Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

33,1% : croissance de l’économie américaine en rythme annualisé au troisième trimestre, selon les données rendues publiques jeudi par le département du Commerce. Il s’agit d’un record, attribuable à la réouverture de plusieurs commerces et au retour de leurs clients après une période de confinement dû à la pandémie de coronavirus.

Mais le portrait est moins reluisant si on compare l’économie actuelle à celle qui prévalait à la fin de 2019, avant le début de la pandémie. On parle alors d’un déclin de 3,5%. Les données du département du Commerce fournissent néanmoins à Donald Trump un argument pour défendre sa gestion de l’économie dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle, et ce, même si un rebond du PIB était inévitable après la descente aux enfers du trimestre précédent. Autre ombre au tableau : la reprise s’essouffle déjà.

(Photo capture d’écran)

37 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. chicpourtout dit :

    Beau clin d’oeil matinal à tous les lecteurs 😉
    Une pub de Lincoln Project

    1. Math dit :

      Excellent pub!
      pas aussi percutante à celle à laquelle Lincoln nous a habitué, mais plus humaine. Il va chercher droit au coeur.

      1. Haïku dit :

        « Il va chercher droit au coeur. ».
        Je seconde ! ❤

  2. Léo Mico dit :

    Obama l’a pourtant bien expliqué : Trump s’est félicité de sa gestion de l’économie alors qu’il n’a fait que surfer sur l’héritage de l’administration Obama.

    Mais bon, c’est un fait vérifiable, et les gens qui votent pour Trump se moquent totalement des faits.

    1. Réal Tremblay dit :

      Je serais surpris qu’un bon nombre de pro-Trump prennent même le temps de vérifier les faits.

      1. gl000001 dit :

        Ils croient aux faits que Fox News et le pseudo-POTUS leur donnent. 😉

    2. Racza dit :

      @Léo Mico
      Ils se moquent totalement des faits et plus encore de les vérifier…quand le cerveau n’a plus d’oxygène il n’y a plus rien à faire…quelle misère

    3. Benton Fraser dit :

      C’est le même discours où Trump dit avoir parti de rien alors qu’il a surfé sur l’argent du paternel!

  3. Loufaf dit :

    C’ est certain que le gros twit va se péter les bretelles avec cette nouvelle, tout un ocultant le nombre de morts dû à sa mauvaise gestion de la pandémie.
    Un petit coup de pouce du département du commerce….

  4. jcvirgil dit :

    Le budget fédéral américain est une pyramide de Ponzi basée sur la dette. Le gouvernement emprunte plus que ses recettes totales . Il va y avoir un méchant tsunami quand le système va s’effondrer. À moins qu’ils ne trouvent un moyen pour effacer cette dette qu’ ils ne pourront évidemment jamais rembourser.

  5. Dekessey dit :

    Cette nouvelle aura un impact sur quelques indécis, mais je ne suis pas certain que ça fera tout basculer la tendance actuelle.
    Ce n’est pas pour rien que Biden focus tout son discours de campagne sur la gestion de la pandémie par le gros cave.

  6. Rej dit :

    Quelle belle publicité ! Il devrait y en avoir plus comme ça. Il y a encore des républicains qui ont du bon sens.

  7. Denis Bergeron dit :

    Je dirais que le chiffre du jour est de 79000 nouveau cas. Le retour du PIB à la normal après sa descente vertigineuse était prévisible.

    1. MarcB dit :

      Et quand le nombre d’hospitalisations commencera à dépasser les capacités des hopitaux, forçant un triage des patients atteints de Covid et repoussant les autres traitements urgents (cancers, maladie cardiaques, etc), alors les états n’auront pas d’autres choix que de refermer certains pans de l’économie pour freiner la progression. Donc une baisse de 5 à 10 % pour le prochain quart est fort probable.
      Trump joue avec la pandémie comme il joue avec ses dettes: paraitre bien quand arrive l’échéance (élection) pour avoir un renouvellement, par la suite « who cares ». Jusqu’à la prochaine échéance…

  8. ghislain1957 dit :

    Baisse du PIB de 5% au premier trimestre, baisse de 31.4% au second trimestre et hausse de 33.1% au troisième trimestre. On en est quand même à un manque à gagner de 3.3% just to « break even ».

    Le taux de chômage est passé de 4.7% à la fin décembre à 7.9% actuellement et environ 11 millions de personnes n’ont pas retrouvé leurs emplois.

    Coronavirus 1er va s’en péter les bretelles pour les 5 jours restants dans la campagne et ses déplorables vont n’y voir que du feu, mais la réalité est qu’il a hérité d’une économie en plein boom depuis 10 ans et qu’il l’a complètement mise à terre.

  9. Madalton dit :

    The Economist recommande de voter pour Biden. Il est le candidat qui pourra réparer certains dommages causés par Trump lors des 4 dernières années. Pour eux, le Trumpiste est une faillite morale. Pour le bien du GOP, Biden doit gagner de façon convaincante.

    https://www.politicususa.com/2020/10/29/the-economist-endorses-joe-biden.html

    1. MarcB dit :

      « The Economist », ça rime avec communiste…

      1. Benton Fraser dit :

        Comme disait l’autre (Coluche?!?!?):
        « Le capitalisme est l’exploitation de l’homme par l’homme et le communisme… c’est le contraire! »

      2. A.Talon dit :

        @ Benton Fraser 10h50
        Pas sûr que ça soit Coluche qui l’ait inventé. Cette blague était très courante dans les pays de l’Est durant la période communiste. J’ai déjà eu une amie moscovite, immigrée à Montréal au début des années ’80, qui avait un répertoire impressionnant de blagues communistes, dont celle-là. Sans parler de ce livre, acheté à la même époque où, si mes souvenirs sont bons, elle s’y retrouvait déjà.

        https://www.babelio.com/livres/Meyer-Le-Communisme-est-il-soluble-dans-lalcool-/144397

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        Bien sûr car tout ce qui n’est pas du côté de Donald Trump ne peut être que socialiste, gauchiste et un coup parti, pourquoi pas «communiste»? Or, quiconque connait bien The Economist sait que ce magazine est tout sauf être «de gauche». J’y suis abonné depuis trois décennies et c’est une publication que l’on peut aisément qualifier de «conservatrice» mais un conservatisme «sensé» qui nous sert une couverture extrêmement diversifiée, fouillée, pratiquement planétaire et capable de prévoir les soubresauts. La crise de 2007-2008 avait d’ailleurs été prévue et décrite avec force détails plus de deux ans auparavant, avec en couverture du numéro JUNE 18th-24th 2005 le titre AFTER THE FALL, une chute qui est arrivée en octobre-novembre 2007, 28 mois plus tard.

        Les élucubrations et les excès d’un Donald Trump ne cadrent absolument pas avec la vision des choses de ce très vieux magazine dont la création remonte à 1843. Donald Trump a été sous le microscope depuis son élection et a été le sujet de plusieurs articles avant et depuis son élection. Cet appui à Joe Biden ne me surprend pas du tout.

      4. Madalton dit :

        Je crois que les cyniques l’avait dit dans un de leur spectacle dans les années 60.

    2. Gina dit :

      Tout le monde le savait , trump n’a pas été capable de diriger ses compagnies et a fait six faillites , alors c’était condescendant de penser qu’ il pourrait diriger un pays sans sans l’amener vers un gouffre financier .

  10. treblig dit :

    Déjà, tout juste avant la pandémie, l’économie était soutenu par un endettement record. Trump voulait acheter sa réélection avec l’argent du trésor public. Tant pis, pour les générations futures.

    Avec covid, le déficit budgétaire annuel a triplé ( 3. 500 milliards) pour propulser la dette à 27 000 milliards ( soit environ 130% du pib) ..

    Avec l’élection (souhaité des démocrates au congrès et a la présidence en 2020, la lutte au déficit va redevenir le cheval de bataille des républicains après 4 ans de trumpisme ou ceux-ci ont fermé les yeux sur le bilan financier inscrit à l’encre rouge

    Hypocrisie dites-vous?

  11. A.Talon dit :

    HORS SUJET

  12. Pierre S. dit :

    —————————-

    Aujourd hui … on va franchir aux USA le cap des 228 000 victimes de la COVID-19.

    1. A.Talon dit :

      Cela représente donc presque 4 Unités Vietnam, du nom de cette fameuse guerre qu’a su habilement éviter de faire le Poltron-en-Chef en s’inventant une épine osseuse au cerveau.

  13. A.Talon dit :

    HORS SUJET — Oups!

    Les «Covey Spreaders», une sous-espèce animale particulièrement nuisible pour l’Humanité qui se nourrit d’égocentrisme, d’indifférence, de rapacité et d’ignorance. Je propose la stérilisation de masse. Et pour certains, le confinement permanent derrière les barreaux.

    1. gl000001 dit :

      « Covey » ? Je ne comprends pas d’ou vient le terme ? Ca ressemble à « COVID » ?
      Pour le vidéo, c’est une belle satire en effet 😉

      1. Madalton dit :

        Les américains utilisent ce mot, un dérivé du mot COVID.

  14. Guy Gibo dit :

    Disons que ce n’est pas une nouvelle qui a ébloui le « Marché boursier »..

  15. Marc dit :

    Je rêve d’une une comme celle-ci le 4 novembre: « Biden écrase Trump avec 85% des votes en sa faveur et remporte la majorité au Sénat »… on peut toujours rêver 🙂

  16. Les « Répugnants » vont sauter sur cette nouvelle comme un chien sur un morceau de viande.

    Et les Déplorables comme ceux qui sont allés se geler le « cul » cette semaine au Nebraska, vont louanger leur gourou, tel les adeptes d’une secte en adulation devant leur maître.

    Ces demeurés sont tellement « brainwashés » qu’ils sont prêts à avaler tous les mensonges de Bunker Boy sans poser la moindre question.

    Essayer d’avoir une discussion rationnelle avec eux est impossible. Sonder leur esprit est l’équivalent de faire un voyage dans les profondeurs abyssalles de l’ignorance, de l’étroitesse d’esprit et aussi bien dire, de la stupidité.

    Vous croyez qu’ils vont se donner la peine de faire quelques recherches pour aller au fond des choses?

    NON car c’est trop fatiguant, trop compliqué et ils ne comprendraient pas un traître mot de tout ça.

    En attendant, le pays fracasse des records au niveau de la propagation du COVID-19 et l’économie, quoiqu’en dise Bunker Boy et son ramassis de gangsters, montre des signes d’essouflement.

    Bienvenue dans la réalité.

    1. CBT dit :

      Ces inconscients qui se font gelés pour aller applaudir un débile qui se trémousse sur la scène, n’ont qu’eux à blâmer, ils sont payés 100$ pour assister au show. Trump les paie et se foutent d’eux, ils ont le cerveau gelé en permanence.

      Je croyais que c’était interdit de payer les gens pour assister à un discours de campagne électorale. Quand il faut payer les spectateurs, c’est que ces gens n’iraient probablement pas s’ils n’étaient pas payés.

      1. CBT dit :

        …se FOUT d’eux…

  17. Mystik dit :

    Est-ce de vrais chiffres? 33% alors que NY et la Californie sont encore pas mal confinés?

  18. Charles Ey dit :

    Simples maths… Q2 c’etait -33% et Q3 a +33%. En d’autres termes tres subtiles, ca veut dire en fait qu’on est -11% par rapport au niveau de Q1.

  19. Citoyen dit :

    La croissance du télétravail va être.plus difficile à mesurer.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :