Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La Cour suprême a refusé mercredi la requête du Parti républicain et de l’équipe de réélection de Donald Trump d’interdire à la Pennsylvanie et à la Caroline du Nord, deux États-clés, de dépouiller les bulletins de vote par correspondance postés avant le 3 novembre mais reçus après l’élection. Fait à noter, la nouvelle juge Amy Coney Barrett a décidé de ne pas se mêler de ces causes.

La Pennsylvanie sera donc autorisée à dépouiller les votes par courrier jusqu’à trois jours après le scrutin présidentiel et la Caroline du Nord jusqu’à neuf jours après. Sur le plan politique, il s’agit d’une victoire pour les démocrates, dont les électeurs ont utilisé davantage que les républicains le vote par correspondance.

La décision de la Cour sur la cause de Pennsylvanie semble avoir été unanime, alors que trois juges ont marqué leur dissidence dans la cause de Caroline du Nord. La cause de Pennsylvanie pourrait être examinée à nouveau après l’élection du 3 novembre. Et rien ne dit qu’une majorité de juges conservateurs ne donneraient pas alors gain de cause aux républicains.

Une porte-parole de la Cour a expliqué la décision de la juge Barrett de rester sur la touche par le fait qu’elle n’avait pas eu le temps de se familiariser avec ces causes. Ce n’est peut-être que partie remise.

(Photo Getty Images)

62 réflexions sur “Vote par courrier : revers républicains à la Cour suprême

  1. FBeauchamp dit :

    Surprenant quand même, peut-être n’est-ce qu’un bref moment d’égarement. Les juges « républicains » vont bien se réveiller le 4 au matin et la donne aura changé. Pariez sur leur argumentaire bidon! C’est pas fini tant que la « madame » n’aura pas chanté!

  2. treblig dit :

    1016 morts hier selon le NYT et 87 000 nouveaux cas. La France se reconfine à nouveau, l’Allemagne et la Suisse aussi.

    La traversée du désert sera longue et pénible

  3. Mystik dit :

    9 jours après? Ils arrivent comment à ces chiffres arbitraire? Pourquoi ne pas les accepter pour le mois de novembre au complet tant qu’à faire?

    1. C’est le cachet de la poste qui devrait être l’ultime critère.
      3 jours, 5 jours, 9 jours , 32 jours…… on devrait s’en foutre.
      Tant qu’un candidat n’a pas la majorité des votes, on compte.

      1. Mystik dit :

        @jeanlouischarette En même temps, il y a une journée d’élection pour une raison. Est-ce que les américains sont à ce point irresponsable qu’ils ne sont pas capables d’envoyer leur bulletin de vote pour le 3 novembre? Ils ont eu plusieurs mois pour le faire.

      2. richard311253 dit :

        Avec toutes les jambettes données par le numéro 45 à la poste américaine, ce qui est certain c’est que la poste ce n’est pas certain.

        Ceci explique cela !

      3. chrstianb dit :

        @Mystik
        Alors, pourquoi les grands électeurs votent en décembre?
        Et pourquoi la l’assermentation n’a lieu qu’en janvier?
        Tout le système électoral des États-Unis repose sur une vision du XVIIIe siècle avant l’arrivée des technologies de communication comme le télégraphe.

    2. @ Mystic
      « Cachet de la poste »
      Est-ce que vous savez ce que ça veut dire ?

      1. Marc dit :

        Mystic, avez-vous la moindre idée du bordel total qu’est le processus électoral américain?

      2. Madalton dit :

        Date à laquelle la lettre a été mise à la poste.

      3. Capitaine B dit :

        En fait c’est la date à laquelle elle a été traitée par le bureau de poste. Ce n’est pas la boîte aux lettres qui étampe ce cachet mais la machine qui traite le courrier.

        Et c’est à ce niveau que ça coince en ce moment aux USA.

    3. simonolivier dit :

      En effet, pourquoi pas? Ca éviterais que Dejoy fasse trop de crosse.

  4. Carl Poulin dit :

    La façon dont la SCOTUS gère ces dossiers sur l’allongement de la période de dépouillement des votes ressemble à une partie de ping-pong truquée. Ha qu’elle est belle et rassurante la justice des États-Unis.

    1. Carl Poulin dit :

      L’arbitre a décidé de changer les règlements en vigueur selon le pointage à la fin du match à savoir s’il y aura du temps supplémentaire.

  5. Martin cote dit :

    La décision de la cour sur la Pensylvanie semble avoir été unanime……alors pourquoi la cour suprême pourrait examiner de nouveau cette cause après l’élection du 03 novembre……elle a déjà statué…je ne comprends la redondance dans ce dossier….mais il est vrai que çe sont les USA…

    1. Nefer111 dit :

      Moi aussi j’aimerais savoir pourquoi !

  6. marylap dit :

    Le GOP doit vraiment avoir peur de perdre le pouvoir s’ils vont à la Cour Suprême pour empêcher les États de compter tous les votes. Et ils disent vivre dans une démocratie.

    1. rdnsls dit :

      Comme disait un de mes anciens collègues, la démocratie est bien trop importante pour laisser cela entre les mains du monde ordinaire.

  7. Léo Mico dit :

    Étonnant !
    Qu’est-ce qui explique qu’ils donnent une décision opposée à celle donnée il y a 2 jours pour le Wisconsin ?

    1. lechatderuelle dit :

      Léo Mico sans doute le libellé de la demande…. et les arguments pour exiger la demande….

    2. Richard Hétu dit :

      Les lois électorales des États respectifs.

      1. gl000001 dit :

        Les gens de tous les états votent pour élire le même président mais ils ont des lois différentes par état. Ca fait broche à foin n’est-ce pas ?
        C’est ça qu’on appelle la Liberté.

  8. lechatderuelle dit :

    tout ça ne démontre que le cirque lamentable que sont les USA…..

    tout finit dans les mains des juges…. finalement ce sont eux les Chefs d’état…..

    Jamais rien de clair, de national…. jamais de cohésion…..

    tout est tout croche en fonction de l’humeur des gouverneurs, maires, sénateurs, juges … rajoutons les agences de renseignements, de surveillance internes, le gouvernement fédéral, les groupes d’influence …. et surtout, mais surtout les « ils »…. ces fameux complotistes dans l`’ombre….

    Bref, une pagaille plutôt qu’une démocratie…..

    si on suit bien les jugements rendus, en Pennsylvanie ils peuvent compter les votes reçus 3 jours après le jour du scrutin…..
    mais, plus tard, une fois un candidat déclaré vainqueur, la cour suprême pourrait changer son fusil d’épaule et refuser les votes reçus après le 3 novembre et ainsi changer le résultat du vote et donner l’autre candidat vainqueur….

    on imagine le bordel que ça pourrait produire…..

    pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué….

  9. Pierre Belley dit :

    On dirait quasiment une bonne nouvelle. Mais il doit y avoir anguilles sous roche.

  10. ghislain1957 dit :

    Quand vous parlez du parti ripoux-blicain, vous parlez sans conteste d’hypocrisie et de tricherie. La supression des électeurs et/ou de leurs votes ne devrait pas être présents dans la s »soit-disant » plusse grande démocratie. Et ça se permet de donner des leçons.

    En voici un exemple:

    Les États-Unis exhortent la Birmanie à la tenue d’élections transparentes

    « Dans un appel téléphonique avec l’ancienne icône de la paix, cheffe de facto du gouvernement birman, le numéro trois de la diplomatie américaine David Hale a prôné la tenue d’élections « crédibles, transparentes et inclusives », en Birmanie le 8 novembre. »

    https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2020-10-27/les-etats-unis-exhortent-la-birmanie-a-la-tenue-d-elections-transparentes.php

    1. ghislain1957 dit :

      Ce sont les trois mots à retenir: « crédibles, transparentes et inclusives »

      Il faudra un jour que ces trois mots s’appliquent aussi aux zélections aux zétats-zunis.

  11. richard311253 dit :

    J’ai appris, par le biais de ce blog, que les lois, sur un sujet donné entre états, pouvaient être différentes. Cela expliquerait la différence entre les jugements non !

    En cette période d’élection, j’ajouterais période d’élection trouble, la CS peut elle se permettre de porter l’odieux de décisions douteuses favorisant le prez ?

    Je dis ça, je ne dis rien !

    Une intuition, sur laquelle il ne faut surtout pas se fier, la juge Barrett est plus près de la loi que du numéro 45. Je préfère la juge Barrett au juge kavanaugh. Cette femme est intelligente et possiblement intègre bien qu’elle ait des points de vue opposés au miens sur de nombreux sujets, ce qui ne la disqualifie pas pour le poste de juge. L’avenir nous le dira et il est possible que mon intuition soit pourrie.

    Un dernier point, je veux bien croire dans les différences entre les CS américaine et canadienne, niveau intégration des valeurs et pensées politiques. je veux bien croire qu’une totale objectivité des juges américains soient impossible mais peu importe la nationalité, un juge se doit de juger à partir des lois des états et pays dont il est citoyen. Si un juge, quelque soit son allégeance politique, se met à interpréter et favoriser son parti politique, n’est-ce pas là un bon moyen de voir apparaître le législatif dans le portrait alors que l’indépendance pour la CS est sacrée ?

    Le prez actuel à mis à la mode « le grand n’importe quoi », si la CS met les pieds la dedans, alors tout devient possible, de la totale bêtise jusqu’à une réorganisation de fond en comble de la CS par le législatif. T’as beau être républicain jusqu’à la moelle, tu ne veux pas que le législatif s’en mêle et si Biden prend le pouvoir et que la CS joue au fou, c’est ce qui peut arriver.

  12. lechatderuelle dit :

    richard311253 aux USA l’indépendance des juges n’est pas aussi claire qu’au Canada…. ils sont politisés puisque nommés ainsi….

    les juges ont toujours penché du côté de leur allégeance politique mais les autres Présidents ne le soulignaient pas à grands traits aussi bêtement que trump s’amuse de le fiare….

    trump n’a rien inventé….
    il n’a tout simplement pas la diplomatie pour cacher ce qui se trame derrière les portes closes et il est trop fat pour ne pas tenter de récupérer les miettes de prestige dans chaque situation…

    que ce soit des décisions de la cour, des ententes entre chefs d’état, des décisions de son états-major, des conseillers …. bref, il tente toujours de se retrouver dans la photo….

    la partisanerie des juges a toujours été une partie importante de la stratégie des 2 partis….
    rien de bien nouveau….

    ce qui est différent est que trump est incapable d’avoir une allure présidentielle pour faire passer le jugement (favorable ou non) comme une décision sage et éclairée….
    il caracole aussitôt que ça lui plait…. sinon il invective….

    Biden ne s’attaquera pas à la cour suprême… aucune chance là-dessus…. surtout que s’il est élu, il aura tellement de feux à éteindre….

    1. richard311253 dit :

      Lechatderuelle @ 7h58.

      Bien que d’accord avec vous sur une bonne partie de votre message, vous écrivez « Biden ne s’attaquera pas à la cour suprême… aucune chance là-dessus ». Je vous trouve bien sur de vous,

      Personnellement je ne partirais pas à la guerre avec mon intuition car c’est une intuition que je base sur une nouvelle donnée, le président actuel a démontré, au vue et au su de tous, les failles du système, de tous les systèmes politiques américains.

      C’est nouveau cette donnée et glissée cela sous le tapis relève de la pensée magique masi comme écrit de nombreuses fois, ce sont les USA alors ………

      Vote

      1. igreck dit :

        Bien d’accord avec vous ! Trompe a poussé la logique du système politique des USA dans ses extrêmes limites. Les Pépères fondateurs doivent spiner dans leurs cercueils depuis janvier 2017. Comme on dit d’un humain… ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. J’espère que la même chose s’applique aux collectivités et que le Président Biden va colmater les brèches béantes ouvertes par le Bêt(is)e !

    2. Capitaine B dit :

      Si Biden tente d’éteindre tous les incendies que 45 aura allumés et que la SCOTUS a un pied sur le boyau d’arrosage, il n’aura d’autre choix que de s’y attaquer.

  13. Maïs1988 dit :

    C’est quand même loufoque que dans le pays de la Silicon Valley, le pays des Google, Amazon, Facebook, Apple, Twitter, le pays des multiples agences de renseignement, dans le pays où chaque courriel est intercepté, chaque page web que vous visitez est enregistrée, dans le pays où vos documents sont stockés sur un « cloud », le pays du « Five Eye », l’un des pays, le deuxième peut-être après la Chine, où les citoyens sont les plus fichés, espionnés, surveillés, monitorés au Monde, que bon nombre d’électeurs votent encore par courrier, par « snail mail ».

    Le courrier est-il encore livré à cheval? Est-on encore à l’époque de Buffalo Bill et du Pony Express.

    Le vote par courrier ouvre la porte non seulement à la fraude massive mais ajoutera largement aux turbulences qui suivront le 3 novembre. Ce pays n’est pas sorti du bois. Un parti comme l’autre pourra crier à la fraude tant que le comptage, recomptage, re-re-comptage, ne le donnera pas vainqueur. Tiens, aujourd’hui le vote nous donne vainqueur, arrêtons le comptage!

    Je ne crois pas à une guerre civile aux USA, ni en novembre, ni en décembre, ni après. En 1861, le Sud était rural. Aujourd’hui les États-Uniens vivent entassés dans des villes. Pas très pratique pour une guerre civile. Je vois beaucoup plus des émeutes, des pillages… Comme on a vu aux USA au cours des derniers mois sous couvert de « progressisme », comme on a vu à Philadelphie ces derniers jours sous couvert « d’indignation ». Si ça s’envenime au maximum, les « agents de la paix, ceux du maintien de l’ordre » vont d’abord protéger les leurs, leurs familles, avant de protéger la ville; les gens vont protéger leurs quartiers… Comme on a vu en Nouvelle-Orleans après le passage de l’ouragan Katrina alors que les policiers sont restés chez eux, protéger les leurs, et des pseudo-milices se sont formées pour protéger leurs quartiers contre les pilleurs, les hooligans, les huns.

    Peu importe qui gagne, D Trump ou K Harris, le citoyen État-Unien (le 99%) en sort perdant. Ça va être laid avant d’être beau. Pour le 1%, bof, si l’argent continue à entrer, c’est « business as usual »… Et ce 1% vit dans des enclaves hyper-protégées.

    1. @Maïs
      « Le vote par courrier ouvre la porte … à la fraude massive »
      Expliquez-nous comment

    2. lechatderuelle dit :

      Maïs1988 parce que le vote par internet lui, serait plus sûr???

      en quoi le vote par courrier peut être plus frauduleux??

      ah oui suffit d’intercepter la diligence….

      le courrier est aussi fiable pour le vote d’une élection que n’importe quoi d’autre….
      Comment pouvez-vous croire que des bulletins seront interceptés ou rajoutés sans que ça ne soulève des doutes…..

      la fraude est surtout dans l’oeil de celui qui sent le tapis lui glisser sous les pieds….
      Excuse facile pour se déculpabiliser si ça ne va pas dans le sens qu’il espère…..

      le courrier est encore un instrument du XXI ème siècle…. pourquoi le réduire tout le temps à l’épopée des cow-boys???

      1. Maïs1988 dit :

        Vous avez le droit de faire vos propres recherches. Google peut être votre ami.

        L’électeur aurait pu aller lui-même déposer son bulletin de vote, en montrant deux pièces d’identité pour prévenir la fraude, le double, triple, quadruple vote, à un officier de scrutin dûment mandaté, identifié, dans des bureaux pré-désignés : bibliothèque municipale, bureau municipal, mairie, bureau d’État, bureau fédéral, etc.

        Le vote par Internet aurait aussi été possible, avec les mesures de sécurité appropriées. Vous avez un compte avec Revenu Canada? Vous savez que pour y accéder vous devez passer à travers des mesures de sécurité très astringentes (No Ass soc, montant $ à la ligne X, nom de ceci, nom de cela, etc., ou y accéder via votre compte bancaire? Difficile à falsifier. Difficile de voter à répétition si besoin était.

        Vous savez, aux USA, depuis 1845, les élections ont toujours lieu le premier mardi après le 1er novembre (donc entre le 2 et le 8 novembre, selon l’année). Bref, ça fait 175 ans que les responsables savent que les élections en 2020 auront lieu le 3 novembre. Ça fait 6 mois que les dirigeants savent que la COVID va créer des problèmes le jour des élections. Ce n’est pas comme s’ils n’ont pas eu le temps de se préparer. Ils avaient la technologie pour le faire. Pas la volonté politique.

        Le sail mail permet au parti insatisfait de contester les résultats, de les rejeter, jusqu’à ce que ceux-ci le satisfasse.

      2. igreck dit :

        « Le vote par courrier ouvre la porte non seulement à la fraude massive… »
        Malgré de nombreuses recherches, cette HYPOTHÈSE n’a jamais été prouvée. Alors arrêtez de colporter des fausses informations comme le grand bêta orangé et enragé.

      3. chrstianb dit :

        @Maïs1988
        Faites vos recherches? C’est à celui qui affirme qui doit amener les preuves.
        Sinon, sans preuves, on peut rejeter les affirmations.
        « L’électeur aurait pu aller lui-même déposer son bulletin de vote, en montrant deux pièces d’identité »
        Quelles pièces d’identité? Chaque état est souverain pour la gestion des élections et l’identification des électeurs.
        On voit que vous ne connaissez pas le système électoral des États-Unis.
        Un résumé pour l’élection présidentielle:
        https://share.america.gov/fr/faut-il-une-piece-didentite-pour-voter-aux-usa-cadepend-ou-vous-habitez/

    3. Ziggy9361 dit :

      Maïs. ..si ça ouvre la porte à la fraude massive le parti républicains ne s’en plaindrait pas.la seul façon pour eux de gagner implique la tricherie et des pions à des postes cruciaux dans les cas ou il en échapperait une,de la nomination de Amy Barrett à la vitesse grand V.

      1. igreck dit :

        👍

    4. richard311253 dit :

      Maïs1988 @ 7h58,

      Très bonne observation. La poste américaine vit dans quel siècle.

      C’est étonnant à moins que l’objectif, caché peut être, soit de fermer la poste au profit d’internet et des courriels.

      Je ne suis pas américain, c’est peut être bien différent de chez nous mais vous connaissez beaucoup de monde qui envoie des lettres vous ? À part les cartes de souhaits et de Noël, je ne vois pas.

      Les banques le font mais de plus en plus, il est possible de recevoir toutes les données bancaires par courriel, ce qui élimine l’envoie de lettres. Dans les faits, Poste Canada voit sa pertinence dans la livraison de colis et feuillets publicitaires et la compétition est rude.

      1. igreck dit :

        Pour les liseux de la Bible, le courrier est quelque chose de très très moderne !

    5. Richard Desrochers dit :

      La fraude n’est pas dans le vote par courrier, elle est dans la présomption de fraude.

      1. Guy Pelletier dit :

        @Richard Desrochers

        Tout à fait surtout qu’il leur faudrait en partant intercepter juste les enveloppes de ceux votant pour l’autre parti sinon ce serait se tirer dans le pied que d’intercepter aussi celles allant au parti. Faut-il rappeler que le vol de courrier est un crime fédéral agravé. Qui sérieusement se risquerait a voir la justice lui taper dessus rien que pour avoir « aider » son parti alors qu’il est bien plus facile et moins risquer question de sentences par la justice de frauder directement les boîtes de scrutins ou machines a voter plus encore de manipuler les listes électorales ce que font très bien les Républicains.

      2. igreck dit :

        Les Repus savent depuis fort longtemps qu’un haut taux de participation les désavantage fortement. Ainsi ils sont CON-vaincus qu’en neutralisant des bulletins dans la poste ils ont de bonnes chances de sortir gagnants de l’exercice.

    6. jcvirgil dit :

      @mais 88

      Le problème avec la *modernite* c’est que le vote électronique est aussi susceptible de donner lieu à des fraudes électorales de *destruction massive* de la démocratie comme l’election fe 2000 l’a fort bien prouvée

      C’est tout le système *démocratique américain, dont la supervision par les gouverneurs de chaque État, qui s’amusent à découper la carte électorale selon leurs intérêts, le système des grands électeurs , les dons sans limites aux partis politiques et aux politiciens qui ouvrent toutes grandes les portes à la corruption, la nomination politique des juges etc…

      Ça ne se fera évidemment jamais avec les deux partis politiques en présence .

      La venue d’un autre parti politique qui prendrait en compte les véritables intérêts du peuple semble donc incontournable.

      1. Maïs1988 dit :

        @jcvirgil, 08:50

        J’ai longtemps pensé que Républicains/Démocrates étaient les deux côtés d’une même pièce contrefaite. C’est ce que j’appelais sur ce blogue la « dictature des deux partis ». Ça donne l’illusion à l’électeur que son vote compte.

        Pourtant, en regardant leurs politiques, j’en suis venu à la conclusion qu’il s’agit d’un seul et même parti mais qui change de nom. Ultimement, les deux partis répondent aux mêmes patrons, le 0.1% : Wall Street, le complexe militaro-industriel, les agences de renseignements.

        Aucun des deux partis n’a à cœur les intérêts de peuple État-Unien. Aucun ne travaille pour le 99%. Leurs actions, ou inactions, le démontrent (guerres perpétuelles, quantitative easing uniquement pour Wall Street, jamais pour Main Street, état policier, surveillance de masse, appauvrissement de la classe moyenne, paupérisation, troubles sociaux, absence de soins de santé universel, etc.).

        Oui, ça prend un troisième parti. Malheureusement, ceux qui s’y sont essayés, je pense à Ralph Nader, un homme brillant, un grand défenseur du 99%, ont vu leurs carrières brisées.

        Je l’ai écrit récemment sur ce blogue, si je pouvais voter aux USA, mon choix serait Gloria La Riva. Non, les media de masse, propriétés du 0.1%, n’en parleront jamais. Pourtant elle a un programme très solide. Malheureusement, son programme n’est qu’au service du 99%!

      2. spritzer dit :

        @jcvirgil

        En 2000 c’était pas le vote électronique qui était en cause – je me demande même si ça existait à l’époque – mais des bulletins de vote à la configuration douteuse.

    7. garoloup dit :

      Maïs vous dites: »Peu importe qui gagne, D Trump ou K Harris,…. » et bien moi qui croyais que Biden était le candidat démocrate…. fait croire que je me suis trompé..

      1. igreck dit :

        Maïs colporte ce message du Grand Malade selon lequel les électeurs qui votent Biden votent en fait pour une femme, progressiste (mot qui se transforme en socialisssse dans sa bouche) pis une Noire en plus ! Il râle-lit ainsi pas mal d’hommes blancs, misogynes, racistes et CON-servateurs.

  14. Mystik dit :

    @Pierre Belley « On dirait quasiment une bonne nouvelle. Mais il doit y avoir anguilles sous roche. »

    On s’attend à ce que les républicains aillent voter davantage en personne que les démocrates qui ont encouragés le vote par la poste. Il est donc fort probable que Trump soit en avance dans les comtés clés à la soirée de l’élection puisque le dépouillement des votes par la poste ne sera pas terminé.

    Cette élection va donc devenir une guerre entre des avocats quant à savoir quels bulletins de vote devraient compter ou pas. Et c’est pour cette raison que les répubs se sont grouiller le derrière pour rentre Mme Barrett en poste puisque plusieurs de ces dossiers risquent de se retrouver devant la cour suprême.

  15. Apocalypse dit :

    Quelqu’un pourrait dire, pourquoi faire simple si on peut faire compliquer et on serait d’accord avec lui.

    On peut voter par la poste plusieurs semaines avant le 3 novembre, alors pourquoi ne pas avoir mis une date limite – par exemple, une semaine avant le vote du jour J – pour le faire. Ca laisserait tout de même plusieurs semaines pour voter par correspondance. Les gens qui votent en personne n’ont qu’UNE seule journée pour le faire et personne ne s’en plaint.

    Cette histoire de vote jusqu’au 3 novembre pourrait faire en sorte qu’on ne connaisse pas le résultat final du vote avant plusieurs jours, ce qui est une aberration dans mon bouquin.

    Décidément, dans ce pays, tout doit être compliqué et au moins, si c’était mieux fait que dans les autres démocraties de la planète, mais même pas proche.

    1. Cachet de la poste

    2. Madalton dit :

      Au Wisconsin, suite à la décision de la SCOTUS, les gens avaient jusqu ‘au 27 octobre pour poster leur bulletin de vote pour être sûr qu’il soit rendu àa temps pour le 3 novembre.

  16. Superlulu dit :

    Attendez qu’il se réveille.
    Vous allez voir le Tweet rage.

  17. Louise dit :

    J’ai quelques questions au sujet du vote.

    1. Est-ce que ce sont les mêmes personnes qui comptent les votes par correspondance et les votes en
    personne ?
    2. Est-ce que c’est plus long de compter les votes par correspondance ?
    3. Si c’est oui aux deux questions, pourquoi ne pas ajouter du personnel pour le comptage ?

    Je comprendrais qu’on n’ait pas le temps de tout compter dans une soirée mais s’il y avait assez de monde il me semble que la journée du 4 devrait être suffisante non ?

    Une autre question au sujet de la cour suprême. S’il y a eu un votre unanime pour la Pennsylvanie, pourquoi pourraient-ils reprendre le vote après les élections ?

    Décidément ce pays n’est pas simple à comprendre !

    1. Réal Tremblay dit :

      Je ne pense pas qu’on puisse aller en appel sur une décision en appel. Le truc est de revenir devant la cour en modifiant certains éléments cosmétiques de la demande initiale et donnant dans ce cas-ci la chance à la juge Barrett de statuer, ce qu’elle ne peut faire en ce moment tellement la cour Suprême paraîtrait biaisée.

      1. Réal Tremblay dit :

        Rectificatif première phrase:
        Je ne pense pas qu’on puisse aller en appel sur une décision unanime. Le truc…

    2. Madalton dit :

      Il y a des États dont les bulletins de vote par la poste sont comptés au fur et à mesure. Chaque État à ses procédures.

  18. Alexander dit :

    Si le CS ne faisait que sa job, i.e. juger les causes en toute impartialité et en respect de la Loi et de la Constitution, ce serait déjà un immense pas dans le respect des institutions.

    On ramène malheureusement les juges comme étant des pions au service de chaque parti alors qu’ils devraient être au dessus des considérations partisanes.

    Il en va de la crédibilité de l’institution. Et si on ne peut pas faire confiance à la SCOTUS, ça part bien mal pour le reste.

    Ça reste des humains et les lois sont écrites par des hommes, donc imparfaites par définition.

    S’il ne reste que 3 juges « progressistes » sur les huit votants, excluant Barrett, c’est dire que deux conservateurs ont dû se rallier, ce qui est bon signe pour des causes aussi sensibles.

    Dernièrement, la SCOTUS a tranché dans différentes causes intéressantes où certains conservateurs semblent avoir pris des positions éclairées qui ne faisaient pas l’affaire de Trump.

    Et, curieusement, je donnerais une chance à Barrett De faire ses preuves, avant de la clouer au pilori.

    Il y a de l’espoir, disait Aragorn dans le Seigneur des annneaux.

    1. richard311253 dit :

      Parfaitement en harmonie avec vous !

  19. Ce n’est que partie remise pour la juge barrett. Je suis convaincu qu’elle a une opinion arrêtée sur ce sujet. Le doute ne semble pas faire partie de sa grille d’évaluation quand vient le temps d’évaluer une situation.
    Un décompte décisif en faveur de Biden le 3 novembre, peu probable j’en conviens, nous épargnerait les pitreries anti-démocratiques habituelles du parti Républicains.

  20. Ce n’est que partie remise en effet.

    Soyez assuré que les « Répugnants » s’ils perdent l’élection, vont revenir à la charge et tenter par tous les moyens de faire casser le verdict des électeurs.

    Finalement la position de ces crapules est clair: Faire en sorte que l’élection du président soit décidé par la SCOTUS et non par la volonté populaire.

    Ce pays n’a définitivement plus de leçons de démocratie à donner au monde.

    Il est tombé en 2016, sous la coupe de scélérats qui s’en servent pour faire avancer leurs intérêts personels.

    En termes clairs, la « Mafia » a pris le contrôle de la MB

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :