Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Jen O’Malley Dillon, directrice de l’équipe de campagne de Joe Biden, avait une bonne nouvelle à partager sur Twitter avec les partisans du candidat démocrate mercredi soir. Celui-ci venait d’annoncer qu’il avait reçu des dons électoraux totalisant 383 millions de dollars au cours du mois de septembre, une autre récolte record. Mais, après avoir remercié les donateurs et fait le point sur la situation financière de son camp, elle a changé de ton dans le quatrième tweet d’une enfilade.

«Maintenant : le vote par anticipation est déjà en cours dans de nombreux États. Des millions d’électeurs ont déjà voté. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir dans cette campagne, et nous pensons que cette course est bien plus serrée que les personnes présentes sur ce site le pensent. Beaucoup plus serrée», a-t-elle gazouillé.

On peut croire que Dillon veut s’assurer que les partisans de Joe Biden ne sombrent pas dans la complaisance en voyant les sondages favorables des derniers jours. Après tout, Hillary Clinton a peut-être perdu la présidence à cause de tous ces démocrates qui sont restés à la maison le 8 novembre en pensant que l’affaire était dans le sac.

Mais on peut aussi penser que Dillon dit vrai. Et l’une des données qui est de nature à l’inquiéter est mentionnée dans une analyse de Thomas Edsall publiée mercredi sur le site du New York Times. Le vétéran journaliste souligne que les républicains ont pris une avance importante sur les démocrates sur le plan des inscriptions sur les listes électorales dans trois des quatre États clés de l’élection présidentielle qui permettent aux électeurs de choisir – Floride, Pennsylvanie et Caroline du Nord. Seul l’Arizona fait exception.

Les inscriptions sur les listes électorales permettent souvent d’avoir une idée de la qualité d’une équipe de campagne et de l’enthousiasme de ses supporteurs. En Floride, par exemple, les républicains ont ajouté depuis mars dernier 195 652 nouveaux électeurs contre 98 363 nouveaux électeurs pour les démocrates.

Autre donnée préoccupante pour le camp Biden : depuis la semaine dernière, la proportion des électeurs blancs âgés de 30 ans et plus et n’ayant pas de diplôme universitaire a augmenté de 10 points pourcentage dans les États clés de l’élection de 2020 par rapport à septembre 2016. Si le passé est garant de l’avenir, ces électeurs voteront très majoritairement pour Donald Trump.

Bien sûr, Joe Biden fait mieux qu’Hillary Clinton auprès de certains groupes, dont les femmes blanches ayant des diplômes universitaires et les personnes âgées. Mais les données dont fait état Edsall, y compris les gains relatifs de Donald Trump chez les Noirs et les Hispaniques, expliquent peut-être pourquoi Dillon invite les partisans de Joe Biden de ne pas croire aux sondages publics. Car ceux-ci tendent à ignorer les électeurs qui n’ont encore jamais voté.

(Photo Getty Images)

37 réflexions sur “Ce qui inquiète le camp Biden

  1. Encorutilfaluquejelesus dit :

    C’est pas fini tant que c’est pas fini.
    Et ça risque de ne pas être fini, même quand ça va être fini!

    1. Haïku dit :

      Fort bien vu ! 👌👌

      1. Gina. dit :

        @Haiku
        Fort bien dit aussi

  2. Rhumweed dit :

    Et pour continuer avec les dires de Yogi Berra, « Il y a loin de la croupe aux lèvres ».

    1. yolandgingras dit :

      Vous n’y allez pas avec le dos de la main morte! :p

      1. Encorutilfaluquejelesus dit :

        Vous m’arrachez les dents de la bouche! 😉

  3. Duduche dit :

    Si les gens vont voter, il est douteux que le bouffi-45 fasse mieux que ses 63 millions de 2016 alors que Biden devrait obtenir plus que les 66 millions de Clinton. De nombreux républicains « habituels » voteront contre le bouffi mais l’inverse parait moins probable. Le gros problème est de savoir comment se répartira le Collège Électoral.

  4. Pierre S. dit :

    —————–

    Et plusieurs démocrates abstinent en 2016 vont s,assurer de ne pas répéter leur erreur

    mettons 55 millions Trump et 85 millions Biden

    Trump perd des appuis ….

    Biden ramasse le plancher de Mme Clinton et ajoute des démocrates négligents de 2016
    des républicains décus et des indécis raisonnables.

  5. treblig dit :

    La dernière élection : 57% de taux de participation et, en conséquence, 138 millions de voteurs. Pas une très bonne année en terme de participation. Et Hillary en 2016 à reçu 400 000 votes de moins qu’Obama en 2012. Ce qui a été mortel dans 4 swing states ou Trump l’emporté avec 77 000 voix au total.

    On s’attend à un taux de participation de 60% et 160 millions de voteurs cette année. Si c’est le cas, Biden devrait être élu.

  6. Eric Petitclerc dit :

    Le Gerrymandering a été optimisé pendant 4 ans par l’équipe Trump, dans plusieurs états-clés. C’est ce qui me fait peur le plus… Si vous avez le temps et voulez vous fairepeur: https://en.wikipedia.org/wiki/Gerrymandering

    1. jfk999 dit :

      Je ne pense pas que le Gerrymandering ait un impact sur l’élection présidentiel (sauf à redéssiner la frontière des états, mais ça, ils n’ont pas encore osé).
      Par contre, sur les élections des représentants, là, c’est autre chose. Mais, ils n’ont pu le faire que là où ils sont déjà majoritaires.
      Donc, même si c’est scandaleux … d’une élection à l’autre, l’effet devrait être assez minime. Par contre, c’est sûr qu’au fur et à mesure, ce type de pratique sape une démocratie sans l’ombre d’un doute.

  7. danton53 dit :

    J’aime bien ce regard sans complaisance posé par Mme Dillon sur ce qui pourrait risquer de faire dérailler la campagne démocrate. Un excès de vigile aurait pu sauver le Titanic.

    Ce n’est pas trop ce qu’on observe du côté du cloaque orange. La remise en question, c’est pas son fort à Bunker Boy. Il y est plutôt question de fantasmes narcissiques, de « je-me-moi » ridicules, d’insultes à la volée, de népotisme affiché, d’absence d’éthique , d’incapacité à reconnaître la valeur de celui qui n’est pas soi, de complexe maladif du super-héros de pacotille, et j’en passe… et des meilleures… Avec un tel programme qui tient plus du miroir de la sorcière de Cendrillon que de n’importe quoi d’autres de sensé, pas besoin d’avoir un programme politique, un bilan à défendre… reste plus de place en dehors de lui dans la logorrée de l’usurpateur orangé.

    1. Toile dit :

      La gravité de la chose ne tient pas tant sur la non présence d’un programme trumpien, les stupidités innommables faites ou dites, mais bien à l’immuabilité de sa base de morons à laquelle doit on ajouter toutes les magouilles faites et celles en devenir. Et les celles en devenir m’inquiète.

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      «Un excès de vigile aurait pu sauver le Titanic.»
      Et c’est un excès d’orgueil qui l’a coulé. D’une part, on était certain que le navire était insubmersible et d’autre part, le capitaine ainsi que la firme voulaient établir un record de vitesse pour la traversée. À pleine vapeur dans le nuit noire dans le champ de mines des icebergs, il arriva ce qui devait arriver.
      Les orgueilleux ne croient pas au principe de précaution et ça, depuis longtemps. Aujourd’hui, ils ne croient pas aux vertus du masque ni au principe de distanciation. On connait le résultat. Pour moi, à part le masque que je porte même si, à l’occasion, je perds un peu patience, pour le reste cela n’a pas changé grand chose. Je n’ai jamais été un «biseux», un «câlineux» ni un serreur de mains effréné et encore moins en période de grippe. Alors cette $%?&* pandémie n’a pas beaucoup changé mes habitudes.

  8. quinlope dit :

    Trump l’a dit : ces élections sont arrangées (sous-entendu, en ma faveur).

    1. constella1 dit :

      Car ceux-ci tendent à ignorer les électeurs qui n’ont encore jamais voté.
      Et tous ceux qui seront empêché de voter par les infâmes

  9. chicpourtout dit :

    @M. Hétu :Tout au long de la lecture de votre article ne retenais mon souffle… C’est lorsque j’ai terminé que j’ai réalisée le son de mon grand soupir… Oufff….
    Cette élection même si elle n’est pas ici nous concerne tous, ce sont nos voisins et pas n’importe lesquels.
    Nous suivons cette course au fil des jours pour protéger la démocratie et tout son système de justice.
    M.Biden doit vivre une certaine pression…
    C’était une grande et touchante victoire quand M. Obama a remporté les élections lors de son premier mandat. Ce le sera encore j’ose espérer, avec la victoire de M. Biden. Il sera cette fois, le grand souffle que l’Amérique espère pour en protéger sa destinée.

    1. Toile dit :

      Ah que si. Tant de belles émotions à l’élection de M. Obama. Et que d’émotions vilaines faisant appel à tant de pensées violentes pour ce fou qui squatte le siège présidentiel. Le jour et la nuit. Même si il y a du brasse brasse avec les « prouds boys » & al post élection, on aura un sentiment qu’il y a un pilote à bord, un pilote sensé. Aie juste sensé et posé. Wow, faut être rendu bas pour avoir ces critères mais un pas à la fois suffit. La pente est raide.

  10. Louise dit :

    Ce qui m’inquiète le plus dans cette élection, ce sont les possibles fraudes venant du clan républicain.
    Trump a tellement contourné les lois et en est toujours sorti gagnant. On ne sait jamais ce qu’il va encore trouver pour tricher, il faut s’attendre à tout venant de lui.

    Je ne serai pas tranquille tant que les résultats ne seront pas connus en encore là il va chercher à contester par tous les moyens même s’ils ne sont pas légaux.

    Quel sera le but de sa vie s’il perd ses élections ? Faire du trouble aux démocrates, aux journalistes, aux républicains qui n’ont pas voté pour lui, à Hillary Clinton sa cible préférée sans oublier Joe Biden qui l’aura humilié.

    Il est ressuscité de la Covid, il n’y a rien à son épreuve. Il me fait penser à Raspoutine.

    1. chicpourtout dit :

      Il ira jouer au golf à « machinlargo » avec l’amour de sa vie… 😉

      1. igreck dit :

        « …Avec l’amour de sa vie »
        C’est à dire lui-même ! 😉
        Si les nombreux ennemis qu’il s’est magasiné au cours des 4 dernières années tiennent leur bout, il se pourrait qu’il soit plutôt très occupé devant différentes cours de justice.

    2. MarcB dit :

      Le but de sa vie s’il perd les élections?
      Se battre sans arrêt pour ne pas aller en prison pour fraude fiscale.
      Se battre sans arrêt pour sauver son empire de la faillite.
      J’espère qu’il perdra aussi ces batailles.

      J’ai l’impression qu’il va s’exiler (en Russie?) et qu’il continuera de tweeter que le peuple Américain brulera en enfer de pas l’avoir élu.

  11. Apocalypse dit :

    Si les américains sont encore assez fous pour voter et garder Donald Trump à la Maison-Blanche, alors cette citation vous convient parfaitement: ‘fool me once, shame on you; fool me twice, shame on me’.

    Certains pourront toujours dire qu’en 2016, on ne connaissait pas ou peu Donald Trump et qu’on trainait Hillary Clinton dans la boue depuis des années, mais en 2020, voter pour cet homme après avoir vu le massacre en règle des Etats-Unis depuis quatre(4) ans, quel est votre argument?

    Si les Etats-Unis votent encore pour Donald Trump pour un autre quatre(4) ans, c’est simple, vous le méritez 🤦‍♂️.

  12. el_kabong dit :

    Il est évident que les démocrates, particulièrement les électeurs, ne doivent rien prendre pour acquis, surtout considérant les efforts de tricherie sans précédents que les ripoux-libans vont déployer à cette élection…

  13. March dit :

    Je ne comprends pas pourquoi les démocrates ne sont pas plus sur le terrain pour inscrire les gens à voter. Le GOP a une équipe très forte qui fait ça, on dirait qu’il répète les mêmes erreurs qu’en 2016.

  14. Layla dit :

    17,819,396 ( chiffre provenant du lien suggéré sur le billet de M. Hétu d’hier soir)

    il y a environ 17 heures M. Hétu écrivait … « 15 062 564 le nombre d’Américains qui se sont déjà prévalus de leur droit de vote. »

    C’est …2 756 832 de plus en moins de 24 heures et la journée n’est pas finie.

    Une de mes plus grandes craintes, c’est la fraude.

    Quand on sait qu’avec DT tout n’est que mensonge mais pire encore tout ce qu’il dit est toujours de la projection, sachant qu’il véhicule que cette élection sera frauduleuse, j’ai peur que la pire des fraudes ne viennent de lui et sa gang de fanatiques qui sont prêt à tout semble-t-il pour le garder au pouvoir.

    Il aime bien parler de complots…et si c’était de la projection.

    Que peut-on y faire sinon lâcher prise. Et pourquoi pas
    ajouter à la grâce de Dieu.

    1. Encorutilfaluquejelesus dit :

      God is an American,
      but Guns are in America!

  15. Pierre Kiroule dit :

    HS, mais pas trop !

    DES RÉSERVES DE BLANCS AU SHITHOLE USA

    Le Gros Taré aime bien taper sur les États démocrates, mais qu’a-t-il fait pendant quatre ans pour aider les deux réserves de Blancs que sont le Kentucky et la Virginie occidentale. Dans ces deux États, les habitants n’ont quasiment pas d’eau potable, tellement les systèmes de canalisation sont vétustes (il faudrait investir des dizaines de milliards pour les retaper, mais le Gros Trouduc préfère accorder des baisses d’impôt aux riches et supprimer les règles environnementales, permettant ainsi aux entreprises de ces États de déverser leur m4rde directement dans les cours d’eau).

    Et les abrutis qui habitent ces réserves de Blancs vont, bien entendu, continuer à voter pour ces salopards de Républicains, trop cons pour se rendre compte que ce parti n’a jamais rien fait pour eux et ne fera rien non plus dans l’avenir.

    Ce pays est tellement gangréné qu’il est à deux doigts de s’effondrer. Derrière la rutilante façade, c’est le Tiers-Monde.

    Source : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-10-15/la-presse-au-kentucky-et-en-virginie-occidentale/la-menace-du-robinet.php

    1. M.Rustik dit :

      @Pierre Kiroule. J’aime bien votre phrase « Derrière la rutilante façade, c’est le Tiers-Monde ». Il y a 1 an j’ai fait le road trip de la 101, du Nord vers le sud. Sur cette route, il y a des paysages magnifiques et tu traverses de superbes localités (comme Euréka en Californie). Mais tu traverses aussi combien de zone tierremondistes… c’est incroyables. Des petits villages, il y en a au Québec, au Canada, mais pas comme ça, pas autant de gens qui vivent dans des taudis. C’est impressionnant (ok, je sors souvent de la rue principale pour rouler sur des routes « auxiliaires », c’est mon plaisir!).

      Même la ville ou est né Curt Cobain, Aberdeen, est un bon exemple de « vivre pauvre dans un pays riche ». Une ville de 16.6K habitants. Les photos sur le net sont corrects, mais quand tu la traverses tu ressent une pauvreté qui te pèse dessus. La majeur partie de la ville ressemble à la portion « usines de Trois-Rivières », mais sans entretien, comme un peu laissé à la traine. Je n’ai même pas osé prendre des photos… les gens avaient l’air trop tristes. Peut-être était-ce une mauvaise journée dans cette ville? Peut-être une mauvaise impression par moi. Mais bon, j’ai déjà vécu la même chose en roulant en dehors du centre-ville de Reno au Nevada… belle façade du centre-ville, tellement de tristesse ailleurs dans la ville (on voit du pauvre en Europe, mais ça ne dégage pas pareil…).

      1. Pierre Kiroule dit :

        J’abonde dans votre sens. Je me souviens d’avoir traversé le centre-ville de Trenton, capitale du New Jersey, et d’y avoir vu la grande pauvreté — maisons délabrées, infrastructures déficientes, etc.

        On dit qu’à Washington, capitale de la première puissance mondiale, le quartier situé juste derrière le Capitole est ce que les Français appellent la « zone ».

        Toujours à Washington, je me suis rendu en métro visiter un sanctuaire de la Vierge Marie au nord-est de la ville. Je dois avouer que, comme dans le film «Love Actually », ça ressemblait drôlement à un quartier où « ça craint ».

      2. simonolivier dit :

        Si jamais vous en avez loccasion, allez rouler sur la route 7 en Virginie Occidentale. Aberdeen a l’air de Beverly Hill par rapport aux bleds de ce comté. Espérance de vie, 64 ans.

  16. Oui ces chiffres suscitent ne certaine inquiétude mais ils devraient inciter les Démocrates à redoubler d’ardeur afin de faire sortir le vote.

    Ce pays n’a pas les moyens de se payer un autre « quatre ans » avec Bunker Boy à la présidence.

    Il ne s’en remettrait JAMAIS.

  17. _cameleon_ dit :

    Arrive-t-elle comme un cheval sur la soupe, dans ce débat ?

  18. _cameleon_ dit :

    Ou comme un singe dans un jeu de quilles ?
    A moins qu’elle sot cette célèbre éléphante dans un magasin de porcelaine ?
    Ou qu’elle avait un chevreuil sur la langue ?

    Que sait-je ?

    1. Haïku dit :

      😉 !!!

  19. Slyderv dit :

    Les démocrates doivent effectivement redoubler d’ardeur… surtout en Floride ou plusieurs électeurs des minorité sont en phase avec le conservatisme social prôné par les républicains et ou le brainwash anti communiste fonctionne très bien.

  20. jeanfrancoiscouture dit :

    «Dillon veut s’assurer que les partisans de Joe Biden ne sombrent pas dans la complaisance en voyant les sondages favorables des derniers jours. Après tout, Hillary Clinton a peut-être perdu la présidence à cause de tous ces démocrates qui sont restés à la maison le 8 novembre en pensant que l’affaire était dans le sac.»

    Et c’est avec raison. Rien de pire qu’une combinaison de complaisance (ou d’arrogance) menant à l’indifférence individuelle. On se dit «Bah, qu’est-ce que mon vote va changer, en plus ou en moins? Après tout, ça n’est qu’UN petit vote sur tant de millions.»

    Voilà le danger des conséquences de l’application de ce que j’appelle le «principe du salami», soit la découpe en tranches minces. Vrai qu’une petite tranche de salami, ça ne nourrit pas son homme. Mais si on accumule les tranches minces, on finit par remplir l’assiette. C’est pareil pour le vote. On peut faite disparaître une majorité prévisible en décidant un à la fois, et sans concertation, que notre votre vote ne sera pas nécessaire. Au total, cela peut être désastreux.

    Le camp démocrate doit continuer de taper sur son clou pour ne pas être frappé par le «principe du salami».

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :