Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Des élus de New York ont réclamé une enquête indépendante à la suite de l’arrestation mardi d’une jeune femme transgenre par des policiers du NYPD en civil lors d’une manifestation contre la brutalité policière à Manhattan. La jeune femme a été placée dans une camionnette banalisée, comme le démontre une vidéo qui a suscité l’émoi sur les réseaux sociaux ainsi que des comparaisons avec Portland, où des agents fédéraux non identifiés ont été accusés de kidnapper des manifestants pacifiques dans la rue avant de les faire monter dans des camionnettes banalisées.

Le NYPD a affirmé que la femme avait été arrêtée par l’unité des mandats en lien avec la destruction de caméras de surveillance policière lors de cinq incidents différents survenus autour d’un parc où des manifestations ont eu lieu récemment. La police a ajouté que l’unité avait l’habitude d’utiliser des camionnettes banalisées dans le cadre normal de son travail.

Des élus new-yorkais se sont demandés pourquoi le NYPD avait donné le feu vert à une telle intervention lors d’une manifestation pacifique contre la brutalité policière dans un contexte où les tensions sont vives entre les manifestants et les forces de l’ordre, surtout après les événements des dernières semaines à Portland.

Âgée de 18 ans, Nikki Stone a été libérée aux petites heures du matin après avoir été inculpée pour vandalisme et autres méfaits. Le New York Post a croqué son portrait à sa sortie du poste de police où elle avait été transportée.

(Photos ABOLITION PARK MEDIA et New York Post)

45 réflexions sur “Les tactiques de Portland à New York?

  1. Martin Cote dit :

    Les policiers ne font pas dans la dentelle…..vraiment incroyable de la façon qu’ils se sont pris pour arrêter cette jeune femme……on se serait cru dans un film de Rambo…..vraiment……ça ne tourne pas rond dans les corps de police aux USA….ça fait presque peur d’y retourner un jour…

    1. Toile dit :

      C’est réglé dans mon cas : niet à tout jamais, même pour une escale. Passeport non grata et donc moi, j’imagine.

  2. noirod dit :

    Any wich way you can. Je n’ ai aucun doute que les forces de l’ordre vont utiliser toutes les tactiques et prétextes possibles pour endiguer ce mouvement qui OSE critiquer leurs méthodes ancestrales. Et comme tout bon hypocrite qu’ il est, le gros gluant se défendra d’ être intervenu pour influencer l’indépendance idéologique des corps de police.

  3. Toile dit :

    « The Warrant Squad uses unmarked vehicles to effectively locate wanted suspects.« .

    La chose peut être vraie qu’elle était visée par un mandat d’arrestation. Cependant, ça prend pas la tête à Papineau que si tu adoptes de telles méthodes le lien avec celles employées à Portland est vite fait ce qui entraine un etat de presque psychose dans la population. Pas très lumineux comme jugement. Mais cela peut tout aussi bien être du copier/coller avec Portland. Si la chose se répète, on sera branché.

    1. Réal Tremblay dit :

      Si c’est la réforme de s’y prendre à dix pour une personne ayant brisé des caméras, comment vont-ils faire pour ceux qui sont violents? Une escouade au complet?
      La police devrait peut-être réévaluer leurs sens de priorité dans la répartition des ressources et s’occuper un plus des bandits à cravates qui foisonnent dans cette ville. C’est plus compliqué quand les avocats sont de la partie.

    2. simonolivier dit :

      @toile On va admettre qu’elle avait un mandat contre elle. On va égaleent admettre qu’elle a fait des méfaits. Sauf que si elle a été identifiée, pourquoi ne pas l’arrêter lorsqu’elle sort de chez-elle plutôt que dans une manif pacifique? Vous êtes en plein dans le bullseye lorsque vous écrivez que ca n’a pas le même effet dans la population. Sauf que ces cons de flics ont juste pas pensé que ca va faire l’effet contraire de celui escompté. À moins que l’effet escompté ne soit justement de faire passer les manifs de pacifiques à violentes. De Blasio n’a plus le choix, il doit congédier son chef de police qui lui tient tête depuis quelques semaines.

  4. ghislain1957 dit :

    La dictature du tRumpistan s’installe lentement mais sûrement aux zétats-zunis. Des méthodes d’enlevement de suspects dignes de celles utilisées par la Chine à Hong Kong ou encore dans la Russie de Vladimir Putin.

    En lien avec ce que Toile a dit, je n’ai moi non plus aucune intention de remettre les pieds dans ce Shit Hole Country, pas même pour une escale.

  5. kyrahplatane dit :

    trump a détruit la constitution, son serment et tout ce que les États-Unis considéraient comme sacré.
    Un président malade mental depuis 3,5 ans est devenu un voyou.

  6. kyrahplatane dit :

    Voilà à quoi ressemble un gouvernement dictatorial.

  7. kyrahplatane dit :

    C’est une tactique d’intimidation. Il est clair que les flics n’ont pas encore
    réalisé que les citoyens n’ont pas peur de leurs tactiques de Gestapo.

  8. titejasette dit :

    Mayor Bill de Blasio est le maire de NY.

    Imaginez un instant la mairesse de Mtl, Mme. Valérie Plante qui préconise la même méthode ? une camionnette banalisée ? Les Hells vont se lancer en masse dans l’achat des camionettes…

    Il y a qq chose que je ne saisis pas dans cette affaire ? Y-a-t-il un message qu’on veut transmettre au peuple ?

    1. Marylap dit :

      Le message c’est « arrêter de manifester contre nous ou sinon on va vous arrêter ». Le but c’est de faire peur aux gens pour qu’ils arrêtent de manifester. La police refuse d’entendre les doléances de la population, ils tiennent mordicus à garder leur pouvoir. C’est aussi simple que ça.

    2. Toile dit :

      Les voitures et camionnettes banalisées sont déjà utilisés par les forces policières. Que l’on pense aux billets de contravention routière. Le problème ici n’est pas leurs existences mais leurs usages et la force nécessaire employée. Anyway, ça pue l’excès et la honte.

    3. simonolivier dit :

      Pas certain que De Blasio approuve. Je ne serais pas surpris qu’on annonce qu’il a démissionné le chef de police. Le maire de NY a l’autorité pour le faire.

      Il y a présentement un grand conflit entre le maire de NY, le chef de police (Police Commissionner) et le syndicat des flics de NY. Un guerre de pouvoir à 3. Les flics d’un bord et le maire de l’autre pour ce qui est des budgets et des méthodes. La criminalité est en hausse mais de nombreux commentateurs parlent également du temps de réponse des policiers qui est plus lent depuis quelques semaines. M » Hétu pourrait nous dire si c’est vrai.

  9. Loufaf dit :

    L’ organisation du gros despote  » mal aimé » paie des gens pour hurler leur enthousiasme dans ses rallies. Pourquoi pas en payer pour faire de la casse dans les manifestations, servant de prétexte pour faire intervenir la gestapo trumpienne.
    Ce ne serait pas surprenant de la part de cette administration de traîtres et de corrompus.

  10. Incroyable!

    On croirait voir une scène de « Le Pianiste ».
    À quand les camps de concentration ? …..Ah oui, c’est vrai! Y’en a déjà.
    À quand la séparation des familles ? ….. Oups! déjà fait.

    Question comme ça ….. y’a tu des fours crématoires aux US?

  11. Louise dit :

    Ce genre d’arrestation n’est pas fait pour punir un comportement contraire à la loi, ce sont des tactiques d’intimidation qui doivent servir d’exemple à ceux ou celles qui seraient tentés de contester l’autorité.
    Les agents fédéraux ont agi contre la loi à Portland et les autorités de la ville n’ont rien pu faire pour les arrêter alors les policiers de NY se sont cru légitimés de faire la même chose.
    Quand on est protégé par le Président des États-Unis on peut tout se permettre sans avoir peur des conséquences.
    C’est une pente glissante et ça peut dégénérer très vite dans ce pays.

  12. Carl Poulin dit :

    Ce genre d’intervention ovre la porte à du n’importe quoi par n’importe qui.

  13. Toile dit :

    Ici, à moins d’erreur de ma part, il ne s’agit pas d’agents fédéraux mais du NYPD. Ceux ci ont juridiction pour exécuter un mandat d’arrestation d’un tribunal possiblement municipal vu la nature des accusations diffusées, ce qui ne valide pas pour autant la méthode employée. Faudra voir, si il y avait des agents infiltrés, ceux en vélo , en support à la manoeuvre étant clairement identifiables.

    Ps : je n’excuse pas la chose. J’essaie de comprendre.

    1. simonolivier dit :

      Le mandat était très possiblement valide. Toutefois, ce genre d’intervention ne se fait pas une foule en général question d’éviter les débordements potentiels. Ils ont voulu passer un message de force. Ils vont probablement avoir le résultat contraire de leurs attentes.

  14. PATkamerun dit :

    « …..ainsi que des comparaisons avec Portland, où des agents fédéraux non identifiés ont été accusés de kidnapper des manifestants pacifiques dans la rue… »

    Vous voulez comprendre ce que c’est que la brutalité policière ? Eh bien ! C’est simple ! Il suffit d’aller manifester « pacifiquement » dans les centres villes démocrates….

  15. Toile dit :

    Vu de même…commun dénominateur : villes démocrates…. des anarchistes et des ennemis du peuple selon des neurones mal foutues.

  16. Racza dit :

    Ha ça pour encourager les manifestations du printemps arabe en accusant les dictatures en place, les occidentaux sont les chantres de la démocratie. Mais quand il faut balayer devant sa porte il n’y a plus personne 😡

  17. Toile dit :

    « Mais quand il faut balayer devant sa porte il n’y a plus personne 😡« .

    Le civisme asiatique incarné que de balayer devant sa porte. Suffit de voir chinois et vietnamiens. Triste ironie…

  18. jcvirgil dit :

    Ça ressemble à un kidnapping par des policiers en civils.
    Probablement les mêmes qui sont chargés de faire du grabuge et de faire monter la tension, pour pouvoir ensuite procéder à des arrestations.

    On a vu ça à Montebello au Québec lors d’une des réunions champagne caviar du G8.

    Même s’ils sont très brillants et plein de ressources, je ne crois pas que nos policiers ont inventé la chose 😎

  19. Réal Tremblay dit :

    Une procédure normale les véhicules banalisés? Peut-être. Comment savoir. Oui je sais. Il existe un métier qu’on appelle le quatrième pouvoir et qui devrait comme d’habitude, jeter un coup d’oeil pour vérifier si les autorités mènent en bateau la population.
    Par pour rien que beaucoup de décideurs ont les journalistes en horreur, ça complique pour les opérations en douce.

    1. jcvirgil dit :

      @Real Tremblay

      Ouais, mais il faut dire qu’avec la leçon que le pouvoir a donné à Julian Assange pour avoir osé dénoncer ses abus et sa corruption , la majorité des journalistes sont rentrés sagement dans le rang .

      Ça leur aura pris plus de dix ans pour dénoncer son arrestation sous de fausses accusations et réclamer sa libération. Et même aujourd’hui ce ne sont pas les mercenaires des grands quotidiens qui le font.

      https://www.ifj.org/fr/salle-de-presse/nouvelles/detail/category/press-releases/article/over-40-rights-groups-call-on-uk-to-free-julian-assange.html

      1. Réal Tremblay dit :

        @jcvirgil

        Pas évident ce métier quand il faut fouiner et déranger des gens de pouvoir et qu’ils ont des familles qui comptent dans le calcul.

      2. jcvirgil dit :

        @Réal Tremblay 8h40

        C’est vrai mais c’est ça la job du quatrième pouvoir ça fait partie de la description de tâches… Aujourd’hui je déplore que les journalistes travaillant pour des médias qui sont en majorité la propriété des grandes entreprises appartenant elles-mêmes à des milliardaires se voient contraints de prendre en compte les intérêts de ces derniers avant de prendre position s’ils ne veulent pas pointer au chômage.

        Ils se contentent donc souvent de rapporter les nouvelles issues des grandes agences d’information

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @Réal Tremblay,08:13:«Une procédure normale les véhicules banalisés? Peut-être. Comment savoir.»
      Vous m’avez rappelé un «sketch» des Cyniques intitulé Les Cosmonautes:

      «Avez-vous vu des objets non identifiés?
      Oui nous avons vu plusieurs objets non identifiés.
      Et qu’est-ce que c’était?
      On le sait pas, on n’a pas pu les identifier.»

  20. PATkamerun dit :

     » Âgée de 18 ans, Nikki Stone a été libérée aux petites heures du matin après avoir été inculpée pour vandalisme et autres méfaits. Le New York Post a croqué son portrait à sa sortie du poste de police où elle avait été transportée. »

    Et si par chance vous vous faites arrêter pendant la manifestation, croyez-moi, après votre garde à vue, vous sortirez du poste de police en tant que…expert en « brutalité policière » même si vous n’avez que 18 ans et que vous êtes transgenre, ça pas d’importance ! Les médias vous couront après.

  21. Guy Pelletier dit :

    Désolé mais dans cette affaire je ne vois rien de scandaleux. Les manifestants qu’ils soient femmes, hommes ou trans s’adonnant au vandalisme non seulement nuisent à la cause qu’ils sont censés supposément défendre mais doivent s’attendre a en payer le prix d’en subir des conséquences à ce qu’ils soient mis en état d’arrestation et si les policiers ne connaissant leur lieu ou ils habitent procèdent à leur arrestation aussitôt qu’ils sont vus quelque part. Ne jamais oublier non plus qu’il s’agit des États-Unis ou la police ne badine pas avec ses méthodes d’arrestations ni ne donne dans la dentelle. Arrestation dans ce cas-ci pas plus violente que ce qui a été fait ici même lors de la crise étudiante ou en France contre les *gilets jaunes* ou les policiers ont faits preuve de plus de violence et agressivité contre des manifestants dans le cadre d’arrestations massives contre des manifestants pacifiques pour la plupart. Pour avoir suivi la plupart des manifestations lors de la crise étudiante qui étaient transmise sur le net je peut affirmé qu’on a vu passablement plus violent ici même. On se serait cru aux USA ou ou dans des dictatures ou les policiers avaient certains soir carrément et clairement ordre de procéder à des arrestations musclées de masse utilisant pour se faire tout ce qui leur était permis s’en donnant à coeur joie dans le gazage, matraquage, coups de pieds et points, tirage de balles de caoutchoucs contre nos enfants non armés………………….Étrangement par contre les casseurs n’étaient JAMAIS inquiétés on en a même vus plusieurs se faufiler derrière les lignes de policiers protégés par eux…………………..Ici même le pouvoir politique n’hésite pas a utiliser tous les moyens pour mater des manifestations……..

    1. @Guy Pelletier

      Rien de scandaleux s’il y a matière à incarcérer mais le nombre d’agents et la manière pour l’appréhender me fait sourciller. Tant de ressources pour un cas somme toute banal. N’ont-ils pas plus important à s’occuper?

  22. ghislain1957 dit :

    Hors sujet, mais pas tant que ça.

    tRump a aussi une carpette à la Cour suprême:

    EXCLUSIVE: How Brett Kavanaugh tried to sidestep abortion and Trump financial docs cases

    « Supreme Court Justice Brett Kavanaugh urged his colleagues in a series of private memos this spring to consider avoiding decisions in major disputes over abortion and Democratic subpoenas for President Donald Trump’s financial records, according to multiple sources familiar with the inner workings of the court. »

    Traduction:

    EXCLUSIF : Comment Brett Kavanaugh a tenté de contourner les affaires d’avortement et de documents financiers Trump

    « Le juge de la Cour suprême Brett Kavanaugh a exhorté ses collègues, dans une série de notes privées ce printemps, à envisager d’éviter les décisions dans les grands litiges sur l’avortement et les citations à comparaître des démocrates pour les dossiers financiers du président Donald Trump, selon de multiples sources familières avec les rouages de la cour ».

    https://www.cnn.com/2020/07/29/politics/brett-kavanaugh-supreme-court-abortion-trump-documents/index.html

    1. Guy Pelletier dit :

      @ghislain1957 dit :
      29/07/2020 à 08:35

      Ça c’est autrement plus préoccupant que le sujet de l’article. C’est clairement une tentative de détournement de la Cour suprême au profit du président des USA plus spécifiquement de Donald Trump pour faciliter sa ré-élection et protéger ses *secrets* financiers qu’il veut garder secret bien cachés dans l’obscurité de la justice.

      Ça doit être dénoncer haut et fort par les Démocrates et le Congrès des USA !!!

      1. ghislain1957 dit :

        @ Guy Pelletier

        Il pourrait selon moi être destitué. Mais tant que tRump et sa bande de carpettes seront au sénat, aussi bien oublier ça. Par contre si les Démocrates prennent le pouvoir en novembre, ça sera le temps de fesser dans le tas de corrompus impunis jusqu’ici.

      2. Réal Tremblay dit :

        @Ghislain
        @Guy Pelletier

        Des notes privés que l’on ne pourra voir je suppose. « Fake news » retentissant je vois venir, surtout que ça vient de CNN

      3. simonolivier dit :

        @ghislain Pour destituer un juge de la SCOTUS c’est la même procédure que le Président. Alors à moins que les Démocrates remportent la Présidence, les deux tiers des Représentants de la Chambre basse et 67 sénateurs, oubliez-ca

  23. Réal Tremblay dit :

    Un sujet hors propos à cet article pour M.Hétu.
    C’est quoi cette histoire de 1.8 milliards pour le siège du FBI dans le nouveau plan de COVID19? C’est quoi le rapport avec Trump semble-t-il?

    1. Danielle Vallée dit :

      @Réal Tremblay: Au départ Trump voulait déménager le FBI en banlieue car le building était trop vieux. Il y a environ 2 ans.
      Selon Erin Burnett hier soir (CNN) il y avait des personnes qui avaient montré de l’intérêt pour l’ancien building afin de le transformer en centre hôtelier, ce qui aurait diminué la valeur de l’hôtel de Trump qui est tout près, et accaparé de la clientèle s’il ne réussit pas à vendre l’hôtel qu’il opère tout près de la Maison Blanche.
      Alors c’était juste pour les finances de Trump, encore une fois.

    2. Et McTurtle ne savait même pas que c’était inclus dans le plan….Hypocrisie ou incompétence?

      1. ghislain1957 dit :

        @ marie4poches

        « Hypocrisie ou incompétence? »

        Un heureux mélange des deux!

  24. Gilles Morissette dit :

    Non mais quel manque de jugement de la part du NYPD,

    L’Unité des Mandats auraient pu facilement procéder à l’arrestation de Mme Stone à un autre moment, en allant la cueillr à son domicile car elle devait connaître son adresse.

    Ben non. Il fallait donner un « gros show de boucanne », une démonstration de forces, montrer à ces gens que nous représentons l’autorité et qu’on peut faire ce qu’on veut.

    Procéder à une arrestation musclée contre une femme non-armée au beau milieu d’une manifestation pacifique après tout ce qui s’est passé à Portland est plus qu’un manque de jugement.

    On parle ici de provocation pure et simple, d’intimidation etr d’usage de la force non-justifié.

    La police au service du pouvoir. Comme dans les Républiques de bananes.

  25. papitibi dit :

    Je serais curieux de vérifier la MOTIVATION des candidats policiers à exercer le métier.

    Bien sûr, il y en a qui sont mus par des sentiments très nobles: aider, rendre service, protéger, rassurer….
    Mais c’est certainement pas ça qui avait motivé la ‘Grande’ Stéphanie Trudeau à s’enrôler dans la police de Montréal, où elle a sévi sous le nom de code ‘MATRICULE 728’.

    Stoolez-moé pas, mes tabarnaks!
    Ça aussi, ça fait partie du problème. Ces p’tites bibittes-là, ça se protège les uns les autres, ça se parjure les uns pour les autres et ça braque le bon peuple. Plus lea populace exprime sa colère, et plus les matraques tombent dru. Et plus les matraques tombent dru…

    J’ai eu connaissances d’interventions héroïques. J’ai eu connaissance d’attitudes remarquables chez certains intervenants policiers auprès de ‘personnes déréglées’ – des cas d’Alzheimer et autres formes de démence ou d’absence. Mais j’ai AUSSI été témoin du plusse pire; le vieux monsieur de 2020, c’était un jeune homme fringant et un tantinet contestataire à la fin des années ’60; ça frappait fort à Mourial avec les épisodes St-Léonard, Murray Hill, McGill Français, Papa Trudeau qui nargue les manifestants pendant un défilé de la St-Jean, alors que j’étais là… de l’autre côté de la rue Sherbrooke, à 300 pieds de l’estrade d’honneur.

    Beding, Bedang, foncez dans l’tas pis vargez!

    1. Haïku dit :

      Très intéressant propos !
      Merci de l’avoir transmis.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :