Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

In the Room Where it Happened. Comme on peut le lire dans cet article du New York Times, le titre du livre à paraître de John Bolton est quasiment identique au titre d’une des chansons de la comédie musicale Hamilton de Lin-Manuel Miranda, succès retentissant de Broadway : In the Room Where it Happens. Étrangement, le Times omet de mentionner un détail intéressant concernant les paroles de la chanson interprétée par le personnage d’Aaron Burr, celui qui tuera Alexander Hamilton dans un duel.

Dans la chanson, fou de jalousie, Burr évoque cette pièce où Hamilton, Thomas Jefferson et James Madison négocient et concluent une entente qui désignera non seulement l’emplacement de la capitale nationale mais également le système de taxation fédéral. Burr aurait tant voulu être là, dans cette pièce où l’histoire s’est écrite à l’insu de tout le monde.

Et quel est ce détail omis par le Times. L’expression quid pro quo apparaît dans les paroles de la chanson :

Oh no
A quid pro quo
I suppose

Ce détail a-t-il pu également échapper à John Bolton?

Sur une note peut-être plus sérieuse : le manuscrit du livre de Bolton a été soumis à la Maison-Blanche le 30 décembre pour permettre au Conseil de la sécurité de la Maison-Blanche de vérifier s’il contenait des informations classifiées. La question est de savoir si le conseiller juridique de la Maison-Blanche Pat Cipollone était au courant du contenu du livre, qui secoue aujourd’hui Washington. Plusieurs sénateurs républicains sont mécontents ou furieux d’avoir appris les révélations de Bolton en lisant le New York Times.

Un rappel : dans son livre, Bolton affirme que Donald Trump l’a informé en août 2019 qu’il voulait maintenir le gel sur l’aide militaire de 390 millions de dollars à l’Ukraine jusqu’à ce que le gouvernement de ce pays accepte de contribuer à des enquêtes impliquant des démocrates, dont Joe Biden.

(Photo Axios)

55 réflexions sur “Un mot sur le titre du livre de Bolton

  1. Salvador E. Rodriguez dit :

    C’est pas Trump lui même qui dit lui même que s’il est destitué c’est la sécurité nationale que sera en jeux?

    1. ghislain1957 dit :

      @ Salvador E. Rodriguez

      « C’est pas Trump lui même qui dit lui même que s’il est destitué c’est la sécurité nationale que sera en jeux? »

      Si tRump est destitué, il y aura une nouvelle guerre mondiale nucléaire, les marchés financiers du monde entier vont s’écrouler, la famine va s’installer sur la planète et l’épidémie de Coronavirus va frapper la planète entière. 😉

      1. gl000001 dit :
      2. Ziggy9361 dit :

        Enfin un exégète capable de lire le calendrier Maya correctement bravo.😂😂😂😂😂👍👏👏

      3. Haïku dit :

        @ghislain1957
        Bon pronostic ! 😉

    2. Pierre dit :

      Il faut vraiment être un être faible pour demander de l’aide extérieure quand vient le temps de se distinguer d’un adversaire… les mots bien choisis sont tellement plus retentissants quand ceux-ci font une phrase complète…ce Potus cependant a un vocabulaire d’un enfant du primaire mais « great » si on se dit à ses dires!!!

      1. papitibi dit :

        My phone call to president What’sisnameski of Ukraine was a perfect phone call.
        A perfect phone call.
        Perfect.
        Et ça, vous le savez tous!
        Vous savez tous que mon vocabulaire is GREAT. Que mon IQ is GREAT. Et que mon fond de culotte est FULL.

        Alan Dershowitz va me faire acquitter.
        Il a fait acquitter plein de coupables avant moi,
        alors je vois pas pourquoi il me ferait pas acquitter, moi, devant un jury de sénateurs dont la moitié sont des zombies et l’autre moitié sont sourds. .

      2. Haïku dit :

        @papitibi
        Excellent ! 😉👌
        Et très apprécié…

  2. POLITICON dit :

    The Room Where It Happened!

    Quelques questions:

    1. Dans la chambre avec Stormy Daniel (porn star);
    2. Dans la chambre d’un hotel russe du fameux ‘golden shower’;
    3. Dans la chambre avec Karen McDougal (playboy);
    4. Dans la ‘situation room’ aved Kashoggi;
    5. Dans une ‘dressing room’ au concours miss univers;
    6. Trip à trois avec Pompéo et Barr au bureau oval;
    7. Dans une ‘court room’ pour attendre le verdict d’inculpation pour trahison;
    8. La ‘secret room’ ou se trouve l’enregistrement sur serveur de son appel douteux avec le président de l’Ukraine;

    C’est plutôt dans la salle des appels de la Maison Blanche, ou il a pris la chance de corrompre son gouvernement, trahir son pays, tricher les élections, crosser les institution, se foutre de la constitution, se balancer des lois, fourrer la justice, mépriser les électeurs, dénoncer les médias etc, etc.

    1. Nicole Rivard dit :

      Super , un résumé rigolo pas loin de la vérité….

  3. ghislain1957 dit :

    @ M. Hétu

    Excellent votre article dans la Presse de ce matin!

    Pam Bondi, une autre vendue qui ne mentionne les faits dans un sens unique seulement, celui du gros clown.

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/202001/27/01-5258504-proces-en-destitution-de-donald-trump-le-livre-de-bolton-fait-monter-la-pression.php?utm_source=newsletter-la-matinale&utm_medium=email&utm_campaign=202001280632-redac-matinale-aws

    1. Ziggy9361 dit :

      Décidaient nous sommes du même avis ce matin,en plus de la choisir pour assister les avocats qui en impose par leur c.v
      il avait besoin d’une personne qu’il avait déjà acheté pour dire exactement ce qu’il voulait qu’il se dise au procès.

    2. franlabrecque dit :

      PAM Bondi une catin à la solde de l’idiot orange qui raconte des faussetés ….

  4. xnicden dit :

    Le titre définitif d’un livre est choisi quand? Si je ne m’abuse ce n’est pas six mois à l’avance et cela appui la thèse d’une référence intentionnelle… Probablement imaginée par l’éditeur cela dit.

    Pour ce qui est de ce que savait Cipollone, deux hypothèses me semblent plausibles: il a cru que cela n’aurait pas d’importance car l’impeachment serait enterré rapidement, ou quelqu’un dans son entourage qui devait faire une lecture minutieuse a échappé le ballon.

    1. Ziggy9361 dit :

      Bien vu Xnicden…comme à votre habitude.👍

    2. treblig dit :

      Susan Collins (ME), Mitt Romney (UT), Lisa Murkowski (AK) and Lamar Alexander (TN), but that could put new pressure vulnerable senators up for re-election such as Cory Gardner (CO), Thom Tills (NC), Martha McSally (AZ), Rob Portman (OH), Joni Ernst (IA) and Pat Toomey (PA).

      Ceux qui branlent dans le manche.

      1. Benton Fraser dit :

        Il y en a dans le groupe qui vont sûrement trouver quelque chose d’offrustrant chez Bolton!

    3. marmus777 dit :

      « ou quelqu’un dans son entourage qui devait faire une lecture minutieuse a échappé le ballon. » Ou il s’est dit : lire un livre? Quel horreur! C’est plein de mots. 😆

  5. danielm dit :

    La défense de Donald Trump s’articule sur trois plans:
    1.- Il n’a pas menacé l’Ukraine d’imposer un embargo sur une aide militaire approuvée par le congrès;
    2.- Il y avait un système de corruption établi en Ukraine auquel participait implicitement l’ancien vice-président des États-Unis Biden par procuration de son fils;
    3.- Il devient donc légitime pour le président de potentiellement s’opposer temporairement ou non à l’aide octroyée à l’Ukraine dans son désir de circonscrire la corruption dans ce pays.

    Et donc, il n’a pas commis un acte qui serait justifié de toute façon. Seul hic de l’affaire,le président peut-il outrepasser une décision du congrès ou du sénat. Probablement oui, mais alors il doit publiquement y exprimer son veto.

    Conclusion, il va s’en sortir malgré que ce sera une semaine plutôt difficile au plan des relations publiques car l’organisation Trump a mandaté des avocats dont la réputation pourrait rebuter certains supporteurs de Donald Trump.

    Bref même si les démocrates ont fait leur devoir (et devait), c’est à la population américaine de sanctionner ou non l’administration Trump aux prochaines élections de novembre 2020.

    1. Achalante dit :

      Pour répondre à votre question : « le président peut-il outrepasser une décision du congrès ou du sénat »? Si je me souviens bien, la réponse est non. Seul le congrès peut voter des fonds et leur utilisation. Le président peut négocier avec le Congrès sur ce sujet, mais il ne peut rien décider par lui-même, à part l’usage des fonds de l’armée, dont il est le commandant en chef. (Comme on l’a vu avec son mur : il aurait allègrement sacrifié l’argent destiné à des écoles et des logements des familles de militaire… Mais pas pour l’achat d’armes, évidemment.)

      1. danielm dit :

        Merci pour cette précision.

  6. Bidulen dit :

    Si Trump, déchet en chef, est destitué, ce sera la fin du monde. L’univers cessera de fonctionner. Et ce malheureux Dieu que va-t-il devenir sans Trump?

    1. danielm dit :

      Pire encore, la Terre se repliera sur elle-même, cessera d’être plate et se mettra à tourner! (J’en ai le tournis déjà)

    2. spritzer dit :

      @Bidulen

      Dieu va être bien heureux parce qu’il aura Pence à la place… 😉

      1. Madalton dit :

        Finalement, c’est peut-être ça le complot de Dieu. 😁

    3. Jean dit :

      On sait bien – le soleil se lève à tous les matins et c’est grâce à lui.

  7. danielm dit :

    On pourrait penser que Bolton a fait le pari, sous de fortes probabilités de gagner , que jamais il ne sera appelé à témoigner devant le sénat américain (Par contre, la possibilité était trop forte pour la chambre des représentants). Donc, sa stratégie publicitaire reste excellente et son livre va bien se vendre (son éditeur sera heureux) et, en définitive, Donald Trump disait vrai sur ce point.

  8. Louise dit :

    Ce qui m’intrigue à ce stade-ci concerne la ou les personnes qui ont fait couler des informations au NYT.
    Je pencherais du côté des personnes qui ont lu le livre à la Maison Blanche.
    Trump dit qu’il ne l’a pas lu et cette fois-ci je le crois parce qu’il ne lit jamais, il attend les compte-rendus de ses collaborateurs qui eux ne semblent pas l’avoir lu non plus sinon ils auraient été alertés par son contenu.N’oublions pas que le livre a été remis le 30 décembre pendant que Trump était en Floride et qu’une grande partie du personnel était en vacances. Je crois qu’on est devant un cas où quelque chose d’important est passé sous le radar.

    1. gl000001 dit :

      Pour que trump le lise, ça lui prendrait un transcript « parfait » 😉

      1. Madalton dit :

        Ça lui aurait pris de 4 semaines à le lire sans tenir compte de tous les dossiers chauds comme Solameini, la réplique de l’iran, l’avion abattu par l’Iran et le procès au sénat et les parties de golf. Vous lui en demander pas mal. Aucun président avant lui aurait pu faire ça. Believe me, it’s HUGE! 🙄

    2. lechatderuelle dit :

      Louise c’est une simple stratégie mercantile…. L’éditeur coule des infos ce qui lui donne de la publicité gratuite axu heures de grandes écoutes, chose qu’il n’aurait pu se payer autrement….

      le livre a été lu par la Maison-Blanche, alors on peut facilement conclure que les « détails » s’y trouvant on tété édulcorés et que les lecteurs n’en apprendront pas vraiment plus que maintenant…

      c’est comme les bandes annonces des « gros films » qui laissent voir les grands moments du film…. une fois dans la salle, le film est un ramassis de clichés et de pétards mais qui ne nous en laisse pas voir plus…..

      le « livre » le Bolton arrive trop  » à point »….

      La Maison-Blanche a lu le livre, tout le monde savait qu’il sortirait un livre et la publicité devient folle avec des « fuites »….

      il n’y a pas de coïncidences… faut se rappeler….

    3. Madalton dit :

      Il y a des personnes à la MB qui veulent de débarrasser de Trump. C’est connu depuis le jour 1.

  9. Loufaf dit :

    Les sénateurs républicains sont offusqués , parce qu’ ils ont appris les déclarations de Boldon , dans le livre! Çà fait trois ans que le gros despote se fout de leurs gueules , et ils viennent de s’ en apercevoir! Le zouf decide de tout , sans en informer le congrès, leur montrant par ce fait, leur inutilité. Et ça continue à le défendre bec et ongles malgré tous les camouflets. Une belle bande de sans honneur!

    1. Richard Desrochers dit :

      Ils ne sont pas offusqués parce qu’ils l’ont appris, mais parce que le public l’a appris.

  10. P.L. dit :

    «Plusieurs sénateurs républicains sont mécontents ou furieux d’avoir appris les révélations de Bolton en lisant le New York Times.»

    Ils n’avaient qu’à le faire témoigner en chambre avant !

    1. Dan Lebrun dit :

      Les sénateurs républicains ont le droit de lire le NYT?

      1. gl000001 dit :

        « Know your ennemy » comme disait Sun Tzu !

      2. Richard Desrochers dit :

        Ils se le font lire par Barr.

  11. Henriette Latour dit :

    P.L.

    👍👏

  12. Léo Mico dit :

    « Plusieurs sénateurs républicains sont mécontents ou furieux d’avoir appris les révélations de Bolton en lisant le New York Times. »
    Correction : Plusieurs sénateurs républicains, qui connaissaient comme tout le monde les magouilles de Trump, sont mécontents ou furieux de ne plus pouvoir mentir à cause du livre de Bolton.

  13. Louise dit :

    Aujourd’hui ou dans les prochains jours, on va apprendre si le bloc républicain va commencer à se lézarder.
    On sait que trois sénateurs vont possiblement voter pour un appel à témoins. Je me demande qui sera le quatrième qui osera briser le front uni et qui s’exposera à la fureur du grand bully.

    1. gl000001 dit :

      J’espère que le fantôme de McCain viendra leur chatouiller les orteils une de ces nuits !

      1. Madalton dit :

        Vous êtes trop gentil. Je serais pas mal plus sadique que ça.

    2. Madalton dit :

      Il pourrait s’agir d’un ou des 2 sénateurs indépendants.

      1. Mrmiketi dit :

        Les 2 indépendants s’est déjà connu vont voter pour que des témoins viennent au sénat! Il ya 45 démocrates et 2 indépendants et l’un d’un est Bernie Sanders! L’autre son nom m’échappe.

      2. themis46 dit :

        Sanders du Vermont et Angus King du Maine.

  14. jcvirgil dit :

    La chambre où tout est arrivé ! Un vrai poète le rat à moustache 😎

    Je ne sais pas si ses mémoires parlent aussi de la chambre de tous les dangers, celle où le gouvernement de l’autre génie républicain W.Bush, dont il faisait partie, à décidé de la guerre en Irak sous prétexte des *Armes de destruction massive*.

    1. Mouski dit :

      @jcvirgil, baptême que je suis d’accord avec toi. Bolton un pleutre de la pire espèce. Le titre de son livre nous confirme que ce moustachu n’a pas de limite. Il était à la MB et il est comme toute cette bande de tares qui meublent cette maison de fous.

  15. Danielle Vallée dit :

    @Louise: Lorsque des politiciens savent que quelque chose d’horrible va sortir de toute manière, ils le sortent eux-mêmes, dans un moment de grande confusion, en se disant que la tempête va passer et que tout le monde va oublier. Trump est le plus grand ‘leaker’ de la planète.

    Il pensait sans doute que le fait que Netanyahu était là ce matin pour annoncer un plan de paix qui n’a aucune chance de réussir distrairait les gens. Mais oh malheur Netanyahu vient d’être accusé officiellement ce matin de trois cas de fraude en Israel et devra subir un procès criminel.
    Alors ça va faire juste deux criminels et une pile de papiers inutiles devant la caméra. Et certainement que Kushner va être en arrière sur la photo. Il a tellement fait pour les Palestiniens (lol).

    1. gl000001 dit :

      (Longtemps) après « deux homme et un couffin » on aura « deux criminels et une statue de cire »

      1. onbo dit :

        ou une statue de sel…?

  16. fallaitquejteuldise dit :

    La corruption endémique qui touche l’Ukraine, même avec le vent de changement que devait amener Zelensky, risque de maintenir son air d’aller avec l’approbation du sénat des États-Unis: Les ukrainiens pourront continuer le petit manège qui gangrène ce pays. Un Trump innocenté par une grande démocratie risque de discréditer tout le travail fait pour assainir la politique ukrainienne.

    1. danielm dit :

      @ fallaitquejteuldise
      C’est en effet un conséquence secondaire mais importante (lateral damage) que l’acquittement de Donald Trump entrainera par son exemple flagrant. (Le modèle de Donald Trump restera toujours Vladimir Poutine)

  17. Gilles Morissette dit :

    Le titre correspond bien à la réalité.

    L’endroit où tout ça s’est passé. L »endroit où l’Escroc-En-Chef a sciemment posé un geste au mépris de la Constitution américaine en sollicitant l’aide d’un pays étrager afin de l’aider dans sa campagne électorale.

    Cependant, il semble bien que les élus Républicains au Congrès et les fefans de sa vase électorale n’aient aucun problème moral avec ça.

    « La Loi? La Constitution? C’est bon pour les autres pas pour nous, car nous sommes au-dessus de ça, nous sommes du côté de L’ÉLU.  » répètent-ils en choeur tel une bande de perroquets de corde à linge.

    « Les Républicains sont mécontents d’avoir appris les révélations de Bolton en lisant le NYT » ? Belle bande d’hypocrites. Ça fait trois (3) ans qu’ils se font « boulechiter » par le « Mafieux-En-Chef » et ils viennent de s’en rendre compte.

    Cependant, soyons rassuré. Ces pleutres n’oseront jamais contester leur « Boss » et faire la seule chose honorable à faire pour le bien du pays et l’avenir de la démocratie.: Destituer la Fripouille-En-Chef et le foutre dehors de la MB.

    Il leurs faudrait un courage qu’ils n’ont pas, qu’ils n’ont jamais eu et n’auront jamais.

  18. le_furote dit :

    Ah ben tabarnac, les USA repasseront quand ils voudront donner des leçons de démocratie à d’autres.

    Ils se discréditent jour après jour. La défense du jaune pisse n’avait absolument rien de bon. Du vent. Un ramassis d’absurdités. Et les juges (répus) qui ont peur d’entendre d’autres témoins au cas où ce soit encore trop lourd pour leur conscience, ou ce qui en reste. J’espère qu’ils ne dormiront plus la nuit. Plus jamais. Et qu’ils ne trouvent qu’une paix relative qu’une fois qu’ils auront été sorti du Sénat en novembre.

    Fa que, ils vont laisser passer le criminel. Comme OJ Simpson, le coupable va passer à travers. J’en reviens pas. Et personne pour descendre dans la rue?

    Quand OJ s’en ai sorti, beaucoup de gens avaient acheté des souvenirs de sa carrière (trophés, bebelles signées par lui, etc). Et ils avaient organisé une séance de démolition de ces objets. Pas grand-chose, mais au moins ils envoyaient le message que le gars était médiatiquement fini. Ça a fait un peu de bien, même si ça ne ramenait pas l’ex-épouse et le pauvre serveur qui arrivait pour ramener la sacoche oubliée de la dame. On a besoin de cette séance de derby quand le clown orangé partira.

    Ciao

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :