semaines à 22 semaines de grossesse……….Au Québec.

    Les avortements effectués à ce stade de la grossesse peuvent également avoir lieu dans la majorité des établissements de santé du Québec.  

    Cependant, plus la grossesse est avancée, moins les établissements de santé sont équipés pour effectuer les avortements. 

    23 semaines de grossesse et plus  

    Les avortements après 23 semaines de grossesse ne peuvent pas être pratiqués dans la majorité des établissements de santé du Québec. Ce ne sont pas tous les établissements qui sont suffisamment équipés pour effectuer des avortements à ce stade de la grossesse.  

    En cas de besoin, le système de santé québécois permet aux femmes de se rendre aux États-Unis pour obtenir un avortement à ce stade de la grossesse. Les frais de déplacement et d’exécution de l’avortement sont couverts par la RAMQ. 

    ….se rendre aux États-Unis ? WTF ,e,e,e,e la fabrique de broches à tricotés si trouve ou quoi?

  19. POLITICON dit :

    Les adolescentes enceintes par le viol du mononcle ou du cousin n’auront d’autre choix que garder le bambin sans filet social, assurance santé et services adéquats pour continuer leurs études et subvenir aux besoins de l’enfant. Ce projet de loi machiste contribuera à augmenter la pauvreté, l’analphabétisme chez les personnes pauvres. Les riches n’ont rien à craindre de cette loi puisqu’ils pourront toujours quitter le pays et payer les frais d’avortement de la bonne à tout faire afin de tuer dans l’oeuf les regards réprobateurs et maintenir leur statut social intact aux yeux de leurs pairs. Je ne suis pas pour l’avortement à tout prix, mais je ne suis pas celui qui croit que l’on doit décider pour la femme. En toute circonstance et à défaut d’avoir l’aide nécessaire, la femme devrait décider elle-même et avoir le droit de choisir sans être jugée par quiconque. Ce choix devrait être respecté par le milieu social, médical, politique et juridique.

  20. Apocalypse dit :

    @xnicden – 11:26

    ‘Deuxièmement, les preuves scientifiques démontrent que la vie commence à la conception et que la vie fœtale est humaine (on ne sait pas exactement quelles preuves ici n’étaient pas disponibles en 1973, ou en 1992).’

    De quoi diable parlez-vous? Quelles preuves scientifiques?

    Les premières semaines, ce n’est pas un humain, c’est un foetus; cela aura beau avoir une forme humaine, MAIS aucune intelligence, aucune conscience, RIEN!

    Tant que le foetus n’est pas viable, on peut pratiquer un avortement, ce qui est parfaitement défendable. Si un jour un peu avoir un feotus viable à trois, quatre mois qui aurait une vie normale, on en reparlera.

    Qu’on ne puisse plus permettre aux femmes aucun avortement puisque que le foetus est un être humain comme vous et moi au premier jour serait littéralement l’enfer pour bien des femmes. L’avortement n’est peut-être pas idéal, mais c’est la moins mauvaise solution.

    Les gens qui sont contre devraient commencer par montrer de l’humanité envers les vivants en chair et en os devant eux et on pourra ensuite les prendre plus au sérieux.

    De toute manière, ce combat contre l’avortement est perdu d’avance et cela même si la Cour Suprême l’interdirait en toutes circonstances; les femmes trouveraient d’autres moyens – qui mettraient leur vie en danger – pour avoir un avortement et donc, l’avortement légal est la moins mauvaise option pour la société.

    1. xnicden dit :

      Je n’ai pas été suffisamment claire il faut croire, mes excuses.

      Il s’agit d’un des arguments avancés par les opposants à l’avortement à l’origine de la loi de l’Arkansas.

      En gros, à l’époque de Roe v Wade le SCOTUS a considéré que c’est le seuil de viabilité du foetus qui limitait le droit à l’avortement. Les républicains veulent que les États puissent retenir d’autres critères qu’ils estiment tout aussi valables « scientifiquement » (ex perception des battenents du coeur).

      C’est un peu dans la lignée de la fumisterie du dessein intelligent opposé à la théorie de l’évolution.

      1. Ziggy9361 dit :

        J’avais très bien compris.👍

      2. Robert Giroux dit :

        « (ex perception des battenents du coeur). »

        Trop drôle ! On peut faire battre un coeur ds un laboratoire grace à un simple courant électrique !
        Le coeur est un organe comme les autres, ni plus ni moins important que les poumons, les reins ou le foi.

        À huit semaines, les “battements” du coeur sont produits par des cellules cardiaques qui se contractent et libèrent du calcium dans l’organisme du foetus. Le coeur du foetus n’est pas entièrement formé avant la 18e semaine alors que le muscle cardiaque ne se contracte et une circulation sanguine primitive ne se développe qu’autour de la 21e semaine.
        On pourrait donc dire que le foetus manifeste alors des signes réels et perceptibles de vie.
        D’autre part, même s’il est mis au monde par hystérotomie, le grand prématuré est incapable de respirer soit naturellement, soit avec l’aide d’un respirateur. Un stimulus ou une forme d’assistance mécanique ne suffit pas. Le foetus ne peut respirer et ne le pourra jamais avant que ses poumons soient complètement formés et fonctionnels.

        L’essence d’un être humain, c’est la conscience volontaire, un cerveau en état de fonctionner, qui ressent
        et qui interagit (dans les limites du développement progressif de ses capacités) avec son environnement.
        Avant la 26e semaine de gestation au minimum, le cerveau ne possède pas les structures physiques nécessaires
        pour que le foetus soit conscient de son environnement.
        Ce n’est pas un point ambigu ou abstrait, c’est une certitude médicale.

  21. senorflash dit :

    Les républicains, sont un partie rétrograde qui désire enlever des droits aux gens, point a la ligne. Pourquoi s’attaquer aux minorités, et aux femmes en premier? C’est simple, c’est parce qu’ils les juges plus faible. Mais ne vous y trompez pas, lorsqu’ils auront terminé d’enlever tout les droits des femmes et des minorités, ils s’attaqueront aux droits de cette fameuse majorité blanche qui les soutiennes… Mais bon ce pays est condamné, j’ai totalement perdu espoir quand Donald Trump n’a pas été condamné. Vivement qu’il brule dans leurs propres flammes en y laissant une terre fertile.

  22. Apocalypse dit :

    @Robert Giroux – 12:17 AND 12:05

    👍👍👏👏

    Quelqu’un, en l’occurence vous, qui parle un langage que je comprends. 😊

    1. D’autant plus qu’il donne un critère de l’utilisation du mot « humain » qui n’est pas circulaire.

      1. Robert Giroux dit :

        Chaque enfant (potentiel) doit être un enfant désiré.
        Chaque (future) mère doit être une femme consentante.

        Cela dit: De tous les temps et partout dans le monde, dans toutes les sociétés et toutes les cultures,
        les femmes ont eu recours à l’avortement et il y en aura toujours parce qu’on ne peut pas moralement obliger une femme à poursuivre une grossesse non voulue et mettre au monde un enfant dont elle ne veut pas ou dont elle ne peut pas s’occuper!
        Dans les pays où l’avortement n’est pas légal ou accessible sauf pour les bien nantis,
        les femmes n’hésitent pas à mettre leur liberté, leur santé ou même leur vie en péril pour l’obtenir.

        Dans un monde idéal/parfait, l’avortement serait rarement nécessaire.
        L’éducation à la sexualité et la contraception seraient disponibles pour tous.
        Chaque homme et chaque femme serait une personne informée et responsable.
        Les méthodes de contraception seraient toujours efficaces à 100%.
        Le viol et l’inceste seraient inconcevables. Il n’y aurait pas de pauvreté,
        pas de femmes abandonnées, pas de violence conjugale, jamais de problèmes de santé mentale.
        Aucune grossesse ne mettrait jamais la vie d’une femme en danger
        et tous les embryons seraient conçus sans malformations physiques graves ou maladies génétiques.
        En attendant ce *jour béni*…
        On peut en discuter jusqu’à ce que les vaches reviennent à l’étable mais l’avortement doit rester
        une option légale, sécuritaire, accessible et personnelle entre une femme, sa conscience et son médecin.

        Dans les faits, 90% des avortements se font bien avant la 13e semaine.
        Les avortements thérapeutiques – après la 20e semaine –
        représentent autour de 1.5% de tous les avortements
        et sont pratiqués uniquement si le foetus présente une tare majeure
        ou si la vie de la mère est en danger.
        Aucune clinique d’avortement au Québec ne fait d’interruption volontaire
        de grossesse (IVG) après le 5e mois.
        Passée cette date, de façon implicite, les médecins ne pratiquent pas
        d’avortement quand le foetus est viable.

        Dans la religion Shinto, on croit que l’âme prend place dans le foetus
        quatre mois (à la 20e semaine) avant la naissance de l’enfant.
        Cela semble tout à fait *raisonnable* en plus d’être religieux!

        Une autre chose:
        Une étude du Collège royal des Obstétriciens et gynécologues de Grande-Bretagne
        dit que les foetus sont “sous-développés et comme sous une forme de sédation”.
        Les connections cérébrales ne sont pas complètement formées et l’environnement de l’utérus crée un état de sommeil induit qui s’apparente à de l’inconscience… Les connections nerveuses dans le cortex cérébral, l’endroit qui traite les réponses à la douleur, ne se forment pas proprement avant la 24e semaine et le cervelet n’atteint sa configuration finale qu’au 7ème mois
        Si ça ne suffit pas ou si ce n’est pas assez clair,
        voici l’avis du Collège de leurs confrères américains:
        “Nous ne connaissons aucune information scientifique sérieuse qui soutiendrait l’assertion selon laquelle le foetus perçoit la douleur au début d’une grossesse. Nous savons que le cervelet n’atteint sa configuration finale qu’au 7ème mois et que la myélinisation de la moelle épinière et du cerveau ne commence qu’entre la 20ème et la 40ème semaine de la grossesse. Ceux-ci, de même que d’autres développements du système nerveux, doivent exister pour que le foetus puisse percevoir la douleur.”

        Et si le foetus ne ressent pas la douleur avant la 28e semaine,
        on peut se douter qu’il ignore aussi dans quel environnement il se trouve!
        Heureusement d’ailleurs… Imaginez un instant comment un être conscient
        pourrait se sentir flottant dans du liquide amniotique durant neuf mois…
        On naitrait tous claustrophobes et gros paquet de nerfs!!

        Dans le sens ou il est incapable de sensations et de sentiments, un foetus n’est pas conscient; il n’a aucune conception de lui-même ou identité propre. Il ne possède aucune pensée, aucune émotion, aucune croyance, aucune idée, pas d’espoirs ni de rêves, aucun souvenir. Il ne connait aucune forme d’amour, de peine, de désir, de frustration.

        La condition fondamentale qui fait de nous des êtres humains – la conscience! – est absente chez un foetus. Le foetus – avant la 24e semaine de gestation – est une existence biologique qui a le potentiel de devenir une vie humaine mais ça n’en fait pas une personne pour autant. L’essence d’un être humain, c’est la conscience volontaire, un cerveau en état de fonctionner, qui peut reçevoir et percevoir des stimulis et y répondre. Pas simplement un coeur qui bat et d’autres organes qui fonctionnent par eux-même sans besoin de penser!

        Pour récapituler:
        À moins d’être planifié et/ou désiré par la femme qui devient enceinte,
        un foetus n’est pas un “bébé non-né” (unborn child) avant le moment ( pas encore né)
        où il est viable à l’extérieur du ventre de sa future mère( + ou – 24 semaines)
        Les gens qui sont contre l’avortement n’ont pas à s’en faire…
        Personne ne les obligera jamais à en subir un s’ils ne le veulent pas!
        Et les hommes, qui ne pourront de toute manière jamais connaître
        les joies de la maternité, devraient se garder une petite gêne
        avant de vouloir imposer aux femmes leur conception de la moralité(?)
        Par contre, les femmes qui le désirent vont continuer à y recourir,
        d’une manière ou d’une autre, que l’on aime cela ou non…
        Ça ne fait pas votre affaire? Tant pis!
        C’est leur problème… Pas le nôtre!!
        De toute façon, ce ne sont pas nos oignons!

        Nos énergies seraient mieux employées à tenter de sauver
        la vie d’un des cinq à dix millions d’enfants de moins de 5 ans
        qui meurent chaque année dans le monde
        faute de soins médicaux et d’hygiène de base, d’eau potable
        et, plus près de chez nous, on pourrait commencer par s’occuper plus sérieusement
        de tous ces enfants qui sont négligés, battus et/ou abusés.

        Et si les hommes pouvaient *tomber enceintes* et devoir porter un *bébé*,
        la “liberté de choix” aurait été gravée en lettres de feu dans la pierre
        au sommet du Mont Sinaï sur les tablettes des dix Commandements
        et le droit de ne pas porter un enfant non-désiré aurait été inclus dans la Constitution américaine,
        tout de suite après – sinon avant! – l’amendement qui donne le droit de *porter une arme*
        et les cliniques d’avortement offriraient toutes le service à l’auto !

  23. Apocalypse dit :

    @xnicden – 12:30

    Ouf … je pensais que Donald Trump avait eu raison de vous et que vous aviez perdu la tête; content de voir que vous êtes toujours avec nous 😊.

  24. citoyen dit :

    peut être qu’au lieu d’adopter ou invitro une sorte d’adoption provieprochoixpartager serait bon.

    1. Robert Giroux dit :

      QUOI ??

  25. CBT dit :

    La plupart des républicains élus ne se sentent pas concernés par les décès de la COVID, ils n’ont jamais démontré aucune énergie, ni volonté de combattre efficacement la contagion afin d’éviter les décès, au contraire, ils ont plutôt agit à l’image de Trump. Plus de 500 000 décès, mais ils clament à être les seuls à mettre la vie au cœur de leur préoccupation, bande d’hypocrites !

    Lorsqu’il s’agit de contrôler les femmes et leur imposer une vision rétrograde, ils sont plus que présents, ils s’acharnent à imposer des restrictions toujours plus sévères. Je suis d’accord qu’un encadrement soit nécessaire, mais ils sont incapables d’y aller avec nuances, leur absence de choix est aberrante, aucun avortement possible sauf en cas de risque pour la santé ou la vie de la mère ou du fœtus. Ces hommes pédants ignorent volontairement la triste réalité de milliers de femmes, elles subissent l’obsession maladive de ces hommes.

  26. treblig dit :

    C’est ce genre d’initiative qui va consolider le vote des femmes de la banlieue vers le parti démocrate. Un mouvement qui s’est accéléré en 2018 pour se confirmer en 2020. Sauf dans les milieux anti-avortement du  » deep south ». Le fait que l’Arkansas, ou tout autres états pauvres du sud, soit à l’origine de cette intention est révélateur. Ce genre d’opposition est marginale dans les états du Nord ou côtier.

    D’autant plus que ce sont les intégristes religieux ( évangélistes et catholiques principalement mais pas uniquement) qui sont derrières ce type de projets de lois. Or la pratique religieuse est en baisse constante surtout chez les jeunes.

  27. Fred dit :

    C’est la République de Gilead.. de la Servante Écarlate

  28. el_kabong dit :

    « Il n’est cependant pas garanti que la Cour suprême voudra se saisir de cette affaire. »

    Conclusion : une loi totalement inutile, qui fera seulement perdre leur temps (et l’argent des contribuables) aux tribunaux de niveaux inférieurs (qui vont certainement la bloquer)…

    Typiquement ripou-liban, un show de boucane qui n’apporte rien à la société…

  29. anizev dit :

    Ces hommes-là n’ont rien d’autres de plus important à s’occuper, genre la pandémie.

  30. leonard1625 dit :

    L’éternel débat, avec quelques nouveaux participants, qui continue. Merci xnicden, MarcoUBCQ et autres.

    Oui, la petite chose est très très tôt un être vivant, distinct de la mère. Il est impossible de le catégoriser autrement que par humain. Je n’ai jamais vu d’arguments contredisant ce qui précède.

    Il n’est pas viable pendant plusieurs mois et peut entrer en conflit d’intérêts (je crois que l’expression convient) avec la mère. Il reste à savoir qui a préséance. La viabilité du fœtus est un point de non retour largement accepté, que j’accepte aussi.

    Les fécondations in vitro produisent de nombreux embryons pour chaque bébé qui naîtra. Les surplus sont éliminés. Selon les fondamentalistes, ce sont autant d’homicides. Curieux qu’ils n’en fassent pas de cas.

    1. Robert Giroux dit :

      Une personne malade qui aurait besoin d’un don d’organe pour survivre ne peut pas exiger ou obliger une autre personne à lui fournir du sang, de la moëlle épinière ou un organe quelconque pour la maintenir en vie.
      C’est triste mais c’est comme ca !
      C’est la même chose pour un foetus.
      Si une femme enceinte ne veut pas utiliser son corps pour garder le foetus en vie, on ne devrait pas l’obliger à le faire.
      Un foetus ne peut pas avoir des droits que même une personne vivanter n’a pas.
      Même si vous croyez que le foetus est un être humain à part entière, la question reste :
      Est-ce qu’une personne a le droit d’exiger le droit d’utiliser une autre personne pour survivre ?
      Il n’y a pas de doute que chaque humain a le droit de vivre mais si l’un d’entre eux a besoin d’une transfusion sanguine ou de moëlle épinière pour rester en vie, possède-t-elle le droit spécifique de demander qu’on lui trouve un donneur compatible qui devrait obligatoirement lui donner ce dont elle a besoin pour survivre ?
      Je doute que vous trouviez quiconque qui serait d’accord avec une telle exigence.
      Aucun pays a une loi dans ce sens. Même les parents ne peuvent pas légalement se voir obliger
      de donner un organe à un de ses enfants pour assurer sa survie !
      Même une personne morte n’est pas obligée de donner ses organes si elle ne donne pas son consentement de son vivant!

  31. chanounou dit :

    Non mais de quoi je me mêle ?
    Ces gens ne savent-ils donc pas les nuits sans sommeil de ces femmes enceintes sans’l’avoir désiré et ce, quelles qu’en soient les raisons? Que ces gens s’occupent de donner une éducation sexuelle digne de ce nom dans les écoles et ce, sans dispense possible comme les maths , le français ou la geographie …
    On a beaucoup parlé de SIDA dans ces cours lorsqu’ils avaient lieu et on a très, trop souvent occulté la
    premiere possible et logique conséquence d’un rapport (qu’il soit consenti ou non), a savoir une grossesse….
    J’ai encore répondu il y a moins de 5 ans à cette question d’élèves de 15 ans ( et pas que des filles et de milieux pas défavorisés du tout…..) » Hein Madame qu’on ne peut pas tomber enceinte la première fois? » … Inutile de vous dire que ça c’est toujours terminé par un  » assieds-toi, il faut qu’on cause…. » !

    Que ces Père-la-Pudeur s’occupent de leurs soucis de prostate, d’érection déficiente et de Viagra…..Et laissent les femmes en coopération avec la médecine DÉCIDER de ce qui est le mieux pour elles …. Quand on pense que ce sont les mêmes qui il y a 40 ans, s’envoyaient en l’air frénétiquement sans se poser la question des éventuelles conséquences, quitte à reporter la responsabilité sur les femmes qui les auraient « allumés » . Que je sache, pour danser le tango, il’faut être deux….

    Et que je sache, la POSSIBILITÉ d’avorter n’en fait nullement une OBLIGATION …. Les femmes qui souhaitent garder leur bébé, fût-il la conséquence d’un viol , d’un inceste ou d’un abus domestique comme les petites bonnes évoquées ci-dessus ( il y en a…) pourront toujours le faire et mener à bien leur grossesse et SURTOUT , SURTOUT l’éducation de cet enfant jusqu’a son terme qui, lui, est bien plus long que 9 mois….

    PS: ai connu pas mal de personnes  » enfant non désiré « , et je peux vous dire que les ravages psychologiques sont extrêmement durs à vivre et mènent à des désordres non négligeables dans leur equilibre. Je fais confiance aux spécialistes de ce blogue pour confirmer mes dires.

    Ai en mémoire une amie alcoolique qui me disait se souvenir d’une seule chose ds le jardin de sa grand-mère, à savoir un arbre, le pêcher, pour avoir entendu vers 5-6 ans cette vieille garce (pas inculte du tout…) lui répéter sans cesse : Toi, tu deviendras rien de bon, tu es l’enfant du péché  » . Sa mère ( annees 50 avait ( comme on dit en Normancie  » fêté Paques avant les Rameaux et s’etait mariée enceinte de 3 mois environ….. Et elle de se souvenir avoir passé des heures sous l’arbre en question à se demander comment elle pouvait bien etre l’enfabt d’un arbre!
    A quand même obtenu l’agrégation de lettres classiques ( Francais-/latin/grec- plus haut diplôme d’enseignement français ) mais avec à la clé une telle insécurité intérieure qu’elle a sombré ds un alcoolisme profond lorsqu’elle a découvert l’infidélité du mari…! Ben voui, logique d’etre trompée par son mari avec sa meilleure amie ( dont je garde les enfants pendant qu’elle s’envoie en l’air avec mon epoux… Vous jure que c’est vrai!) puisque je ne suis  » rien de bon »….

    1. Jacques Gagné dit :

      Triste!!

    2. Ziggy9361 dit :

      Ho la la Chanounou toute une entrée dans le vif du sujet.👍

  32. sousmarin dit :

    Franchement, ils ne devraient ni parler, ni se montrer, car ils sont une publicité vivante pour l’avortement.
    On n’a qu’à leur imposer le port d’une grenade, contre leur gré, dans l’estomac et on verra s’ils continuent à aimer les armes et l’absence de contrôle sur leur corps ; les sucs gastriques adorent les petites goupilles…
    Nous savons tous que cette manœuvre ne vise qu’à titiller la cour suprême qui, suite à la négligence naïveté des démocrates, comportent 2/3 de conservateurs impurs et durs.

    Mais bon, nous parlons de gens qui ne sont pas fondamentalement opposé à l’esclavage – de l’autre bien sûr – alors, le corps, ce ne sera qu’un début.

    A ceux qui pensent que l’avortement causent des souffrances, la réponse est bien évidement oui et nous devons faire tout pour le limiter mais la décision finale revient bien évidemment à la personne concernée car on ne fait pas le bonheur des gens malgré eux.
    Enfin, avec un accès efficace à la contraception et à l’avortement, nous ne serions pas 8 milliards à grouiller sur la terre avec, pour près de la moitié, moins de 2$ par jour pour survivre ; les républicains – tous les étasuniens d’ailleurs – ne se pressent pas trop là pour donner à ces derniers le droit à la vie…

    1. chanounou dit :

      @sous-marin,
      👏pour votre 1ere phrase! J’aurais aimé la trouver celle-là!
      Chapeau bas comme dirait notre ami Haïku 🎩

  33. _cameleon_ dit :

    Hum, euh hum.

    Pour mémoire:

    Jacques Brel : Les Bourgeois
    https://www.youtube.com/watch?v=dCHi5apc1lQ

    Le cœur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l’ami Jojo
    Et avec l’ami Pierre
    On allait boire nos 20 ans
    Jojo se prenait pour Voltaire
    Et Pierre pour Casanova
    Et moi, moi qui étais le plus fier
    Moi, moi je me prenais pour moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l’hôtel des « Trois Faisans »
    On leur montrait not’ cul et nos bonnes manières
    En leur chantant
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient-
    Le cœur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l’ami Jojo
    Et avec l’ami Pierre
    On allait brûler nos 20 ans
    Voltaire dansait comme un vicaire
    Et Casanova n’osait pas
    Et moi, moi qui restait le plus fier
    Moi j’étais presque aussi saoul que moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l’hôtel des « Trois Faisans »
    On leur montrait not’ cul et nos bonnes manières
    En leur chantant
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient-
    Le cœur au repos
    Les yeux bien sur terre au bar de l’hôtel des « Trois Faisans »
    Avec maître Jojo
    Et avec maître Pierre
    Entre notaires on passe le temps
    Jojo parle de Voltaire
    Et Pierre de Casanova
    Et moi, moi, moi qui suis resté le plus fier
    Moi, moi je parle encore de moi
    Et c’est en sortant vers minuit Monsieur le Commissaire
    Que tous les soirs de chez la Montalant
    De jeunes « peigne-culs » nous montrent leur derrière
    En nous chantant
    Les bourgeois c’est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, et plus ça devient bête
    Disent-ils Monsieur l’Commissaire
    Les bourgeois plus ça devient vieux…
    Source : Musixmatch
    Paroliers : Mc Kuen Rod / Brel Jacques Romain G / Cortinovis Jean Samuele

    1. chanounou dit :

      @Caméléon,
      Ha…. qu’il nous manque le Grand Jacques!
      Merci pour ce portrait au vitriol net et sans bavures, en 2mn 14 ou à peu près…..

      1. _cameleon_ dit :

        Et ce que ce GRAND Jacques …

        Il a su toucher le cœur toute la Francophonie !!!

        Permettez … attendez un peu que je cherche …

        Ah voila !!! ♥♥♥
        La quête – Jacques Brel – (Avec paroles)
        https://www.youtube.com/watch?v=g1Gf3LogQBE

        Et encore ..
        Je cherche ce lien …

      2. _cameleon_ dit :

        En voilà un …

        Jacques Brel – « La Quête » – (L’Homme de la Mancha)

  34. chanounou dit :

    Une de mes préférées pas force
    forcément la plus connue, mais qui va bien pour le billet…. Et musicalement, un régal !
    Pour vous @Cameleon

    https://youtu.be/nbvaFhdsS6g

    Mère des gens sans inquiétude
    Mère de ceux que l’on dit forts
    Mère des saintes habitudes
    Princesse des gens sans remords
    Salut à toi, dame Bêtise
    Toi dont le règne est méconnu
    Salut à toi, Dame Bêtise
    Mais dis-le moi: « Comment fais-tu
    Pour avoir tant d’amants
    Et tant de fiancés
    Tant de représentants
    Et tant de prisonniers
    Pour tisser de tes mains
    Tant de malentendus
    Et faire croire au crétin
    Que nous sommes vaincus
    Pour fleurir notre vie
    De basses révérences
    De mesquines envies
    De nobles intolérances
    De mesquines envies
    De nobles intolérances
    De mesquines envies
    De nobles intolérances
    Mère de nos femmes fatales
    Mère des mariages de raison
    Mère des filles à succursales
    Princesse pâle du vison
    Salut à toi, Dame Bêtise
    Toi dont le règne est méconnu
    Salut à toi, Dame Bêtise
    Mais dis moi: « Comment fais-tu
    Pour que point l’on ne voit
    Le sourire entendu
    Qui fera de vous et moi
    De très nobles cocus cocus
    Pour me faire oublier
    Que les putains les vraies
    Sont celles qui font payer
    Pas avant mais après
    Pour qu’il puisse m’arriver
    De croiser certains soirs
    Ton regard familier
    Au fond de mon miroir
    Ton regard familier
    Au fond de mon miroir
    Ton regard familier
    Au fond de mon miroir

    1. _cameleon_ dit :

      @chanounou
      Ah ! Celle-là ‘manque à ma culture’
      Mais tellement savoureuse !

      ♥♫♥

    2. _cameleon_ dit :

      J’adore au Cube …
      ie. 3 x 3 x 3 ! = 27
      (ne cherchez pas ça ne veut rien dire)

      ♫ ♥ ♪

  35. chanounou dit :

    @Caméléon,
    Suis vraiment ravie de vous l’avoir fait connaître. 💚🎶💚

    1. _cameleon_ dit :

      Permettez ..

      Leonard Cohen – Who By Fire (Live in London)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :