Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Une loi de la Géorgie considère comme un crime le fait «de solliciter, de demander, de commander, de harceler ou de tenter de toute autre manière d’utiliser une autre personne pour se livrer à une fraude électorale». Au niveau fédéral, quiconque «prive, fraude ou tente de priver ou de frauder sciemment et délibérément les résidents d’un État d’un processus électoral équitable et impartial» enfreint la loi. En demandant au secrétaire d’État de la Géorgie de lui «trouver» 11 780 voix samedi lors d’une conversation téléphonique, Donald Trump a donc peut-être violé plus d’une loi, mais il serait difficile de le trouver coupable, selon des juristes cités par le New York Times. Pourquoi?

Parce que le président n’a pas clairement dit qu’il donnerait suite aux vagues menaces qu’il a adressées à Brad Raffensperger et à son conseiller juridique. Le fait que le président s’est exprimé lors d’un entretien téléphonique auquel plusieurs personnes ont participé joue également en sa faveur. S’il était inculpé, il pourrait faire valoir qu’il n’aurait pas parlé aussi librement à autant de personnes s’il avait vraiment eu l’intention de violer la loi.

Mais Donald Trump a-t-il commis un abus de pouvoir moins troublant que celui pour lequel il a été mis en accusation par la Chambre des représentants en décembre 2019 après son appel téléphonique au président ukrainien Volodymyr Zelensky? «Je pense absolument que c’est un délit qui mérite une mise en accusation et si cela ne tenait qu’à moi, il y aurait des articles à la Chambre, assez rapidement», a répondu dimanche la représentante démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez lors d’une interview à Bloomberg.

L’ancien représentant républicain de Floride David Jolly a abondé dans le même sens sur MSNBC : «Ce qui est en jeu en ce moment n’est pas seulement Donald Trump», a-t-il déclaré. «C’est l’intégrité de la Chambre des représentants en tant qu’institution et si celle-ci permet on non que ce comportement soit puni ou non.»

Il reste 16 jours avant la fin de la présidence de Donald Trump. Au moment d’écrire ces lignes, voilà à quoi ressemblait la page d’accueil du site conservateur Drudge Report :

(Photo Getty Images)

114 réflexions sur “Trop tard pour le 2e «impeachment» de Trump?

  1. Guy Gibo dit :

    Il n’est jamais trop tard quand il s’agit de faire respecter la Constitution… Peu importe que Trump soit en poste ou non. Les élus ne peuvent laisser passer ce nouvel accroc à la Loi sans réagir ne serait-ce que pour montrer à tous ceux qui vont suivre que les USA sont un état de droit. Quant à Trump son avenir est tout tracé et ce sont probablement ses tractations financières qui vont le couler définitivement. Tout de même surprenant que dans cette dernière histoire on n’ait encore eu aucune affirmation venant du FBI… D’autant plus qu’il faut s’attendre à du brasse camarade dans la capitale avec plusieurs appels lancés par Trump et ses alliés pour des regroupements de contestation aux résultats électoraux… Ceci dit tout ce charabia permet à Trump et plusieurs élus républicains d’amasser des $$$ auprès de incrédules qui les suivent aveuglément.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Guy Gibo

      Tout à fait il n’ont pas le choix cette fois-ce de montrer clairement leur désaccord envers les agissements de Trump ce serait de leur part de laisser croire que non seulement ils les acceptent et les valides mais s’en font complices si immédiatement ils n’exigent pas sa démission. Ils n’ont de toute façon absolument rien à perdre Donald Trump ne sera plus à la maison Blanche dans quelques jours à défaut d’agir les Georgiens devraient leur faire payer chèrement leur complicité devant cet autre abus de pouvoir de Donald Trump et tentative de renverser le résultat électoral ce qui non seulement est criminel mais une trahison envers la constitution de leur pays et envers les américains.

  2. Pierre Belley dit :

    Il mériterait une sortie à la hauteur de sa présidence. Les mains dans le dos avec des menottes.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Pierre Belley

      J’ajouterais la plus populaire pendaison devant le Capitol de tous les temps pour trahison. Imaginez le succès qu’elle aurait il battrait les records de participation de spectateurs de tous les temps de tout le monde entier lors d’une pendaison publique . « the best ever » ferait un succès monstre………..les plus grosses quotes d’écoute………………

      1. Dekessey dit :

        @Guy Pelletier
        Un peu drastique mais fort mérité.
        Moi j’opterais pour l’attacher à un poteau sur BLM Plaza, disponible pour recevoir toutes les baffes et les pierres de la population. Une par personne.

  3. Salvador E. Rodriguez dit :

    C’est l’histoire de sa vie. Des crimes tellement gros doublés de scandales peinturé en exploits pour les quelles il na jamais payé.. tout cela à la vue de tous comme dans étalé dans un reality show. Tout ça lui a même servie de chemin pavé vers la présidence…
    Les scandales et bullying qu’il a commit aurait coulé n’importe qui, alors que lui il a été propulsé à ce fantasme d’être le président des USA.
    Trump est le criminel Téflon. Tellement gros qu’une magouille de plus n’a rien pour surprendre et encore moins pour éclipser les anciennes aussi grande soit-elle.

    Je sais pas comment les générations futures vont regarder cette histoire vécu au début du XXIeme siècle… nous qui nous croyons si progressiste par rapport au vieux XXeme siècle.
    Pire encore, combien vont tenter d’en faire école et tenter leur chance avec des résultats encore inconnu. En espérant que ce ne sera pas trop triste pour nos enfants…

    Maintenant que le smoking gun de ce que tous le monde savais déjà a été découvert, il ne manque plus que le pardon présidentiel à lui même pour mêler tout le monde et faire jouir les encore trumpistes.

    1. franlabrecque dit :

      Comme vous avez raison Salvador.
      Réalité show sur toute la ligne et crimes impunis à ce jour👎

    2. Layla dit :

      @Salvador E. Rodriguez 7:08 et 7:16
      💯excellent💯.Layla.

  4. Daniel Legault dit :

    Il faudrait débuter un processus ­d’impeachment pour l’exemple.

    Mais punir minus trump ne devrait pas être le but principal. Il faut espérer qu’une grande partie de la population de la Géorgie comprennent l’enjeu de l’élection des sénateurs.

    Il est important que Biden ait suffisamment de pouvoir pour faire le ménage dans le processus électoral. Car on constate que le processus électoral américain est fragile et peut être manipulé pour obtenir une dictature. Un plus brillant que minus trump aurait pu réussir.

    Il est aussi important que l’immunité du président soit mieux définie ainsi que son pouvoir d’émettre des pardons.

    Les Pères Fondateurs ont mis en place un système avec des contre-pouvoir pour éviter qu’un Roi reviennent au pouvoir, ces derniers 4 ans ont fait la preuve que le système est trop complexe et qu’il peut être manipulé.

    1. Boileau dit :

      @ Daniel Legault

      « Un plus brillant que le minus trump aurait pu rėussir. »

      C’est ce qui l’a protéger : sa stupidité.
      Trop de monde ne l’on pas pris au sérieux ou ne lui ont pas prêté d’intention réellement malfaisante!
      Il s’est présenté au comptoir de la banque habillé en clown avec sa carte d’affaire où il avait écrit au verso que c’était un hold-up.
      On ne peut l’arrêter tant qu’il n’aura pas terminé sa crise de bacon !

      1. Toile dit :

        Superbe analogie.

  5. Pierre Lesage dit :

    J’ai pas regardé les pastiches sur Youtube de la crise du Furher dans son bunker, scène célèbre dans le film « La chute », (Der Untergang). Je demeure convaincu que l’état d’esprit du POTUS actuel s’y apparente.

    1. Il y a une certaine analogie entre Hitler qui, à la fin de la guerre, déplaçait des unités de l’armée qui n’existaient plus, et DT qui, à la fin de son mandat, invente des électeurs qui n’existent pas.

    2. MarcB dit :

      Exact! L’image de quelqu’un qui s’accroche au pouvoir à tout prix, sachant très bien se qui l’attend en cas de défaite. Dans le cas d’Hitler, il a préféré le suicide, dans le cas de Trump: faillites, poursuites civiles, et poursuites criminelles (NY).
      Je vais violer la loi de Goodwin (https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin), mais les 4 ans de Trump, s’apparente au début du règne d’Hitler:
      – polarisation de la société en calomiant ses oppposants, Hitler a emprisonné ses opposants, Trump a répété « Lock them up pendant 4 ans ».
      – suprématie nationale
      – tentative de coup d’état démocratique, Hitler a réussi…

      On se souvient de la 2eme guerre mondiale déclenchée par Hitler, et de l’holocauste, mais on oublie qu’il a fallu près d’une quinzaine d’années à Hitler pour commettre ces attrocités. Que deviendrait les USA si Trump avait le pouvoir pour 15 ans?

      1. Pierre Lesage dit :

        je crois que vous souscriviez, tout comme moi, à ce point Goowin. Et votre commentaire es pertinent.

  6. FBeauchamp dit :

    La criminalité de ce qui est démontrée sur les enregistrements ne semblent pas poser de doute à l’ex-Inspecteur Général du Département de la justice et ancien procureur fédéral du SDNY, Michael Bromwich pour qui la meilleure défense du « Mobster in chief » serait:
    L’INSANITÉ.

    Cette défense pourrait pourrait facilement être plaidée mais difficilement contestée!

    1. ghislain1957 dit :

      @ FBEauchamp

      « …Michael Bromwich pour qui la meilleure défense du « Mobster in chief » serait: L’INSANITÉ. »

      Ne retenez pas votre souffle en attendant que les ripoux-blicains utilisent le 25e amendement pour le sortir de la maison blanche. Ils font tous dans leurs frocs, à quelques exceptions près.

    2. Rick dit :

      En bon français: la maladie mentale, plutôt qu’insanité.

  7. Haïku dit :

    RE:
    ‘Trump threatens officials with crimes’.
    ——
    -« Le fait de mourir n’est pas un crime,
    et le fait de vivre comme un con n’est pas un mérite. »(Proverbe GOP ironique).

  8. Sebb dit :

    Si ce n’est pour les 16 jours restant… Ça pourrait surtout lui clouer le bec pour un éventuel 2024. Moi j’irais pour une destitution pour la forme et l’image que ça donnerait pour lui et ses semblables + pour 2024.

  9. Youno dit :

    On pourrait tenter de le destituer pour se prémunir du fait qu’il se présente en 2024 ….. mais avec le sénat actuel ……….

  10. ghislain1957 dit :

    C’est tellement rendu ridicule que ce n’est même plus drôle. Et que le parti ripoux-blicain embarque dans le jeu du « Godfather in Chief » est révoltant. Même « Mike Pence a fait savoir qu’il appuyait la contestation des républicains du Congrès » comme M. Hétu le mentionne dans son article de la Presse d’aujourd’hui. Cette folie va s’arrêter où? Et quand?

    Peut-être pires que Trump

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-01-04/decryptage/peut-etre-pires-que-trump.php

  11. Benton Fraser dit :

    Trump a toujours joué sur la limite en « en pensant » tout haut. C’est comme en campagne lorsqu’il demanda aux russes de hacker les informations sur Clinton. Il affirma pas la suite que c’était une blague!

    Par contre pour les républicains, ils ont seulement a dire d’un démocrate doit l’avoir pensé pour créer une commission et procéder a une mise en accusation!

    1. Haïku dit :

      Bien vu !!!

    2. spritzer dit :

      C’est pourquoi il a fait cet appel à la télévision nationale, il voulait être certain que Poutine l’entendrait.

  12. Sjonka dit :

    Allez, pour the best president ever, faisons lui plaisir. Il deviendrait le premier président a subir deux motions de destitution durant son seul mandat.

    Et un autre morceau de robot pour le moron !

  13. treblig dit :

    Michael Cohen a dit clairement que Trump utilise  » a coded language » dans ses discussions comme les parrains de la mafia.

    Un peu comme Don Vito Corleone quand il dit qu’il va vous faire une offre que vous ne pourrez pas refuser. Une offre si généreuse que vous devrez l’accepter mais aussi on ne refuse pas une offre du parrain ce qui entraînerait assurément une visite de Lucha Brasi.

    Une forme de double langage

    1. danielm dit :

      D’accord pour le « coded language » mais tout de même cousu de fils blancs.

    2. Superlulu dit :

      J’y croirais, s’il était moindrement intelligent.
      Langage codé?
      Il a de la difficulté à terminer une phrase et lorsqu’il le fait, il doit répéter sa phrase dans sa tête, avant qu’elle ne parvienne à sa bouche.

    3. Guy Pelletier dit :

      @trebling

      Tout à fait même son propre fils a déjà dit que lorsque son père « suggère » ce sont des ordres qu’il donne et gare à ceux qui ne les exécuteront pas. Donald Trump comme tout chef mafieux se respectant s’assure de ne jamais clairement se faire prendre a donner des instructions et ordres qui vont l’envoyer en prison………………

  14. Sebb dit :

    En passant, il en fait donc beaucoup des perfect call ce gars là…

    Dîner de cons passait à la tv en fin de semaine. On dirait dans son cas que c’est à l’envers. C’est le con qui invite à dîner.

  15. danielm dit :

    Ce que je retiens de la saga actuelle, c’est que les « dix anciens secrétaire à la défense » ont bien fixé les limites de son autorité surtout vis-à-vis le pouvoir décisionnel de Donald Trump concernant les militaires et les forces de l’ordre. Ce faisant ils ont désactiver des leviers que Trump aurait utilisé de façon aussi fantaisiste que dangereuse. Tranquillement il est de plus en plus cerné à la Maison Blanche. S’il y a fuite de sa part, ce ne sera que spectaculaire.

  16. Danielle Vallée dit :

    Un proverbe me vient à l’esprit: ‘Il n’est jamais trop tard pour bien faire’
    Et pourquoi pas destituer ses supporteurs véreux en même temps. Sédition, trahison, manque à leur serment de servir la constitution, tous les arguments sont là.
    Ça ne passera pas mais ce sera inscrit dans les livres d’histoire et dans le CV des intimés.

  17. POLITICON dit :

    TROP TARD? NON!

    Peu importe si le mandat de Trump se termine prochainement, celui du Congrès est de protéger les institutions et la population d’abus de pouvoir tous azimuts d’un président clairement dangereux pour la démocratie. Son comportement voulant changer les résultats de l’élection doit être condamné et que l’on retienne le nom de ceux et celles qui voteraient en faveur de Trump. Ces noms serviront la mémoire collective dans les annales de la regrettée plus grande démocratie de l’Histoire . Tout ce que fait Trump doit être consigné, documenté, débattu et voté en chaire si je puis m’exprimer ainsi. On s’entend que le check and balance a perdu la guerre contre Trump ces derniers 4 ans. Raison de plus pour graver cet élément supplémentaire sur papier. Si le Congrès est resté coi, sans moyen de défendre le droit du citoyen face à Trump, la chambre des représentants devrait au moins s’opposer à son comportement pour tenter de ramasser les restes de démocratie qui sont tombés ici et là.

    Seize jours avant l’assermentation probable d’un nouveau duo qui remplacera Trump-Pence. Le processus de transition se passe très mal, la propagation de la pandémie est à vitesse warp speed, l’économie est sur respiratoire artificielle, le racisme systémique est plus fort que jamais et le commandant en chef est un malade. Le congrès est tout ce qui reste de voix pour le simple citoyen. Sinon que reste t-il? Le directeur de Justice nommé par Trump? Les juges de la cour suprême nommés par Trump? Et oui! A défaut d’avoir terminer son mur à la frontière Sud, Trump a érigé un mur entre lui et les droits et libertés des citoyens. Il a réussi pendant une mince période de 4 ans dans l’Histoire du pays, à mettre en exergue toute la fragilité du contrat social hérité des pères fondateurs.

    Petite citation de Jacques Brel pour terminer: Mettez 11 imbéciles d’un côté, 10 philosophes de l’autre. Les imbéciles l’emporteront. C’est ça la démocratie.

    1. Haïku dit :

      Commentaire exquis de votre part !
      Chapeau. 🎩👌

  18. PROBERT dit :

    J’ai écouté d’autres extraits de l’enregistrement de Trump avec le secrétaire de Georgie. Ce qui m’a le plus frappé est l’état mental de Trump que l’on est bien à même de juger en écoutant de longs extraits. Vraiment troublant.

  19. Loufaf dit :

    Le parrain a toujours proféré ses menaces par sous-entendus, pour mieux pouvoir affirmer par la suite, que les gens ont mal interprété ses paroles, mais personne n’ est dupe du sens de ses paroles: des menaces en bonne et du forme.Le harcèlement dont il a fait preuve auprès de M.Raffensperger doit être puni, ou y a t’ il deux justice aux states, l’ une pour le peuple et l’ autre pour t****?
    Le DOJ ou la chambre doivent entreprendre des démarches pour sanctionner t*** , sinon le message sera lancé pour les futurs présidents: agissez au deçà de la loi, et rien ne va vous arriver, d’ où l’ importance de faire quelque chose MAINTENANT!

    1. POLITICON dit :

      Bon commentaire, 100% en accord avec vous. Ce n’est pas parce qu’une nouvelle administration arrive, qu’il faut baisser les bras pour protéger la démocratie.

  20. Apocalypse dit :

    ‘Donald Trump a donc peut-être violé plus d’une loi, mais il serait difficile de le trouver coupable, selon des juristes cités par le New York Times.’

    Il y a des sujets qui ne sont pas matière à rire et (vouloir) pervertir la démocratie dans un pays fait partie de la liste, encore plus si tu en es le président et que ce pays est: les Etats-Unis!

    Le seul fait d’avoir amené ce sujet sur le tapis est amplement suffisant pour accuser Donald Trump; s’il était évident que c’était une blague – de très mauvais goût – pour tout le monde, alors on pourrait passer au prochain sujet, mais cet homme était sans aucun doute sérieux.

    Tout à fait d’accord avec Alexandria Ocasio-Cortez, au plus vite une mise en accusation et des articles pour un autre impeachment; ça n’ira nulle part, encore une fois, mais peut-être que ça aiderait à sortir Donald Trump de l’équation pour 2024.

  21. POLITICON dit :

    En faite, l’objectif n’est pas de prouver qu’il est coupable. L’objectif est de faire savoir que le Congrès s’oppose à ce genre de comportement venant du président. Un comportement qui demande de trouver des votes pour annuler les résultats de l’élection.

  22. titejasette dit :

    « Parce que le président n’a pas clairement dit qu’il donnerait suite aux vagues menaces qu’il a adressées à Brad Raffensperger » on ne peut pas le poursuivre… soit. Cependant cet enregistrement a servi à fouetter et raviver l’esprit de vengeance de ses troupes qui se croient être lésés dans leur droit par le vol de la présidence.

    Les 10 secrétaires de la Défense n’ont fait qu’émettre un vœu pieux (lettre d’opinion dans un journal). Sont-ils au courant de qq chose qu’on ne connait pas ? (de la violence, des émeutes ?) pour avoir fait cette sortie ? D’où ma question : on fait quoi maintenant ?

    «Je pense absolument que c’est un délit qui mérite une mise en accusation et si cela ne tenait qu’à moi, il y aurait des articles à la Chambre, assez rapidement», a répondu dimanche la représentante démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez lors d’une interview à Bloomberg. » – Billet

    Alors sortez-les RAPIDEMENT les mises en accusation, et ce, avant les élections en Géorgie.

    PS : J’aime les arguments juridiques (mentionnés dans le billet). C’est une conclusion qui me déçoit de ne pas le poursuivre. Ah ! Ils ont toujours raison, les avocats

  23. FlorentNaldeau dit :

    Une procédure d’impeachment/destitution n’aboutirait pas avant la fin du mandat en cours et elle deviendra caduque dès que DT ne sera plus Président; il est inutile de tenter de destituer quelqu’un qui n’occupe plus la fonction.

    Cela étant, cela donnerait quelques os à férocement ronger aux Républicains du Congrès et leur ferait monter la bave aux lèvres. Par contre, ça occuperait bien du temps et de l’énergie qui pourraient être consacrés à des problèmes plus sérieux comme la pandémie, l’économie et les autres mesures d’atténuation qui devraient être débattues d’urgence.

    Ce serait évidemment très satisfaisant que DT soit le seul Président contre lequel deux procédures de mise en accusation auraient été lancées. Mais serait-ce de bonne stratégie que d’irriter les Républicains du Congrès à la toute veille des séances de confirmation des nominations de JB? La tradition selon laquelle le Sénat approuve la plupart de ces nominations (malgré des comparutions parfois serrées) de manière à respecter l’autorité du Président de gouverner est bien fragile ces jours-ci.

    Le risque de la faire complètement éclater en vaudrait-il la peine?

    1. lechatderuelle dit :

      FlorentNaldeau la liberté électorale passe loin devant les partis….

      Personne n’irrite les républicains en trainant trump en justice…. c’est une mauvaise lecture de la situation….

      les républicains devraient être irrités que trump les fassent passer pour des voleurs et des magouilleurs…. s’agit de garder le projecteur sur la vraie raison…..

      à force de ne jamais rien faire de peur d’irriter l’autre camp, on leur donne un espace dans la zone grise qu’ils occupent par la complaisance des autres…
      Le problème aux USA est que tout est partisan….

      il leur faut un organisme institutionnel indépendant qui prend charge des cas à la trump…. ou des politiciens magouilleux….
      mais jamais les politiciens accepteraient ce genre de « gendarme » .

      ça donne ce qu’on voit…. des abus incroyables et personne qui ose se lever pour confronter les pourris de peur de passer pour partisans….
      la faiblesse éthique ne peut pas passer comme une bonne stratégie….

      si les citoyens sont trop cons pour s’apercevoir du crime qu’ils subissent, ben c’est leur problème… toutefois les démocrates ont le devoir de dénoncer et de poursuivre tous ceux qui souillent le processus politique et démocratique de leur pays….

      sinon, ils n’ont pas plus de crédibilité que les bandits….. et ils jouent dans le même film…..

  24. Toile dit :

    Je lis « Le fait que le président s’est exprimé lors d’un entretien téléphonique auquel plusieurs personnes ont participé joue également en sa faveur. S’il était inculpé, il pourrait faire valoir qu’il n’aurait pas parlé aussi librement à autant de personnes s’il avait vraiment eu l’intention de violer la loi » et ça me fais grincer des dents. Cela me semble davantage de fait un argumentaire que l’armada dégarnie des avocats de trump pourra alléger comme défense dans le cadre d’une accusation que des motifs pout justifier l’immobilisme. Car ici, l’immobilisme est ultra dangereux. Primo, pour la minus chose qu’est cet être infecte. Il doit assumer. Point barre. Secondo mais surtout que l’état a primauté sur l’élu qu’est le président élu. L’ensemble de la constitution est plus précieux que les articles concernant la présidence. C’est tout simplement et bêtement une question d’intégrité.

    Trop tard pour une procédure d’impeachment ? Non, jamais trop tard pour bien faire le bien à faire. Ici le n’est pas tant le résultat qui compte mais l’inaction traduit une forme de caution et sera aussi acquise comme une forme de jurisprudence. Donc à reproduire. On dirait la quadrature du cercle qui revient quand on pense aux débats de la procédure d’impeachment ayant découlé du perfect call avec le président ukrainien . Finalement, Pelosi a agit et c’est ce qui comptait. Pourtant, on est dans la même stricte patente. Lancer là la procédure, l’histoire retiendra. Elle retiendra aussi si pas lancée… les sbires aussi.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Toile

      Tout à fait il faut que pour toujours il soit écrit que dans l’histoire des États-Unis qu’un seul président a due faire fasse à deux tentatives d’impeachment la dernière devant conduire à des accusations contre lui………………..

  25. lechatderuelle dit :

    si tu as à faire une magouille, arrange-toi pour qu’elle soit tellement « grosse », tellement indécente… ainsi tu choqueras des gens,mais tu ne seras pas embêté par des poursuites…

    les avocats joueront tellement sur les mots, les silences entre les mots, sortiront chaque phrase du contexte complet de l’appel que tout va virer au cirque et le juge acquittera….
    ce n’est plus de la justice, car il suffit d’un doute et dans ce genre de menace vaseuse et de tentative maladroite de contourner la loi, ça devient facile de faire douter même si tout le monde avec un quotient intellectuel d’un berger allemand saisit le sens de cet appel….

    si le gouvernement des USA ne poursuit pas trump, il ouvre une porte arrière de sa Constitution qui fera un précédent très dangereux…

    C’est un devoir d’état de déposer des accusations envers le comportement inapproprié de trump dans ce dossier des élections….
    il en va de la crédibilité du système électoral….

    mais bon… personne ne va bouger en haussant les épaules… toutes les raisons seront bonnes pour ne pas bouger…. le mandat de trump achève…. c’est pas clair ce qu’il voulait…. il a été piégé…. ça va sembler partisan de le poursuivre….

    les républicains ont raté une formidable occasion de se délester de trump…. il fallait se lever et dénoncer cette attitude contre un de leurs membres (Raffensperger)… c’était l’occasion rêvée de couper cette corde qui pourrait les entrainer avec trump dans sa chute….

    Mais aux USA devient plusieurs années, réfléchir est devenu une option que peu de personnes semblent avoir acheté….

    1. Layla dit :

      @Lechatderuelle
      💯excellent💯.Layla.

    2. Toile dit :

      C’est à mon sens parfaitement cela : un devoir d’etat. Le peuple est souverain par rapport à la présidence. La présidence est mandataire du peuple, un exécutif pas un propriétaire omnipotent.

    3. chanounou dit :

      @lechatderuelle,
      Pas gentille pour les bergers allemands ( d’Ecosse, briards, beauceron ou bernois d’ailleurs ) votre comparaison de QI…😹😹😹
      Que penseriez vous d’un QI de meduse plutôt ( qui sont paraît-il démunies d un organe comparable au cerveau!) ??

      1. Boileau dit :

        @ Chanounou

        Parlant de QI, le QI d’une foule est égale à celui du plus idiot de ces membres.

        Dans ce cas-ci, c’est toujours celui qui tient le micro trumpien.

        Çà me laisse toujours un peu médusé !

    4. Madalton dit :

      Le GOP devait invoquer le 25e amendement, et ce, depuis le 8 novembre quand Biden a été confirmé vainqueur. Depuis ce temps, il n’arrête pas de vouloir renverser les résultats. Ainsi, ils se seraient débarrasser de Trump pour toujours. Ils ont préféré l’appuyer de peur de perdre leur poste éventuellement. Des peureux.

  26. Pierre S. dit :

    ———————–

    ne pas le faire parce que c’est Trump mais parce que c’est mal, dangereux et criminel.
    Et aucun pays n’a le luxe de tolérer que son président se comporte en criminel pour son seul
    intérêt à se garder 4 ans de plus à l’abris de la justice américaine.

    La prochaine fois, ce sera un candidat plus intelligent et plus tenace, mieux organisé aussi.
    Et la, le système va éclater.

  27. Layla dit :

    Avec DT il faut la jouer à la DT, soit poursuivre en justice même si on a aucune chance de gagner.

    Mais pour écraser les suiveux c’est déjà ça de gagner.

  28. papitibi dit :

    @ Daniel Legault 7h20
    Il faut espérer qu’une grande partie de la population de la Géorgie comprennent l’enjeu de l’élection des sénateurs.

    Pour les Répus qui ont déjà voté par anticipation ou par la poste, trop tard pour la prise de conscience. Par contre, ceux qui parmi eux n’ont pas voté auront-ils été dégoûtés au point de larguer les candidats Purdue et Loefler (des Lafleur parmi les ancêtres?)

    Deux hypothèses s’ouvrent: la majorité au Sénat sera Répu…. ou Démocrate par la peau des dents.

    Majorité Démocrate? Biden (sous l’impulsion de sa VP aux canines acérées) pourra passer le rouleau compresseur sur l’héritage Trump (une swamp aux eaux nauséabondes) Biden pourra ‘paqueter’ un cabinet à son entière destruction et – qui sait – nommer deux ou trois juges (Trump n’a pas laissé beaucoup de postes à combler!)

    Majorité Répu? Alors ça risque de négocier à trois. La Maison Blanche à Biden, le boss Répu et lèche-cul du Sénat (le sympathique McTurtle, lui même un tricheur aguerri (120% des électeurs inscrits auraient voté pour lui?) et Ordure 45..

    McConnell ordonne à ses pitbulls décérébrés du Sénat d’autoriser certaines nominations par la Maison Bl… Biden, et en contrepartie, , pardon présidentiel par 46 en faveur de 45? Et/ou renonciation à mettre la justice fédérale à ses trousses?

    Bref, vaudrait mieux confirmer une majorité Démocrate au Sénat, aussi mince soit-elle (50 contre 50, plus la voix de Kamala Harris….)

    1. danielm dit :

      Très juste. Il est maintenant évident que les républicains n’ont aucune intention de collaborer de quelque façon que ce soit avec un gouvernement démocrate. Ce sera l’obstruction systématique et rien d’autre!

    2. Benton Fraser dit :

      Le problème avec le pardon, c’est que cela n’empêchera pas Trump et McConnell de continuer cracher dans la soupe…

      Logique Trumpienne: L’impunité donne raison!

    3. chanounou dit :

      @Papatibi,
      LOEFLER = plutôt LOEFFLER ou LÖFFLER an allemand : celui qui fabrique des cuillères ( en bois de hêtre ou d’érable ) . Plus ou moins l’équivalent de  » BOISSELIER » ( nom encore porté en France)
      Nom de famille encore très porté ici en Allemagne et nom d’un fabricant autrichien d’articles de sport .
      Chanounou

      1. papitibi dit :

        Merci pour la précision…

        Moi, je vois TOUT avec les yeux du généalogiste ‘amateur’ (amateur, de niveau ‘avancé’). Les Québécois de souche francophone ont essaimé partout en Amérique du Nord et traduit ou adapté leur patronyme.

        Cela dit, à 12-13 ans, j’ai eu un ami suisse germanophone avec lequel j’ai échangé par la poste pendant plusieurs années. Nous avions même entrepris une partie d’échcs, mais au rythme de un coup par mois…. Il écrivait en allemand et moi, en français, avec, de part et d’autre, un petit résumé en anglais, que nous maitrisions ‘un peu’ de part et d’autre.

        C’était il y a près de 60 ans! J’avais fait l’acquisition d’un manuel de dépannage franco-allemand et j’y puisais parfois des phrases du genre ‘Hier une voiture Fiat est tombée en panne devant chez moi’, Je me souviens l’avoir intégrée telle quelle dans une de mes lettres. ‘Your German is improving’, avais-je reçu comme réponse!

  29. jcvirgil dit :

    Trump établirait sûrement un record difficile à battre avec une troisième procédure d’*impeachment* pour un mandat de quatre ans ! Je ne comprends pas trop ce que ça donnerait de positif de le poursuivre et de conserver par le fait même l’attention médiatique sur cette enflure alors qu’il ne sera plus au pouvoir.

    Il y a amplement de travail à faire pour sortir les vidanges de la Maison-Blanche, ouvrir les fenêtres pour aérer et faire le ménage de la fameuse *west wing* où sa famille de mouettes a sûrement laissée des traces de leur passage :)…

    1. Toile dit :

      Vous ne comprenez pas le principe de préserver les institutions et la constitution ou celle de la justice pour tous ? Parce que l’on parle de droit humain pas de droit divin ou de cuissage. Moi non plus je comprends pas. Convainquez moi. Désolé si je peux vous paraître sévère.

  30. Pierre S. dit :

    ————————-

    la seule guerre que Trump aura mené comme président ….

    C’est une guerre contre son propre pays ses valeurs et ses institution.
    La raison en est bien simple, le 20 janvier a 12h01, la justice américaine va lui
    régler son cas. Et Trump est absolument terrorisé par cela.

    1. chanounou dit :

      @Pierre S,
      Puissiez- vous dire vrai…. 🤔🤔🤔

  31. danielm dit :

    Personne ne peut nier l’illégalité de la démarche de Donald Trump mais cet appel téléphonique parmi d’autres du président actuel s’ajoute à un plus grand édifice de contestation auquel participent un ensemble de politiciens républicains « renégate », sénateurs, congressmen, qui menacent tout autant l’intégrité des États-Unis.

    On peut croire que Joe Biden et son équipe à l’image de la déclaration des dix anciens secrétaires à la défense veulent et doivent calmer ce jeu de la contestation politique du processus électoral des U.S.A. Le pire serait d’amorcer une chasse aux sorcières dévastatrice et profondément acrimonieuse qui menacerait encore plus la cohésion socio-politique de la nation.

    Les prochains défis des États-Unis demandent malheureusement pour plusieurs une patience et un certain pardon pour ces pêcheurs impénitents quitte à ce que ceux-ci soient appelés éventuellement à répondre de leurs actes dans d’autres tribunaux.

  32. Louise dit :

    Je viens d’écrire un long commentaire et en pesant sur un mauvais bouton, il s’est effacé. GRRR……

    Je n’ai pas le temps de recommencer mais en quelques mots: Trump doit être mis en accusation aussitôt qu’il sera sorti de la Maison Blanche.

  33. lechatderuelle dit :

    Pour la Géorgie, une grande majorité des gens qui voteront républicains ne voteront pas « parce que trump était là »…..

    les gens votent républicains pour 100 000 autres raisons bien a eux….

    plusieurs ne voudront pas laisser le sénat aux démocrates pour éviter le socialisme….!!!
    plusieurs vont voté républicain parce que c’est comme ça dans la famille depuis 6 générations…..
    plusieurs vont voté républicain pour les « valeurs » USA… avortement, homosexualité, l’armée, la peur de l’autre…

    donc les sparages de trump sont des distractions mais pas des raisons de voter ou pas républicain….

    les gens semblent faire plusieurs catégorisations pour justifier leur vote…. mais ils ne le changent pas….

    Au final les républicains avaient raison…. plus les gens voteront massivement et partout et moins les républicains (en conservant leur ligne de parti) se feront élire….

    Et plus les partisans républicains y verront de la fraude…. et plus les élections deviendront violentes aux USA justement parce que les autorités ne sanctionnent pas les abus des politiciens….

    En Géorgie les 2 candidats républicains n’ont pas une feuille de route géniale… leurs réalisations depuis qu’ils sont en poste ne sont pas très nombreuses… leur campagne électorale ne fut guère relevée.. leur attitude depuis 1 an face à tout ce qui s’est passé aux USA laisse songeur…. et pourtant, ils sont nez-à-nez avec leurs adversaires démocrates….
    Sidérant….

    Les électeurs semblent accepter le fait que des abus soient perpétrés par les élus… c’est « normal »…..

    le problème des USA est pas mal plus profond qu’on l’imagine…..

    1. danielm dit :

      Oui le retour à la santé au propre comme au figuré passe par un certain apaisement des États-Unis et c’est là que l’élection d’un Joe Biden s’avérait nécessaire. Souhaitons que ce soit encore possible pour la nation états-unienne de se regrouper et de panser ses plaies.

      1. Duduche dit :

        Il n’y a qu’à voir le nombre d’émulateurs de la stratégie trumpiste pour deviner que Biden n’arrivera à rien en 4 ans. Cette stratégie consiste essentiellement à tricher, à considérer qu’il y a des règles pour les autres et des droits pour soi-même. Mais quand des tricheurs réclament que les autres « joueurs » suivent des règles qu’ils bafouent eux-même, aucun sentiment global de justice ne peut s’installer. Tant que les Républicains qui acceptent que des règles sont nécessaires pour vivre en société, et que ces règles doivent être les mêmes pour tous, admettent un tel comportement de la part de ceux qui se réclament de leur parti, les dissensions mineront les USA et pourraient faire éclater l’Union.

        Pour qu’une réunification se fasse, ce ne sont pas les Démocrates qui devraient proposer la destitution du bouffi-45 (voire son incarcération) mais les Républicains qui placent leur pays avant tout. Si les Démocrates agissent, les tricheurs diront qu’ils le font uniquement par idéologie – en évitant, bien sûr, de considérer les faits, les sous-entendus corrupteurs de Don Diaper, etc. – et se serviront de ce genre de rhétorique partisane pour creuser les dissensions.

      2. danielm dit :

        Absolument et très pertinent!

    2. onbo dit :

      Mrci! C’est très pertinent pour notre compréhension de mettre en évidence que Trump joue dans un jeu de quille comme un jeune chien agité dans une armoire de porcelaine.

      Trump souffrait de la même manie il y a des décennies lorsqu’il décidait de monter sur le ring de lutte et d’entrainer le premier lutteur à sa portée hors du ring et là agir selon ses propres règles,sachant parfaitement qu’aucun lutteur professionnel ne pouvait s’autoriser à le planter d’aplomb ou lui faire une prise de soumission dont il se souviendrait toute sa vie, en raison des règles très strictes de la lutte professionnelle. Trump aime se donner en spectacle, mais tellement lâche qu’il impose ses règles hors du ring. …comme il vient de le faire.

      Vu au présent, l’interférence de Trump auprès d’un président d’élection en service (Raf) et de son counsel (en Géorgie), commise avec la présence et l’appui de sa propre équipe de gros bras tordeurs pour détruire ou changer les règles électorales de Géorgie, ressemble étrangement au Trump vicieux dans les arènes de lutte.

      Trump était bien content jadis de la présence de spectateurs et de caméras servant à le protéger, parce que tout lutteur qui aurait donné une volée méritée à Trump aurait été disqualifié à vie de la Lutte professionnelle en sachant très bien que Donald pouvait avoir recours à son $papa$ pour poursuivre ou se défendre.

      Trump savait que le secrétaire d’État de Géorgie était présent à ce téléphone parfait, puisque c’est lui-même qui a initié la conversation… et qu’il n’était pas seul, puisqu’il s’est adressé à son counsel.

      Trump était pour sa part entouré de son Chef de Cabinet et d’autres personnes mobilisées pour ce coup de fil/coup d’État.

      Elle est où la «  »confidentialité » » de Trump avec toute sa ménagerie en mode de combat dans le bureau ovale? 🙂

  34. _renaud dit :

    Je pense encore que la meilleure chose à faire jusqu’au 20 janvier c’est d’ignorer Trump. Le problème si tu intentes une poursuite à ce stade-ci c’est que tu risques de lui donner une tribune où il va pouvoir mettre de l’avant ses « éléments de preuves » de fraude.

    Il ne faut pas oublier que la raison pourquoi les choses n’ont pas dégénéré c’est parce que les juges ont refusé en bloc de voir ce que Trump à fourni comme éléments de preuve. C’était la chose à faire.

    Tant que vous allez donner de l’attention à Trump vous allez le maintenir en vie.

    1. Sjonka dit :

      Les juges ont rejetés les demandes car il ne fournissait PAS de preuves. Pas parce qu’ils ont refusés de voir ces supposées preuves.

    2. chanounou dit :

      @Duduche ( 2e par ) et @Renaud ( dernière ligne),

      Ab-so-lu-ment juste….
      1/ Seule une plainte de Républicains encore dignes de ce nom car respectant la RES- PUBLICA peut avoir un impact sérieux, non pour CH’TRUMPF qui est un cas désespéré et donc non  » convaincable  » , mais pour les futurs émules qui seraient un jour tentés de le surpasser
      2/ seul le fait d’ignorer ses crises de larmes et de trepignements en tournant tres nettement les talons et en s’éloignant peut arrêter le caprice d’un enfant colérique . Certes dans un 1er temps il va redoubler de cris et pleurs, mais si le parent reste ferme et continue de s’éloigner, il va finir par hoqueter et s’arrêter net!

      Si le public quitte le cirque, le clown n’a plus d’autre choix que de quitter lui aussi la piste…. Un boycott général de la presse pourrait peut-être le faire taire ( avec un garde-chiourme qui vérifie qu’il n’a pas accès au code nucléaire qd même 😱😱😱!! …. Faut limiter les risques, pas vrai? ! )

  35. Layla dit :

    Pour ma part je continue de penser qu’ils doivent le mettre en accusation. Ne serait-ce que pour envoyer un message fort pour l’avenir.

    Depuis deux mois, les secrétaires d’état et les responsables d’élection, ont subi de lourdes pression et menace pour eux et leur famille. Ce n’est pas normal, oui il pourrait avoir des contestations dans le futur mais pour des causes évidentes, ce n’est pas le cas présentement.

    En Géorgie le gouverneur républicain n’est pas au bout de ses peines.
    Stacey Adams…qu’il a encore attaqué.

    Demain il aura une autre élection…peu importe le résultat il va l’utiliser pour lui…et faire du ravage gratuitement.

    Il est mentalement dérangé mais pas ses suiveux qui n’hésitent pas à bafouer l’élection, soit le vote de chaque individu.

    1. danielm dit :

      En ce moment même, mettre en accusation Donald Trump, c’est l’équivalent de mettre en accusation 70 millions d’américains et cette plate-forme reste beaucoup trop large et profonde pour l’ignorer. Il faut donc s’assurer que Trump et ses comparses en seront quelque sorte désolidarisés sinon on risque plutôt l’affrontement populaire, carte qui a très servi Donald Trump tout au long due son mandat.
      Je ne doute pas que son tour viendra car il a agi au delà de toute sagesse salvatrice et en paiera sûrement les conséquences d’une manière ou d’une autre.

      1. lechatderuelle dit :

        danielm je ne vois pas ça de cette façon… les votes ne veulent absolument pas dire que tous ces gens cautionnent le comportement criminel de trump….

        ce sont 2 choses complètement distinctes…. trump et le vote….

        le vote ne relie absolument pas les voteurs aux gestes et attitudes du candidat….

        cet amalgame assure l’immobilisme …

      2. danielm dit :

        D’accord avec vous et je ne prétend pas que toutes ces personnes cautionnent le comportement « criminel » de Donald Trump, mais le support électoral de celui-ci se met en opposition au vote démocrate ce qui est en fait beaucoup plus l’expression d’une lutte idéologique. C’est ce lien entre les idées et Donald Trump qu’il faut briser d’abord pour ensuite assainir le débat de façon plus constructive.

      3. Layla dit :

        @danielm.
        « En ce moment même, mettre en accusation Donald Trump, c’est l’équivalent de mettre en accusation 70 millions d’américains »
        Désolée mais je ne partage pas votre opinion, c’est 70 millions ont voté légitimement personne ne cherche à annuler le choix démocratique qu’ils ont fait.

        Par contre, on cherche à mettre en accusation un déviant qui refusent d’accepter le résultats d’un vote en menaçant et intimidant. Un déviant qui use de violence psychologique, un harcelleur rien à voir avec les 70 millions.

      4. danielm dit :

        C’est l’amalgame des idées et de l’homme qui reste dangereux en ce moment.

        Pour vous rassurer, au tribunal ultime de la mort, Donald Trump sera nu comme nous tous et sa dernière pensée sera peut-être celle de son échec affectif originel.

      5. Layla dit :

        Sa dernière pensée lui appartient et je lui souhaite sincèrement qu’il parte en paix réalisant son échec affectif comme vous dites, mais tout le monde ne va pas mourir avec lui. Son échec affectif fait des ravages sur notre humanité. Je comprends mieux votre point de vue, il devra assumer son karma, mais présentement sa vie après la mort il en a rien à cirer.

      6. danielm dit :

        Donald Trump ne croit qu’en lui-même et il envisage sûrement sa mort comme l’inexorable finalité de son être. Bizarrement il croit peut-être survivre à travers la conséquence de ses actes. Dans son cas pathétique, il doit désirer qu’après lui, ce sera le déluge.

      7. Benton Fraser dit :

        Cela fonctionne lorsque les deux partis veulent ménager la chèvre et le chou.
        Or dans ce cas, il y a un parti qui veut ménager la chèvre et le chou alors que l’autre veut les deux.

        Ce qui arrive nécessairement , c’est que le parti qui veut les deux risque soit de tout perdre ou de tout gagner alors que celui qui veut ménager les deux les perds assurément l’un et l’autre!

      8. danielm dit :

        Mais en même temps il faut se demander si l’affrontement peut être un facteur constructif au vu de l’état actuel des États-Unis. Jusqu’ici la confrontation n’a servi que Donald Trump, son équipe et ses supporters ($$$) obscurs.

      9. Benton Fraser dit :

        C’est qu’à date, il n’y pas réellement eu de confrontation, Trump avait un as en poche, le GOP.
        Au mieux, une petite tape sur le doigts…puis encore!

        C’était plus de la parlotte…

        Dans ma jeunesse, au séminaire le midi, on était un groupe de 4 étudiants qui jouons au Risk. J’avais un stratégie qui faisait en sorte que je gagnais 3 parties sur 4. Elle était d’une simplicité déconcertante: J’imposais mes règles aux 3 autres. Si l’un ne s’y pliait pas, je m’acharnais sur lui seul jusqu’à son annihilation totale…et la mienne par la force des choses.
        Disons que mes 3 « partenaires » on vite compris que le premier qui s’attaquait à moi était sorti du jeu et ils se soumettaient ainsi à mes exigences!
        Pour la petite histoire, un jour, mes 3 partenaires ont eu la brillante idée de s’unir ensemble pour m’annihiler dès le départ. Cela n’a pas duré longtemps. Il y avait une faiblesse que j’ai vite exploité, 2 des 3 n’aimaient pas perdre et le troisième s’en foutait un peu, il jouait que pour être avec ses amis. Donc, je m’acharnais sur ces 2 joueurs… ce qui permettait au troisième d’être en excellente position de gagner la partie… ce qui faisait pratiquement autant ch.. les 2 autres!

        Les trois essayaient bien d’imposer leurs règles eux aussi mais en voulant toujours se ménager, ils n’avaient pas le jusqu’au boutiste qu’il faut!

    2. Ziggy9361 dit :

      C’est quand même ironique de penser que le simple vol d’une barre de chocolat peu mené à de lourde peine de prison dans ce pays et parallèlement ils laissent un criminel habitude sévir impunément, en avançant différents prétextes des plus sougrenus les uns des autres .
      Personne ne semble penser à la nécessaire exemplarité obligatoire pour démontrer que personne n’est au dessus des lois,pas même un génie très stable mlfisnt au possible.

      Se débarrasser de ce type est aussi important que de tenter de faire l’unification de l’huile et de l’eau,la première proposition est nécessaire pour avoir un chance de réaliser la deuxième, la justice doit s’appliquer avec toute sa rigueur.

  36. Mystik dit :

    Hs. Attachez vos tuques avec d’la broche, Trump va décerner la médaille de la liberté à Devin Nunes et Jim Jordan dans les prochains jours. Pierre S. sers ravi.

    1. Benton Fraser dit :

      C’est fou que Trump transforme tout ce qu’il touche en merd…

      Mais ça attire les mouches!

      Bzzzzzz!

    2. Ziggy9361 dit :

      Entendez vous le tique–tique-a-tique-p’tique asticot …désolé c’est une vieille nouvelle on l’a su pendant que tu astiquais ton cabochon honorifique remis par la présidence au plus grand troll emmerdeur. Comme le prézi te dirais fait attention au coupe à blanc exercer par
      notre hôte…(assez subtile)

    3. constella1 dit :

      mystik
      Vous pensiez faire un scoop 😳avec ça.?
      On le sait tous ici
      On l’a sorti hier
      Next one?

  37. chrstianb dit :

    Hors sujet:
    Je vous conseille de consulter le site Hacking Social. On y parle de société et de comportement social basés sur des études scientifiques. Très bien documenté.
    Ils viennent de démarrer une nouvelle série de vidéo sur LES AUTORITAIRES.
    Préambule:

    Quand on parle d’autoritarisme, on pense spontanément à une forme de gouvernance, on s’imagine les dérives autoritaires d’un chef, d’un gouvernement, d’une institution, etc.
    Or, cet angle nous fait parfois omettre d’autres perspectives, notamment la question de l’autoritarisme chez les individus lambda, non pas sous une perspective exclusivement idéologique, mais via un angle psycho-sociologique. Et c’est précisément à cet angle que nous allons ici nous intéresser.

    Cette vidéo est la première partie d’une série consacrée aux études portant sur la personnalité autoritaire. Dans cette partie, nous nous concentrons sur les premières enquêtes, sur les études d’Adorno et de ses collègues, initiées dans les années 40 alors que la Seconde Guerre Mondiale faisait encore rage. Nous allons y préciser leur première phase qui demeure sur le terrain des opinions, les chercheurs voulant délimiter les attitudes associées à l’autoritarisme, ce qui leur permettra d’élaborer trois échelles de mesure : une échelle de l’antisémitisme, une échelle de l’ethnocentrisme et une échelle de conservatisme politico-économique.

    https://www.hacking-social.com/2021/01/03/a1-les-autoritaires-les-premieres-enquetes/

    Cette première vidéo est consacrée aux études américaines des années 40 et 50 sur l’autoritarisme qui mène au fascisme. Très éclairant.

  38. Pierre S. dit :

    ————————

    Et vous Mystik ???

    Votre appréciation de ces médailles décerné à Nunes et Jordan ???
    J’aimerais bien avoir votre avis éclairant la dessus.

    Pour ma part, ca ressemble à la vague de pardons présidentiel de la semaine passé.
    Récompenser des gens médiocres et ouvertement malhonnêtes.

    1. karma278 dit :

      @pierreS

      « Récompenser des gens médiocres et ouvertement malhonnêtes. »

      Vous avez un lien comme quoi il aurait récompensé ses enfants???

    2. titejasette dit :

      @Pierre S. 9h46

      Il y en a qui sont jaloux de ne pas en recevoir des médailles directement des mains (malpropres) de ce Prézi.

      Ils ne savent pas que ça prend deux oreilles au bout desquels on peut y accrocher deux médailles. Vous n’allez pas me croire: c’est impossible pour une mouche de recevoir deux médailles. que que ça lui prend une tapette à mouche pour régler son cas une fois pour toute.

      On lui laisse la vie sauve, le temps de nous amuser pendant que l’autre vivote encore jusqu’au 20 janvier ?

  39. FlorentNaldeau dit :

    @lechatderuelle, 08h56 « Personne n’irrite les républicains en trainant trump en justice…. c’est une mauvaise lecture de la situation…. »

    Au contraire. Si les Démocrates entreprennent une procédure de mise en accusation, cela amènera fort probablement l’autre parti à serrer les coudes autour de la personne de DT, qui reste, malgré les réserves qu’expriment certains d’entre eux, LEUR Président. C’est un phénomène commun à tous les groupes, en politique ou ailleurs.

    Le résultat net serait donc de dissiper la division qui existe présentement dans les rangs Républicains. Plusieurs élus se sont dissociés de l’initiative des 140 + 12 annoncée pour mercredi et d’autres ont dénoncé les pressions téléphoniques exercées par DT (Kinzinger a été particulièrement virulent).

    Le lancement d’une procédure d’impeachment aurait en toute logique pour effet de resolidariser les Républicains (même s’il en restera toujours quelques-uns sur la marge). Les Démocrates doivent donc décider si ce serait vraiment profitable de dissiper l’avantage tactique dont ils disposent à l’heure actuelle compte tenu de la désunion chez leurs adversaires. Les Démocrates n’ont pas souvent tenu une position avantageuse du genre ces dernières années; voudront-ils gaspiller celle-ci? La politique consiste souvent à faire des choix pragmatiques, bien qu’imparfaits, afin d’obtenir des résultats concrets.

    Par contre, il est vrai que puisque ce geste a été commis lorsqu’il était Président, il ne pourra être poursuivi devant les tribunaux une fois son mandat terminé. Une rageante impunité.

    Les Démocrates ont donc à choisir entre se draper dans la toge de pureté morale absolue, émotivement satisfaisante mais qui risque de leur nuire d’un point de vue pratique; ou alors de profiter de la situation dans leur meilleur intérêt, quitte à devoir se boucher le nez en choisissant certaines options plus propices à obtenir des résultats réels et utilisables.

    1. lechatderuelle dit :

      FlorentNaldeau votre vision de la chose implique que les républicains sont tous d’accord avec les comportements déviants de trump…. ce que je doute….

      la justice n’a pas à se soucier de la partisanerie….

      traine trump devant les tribunaux et le faire reconnaitre coupable ne ferait pas d’émeutes…..

      1. Benton Fraser dit :

        J’ajouterais que les rats que Trump a encouragé de sortir au grand jour retourneraient sans leurs égouts!

    2. igreck dit :

      Je suis d’accord avec vous. Les Dems ont souvent perdu gros (le Pouvoir) en faisant le purs alors que les bien-nommés Repus répugnants se contre-foutent des règles et de la décence. Comme je l’ai mentionné il y a quelque temps dèjà, Trompe à amené la bataille électorale dans le caniveau, et c’est là que Biden devait aller le battre… ce qu’il a fait… entre autre en lui disant de « fermer sa gueule » lors du premier débat !

  40. treblig dit :

    La médaille de la liberté, en faisant abstraction des militaires, est la plus haute distinction qu’un civil peut recevoir aux États-Unis. Du moins, c’était le cas avant qu’elle soit octroyée à Rush Limbaugh l’été passé par Trump. C’est le résultat de la basse politique partisane de Trump qui discrédite cette médaille.

    L’attribuer à Nunes et Jordan est une infamie de plus. Rien d’autre. Déjà cette médaille perd tout son lustre.

    1. igreck dit :

      Trompe a souillé tout ce qu’il a touché… à commencer par le poste de Président des US !

  41. xnicden dit :

    Pour ce qui est d’accusations criminelles, j’ai lu d’autres avocats qui affirment que la preuve d’un intention de donner suite n’est pas un concept légal. Par ailleurs, une décision de porter ou non des accusations ne tiendra pas compte d’hypothèses de défense qui ne sont pas fondées sur des faits connus. Alors au minimum une enquête criminelle doit être ouverte.

    Cela dit je partage l’avis de ceux qui supportent un 2e impeachment.

  42. Pierre S. dit :

    ——————————

    Ce qui est plaisant cette fois ci….

    C’est qu’à partir du 20 janvier 12h01, la crapule Trump n’est plus à l’abris de la justice américaine.
    Et pour ce qui est de cette entourloupette de s’autopardonner, c’est tellement ridicule et grossier comme
    principe …. ni plus ni moins qu’un aveux de culpabilité doublé d’un abus de pouvoir pour se placer au dessus
    des lois.

    C’est tellement débile que je me dit que ca ne prend qu’un idiot corrompu comme Trump pour penser a cela.

    Comme de penser que de faire apparaitre 11 800 votes républicain par magie lui donnerait la
    victoire en Georgie ….par la marge d’un seul vote,

    Vous attendez encore des preuve que ce président est totalement idiot ?

    1. titejasette dit :

      « Vous attendez encore des preuve que ce président est totalement idiot ? » – Pierre S

      Moi, je pense qu’il sait compter. C’est déjà pas mal, non ? « par la marge d’un seul vote »

      Rendu à 11 779, ça prend une bonne calculatrice et de bons doigts pour graber

    2. igreck dit :

      Il a comme modèle nul autre que Putin qui a su contourner les règles en faisant élire une marionnette au poste de Président de la Russie (Medvedev) pour être en mesure de revenir comme candidat à la présidence… pour ensuite changer les lois pour demeurer en poste jusqu’en 2036 !?! Et on ne parle pas ici de Xi qui n’a même pas eu besoin d’entourloupe pour se faire nommer à vie !? Dictateurs vous dites !?!

  43. FlorentNaldeau dit :

    @Pierre S., 10h09 « à partir du 20 janvier 12h01, la crapule Trump n’est plus à l’abris de la justice américaine.  »

    Il restera à l’abri de poursuites criminelles et même civiles pour tout ce qu’il aura fait dans le cadre de ses fonctions de Président. L’immunité ne sera pas levée rétrospectivement. Par contre, il sera alors vulnérable aux enquêtes en cours pour des faits commis avant son élection.

    Pour ce qui est de l’autopardon, la SCOTUS a écrit dans un jugement que le fait d’accepter une grâce était un aveu de culpabilité. Et en toute logique cela s’appliquerait par extension au fait se s’en accorder une à soi-même.

  44. gmonvoyage dit :

    C’est une joke les États. Dans n’importe quel pays démocratique qui se respecte, les politiciens démissionnent pour moins que ça. Ce Dumb fake président doit démissionner sur le champ. Mais ça n’arrivera pas car ce sh*t hole country est une vraie joke… Georgia is the last hope, do the right thing! encore 16 jours…

  45. À 16 jours du changement de garde à la MB, il ne sert à rien d’entamer une telle démarche maintenant. Vaut mieux attendre après le 20 janvier, au moment où « DiaperDon » ne sera plus protégé par son immunité présidentiele.

    Le nouvreau AG aura alors toute la latitude voulue pour examiner le dossier et prendre les mesures q’il estimera nécessaire.

    Le Salopard-En-Chef ne doit pas s’en tirer si facilement.

    Même le « Drudge Report », qu’on ne peut accuser d’être un « outil de propagande gauchiste », n’a pu s’empêcher d’exprimer son indignation devant la dernière tentative de magouillle de « Bunker Boy ».

    AOC a raison sur le fond mais cette démarche serait, à mon avis, vaine. Il me semble qu’il y a d’autres problèmes plus urgents à régler à commencer par la pandémie et la distribution des vaccins.

    En attendant, le « Squad » gagne deux membres avec l’arrivée du Nouveau Congrès. (voir tweet de M. Hétu).

    Le blogueur « Mystic » va sûrement faire une « crisette du bacon » trouver quelque chose à redire !!

    On attend ses commentaires avec impatience. !!

    1. igreck dit :

      Je serais bien heureux (un bien grand mot cependant) si une telle chose se réalisait mais… le rôle du futur AG et celui du Président Biden seront différents. Le second fera tout en son pouvoir pour éviter une fracture encore plus prononcée de sa société. C’est son rôle premier. Alors il devra mesurer bien attentivement les réactions de millions d’états-uniens dont les esprits ont été nourris et empoisonnés par 4 longues années de trUmperies.

  46. FlorentNaldeau dit :

    @lechatderuelle, 11h21 « votre vision de la chose implique que les républicains sont tous d’accord avec les comportements déviants de trump…. ce que je doute…. »

    Vous avez mal lu ou mal compris. Je n’ai pas dit qu’il était nécessaire qu’ils exprimeraient ainsi un accord unanime avec les gestes et comportements de DT, mais qu’il y aurait un effet de solidarité, l’esprit de la meute en quelque sorte, en cas de lancement d’une procédure d’impeachment. C’est un phénomène souvent observé en psychologie des foules et des groupes. Il n’est pas nécessaire d’être d’accord avec quelqu’un de sa « gang » pour le soutenir quand il est attaqué.

    Il est facile pour des observateurs extérieurs comme nous de déclarer péremptoirement quel geste tel ou tel politicien doit absolument poser pour des raisons morales absolues. Nous n’aurons pas à en gérer les conséquences ni les effets concrets dans la réalité.

    Des gens comme Pelosi, Schumer, Biden, etc. auront cette responsabilité et ils auront un gouvernement à faire fonctionner, tant au Congrès qu’à la Maison-Blanche. AOC, pour ne citer que cet exemple, n’aura aucune conséquence à gérer; elle peut donc se permettre d’être irresponsable et de jouer à la Reine de Coeur qui clame au moindre détour « Off with his head! », comme le font d’ailleurs bien d’autres sur les diverses plates-formes Web.

    Il leur faut donc soupeser les répercussions potentielles d’une telle décision, malgré la satisfaction à court terme que pourrait procurer le fait d’envoyer un « kintoué! » bien senti à DT.

    1. FlorentNaldeau dit :

      Résultat d’une relecture inachevée, le début de ma deuxième phrase est incorrect et devrait en fait se lire « Je n’ai pas dit qu’ils exprimeraient ainsi un accord unanime avec les gestes et comportements de DT, « .

  47. Pierre S. dit :

    —————————

    il me font rire ceux qui donnent plus de crédibilité à Rudy Giuliani qu’à Paul Ryan.

    Ce sont deux hommes hautement méprisable mais y en a un des deux qui est complètement cinglé.

  48. jeanfrancoiscouture dit :

    «Commander in Thief** ?» (Drudge Report)

    **Thief: A person who steals another person’s property, especially by stealth and without using force or violence.,

    Pour ma part, j’irais plus loin que simplement «thief». Je dirais plutôt «Capo di tutti capi»***

    *** https://fr.wikipedia.org/wiki/Capo_di_tutti_capi

  49. FlorentNaldeau dit :

    @Gilles Morissette, 11h32

    Si de fins juristes peuvent constituer un dossier de poursuite établissant que les pressions exercées lors de cette conversation constituent une violation d’une loi de la Georgie, la portée de l’immunité présidentielle pourrait être moins nette. À noter que ce dossier devait être mené par l’AG de l’État et non par l’AG du niveau fédéral.

    Je ne sais pas si l’immunité présidentielle s’appliquerait aussi aux violations d’une loi d’un État. Ce qu’on sait avec certitude toutefois c’est que le pardon présidentiel ne vise que les violations de lois fédérales et ne peut protéger contre une infraction à une loi de l’État.

    Autre question: lors cet appel conférence, DT agissait-il à titre de Président ou de candidat (défait et dépité)? Dans le deuxième cas la notion d’immunité intervient-elle? Je ne sais pas si cela ferait vraiment une différence car la frontière entre les activités officielles et les activités électorales est souvent ténue pour un Président et cela depuis des décennies; on le voit lors des rassemblements ou grands discours politiques alors que les déplacements, frais de séjour, dispositifs de sécurité restent à la charge du gouvernement fédéral, malgré la nature politique du voyage ou même s’il est hybride.

  50. sousmarin dit :

    L’impeachment n’est ni juridique ni moral mais politique ; politique et morale, le plus bel oxymore possible !

    Le parcours de Trumpette est l’exemple vivant que l’Etat de droit n’existe pas.
    La maxime de La Fontaine s’applique encore : « Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »
    Dans le cas contraire, il ne serait pas président mais en prison depuis longtemps.
    Et s’il finit en prison, ce qui est peu probable, ce sera parce qu’il gênera et non pour ses crimes mais dans ce cas, la mort « naturelle » serait plus probable.

    PS à Politicon et au grand Jacques : on est toujours l’imbécile pour quelqu’un.

  51. John Dion dit :

    Je pense que Trump n’a pas seulement appeler le secrétaire d’État de la Géorgie, a quoi ça lui servirait de gagner juste la Georgie. Il a surement appeler d’autres responsables d’élection d’état de swing state. Juste que seul le secrétaire d’État de la Géorgie l’a stouler…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :