Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La théorie du complot circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux : Nancy Pelosi a retardé la transmission des chefs d’accusation retenus contre Donald Trump pour nuire aux sénateurs qui briguent l’investiture démocrate et favoriser le candidat favori de l’establishment de son parti, en l’occurrence Joe Biden.

Il faut comprendre que les Bernie Sanders, Elizabeth Warren et Amy Klobuchar seront retenus au Sénat pendant le procès en destitution du président, soit durant les deux semaines qui précéderont les caucus d’Iowa, premier test électoral de la course à l’investiture démocrate.

Vendredi matin, sur Twitter, Donald Trump a fait écho à cette théorie, affirmant que «Crazy Nancy» et ses complices «truquent encore l’élection contre Bernie Sanders, tout juste comme la dernière fois, mais de façon plus évidente» :

Il est entendu que Donald Trump est friand des théories du complot. Mais celle-ci lui permet d’accomplir un objectif poursuivi par ses conseillers et évoqué plus tôt cette semaine dans cet article du New York Times : «Au cours des derniers semaines, les conseillers du président […] ont discuté de la façon de maintenir l’attention sur M. Sanders, le socialiste démocrate autoproclamé qui prône une importante expansion des programmes de santé gouvernementaux et qui dominent certains sondages en Iowa. Ils voient cette attention comme une façon de mobiliser la base de Sanders et d’éloigner les projecteurs des autres démocrates.»

Selon le quotidien de New York, les conseillers de Donald Trump estiment que Bernie Sanders serait leur adversaire le plus facile à vaincre et Biden, le plus difficile.

Chose certaine, Bernie Sanders a tenu à faire savoir vendredi qu’il ne croyait pas à cette théorie du complot. «Soyons clair au sujet de qui truque quoi : c’est la décision de Donald Trump d’utiliser les pouvoirs du gouvernement fédéral pour son propre profit politique qui est la cause de ce procès en destitution», a-t-il tweeté avant de prédire que les démocrates s’uniront en novembre pour élire un nouveau président. 

À noter que le numéro un des républicains à la Chambre des représentants Kevin McCarthy a appelé plus tôt cette semaine Joe Biden à s’engager à ne pas faire campagne en Iowa pendant le procès en destitution de Donald Trump, histoire de ne pas défavoriser ses rivaux démocrates. Non mais de quoi je me mêle…

(Photo AP)

47 réflexions sur “Destitution : une théorie du complot

  1. Ziggy9361 dit :

    Je me demande bien qui est à l’origine de cette rumeur?Je présume que c’est un républicain qui veut le bien des démocrates et à qui il reste un fond d’équité quànd il s’agit des autres.

    1. Ziggy9361 dit :

      Ha!oui j’y suis se peut’il qu’il est une crête jaune pisse ,un double menton et la geule en trou cul de poule.Pauvre lui il se sent coupable,le pire il l’est.

  2. Madalton dit :

    Il fait peur à Trump et aux républicains pas à peu près Joe Biden. Après l’enquête sur son fils qui a amené l’impeachment de Trump, voilà maintenant une théorie de complot. Ils font tout pour ne pas l’affronter jusqu’à prendre la défense de Sanders, le socialiste. La prochaine étape, Trump va financer la campagne de Sanders. 🤔

    1. Ziggy9361 dit :

      Est bonne Madalton, , aussi bonne que celle de Layla hier il en serait bien capable.😂😂😂😂😂

    2. Bboy dit :

      Qui sait? Il le fait peut-être dèjà via des prête-noms! Sanders a beaucoup de sous.

      1. A.Talon dit :

        Qui sait, Marc Bibeau, ex-grand argentier du PLQ, est peut-être dans les parages entre deux procès au criminel…

  3. jcvirgil dit :

    Ah les théories du complot…. C’est tellement pratique d’y recourir comme argument. Même plus besoin de se forcer , de discuter et de donner de preuves , on crie à la théorie du complot , ça discrédite automatiquement l’adversaire , le classant dans la catégorie des fanatiques et des lunatiques et ça refait l’unité au sein des troupes qui ne demandent qu’à croire l’opinion des représentants de son parti politique..

    1. Achalante dit :

      J’ai discuté récemment avec un « pro-Bernie » fini (sur un forum, il va sans dire), et au fil de la discussion, je me suis rendue compte que la récente dissension entre M. Sanders et Mme Warren n’avantageait vraiment qu’une seule personne : ce type. Les Russes n’ont pas besoin d’attendre que la pleine campagne soit lancée; s’ils sèment la zizanie dès maintenant dans le camp démocrate, leur but est automatiquement atteint. J’espère que les différents candidats s’en rendront compte et se tiendront farouchement unis une fois la primaire terminée.

    2. kelvinator dit :

      « Même plus besoin de se forcer , de discuter et de donner de preuves »
      C’est pourtant le propre d’une théorie du complot, ne pas avoir de preuve.

      Les hypothèses ne sont pas des preuves.
      La corrélation n’est pas causalité.

      Deux constats basique qui échappe aux théories du complot.

    3. el_kabong dit :

      @jcvirgil
      « Même plus besoin de se forcer , de discuter et de donner de preuves , on crie à la théorie du complot »

      Vous faites encore de la projection, vous renversez le fardeau de la preuve… ça doit être p.q.on attend toujours la moindre preuve de tous les complots que vous avez amenés ici…

  4. MarcoUBCQ dit :

    Théorie du complot: Idée séduisante pour ceux qui sont ignorant de leur ignorance. Dans le cas de Donald, je dirais que son ignorance est crasse et abyssale, car la seule chose qu’il sait faire c’est d’entretenir le chaos dans son esprit et celui des autres. Le monde imaginaire de Donald c’est ça: Le chaos en permanence, que ce pauvre Donald et ses fidèles confondent avec la réalité. Dans le chaos tu as peur, et tout est alors source de douleur, c’est-à-dire d’anxiété. Les pauvres des USA, pauvres en valeurs spirituelles, sont attirés par Donald car il les représente parfaitement bien. Donald: Vacuité totale, vanité absolue, corruption généralisée, avec des vérités par-ci par-là, car une horloge indique la bonne heure 2 fois/jour. Un tel chateau de cartes ne peut tenir face au test de la quotidienneté. Mitch McConnell & co. commencent peut-être à sentir que le bateau Donald va couler, dans le fond (Jeu de mot voulu…).

  5. Marc dit :

    HS, je visite de moins en moins cette page, non pas parce qu’il est inintéressant mais bien parce que je souffre d’une écoeurantite aigüe à l’égard de la politique américaine et de son Bozo en chef. Une petite question que je me pose toutefois, après avoir lu quelques entrées: qu’est-il arrivé à Dumb Benjen et Dumber Tétine? Ils ont été expulsés?

    1. Superlulu dit :

      Et Lecteur_Curieux et ses romans fleuve. 🙂

    2. Jean11820 dit :

      Curieux la même chose pour moi. Je n’en peu plus; les magouilles, mensonges, manque de discussion (pas ici dans ce blogue) sur les enjeux réels,les faits, etc. Je ne peux plus entendre les «arguments» des défenseurs de cette «mafia républicaine» et de l’aveuglement de la population américaine; encore 40% d’appui! Hallucinant.

      Souhaitons-nous bonne chance pour novembre 2020. Par ailleurs personne ne pourra réparer complètement le mal qui a été fait.

    3. A.Talon dit :

      «qu’est-il arrivé à Dumb Benjen et Dumber Tétine? Ils ont été expulsés?»

      Mis à la porte de l’usine à trolls pétersbourgeoise pour lequel il travaillait, sans doute par manque d’efficacité. Peut-être aussi qu’il s’est déjà réincarné sous d’autres pseudos…

  6. ghislain1957 dit :

    « Non mais de quoi je me mêle… »

    Ça s’applique aussi bien au gros clown orange qu’à Kevin McCarthy. En quoi ce que fait le parti Démocrate, à part mettre le nez des ripoux-blicains dans leur caca, peut déranger la bande de bandits du GOP?

  7. onbo dit :

    Oh comme il est sensible ce McCarthy! Oh comme il est attentif à la démocratie! Oh combien ce monsieur d’apparence si anodine et fade dissimule un amour profond pour l’équité! J’en suis remué jusqu’à l’os!

  8. Loufaf dit :

    On voit jusqu’ où le gros despote dérangé mentalement peut aller pour gagner sa réélection. Prêt à aider un candidat démocrate dont il sait très bien qu’ il n’ aucune chance d’ être élu, tout ça dans le but d’ affaiblir Biden, le seul au fond qu’ il craint. Il y a de fortes chances que son ami Vlad lui donne un bon coup de main, comme en 2016. On assistera probablement à la campagne électorale , la plus sale de toute l’ histoire des États-Unis. Il revient à la population d’ aller voter et de sortir parrain de la MB.

    1. Madalton dit :

      Dans le cas de l’implication de la Russie, il Ne faut pas exclure, malheureusement, l’implication de la Chine, la Corée du Nord et de l’Iran pour faire contrepoids.

      1. xnicden dit :

        L’Arabie Saoudite est prête à mettre le prix aussi.

  9. Louise dit :

    Trump utilise la vieille tactique de diviser pour régner. Je pense que ce sont des coups d’épée dans l’eau parce qu’à part ses adeptes purs et durs, il n’y a plus beaucoup de personnes qui croient ce menteur invétéré.
    Où prend t’il l’énergie pour continuer de se battre comme un diable dans l’eau bénite, il n’arrête jamais, aucun répit.
    Il carbure à la colère comme on le voit sur la photo du haut.
    Tiens, il me vient une idée. On pourrait prendre toutes les photos où on le voit grimacer de colère, les agrandir et en faire une immense murale pour illustrer la violence et la folie de cet homme qu’ils ont élu président.

    1. A.Talon dit :

      «Où prend t’il l’énergie pour continuer de se battre comme un diable dans l’eau bénite, il n’arrête jamais, aucun répit.»

      Parce que le TDC orangé est un personnage fondamentalement haineux. De plus, comme tout bon enfant-roi, il a sans doute accumulé énormément de frustrations tout au long de sa misérable existence. L’heure de la revanche a probablement sonné pour lui lors de la soirée d’un certain 8 novembre 2016…

    2. Richard Desrochers dit :

      Et en face une autre murale des photos de lui souriant avec Parnas qu’il ne connaît pas.

    3. Bboy dit :

      …et coller ces photos sur « son mur » du côté sud. Cela fera peur aux immigrants.

    4. karma278 dit :

       » On pourrait prendre toutes les photos où on le voit grimacer de colère, les agrandir et en faire une immense murale pour illustrer la violence et la folie de cet homme qu’ils ont élu président. »

      intitulée « A VERY STABLE GENIUS »???

  10. lechatderuelle dit :

    moins les gens ont de connaissances générales et d’instruction et plus ils plongent dans ce genre de théories….

    Auparavant, c’était les Chamans et autres devins qui entretenaient ce genre de complots, puis les religions organisées ont pris le relais et maintenant, avec les réseaux sociaux, ça explose….

    Toujours fascinant de voir les liens que ces hurluberlus créent pour se bâtir une vision des choses qui les rassure…..

    1. Guy Pelletier dit :

      @lechatderuelle

      Ces théories de complots crées et propagées par des sites de la droite réactionnaire quand ils ne sont pas carrément de l’extrême droite. Qui les finances les encourage sinon les mêmes qui ont amenés Trump à la Maison Blanche, les Mercer de ce monde……….

  11. A.Talon dit :

    «Donald Trump a fait écho à cette théorie, affirmant que «Crazy Nancy» et ses complices «truquent encore l’élection contre Bernie Sanders, tout juste comme la dernière fois, mais de façon plus évidente»»

    On voit quel est le candidat démocrate favori du Drumpf. La perspective de ne faire qu’une bouchée d’un candidat ouvertement «sôcialisssse» doit sûrement le faire saliver…

  12. A.Talon dit :

    «Bernie Sanders a tenu à faire savoir vendredi qu’il ne croyait pas à cette théorie du complot. […] a-t-il tweeté avant de prédire que les démocrates s’uniront en novembre pour élire un nouveau président.»

    Souhaitons que Mr Sanders tienne parole et qu’il se range cette fois-ci du côté du candidat officiel du parti Démocrate après l’investiture plutôt que de bouder tout seul dans son coin et contribuer ainsi fortement à redonner le pouvoir au Drumpf sur un plateau d’argent.

    1. Dekessey dit :

      A. Talon:
      « Souhaitons que Mr Sanders tienne parole et qu’il se range cette fois-ci du côté du candidat officiel du parti Démocrate après l’investiture plutôt que de bouder tout seul dans son coin et contribuer ainsi fortement à redonner le pouvoir au Drumpf sur un plateau d’argent. »

      Tiens, parlant de théorie du complot…
      Informez-vous un peu.

      1. A.Talon dit :

        Expliquez-vous plutôt que de faire votre propre désinformation.

    2. Richard Desrochers dit :

      Vous avez tort sur ce point. Sanders a appuyé activement Mme Clinton — qui l’en a ardemment remercié en public. Ce sont ses supporteurs qui ne l’ont pas pris de la même façon.

      1. Dekessey dit :

        Et voilà.

      2. A.Talon dit :

        Sanders a pris un temps fou (2 long mois!) avant de finalement appuyer du bout des lèvres Ms Clinton. Quant à l’appel à ses supporteurs pour en faire autant, il a été à toute fin pratique inexistant.

      3. Dekessey dit :

        A. Talon:
        « Sanders a pris un temps fou (2 long mois!) avant de finalement appuyer du bout des lèvres Ms Clinton. Quant à l’appel à ses supporteurs pour en faire autant, il a été à toute fin pratique inexistant. »

        Changez vos sources d’information, elles sont erronées.

  13. A.Talon dit :

    «Non mais de quoi je me mêle…»

    Il est clair que la stratégie des Répulibans au cours des prochains mois sera de provoquer un maximum de zizanie au sein du parti Démocrate. Le tweet du gros twit orangé ainsi que l’intervention du petit représentant trumpeux ne sont que les premières salves du genre…

  14. Pas encore un complot? Si tel était le cas, il faudrait constater qu’il a été pensé il y a assez longtemps, qu’il fut plutôt bien mené puisque des six qui ont participé au dernier débat, trois seront retenus au Sénat pour le «procès» de Donald Trump. Cela avantagera Joe Biden et dans une moindre mesure, le jeune «Mayor Pete». Mais est-ce si grave, finalement?

    Il faut faire notre deuil d’un hypothétique réveil de la «base» qui, contre vents et marées, appuie inconditionnellement Donald Trump. Si tout ce qui est connu sur ce personnage n’a eu aucune influence sur sa cote de popularité auprès de sa «base», rien à moins d’une tout aussi improbable destitution ne viendra à bout de cette résistance.
    Restent les indépendants qu’il faut informer convenablement et surtout, voir à ce qu’ils soient inscrits et surtout, aillent voter. Et c’est ici qu’intervient le choix de la personne qui ira au front contre lui et surtout l’élaboration d’un programme rassembleur capable de rallier les centristes qui sont à la fois dégoûtés des excès de Donald Trump et craintifs devant des changements trop nombreux et surtout «contre culturels» dans cette «Amérique» qui demeure individualiste, allergique au «socialisme» et toujours imprégnée de cet «American Dream».
    Les Canadiens et davantage encore les Québécois dont je suis ont un penchant pour Mme Warren et M. Sanders mais dans l’état actuel des choses, il me semble illusoire de penser que leur présence sur le «Ticket 2020» pourrait rallier suffisamment de votes pour envoyer Donald Trump aux oubliettes d’où il n’aurait jamais dû sortir. Reste Joe Biden qui, s’il avait dix ans de moins empêchant les craintes sur sa santé, serait le candidat idéal dans les circonstances. Sans être «idéal» il reste celui le plus susceptible de rallier le nombre requis de voix pour remporter la mise.
    Alors, il va sans dire que le «complot» va lui donner un bon coup de main en Iowa. Mais en avait-il vraiment besoin?

  15. igreck dit :

    Kevin McCarthy ! … un McCarthy qui prend la défense d’un communisse (socialiste)… eh ben ! Autre temps, autres moeurs !!!

  16. Alexander dit :

    Biden n’aura pas fait une grande campagne, mais il a souvent trouvé les mots justes pour calmer le jeu. Les américains sont plus à la recherche de calme et de stabilité qu’autre chose, brassés qu’ils ont été.

    Je suis cOnvaincu que tous les indicateurs disent que Sleepy Joe est la plus grande menace à la réélection de Trump et qu’il est l’ennemi à abattre à tout prix.

    Hunter Biden, théories du complot, tout y passe. Et les démocrates ont perdu 2016 à cause de la division dans leurs troupes. Le couronnement de HC, une mauvaise gestion de couverture d’états clés, le vote qui n’a pas sorti, plein de facteurs autres que les russes expliquent la défaite démocrate.

    Sanders est un facteur de division sur deux pattes, malgré lui. Les républicains l’ont bien compris.

    La division entre centristes et progressistes peut facilement perdre les démocrates au finish.

    Le seul remède est d’unir rapidement les démocrates derrière leur leader et de faire front commun.

    Sinon, ben coup donc, on aura 4 ans de trumpisme supplémentaires. On va continuer à saccager l’environnement, ramener la mal bouffe dans les écoles, endetter le pays à l’os, réduire le filet de sécurité sociale, déréglementer davantage, construire des murs inutiles, démolir les ententes internationales au profit d’ententes bilatérales, nuire à l’équilibre précaire de paix internationale et enrichir les plus riches.

    Apres tout, les américains sont peut-être des masochistes assumés.

  17. onbo dit :

    @Achalante en appui à votre 9h23

    J’ai bon espoir. L’abcès, réel ou pas, entre Warren et Sanders, couvait déjà dans l’esprit de tout le monde, de toute façon.

    Warren a crevé publiquement l’abcès lors du débat. C’est fait. Finies les spéculations.

    Sanders vient de déclarer que les Démocrates seraient tous unis pour battre Trump. Ce qui est déjà un pas de franchi vers la réconciliation des deux bases.

    Sanders a profité de la maladresse de Trump et ne lui a pas envoyé dire par intermédiaire.

    Il a carrément signifié: Si on est pognés là, au Sénat, moi Bernie Sanders, pis Elisabeth Warren, pis Amy Klobuchar, c’est pas la faute des voisins, ni des Républicains, ni des Démocrates, mais bien par le fait qu’un certain président Trump a commis des fautes professionnelles graves selon la Constitution, créant une situation qui impose au Congrès de l’impeacher pour la vie et de le destituer de ses fonctions. Voilà pourquoi on est au Sénat.

    D’autre part, Trump et les Républicains savent très bien que le Procès de Trump qui commence mercredi porte forcément ces trois sénateurs sur la scène nationale. Et c’est Trump qui en fournit bien malgré lui la promotion gratuite, promotion qui ferait aussi son affaire dans la mesure où c’est vrai qu’il skie dans ses culottes à la simple pensée que Biden soit encore politiquement bien vivant et mène le bal dans la Primaire démocrate et que sa combine ukrainienne lui pète au visage et fasse réélire Biden.

    Trump crée donc, bravo!, deux volets de campagne démocrate. On le remercie.

    Il faut dire d’autre part que la hauteur de vol des Nunes, des Bondi, des McCarthy, des Hyde n’a rien de bien menaçant, au point où Trump aurait été contraint de choisir ses défenseurs à la télévision sur Fox tant son univers juridique se rétrécit comme peau de chagrin.

    Le front démocrate est en train de se définir et pourrait constituer le fameux mur qu’appelle Trump de toutes ses forces. Le mur des millions de femmes qu’il a, directement ou symboliquement, humiliées depuis tant d’années et qui est symbolisé par le bracelet que porte Nancy Pelosi au bras droit comme rappel douloureux de tous les gestes d’hommes violents qui ont recours aussi bien aux armes à feu qu’aux armes verbales du mensonge, de l’insulte et de l’humiliation pour extérioriser leur détresse, leurs peurs aussi bien que leurs peines via l’agressivité, le déni, le renfrognement, la fuite.. etc.

    Ce bracelet est un rappel en même temps qu’un appel à tous les hommes de ce pays qui ne se reconnaissent pas du tout dans les meurtriers qui affligent la société américaine, pas plus que dans la surenchère de la tromperie, du mensonge et de l’indifférence envers le Bien Commun et le bien-être de la population, aussi bien que dans le focus maladif entre autre du Freedom Caucus (oui il faut le nommer) qui gangrène le parti républicain à propos de l’enrichissement individuel de quelques parvenus au détriment de la majorité de toute la population. Comme vous, j’ai suivi les deux comités intel et judiciaire de la Chambre. Comment un citoyen/citoyenne moyen us peut-il se reconnaitre dans les propos et attitudes de certains élus.

    Comment ne pas saluer dans cette tempête la clairvoyance, l’initiative et le courage de madame Pelosi.

    1. xnicden dit :

      👏

      1. Haïku dit :

        Je seconde. 👌

  18. Gilles Morissette dit :

    Une autre théorie du complot qui va faire les délices de l’Abruti-En-Chef et des membres de sa secte de tarés.

    Ça va tenir occupé la minnuscule enveloppe qui leurs tient lieu de cerveau au cours des prochaines semaines.

    il faut vraiment que les « Répugnants » aient la « chienne » face à Biden pour en être rendu à prendre la défense des Sanders. L’hypocrisie « répugnante » dans ce qu,il ya de pire.

    Quand à l’enfoiré de salopard de Kevin Mccarthy, j’espère toujours que quelqu’un lui dira d’aller se faire entuber !!

  19. fallaitquejteuldise dit :

    Je déteste l’approche et les tactiques de bas étage de Donald Trump; l’individu est infecte : mais je me questionne sur la façon de faire de la politique et des affaires aux États-Unis. Trump est peut-être le premier à dire tout haut comment les américains brassent des « affaires » en Amérique. Est-ce cela qui fait plaisir au « poor educated » ou bien le sans filtre qui caractérise Trump, nous mets le nez dans la vrai merde américaine? L’hypocrisie des politiciens est-elle mieux servie part des demi-vérités à la Trump? À voir comment nos dirigeants se comportent, je suis de plus en plus sceptique sur la destinée de notre monde.

    1. Ziggy9361 dit :

      Faut pas creuser bien loin pour se rendre compte qu’il n’y a pas que là business à prendre en compte, tout le reste les relations internationales, là façon qu’il traite ses alliés,les institutions internationales à l’intérieur même de son pays le choix de son entourage (miller) les inégalités entre riche et pauvre,l’immigration, les cages.la gestion de la santé .son mur.

      Le plus beau cadeau que les américains peuvent se faire ,se débarrasser de cet imbécile doublé d’un crétin narcissique.

  20. Jay112 dit :

    Je vous rappelle que le DNC et Hillary Clinton espéraient que Trump gagne la primaire républicaine en 2016, pour la même raison…

    Les politiciens et leurs sous-fifres sont rarement très perceptifs.

  21. citoyen dit :

    il ne faudrait pas mélanger justice, sénat, médias sociaux, course à la chefferie et destitution.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :