Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Pour le poste de secrétaire aux Transports, je propose le maire Pete Buttigieg. J’ai fait la connaissance de Pete pendant la campagne électorale. Il est l’une des personnes les plus intelligentes que vous rencontrerez jamais et l’une des plus humbles. Un maire issu du centre du pays, un expert en gestion, un spécialiste au grand cœur, un vétéran, un officier du renseignement déployé en Afghanistan alors qu’il était maire. Une nouvelle voix avec de nouvelles idées, déterminée à dépasser les vieilles politiques.»

Joe Biden a employé ces mots mercredi pour décrire une de ses nominations les plus étonnantes. Pete Buttigieg ne serait certes pas le premier secrétaire aux Transports à ne pas avoir une expertise approfondie en la matière, mais le président désigné avait donné l’impression lors de ses premières nominations de privilégier l’expérience. Que s’est-il passé dans le cas de Mayor Pete?

La réponse se trouve en partie dans la description que Joe Biden a faite de l’ancien maire de South Bend, cette «nouvelle voix avec des nouvelles idées, déterminée à dépasser les vieilles politiques». S’il est confirmé par le Sénat, Pete Buttigieg sera, à 39 ans, le plus jeune membre du cabinet du 46e président, qui s’est déjà décrit comme un «pont» vers «une nouvelle génération de leaders».

La réponse tient aussi à la façon dont Joe Biden définit la mission du département des Transports. Celui-ci jouera un rôle clé dans la lutte au changement climatique que le successeur de Donald Trump entend placer au coeur de l’action de son administration. Il veut ainsi voir Pete Buttigieg, dont les talents de communicateur sont incontestables, défendre ses politiques, notamment vis-à-vis de la réduction des émissions des gaz à effet de serre des véhicules, qui relèvent officiellement du département des Transports, et du développement des voitures électriques.

Le département des Transports devrait également jouer un rôle important dans le plan d’infrastructure que proposera Joe Biden. Comme candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle, Pete Buttigieg a proposé un plan d’infrastructure de 1 000 milliards de dollars.

Il faut aussi dire que l’ancien maire de South Bend revendique au moins une réalisation en matière de transport urbain qui lui a valu d’être honoré en 2016.

(Photo AP)

54 réflexions sur “Buttigieg aux Transports : ça s’explique…

  1. Jean dit :

    Et que se passe-t-il si le sénat ne confirme aucun membre du cabinet ?

    1. marylap dit :

      Ça serait surprenant. Au pire, Biden aura un cabinet de « acting secretary », si c’était bon pour Trump, pourquoi pas pour Biden.
      Cela étant dit, Buttigieg manque peut-être d’expérience, mais au moins il est compétent. Contrairement au 3/4 du cabinet de Trump.

    2. Achalante dit :

      C’est la raison pourquoi tant de gens se croisent les doigts au sujet de la Géorgie.

      Mais plus précisément, selon ce que je comprends:

      Il y a deux façons de ne pas confirmer un nomination: voter majoritairement contre, et ne pas présenter la nomination au vote du tout.

      Première façon: les sénateurs républicains sont majoritaires, et votent systématiquement en bloc, contre. C’est peu probable; il n’y a pas de « ligne officielle de parti », comme au Canada, par exemple. Certains pourraient êtres convaincus de voter pour certaines nominations, soit par opportunisme politique, ou par échange de « bons procédés » (tu votes pour, et on regardera ce qu’on peut faire avec telle ou telle loi que tu veux passer.)

      Mais McConnell a toujours préféré la second option. Si il y a un vote qu’il ne veut pas voir passer, il ne l’appellera pas pour examen, au cas où certains membres républicains briseraient les rangs. Dans un tel cas, j’ai cru comprendre que le président pourrait faire des nominations unilatérales, parce que le sénat manquerait à son devoir d’examiner les nominations. Par exemple, M. Obama aurait pu nommer des juges sans l’assentiment du sénat; sur la seule raison que ce dernier refusait de les examiner. Il a préféré ne pas prêter flanc au critiques qui se seraient inévitablement élevées face à cette façon de faire. M. Biden n’aura peut-être pas les mêmes convictions.

    3. MarcB dit :

      La recette de Trump pourrait être empruntée: « Acting deputy » 😉

      Quoique Buttigieg a une bonne visibilité sur Fox News, il est souvent le « token democrat » invité dans les discussions. Même si la Georgie choisit 2 sénateurs républicains, il serait surprenant qu’il n’y aie pas une poignée de sénateurs républicains qui appuient Buttigieg. Je vois mal les sénateurs du Texas s’opposer à sa nomination. Les texans pourraient se venger aux prochaines élections.

      1. Madalton dit :

        Surtout qu’il vient d’un État rouge. Toujours pratique d’avoir quelqu’un du cabinet qui vient de ton État.

      2. simonolivier dit :

        Pourquoi les sénateurs du Texas? Mayor Pete vient de South Bend, en Indiana. Il a été maire de South Bend Indiana. Là où se trouve la prestigieuse University of Notre-Dame.

      3. NStrider dit :

        Votre première phrase a piqué ma curiosité, je me demandais dans les faits quel avait été l’écart réel avec les pratiques de ses prédécesseurs. Conclusion: il y a une différence abyssale, encore plus marquée que ce que j’anticipais,les « acting secretary » ont pullulé sous le 45.
        https://fortune.com/2019/11/27/trump-acting-heads-cabinet-presidency/

  2. jeani dit :

    Votre premier paragraphe, M. Hétu, nous donne une description tout à fait contraire à beaucoup de membres de l’administration actuelle. On pourrait nommer trump, pence, pompeo et bien d’autres.

    Seul bémol, il devrait nommer les prochains qui ont aussi ces qualités : tremendous, outstanding, etc …

  3. el_kabong dit :

    @R.Hétu

    Il me semble que la dernière phrase est incomplète…

  4. Toile dit :

    Argumentaire qui fait du sens. Un poste qui jadis n’était pas très auréolé mais qui devient à l’avant garde dans l’orientation de la politique adoptée et annoncée par Biden.

  5. lechatderuelle dit :

    La réponse de Biden ajoute du poids à la sortir d’AOC, laissant voir ce changement de garde…
    Onbo avait probablement vu juste dans son analyse …

    AOC prépare le terrain en attirant, tel un paratonnerre, les critiques… Biden agit, et Buttigieg prend sa place…

    Plusieurs Premières dans ce « cabinet » Biden….

    il y aura beaucoup d’espace pour les critiques acerbes misogynes, racistes, homophobes chez les très conservateurs … ce qui les fera se peinturer dans un coin, tout seul…

    Surtout, que les « répondants » du côté Démocrates sont plutôt habiles en rhétorique et répliques cinglantes…

    1. onbo dit :

      à chat agile!

      « AOC prépare le terrain en attirant, tel un paratonnerre, les critiques… » , Biden agit …etc!

      Je ne l’avais même pas vu sur ce plan tactique, mais très concevable! 😉

  6. _renaud dit :

    C’est un bon choix. Pas nécessaire d’être spécialiste ou d’avoir une grande expérience dans le domaine pour occuper ce poste. Tu veux quelqu’un de très intelligent, bon dans les relations interpersonnelles et qui connait la machine gouvernementale. Qualités que semble posséder Buttigieg.

    Ce n’est pas comme disons pour la justice ou l’économie ou c’est mieux d’avoir quelqu’un qui possède des compétences et de l’expérience dans le domaine.

  7. NStrider dit :

    Hier j’écrivais sur le billet intitulé: « pour l’expertise, il faudra repasser », le commentaire suivant : « « Joe Biden commence à faire des mécontents au sein du Parti démocrate… » et ce n’est pas fini. Par définition faire un choix ce n’est pas seulement dire oui à quelque chose, c’est automatiquement dire non à un ou plusieurs autres choix.
S’il est capable de les justifier, ça fera déjà une amélioration majeure par rapport à la dernière administration.

    Et voilà on peut discuter d’un choix et lorsqu’il y a un rationnel derrière, on est d’accord ou pas mais, c’est le point de départ d’une discussion.
    Je crois que c’est ce qui va être la base de la stratégie de Biden pour créer des ponts avec ses opposants politiques, mettre les bases d’une discussion. Ce dialogue va-t-il avoir lieu ça c’est une autre question. Il faut se rappeler que cela avait été aussi l’approche d’Obama et que les républicains avaient refusé toute forme de compromis. Avec McConnell encore en place je ne m’attends pas à autre chose,malheureusement.

  8. Apocalypse dit :

    ‘Joe Biden a employé ces mots mercredi pour décrire une de ses nominations les plus étonnantes.’

    Joe Biden, vous méritez 👍👍👏👏 dans mon bouquin!

  9. treblig dit :

    Le secrétariat aux transporté inclus les autoroutes, les ports et les chemins de fer, les aéroports, les tramways et métros… Qui ont tous le même problème : avoir été construits massivement dans les années 50-60 et avoir été pratiquement oubliés depuis.

    Le 1 milliard proposé par Buttigieg est simplement la demande de l’Association des ingénieurs Américains pour un an. Selon cette association, pour ramener de D- à C+ les infrastructures, ça prendrait 1 milliard par année pendant 20 ans.

    Trump n’a jamais versé un seul sou pour les infrastructures. Pourtant, avant la pandémie, Trump faisait des déficits tournant aux alentours de 1 500 milliards par année.

    1. treblig dit :

      Non pas 1 milliard mais bel et bien 1000 milliards.

      1. Apocalypse dit :

        1000 milliards … Ca fait plus de sens!

  10. Jacques Pagé dit :

    Il n’est pas rare de voir des gens briller alors que le ministère ou l’organisation dont on leur a confié la gestion se retrouve hors de leur champ habituel d’expertise. Un exemple de ce phénomène, qui trahit mon âge, est Jean Garon, que plusieurs considèrent comme le meilleur ministre de l’agriculture que le Québec ait jamais connu. Lorsque René Lévesque l’a nommé, il s’est lui-même dit extrêmement surpris. La raison? Un ministre est d’abord et avant tout un gestionnaire et ce qui manque le plus souvent aux ministres ou aux gestionnaires de très haut niveau, n’est pas la connaissance du domaine, mais les habiletés de gestion. Un excellent gestionnaire saura se servir de l’expertise qui existe au sein de son organisation pour pallier à ses déficiences techniques. À l’inverse, un piètre gestionnaire pourra difficilement compenser ses lacunes en se servant de ses subalternes. Ce n’est pas impossible, mais c’est très difficile.

    1. Ziggy9361 dit :

      Mr.Pagé..merci de ramener à notre souvenir un véritable serviteur de l’état,mon principalesouvenir tiens à son leitmotiv qu’il se faisait un plaisir à rappeler à son peuple qu’il aimait tant,à tous mais particulièrement aux agriculteurs qu’ils tenaient en haute estime et qui lui donnait l’occasion de dire « ON EST CAPABLE « et ça dans toute les disciplines,on est capables de battre les meilleurs.
      Pour ce faire,il donnait les outils,entre autres protection du territoire agricole,politique d »autosuffisance alimentaire ect lors de son passageà l’éducation protection des dernières écoles de rang et gare aux administrateurs aux doigts trop longs et mauvais administrateur, de fond publique.

      Est-ce-que ça existe encore de tel serviteurs de fonction publique?

  11. Renière, Keven dit :

    Le monde dénigre souvent le milieu municipal, mais c’est eux qui connaissent le mieux les besoins et les interrelations entres les acteurs « sur le terrain ». C’est plus pragmatique comme vision que des politiciens qui disent avoir une vision « large », mais qui ne repose sur aucune réalité locale et régionale.

  12. Apocalypse dit :

    @treblig – 14:02

    ‘Le 1 milliard proposé par Buttigieg est simplement la demande de l’Association des ingénieurs Américains pour un an.’

    C’est sûrement beaucoup plus que ‘1 milliard’; avec ce montant, tu ne vas nulle part pour reconstruire massivement des infrastructures d’un pays aussi grand que les Etats-Unis.

    Probablement plus quelque chose comme 1000 milliards par année et même plus.

  13. Ziggy9361 dit :

    Qu s’est il passé dans le cas de Mayor Pete? Pour faire changement il a choisi l’intelligence ,oui je sais que c’est un concept qui va apparaître bizarre aux yeux des actuels titulaires du cabinet de l’ordure,d’autres vont certainement dire quel image dégradante pour
    les enfants de nommer un gay au cabinet qui s’affiche ouvertement avec un autre homme qu’il décrit comme son merveilleux époux.

    Vous voulez du changement en voilà en prime,un jeune centriste qui ne fera pas l’unanimité même dans son parti mais du quel on ne pourra jamais médire sur sa loyauté envers son pays et être rassuré si il nous dit qu’il n’à pas d’intérêt dans le gas de shiste.

    1. Mystik dit :

      @Ziggy9361 « …oui je sais que c’est un concept qui va apparaître bizarre aux yeux des actuels titulaires du cabinet de l’ordure,d’autres vont certainement dire quel image dégradante pour »

      Donald Trump avait nommé Ric Grenell, qui est aussi homosexuel, à la tête des services de renseignements. Vous dites n’importe quoi, encore une fois.

      1. Benton Fraser dit :

        C’est toujours rigolo un homosexuel qui prône l’extrême-droite conservatrice!!!

        Remarquez qu’Éric Duhaime et bien homosexuel et cela ne l’empêche pas d’être un homophone par opportunisme… comme Trump.

        En faite, l’orientation sexuelle de Trump se résume a une totale soumission a sa personne!

      2. dynopax dit :

        « …Vous dites n’importe quoi, encore une fois… »

        Et pourtant, dans ce domaine, vous remportez la palme sur une base régulière, mythomane va!

  14. Guy LB dit :

    Voilà qui devrait calmer
    quelque peu l’impétusosité d’AOC et lui faire voir que le parti, en dépit des apparences, s’en va dans la bonne direction. Il y a quand même un peu de sagesse chez les vieilles croûtes. Cette explication devrait également ravir quiconque a déploré les choix de l’administration précédente à presque tous les postes de l’administration américaine. Un choix fondé sur une logique autre que la soumission totale au Grand Chef vénéré ? Lustucru !

  15. steelgun dit :

    Les transports, un poste parfait pour un gars qui est à voile et à vapeur… OK je sors !! lol

    1. Guy LB dit :

      @ steelgun :
      Où l’on voit que Charlie n’est pas vraiment mort…

    2. kintouai dit :

      « Être à voile et à vapeur » signifie être bisexuel, ce que n’est pas, à ce que je sache, Mayor Pete. Bel effort quand même !

  16. FBeauchamp dit :

    Prédécesseure de Buttigieg aux Transports: Élaine Chao nommée en 2016 et dont le père multi-millionnaires possède une méga-compagnie de transport. Elle était en conflit d’intérêt en permanence et le père a maintenu des liens privilégié avec le gouvernement chinois.

    « Two wrongs don’t make a rigth » comme on dit en latin mais même…

    1. Madalton dit :

      N’oubliez pas qu’elle est l’épouse de McConnell.

  17. FlorentNaldeau dit :

    Il me semble qu’à peu près tous les arguments avancés par JB pour appuyer la nomination de PB ont été mentionnés hier par des participants de ce blogue sous le billet « Pour l’expertise, il faudra repasser ». Y compris la pertinence d’une expérience en gestion municipale dans le dossier des transports et de l’infrastructure.

    Je crois qu’il faudrait plutôt dire « Pour les points d’interrogation, il faudra repasser ».

    Pendant son bref discours, PB a mentionné se rappeler avoir vu lorsqu’il avait 17 ans les audiences de confirmation d’un ambassadeur, candidature approuvée en comité mais finalement refusée par le Sénat en raison de son homosexualité. Il devait parler de James Hormel, que Clinton a ensuite nommé ambassadeur au Luxembourg pendant les vacances du Congrès. Ce n’était pas il y a si longtemps. Autre exemple remontant à la même époque: Jesse Helms avait voté contre la candidature de Donna Shalala comme Secrétaire à la Santé en donnant sans hésitation comme raison « because she’s a damn lesbian! » (sur la base de simples rumeurs alors que DS les a toujours niées et qu’il fallait donc la croire).

    Les temps ont bien changé. PB ne sera certainement pas le premier LGBTQ à siéger au Cabinet, mais il sera le premier à le faire hors du placard.

  18. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    Richard Hétu@richardhetu
    L’ancien maire de South Bend répond à ceux qui doutent de son expertise :

    Quote Tweet

    Eli Stokols@EliStokols
    Pete is that rare politician who can say something like « I’ve had a personal love of transportation since childhood » and you believe them.

    En effet! 😊

  19. Guy LB dit :

    Si Biden avait exilé
    Buttigieg dans la lointaine Chine comme on le suggérait la semaine passée, ça aurait été comme si un artisan avait décidé de laisser son meilleur outil au placard. Comme Ministre des Transports, Buttigieg devrait très bien faire et avoir beaucoup de visibilité étant donné l’importance considérable que prendront la réfection des infrastructures dans les années à venir et le virage au vert que Biden entend faire prendre à son pays.

    Il y a comme un parfum d’espoir et de printemps qui nous vient de cette nouvelle administration qui contraste si fortement avec celle qu’elle remplace.

  20. _renaud dit :

    @Jacques Pagé

    Il y a un livre qui est paru il y a quelques années qui s’appelle Range. La thèse du livre c’est que les généralistes font souvent mieux que les spécialistes dans un domaine donné.

    Les spécialistes ont des connaissances très pointues dans un domaine et peuvent parfois manquer de perspective tandis que les généralistes apportent souvent une vision plus large et une perspective différente qui leur permettent d’aborder les problèmes sous un autre angle et trouver des solutions créatrices que les spécialistes ne verraient pas nécessairement.

    C’est pour ça qu’un agriculteur ou un ingénieur civil ne seront nécessairement les meilleures personnes pour régler les problèmes en agriculture ou au transport.

  21. Le choix de Buttigieg se défend et se situe dans les orientations de sa future administration en matière d’environnement et de transport.

    Il héritera d’un beau défi, à la hauteur de ses ambitions, avec le programme d’infrastructures que Biden entend mettre en place et que son prédécesseur a grandement négligé sauf lorsqu’il s’agissait de plaire à ses « amis généreux contributeurs au Parti Républicain ».

    « Nouvelle voix avec de nouvelles idées ». Voilà qui devrait rassurer les progressistes, notamment AOC, et tous ceux qui pensent que le Cabinet Biden ne sera composé que de néo-conservateurs aux idées rétrogrades.

    J’applaudis cette nomination. Pour son « manque d’expérience », il saura s’entourer, je le crois, de collaborateurs qui combleront ses lacunes.

    Two Thumbs Up !!

  22. Robert Giroux dit :

    Trop drôle … (et HS !)
    Pompeux Pompeo a du se mettre en quarantaine après avoir été en contact
    avec une personne infectée lors d’une fête donnée mardi à la Swamp House.
    900 invitations avaient été lancées mais seulement 70 personnes se sont présentées …

  23. jeanfrancoiscouture dit :

    «…premier secrétaire aux Transports à ne pas avoir une expertise approfondie en la matière,…»

    Le profil ainsi que les interventions de «Mayor Pete» démontrent une ouverture d’esprit impressionnante et laissent présager une «courbe d’apprentissage» rapide. Je suis convaincu qu’il n’hésitera pas à s’entourer mais sans abdiquer ses responsabilités. Mieux vaut une personne ouverte à un apprentissage plutôt qu’un individu confortablement bloqué dans des habitudes, des idéologies ou des loyautés négatives.

    1. lechatderuelle dit :

      jeanfrancoiscouture la vraie question est de savoir ce que les autres ont réalisé de si majeur avec leur expertise???….

      rajouter des autoroutes, des rails et des aéroports n’est pas vraiment un résultat d’expertise…

      mais bon, dans un pays qui fait à peu près en auto, cinéma, bouffe, messe, tests médicaux … l’expertise doit se limiter à posséder plus de 5 voitures, avoir des liens avec des pétrolières et des actions dans diverses compagnie de transport ….

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @lechatdereulle: Justement, il faut du renouveau. Comme le chanta Dylan «The Times They Are a-Changin’». Les «vieilles expertises» qui nous ont donné les transports comme nous les connaissons correspondaient aux idées d’alors. C’était une sorte d’expertise.
        Pete Buttigieg, homme à l’esprit ouvert, héritera probablement d’un vaste mandat de changement et il ne sera pas pollué, (j’espère) par les anciennes «expertises». Je souhaite juste qu’il ne voie pas la mobilité à la Luc Ferrandez ou Valérie Plante dont les idéologies ont l’air de bien coller à ce que Marie-France Bazzo donnait comme description du terme MOBILITÉ. En transport comme en beaucoup d’autres sujets, les idéologies ne sont pas bonnes conseillères.

        «MOBILITÉ: Mot municipal. Les habits verts du terme transport, sale et entaché de pétrole. Mobilité sonne fluide et vert alors que transport est gris et (cône) orange. Transport est devenu synonyme d’immobilité. La mobilité c’est rester dans son quartier, mais à vélo.»**

        Bazzo, Marie-France: NOUS MÉRITONS MIEUX, s.t. Repenser les médias au Québec, Boréal, essai. Nov.2020, 215pp.

  24. Réal Tremblay dit :

    Une nomination surprenante au début, j’en comprend maintenant que ce poste convient bien à un bon communicateur pour faire passer la pilule à ce pays de pollueurs réfractaires à tout changement qui bouscule leurs habitudes de consommateurs irresponsables qu’ils sont.

  25. Guy Gibo dit :

    Peu importe l’expertise… Biden se devait d’intégrer ‘Mayor Pete » dans son équipe ministérielle. Par ailleurs je ne doute aucunement des capacités de ce dernier de bien s’entourer pour la gestion de ses dossiers.

  26. lechatderuelle dit :

    hors sujet mais qui demeure dans une recherche de chaos…

    Les États-Unis ont accusé mercredi la Suisse et le Vietnam de manipuler leurs monnaies pour en tirer un avantage commercial indu et ont placé sous surveillance dix pays, l’Allemagne, la Chine, le Japon, et la Corée l’Italie, Thaïlande, Taïwan et les Indes…

    1. Samati dit :

      @ lechatderuelle

      La Suisse ?? En quoi ce pays menace l’industrie américaine ? ..dans la fabrication de couteaux suisse, ou de fromage, ou de montres …???

      1. kintouai dit :

        Peut-être qu’en manipulant sa monnaie (si c’est vrai), la Suisse se trouve à réduire la valeur des sommes que toutes les pourritures de riches amaricains et les saletés mafieuses trumpiennes ont cachées dans ce pays, d’où cette accusation lancée sous un faux prétexte…

      2. lechatderuelle dit :

        Samati il semble que tous les pays ayant une balance commerciale négative soient suspectés de malversation…

    2. Guy Gibo dit :

      L’Allemagne accusée de manipuler sa monnaie? Les USA ne connaissent pas encore la zone euro?

  27. Madalton dit :

    Il me semble qu’il y aurait de la place pour Beto O’rourke aussi dans cette administration.

    1. jeani dit :

      @Madalton

      Tout à fait d’accord!

  28. renalavo dit :

    Biden n’est même pas encore officiellement assermenté qu’on voit l’énoooooorrrrrre différence entre construire et continuer ce que l’administration Obama avait en tête et une équipe qui n’avait comme but que seulement pulvériser tout ce qui concernait cette dernière.

    Le ciel est bleu et l’enfer est rouge, disait-on. LOL

  29. Ziggy9361 dit :

    @Mousse Tique14hrs34…ce que l’ignorant tient à vous dire,probablement que vous le savez déjà l’ordure ne savait probablement pas que Grenelle était gay,par contre ce qu’il savait est qu’il ètait un de ses plus fidèle partisan partisan dela montée de la droite en Europe
    et surtout éduqué dans une madressa èvangélique,enfin le parfait zombie pour remplacer par intérim un autre intérimJoe Mc Guire qui avait déplus à l’ordure en disant dans un briefing de sécurité que la Russie tentait d’influencer les élections de 2020 à l’avantage du roi Donut sans terre grand Wizard au chapeau pointu,rt blasphème suprême McGuire a fait ça devant Adam Shift.

    Ha!ha.ha! Bientôt, probablement le 20 Janvier un feu de camp avec le Phd bois mort pseudo Gardien de la galaxie.

  30. InfoPhile dit :

    Pete Buttigieg est trop talentueux pour le reléguer dans l’ombre. C’est, entre autres talents, un brillant communicateur.

    Secrétaire aux Transports ? En tout cas j’aurais moins de réserves à le voir là que le général Lloyd Austin à la défense dont la confirmation à ce poste marquerait le grand retour du « Blob ».

    Parlant transport, un rêve : la production de kérosène de synthèse fondée sur la production d’hydrogène au moyen d’énergies renouvelables dans le but de répondre en partie à la demande du secteur aéronautique. À hauteur de 5, 10, 20 ou 30 % de la demande actuelle ? À terme, pourquoi pas et même pourquoi pas davantage !?

  31. FlorentNaldeau dit :

    PB joue évidemment gros avec cette nomination. Il s’agira de sa première affectation au niveau national, avec beaucoup de visibilité à la clé. S’il s’y casse les dents, il devra faire un séjour, de durée imprévisible, au purgatoire politique.

    S’il réussit, cela pourrait être un tremplin pour d’autres fonctions. Pas nécessairement la Présidence, mais d’autres postes encore plus conséquents ou satisfaisants que la présente nomination.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :