Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’élection présidentielle de 2016 a mis au prise deux candidats qui étaient tous les deux détestés par un pourcentage important des électeurs. Au bout du compte, les contempteurs de Donald Trump et d’Hillary Clinton ont largement voté pour le candidat républicain. L’élection présidentielle de 2020 semble ramener deux candidats mal aimés d’un pourcentage important des électeurs. Pour lequel des deux finiront-ils par voter?

Un sondage réalisé par l’Université Monmouth et publié la semaine dernière indique que Joe Biden mène Donald Trump par plus de 40 points de pourcentage auprès de cet électorat. Selon cet article du site Politico, des études internes des camps républicain et démocrate confirment ce résultat. Les pros de la politique attribuent ce phénomène au fait que le président Trump est celui qui représente le statu quo en 2020, contrairement à 2016.

Quoi qu’il en soit, de façon générale, Joe Biden est plus aimé des électeurs que ne l’était Hillary Clinton à ce stade-ci de la campagne. Cela pourrait évidemment changer lorsque le camp Trump commencera à bombarder l’ancien vice-président d’attaques négatives à la télévision et sur les réseaux sociaux.

Mais il peut se réjouir de mener pour le moment la guerre des mal aimés.

(Photos AP) )

39 réflexions sur “Comment voteront les électeurs qui haïssent Trump ET Biden?

  1. christian reny dit :

    mais la question est vont ils voter ?

    1. jcvirgil dit :

      Bonne question en effet. Voter pour le moins pire n’est jamais tellement motivant, surtout si cette journée là on a autre chose à faire…

    2. jaylowblow dit :

      En commençant à lire je croyais que vous aviez écrit « mais la question est où sont les e-mails? ».

  2. Loïc Duplantis dit :

    Le taux d’approbation de Joe Biden n’est certes pas très impressionnant, mais dans une époque aussi divisé et partisane, c’est loin d’être mauvais comme taux d’approbation que d’être 41% approuvent et 44% désapprouve.

    1. kelvinator dit :

      Même Obama était souvent sous 50%, sauf au début et à la fin de son mandat. Ça montre que même avec un président rassembleur qui donne un avantage direct aux citoyens tout en relançant l’économie, il restait impopulaire parmi une part importante de la population, surtout les blancs. C’est vrai que le fait qu’il était noir augmentait encore plus ce résultat.

      1. spritzer dit :

        Ceux qui étaient dérangés par le fait qu’il était noir n’ont pas plus voté pour lui en 2008. C’est donc la déception chez ses partisans qui explique son recul en 2010 par exemple, pas le fait qu’il était noir.

      2. kelvinator dit :

        Obama avait quoi, 70% au début, alors que ce n’est pas 70% qui avait voté pour lui en 2008.

        Que la moitié républicaine le condamne avec autant de pourcentage ne peut que refléter le racisme sous-jacent à la contestation de sa citoyenneté. Aucun président n’a eu à faire face à cela auparavant. Aucun n’a connu des attaques aussi incessante que lui auparavant. Pariez que les FOX de ce monde sont en grande partie responsable d’avoir déformé la position des démocrates, et ainsi d’avoir sappé l’appui d’Obama. Obama n’a rien fait pour expliquer cette chute soudaine de popularité.

  3. Fredette dit :

    Et combien voteront? C’est l’abstention des démocrates qui a battu Hillary.

    1. Robert Giroux dit :

      C’est le Collège électoral (primauté aux états plutôt qu’au vote général/populaire)
      qui a causé la défaite d’Hilarious Hillary !

  4. Dekessey dit :

    « Joe Biden est plus aimé des électeurs que ne l’était Hillary Clinton à ce stade-ci de la campagne. Cela pourrait évidemment changer lorsque le camp Trump commencera à bombarder l’ancien vice-président d’attaques négatives à la télévision et sur les réseaux sociaux. »

    Et lorsque Biden multipliera ses bourdes et ses confusions en public.

    1. Anne-Marie dit :

      Dekessey 17h01
      Et lorsque Biden multipliera ses bourdes et ses confusions en public.

      Toutes les inexactitudes, les mensonges et les stupidités genre s’injecter du désinfectant sont en nombre bien supérieur chez le gros taouin orangé que chez Biden. On connaît même comment il va spinner ses idioties tellement il a fait le tour de ses patterns. Ses irréductibles vont toujours embarquer. Les autres, je pense qu’ils commencent à être écœurés. On parle souvent de ses fidèles irréductibles, mais il y en a quand même pas mal qui voient clairs lorsque l’on regarde les émissions de télé américaines, des vidéos dénonciatrices sur YouTube et que dire du projet Lincoln des Républicains contre Trump.

    2. Loïc Duplantis dit :

      Ça fait un an qu’il fait des « bourdes » si c’était pour le nuire ça l’aurait nuit il y a longtemps

    3. Sck026 dit :

      Sauf que ça fait tellement longtemps qu’ils sont embrigadés à haïr Clinton!
      Transférer tout ça vers Biden ne sera pas aussi viscérale, ça viendra pas des tripes…

  5. CBT dit :

    Trump a remporté en 2016, mais il n’a pas obtenu la majorité des votes, 3 millions de moins que H. Clinton. Ce sont les grands électeurs qui décident celui qui gagne, c’est encore difficile à dire même si Biden mène dans les sondages de popularité. La répartition des grands électeurs influence aussi le poids de leurs votes, corrigez-moi si je me trompe.

  6. Apocalypse dit :

    Décidément, le concept ‘entre deux maux, tu choisis le moindre’ est difficile à comprendre pour certains.

    Disons que la performance de Donald Trump dans la crise actuelle de la COVID-19 devrait rendre les choses très facile pour les électeur(trice)s, mais apparemment, non!

  7. Pierre s. dit :

    —————————-

    Votez contre le plus détestable.

  8. Pierre s. dit :

    ————————-

    et pourquoi voter pour un sale tyle fraudeur voleur amateur de putes fainéant et en plus
    responsable de la mort de plusieurs dizaine de millier d américains ????

    je pose la question.

  9. Apocalypse dit :

    @kelvinator – 17:04

    ‘Même Obama était souvent sous 50%, …’

    C’est la misère d’un pays où on a que deux options lors des élections; deux partis aux antipodes, alors il ne faut pas se surprendre de voir les électeurs voter pour leur parti quelque soit celui qui le représente.

    Au Canada, au Québec, nous avons plusieurs partis qui sont idéologiquement très proches, alors les gens peuvent facilement voter pour un parti à une élection et voter pour un autre à l’élection suivante.

    J’ai moi-même déjà voter pour le PQ, le parti libéral et la CAQ à la dernière élection, mais aux Etats-Unis lorsque tu es identifié à un parti, on vote pour ce parti pour le meilleur ou pour le pire…

    1. Loïc Duplantis dit :

      Les deux Bush ont eu des taux d’approbation aux dessus de 80% et la bonne partie des présidents avant eux ont eu des taux d’approbation au dessus de 70%. Le bipartisme existait également à l’époque. C’est la division et la partisanerie qui cause cela, pas le bipartisme.

  10. Haïku dit :

    RE: « Comment voteront les électeurs qui haïssent Trump et Biden ? »(billet).

    -« Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes. »(Joseph Stalin).

    -« Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil. »(Abraham Lincoln).

  11. Apocalypse dit :

    @CBT – 17:01

    ‘Trump a remporté en 2016, mais il n’a pas obtenu la majorité des votes, 3 millions de moins que H. Clinton…’

    J’ai cru comprendre que Donald Trump, ou un autre candidat républicain, pourrait gagner l’élection avec 5 millions de voix de moins que son opposant, c’est absurde; la majorité du pays est à la merci de la minorité 😢.

    Si on avait un système où le poids du vote est égal partout sur le territoire américain, les républicains ne prendraient plus jamais le pouvoir à moins de drastiquement changer leur idéologie pour se rapprocher de celle des démocrates.

    1. Madalton dit :

      Le PLC a gagné les élections en ayant 250 000 votes de moins mais 36 comtés de plus que le PCC. Au QC, le PQ a récolté moins de 14 000 votes de plus que le PLQ en 1994 mais 40 comtés de plus. En 1998, le PLQ a récolté 27 000 votes de plus que le PQ mais 28 comtés de moins. Ici aussi il y a des résultats absurdes.

  12. Pierre s. dit :

    ——————————

    Adate l’imbécile trump aujourd hui ne gérait pas la pandémie et la souffrance de son peuple
    mais plutôt ses fraudes à l’impôt et son sentiment d’infériorité face à Obama.

    petit homme médiocre.

  13. Gilles Morissette dit :

    « La guerre des mal-aimés ».

    M. Hétu a très bien décrit le portrait de cette élection.

    Whiny Tiny Brain représentait en 2016, le changement, la nouveauté, un nouveau type de politicien, atypique, qui n »avait pas la langue de bois, capables de catalyser les frustrations de tous ces électeurs qui se sentaient laisser pour compte.

    Quatre ans plus tard, il représente la division, la haine, l’intolérance, le fanatisme, tout ce que ce pays contient de plus laid. de plus sale, de plus vil, de plus répugnant, de plus retord. Il suffit de regarder ceux qui constituent sa vase électorale pour le constater.

    Biden a son lot de détracteurs même parmi les « Trumjp Haters ».

    On lui reproche d’être « drabe, de manquer de charisme, de ne pas susciter l’enthousiasme (comme le faisait le président Obama) d’être trop collés sur WS, les riches donateurs, de manquer de vision, de ne pas être assez progresiste, etc.

    Oui JB est peut-être tout ça et même plus mais au moment où le pays traverse une grave crise et où le président a perdu le contrôle du navire et de la raison, il présente une image rassurante pour beaucoup d’Américains.

    Il sera celui qui peut ramener un peu de stabillité et de calme à un pays divisé qui semble avoir perdu ses repères, son lustre et son influence à travers le monde.

    JB serait possiblement un président de transition d’où l’importance de faire le bon choix comme co-listier. Une personne qui saura prendre l’expérience nécessaire pour être le prochain POTUS. Quelqu,un qui a déjà un certaine expérience politique. Un élu quoi.

    Kamala Harris et même Amy Klobuchar seraient donc des choix à considérer.

  14. spritzer dit :

    Trump a perdu sa réélection avec la crise du covid-19. Mauvaise gestion, économie en lambeaux, il n’a plus rien à montrer.

    Ce qui est inquiétant dans les prochains mois est Israël et son influence. Avec deux candidats qui sont prêts à lui licher le derrière, ils peuvent faire monter les enchères comme entrainer les US dans un conflit avec l’Iran qui servirait en même temps à mousser la popularité de Trump, supposément.

    Ils peuvent aussi décider d’annexer des territoires en Cisjordanie avant la prochaine élection. Ce serait un bon test pour Biden et c’est le genre d’occasion que les Israéliens aiment exploiter pour montrer qui est le patron. C’est le genre de geste qui pourrait également miner le leadership de Biden au sein de la base du parti et profiter à Trump si les sionistes veulent le voir réélu.

    1. spritzer dit :

      Petite vidéo de Biden qui montre son amour pour Israël.
      https://twitter.com/BossLarkin/status/1127176456940003328

      1. Haïku dit :

        @Spritzer
        Merci pour le lien. D’accord avec vous sur le fond.
        Mais petite nuance…
        Le soutien des politiques Israéliennes de droite(Apartheid), est répandu dans la plupart des States,
        quelle que sont leurs appartenances politiques.

      2. spritzer dit :

        @Haïku

        Vous avez raison, mais je me demandais si Biden accepterait une annexion de territoire avant les élections, comme les Israéliens ont laissé entendre.

    2. jcvirgil dit :

      Une guerre pour relancer l’économie et faire oublier la gestion catastrophique de la pandémie par son gouvernement pourrait effectivement tenter Trump et tous les faucons de son administration à la solde des sionistes.

      Un problème cependant le secteur manufacturier américain est rendu en Chine.
      On voit d »ailleurs dans cette pandémie que le gouvernement américain compte sur les Chinois pour fabriquer les masques et les respirateurs dont ils ont besoin.

      Ca serait surprenant que les Chinois acceptent de leur fabriquer toutes les pièces et équipements de la quincaillerie militaire et logistique que nécessiterait une guerre contre l’Iran qui risquerait de durer dans le temps.

      A moins d’une victoire rapide pas sur qu’il n’y aurait pas une rupture dans la chaîne d’approvisionnement.

      1. spritzer dit :

        @jcvirgil

        Vous avez raison, ils ne sont pas en position pour partir une guerre. Mais avec un allié comme Israël dans la période de l’élection présidentielle, on peut avoir des surprises…

  15. Carl Poulin dit :

    M. Hétu, pouvez-vous nous expliquer ce que représente ce 《40 points de pourcentage》 d’avance?
    70% versus 30%?

    1. spritzer dit :

      C’est 40% du quart des voteurs enregistrés qui n’aiment ni Trump ni Biden.

      The former vice president leads Trump by more than 40 percentage points among that group, which accounts for nearly a quarter of registered voters, according to a Monmouth University poll last week.

  16. monsieur8 dit :

    Vrai que Biden est un peu éteignoir…

    Mais on peut trouver de l’enthousiasme à voter CONTRE quelqu’un. Quel que soit l’opposant de Trump, tu t’assures de voter pour lui, plutôt 2 fois qu’une !!

    Je me rappelle qu’en 2015, j’étais enthousiaste d’aller voter pour sortir Harper. Et bien honnêtement, je ne me souviens plus à qui mon vote stratégique est allé.

    1. spritzer dit :

      Excellent point avec Harper! 🙂

    2. Haïku dit :

      Était-ce Maxime Bernier ?
      (Désolé, c’est une blague amicale. 😉).

    3. Autrement dit :

      Les éteignoirs ont du mérite quand le feu est pris. C’est l’homme de la situation.

  17. Apocalypse dit :

    @monsieur8 – 18:45

    ‘… je ne me souviens plus à qui mon vote stratégique est allé.’

    lol 😂

    Moi aussi, je voulais le sortir à tout prix et j’ai voté pour les libéraux; on ne peut pas dire qu’on a remplacé par beaucoup mieux 😉.

  18. gl000001 dit :

    Between two evil, choose the lesser one.
    Ou
    Between two evil, choose the one you haven’t tried before !!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :