Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Sur les questions économiques, Michael Bloomberg se situe à droite de ses concurrents dans la course à l’investiture démocrate, ce qui devrait lui coûter de nombreux appuis au sein d’un parti de plus en plus progressiste. Mais il l’est encore davantage sur le plan de la politique étrangère, comme le rappelle Medhi Hasan dans cet article publié sur le site The Intercept. Élu sous la bannière républicaine en 2001, l’ancien maire de New York n’a pas seulement appuyé l’invasion de l’Irak mais également établi un lien entre cette guerre et les attentats du 11-Septembre.

«N’oubliez pas que la guerre a commencé à quelques pâtés de maison seulement d’ici», a-t-il déclaré en 2004 lors d’une visite de Laura Bush à New York, reprenant à son compte un mensonge véhiculé par Dick Cheney, Donald Rumsfeld et autres faucons néo-conservateurs.

Bloomberg a par ailleurs toujours offert un appui sans réserve à Israël et à Benjamin Nétanyahou quand ceux-ci étaient critiqués pour leurs réponses disproportionnées aux attaques des militants du Hamas de la bande de Gaza. Et il a toujours traité aux petits oignons le prince hériter d’Arabie saoudite, l’escortant notamment lors d’une visite à New York en mars 2018.


L’assassinat du journaliste dissident Jamal Khashoggi n’a pas semblé diminuer son enthousiasme pour le royaume saoudien. Il y a deux mois, il a vanté les «progrès» économiques et sociaux réalisés par le régime autoritaire lors d’une entrevue avec un média du pays. Et ne parlons pas de ses propos flatteurs à l’endroit des dirigeants chinois.

Pour se rapprocher de l’électorat noir, Michael Bloomberg a renié récemment la politique policière appelée «stop and frisk» qu’il avait défendue bec et ongles pendant ses années à la mairie de New York et après. Devra-t-il opérer le même genre de volte-face en politique étrangère?

(Photo Getty Images)

58 réflexions sur “Quand Bloomberg liait la guerre en Irak au 11-Septembre

  1. NStrider dit :

    “Et le coq chanta pour la troisième fois”

  2. MarcoUBCQ dit :

    Ce que Richard mentionne ici va faire en sorte que les électeurs républicains, et même peut-être ceux qui aiment Donald, vont être tenté d’aimer Michael Bloomberg. La réalité dépasse tout le temps la fiction. Monsieur Bloomberg a fait des erreurs dans le passé. Donald fait des erreurs 99,999 % du temps. Lequel choisir?

    1. Achalante dit :

      Le candidat démocrate, peu importe qui. Mais avec ces informations, j’espère sincèrement que ce ne sera pas Bloomberg qui remportera l’investiture.

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @MarcoUBCQ «Donald fait des erreurs 99,999 % du temps. »

      Non! Donald Trump ne fait pas d’erreur. Donald Trump EST une erreur. C’est encore pire.

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        Le choix du verbe fait toute la différence. 👌

  3. Réal Tremblay dit :

    Son passé ne fait pas démocrate. Un angle sur lequel Trump ne pourrait l’attaquer.

    1. Madalton dit :

      Trump était démocrate sous Clinton.

      1. Réal Tremblay dit :

        Trump était n’importe quoi, tant que ça faisait progresser ses affaires. J’appelle ça un prostitué. Excusez-moi pour le métier.

  4. Abigaelle dit :

    Il est moins reluisant soudainement.

  5. gl000001 dit :

    Peut-être qu’il va se fier à son équipe de diplomates pour ces questions ? Contrairement à l’autre qui se fie à Rien. Donc à lui-même 😉

    1. Achalante dit :

      Quelle équipe de diplomates? Ce type est en train de l’anéantir!

      1. gl000001 dit :

        Il va la rebâtir. Comme il va rebâtir les USA !

  6. Aube 2005 dit :

    Une nouvelle taupe dans le Parti Démocrate.
    Le premier, lui aussi millionnaire, Bernie Sanders qui ne s’est jamais rallié à madame Clinton et maintenant un autre millionnaire qui vient brouiller les cartes pour laisser passer le Gros Toupet Jaune. « In Goon We Trust ».
    La première devise de ce pays qui fait rêver des imbéciles et les poor educated people.
    Que nous sommes biens au pays des socialistes et communissssses.

  7. Benton Fraser dit :

    Un autre personnage cupide qui lie sa pensée politique a ses intérêts…..

  8. Martin çe te dit :

    Plus on en apprend sur le personnage…..plus c’est décevant……il peut battre Trump mais saura-t-il vraiment se démarquer de celui-ci……pas sur avec çe que nous venons d’apprendre de la part de M.Hetu…….les démocrates devront vraiment se trouver un sauveur ni trop à gauche ni trop à droite….et le temps presse….

  9. Loufaf dit :

    Bloomberg était républicain, il pensait et agissait en républicain. Il serait assez surprenant à l’ heure actuelle, en ce qui concerne la politique étrangère, qu’ il s’aligne sur celle du gros despote et qu’ il fasse ami ami avec Bibi ( accusé de corruption) et MBS ( le démembreur) . Il semble décidé à chasser la mafia de la MB , donc , nous verrons ce qu’ il a à proposer dans son programme politique. Si l’ on fait abstraction de son âge, il est un candidat intéressant à suivre. Et dans un débat, je ne crois pas qu’ il s’ écrase devant le gros despote.

  10. onbo dit :

    Si les citation qu’on lui impute dans le lien Arab News sont exactes, jamais un homme politique n’oserait s’exprimer comme cela sans dissuader les uns et les autres. C’est comme s’il n’était pas conscient de l’existence d’une certaine posture présidentielle de respect requise pour accéder à SERVIR. Sont-ce les milliards qui font ça, ces paquets de « washers » d’argent, ces collections de veaux d’or?

    En cela, Trump est aussi bon que lui et serait même plus sympathique si ça n’était de sa propension narcissique à mentir en se bombant le torse.

  11. Gina dit :

    Ces gens se positionnent partout ou ils le peuvent pourvu que ça leur rapporte . C’est de l’ opportuniste . Ils ne sont ni démocrates ni républicains . Ce sont des opportunistes .

    1. Ziggy dit :

      Qu’il est déjà été républicain ouin pis à ce que je sache ce parti a déjà été respectable et le fait qu’il ait appuyé la guerre en Irak
      prouve seulement qu’il a fait comme des millions d’américains et à cru les mensonges de ceux qui ont commencés à dénaturé
      ce parti.
      Même si il est milliardaire ça reste un américain qui a comme réflexe naturel de croire qu’ils sont les meilleurs en toutes choses.
      Mais je crois sincérement qu’il est l’alternative acceptable pour remplacer le gros innocent et ce pour tout le monde Rep ou Dem.
      Comme V.P il n’est pas obligé de prendre un pot de chambre,Warren ,Buttigieg,Klobucharseraient tous acceptables mais le premier critéres c’est de quel bord le vent souffle

  12. Gilles Morissette dit :

    Bloomberg est comme n’importe lequel politicien. Il suit la direction vers laquelle le vent souffle.

    On a dit beaucoup de choses sur Biden dans les médias et sur les sites dits « progressistes ». Pourtant, il est encore un des favoris dans la course à l’investiture démocrate.

    Le même phénomène se produira avec Bloomberg, peu importe les « bibittes » que les médias s’acharneront à essayer de trouver.

    Le Gros Taré a fait des choses encore pires que tout ce que Bloomberg a pu faire et il a encore un taux de satisfaction se situant autour de 42-43%. Ne cherchez aucune logique là-dedans car il n’y en a pas.

    La politique n’est pas une question de logique mais de « feeling » (sentiment). Quel est le pourcentage d’électeurs qui prennent le temps de lire le programme d’un parti ou d’un candidat?Pas beaucoup j’ai l’impression.

    Si les Démocrates cherche un « Saint », un « Messie », ils risquent d’attendre longtemps. Il leurs faudra un candidat capable de répondre coup pour coup au Gros Taré quitte à se salir les mains et à marcher sur certains de ses principes.

    Ne vous faites aucune illusion. Ce sera une guerre de tranchées, une guerre sale, trèr sale.

    Coeurs sensibles s’abstenir !!

    1. Henriette Latour dit :

      Gilles Morrissette

      👏👏

    2. Guy Pelletier dit :

      @Gilles Morissette

      Tout a fait. On le dira encore et encore qu’avant de changer la direction prise par les USA par le gouvernement américain et la Maison Blanche il faudra pour les Démocrates prendre le pouvoir. Trouver un chef capable de descendre dans la fange pour se battre au même niveau que ses adversaires Républicains, se boucher le nez et salir les mains parce que cette campagne électorale sera la plus sale qu’on ait vue. Les Républicains mais surtout Donald Trump prêts à tout pour gagner la présidentielle de 2020 et conserver le pouvoir.

      De toute façon quel candidat actuel réussirait a unir la faction très à gauche pour les États-Unis on s’entends de celle plus centriste dont fait parti Bloomberg, à gauche sur les questions sociales mais plus à droite sur les questions économiques……..Si Les Démocrates refusent de se rallier devant le seul candidat capable de leur donner la Maison Blanche, Biden sorti de la course les Républicains du Sénat se préparant a lancer des enquêtes *bidons* contre lui s’assurant de miner toutes ses chances de gagner l’élection et la Maison Blanche. Évidement que ce type traîne un passé de Républicains que beaucoup de Démocrates n’aimeront pas mais à ce qu’on sache ce sont sur ses idées ses projets pour l’avenir qui doivent primer.

      On verra très bientôt si les Démocrates préfèrent laisser Trump diriger leur pays pour 4 autres longues années………………….

  13. Danielle Vallée dit :

    ‘Bloomberg était républicain’
    Bloomberg est socialement libéral et fiscalement conservateur. On n’est pas obligés d’être un ou l’autre.
    Personnellement je suis libérale socialement et je refuse d’imposer mes vues aux autres mais je suis TRÈS en faveur d’un petit gouvernement, du moins de fonctionnaires à vie possible, et d’une fiscalité un peu moins lourde étant donné la piètre qualité des services qu’on reçoit.

    Que suis-je? Diable, je n’existerais pas puisque je ne peux pas entrer dans un moule?

    Si Bloomberg est prêt à dépenser 100 millions en publicité pour descendre Trump, vive Bloomberg.
    Il a été un excellent administrateur pour la ville de New York, et il a monté une vraie entreprise, sans faire faillite une seule fois.
    C’est déjà ça.

    1. Henriette Latour dit :

      Danielle Vallée

      👏👏

  14. Jean Saisrien dit :

    DINO…
    Les Dems s’en vont dans le mur..
    …c’est comme regarder un accident au ralenti.

    À ce stade, j’en suis à espérer qu’Hillary se lance dans la course…. misère de misère.

  15. Pierre S. dit :

    ————————-

    Bloomberg …..

    Un républicain qui veut high jacker le parti démocrate
    rien d’autre à ajouter.

  16. Apocalypse dit :

    Ouf … Michael Bloomberg ne vient pas de grandir dans mon bouquin. Le billet de M. Hétu donne un portrait épeurant de cet homme. Un autre qui voit une chance de cocher la case ‘présidence’ sur sa liste de ‘todo’.

    Espérons qu’il disparaisse du paysage rapidement.

  17. Apocalypse dit :

    @Jean Saisrien – 12:58

    Comme j’ai souvent dit, j’aime bien Hillary Clinton, mais SVP qu’elle garde les pieds sur le pouf.

  18. kintouai dit :

    Les Dems ont peut-être la solution pour battre le Gros Taré : un Trump 2.0 !

    1. Benton Fraser dit :

      Mais compétant!

    2. Guy Pelletier dit :

      @kintouai

      Si c’est ce que ça prend pour battre l’original @ realDonaldTrump le sortir de la Maison Blanche. Si ça prend un Républicain caché et déguisé en Démocrate, ils devront se boucher le nez et aller à la guerre avec lui ou périr au nom des principes et laisser les lois, la constitution, les institutions de leur pays bafouées. Sans compter que Trump une fois élu sabrera massivement dans les programmes Medicaid et Medicare comme veulent tant le faire les Républicains depuis bien longtemps pour donner de nouvelles baisses d’impôts aux privilégiés.

  19. Ziggy dit :

    Pourquoi mon commentaire n’est pas publié dans l’ordre horaire de publication?

  20. Pierre S. dit :

    ——————-

    Contrairement à Trump l’andouille, Bloomberg lui c’est un vrai
    milliardaire, avec une fortune évalué à quelques 54 milliards.

  21. Ziggy dit :

    Publié à13hrs14 mais place entre 12hrs51et 12hrs53.

  22. InfoPhile dit :

    J’avais classé M. Bloomberg parmi les adversaires vicieux des progressistes lorsqu’il avait menacé de se présenter aux présidentielles de 2016 en tant que candidat indépendant si M. Sanders remportait la course à l’investiture du parti démocrate.

    Ce qui, en divisant ainsi les démocrates, revenait à offrir un ticket gratuit à une présidence républicaine. Celle de Trump ! Et le voilà disposé à sévir de nouveau. Il faudrait lui demander qui il préférerait à la présidence entre Mme Warren et Trump, ou entre M. Sanders et Trump.

    En ce qui concerne le Moyen-Orient, il s’ajoute dramatiquement aux nombreuses autruches américaines. Imaginez, pote avec MBS et Netanyahou !

    Au fond, c’est une Hillary Clinton avec une cravate, un statuquiste complet.

  23. Pierre S. dit :

    ——————

    Ce qu’il faut retenir de la politique actuellement aux USA c’est
    qu’elle est devenue sous Trump un repaire de crapules et que pour le
    futur elle attirera les opportuniste milliardaires qui veulent s’acheter
    une présidence à la différence que les vrais milliardaires eux auront
    pas besoin des Russes pour y parvenir.

    Et bien sur les candidats vraiment inspirants compétent et mue par
    des valeurs honorables passeront leur tour plutôt que de
    se voir broyé dans la machine a saucisse de fox news
    qui sait bien régurgiter des candidat cheaps et stupides.

  24. P.L. dit :

    Je n’ai jamais été enthousiasmé à l’idée d’un autre grand magnat des affaires comme président. Je préfère m’acheter une tasse sur le site de la candidate Warren.

    https://cdn.shopify.com/s/files/1/1908/6551/products/mug-BillionaireTears_2_1024x1024@2x.jpg?v=1573690051

  25. Pierre S. dit :

    —————–

    Anyway ca va prendre un solide ménage à la Maison Blanche pour sortir les
    vidanges. Heureusement y a déjà quelques complices de Donald l’andouille qui sont
    soit en prison ou soit congédié mais ils ont été remplacé par d’autres incapables.

    Juste à penser à son secrétaire à l’énergie R Perry qui affirme le plus sérieusement du monde
    qu’il est convaincu que l’andouille a été choisi par dieu ….. hey ben. Comment voulez vous que les
    scientifiques puissent convaincre un tel abrutit de l’importance d’agir rapidement contre les
    changements climatiques ?

    pas drôle en 2019 de voir de pareils zinzins obtenir des postes aussi important et
    lourd de responsabilité. Et je vous parle pas de Jared Yvanka et S Miller qui se promènent
    en roi et maitre à la Maison Blanche.

  26. Louise dit :

    Pour ce que j’en connais, je ne fais pas tellement confiance à Bloomberg. C’est un électron libre qui ne défend pas toujours les valeurs du parti Démocrate. Il est bien prétentieux s’il pense qu’il peut sauver le pays à lui seul.
    Il aurait mieux fait d’investir son argent dans la campagne d’un centriste comme Buttigieg ou même Biden.
    En choisissant de se présenter il divise le vote, ce qui n’est pas très productif pour battre Trump.

  27. Pierre S. dit :

    —————————-

    Louise

    En effet, Bloomberg à l’air d’un républicain en mission
    pour soit high jacker la candidature démocrate ou soit semer la bisbille
    et démobiliser les démocrates à moins d’un an de l’élection

    Dans les deux cas ca sert soit Trump, soit les républicains, soit les deux.

  28. jcvirgil dit :

    Un vieux milliardaire doublé d’un néo-con , amateur de guerre et d’extrémisme sioniste, rien pour attirer la jeunesse et les progressistes aux bureaux de scrutin…

  29. ghislain1957 dit :

    Hors sujet, mais amusant!

    Melania Trump accueillie par des huées à Baltimore

    « Signe de l’impopularité de son mari Donald, la première dame Melania Trump a été accueillie mardi par des huées alors qu’elle s’apprêtait à donner un discours sur les dangers de la drogue à Baltimore. »

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201911/26/01-5251308-melania-trump-accueillie-par-des-huees-a-baltimore.php

    1. Henriette Latour dit :

      ghislain1957

      Il faut du culot ou de l’inconscience pour se présenter à Baltimore après les commentaires de son pourvoyeur dernièrement. Je vote pour l’inconscience.

      Elle devra s’habituer aux huées car elle ne sera pas toujours la première dame.

    2. gl000001 dit :

      Blague du mardi (why not !!)
      Deux ex-drogués qui ont fait de la prison sont appelé à prononcer une courte allocution dans une école pour convaincre les jeunes de ne pas se droguer. On leur donne un 10¢ et un 25¢ pour faire une analogie.
      Sans surprise le premier montre le 25¢ et dit aux jeunes : « Voici mon cerveau avant de me droguer ».
      Il montre le 10¢ et dit « Voici mon cerveau après m’être drogué »
      Ca ne semble pas convaincre les jeunes.

      Le deuxième fut plus percutant :
      Il montre le 10¢ et le 25¢ et dit « J’ai fait de la prison à cause de la drogue. Voici mon trou de cul avant de faire de la prison. Voici mon trou de cul après avoir fait de la prison »

      1. Haïku dit :

        gl000001
        LOL !! 🤣

      2. jcvirgil dit :

        Ouch 😣

  30. Pierre S. dit :

    ———————-

    Ouep ….

    Mais lui il peut se le permettre …. ( Lire se le payer)
    Maintenant la présidence américaine est achetable.
    Les Russes y ont mit le prix en 2016 et ca rapporte gros.

  31. Sage 2010 dit :

    HS

    Quinnipiac national poll:

    https://poll.qu.edu/national/release-detail?ReleaseID=3650

    Biden 24%
    Buttigieg 16%
    Warren 14%
    Sanders 13%
    Bloomberg 3%
    Harris 3%
    Klobuchar 3%
    Booker 2%
    Castro 2%
    Yang 2%
    Bennet 2%
    Gabbard 1%
    Delaney, Williamson, Bullock, Sestak, Steyer, Patrick 0%

    very liberal:
    Warren 33%
    Sanders 15%
    Biden 13%
    Buttigieg 13%

    somewhat liberal:
    Buttigieg 26%
    Sanders 20%
    Warren 17%
    Biden 11%

    moderate:
    Biden 33%
    Buttigieg 15%
    Sanders 10%
    Warren 6%

    white w/ college degree:
    Warren 24%
    Buttigieg 23%
    Biden 16%
    Sanders 7%
    Klobuchar 5%

    white w/ no college degree:
    Buttigieg 25%
    Biden 23%
    Sanders 19%
    Warren 8%
    Klobuchar 6%

    black:
    Biden 43%
    Sanders 11%
    Warren 6%
    Harris 5%
    Buttigieg 4%

    age 18-34:
    Sanders 28%
    Warren 19%
    Biden 14%
    Buttigieg 11%

    age 65+:
    Biden 39%
    Buttigieg 20%
    Warren 11%
    Klobuchar 4%

    paying a lot of attention to campaign:
    Biden 25%
    Buttigieg 20%
    Warren 16%
    Sanders 10%

    paying little to no attention to campaign:
    Biden 30%
    Sanders 16%
    Buttigieg 11%
    Warren 8%

    Trends from last month’s poll:
    Biden 24 (+3)
    Buttigieg 16 (+6)
    Warren 14 (-14)
    Sanders 13 (-2)

  32. danielm dit :

    Micheal Bloomberg n’a certainement pas une base électorale très ancrée puisque très récente. De plus son passé n’est pas garant d’un avenir très prometteur sur le plan social et son analyse antérieur en politique internationale est interventionniste par opposion à Donald Trump qui est isolationniste (politique du retrait).

    À choisir entre un candidat conventionnel et un outsider, les américains répèteront vraisemblablement leur choix de 2016 évidemment à l’avantage (momentané) de Donald Trump. Car contrairement à certains, je ne crois que la ligne modérée du centre pourra rassurer et rassembler les électeurs indécis car ils opteront pour la stabilité (relative) versus l’interchangeabilité d’une inconnue.

    Pour se démarquer de l’administration Trump et de ses supporters individuels et corporatifs (importants), il faut que les démocrates, au contraire, présentent une plate-forme radicalement différente avec un message clair en faveur de la protection et la sécurité socio-économique des laissés-pour-compte par les républicains. Il faut aussi qu’ils présentent Donald Trump comme une menace très forte à l’économie et la stabilité intérieure.

    1. jcvirgil dit :

      Dans les faits sauf pour le *progressisme social* ces deux partis politiques partagent en gros les mêmes objectifs et soignent les mêmes lobbys.

      C’est pourquoi Bloomberg est aussi à l’aide de défendre les couleurs de l’un ou l’autre.

    2. kintouai dit :

      @danielm «Il faut aussi qu’ils présentent Donald Trump comme une menace très forte à l’économie et la stabilité intérieure.»

      Le problème, comme je l’ai mentionné hier, c’est qu’au plan économique, tous les indicateurs «visibles» sont au vert et que les Amaricains ne se fient qu’à ce qu’ils voient. Dans ce cas, présenter le Gros Taré comme une menace à l’économie est un coup d’épée dans l’eau.

      Le seul espoir qui reste, c’est que les bombes à retardement que sont la dette astronomique, les politiques uniquement favorables aux riches ainsi que la dérèglementation à outrance n’explosent d’ici 2020 et ne causent suffisamment de dégâts pour dessiller les yeux de cette population de zombies.

      1. danielm dit :

        @ kintouai
        Oui je vous accorde que l’économie américaine semble au beau fixe mais une telle situation peut évoluer rapidement en un an (remarquez que je ne souhaite pas). Par contre pour une partie de la population, la « prospérité » n’a pas vraiment fait sa marque. C’est aux démocrates de regrouper ces « laissez-pour-compte » de l’économie dite florissante.

  33. leonard1625 dit :

    «N’oubliez pas que la guerre a commencé à quelques pâtés de maison seulement d’ici»

    C’est factuellement vrai, dans le sens que c’était le prétexte de la gang à Bush. Cela ne veut pas nécessairement dire que Bloomberg appuyait la guerre en Irak. Il faudra l’entendre explicitement sur ce sujet. H. Clinton avait appuyé la guerre en Irak. Il faut se souvenir qu’à l’époque cela prenait beaucoup de courage pour qu’un politicien se prononce contre l’invasion de l’Irak. Tous les médias étaient pour.

    Bloomberg et Israel? Je ne crois pas qu’il diffère beaucoup de la politique traditionnelle du Parti démocrate.

  34. Serge Montpetit dit :

    Mike aime ceux qui ont beaucoup dárgent, c’est pourquoi il n’aime pas le Fake President miliardaire.

  35. spritzer dit :

    « Bloomberg a par ailleurs toujours offert un appui sans réserve à Israël et à Benjamin Nétanyahou quand ceux-ci étaient critiqués pour leurs réponses disproportionnées aux attaques des militants du Hamas de la bande de Gaza. »

    Je préciserais que ce sont des attaques, la très grande majorité du temps, pour ne pas dire tout le temps, en réponse à une attaque du gouvernement israélien, un évènement quelconque qui n’est habituellement pas rapporté par les médias d’où l’impression qu’Israël réagit toujours à des attaques injustifiées.

    1. Haïku dit :

      Exact !

    2. jcvirgil dit :

      Le lobby sioniste ne contrôle pas seulement le Congrès américain, comme le prouve l’influence disproportionnée qu’il a dans les grands médias qui ne servent la plupart du temps que de courroies de transmission pour le message que le gouvernement israélien veut faire passer.

      1. spritzer dit :

        @jcvirgil

        La situation à Gaza est le plus bel exemple, selon l’ONU le territoire est supposé devenir inhabitable en 2020… et à toutes les semaines les manifestations à la frontière sont réprimées dans le sang. Rien dans les médias et Justin dit que nous partageons les mêmes valeurs. misère…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :