Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Après Michael Bloomberg, c’est au tour de l’ex-gouverneur démocrate du Massachusetts Deval Patrick de manifester son intérêt pour une candidature à la présidence, selon le New York Times. Comme l’ancien maire de New York, Patrick avait songé à se lancer dans la course à l’investiture démocrate il y a plusieurs mois mais y avait renoncé après avoir conclu qu’il ne voulait pas infliger à sa famille «la cruauté de notre processus électoral».

De toute évidence, Patrick n’est pas impressionné par les candidats en lice. Selon le Times, il a confié à des dirigeants démocrates qu’il y avait une voie ouverte pour un candidat capable d’unir les démocrates progressistes et modérés. Il faut croire que cet Afro-Américain élevé par une mère monoparentale de Chicago et diplômé de l’école de droit de Harvard estime être cette personne.

Mais il devra faire vite, s’il entend mener une campagne traditionnelle. Les candidats à la présidence ont jusqu’à vendredi pour déposer leur candidature pour la primaire démocrate du New Hampshire, qui sera le deuxième État après l’Iowa à tenir un scrutin en janvier 2020.

Même s’il est proche de certains membres de l’entourage de Barack Obama, dont son ancien stratège David Axelrod, le parcours de Deval Patrick n’est pas vraiment celui d’un ancien travailleur communautaire. Il est devenu à 34 ans partenaire dans un cabinet juridique de Boston avant de joindre le ministère de la Justice sous Bill Clinton. Et, après deux mandats à titre de premier gouverneur noir du Massachusetts, il a travaillé pour Bain Capital, la société d’investissement co-fondée par un autre ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney.

(Photo AP)

 

21 réflexions sur “Au tour de l’ex-gouverneur du Massachusetts de songer à une candidature à la présidence

  1. Pierre dit :

    Est-il le candidat de trop? Ou le candidat qu’on attend depuis le début de cet exercice qui commence à ressembler à un party où les invités ne devraient pas tous se présenter… contrairement à Bloomberg, Patrick semble avoir un véritable parcours de politicien aguerris…le temps nous le diras…

    1. Gina dit :

      Mr Deval est très populaire dans l’état du Massachusetts ,j’avais passé un mois dans la région durant sa candidature pour le poste de Gouverneur , ces pancartes étaient devant toutes les maisons de la région . C’était incroyable, mais je pense qu’il est trop tard pour se lancer dans la course . Mais aussi, pourquoi diviser le vote , ce serait mieux de s’entourer autour d’un candidat capable de faire face aux républicains en 2020 .Ce serait sage et humble de la part de tous ceux qui veulent se présenter à la présidence . C’est mieux de penser à la patrie qu’à votre prestige .

      1. leonard1625 dit :

        @Gina « C’est mieux de penser à la patrie » Et si les retardataires se présentaient car justement ils craignent pour la patrie.

  2. Henriette Latour dit :

    N’en j’tez plus, la cour est pleine!

  3. Lecteur-curieux dit :

    La biographie donnée sur Wikipédia en français :

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Deval_Patrick

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.
      Ouf ! Doctorat Honoris Causa de l’université Harvard.

  4. Gabrielle Larocque dit :

    Obama contre Trump? Voilà le problème des démocrates. Un grand a dû quitter. Difficile de répéter.

  5. Dekessey dit :

    Deval qui?

    Sérieux, est-il si connu que ça aux USA?
    Me semble qu’il est préférable d’avoir déjà un nom pour se lancer à la dernière minute comme ça.

    1. simonolivier dit :

      Est-il si connu? Justement oui. Il est très connu en Nouvelle-Angleterre. Il est très populaire au niveau des modérés et des progressistes non-extrémistes du parti (la gang de AOC exclus) Il était un des noms les plus cités lorsque le processus de nomination des démocrates à commencer. Il a fait un excellent travail au Mass. Lors de l’élection de 2012, son appui à Mme Warren a fait qu’il n’y a pas eu de primaire démocrate.

  6. leonard1625 dit :

    Aucune objection. Vu son manque de notoriété, il se devra d’être flamboyant et combatif dès le départ.

    Sa candidature serait une preuve de plus que les démocrates sont dans le pétrin.

  7. kintouai dit :

    Trop de bonbons dans la bonbonnière démocrate, alors qu’il n’y a qu’un étron dans la cuvette républicaine…

    1. Samati dit :

      @ kintouai

      On vous reconnaît bien à vos propos à saveur scatologique. Être un psychologue je pourrais émettre un commentaire plus scientifique sur cette tendance qui vous caractérise.

      1. kintouai dit :

        Je vous dirais bien :« Va donc ch…», mais vous n’auriez de cesse de me harceler sur ma « saveur » scatologique. De toute manière, à voir la position dans laquelle se trouve votre avatar, on a l’impression qu’il fréquente assidûment les toilettes turques. Enfin, pour conclure, si vous étiez psychologue, je doute fort que vous fussiez assez perspicace pour « commenter cette tendance qui (me) caractérise », selon vous. il était donc inutile que vous ajoutiez votre grain de selles (sic) à mon commentaire.

    2. Layla dit :

      On peut voir cette nouvelle «  candidature serait une preuve de plus que les démocrates sont dans le pétrin. »

      Et on peut aussi se faire plaisir en se disant qu’étant donné que les jours de DT à « cette présidence » sont comptés, les candidats décident de réaliser leurs rêves.😉 OK 👌 je rêve peut-être éveiller.
      Quand je regarde DT avec sa façon d’agir pas de classe, je me dis que se présenter contre lui faut être un peu beaucoup « maso »

  8. Michèle dit :

    Ces candidatures qui s’ajoutent à la dernière minute, ça semble indiquer le manque de confiance envers les candidat(e)s démocrates actuel(le)s… Pas très bon pour le parti, j’ai l’impression que ça risque d’affaiblir leurs chances de remporter en 2020. J’espère me tromper!

    1. Haïku dit :

      Michèle
      Bien dit !👌

    2. simonolivier dit :

      @Michèle Au contraire, les candidats qui s’ajoutent sont des candidats de grande qualité. En début d’année, personne ne croyait Tiny battable. Ce n’est plus le cas.

  9. Ziggy9361 dit :

    Oui ça peut paraître beaucoup,mais attendez en2024 chez les Répugnants, la grosse andouille à tellement abaissé les critéres de sélections et les attentes seront tellement basse que beaucoup vont être sur de posséder les qualifications pour le poste et ça ira du chasseur de crocodile des bayous au ceuilleur de Ginseng des Appalaches ça vas être le party.

  10. papitibi dit :

    Deval Patrick jouit-il de la moindre notoriété à l’extérieur du Massachusetts?
    Je crois pas.

    Lui reste-t-il suffisamment de temps pour se faire un nom là où se tiendront les premiers caucus et Primaires? Je crois pas.

    Aussi intéressante puisse sembler sa candidature, il ne fera pas long feu. Trop tard…
    Il aurait tort de comparer son arrivée tardive dans la course à l’arrivée de Bloomberg il y a quelques jours; d’une part, , le nom BLOOMBERG, c’est une marque de commerce dans le monde des médias et de la finance. D’autre part, Little Michael a l’avantage de pouvoir financer sa propre campagne avec son argent de poche…

    Pour le reste, les deux sont handicapés par leur relation à la Côte Est… Seul avantage pour Patrick: un âge moins avancé, et la communauté noire est plus nombreuse que la communauté juive…

    1. Haïku dit :

      @papitibi
      « D’autre part, Little Michael a l’avantage de pouvoir financer sa propre campagne avec son argent de poche…)
      👌👏 !
      —-
      « Argent de poche », le film de Truffaut ?😉

      1. constella1 dit :

        Haïku
        Je seconde 👏👏👌

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :