Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La chanson Live and Let Die de Paul McCartney deviendra peut-être emblématique de l’approche de Donald Trump face à la COVID-19. Elle a joué pendant que le président visitait une usine de fabrication de masques en Arizona mardi (sans masque, contrairement à la politique de l’usine). Vivre et laisser mourir. Ça ne s’invente pas.

Évidemment, on peut croire que la chanson a été choisie au hasard. Sauf que l’administration Trump semble avoir adopté une approche fataliste, dangereuse et peut-être même trompeuse face à la COVID-19. Elle dit et répète que les États doivent redémarrer leurs économies, tout en reconnaissant maintenant que des gens tomberont malades ou mourront.

Ce qu’elle ne dit pas, c’est que la pandémie de coronavirus est en progression dans plusieurs États américains, comme l’illustre ce graphique publié par le site Axios, un phénomène que semble obscurcir le déclin des cas de contamination et des décès à New York. De nouvelles zones rouges apparaissent ainsi dans des États qui ont procédé à un déconfinement ou qui s’apprêtent à le faire, comme le New York Times l’explique aujourd’hui dans cet article accompagné de ses propres graphiques éloquents.

Tout récemment, l’administration Trump s’appuyait sur des projections indiquant que le nombre de décès liés à la COVID-19 déclinerait à partir de la mi-avril et totaliserait 60 000 au bout du coup. On apprendra peut-être un jour que ces projections étaient liées à une campagne de relations publiques pour inciter les Américains à reprendre le collier après le pire de la pandémie. Une campagne qui se poursuit peut-être avec l’annonce de la dissolution prochaine du groupe de travail de la Maison-Blanche sur le coronavirus.

En attendant, on comprend désormais que le pic s’est transformé en plateau et que le nombre des décès devrait dépasser largement les 100 000. On sait que des nouveaux foyers de contamination continuent d’apparaître dans des magasins d’alimentation, des Walmart, des usines, des maisons pour personnes âgées, tuant les plus vulnérables et les plus pauvres.

Et on se demande si les États-Unis de Donald Trump ne devraient pas adopter une nouvelle devise : «Vivre et laisser mourir».

(Photo AP)

63 réflexions sur “«Vivre et laisser mourir» : nouvelle devise américaine?

  1. christian reny dit :

    c est criminel faut le destituer sinon plus que ça

  2. P-o Tremblay dit :

    J’aimerais vraiment beaucoup que ça devient vraiment une chanson pour ce moquer de lui

  3. Roger Allard dit :

    Assassin !

  4. Guy Gibo dit :

    Je le redis: « Criminel de guerre! » Puisque Trump lui-même a déclaré un état de guerre dès le début de cette crise….

  5. Labinne2 dit :

    C’est pas très loin du « Live free or die » devise d’un état dont j’oublie le nom.

    1. Jean dit :

      New Hampshire… ça va bientôt être changé pour « Live free AND die »

      1. Haïku dit :

        Bien vu ! 👌

    2. Pol dit :

      Il s’agit du New Hampshire.

  6. Marlo dit :

    Le peuple s’est déjà mobilisé pour en finir avec celui qui l’avait fait tant souffrir, Ceausescu. Pourrait-on voir pareille révolte aux É.-U.? Mmmmhhh… j’en doute. La population est trop polarisée. Le risque de guerre civile ne cesse de croître.

  7. marylap dit :

    Encore une fois, Trump prouve que sa petite personne est plus importante à ses yeux que le bien-être de la population. Avec un peu de chance, les Trumpeux vont ouvrir les yeux et ne voteront pas pour lui. Son ami Kim ne ferait pas mieux.

    1. Une partie de ce pays ne veut pas ouvrir les yeux. Pour eux c’est « business as usual » et ils nous le démontrent très bien en ce moment.

  8. Duduche dit :

    La devise serait un peu plus juste: « faire vivre le 1-5% en laissant mourir le 95-99% ». Les profits du bouffi (et de divers parasites dorés) demande qu’on appuie la tête de ceux qui font le travail sous la trumpsh*t.
    Toutefois, ce n’est pas tout le 1% qui accepte de voir les choses ainsi (ex., B. Gates).

  9. AB road dit :

    À ne pas manquer.

    Voulez-vous voir un court vidéo très représentatif de Donald Trump dans toute sa « Splendeur ».

    Ouvrez le lien ci-dessous.

    Je garantis que vous allez en rigoler un sapré coup… 😷

    P. S. : Le lien est fiable . C’est un fichier de partage provenant de Samsung Cloud.

    https://linksharing.samsungcloud.com/ZGWpwVCvD19N

    1. Richard Desrochers dit :

      C’est tout à fait lui. Dans ce qu’il a de plus présidentiel.

  10. Commentaire dit :

    Les états-unis se sont beaucoup ENDETTÉS depuis que donald trump a pris le dément contrôle des opérations à la Maison Blanche : présentement, d’après un diagramme présenté dans l’article de Francis Vailles à CYBERPRESSE aujourd’hui, la DETTE NETTE du pourcentage en PIB POUR LES USA serait présentement de 76 %, et grimperait à 107 % à cause de la hausse dûe au Covid-19 (le Canada, lui, passerait de 26 % à 41 %, avant et après covid). Bref, la dette avant covid aux USA était déjà trois fois + élevée qu’au Canada, et serait à la veille de dépasser le 100 % du pourcentage en PIB.

    Je raconte tout cela pour dire que l’une des motivations de trump, à ainsi vouloir « relancer l’économie des USA » pourrait être celle d’éviter une catastrophe financière qu’il sentirait imminente pour les états-unis, ce qui ne serait pas faux, quelque part.

    À moins que l’une des motivations principales de trump soit de « relancer l’économie » pour ses propres entreprises trump sûrement mises à mal par la présente crise … (entreprises souvent reliées au tourisme de luxe, ayoye de ce temps-ci …)

    Entre la relance de l’économie des USA et celle de ses entreprises trump, je crois que la motivation première de monsieur trump serait celle de relancer ses propres entreprises … et fuck les morts dans tout ça : Égocentrisme obtu oblige.

    1. Dekessey dit :

      Sa motivation est aussi de bien paraître pour assurer sa ré-élection.

  11. A.Talon dit :

    La clique trumpeuse: une bande d’escrocs et de sans-coeurs. La diffusion de cette chanson en plein contexte d’épidémie démontre éloquemment à quel point le sociopathe orangé se fout du sort de la population. Autre preuve: toujours pas le moindre mot de compassion ou de réconfort pour les victimes de la COVID, des malades eux-mêmes aux familles endeuillées, en passant par les gens qui ont perdu leur emploi et tout ceux qui angoissent atrocement face aux événements. Salopard.

  12. A.Talon dit :

    ««Vivre et laisser mourir» : nouvelle devise américaine?»

    Pourquoi pas aussi «Au plus fort la poche!» et «Survival of the fittest!»? Une véritable célébration du darwinisme social. Le capitaine du Titanic qui fait un gros «party» dans sa cabine alors que le navire coule. Tout à fait indécent.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Darwinisme_social

  13. A.Talon dit :

    «Sauf que l’administration Trump semble avoir adopté une approche fataliste, dangereuse et peut-être même trompeuse face à la COVID-19.»

    Une approche fataliste. Un peu comme si Churchill avait déjà baissé les bras face aux Allemands en 1940 et se contentait à la place de s’en mettre plein les poches avec l’industrie de l’armement. TRAHISON.

  14. PROBERT dit :

    Lors de la 2e guerre du golf, la Maison Blanche interdisait les photos montrant les dizaines de cercueils des soldats tués rapatriés dans des avions cargo. Il ne faudra pas se surprendre si d’ici aux élections beaucoup d’efforts sont faits par la Maison Blanche pour cacher la réalité concernant les décès liés au Covid-19

    1. simonolivier dit :

      @Probert C’est déjà le cas.

  15. Martin cote dit :

    La politique de l’usine préconisait le port de masque et personne n’en portait même les deux responsables de l’usine n’en portaient pas….le chef de cabinet et la nouvelle porte parole ne portaient même pas de lunettes tandis que les employés portaient le masque et des gants…vraiment l’administration de cet usine se fout de ses employes…..et compte tenu que le gros moron va dissoudre le groupe de travail….le docteur Fauci devrait l’envoyer promener et faire son devoir, soit aller témoigner devant le comité de la chambre…….

  16. March dit :

    Dans sa tête, quand il voit les graphiques il se dit que:
    1) Un mort, ça ne vote pas
    2) la majorité des morts sont noir et pauvre donc peut de possibilité d’enrichissement, des losers
    3) la majorité des morts sont dans des états démocrates qui ne votent pas lui
    4) Les états Républicains ont moins de cas car moins peuplé et veulent du déconfinement et c’est ma base de supporteurs

    Au final, tous revient vers lui. Je, Me, Moi et Moi-même.

    C’est facile de faire la guerre quand tu te caches derrière un bone spur pour ne pas y aller.
    C’est facile de faire la guerre quand tu restes en arrières et que c’est des pions que tu envoies au combat.

    Au final, les USA sont dirigé par quelque de peureux qui ne pensent qu’a lui. Incapable de prendre une décision qui fait mal.

  17. lechatderuelle dit :

    Encore nue fois trump peut dire et faire ce qu’il veut, il demeure que ce sont les gouverneurs qui décident pour chacun des états et les gens, au final qui acceptent ou pas les recommandations de leurs dirigeants….

    Aux USA, ils sont de smillions à se moquer de trump…. aux USA ils voient la réalité qui se passe autour d’eux….

    et pourtant…

    comme de braves moutons, les gens hurlent et manifestent contre le confinement en criant liberté…..
    oui des gens meurent par milliers par jour aux USA et pourtant les gens s’agglutinent dans des parcs, sur des plages, dans des commerces…..

    oui trump est un sombre personnage qui fait ce qu’il a toujours su faire… des faillites….

    mais personne n’est obligé de le suivre!!

    à New-York, le gouverneur n’a pas suivi ce que trump demandait….. pourquoi d’autres gouverneurs ne le font pas ?
    Pourquoi des citoyens ne refusent-ils pas le déconfinement trop rapide?

    Faut croire que beaucoup de gens appuient le déconfinement malgré le risque important pour eux de contracter le virus…..

    pas sûr que les gens soient si en colère contre trump….
    pas sûr que les gens mesurent les risques face à ce virus….

    Pourtant on voit des articles, des reportages des médias US qui sont clairs et éloquents …. mais les Walmart et Costco sont pleins… à chaque belle journée, les parcs se remplissent….

    oui trump délire solidement en refusant de parler des « dommages collatéraux » de cette pandémie qui ne devait pas exister….

    mais au final ce sont les citoyens qui acceptent de gober tout ce délire … et qui suivent leur président dans sa course, certains diraient sa fuite, par en avant….

    trump fait le pari que si l’économie repart, les gens accepteront mieux les dommages collatéraux, avec les beaux jours de l’été, avec del’argent dans leurs poches….
    Et des gens avec de l’argent dans leur poche vote du bon bord…..

    1. Denis Dallaire dit :

      Je ne suis pas certain (je ne me souviens plus ou j’ai lu ça) mais je ne suis pas sur que les gens ont bien reçu le chèque avec le nom Trump dessus…..faque ils veulent retourner travailler car ils doivent manger…..faites juste imaginer ‘la couette orange’ qui aurait pas sur ‘hommeburger’ quotidien…..y en aurait qui devrait ramer fort……

  18. galgator dit :

    Somme-nous surpris de cette façon faire ? Si oui, alors il y a bien du monde qui dormait en-dessous d’une roche depuis plusieurs mois!
    C’est la méthode typiquement Donald Trump. La loi de la jungle, où les mieux nantis et en meilleur santé écrasent les plus pauvres et les plus faibles. C’était visible depuis le début que le gros salaud (désolé mais il n’y a pas d’autres mots pour le décrire!) allait sacrifier des milliers de personnes pour repartir l’économie afin de SAUVER ses élections. Aussi simple que ça mais tellement choquant et répugnant!

  19. Loufaf dit :

    Dans son monde parallèle, le gros despote, déconnecté de la réalité, ne voit pas que son pays est dans une pandémie. Pour être en mesure de travailler, le gens ont besoin d’ être en santé et ne pas tomber malade.
    Tous les experts le disent, ouvrir l’ économie trop vite risque d’ emplifier la pandemie. Si les travailleurs tombent malade à leur tour, qui les remplacera?
    Comme le sans génie est incapable de  » diriger » avec une pandémie les morts, il s’ en fout , en autant que le pays à l’ air de s’ en sortir , grâce à lui et en trafiquant les chiffres probablement. Un fou criminel oui!

  20. spritzer dit :

    Ça semble évident que quelqu’un a fait jouer Live and Let Die par exprès. C’est bien pensé, l’image est forte.

    1. Madalton dit :

      C’était le 1er film de James Bond dont la chanson thème était chantée par un homme. Ensuite, en 1985, Duran Duran a fait la chanson du film A view to à Kill.

      1. spritzer dit :

        Désolé mais je vois 3 interprètes masculins avant McCartney
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_films_de_James_Bond#Filmographie_%C2%AB_EON_%C2%BB

        *https://www.youtube.com/watch?v=Ia6-5gC5ArM

    2. @spritzer
      Je pense comme vous. Quelqu’un l’a fait exprès. J’espère qu’il (elle) ne perdra pas son emploi…

  21. Léo Mico dit :

    On se demandait il y a 2 ans si Trump n’allait pas se lancer en guerre contre l’Iran ou contre la Corée du Nord.
    C’est finalement contre les USA qu’il a déclaré la guerre.

    Les riches en bonne santé (sans masque, pour bien montrer que eux ont les moyens de se faire tester et soigner) contre les pauvres malades (masqués, mais qui vont encore mourir par centaine de milliers vu les métiers qu’ils font)

    Je vous parie que si Trump est réélu, il y aura vers la fin de l’année des lois qui permettront de tirer à vue sur les malades.

    1. jcvirgil dit :

      Je vous parie que si Trump est réélu, il y aura vers la fin de l’année des lois qui permettront de tirer à vue sur les malades.
      *******

      Ou bien ils les amèneront dans des camps de rééducation pour leur apprendre à ne pas avoir été assez forts pour résister au virus comme l’ont fait les *vrais Américains*.

      Il y aura aussi probablement quelques médecins pour mener des expériences sur ces cobayes en visant à augmenter l’immunité , le tout supervisé par quelques psychologues forts de leur expérience passé sur les victimes de tortures à Guantanamo et dans les prisons secrètes aux temps de W.Bush..

      1. constella1 dit :

        Jcvirgil
        Vos propos décrivent également un certain modèle que l’on connaît bien soit le furheur…Hitler

      2. fylouz29 dit :

        Plan « formidable, absolument formidable de la Maison-Blanche afin d’éradiquer le Coronavirus :
        Etape 1 : Traitement des malades : https://youtu.be/-SdYqaYviG8
        Etape 2 : Stérilisation : https://youtu.be/kb-XSAqiHHQ?t=202
        Etape 3 : Nettoyage : https://youtu.be/I6v6_hKvyEk
        Etape 4 : Deuil : https://youtu.be/vEn52X-ez6o
        Etape 5 : Réélection : https://youtu.be/BnI8SUQPB4k

    2. constella1 dit :

      Léo Mico

      Je vous parie que si Trump est réélu, il y aura vers la fin de l’année des lois qui permettront de tirer à vue sur les malades.
      Vous n’êtes pas si loin de la vérité même si votre propos apparaît tout à fait invraisemblable

      Je vous remet mon commentaire d’hier qui semble peut être choquant pour certains mais ne sont-ils pas en temps de guerre
      A part un réveil politique et collectif urgent je ne vois pas une autre solution que la suivante
      Le voici
      Cet homme est un loser fou furieux transformé en tueur en série on s’entend, pour laisser délibérément son peuple mourir ainsi
      Il est très dangereux on le savait mais là ça dépasse tout le reste
      Le sénat ne fera rien
      J’en suis rendu à me demander si la cia ne devrait pas faire quelque chose pour sortir ce type du pouvoir car trop dommageable pour le pays sans compter les effets collatéraux prévisibles pour leurs pays alliés
      Ne s’agit-il pas d’une urgence nationale ?
      Genre infecter le monsieur ?
      En même temps je n’arrive pas à croire que je suis rendu à ne pas voir d’autres solutions que de le mettre hors circuit

      1. Haïku dit :

        constella1
        Touché ! Bien d’accord avec vous ! 👌

      2. Denis Dallaire dit :

        Quelqu’un a parler de Ceausescou (Marlo je crois), mais dans son cas le peuple s’est révolté (les balles sont encore visibles sur les édifices) mais ce sont les militaires qui sont venus pour le sauvé…..qui l’ont achevé dans un champs……le secret service le sera-t-il ou la navy ou……pi ils devraient en amener quelques autres…..désolé si ça choque

  22. jcvirgil dit :

    Vivre et laisser mourir c’est en plein ça , mais est-ce qu’aux États-Unis ça n’a pas souvent été le cas ? De chair à canon pour le profit d’une clique de charognards , la même partie de la population communément appelés *les déplorables* ,va maintenant engraisser la statistique des victimes de la pandémie pour les profits d’une oligarchie bien protégée qui ne risque rien.

    Certains prennent le risque dans l’allégresse en suivant leur gourou comme les disciples de Jim Jones alignés en rang dans la jungle guyanaise pour prendre leur kool-aid empoisonné, mais beaucoup le font parce qu’ils n’ont pas vraiment d’autres choix. C’est ça ou mourir de faim.

    De toute façon le chiffre final des morts importe peu , Trump se vantera que ça aurait été pire sans sa fantastique gestion de la crise . Les responsables sont déjà tout trouvé. *C’est la faute aux Chinois ! Peu importe si ça mène à une guerre ,. Au final dans l’esprit de ces grands malades ça servira à relancer l’économie américaine.

  23. Guillaume dit :

    C’est la chanson live and let die de Guns’n Roses qu’on entend, la reprise de la chanson de Paul.

  24. jeanfrancoiscouture dit :

    «Live and Let Die» Le titre et la chanson thème mis à part, c’est aussi dans ce film que l’on voit, à l’entrée d’une propriété où vivent des alligators, une affiche qui dit: «Trespassers Will be Eaten» c’est à dire «Les intrus seront mangés». Il faut dire que notre bon James Bond a réussi à fuir sans être mangé l’îlot où le méchant l’a abandonné . Y’a des fois, où on se met à rêver d’abandon sur un îlot et de repas d’alligators…….métaphoriquement, bien sûr comme par exemple par le biais d’une élection. 🙂 🙂

  25. fylouz29 dit :

    Flashnews : Le Président des Etats-Unis vient de déclarer : « Covid-19 doesn’t kill. People do. »

    1. Haïku dit :

      En plein ça ! 😉👌

  26. Cubbies dit :

    La décision qui m’a frappé le plus fort dans les derniers jours est de forcer les abattoirs à demeurer ouverts pour assurer la chaîne alimentaire en dépit des conditions épouvantables pour la santé des travailleurs. Ce message s’est poursuivi hier lors de cette visite. Le Bully accélère la machine pour passer à travers l’iceberg qui se pointe devant lui. Il y aura des pertes de vie? Dommage collatéral.

    C’est terrifiant. Ça va mal finir. Au diable les conséquences.

    1. lechatderuelle dit :

      Cubbies j’aime bien votre métaphore…. c’est exactement ça….

      trump n’a de yeux que sur novembre et il veut que tout soit redevenu fonctionnel d’ici là…..

  27. Pierre S. dit :

    —————————–

    La chute brutale de l’empire américain (ou ce qu’il en reste)

  28. Pierre S. dit :

    ————————–

    Sa non gestion de la crise est ouvertement devenu hier un génocide contre son peuple
    un crime contre l’humanité et un danger planétaire compte tenu que les américains voyagent partout
    sur la planète présentement.

  29. Stemplar dit :

    Je ne crois pas au hasard #bienjoué

  30. Louise dit :

    « …..tuant les plus vulnérables et les plus pauvres. »

    Pour Trump les plus vulnérables et les plus pauvres sont des loosers, point final.
    Si ces « loosers » avaient eu des millions de dollars de leurs parents pour partir dans la vie, ils auraient probablement réussi beaucoup mieux que lui. Il a continué de s’enrichir en exploitant, en volant, en mentant, en menaçant et en écrasant tous ceux qui sont sur son chemin.
    C’est lui le pauvre type et il ne le sait pas.

  31. Mabuse dit :

    Le 14 avril, Trump faisait dire aux gouverneurs démocrates que « Mutiny on thr Bounty » était son film préféré. Sans doute se voyait-il dans le rôle du capitaine Bligh! Les USA SONT le BOUNTY et Trump est vraiment leur capitaine Bligh: y aura-t-il mutinerie? Le pays peut-il continuer de mourir en attendant novembre?

  32. Jean dit :

    Sur la photo, c’est qui le jambont derrière Trump qui semble rire du type qui porte un masque (ou rire de ce qui est écrit sur son t-shirt)

  33. Retour du task force?

    Donald J. Trump‏Compte certifié @realDonaldTrump

    …gloves, gowns etc. are now plentiful. The last four Governors teleconference calls have been conclusively strong. Because of this success, the Task Force will continue on indefinitely with its focus on SAFETY & OPENING UP OUR COUNTRY AGAIN. We may add or subtract people ….

    06:06 – 6 mai 2020

  34. spritzer dit :

    Il y a aussi les Chinois qui ont bien géré la crise et qui sont prêt à repartir leur économie. Trump et les US risquent de perdre des marchés, des opportunités aux Chinois qui sont maintenant l’ennemi #1, il faut donc repartir l’économie mais avec Trump aux commandes tout est improvisé et annonce la catastrophe.

  35. chrstianb dit :

    Plusieurs craignent un guerre civile aux États-Unis. Pour moi, elle a déjà commencé par la non intervention du gouvernement trump dans la pandémie. On dirait une nouvelle forme de guerre civile contre les classes pauvres et les groupes ethniques…

  36. Daniel Legault dit :

    Si les pauvres meurent en excès, qui va faire leur sale boulot puisque minus trump veut éliminer l’immigration.

    Le Japon est devenu le champion des robots mais c’était planifié.

    Qu’a prévu minus trump?

  37. Alexander dit :

    Live and let die?

    Avec Trump, je dirais plutôt: « Only the strong survive ».

    DT croit dans la loi du plus fort. Et les plus faibles, ben bye bye.

    Choix de société: protéger tous les citoyens, ou épurer.

    Personnellement, je crois que les plus forts ont le devoir de protéger les plus faibles, mais pas sûr que Trump pense comme ça.

  38. POLITICON dit :

    Qu’arrive-t-il aux USA?

    Aujourd’hui, si tu es masqué avec un gun sur les marches d’un parlement le président considère que c’est légitime pour défendre tes droits et ta liberté. Si tu crains pour ta santé et ta vie parce que ton employeur ne fait pas le nécessaire pour te protéger du covid, tu perds ta job et on en prend un autre. Les commerçants qui ne feront rien pour protéger la clientèle ou ses employés ne seront pas tenus responsables devant la loi. Tout comme Trump lorsqu’il disait ‘I take no responsability at all!’, il y a quelques semaines. Aujourd’hui, il met cette devise en pratique et s’assurera que la justice supportera les entreprises. Je fais directement le parallèle avec une dictature. En quelques heures, le président des USA est devenu un autocrate, un dictateur.

    Les similitudes sont flagrantes. Encourager des groupes armés à manifester contre son opposant politique est un comportement porteur de sédition, d’anarchie, de chaos revêtant un message politique fort. Sédition ciblé contre l’autorité d’un opposant politique, pas contre le pouvoir établi en général. L’ennemi est désigné clairement, les raisons sont claires. Nous voyons que le président force la population à sortir pour travailler, appuyé par des lois protégeant les entreprises. Au risque de perdre leur vie et surtout sans qu’aucun État américain n’ait satisfait les exigences d’ouverture élaborées par la Task Force sur la pandémie. Avec DT, tout cela est au poubelle et la Task Force aussi. Il faut sauver le pays, il faut travailler au détriment de votre santé, votre vie et celles des autres.

    Pendant la 2e Grande Guerre, pendant que les Russes de Staline tentaient de ralentir les Allemands, les soldats recevaient 3 balles sans fusil (pas assez de fusil pour tout le monde) et si jamais ils voulaient déserter ou rebrousser chemin, d’autres soldats les attendaient pour leur tirer dessus. Staline dictateur sanguinaire notoire avait un plan. Trump a son plan aussi. Celui de ramener l’économie au prix de dizaines de milliers de vie afin qu’il puisse remporter les élections de novembre. Supporté par un groupe armé MAGA, prêt à défendre les idées d’un dictateur en devenir. En faite, les premiers pas vers la dictature sont déjà entamés chez nos voisins du Sud. Tout comme l’avant-guerre de 39-45, les pays occidentaux regardait la montée du nazisme sans trop réagir. L’Histoire a démontré qu’ils auraient pu sauver des dizaines de millions de vies en agissant de manière coercitive. Que font les nations aujourd’hui devant la décision de Trump d’inciter ses citoyens à l’abattoir?

  39. onbo dit :

    J’ai vu juste une fois, une fois suffit, la courte vidéo plus haut où Le Président Trump se roule par terre en se lamentant qu’on le prive de son jouet, le ballon sur lequel il joue à saute mouton.

    Vous seriez tenté de dire que le Trump adulte pratique l’autodérision de l’enfant-Trump. Qu’il s’agit donc d’humour enfantin, au pire d’humour infantile.

    Au plus que pire, vous pourriez essayer d’y voir de dérouler en direct une sorte de rebirth ou de cri primal comme acte de libération d’une grande peine ou d’une privation vécue dans son enfance?!

    Sauf que: Trump, sur la vidéo, a bel et bien son costume usuel de Potus et l’employé qui joue la scène avec lui l’appelle à plusieurs reprises « Monsieur le Président ». Ça n’est pas innocent!

    Donc, on rebobine.

    Il s’agirait plutôt d’une vidéo de propagande; une vidéo où le Président Trump se donne en spectacle dégradant, parce que c’est en tant que Président des États-Unis d’Amérique qu’il se roule par terre, devant des enfants qui ont la consigne de s’amuser, en présence de parents qui assurent leur coercition. Les enfants se trouvent donc abusés, à leur insu, dans le stratagème trumpien. Les enfants sont soumis à cette présence d’une familiarité détonante, entourés de parents invisibles qui contrôlent le freak show.

    N’est-ce pas l’exacte représentation navrante que le Président Trump reproduit tous les jours à l’endroit de ses supporteurs-électeurs prisonniers de ses sauts de ballon-menteur, avec ses slogans renversés de propagande, ses déclarations et ses comportements furieux marqués au fer de l’insoumission, du scandale et de la bravade?

    Si vous aviez été là, dans cette vidéo, en toute liberté de conscience et d’action, n’auriez-vous pas été tenté, par respect et empathie pour les enfants, d’éteindre cette scène de pornographie devant des enfants prisonniers en vidant de la place au karcher le fou sur un ballon? Mais vous vous seriez probablement abstenu, par pitié et par volonté de paix.

    Car vous sauriez déjà qu’une personne enfermée depuis longtemps dans la haine de soi se refuse à faire aux autres le bien dont elle ne jouit pas elle-même, c’est humain, et se résout à la seule alternative, faire du MAL.

    Dès lors cette personne met tout en oeuvre pour être attaquée et blessée afin de trouver prétexte à des vengeances qui puissent ‘légitimement’ la justifier de ne pas pouvoir faire de BIEN aux autres…  »’parce que, c’est malheureux, les ti-namis sont pas gentils avec moi »’.

    Trump est loin d’être un mystère! Trump est tout simplement souffrant et ça le rend colérique et malheureux. Le seul sentiment que je m’autorise devant un pareil adulte est la pitié; la seule attitude, la sobre indifférence; le seul souhait, un nouveau Président.

  40. jeanfrancoiscouture dit :

    «Live Free or Die». C’est à dire «Vivez gratos ou crevez»?? Mais non, j’ai tout faux. C’est qu’il manque la première partie: «Get rich and live free thereafter». Cela fait, vous oubliez le «Or Die» qui est, dès lors, «caduc».

  41. Gilles Morissette dit :

    Une chanson qui illustre bien le « je-m’en foutisme » de cette administratuon devant ce qui est en train de se passer dans le SHIT HOLE COUNTRY ».

    Ces « criminels » sont conscients des dangers qu’ils font courir à la populatiojn en ré-ouvrant l’économie alors que la pandémie prend de l’ampleur, mais ils s’en foutent.

    Des gens vont être infectés, vont mpurir, des familles seront brisés à jamais?Aucune importance.

    Pendant combien de temps les Américains vont-ils endurer ça?

    Réveillez-vous bande de caves !!

  42. Je ne crois pas que la succession de Paul McCartney autorise Trump et son comité à laisser jouer cette chanson

    1. loup2 dit :

      @Gilbert Duquette Sir Paul est vivant.

  43. citoyen dit :

    Il y aurait peut être de la place pour de la politique de providence pandémique qui viendrait complémenter le néolibéralisme, car lorsqu’il y a du sable dans l’engrenage le néolibéralisme aurait sacrifié tout le monde pour sauver le navire.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :