Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Je pense que nous avons besoin d’un nouveau leadership au sein du Parti démocrate. Je pense que l’une des choses avec lesquelles j’ai du mal, avec lesquelles beaucoup de gens ont du mal, est que la dynamique interne de la Chambre […] a fait qu’il y a très peu d’options pour la succession. […] Ma préoccupation – et je reconnais que c’est un échec que nous devons régler – est qu’il n’y a pas de plan. Comment combler ce vide? Parce que si vous créez ce vide, il y a tellement de forces malfaisantes en jeu pour remplir ce vide avec quelque chose d’encore pire. Et donc, la triste réalité est qu’il y a des gens plus conservateurs qui sont prêts à combler ce vide.»

Alexandria Ocasio-Cortez, représentante démocrate de New York et figure de proue de la gauche américaine, déplorant le manque de renouveau parmi les chefs de file de son parti au Congrès, et tout particulièrement à la tête de la Chambre des représentants, où règne encore Nancy Pelosi à 80 ans, lors d’une interview accordée au site The Intercept et diffusée mercredi.

(Photo Getty Images)

111 réflexions sur “La citation du jour

  1. Emalion dit :

    plutot d’accord avec elle, la relève n’est pas évidente après les 4 ans de Biden, Aussito qu’un personnage apparait comme Budimachin c’est la critique pour son manque d’expérience. Pas facile d’avoir de l’expérience et de la releve si tu fou des bureaucrates a des postes avec de visibilité. Des Président de 80 ans et des leaders de 80 ans c’est pas très représentatifs de la population

    1. kelvinator dit :

      Qu’est-ce qu’il y a de mal à avoir des gens d’expérience à des postes névralgique comme leader de la chambre ou du sénat?

  2. Apocalypse dit :

    Absolument d’accord!

    Alexandria Ocasio-Cortez, je suis absolument d’accord! 👍👍👏👏

    J’aime bien cette femme jeune qui est – oh combien – rafraîchissante comparativement à cette vieille garde qui ne veut tout simplement pas laisser la place et qui nage dans les mêmes eaux depuis des décennies.

    A un moment donné, ça prend de nouvelles idées, de nouvelles perspectives pour avancer, sinon on fait du surplace, ce qui est exactement le cas du parti démocrate.

    Avec cette sortie, elle va sans doute recevoir une volée de bois vert de certain(e)s, mais en ce qui me concerne, c’est 👏👏.

  3. lechatderuelle dit :

    Elle a parfaitement raison…. la peur du changement est très forte…

    Pelosi a 80 ans… un moment donné, me semble…. elle a fait ce qu’elle a pu, maintenant on peux-tu passer à autre chose…
    Trop de ces gens, devenus des « meubles » se croient indispensables….

    La politique ne peut pas être squattée par la génération de 1940….

    1. Guy LB dit :

      @ lechatderuelle 👌😂😂
      J’ai lu toutes sortes de critiques
      sur les politiciens américains.
      Mais des « meubles » ? 😳
      Je vous colle la plus belle étoile 🌟 pour l’originalité.

      1. Garoloup dit :

        Elle a plus l’air d’une momie du temps des Pharaons…😁

  4. ghislain1957 dit :

    Vrai qu’aux zétats-zunis on parle d’une gérontocratie. Aucune relève, aucune formation à ceux qui pourraient devenir la relève, juste des vieux croûtons qui gèrent la politique du pays. Il est temps de passer à autre chose.

  5. Mona dit :

    Malheureusement je la comprend mais il me semble que n’est pas le moment de le dire publiquement.

    La gauche des démocrates n’est pas représentée par Biden parceque Sanders n’a tout simplement pas été élu President.

    Donc elle ne peut envisager qu’un travail de long en interne au parti.
    Si elle est raisonnable.
    Et franchement en ce moment aussi, si elle défend l’intérêt de son pays.

    1. chicpourtout dit :

      @Mona
      La priorité est a la reconstruction en ce moment. La critique de Mme Cortez est tout à fait légitime et pertinente mais ce n’est pas le bon « timing ». Être stratégique dans ses interventions c’est aussi être patient… Elle va l’apprendre avec le temps. « Paris ne s’est pas fait en un jour… » 😉

      1. Mona dit :

        La parisienne remercie @chicpourtout pour le clin d’oeil à Paris qui vogue et qui tangue mais ne coule pas !
        👍😉

      2. chicpourtout dit :

        😉

  6. Daniel dit :

    D’accord avec elle.
    Il suffit de penser à la juge Ginsburg qui s’est accrochée….un cauchemar a suivi. Il faut des représentants jeunes pour attirer plus de jeunes en politique.

  7. Salvador E. Rodriguez dit :

    Pourquoi n’y a il pas cet équilibre au Etats-Unis entre les jeunes et les vieux? Est-ce une forme de conservatisme qui garde le pouvoir entre ceux qui l’on déjà? C’est certainement le cas pour les républicains, mais c’est aussi le cas chez l’établissement du parti démocrate. Une fois au pouvoir on partage pas. C’est cette cause que sert une état bipolaire. Tant que seul deux partis se partageront le pouvoir du peuple, tout le peuple ne pourra pas être servi. Il n’y a pas assez de jeune à la grande guelle comme AOC pour que la nouvelle génération fasse entendre sa voix.

    1. kelvinator dit :

      « Une fois au pouvoir on partage pas. »

      C’est une opinion très subjective. C’est plutôt les jeunes qui ne prennent pas leur place. Pourquoi toujours accuser les vieux et pr.tendre que les jeunes sont bon en tout et exempt de tout reproche? C’est un débat d’agisme que je trouve très malsain au sein du parti démocrate.

  8. Dekessey dit :

    Si tu mets du nouveau monde tu te fais critiquer parce qu’ils n’ont pas d’expérience, quand tu mets des gens d’expérience tu te fais critiquer parce que ça manque de renouveau…
    😛

    1. Achalante dit :

      Alors les anciens doivent prendre les nouveaux sous leur aile, leur permettre de prendre de l’expérience, leur donner des responsabilités croissantes. Brefs, ils doivent être des mentors, plutôt que de se dire qu’ils sont les seuls à pouvoir faire le travail.

  9. MarcB dit :

    D’accord avec AOC, ce n’est pas facile pour la relève qui sort du moule de s’établir en politique sans se faire bloquer ou causer des remous. Aux USA, le « Squad » se fait qualifier de tous les défauts par les réseaux conservateurs qui vont rester muets devant les idioties des gens « habit-cravate ».
    Et c’est la même chose au Québec! Qu’on pense à Catherine Dorion (députée de Québec Solidaire) qui se fait critiquer pour la manière dont elle s’habille à l’assemblée nationale. Je crois même qu’elle ne se maquille pas avant d’aller siéger! (OMG! Sacrilège!) Quand on juge les gens pour le superficiel… 🙁

    1. danielm dit :

      C’est plutôt qu’on utilise le superficiel pour éviter de discuter des vrais problèmes et des solutions pragmatiques pour les résoudre. Autrement on se consacre sur le « fake » pour enterrer le « fact ».
      Catherine Doyon comme AOC, elle dérange et tant mieux parce qu’on sacrément besoin d’être dérangé pour bouger!

      1. MarcB dit :

        Bon point. C’est beaucoup plus facile de critiquer le chandail de CatherineD ou le vêtements de AOC (Vanity’s fair) que de critiquer le besoin d’une meilleure justice sociale.

  10. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 09:59

    ‘Trop de ces gens, devenus des « meubles »…’

    ‘des meubles’ 🤣👏👏

  11. Layla dit :

    S’il manque de renouveau, croyez moi il manque aussi de tact, de stratégie voire du respect, ce n’est pas le moment de jouer cette game, et là je pense à Alexandria Ocasio-Cortez, elle est bien près de baisser dans mon estime. Je ne peux pas croire qu’elle remet ça publiquement, mauvais timing, il y a des élections le 5 janvier en Géorgie. Ai-je besoin de le rappeler?

    C’est quoi son problème?

    Je ne peux pas croire qu’elle va s’attaquer à Nancy Pelosi, s’attaquer à Nancy Pelosi? Ça juste pas de bon sens.

    Ce n’est pas le temps je le répète pour jouer à ça.

    Georgie, Georgie, Georgie. Et la pandémie?

    1. spritzer dit :

      @Layla

      Il y aura toujours quelque chose pour empêcher ce genre de discussion. Il faut prendre le taureau par les cornes un moment donné !

      1. Layla dit :

        Prendre le taureau par les cornes, je comprends votre point, mais vous croyez que c’est ce qui va arriver à court terme, moi j’appelle ça allumer plein de feu en même temps.

      2. spritzer dit :

        Vous avez raison que ça n’arrivera pas à court terme mais ils sont tellement dus pour des réformes, les deux partis, que j’aimerais le voir avant de mourir. 😉

    2. lechatderuelle dit :

      Layla je vois mal le lien entre la sortie de AOC et les élections en Géorgie….

      en quoi ce commentaire peut jouer en défaveur des démocrates??? Pourquoi quelqu’un qui voulait voter démocrate ne le ferait plus parce que des membres du parti démocrate s’impatientent face à l’inertie interne du parti???

      Elle ne s’attaque pas à Pelosi, elle s’attaque à l’inertie…. si ça amène le projecteur sur les 80 ans de la dame, ben elle est probablement l’image du problème d’inertie des démocrates…..

      Le lien entre le vote en Géorgie et cette sortie est très tenu…. même inexistant….

      la peur d’avoir peur est ce qui fige le parti démocrate depuis trop longtemps… ils veulent plaire à tout le monde et sa soeur… résultat, ils ne plaisent à personne et s’enfargent dans toutes les fleurs du tapis…

      si ça gronde dans les rangs démocrates c’est possiblement que les promesses, entre eux, ne se réalisent jamais… y’a toujours une bonne excuse pour remettre à plus tard… Biden, Sanders, Pelosi … fiou… c’est ça les Démocrates en 2020….. presque 200 ans d’âge…

      Remarquez que du côté républicain ce n’est guère mieux… et avec eux, le quotient intellectuel est dangereusement bas dans la relève…

      le vote en Géorgie va très au-delà de cette déclaration d’OAC….

      1. Layla dit :

        @Lechatderuelle
        Je vous ai lu avec attention, j’ai relu et lu à nouveau le présent billet. Layla

      2. NStrider dit :

        1. Les électeurs de Georgie lisent et écoutent les nouvelles contrairement à à l’image qu’en font certains commentateurs sur ce blog
        2. Les électeurs de Georgie lisent et écoutent les nouvelles mêmes si elles ne sont pas de leur état.
        3. Les candidats républicains n’ont pas recueillis 50% des votes mais étaient largement en avance . À titre d’exemple, Purdue menait par 88 100 votes et ce sans compter les 115 039 qui ont été au Libertarien Hazel
        4. L’enjeu principal de l’élection ,ce ne sont pas les électeurs qui ont l’intention de voter démocrate. Ce sont les républicains « mous » mais qui pourraient voter démocrate si ce parti ne tend pas trop à gauche ou n’est pas perçu comme radical (comme cherche à les dépeindre les républicains)
        5. L’enjeu secondaire de l’élection, c’est de diminuer le nombre de votes libertariens qui iront au républicain. Petit rappel, les libertariens par définition croient que moins « l’état » se mêle de leur vie mieux ils se portent.
        Et voilà pourquoi toutes interventions éloignant actuellement ou donnant prise à l’impression que le parti démocrate s’éloigne du centre où veut être plus interventionnistes se fait au détriment de la possibilité de voir le sénat basculer dans le camp démocrate.

    3. MarcB dit :

      Vous avez peut-être raison qu’il ne faut pas trop « brasser la merde » avant les élections de Georgie.

      Quoique si ce brassage pouvait faire sortie le vote des jeunes Américains désillionnés par les « meubles » ou « dinosaures » du sénat et de la chambre, ce pourrait avoir une influence bénéfique pour le long terme des idées progressives.

      Une stat intéressante, aux USA, la différence entre le pourcentage de jeunes allant voter et de personnes agées allant voter est d’environ 30%, et c’est constant depuis plusieurs élections. http://www.electproject.org/home/voter-turnout/demographics
      Au Canada, la différence est plus faible, environ 20% en 2019. https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/200226/cg-b001-eng.htm

      Serait-ce une des raison pourquoi le Canada est meilleur pour faire avancer les idées progressives? (mariages gais, pas de peines de mort, contrôle des armes, etc…) Des voteurs plus agés vont-ils favoriser le status quo?

    4. constella1 dit :

      Layla
      Absolument d’accord avec vous
      Non mais c’est quoi son problème
      Ces discussions devraient se faire entre eux en caucus pas sur la place public alors que la passation du pouvoir n’est pas faite et qu’en plus le grand malade songe à envenimer la présidence de Biden jusqu’au bout avec l’affaire de son fils entre autre
      Un manque de jugement tant qu’à moi
      Elle lorgne le poste de Pelosi ?
      Les vieux croûtons comme vous les appelez ( certains ici) sont parfois essentiels pour tenir l’équilibre si fragile de ce foutoir qu’est le congrès
      Une fois ont dit que les jeunes n’ont pas l’expérience pour occuper des poste au sein du gouvernement d’autres fois ils sont trop vieux
      Faudrait savoir ce qu’on veut
      Il faudra remplacer un jour mme Pelosi mais peut-ont en parler en temps opportun ???
      Vraiment elle n’en manque pas une la jeune madame
      A-elle le jugement ?la grâce ?est-elle une bonne stratège ?une habile négociatrice et un fin renard ? Une main de fer dans un gant de velours ?une connaissance approfondie du fonctionnement des institutions ? Toutes ces qualités essentiel à un poste de leader de chambre ?
      Un bon équilibre vient souvent d’équipes composés des deux des jeunes et des plus âgés
      Et je ne parle pas des séniles qui ne servent à rien mais des gens qui ont toute leur tête et sont énergiques comme mme Pelosi
      Dans mon travail cette vérité a fait foi de réussite plus souvent qu’à son tour
      Alors peut-on y aller une ETAPE à la fois et attendre à tout le moins que Biden soit en POSTE???

  12. Toile dit :

    Son analyse est assurément pertinente. Toutefois l’est- ce de mettre à jour en ce moment précis et ce faisant de contribuer par le fait même à la division interne et à permettre aux nombreuses forces malfaisantes de s’engouffrer davantage ?

    1. treblig dit :

      L’une des motivations majeures des électeurs , durant la dernière élection, était le retour à la normalité d’avant Trump. Et ce retour est personnifié par un rassurant Biden qui incarne les années ‘ normales » du temps d’Obama.

      Finie le temps de l’improvisation, du chaos, de l’impulsion du moment, du  » gut feelings  » d’un président Trump complètement déjanté. La première étape est de rétablir la confiance des américains envers la présidence.

      Dans un 2e temps, proposer de nouvelles avenues pour le futur dont la limitation du déficit ( il va falloir en passer par là), rénover les infrastructures, consolider Obamacare et refaire les liens avec les alliés naturels de l’Amérique. Programme que Kamala Harris peut réaliser mais pas Occasio-Fortez à court terme.

  13. _renaud dit :

    La vague marcusienne des dernières années va maintenant se retourner contre l’establishment du parti Démocrates. C’était prévisible. C’était évident qu’ils n’allaient pas s’arrêter parce que Trump n’est plus en place.

    Maintenant qu’ils ont le manuel d’emploi et qu’ils sont conscients de leur pouvoir ils vont continuer de l’utiliser pour arriver à leur fin.

    Ça commence avec la dénonciation des nominations de Biden qui ne sont pas assez diversifié à leur gout. Maintenant ils jouent la carte de la peur en s’attaquant aux vieux du parti et en disant de se méfier, qu’ils pourraient être remplacé par des gens plus ‘conservateurs’.

    Évidemment ils ne pourront pas faire des attaques frontales comme ils faisaient avec Trump et les répus mais quand même. On parle déjà de ‘forces conservatrices malveillantes’.

    C’est très habile de leur part. Tu n’as pas encore d’ennemi concret mais tu commences déjà à définir un ennemi imaginaire. Et une fois que cet ennemi malveillant conservateur sera assez clair dans l’esprit des gens tu pourras commencer à nommer des gens et les accuser d’être cet ennemi.

    Le cancel culture. Tag you’re out.

  14. Loufaf dit :

    Je suis d’ accord avec elle sur le fond, mais comme Mona , je pense que ce n’ est pas le bon moment pour en parler.
    Ce sera assez difficile pour Biden de reprendre les guides du pays, sans avoir à s’ occuper de guerres intestines.
    Oui une relève doit se préparer et ne pas attendre le moment des élections pour parachuter un autre  » vieux ».

  15. Toile dit :

    Photo : j’ai déja vu des cordons pour les lunettes mais quelle est l’utilité pou un masque ?

    1. NStrider dit :

      C’est la mod…estie 😉 et certainement pas la modestie

    2. karma278 dit :

      L’utilité?
      Selon ce que j’ai vu dans différentes conf de presse, les gens enlèvent leur masque pour répondre aux questions. Plutôt que de devoir le mettre dans ses poches, on le laisse pendre et on le replace quand on a fini de parler.

      1. gigido66 dit :

        Et c’est très pratique. Tous les masques que j’ai fabriqués depuis le printemps ont ces cordons.

  16. FBeauchamp dit :

    J’ai grandement apprécié l’expérience de Nancy Pelosi pour la manière dont elle s’y est pris pour « changer les couches » du gros bébé! ( Y a d’ailleurs une photo célèbre).

    Elle a le devoir de planifier la relève.
    OAC a l’avantage de sa popularité, son dynamisme et ses idées.
    Cependant, les récentes élections ont démontré que seul Biden a et aurait réussi à battre Trump, malgré quatre années, à notre avis, désastreuses et criminelles.

    Les démocrates doivent régler leurs problèmes et ne pas oublier que:
    1. Pour faire des changements il faut prendre le pouvoir.
    2. Pour prendre le pouvoir , il faut être réélu.
    3. Pour être réélu il faut vivre et se positionner en fonction du collège électoral.

    1. lechatderuelle dit :

      FBeauchamp les changements n’ont pas besoin d’être au pouvoir….

      les démocrates ont eu des années pour préparer une relève pour les différents postes….
      cette exaspération d’AOC est sans doute un signal que malgré les promesses internes du parti, ça ne se produit jamais….

      Difficile d’affirmer que « seul » Biden pouvait battre trump….
      à voir le vote record, il semble clair que la méthode trump en a écoeuré pas mal aux USA….

      ça n’aurait pas été une grosse affaire d’annoncer que Pelosi ne serait pas la leader en chambre des démocrates mais qu’elle y serait comme une référence… Faire avancer tout le monde d’une case…

      1. FBeauchamp dit :

        D’accord avec vous en ce qui a trait à la préparation de la relève qui a fait défaut. Le vote a été record mais la partie se joue dans les « swing states » et les positions sécurisante et modérés de Biden ont fait la différence.
        Ce qui m’inquiète c’est que les démocrates ont le don de se battre eux-même.
        Regardez les résultats:
        – des reculs à la chambre des représentants.
        – peu ou pas d’avancés au sénat.
        …. après 4 ans d’un régime révoltant. La réalité est bien ennuyante mais elle frappe.

        Le système électoral américain n’est pas démocratique et les démocrates doivent la jouer, je crois, de façon pragmatique…s’ils veulent le pouvoir.

  17. Samati dit :

    La stratégie politique ne fait évidemment pas partie des talents de AOC. Si le parti démocrate allait dans le sens de ses propos, il perdrait et la Chambre et le Sénat aux prochaines élections qui se tiendront en 2022.

    Le parti démocrate a besoin de 4 années pour remettre le pays dans l’état où il devrait être. Le pouvoir dans les deux chambres permettront aux démocrates d’accomplir des programmes qui seront plus à gauche que l’administration actuelle, mais évidemment pas aussi à gauche que la minorité que AOC représente voudrait.

    Pour garder le pouvoir le parti démocrate doit se situer au centre pour les questions économiques et au centre-gauche pour les questions sociales. Il faut éviter que les républicains avec leurs politiques dépassées conservent la mainmise sur le congrès et possiblement la présidence en 2024. Pour cela il faut que le parti mette en place une stratégie efficace pour garder et exercer le pouvoir pour les prochains 4 à 8 ans sinon plus.

    1. constella1 dit :

      Samati
      👏👏👏👏👏
      Pourtant c’est si simple à comprendre il me semble

  18. Apocalypse dit :

    @Loufaf – 10:11

    ‘Je suis d’ accord avec elle sur le fond, mais comme Mona , je pense que ce n’ est pas le bon moment pour en parler.’

    Et quelle serait le meilleur moment selon vous?

    Je peux vous parier que si on attend ce ‘meilleur’ moment, il n’arrivera jamais.

    Au parti démocrate, on diabolise les progressifs et la gauche, ce qu’on veut? Un petit peu de changements, mais juste un peu et Alexandria Ocasio-Cortez veut beaucoup plus, avec raison d’ailleurs.

    1. Samati dit :

      @ Apocalypse

      La meilleure recette pour rester éternellement dans l’opposition….

    2. NStrider dit :

      N’importe quand après le 5 janvier.

  19. Apocalypse dit :

    @FBeauchamp – 10:16

    ‘Elle a le devoir de planifier la relève.’

    Nancy Pelosi planifer la relève … lol

    Autrement dit, rien ne changera parce qu’elle va chercher quelqu’un qui se rapproche de sa vision pour le parti démocrate 😢.

  20. parfoislucide dit :

    Pour être élu aux USA, ça faut avoir accès à beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent. Les plus jeunes ont probablement pas le network pour ça.

  21. spritzer dit :

    Nancy Pelosi représente les lobby, l’establishment; eux seraient prêts à la garder jusqu’à ses 100 ans. Mais allez donc trouver un leadership différent en politique américaine. On peut toujours remplacer par des plus jeunes mais il faut continuer de satisfaire les groupes d’intérêts. La réforme ne sera pas facile…

    1. Madalton dit :

      Elle a dit que c’était la dernière fois qu’elle serait présidente. Espérant que les démocrates gardent la majorité en 2022.

  22. HebenMonVieux! dit :

    Même si sur le fond elle a raison, c’est montrer peu de sens politique que de faire une telle sortie alors que Biden n’a pas même débuté sa présidence et que la première partie du mandat de Biden, outre combattre la Covid, sera de tenter d’unir le peuple américain. Or, comment tenir un discours unificateur d’un côté mais de l’autre voir son parti s’entre-déchirer avec des querelles philosophiques? Quelle crédibilité va-t-il avoir aux yeux des Républicains? Tu veux nous unir mais ton parti est en pleine dissension !!

    Du même coup, cela illustre très bien une problématique bien plus grande dans beaucoup de sociétés occidentales, tous les groupes, des plus petits aux plus grands ont accès par les médias sociaux ET les médias traditionnels qui se cherchent un auditoire, à une tribune qui ne peut que faire ressortir une chose: il est impossible de plaire à tout le monde. En conséquence, cela cultive la division qui apparaît comme omniprésente et ceux pour qui la devise:  » diviser pour régner » est le dicta, s’insèrent pour l’exacerber et en profiter. La vérité et le bien commun sont rarement dans les extrêmes.

    1. Guy LB dit :

      Avec les réseaux sociaux,
      plus besoin de diviser pour régner. La division est installée en permanence, elle s’est enracinée et fait beaucoup de bruit. Il faut dorénavant, pour le politicien astucieux, avoir le flair d’identifier le groupe ou l’opinion qui mènera le plus loin et en flatter les adhérents dans le bon sens.
      Ceux qui pensent qu’avec Biden, le chaos va disparaître se font des illusions. Avec Biden, ce qui revient, c’est l’intelligence et la connaissance. Le désordre, lui, va continuer. Biden sera-t-il capable de le dominer, de le circonscrire ?

  23. Denis Bergeron dit :

    La gangrène de l’immobilisme des démocrates a causé la perte de ceux-ci en 2016 et aurait pu aussi la causé en 2020, si ce n’avait été de Biden .

    1. Roger Allard dit :

      Il faut mettre un frein à l’immobilisme.

      1. Haïku dit :

        Est bonne. 😉

      2. chrstianb dit :

        lol

      3. AB road dit :

        …ou encore mieux, la devise républicaine :

        Avancer par en arrière

  24. Louise dit :

    Je suis d’accord avec ceux et celles qui disent que AOC a raison sur le fond mais que ce n’est pas le bon moment pour sortir cela sur la place publique. Ça donne l’image d’un parti divisé alors que Biden parle d’unifier le pays et en plus ça apporte de l’eau au moulin au parti républicain qui ne manquera pas d’exploiter ces divergences dans la gouverne du pays.

    Quand Biden sera au pouvoir il serait approprié de créer une table des jeunes où ils pourraient exprimer leur frustrations et élaborer un projet pour canaliser leur énergie et leur force créatrice.
    Mais on le sait la caractéristique des jeunes c’est d’être pressés quitte à casser des pots au passage.

    Biden sera-t’il celui qui saura les écouter et en même temps les convaincre de mettre la pédale douce ?
    C’est une très grosse tâche de réformer un pays, aussi faut-il y aller étape par étape.

  25. Ziggy9361 dit :

    Bravo Layla pour votre commentaire et à tous les autres qui qui aime bien AOC et j’en suis,ne trouvez vous pas que si elle est convaincu de son point la chose à faire je dirais même que la seule chose à faire c’est de convaincre ses pair d’adhérer à son point de vue et d’élire un porteur(euse) de ballon comme leader tout en ayant à l’esprit que ce n’est pas tous les démocrates qui aime ses idées et encore moins les républicains.
    Naturellement ils aspirent à êtres en poste plus que deux ans donc un juste milieu idéologique semble plus indiquer. Et Pelosi semble malgré ses 80 ans le choix des représentants démocrates,si je me trompe pas elle a été challenger par un jeune de mois de 50 ans sans succès, de l’Ohio un certain’Bryan.

    1. Ziggy9361 dit :

      Ryan 43 ans…

  26. jeanfrancoiscouture dit :

    C’est ça, ruer dans les brancards juste pendant cette espèce d’interrègne qui n’en est pas vraiment un puisque le «sortant», avec sa capacité de nuisance, est toujours là jusqu’à la prestation de serment de l’élu.
    Et cela n’aurait pas d’influence sur le «second tour» sénatorial en Géorgie? Au contraire, je pense que Donald Trump va taper sur ce clou pour tenter de conserver au GOP la majorité au Sénat. Je l’entends déjà vociférer sur Twitter contre les dangers de la gauche, des socialistes et des communistes au pouvoir.
    AOC et ses amies auraient dû avoir juste la patience d’attendre après le 20 janvier pour secouer le pommier. Au moins, cela n’aurait pas été comme agiter la muleta** devant un taureau de mauvaise humeur juste avant une élection complémentaire cruciale pour la stabilité des deux premières années de Joe Biden.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Muleta

    1. constella1 dit :

      En politique l’art de savoir dire les choses au bon moment et pas n’importe quand , est une qualité essentielle sinon tu risques de passer à côté de la plaque à tout bout de champs

    2. Guy LB dit :

      @ jeanfrancoiscouture :
      « L’interrègne »👌
      C’est tout à fait le mot que je cherchais dans mes commentaires récents.
      Merci.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @Guy LB: «…le mot que je cherchais…».

        Votre «merci» fait plaisir. Content de vous avoir été utile. 🙂

  27. Mystik dit :

    @Apocalypse « Je peux vous parier que si on attend ce ‘meilleur’ moment, il n’arrivera jamais. »

    Exact. Vous vous rappellez de Lucie dans Charlie Brown qui soutirai toujours le ballon avant que le pauvre Charlie puisse mettre le pied dessus?

    Après les élection de Georgie, ils vont dire d’attendre après l’inauguration. Après l’inauguration, il faudra attendre après les 100 premiers jours. Après les 100 premiers jours, il faudra attendre après la camapgne de vaccination. Après la vaccination, faudra attendre après les élection de mi-mandats. Et ainsi de suite.

  28. Marc dit :

    Trouvez pas qu’elle y va un peu fort, AOC? Rapidement, juste de même, j’ai regardé l’âge de certains des principaux collaborateurs nommés par JB ou qui l’appuieront au cours de 4 prochaines années; Sa propre v-p a 56 ans, pas tout à fait une grabataire, Peter B. a 36 ans, Neera Tanden, 50, Susan Rice, 56, Jake Sullivan, 44, Anthony Blinken, 58 et Llloyd Austin, le doyen, 67. Faut quand même pas qu’ils aient encore la couche aux fesses!

    1. Layla dit :

      Marc…10:47

      Merci pour le visuel…ça vaut mille mots.

    2. MarcB dit :

      Bon point, quoique je crois que les critiques d’AOC visaient plus le sénat et la chambre qui sont dominées tant par des démocrates (Pelosi 80 ans, Schumer 70 ans) et des républicains (McConnell 78 ans) agés qui pourraient tous être les grand-parents d’AOC.

      Biden a effectivement fait un bel effort de renouvellement.

  29. Marc dit :

    En passant, AOC a 31 ans, pratiquement un bébé en politique. De toute façon, je suis convaincu que JB et son équipe tiendront compte de l’aile jeunesse du parti au cours des prochaines années… et à moins que je ne me trompe, la nouvelle équipe n’entre en fonction que le 20 janvier, aussi serait-il sage de leur laisser une petite chance, non?

  30. Guy Pelletier dit :

    Faut-il encore rappeler que ce ne sont pas les progressistes et leurs idées qui ont réussis à foutre hors de la Maison Blanche Donald Trump mais les modérés des deux principaux partis. Est-dire qu’ils se sont faits floués? On va le répéter encore une fois la vrai élection du changement sera celle de 2024 ou là la vielle garde des deux partis sera trop vielle et devra laisser sa place aux jeunes générations. En attendant ces changements il faut cesser la division et remettre de l’ordre au gouvernement et aux USA. Est-ce que la gauche pressée sera finalement un facteur de division chez les Démocrates qui nuirait directement au président Biden et son gouvernement. Les Pelosi, Schumer et compagnie partiront bientôt mais pas avant d’avoir préparer leurs futurs remplaçants n’en déplaise aux pressés.

  31. Le raisonnememnt de AOC se tient mais il ya des nuances à apporter.

    Le pays traverse présentement une période difficile avec un président qui s’accroche au pouvoir et qui fait tout pour laisser à son successeur un champ de ruines.

    L’heure est à l »unité, la reconstruction, la solidarité, l’entraîde.

    AOC pose les bonnes questions mais son « timing » laisse fortement à désirer.

    On appelle ça « avoir du flair » et, malheureusement, elle en est encore dépourvu. Ça viendra avec l’expérience.

    Ce qui ne devrait pas empêcher de commencer une certaine réflexion sur la relève au sein de ce parti.

    C’est un travail de longue haleine certes et qui peut parfois amener son lot de frustrations.

    Cependant, c’est drôlement plus efficace que des « coups-de-gueule » qui font les délices des médias mais qui n’apportent rien de constructif.

    Ne pas faire cet exercice de réflexion serait une grave erreur car la Parti pourrait finir par ressembler au Parti Républicain, un parti basé sur un culte de la personnalité malsain et des pratiques douteuses et malhonnêtes.

    Le Parti Démocrate et les USA méritent mieux que le ramassis de crapules qui a dirigé ce pays au cours des quatre dernières années.

    1. lechatderuelle dit :

      Gilles Morissette Sans doute en avait-elle marre des promesses, en privé, par les « officiels » du parti qui promettaient depuis 4 ans de s’ouvrir au changement….
      si elle est sortie aujourd’hui, c’est fort possible qu’elle en a jusque là des promesses et elle voit de l’intérieur, le manque de courage et de préparation de son parti alors qu’en face, ça fesse de tous bords et tous côtés et les gens suivent la parade…

      les démocrates ont toujours eu peur d’avoir peur…

      Elle n’est pas de ce moule…
      elle appelle un chat, un chat…. pas de sémantique, de ronds de jambes ou de silences complices…

      le travail des OAC ne date pas d’hier… même avant elle, la résistance aux jeunes idées devait être fabuleusement forte…

      c’est le temps d’amener de nouvelles idées après le désastre trump…
      elle craint sans doute un mandat pépère, calme et plat pour juste faire « bien »…..

      Les dossiers sont chauds et sur les ronds de poêle… elle voit peut-être les pantoufles alignées à la porte du parti plutôt que des espadrilles…

  32. spritzer dit :

    Que penser des tactiques de négociation de Pelosi où elle a refusé un plan d’aide à la Covid qui était deux fois plus élevé que ce qu’elle a finalement accepté. C’est assez incroyable comme résultat.
    https://taibbi.substack.com/p/amazing-hypocrisy-democrats-make

    1. karma278 dit :

      J’en pense que ce n’était pas une question de montant d’$ mais
      plutôt une objection aux « small characters » dont Moscow Mitch raffole.

    2. kelvinator dit :

      Taibbi, le plus grand pourfendeur du parti démocrate, fidèle allié de Greenwald dans sa croisade contre les main stream media…
      Ce n’est rien d’autre qu’une opinion très biaisé venant d’un activiste. Ça vaut ce que ça vaut, pas grand chose.

    3. Benton Fraser dit :

      Vous avez le tour de référer que des sites biaisés, parti-pris ou alternatif….

  33. chrstianb dit :

    Tiens, pour AOC, un toune de Renaud. Quelqu’un pour lui traduire?

    Morts les enfants

    Chiffon imbibé d’essence
    Un enfant meurt en silence
    Sur le trottoir de Bogota
    On ne s’arrête pas

    Déchiquetés au champs de mines
    Décimés aux premières lignes
    Morts les enfants de la guerre
    Pour les idées de leurs pères

    Bal à l’ambassade
    Quelques vieux malades
    Imbéciles et grabataires
    Se partagent l’univers

    Morts les enfants de Bophal
    D’industrie occidentale
    Partis dans les eaux du Gange
    Les avocats s’arrangent

    Mort les enfants de la haine
    Près de nous ou plus lointaine
    Mort les enfants de la peur
    Chevrotine dans le cœur

    Bal à l’ambassade
    Quelques vieux malades
    Imbéciles et militaires
    Se partagent l’univers

    Morts les enfants du Sahel
    On accuse le soleil
    Morts les enfants de Seveso
    Morts les arbres, les oiseaux

    Morts les enfants de la route
    Dernier week-end du mois d’août
    Papa picolait sans doute
    Deux ou trois verres, quelques gouttes

    Bal à l’ambassade
    Quelques vieux malades
    Imbéciles et tortionnaires
    Se partagent l’univers

    Mort l’enfant qui vivait en moi
    Qui voyait en ce monde-là
    Un jardin, une rivière
    Et des hommes plutôt frères

    Le jardin est une jungle
    Les hommes sont devenus dingues
    La rivière charrie des larmes
    Un jour l’enfant prend une arme

    Balles sur l’ambassade
    Attentat, grenade
    Hécatombe au ministère
    Sous les gravats, les grabataires

  34. Qui parmi les 30 -50 ans auraient le goût de se jeter dans une telle arène ?
    Et ceux qui s’y risquent se font crucifier.
    Pas étonnant que plusieurs veulent voir de la politique « autrement »

    C’est juste de valeur que le « autrement » des 4 dernières années était maléfique.

  35. danielm dit :

    Joe Biden et son équipe ont la bonne approche pour se maintenir au pouvoir si les conditions minimales de l’exercer sont réunies, condition que la non-administration Trump avait au début de son mandat, je le rappelle à certains ici qui vont se reconnaitre j’en suis sûr!

    Dans le cas d’Alexandria Ocasio-Cortez, il apparait évident qu’elle veut se positionner comme une représentante radicale proposant un changement de tempo dans l’agenda politique des États-Unis. Et il y aura des débats déchirants qui vont se bousculer bientôt et pour un, les changements climatiques qui ont des incidences très prononcées dans plusieurs secteurs de la vie américaine (et mondiale).

    À savoir s’il est sain et pertinent en synchronisme de se déclarer ainsi et aussi tôt dans le retour au pouvoir des démocrates, tout dépend de votre perspective et de l’urgence d’agir qe vous éprouvez. Chose certaine, le débat doit resté respectueux et le plus constructif possible ce qui a totalement manqué aux USA depuis quatre ans.

  36. treblig dit :

    Déjà consolider Obamacare va être tout un défi pour Biden si le sénat demeure Républicain. Les opposants vont crier au socialisme sur toutes les tribunes. Les états rouges vont se traîner les pieds, les assureurs vont faire du chantage … Et les midterms de 2022 vont arriver vite

    Alors, ce n’est pas le temps de vouloir d’implanter aux États-Unis un système de santé à la canadienne comme le souhaite Occasio-Cortez. C’ est un remake du film  » À bridge To far ». Un pont trop loin en territoire allemand et d’ est la catastrophe.

    Oh, et je suis un ardent partisan du système canadien

    1. danielm dit :

      En effet les zones d’atterrissage des planeurs et des parachutistes étaient beaucoup trop éloignées du dernier pont à Amhem.

  37. ddescarreaux dit :

    Selon vous, en ce moment, quel est le problème politique le plus important aux États Unis?
    Je parie que moins de 50% des intervenants ici sont capables de l’identifier.

    1. Mystik dit :

      @ddescarreaux Plan d’aide COVID

      1. ddescarreaux dit :

        Le plus important et le plus fondamental?

    2. ddescarreaux dit :

      C’est la polarisation. Et Alexandria Ocasio-Cortez en fait abstraction.

  38. Pierre S. dit :

    —————————

    Toute la détestation conservatrice, raciste et misogyne devrait déferler
    sur le dos de A Ocasio Cortez dans les prochaines années n’ayez crainte.

  39. Pierre Belley dit :

    Elle devrait attendre un peu avant de l’ouvrir. Genre attendre que la poussière de dynamite retombe un peu….

  40. Kelvinator dit :

    Les leaders comme Pelosi et Schummer sont nommé par vote démocratique.
    AOC avoue elle-même qu’il n’y a pas de relève.

    Est-ce la faute de Pelosi ou Schummer si personne ne peut prendre leur place?

    AOC fait plusieurs accusations gratuites.
    « “The structural shifts of power in the House, both in process and rule, to concentrate power in party leadership of both parties, frankly, but in Democratic Party leadership to such a degree that an individual member has far less power than they did 30, 40, 50 years ago.”
    Je parie un 100$ qu’elle ne connait rien sur comment était la dynamique de la chambre il y a 50 ans… Elle peine déjà à comprendre la chambre actuelle, je doute fortement qu’elle comprenne comment cela se déroulait 20 ans avant sa naissance…

    AOC avoue elle-même qu’elle est incapable de faire la job.  » “The House is extraordinarily complex and I’m not ready,” she said. “It can’t be me. I know that I couldn’t do that job.” » Normal, ça prend quelqu’un d’expérience en politique, pas une vedette du PR sur twitter.

    Elle se plaint d’une situation pour laquelle elle n’a aucune solution. C’est ce que je dénonce souvent chez elle, la mentalité de l’opposition continuelle qui n’a aucune solution à proposer, mais qui ne se gène pas pour dire à quel point les propositions des autres sont mauvaises…

    1. igreck dit :

      Tout à fait juste !👍

    2. constella1 dit :

      Kelvinator

      Merci pour ce rappel
      👏👏👌👌

    3. VTS155 dit :

      @Kelvinator
      Tout à fait d’accord. AOC est brillante et très prometteuse et un jour elle aura un poste élevé, peut-être celui de Mme Pelosi, ou même plus.
      Mais elle est trop pressée, trop directe, trop intransigeante et nuit actuellement aussi bien à elle-même qu’au parti. Elle a besoin d’être encadrée, d’accumuler d’expérience, d’être exposée. Peut-être un poste d’adjointe lui sera bénéfique.

  41. onbo dit :

    @Treblig @10h33

    « Programme que Kamala Harris peut réaliser mais pas Occasio-Cortez à court terme. »

    Tout à fait. Je partage cette ligne que je trouve magique.

    Vous lancez avec cette dernière phrase l’essentiel du temps présent à Washington et dans les capitales d’États.

    Elle joue en équipe bien plus qu’il n’y paraît: Très bien joué selon ma perception.

    – AOC ramène l’attention sur le parti démocrate et son rajeunissement, jugulant un Trump en furie de perdre un instant la domination de la scène publique. Et on sait qu’AOC donne de l’urticaire au carré à qui vous savez. Une jeune femme qui se lève avec vaillance et courage et joue sa partition dans le grand orchestre! Oh horreur, se persuadent de dire les machos au pouvoir et les honorables faux dévots.

    – Occasio-Cortez encourage les progressistes, à 95 % démocrates et indépendants, à poursuivre dans leur espoir d’un pays plus égalitaires. (Santé, Éducation, Environnement)

    – Elle plait certainement à Président Joe Biden que de souhaiter publiquement le rajeunissement de la Présidence vers plus de progrès social pour plus de 300 millions de citoyens. Il se trouve que Biden a choisi en Kamala Harris une femme vaillante comme co-listière. Tout cela, ça parle d’une organisation qui avance au large avec clairvoyance et détermination.

    – Nancy Pelosi ne pouvait rêver mieux que de ne pas être seule à porter les aspirations de tout le spectre démocrate. Qui ose penser que Pelosi ignore son âge, la fatigue des longues heures, le fiel des obstructeurs? …

    – Occasio-Cortez tape avec conviction le dernier clou sur le cercueil de Trump. Elle a donc besoin plus que jamais de support. Cette jeune femme a osé écraser de son talon la tête du serpent, sachant très bien qu’elle sera mordue au talon par le délirant malheureux, les faux pieux, les envieux, les jaloux, les rancuniers, en même temps qu’elle sera immunisée chaque fois par le support confiant de chacun qui croit et espère en une « Amérique » plus humaine, plus pacifique, plus partageuse, plus joyeuse.

    – Pourquoi à ce moment? Parce que ça prenait une personne crédible, connue, déterminée et médiatique pour renverser les folleries dangereuses et en cascades de Trump d’ici le jour de l’élection du 5 janvier 2021 en Géorgie, en déplaçant le point d’attention de si curieuse façon que sur le coup je suis demeuré béat.

    Merci de me lire avec indulgence. Il se peut que tout cela soit de mon imagintion! 😉

    1. danielm dit :

      Je comprend et je souscris à votre appréciation d’Occasio-Cortez comme une politicienne radicale (dans le bon sens du terme) qui ne craint l’adversité mais qui demeure une personne sophistiquée qui pourrait certainement être un phare nécessaire de l’avant-garde politique aux États-Unis d’Amérique.

    2. lechatderuelle dit :

      onbo j’aime bien votre vision de la chose….

      ça nous met en perspective que rien n’arrive pour rien en politique et que même le hasard est planifié….

      votre façon de voir la situation est passablement plus éclairante et amène des teintes qui s’arriment mieux avec la réalité….

  42. _renaud dit :

    « Toute la détestation conservatrice, raciste et misogyne devrait déferler
    sur le dos de A Ocasio Cortez dans les prochaines années n’ayez crainte. »

    Et voilà, ça va vient de sortir. L’ennemie imaginaire est maintenant officiellement raciste et misogyne.

    À partir de maintenant toutes critiques envers AOC sera considéré comme du racisme et de la misogynie.

    1. karma278 dit :

      @renaud
      Ça vous dirait d’aller prendre des cours de français, de lecture et de compréhension
      de texte???

  43. kelvinator dit :

    Qu’est-ce que AOC reproche à Pelosi exactement, sinon d’être âgée?

    « “And I think it’s also part of a larger issue that we have right now, which is … the Biden administration is bringing back a lot of Obama appointees, which depending on where you are in the party, may sound nice, I guess,” she said. “But I think what a lot of people fail to remember is that we now have a Biden administration that’s bringing back a lot of Obama appointees, but when Obama was making appointments, he was bringing back a lot of Clinton appointees.”  »

    AOC s’oppose à quiconque de vieux au gouvernement en fait.
    Elle a une vision ou seul les jeunes comme elle ont la réponse aux problèmes, mais ces solutions ne sont pas proposés… On re rabat sur les accusations personnelles, sur les procès d’intentions qui sont à la tonne, comme le montre cet extrait. Normal qu’AOC soit toujours en colère, tout politicien le moindrement âgé est percu comme corporatiste, centriste et donc opposé à leur mouvement…

    “a huge reason why we got Donald Trump in the first place. In addition to just the racism that was waiting to be reanimated in this country, [there] was just an extreme disdain for this moneyed political establishment that rules Washington.” Sa haine des compagnies est sans bornes. Quiconque ayant travaillé de près ou de loin avec une grosse compagnie est percu comme nuisible.

    Prenez l’exemple du plan de relance pour le covid.
    AOC veut empecher la tenu du vote si les familels ne recoivent pas plus, oubliant que le tout doit avoir l’approbation du sénat à majorité républicain. Elle joue exactement le jeu des républicains, et est prêt à retarder ou même saborder cette aide parce qu’elle ne répond pas à ses critères…

    C’est la génération de l’entitlement, on attend que les vieux nous donne ce qu’on croit nous revenir de droit, alors qu’il faut simplement aller le chercher. Aller chercher le leadership en chambre. AOC et le squad avait déjà mené une guerre comntre Pelosi sur ce sujet. Difficile de voir autre chose qu’une vengeance issu d’une impuissance à pouvoir changer quoi que ce soit dans cette situation. AOC et le squad avait quand même 2 ans pour groomer et trouver un siccesseur. Qu’ont-ils fait??? Je vous le demande??? Probablement rien. AOC est trop occupé à jouer à Among US avec le leader déchu du NPD, parler contre GOYA en donnant des recettes ou encore une quelconque autre stunt publicitaire sur twitter…. Plus de politiciens devraient savoir que la vie politique se passe grandement en dehors de twitter. Twitter n’Est pas du tout représentatif de la politique américaine, ou de ses citoyens.

  44. Ziggy9361 dit :

    @Spitzer…comme Kharma le dit si bien c’est une question de rajout au bas des ententes qui font qu’elle dérailles en exemple si ont vous accordent 1milliard pour vos pauvres ça prend 1 milliard pour notre mur., ont peut tu s’entendre que sa peut pas fonctionner.
    Votre référence Taibbi un journaliste d’opinion vaut ce qu’elle vaut ,il a le droit de faire sa propre analyse et tirer sa conclusion ce qui n’est pas gage d’exactitude,comme vous savez la vérité n’est pas la vérité parole d’un grand maire et l’ avocat du grand malade.

    Son année passée à St Petersbourg n’est pas un plus il cité souvent une publication comparé à RT.

  45. Pierre S. dit :

    ———————–

    Nous avons quand même assez de discernement pour déterminer si une critique est honnête
    ou si elle est dicté par des préjugés et des instinct malicieux comme le racisme la misogynie ou
    simplement l’âgisme.

    à cet égard, chacune des attaques vicieuse et stupide de Trump à l’égard de Mme Ocasio-Cortez
    étaient clairement racistes et misogynes et j’ajouterait même haineuse.

  46. Apocalypse dit :

    @Denis Bergeron – 10:28

    ‘La gangrène de l’immobilisme des démocrates a causé la perte de ceux-ci en 2016 et aurait pu aussi la causé en 2020, si ce n’avait été de Biden .’

    ‘si ce n’avait été de Biden’ 🤣🤣🤣

    Désolé, le vote d’un grand nombre était un vote contre Donald Trump.

    Absolument personne n’est enthousiaste pour Joe Biden, un politicien du passé – un autre – qui s’est accroché et qui plaît à l’establisment démocrate et leur philosophie: nous voulons du changement, mais seulement un petit peu! Dans ce cas, moi Joe Biden, je suis votre homme! 😢

    1. jeani dit :

      « Désolé, le vote d’un grand nombre était un vote contre donald trump »

      Avez-vous une référence crédible pour soutenir votre affirmation?

    2. kelvinator dit :

      « Désolé, le vote d’un grand nombre était un vote contre Donald Trump. »

      Pareillement contre Sanders.
      Les gens votent toujours plus contre que pour, surtout avec le tribalisme politique actuel.
      Pourquoi toute ces accusations d’âgisme? Est-ce seulement son âge le problème? Pourquoi c’est un problème. C’est fou comment la gauche progressiste perpétue le même genre de préjugé qu’elle reproche à la droite. L’âgisme n’est certainement pas mieux que la misogynie.

  47. Apocalypse dit :

    @treblig – 10:33

    ‘Dans un 2e temps, proposer de nouvelles avenues pour le futur dont la limitation du déficit ( il va falloir en passer par là), rénover les infrastructures, consolider Obamacare et refaire les liens avec les alliés naturels de l’Amérique. Programme que Kamala Harris peut réaliser mais pas Occasio-Fortez à court terme.’

    Tu parles d’un programme ambitieux de Kamala Harris pour SIMPLEMENT nous ramener là où nous étions à la fin du mandat de Barack Obama.

    En tout cas, on ne pourra jamais accuser certain(e)s de vouloir TROP ébranler les colonnes du temple.

    Une toute petite note pour terminer, Joe Biden est président des Etats-Unis, pas Kamala Harris qui, rappelons-le, a fait piètre figure lors de l’investiture du parti démocrate.

    1. treblig dit :

      Dans ma tête, le 2e temps sera quand Harris va remplacer Biden qui ne fera probablement qu’un seul mandat à la présidence.

      Réparer les dommages causés par Trump durant son mandat va prendre un bon 4 ans à Biden. Faire trembler les colonnes du temple était la mission de Trump. Biden a plutôt le mandat de consolider le temple.

  48. Jean-Philippe LeBlanc dit :

    Aucune relève ?

    Elle s’auto-exclue volontairement ?
    Abrams ?
    Buttigieg ?
    Sa « squad » ?

    Il me semble que je n’avais jamais autant entendu de « jeunes » pendant une campagne que cette année.

    1. kelvinator dit :

      J’ai l’impression que c’est la ligne d’attaque de Justice Democrats.
      Vu que leur mouvement est majoritairement jeune, attaquer les vieux par des attaques négative les rends potable par défaut. Potable non pas parce qu’ils ont des solutions aux problèmes, mais parce qu’ils réussissent à dépeindre leur adversaire comme mauvais. Notez que AOC fait beaucoup de procès d’intention dans ces accusations, comme celle-ci.

  49. HS

    Même le voisinage de « DiaperDon » à West Palm Beach ne veut pas l’avoir comme résident permanent.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/insolite/le-voisinage-floridien-de-donald-trump-li%c3%a9-contre-lui/ar-BB1bZ2vG?li=AAayzNa

  50. jeani dit :

    Pour faire suite à l’intervention de Gilles Morissette, Jared et ti-fille ont acheté un domaine en Floride pour la modique somme de plus de 30 millions.

    Ils auront comme voisin, Tom Brady et son épouse. Brady était le quart-arrière de l’équipe de tricheurs des Patriodes de la NA.

    Entre tricheurs, ce sera deux supers voisins pour les autres millionnaires ou milliardaires du coin.

  51. FlorentNaldeau dit :

    N’est-il pourtant pas évident que AOC ne parle que pour le bien d’autrui, du parti, de la nation et de l’humanité tout entière, et nullement en fonction de possibles ambitions personnelles ou par opportunisme politique? Une vraie Mère Teresa Démocrate. 😉

    Trêve de sarcasme (en passant, je partage l’opinion peu flatteuse qu’avait C. Hitchens de la missionnaire de Calcutta).

    Les opinions qu’AOC exprime sont normales et fréquentes à l’interne d’un parti politique. Je répète et souligne: « à l’interne ».

    Elle préfère s’exprimer sur la place publique, croyant peut-être que cela aura plus de chances de produire les effets qu’elle souhaite. Tout cela pendant une période de transition déjà assez mouvementée et alors que DT fait tout pour délégitimer JB et lui rendre la tâche difficile.

    Très mauvaise tacticienne. Mais une alliée fort utile pour DT, MMcC et le parti Républicain: elle fait la moitié du travail à leur place.

    Quelqu’un devrait tenter de lui enseigner la notion d’opportunité, que l’on traduirait par « appropriateness « ou « timeliness » pour qu’elle comprenne; il faut apprendre à savoir choisir le moment opportun, afin d’éviter de nuire aux objectifs que l’on avance, plutôt que de contribuer à leur réalisation.

    Il me semble fort possible toutefois qu’elle soit imperméable à un exercice de persuasion raisonnée du genre.

  52. InfoPhile dit :

    @Samati à 10:18

    «Si le parti démocrate allait dans le sens de ses propos [AOC], il perdrait et la Chambre et le Sénat aux prochaines élections qui se tiendront en 2022»

    Hem! Il semble que l’envolée des progressistes en 2018 ait été brisée en 2020. Par qui, comment ?

    À mon avis, il est plus que temps de dé-diaboliser le terme «socialisme». Ce à quoi s’est affairé M. Sanders avec un succès si étonnant qu’il devrait servir d’exemple. Et ce, peu importe la logorrhée vociférante de l’épouvantail de Mar-a-Lago.

    Il n’y a pas de Goulag au tournant de l’universalité des soins de santé pas plus qu’il n’y a de service funèbre pour l’entreprenariat dans sa foulée. À mon sens, le pragmatisme doit triompher sur les dogmes éculés et mensongers qu’éructent les conservateurs et leurs larbins.

    «Pour garder le pouvoir le parti démocrate doit se situer au centre pour les questions économiques et au centre-gauche pour les questions sociales.»

    Cela ressemble à la recette à l’origine de l’alternance républicains/démocrates qui condamne les Américains au mieux à un triste statuquo fait de régressions fiscales, environnementales et sociales, suivies de timides corrections, et qui relèguent les Américains loin derrière d’autres pays industrialisés, pourtant très capitalistes (Japon, Royaume Uni, France, Allemagne, Canada et plusieurs autres).

    Sauf cette année et pour des raisons que nous connaissons, l’offre timide des démocrates en matière de progressisme souffre d’un déficit qui se répercute du côté des abstentions et qui se traduit par un retour des républicains au pouvoir en dépit d’une vote populaire moindre (comme en 2000 et 2016).

    Cependant, il faut le dire, tant que le Collège Électoral et le Sénat non proportionnel resteront tels qu’ils sont, les changements souhaitables par le plus grand nombre ne se feront pas. Il faut donc dépoussiérer ce qui est considéré très abusivement comme étant des socles incontournables relevant de la fatalité.

    1. kelvinator dit :

      « À mon avis, il est plus que temps de dé-diaboliser le terme «socialisme». Ce à quoi s’est affairé M. Sanders avec un succès si étonnant qu’il devrait servir d’exemple. »

      Dédiaboliser? Comment voyez-vous que Sanders ait rendu ce terme moins extrémistes, plus normalisé? Sanders a selon moi grandement contribué à cette situation, lancant régulièrement le terme de socialiste pour parler de son programme, mais sans le définir, en laissant le soin aux républicains de le faire à sa place. C’est toujours le problème en politique, si on utilise un slogan, une formule mal défini, on risque d’être à la traine derrière d’autres qui la définisse à votre place. C’est ce qui est arrivé avec Defund the Police. Formule trop flou, donc facilement converti par des menteurs. D’autant que socialisme était déjà depuis plusieurs décénnies un terme très chargé. Social démocratie est plus approprié, plus exacte, et plus stratégique.

      C’est étrange quand même, ce que vous relevez en exemple à suivre est selon moi l’exemple à éviter en politique américaine actuelle, hyper partisan et divisé alors que le fake news est roi. Sanders aurait eu plus de chance en 2000 avec cette formule, mais pas à l’air des complots permanent, ou 77% des républicains croient que l’élection fut volé. Dans ce contexte, c’est très facile de redéfinir un terme pour mieux attaquer son adversaire.

      En politique, c’est connu qu’il faut être plus rassembleur aux élections générales, et plus revendicateur au pouvoir. Si la proposition est supporté par la majorité, plus facile à faire au pouvoir que dans l’opposition, elle sera rapidement adopté. Il faut simplement ne pas mettre la charrue devant les boeufs. Il faut s’assurer que notre programme a l’appui d’une majorité si on veut faire campagne avec aux générales. Sinon ça devient un boulet, comme socialisme et defund the police.

  53. sousmarin dit :

    Et si les partis politiques arrêtaient de fonctionner comme les royautés ou les régimes autocrates en demandant des « chefs » plutôt que des idées…
    Plus de renouvellements ?
    Il suffit de ne plus voir la politique comme un métier mais comme le moyen de mettre en œuvre ses idées si l’on est élu !
    En limitant par exemple chaque poste d’importance (président, député, sénateur, maire de grande ville, etc.) à un seul et unique mandat dans toute sa vie.
    Mais bon, comme les élus en place votent les lois, on voit d’office l’énorme conflit d’intérêt…
    Et pourquoi pas une assemblée de citoyens tirée au sort pour voter les lois qui s’appliquent aux élus ainsi que les règles et autres découpages électoraux ?

    Je crois que ce que nous voyons là n’est que le début de la traditionnelle et pitoyable chasse à sa part du futur gâteau à partager dans les 4 ans à venir … et c’est pour cette raison – ainsi que pour le « juge et partie » susmentionné – qu’un populiste comme Trumpette fait 47% !
    L’intérêt individuel qui passe sans arrêt devant l’intérêt collectif ; les électeurs ne sont pas des crétins et ils votent donc de plus en plus égoïstement pour l’égoïste qui lui apportera le plus à eux et non à la nation et encore moins à l’humanité ; JFK est à des années-lumière, sans parler des grands penseurs ou philosophes.
    Car, malheureusement, cupidité et arrivisme ne sont pas limités au parti rouge, ni même au sexe, à la couleur de peau, voire même à la politique d’ailleurs mais ces « qualités » sont quand même bien visibles dans ce qui est devenu un « métier » et un bien triste spectacle.
    Ne pas oublier que pour être élu à répétition, il faut plaire et donc dire et faire ce que « ses » électeurs veulent entendre et croire ; bien plus facile à faire que d’inventer une nouvelle voie.
    C’est le maillon faible de la démocratie !
    Peut-on d’ailleurs appeler « démocratie », le choix limité entre quelques candidats pour en représenter des centaines de milliers, voire des millions suivant le poste ? Et où l’argent est primordial ?

    On peut croire que les « modérés » (un autre mot pour conservateurs) nous ont sauvés de Trumpette ; moi, je crois plutôt qu’ils ont été la cause de son arrivée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :