Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’ancien maire de New York, auréolé de ses succès à la tête de la plus grande ville des États-Unis, avait décidé de jouer son va-tout en Floride, sachant qu’il était défavorisé dans les premiers États à voter dans les primaires républicaines de 2008. La stratégie de Rudolph Giuliani avait échoué lamentablement et il avait abandonné la course à l’investiture du GOP après avoir fini loin derrière John McCain et Mitt Romney dans le Sushine State. Malgré cette fâcheuse expérience, sa stratégie ressemble à celle qu’entend adopter, 12 ans plus tard, un autre ancien maire de New York s’il se lance bel et bien dans la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020.

Michael Bloomberg ferait ainsi l’impasse sur les quatre premiers État à tenir des caucus et primaires démocrates – Iowa, New Hampshire, Nevada en Caroline du Sud – pour se concentrer sur la dizaine d’États qui organiseront des scrutins à l’occasion du «Super Mardi», le 3 mars prochain. La Californie, le Texas et la Virginie font partie de ces États.

Pour qu’une telle stratégie puisse fonctionner, il faudrait que les quatre premiers scrutins de la course démocrate débouchent sur des résultats ambigus, mitigés ou contradictoires. Il faudrait aussi que Bloomberg parvienne à retenir l’attention des médias au moment où celle-ci se portera sur les États où il brillera par son absence.

Bref, il s’agit d’une stratégie risquée voire douteuse. Mais Michael Bloomberg a surpris à peu près tout le monde en 2001 en réussissant à se faire élire à la mairie de New York sous la bannière républicaine. Il se croit sans doute capable de répéter l’exploit chez les démocrates en 2020. Bonne change.

(Photo Getty Images)

97 réflexions sur “La stratégie douteuse de Michael Bloomberg

  1. Danielle Vallée dit :

    Supposons qu’il ne fait que se promener à travers les États-Unis en poussant l’idée des changements climatiques et du contrôle des armes à feu, de la dette et de l’équilibre budgétaire, ce serait bien.

    Il est évident qu’il ne sera guère impliqué dans les débats.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Alors il voudrait faire d’abord avancer ses idées et faire gagner le parti démocrate plus que gagner lui-même.

      Andrew Yang le fait bien de façon plus modeste avec une seule idée et zéro chance d’être POTUS.

      Je trouve que Bloimberg est moins téméraire pour sa santé et têtu que Sanders. Bon mais lui se voit comme un homme de conviction profonde.

      Bloomberg plus comme un investisseur avisé.

      C’est un gouffre financier la politique, une campagne électorale à moins de tricher ou bien d’avoir bien des partisans.

  2. MarcoUBCQ dit :

    Monsieur Bloomberg est un homme d’affaires qui a réussit. Pour réussir dans ce domaine il faut prendre des risques calculés, et donc minimisés. Je crois qu’il fait la même chose ici. Pendant 2 and j’ai lus, du début à la fin, chaque édition hebdomadaire du magazine « Bloomberg-Business Week »: J’en déduis que cet homme est sans doute le mieux placé pour éjecter Donald et, au contraire de ce dernier, faire avancer le pays. Avec madame Warren comme vice-présidente ça ferait une équipe aux antipodes de celle de Donald: Intelligence, intégrité, maturité, sagesse, humanité et une vraie colonne vertébrale (au contraire du « guts » dont fait mention Donald, définition à 2 pattes de la brutalité, l’ignorance crasse et l’insensibilité, malheureusement bien humaine en 2019).

    1. MarcoUBCQ dit :

      2 « anS »…

    2. MarcoUBCQ dit :

      Oh et Michael a de l’expérience en politique.

  3. bloganon dit :

    Un autre jeunot… il aura 78 ans en mars 2020.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Il y a l’âge chronologique et l’âge biologique. Les deux diffèrent pour presque tout le monde. Si monsieur Bloomberg, et madame Warren, sont beaucoup plus jeunes en âge biologique, alors ils sont tous les deux justement plus capables que qui que ce soit de faire du bon travail. À vue d’oeil Michael et Élizabeth semblent justement encore très fringants et combatifs. Je voterai pour eu si je découvre d’ici là que les citoyens vivant à l’étranger peuvent quand même voter (Je suis né aux États-Unis). En passant, les 2 différents âges ont été découvert suite à une recherche récente (voir « Science & Vie »).

      1. Lecteur-curieux dit :

        Que souhaite réellement M. Bloomberg ?

        Et il va mettre son argent sur lui-même? Veut-il gagner à tout prix où il a d’autres objectifs et à un coût raisonnable ?

        Il favorisait Biden ? S’il ne fait pas tout pour gagner lui Bloomberg il ne se met pas à favoriser Warren ou un autre ?

        Je ne pense pas qu’il veut aider Trump et les républicains mais les battre.

        Il pense peut-être que Biden ne peut pas battre Trump tout en voulant en même temps ramener le parti plus au centre ?

        Disons qu’il voit Warren gagnante et veut s’assurer que rendue au pouvoir elle ne taxe pas trop les riches bien qu’il peut en prendre.

        Ou bien il pense que Mayor Pete peut monter ou lui même par un long shot gagner mais ce n’est peut-être pas sa priorité.

        Donc il veut que les démocrates gagnent et il pense peut-être à un ou deux candidatEs avant lui ou sinon lui.

        Biden le déçoit mais les modérés continuent à voter oncle Joe. Et Bloomberg est progressiste sur des enjeux sociaux non ? Sur l’immigration et l’environnement ses positions comparées à Biden sont différentses? C’est en économie qu’il est plus conservateur ce que nous on appelle le libéralisme économique. Alors qu’eux être avec des politiques économiques libérales cela signifie plus d’interventions de l’État et de règlementation.

        Bloomberg peut en prendre plus là aussi que les républicains.

        Va-t-il aider les démocrates si c’est son objectif premier ? Et disons être POTUS serait troisième, un rêve encore possible mais ne voulant investir que là où c’est payant et pour plusieurs objectifs en même temps.

        Je le vois plus avisé que Giuliani.

        Mais comment savoir ce qu’une personne a en tête ?

      2. RICK42 dit :

        Pensons au pape Jean XXIII, qui fut élu pape à 77 ans; tous les vaticanistes disaient qu’il serait un pape de transition… ce fut pourtant le pape du grand chambardement de l’Eglise avec le concile Vatican II.
        Un « vieux » pape qui a réussi à changer une institution deux fois millénaire. Comme quoi il ne faut présumer de rien, l’âge étant un facteur variable d’une personne à l’autre.

      3. lechatderuelle dit :

        RICK42 être e chef d’une philosophie de pensée n’implique pas vraiment des impacts comme celui d’être en tête d’un pays et prendre des décisions en temps présent, pour du temps présent….
        Le Pape jase du sexe des anges et tout prend 100 ans à bouger….

    2. Pierre dit :

      @bloganon
      Merci vous venez de me sauver une recherche, ça prend une loi contre quiconque a plus de 70 ans à la fin du premier mandat…

  4. Danielle Vallée dit :

    @MarcoUBCQ: votre enthousiasme vous fait rêver. Il ne recrutera jamais Warren. Il se présente pour s’opposer à Warren et Sanders.

    Il serait plutôt tenté par Bennett, Klobuchar ou même Buttigieg, mais jamais Warren.

    Et Warren est en mode panique parce que s’il y a quelqu’un qui sait compter aux États-Unis, c’est bien Bloomberg.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Je ne le vois pas avoir Warren comme VP mais peut-être s’ être fait à la raison que presque seule elle peut le devenir et que Biden soit se ferait battre par Trump ou ne ferait pas un POTUS au goût de Bloomberg malgré qu’on pense en premier tiens voilà les deux modérés.

      Klobuchar a très peu de chance mais il peut aimer ses discours.

      La vouloir au Cabinet ?

      Il a abandonné Biden.

    2. MarcoUBCQ dit :

      Celui qui ne rêve plus est foutu… Mais sincèrement parlant, je crois que monsieur Bloomberg est capable de s’associer avec la meilleure personne possible, quoique quiconque pourrait dire.

  5. leonard1625 dit :

    La Floride compte une importante communauté juive, Bloomberg y ferait surement le plein de votes.

  6. Gilles Morissette dit :

    Stratégie douteuse et risquée? Peut-être.

    Cependant, dans le contecte politique actuelle aux USA, tout est possible.

    Bloomberg a plein de ressouces (surtout financières). Il jouit d’un certain prestige et sa victoire-surprise comme maire de NY (2001) montre qu’il est capable de réussir ce que plusieurs pensent comme impossible.

    À suivre.

    1. chicpourtout dit :

      Sans compter qu’à l’échelle mondiale il a de la crédibilité. Il est connu et son expérience politique sera un atout précieux. Disons qu’il a de sérieux atouts dans sa manche. Il ferait certainement un excellent président. Toutefois je ne crois pas que « la chimie » soit au RDV avec Warren.

  7. Haïku dit :

    RE: « … il s’agit d’une stratégie risquée voire douteuse… »
    —–
    – » La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l’ennemi qu’on a encore des munitions »(H. Monnier).

  8. Pierre dit :

    Arrêtez de faire tourner vos hamsters… soyons sérieux son verre est à moitié vide, il vaut 50 quelques milliards, il ne veut pas peux pas mettre les efforts et l’argent nécessaire pour gagner, il est comme Jesus, il pense que le peuple viendra à lui… un autre new yorkais vindicatif, juste moins mal engueulé que Trump. À force de laisser la porte ouverte les démocrates vont passer à côté du vrai candidat pour battre Trump.

    1. chicpourtout dit :

      Pourtant j’ai lu cette semaine qu’il serait prêt à donner comme 500 millions aux démocrates. Ce n’est tout de même pas rien…

    2. yepasbon dit :

      @Pierre , qui est , selon vous , le vrai candidat pour battre Trump ?

  9. jeanfrancoiscouture dit :

    J’espère que sa stratégie ne va pas valider l’injure que lui a lancé Donald Trump avec son insultant: «Little Michael will fail.»

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Touché ! 👌
      -Ajout:
      « L’insulte est souvent l’argument de celui qui ne trouve plus rien à dire »(Anonyme).

  10. lechatderuelle dit :

    un autre qui imagine que le fric achète tout….

    Fascinant de constater que la politique est de plus en plus une affaire de fric et de contacts et de moins en moins une affaire d’idée et de de projet sociétal….

    Bloomberg y va d’un trip égocentrique d’un milliardaire…. il peut se payer ce « caprice » … comme d’autre s’offrent un voyage dans l’espace….

    mais ça demeure une réelle perte de temps car le mec y va pour sa gloriole personnelle et non pas pour le Peuple…..

    1. Haïku dit :

      @lechatderuelle
      👌 !
      Ajout:
      « Quand la morale fout le camp, le fric cavale derrière »(J. Prévert).

    2. Lecteur-curieux dit :

      La société et le peuple sont de plus en plus diversifiés. Les idées? Elles sont moins nombreuses à être rassembleuses.

      Alors c’est très individualiste ou cela l’a pratiquement toujours été chez les voisins ? Quel type d’individualisme ? Celui de l’économie néolibérale et celle néoclassique est très réducteur.

      Il faut donc aller dans une forme de pensée systémique, complexe ou holiste.

      Bannon ou Trump combattent cela en parlant des globalistes versus les patriotes. Les grandes institutions ne sont toutefois pas vraiment dans la sagesse systémique mais eux c’est le repli narcissique/égocentrique chacun dans sa bulle.

  11. Layla dit :

    Je pense qu’il le fait pour sortir DT, si les élections ne sont pas truquées, pour moi il a de tes bonnes chances, DT va doubler voire tripler les coups bas qu’il avait prévu pour passer, et ça ce n’est pas bon signe…les républicains vont ramper encore plus devant DT. Ça va être encore plus laid que je ne le pensais.
    Depuis hier je me dis est ce que Bloomberg sait quelque chose à propos de l’enquête pour la destitution que nous ne savons pas?

    1. Haïku dit :

      Secrets de famille ?😉

  12. Alexander dit :

    Et si Bloomberg s’impliquait pour recentrer le discours démocrate et supporter Biden?

    Rien de tel que de forcer Biden à pousser la machine pour s’assurer qu’il a la forme nécessaire pour affronter Trump.

    Un peu comme Apollo Creed qui entraîne Rocky dans Rocky III.

    Je pense que Bloomberg et Biden se respectent et le premier, en bon milliardaire qu’il est, pense que les progressistes vont trop loin à gauche et pourraient faire peur aux modérés qui ont la balance du pouvoir.

    Il faut que Biden développe l’oeil du tigre.

    L’objectif est de sortir Trump de la MB.

    1. Haïku dit :

      @Alexander
      « Le boxeur dormait à poings ouverts ? »😉

  13. Danielle Vallée dit :

    Il ne faudrait pas tomber dans le discours négatif de Sanders et Warren., au sujet du méchant milliardaire.
    Bloomberg est un des hommes les plus intelligents et les plus généreux que les États-Unis ont produit.
    Tout le monde l’adorait il y a 3 ans quand il a dit que son organisation allait payer 15 millions par année à l’ONU pour les changements climatiques parce que Trump ne voulait plus que les États-Unis paient.
    Bloomberg croit que le vrai changement se fait au niveau des villes et il est impliqué dans le monde entier, des repas dans les ecoles jusqu’a l’énergie renouvelable.

    « Bloomberg Philanthropies focuses on five key areas for creating lasting change: public health, environment, education, government innovation, and arts & culture »

    Tom Steyer est un autre milliardaire qui a fait énormément pour le parti démocrate.
    Il ne faut pas mordre la main qui te nourrit….
    Trump est incapable de s’asseoir et de discuter calmement avec qui que ce soit. Alors il menace et il insulte.
    Je ne pense pas que ce soit une recette gagnante.

    Est-ce que je crois que Bloomberg va devenir president? Je n’en ai aucune idée. Est-ce que Sandets et Warren devraient l’attaquer parce qu’il exerce un de ses droits? Pas du tout. Ça en dit beaucoup sur leur caractère à eux.

    1. constella1 dit :

      Danièle Vallée
      Je partage tout à fait votre point de vue
      Il est un homme intelligent. Cette il a les moyens des ses ambitions mais dans le monde actuel et américain par surcroît , c’est un avantage si l’objectif principal est de déloger le taré en chef

      1. constella1 dit :

        Certes et non cette

  14. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 22:27

    ‘un autre qui imagine que le fric achète tout….’

    M. Bloomberg semble préoccupé par le sort de Monsieur et Madame Tout le Monde, ce qui est tout à son honneur, mais il reste que la politique américaine est de plus en plus une affaire de riches et Dieu sait que les riches n’ont pas le monopole des bonnes idées, ni du réel désir d’aider les autres, et donc, on se prive d’excellentes candidatures parce que ceux-ci (ou celles-ci) n’ont pas les moyens de se lancer dans cette aventure, ce qui est absolument malheureux.

    1. lechatderuelle dit :

      Apocalypse on ne doutera pas de son empathie…. mais étant multimilliardaire, le monsieur semble cocher des « rêves » sur sa liste ….
      et Président des USA semble être sur sa liste….

      Il regarde les candidats des 2 côtés et se dit « Je ne peux pas être pire qu’eux »….

      alors que la vraie question devrait être « Suis-je meilleur qu’eux`? »

      Bloomberg se préoccupe des « petites gens »… son parcours en revendications m’est inconnu dans ce domaine….

      et 78 ans… ma foi… ce n’est guère mieux que tous les autres « favoris »….

      1. constella1 dit :

        On revient souvent sur l’âge
        Je connais des gens pas mal plus allumé ,alerte , en forme et en mode action que d’autres qui en ont 50 ou 60
        Ce seul critère ne fait pas fou de tout
        D’autant qu’aujourd’hui ces personnes de 75 ans ont une espérance de vie plus longue que ma mère disons ca c’est un fait
        Bien sûr l’idéal est un candidat plus jeune et progressiste avec un certain bagage politique
        Mais là on parle de sortir un fou de la WH au pc

  15. titejasette dit :

    J’ai soupé hier soir en compagnie d’une Américaine immigrée au pays il y a plus de 30 ans. Selon elle, il y a des mauvaises langues qui circulent présentement sur Warren.

    -Elle est beaucoup trop à gauche tout comme Trump trop populiste. S’ils doivent s’affronter, Trump va sortir gagnant contre elle à coup sur. C’est pourquoi on dit que « C’est un pion placé par les Russes. »

    -Taxer les fortunes, c’est utopique. Ca prend des votes au Congrès/Sénat et ça ne passera pas. A-t-elle expliqué cela aux ti pauvres ?

    La priorité exceptionnellement pour les élections de 2020 c’est se débarrasser de Trump. Le candidat qui propose des programmes sociaux pour le moment, avec tous les risques que cela comporte (réélire Trump) c’est un candidat incapable de voir le danger qui guette le pays, un rêveur. Sanders en est un. Mais c’est un incapable de changer de disque, le même discours qu’il avait il y a bien longtemps, en temps normal de campagne électorale contre les candidats « normaux ». Warren, elle commence à me faire réfléchir sur sa stratégie.

    Bloomberg, c’est un homme d’affaire respectable et respecté (tout le contraire de l’autre homme d’affaire). De plus c’est un philandrope. Seulement voilà, j’ai besoin de l’entendre parler pour mieux le connaitre.

    1. Samati dit :

      Voici pour votre gouverne un discours de Bloomberg fait à la convention démocrate en 2016

      https://youtu.be/9n3vuf-rbd8

      1. Samati dit :
      2. chicpourtout dit :

        Merci de nous l’avoir transmis @Samati

      3. Haïku dit :

        @Samati
        Merci pour la vidéo. Effectivement, c’est très intéressant.

  16. Lecteur-curieux dit :

    Tellement imprévisible la politique.

    Une lutte entre deux riches?

    – Prenons Bloomberg en Batman et Trump en Joker ou Penguin et je prends la série des années ’60 plus théâtrale. On dirait alors que le public va prendre pour Batman-Bloomberg et qu’il va gagner. Il semble toutefois que plusieurs partisans de Trump croient ou se font croire que Trump est Batman ou même James Bond plutôt que le vilain.

    – Allons dans les années ’80 et sans comparer la richesse mais la psyché des personnages.

    J. R. Ewing est un riche et détestable et méchant.

    Alors que P. Drummond dans Arnold et Willy est un bon.

    Les Américains votent pour le bon ou pour celui qu’ils voient comme le gagnant?

    Trump triche et donne des coups vicieux ? Comme à la lutte WWF ou plusieurs méchants gagnaient des combats avec l’arbitre le dos tourné ou faisant semblant de ne rien voir.

    Donc? 1 et 2. Il peut y avoir confusion si Trump est un bon ou un méchant. Et les méchants sont très populaires et même des stars. Il faut vraiment que le héros soit le plus fort sinon les brutes sont archi-populaires tant qu’elles gagnent.

    1. Haïku dit :

      Lecteur-curieux
      Très bonnes analogies.👌

  17. treblig dit :

    HS

    Faire le point après les baisses d’ impôts de Trump ? Selon le sénateur

    Ron Wyden (D-Ore.), the top Democrat on the Senate Finance Committee.

    “Two years later, none of their promises have been fulfilled. Investment is flat and workers have not seen the wage increases they were promised,”.

    Et le déficit sera supérieur cette année à 1 200 milliards.

  18. jcvirgil dit :

    C’est bien beau la candidature d’un milliardaire .D’ailleurs le seul fait de l’être lui assure les votes d’une bande de larbins qui s’imaginent que ce qui a fait recette pour sa situation personnelle ne peut qu’être favorable pour le pays.

    Cependant on devrait mieux connaitre sa vision sur la façon de relancer l’économie du pays. Il n’y a pas des centaines de manière de faire. On connait en partie celle de Warren qui exige une meilleure contribution fiscale des plus nantis qui présentement ne paient presque plus d’impôts et profitent de tous les mécanismes aménagés au fil des ans par des politiciens sous influence qui leur permettent de le faire . Trump lui-même ayant poussé la chose jusqu’à le caricature.

    Sur ce plan Legault au Québec a une partie de la réponse quand il parle de favoriser les entreprises qui paient de gros salaires, La seule façon de remettre l’économie en route serait en effet d’augmenter les revenus en augmentant les salaires et en créant des emplois productifs.

    Mais comment ramener des emplois payants au pays alors que des banquiers et des chefs d’entreprise tablent depuis des années sur une mondialisation qui leurs a permis d’accaparer la plus grande part de la différence de coût salarial entre les pays industrialisés et les pays qui ne l’étaient pas. La libre circulation des marchandises et des capitaux empêche une politique de revalorisation des revenus, et casse la solidarité entre salariés. À long terme, elle aligne tous les profits ver le haut, et tous les salaires vers le bas.

    Le moins qu’on puisse dire est de croire qu’un milliardaire et ses ti-namis peuvent renverser un système qui les sert si bien est un peu naif. Mais comme ils ont tué la poule aux oeufs d’or et qu’un recours à un plus grand endettement des ménages a atteint le maximum qu’ils pouvaient en espérer il faudra bien trouver d’autres solutions.

  19. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 08:39

    Je ne connais M. Bloomberg qu’à peu près que de nom et donc, bien hâte de l’entendre sur les sujets de l’heure: économie, les armes à feu, le système de santé, etc.

    Madame Warren a bien raison, il faut aller (re)chercher de l’argent dans les poches des riches pour en faire une redistribution; disons que je suis perplexe que M. Bloomberg va proposer quelque chose du genre, mais bon, on verra…

    Bien d’accord avec vous, il faut trouver le moyen d’augmenter le salaire des américains.

    ‘Le moins qu’on puisse dire est de croire qu’un milliardaire et ses ti-namis peuvent renverser un système qui les sert si bien est un peu naif.’

    Je fais aussi parti des sérieusement perplexes sur ce point. M. Bloomberg aller à l’encontre des riches et puissants, on va le croire lorsqu’on va le voir … A la limite, quelques mesures pas brutales pour deux sous, mais de vrais mesures pour aller piger dans les poches des riches … je n’y crois pas une seconde.

    1. jcvirgil dit :

      Et pourtant comme le souligne Oxfam, le fait de payer leur fameuse *juste part*, est la seule façon de permettre au gouvernement de payer des infrastructure physiques et sociales favorables à l’investissement et à leurs entreprises en plus d’assurer un environnement sécuritaire. .

      La transformation des États-Unis en une espèce de Brésil d’Amérique du nord n’en faisant surement pas un endroit où il ferait bon vivre.

  20. fallaitquejteuldise dit :

    Et si Bloomberg était un leurre pour stimuler un vote clair dans les quatre premiers états à voter? Si sa présence force les démocrates à prendre dès le départ un alignement clair, nous verrons peut-être un Biden prendre la tête. Avec tous les moyens financiers à la disposition de Bloomberg, il est le seul qui peut jouer à ce jeu. L’important, c’est la défaite de Trump au bout du compte et ça, il l’a compris.

    1. Alexander dit :

      @ fallaitquejeledise

      Très plausible.

      Brasser des idées et positionner définitivement le discours démocrate.

      Idéalement un discours plus centriste, moins radical.

  21. Yolande C. dit :

    UN PREMIER SONDAGE

    Une hirondelle ne fait pas le printemps, mais s’il faut croire ce premier sondage sur la candidature de Bloomberg, il n’y a rien d’encourageant pour lui:

    https://www.politico.com/news/2019/11/10/michael-bloomberg-2020-poll-068484

    J’aime bien le point de vue de @fallaitquejteuldise; l’annonce de la candidature de Bloomberg servira peut-être de catharsis aux démocrates du centre.

    1. Carl Poulin dit :

      @ Yolande C
      Pour le moment ce sondage ne veut rien dire. Lorsque Bloomberg s’est présenté comme maire de NYC tout les sondages prédisaient sa défaite et idem avant de se re-présenter pour son troisième mandat. Bloomberg a fait plus en trois mandats pour les citoyens de NYC que tout les maires qui s’y sont présentés avant et après lui. Il était et est encore très aimé des Newyorkais.

  22. leonard1625 dit :

    @apocalypse Les gens semblent oublier que l’objectif premier est de sortir Trump de la MB. Bloomberg avait envie de se présenter plutôt, mais s’est abstenu, principalement pour ne pas nuire à Biden ou aux autres centristes. Alors, ceux qui prétendent qu’il n’est motivé que par son ego devraient se raviser.

    Malgré ce qu’en pensent les supporteurs de Warren, Bloomberg et beaucoup d’autres pensent que les démocrates se dirigent droit sur un mur avec Warren et que Biden montre des signes d’inquiétude. Voilà, en gros, les motivations de Bloomberg.

    Bloomberg est un ardent partisan d’un contrôle serré des armes à feu et de la protection de l’environnement.

  23. Carl Poulin dit :

    Bloomberg fait ce qu’il dit d’habitude et son passé comme maire de New-York en est la preuve. Je crois que les derniers sondages l’ont forcé à se placer sur l’échiquier politique des Démocrates afin d’être certain que celui ou celle qui se présentera contre le POGO-MOUTARDE sera en mesure de le battre et s’il croit que c’est lui le meilleur candidat pour ce faire il se présentera.
    Ceux ici qui ont un discours négatif face à sa fortune personnelle devraient savoir que si t’as les poches vides tu ne peux pas te présenter comme candidat à la chefferie d’un des deux partis aux USA à moins d’avoir un énorme appui financier de la part de tes supporteurs comme Obama en a profité dans le passé.
    Pour les supporteurs de Mme. Warren et de M. Sanders, revisez vos devoirs et arrêtez de rêver car jamais ils ne seront élus face au PORCTUS à cause de leur programme respectif qui vont actuellement à l’encontre de la majorité des électeurs de la classe moyenne.
    En présentant un homme comme Bloomberg les Démocrates prendraient une sérieuse option sur les deux chambres du gouvernement et si ça se réalisait le multi-milliardaire pourrait en surprendre plusieurs avec des lois et des projets qui aideraient vraiment les Américains les plus démunis.

  24. lechatderuelle dit :

    Bloomberg laisse voir son côté opportuniste…..

    en quoi serait-il plus « éligible » que tous les autres…..??
    il est exactement dans le même pattern que les autres aspirants du côté Démocrate…..

    C’est assez stupéfiant de voir les Démocrates tenter de prendre la couleur des électeurs plutôt que d’offrir une alternative…..

    la psychose de « battre » trump fausse la réalité….
    ce type n’a aucun bilan positif à présenter…. n’a aucune prestance en tant que Président…. ne radote que des âneries….. et les Démocrates font des ronds-de-jambes de peur d’avoir peur…

    si les Démocrates sont incapable de simplement présenter leur meilleur candidat avec son programme et le « vendre » aux électeurs, ben ils ne méritent pas de former le prochain gouvernement…..

    C’est connu qu’un Président en quête d’un 2 eme mandat est quasi réélu….
    mais jamais, dans l’ère moderne, un Président n’a eu un si piètre bilan sur lequel s’appuyer pour se faire réélire…..
    et malgré tout ça, les Démocrates tournent toujours en rond…… paniqués de ne pas « plaire » aux électeurs s’ils osent avoir des idées…

    être américain, je serais bien embêté de voter …. trump est un incompétent de la pire espèce et les Démocrates sont des timorés sans idée….

    il est peut-être temps que les USA s’ouvrent aux partis politiques multiples….. car actuellement, ils ne font que voter contre…..rarement pour un candidat….
    Fait à noter, au Canada, malgré plusieurs partis, les électeurs sont demeurés binaires dans leur façon de voter…. ce qui laisse voir que la tradition anglo-saxonne est tenace ….

  25. Benjen Stark dit :

    HS : Le socialiste corrompu Lula sort de prison au Brésil. Incroyable. Quand on se compare, on se console, ce pourri aura au moins fait de la prison. Aux États-Unis, les criminels démocrates obtiennent des jobs à MSNBC et CNN.🙄

    1. Gilles Morissette dit :

      @Benjen Stark (10/112/2019 à 10:13)

      Et les criminels républicains obtiernnent des jobs à la « Maison Sale ». Il ya même en une de ces fripouilles qui est devenu président des USA.

      Rien de trop beau lorsqu’on fait partie de la bonne « gang »!!

    2. lechatderuelle dit :

      Benjen Stark… vraiment??? votre capacité à lier des événements entre eux alors qu’aucun lien n’existe est plutôt pathétique….

      Au Brésil, fait se garder une petite gêne avant d’être aussi affirmatif…. la « loi » et la « justice » sont à orientation variable là-bas …
      Lula a-t-il vraiment profité de pots-de-vin??? Difficile à confirmer….

      Cependant, on voit mal le lien entre Lula et les USA ???
      et encore moins avec le lien que vous tentez, maladroitement, avec « corruption » et vos adversaires démocrates dont on se demande bien pourquoi d’ailleurs!… considérant que vous ne votez pas aux USA….

      Criminels Démocrates, dites-vous ?
      mais il est toujours plus sage de s’assurer de n’avoir aucun squelette dans le placard avant de cracher dans les airs….

      une mémoire sélective démontre simplement votre mauvaise foi….
      Combien de Républicains éclaboussés par un scandale depuis 10 ans??
      Combien ont été jetés en prison…..
      Combien travaillent pour Fox News ??

      Non pas que les Démocrates soient un parti de la vertu, mais de grâce, soyez un peu plus haut que le tas de fumier derrière lequel vous vous terrez…..

    3. lechatderuelle dit :

      Comment appelle-t-on un Président qui ment et qui fabrique des « preuves » afin de se justifier de déclarer la guerre à un pays???
      Et de mémoire, il me semble que G.W Bush était un Républicain, non?

      N’est-ce pas la définition pour « crime de guerre » et « crime contre l’Humanité »…..

      Est-ce moins grave parce que c’est un homme de droite qui transgresse les lois??

      Qu’en pensez-vous Benjen…..

      Comment appelle-t-on un Chef d’état qui utilise son poste et son influence pour tenter de nuire à un adversaire politique???

      Comment désigne-t-on un Chef d’état qui profite d’avantages financiers de par son poste en permettant à des politiciens des autres pays de séjourner dans ces hôtels et en faisant en sorte que son personnel politique, du gouvernement dont il est le Chef et même ses dirigeants militaires utilisent ses hôtels, l’engraissant par le fait même???

      Comment nomme-t-on un Chef d’État qui embauche les membres de sa famille dans des postes politiques et du gouvernement sans en avoir les compétences??

      Et-ce moins douteux et plus acceptable parce que ce sont des gestes de types de la droite??
      Vraiment?

    4. jcvirgil dit :

      @ benjen 10h13

      est-ce du trollisme ton affaire ou tu crois vraiment les âneries que tu défiles sur ce blogue ?

      Lula a fait plus pour le peuple brésilien et pour combler le fossé des inégalités que ton idiot orangé à tendance fasciste qui travaille uniquement pour les plus riches ne le fera jamais.

      C’est bien pour ça que l’oligarchie associée à la CIA et à un système de justice corrompu ont travaillé pour finalement réussir à l’envoyer en prison , sinon ton crétin d’extrême droite n’aurait jamais passé.
      Je vais te faire une prédiction cependant , il ne fera pas long feu, même si l’armée et toutes les forces d’une drette épaisse comme tu les aime sont derrière lui

    5. Bartien dit :

      Tu n’as pas été capable de te retenir jusqu’à ton pipi pad benji?

  26. treblig dit :

    @benjen

    Des criminels démocrates à MSNBC ou à CNN ?

    Pourriez-vous me rafraîchir la mémoire? Parce que j’ai la mémoire courte en ce dimanche matin.

    1. treblig dit :

      @benjen

      En attendant que pâte à crêpes leve, je me suis amusé à nommer les ceusses qui ont été condamnés sous Trump.: Manafort, Cohen, Gates, Flynn, Papadopoulos… Ceux qui sont arrêtés , Parnas, Fruman ( les complices de Giuliani qui lui-même est en grand danger), Et puis en procès Jone ( et bientôt Corsi).

      Mais je n’ai pas souvenir d’ une seule personne condamnée sous Obama.

      1. constella1 dit :

        Treblig
        Touché 👌

  27. Gilles Morissette dit :

    @Benjen Stark

    On peut dire sans se tromper que Lula ne possède pas une très haute opinion de Bolsonaro, opinion que je partage entièrement.

    D’ailleurs sa condamnation à huit ans de prison avait soulevé plusieurs doutes, certains se demnandant si ce n’était pas un geste de nature « politique ».

    Il semble bien que la cote de popularité de votre « idole »soit en chute libre alors que l’économie ne va pas bien du tout.

    Petite lecture pour vous aider à vous instruire un peu. Vous en avez grandement besoin.

    https://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201911/09/01-5249057-bresil-lula-remonte-a-bloc-accable-bolsonaro-devant-ses-partisans.php

  28. Pierre S. dit :

    ————————–

    Benjen on va commencer par sortir le criminel qui squatte la MB
    apres ca on verra.

  29. marcandreki dit :

    Parlant de stratégie douteuse. La nouvelle ligne de défense des Répugnants est de dire que Trump est un pourri, qu’il pratique abondamment l’extorsion, qu’il le fait à tous les jours, donc il ne peut pas être déchu pour ça!!! WYSIWYG

    Trump is a bad guy and bad guy play dirty

    https://www.politicususa.com/2019/11/10/trump-crimes-impeachment.html

    1. Layla dit :

      @marcandreki 11:16
      « Thornberry admits it was inappropriate for Trump to pressure a foreign country for political smears, but not impeachable because Trump does it all the time. “Not really anything the President said in that phone call that’s different from what he says in public all the time.” »

      Le monde à l’envers, le voleur qui se retrouve à la cour tente de prouver que c’est la première fois, il n’a jamais volé, mais maintenant il suffira de dire «  non-coupable, votre honneur, je le fais tout le temps, je ne peux pas m’en empêcher, c’est normal de voler pour moi à tous les jours meme deux fois par jour » c’est sûr qu’il va être acquitté. 😉😂Layla

      1. kintouai dit :

        Ces trouducs sont vraiment à bout d’arguments,

        Lire aussi : https://www.journaldemontreal.com/2019/11/09/les-defenseurs-de-trump-sont-a-court-darguments-dans-laffaire-ukrainienne

      2. Layla dit :

        @Kintouai
        Très bon lien à lire j’ajoute

        Retenir l’aide militaire pour l’Ukraine une question de vie ou de mort mais pour DT la question de vie ou de mort c’était et c’est toujours être élu ou non.
        Le président Zelensky a résisté tant qu’il a pu pour ne pas se plier à la corruption lui qui en a fait son cheval de bataille, sauvé par la cloche lorsque DT n’a pas eu d’autres choix que débloquer l’aide militaire un ou deux jours plus tard sur les ondes des médias Zelensky aurait vendu son âme au diable pour que l’argent soit débloquée avant le 30 septembre.Il peut être très reconnaissant envers ce lanceur d’alerte. En vendant son âme au diable il aurait mis en péril l’aide supplémentaire à venir des USA. Triste histoire, la pièce de théâtre burlesque mise en scène par DT aurait pu devenir un drame pour l’Ukraine…dure leçon aussi pour ce nouveau président. Layla

      3. Lecteur-curieux dit :

        C’est comme Joe Dalton dans la Guérison des Dalton, incapable de ne pas voler le portefeuille.

        Averell lui a presque été guéri mais pour l’expérience n’a pas pu s’empêcher de tout manger ou s’accaparer le buffet pendant que l’obscurité était faite.

        Le peuple a élu le Penguin dans Batman du moins les Grands Électeurs mais c’est moitié-moitié avec madame Clinton pour 2016.

        La vérité c’est que le peuple veut à la fois disons qui ? Un des anges du Seigneur et un envoyé du Démon. Sauf que les républicains de droite chrétienne croient que le démon est chez les démocrates.

        Et que même Donald Trump c’est un démocrate corrompu de New York mais qui est plus un mercenaire ou un spéculateur à leur service et encore mieux que Roger Stone même s’il leur fait honte.

        Fini le type qui se cache pour faire ses coups fourrés, Donald Trump les fait en plein jour où direct sur Twitter si de nuit et il cause une distraction pendant que les magouilleurs magouillent et que les doctrinaires voient leur agenda réalisé.

        Hey on parle des États-Unis… Ce pays impliqué dans tant de choses depuis des lunes.

  30. citoyen dit :

    un républicain à la tête des démocrates.

  31. Le Président Trump acclamé en héros par les vrais américains en Alabama hier (contrairement aux swampeux de Washington D.C.), j’en ai eu des frissons.

    http://twitter.com/charliekirk11/status/1193275683390115840?s=20

    1. Bartien dit :

      Ahahahah…t’as le frisson facile simon

      1. Bartien dit :

        Monte le chauffage ça devrait passer

      2. Henriette Latour dit :

        Bartien

        On a le frisson qu’on peut!

    2. lechatderuelle dit :

      Albama… en quoi sont-ce de « vrais » Américains???

    3. Gilles Morissette dit :

      @Grosse Tétine ( 10/11/2019 à 12:00

      Ça ne prend pas grand chose pour vous « donner des frissons » !! Il est vrai que lorsqu’on a peu à offrir, on se contente de peu !!

      À quoi vous attendiez-vous? Que le ramassis de « rednecks » de l’Alabama un des états les plus « pauvres, (à tous les niveaux) et des plus rétrogrades (sa loi anti-avortement) aux USA se mettent à huer votre gourou?

      Les « vrais Américains » sont ceux qui en ont plus qu’assez de voir leur pays dirigés par une bande de criminels qui bafoue à chaque jour la Loi et la Constitution de ce pays.

      Ils se sont largement exprimé mardi dernier (5 novembre) en Virgine, au Kentucky, au Delaware et en Pennsylvannie.

      Pauvre type. Une petite consultation avec votre « ami imaginaire » serait de mise !!!

    4. Layla dit :

      @Grosse Tétine
      Il manquait juste le ballon gonflable de « baby TinySissy » pour mettre un peu de couleur dans cette « magnifique ovation »
      Misère une personne sûrement a tendance « démocrate » avec un couteau l’a entaillé il n’a donc pas pu s’élever dans le ciel de l’Alabama. Layla

    5. treblig dit :

      Je vous rappelle les noms : Alabama States contre Louisiana States. En plein « deep south ». Avec Ole Mississippi et les ploucs de West Virginia (Appalaches), le portrait serait complet. Quatre états rouges
      parmis les plus pauvres des USA.

      D’ailleurs, parmis les 10 états les plus pauvres, 9 ont voté rouges. Ils vivotent grâce aux transferts des états bleus .Tiens prenons Alabama, pour chaque 1$ collecté en impôts, le Fédéral retourne 2.53$ dans cet état.

      Mais ils votent Trump. Et dénoncent le communisme

    6. Layla dit :

      @Grosse Tétine
      « Le Président Trump acclamé en héros… »

      Prise trois😂🤣😂

      1. Comme Kim en Corée du Nord…..

    7. Richard Desrochers dit :

      En effet, c’est évidemment râce à l’Alabama que les États-Unis sont devenus une grande puissance mondiale…

      Encore heureux que DT n’ait pas tracé le mur à la frontière nord de cet état.

      1. Haïku dit :

        Richard Desrochers
        😉👏👏👏

  32. Apocalypse dit :

    @Layla – 11:34

    Bonne analogie!

    On le fait tout le temps, nous pensions que vous le saviez, maintenant vous le savez, alors où est le problème? Ils ne peuvent nier les évidences, alors on va essayer de faire passer cela sous le signe de la normalité.

    A moins de découvrir la ‘bombe atomique’ des scandales sous Donald Trump, les républicains ne vont jamais le lâcher. Ils savent qu’ils ont encore une chance raisonable de gagner avec lui en novembre 2020, alors qu’avec un autre, c’est oublier ça.

    Les républicains visent le ‘grand chelem’ dans le sens qu’un autre quatre ans avec Donald Trump, ça veut dire au moins une autre nomination à la Cour Suprême et des centaines d’autres nominations dans différentes cour de justice. On veut influencer les décisions pour des décennies, alors oublier une destitution de Donald Trump à moins d’une intervention divine.

    Que les démocrates trouvent le ou la bonne candidate et proposent des projets qui vont inspirer les américain(e)s.

  33. Apocalypse dit :

    @kintouai – 11:43

    Les preuves sont tellement accablantes que les républicains n’ont aucune munition avec quoi tirer. Lawrence O’Donnell disait la semaine dernière qu’ils avaient posés très peu de questions durant les audiences privés.

    Vous pouvez parier que les choses vont changer avec les audiences publiques et que nous allons assister à un autre cirque, en plus de celui avec Roger Stone, qui a d’ailleurs débuté avec la demande pour faire comparaître le fils de Joe Biden … sérieusement?

    1. Layla dit :

      @Apocalypse 12:13
      Les républicains ont posé très peu de questions…trop peur des réponses peut-être? Layla

    2. Alexander dit :

      Hunter Biden?

      Encore et toujours détourner l’attention et trainer en longueur pour gagner du temps.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Les républicains associés à Roger Stone depuis des lunes et des lunes.

      Le savent-ils que Stone est pas correct ? Depuis toujours. Mais il les servait bien.

      Pour Donald Trump ? Beaucoup de conservateurs traditionnels s’opposaient à lui et 2015 et 2016 et n’aimant pas cet homme. Mais vu que les voteurs ont choisi Trump et qu’en plus il a été élu.

      Malgré qu’ils ne peuvent pas le cacher, ils sont pris avec Donald Trump.
      Pourquoi la foule républicaine a voté Trump ? Car il s’adresse à leur inconscient. Ou sinon il est le républicain livrant la job suffisamment étant plus dans la réduction des impôts, pro gun, méfiant envers l’immigration, intolérant face aux migrants, autoritaire, etc.

      Ils aiment cela. Perso j’ai refait Political Compass, je trouve leurs questions désuètes mais ils me places dans leur quadrant vert et je suis plus libertaire que Jill Stein et que Gary Johnson et Johnson est à droite dans l’autre quadrant. Et je suis plus à gauche que Stein ou Sanders.

      Ils placent Sanders sur la ligne entre autoritaire et libertaire.

      Sinon les autres sont tous dans le quadrant du haut à droite des autoritaires. Mais Donald Trump beaucoup plus autoritaire que madame Clinton.

      Ce graphique et test représente plus les valeurs personnelles et que je dirais du vivre et laisser vivre dans mon cas et de la justice sociale.

      Donc je vais être classé proche d’un parti vert ou du NPD au Canada sauf que leurs questions ne parle pas tout à fait du programme et comment s’y rendre.

      En France sur le même type de graphique là la gauche traditionnelle est plus à gauche que moi mais moins libertaire.

      C’est la faute des questions posées. Voir si je veux interdire aux gays d’adopter des enfants, les lesbiennes sont mamans et mariées maintenant. Ils posent des questions 25 ans en retard.

      Dans ce test je suis un gauchiste libertaire alors que dans des boussoles électorales autres ou autres tests je suis plus un centriste ou un peu plus libéral ou progressiste cela dépend des élections ou tests i.e. les questions posées.

      Dans les deux cas… Trump ne défend absolument pas mes valeurs politiques et si on n’est moins contre lui parfois c’est parce qu’on ou plutôt que je suis plus libertaire qu’autoritaire. Pour l’individu.

      En principe mais en pratique? Trump ne suit aucune règle. Et il est autoritaire et les États-Unis ce n’est pas une PME. Ni une plus grande entreprise. Une qui innoverait ou défendrait des valeurs mais avec un boss autocrate ce qui n’est pas mes valeurs mais qui les mènent à la réussite alors ils le tolèrent.

      Celui vu est un libraire en Europe. Il défend le livre et suit son instinct et chaque fois qu’il ne le suit pas, il en a payé le prix.

      D’autres sont très brouillons mais rassembleurs et visionnaires.

      Trump lui s’adresse aux réactionnaires d’abord sinon il faut être libertarien sur le plan économique et fermer les yeux sur la liberté personnelle ou sociale.

      Ou encore on reprend la typologie entrepreneur versus gestionnaire. Je préfère l’entrepreneur pour la vision de l’entreprise mais si cela devient gros cela en prend un qui peut écouter au moins un peu. Et cela prend absolument une structure tout ne peut pas venir que de l’instinct et de l’intuition du fondateur.

      Mais s’il n’y a plus de place pour cela ? L’entreprise devient une grosse chaîne sans âme juste là pour gérer sa maturité ou sa décroissance de manière rationnelle. Ou parfois une croissance mais sans innover sans rien faire de différent sans surprendre personne.

  34. Alexander dit :

    Pas mal clair. Les républicains sont prêts à laisser un escroc à la tête de la MB car il livre la marchandise et respecte les demandes républicaines.

    Baisses d’impôts, dérèglementation, nominations à la CS, anti-avortement, désengagement international massif, port d’armes etc.

    Le pays? On s’en fout, c’est l’agenda et les intérêts qui comptent.

    Finalement, il faut présenter un programme opposé et laisser la population décider.

    J’ai quand même hâte de voir ce que Bloomberg a à offrir comme programme.

    Il va sûrement appuyer les centristes comme Biden et Buttugieg vs les progressistes comme Sanders et Warren.

    Faut d’abord positionner le discours démocrate une fois pour toutes.

    Bloomberg est quand même une excellente option si Biden manque de jus pour affronter Trump.

    Je pense qu’il a des idées et du cash en masse pour les communiquer.

  35. Danielle Vallée dit :

    @Alexander: « J’ai quand même hâte de voir ce que Bloomberg a à offrir comme programme. ».

    Bloomberg est bien connu et il est un mélange intéressant : socialement libéral et fiscalement conservateur (équilibre budgétaire etc…)

    1. Lecteur-curieux dit :

      Les libertariens se décrivaient comme cela au départ ou comme de gauche sur le plan social et à droite sur le plan économique.

      Donc là cela me séduisait mais au final et ils de droite très prononcée sur le plan économique et pour les libertés sociales et personnelles ils les font passer en second sauf celles de posséder et incluant un gun ou vont défendre l’État pour l’Armée, la police et les prisons. Donc faussement à gauche.

      Bloomberg lui n’est pas libertarien. Dans un graphique ils le faisaient passer de modéré à left liberal déjà en 2016. Un graphique inspiré du diagramme de Nolan. Cela dépend toujours des questions posées et de la pondération.

      Ces graphiques sont plus là pour comparer le positionnement de chacun que de mettre obligatoirement une étiquette.

      Trump était placé dans la droite conservatrice et dans leur graphique c’est en 2002 que Trump était un populiste et non en 2016. En 2002, il était enregistré démocrate. Ce ne sont que des typologies dont le sens peut changer.

  36. titejasette dit :

    @Toton – 12h00

    Quand tu fais des convulsion et des spasmes, tu peux facilement dans ton cas croire que ce sont des frissons. Tu sais bien que nous autres, on n’a rien à foutre de ton haut-le-corps.

    De l’attention de notre part, tu as réussi en annonçant ton « séisme ». Faudrait faire plus dramatique la prochaine fois que tu ressens des palpitations dans la partie inféreure du coccyx

    1. @titejasette Misère, plus rien ne me surprend de notre époque de voir une femme tenir des propos aussi orduriers sans la moindre provocation. J’espère que les quelques « likes » que vous espérez obtenir de la plèbe sur ce blogue en vaut la peine.

      Mes salutations madame.

      1. Bartien dit :

        @titinne

        « @titejasette Misère, plus rien ne me surprend de notre époque de voir une femme tenir des propos aussi orduriers sans la moindre provocation »-titinne

        Et si c’était un homme? Tes écrits transpirent toujours le sexisme et la misogynie pauvre abruti

      2. titejasette dit :

        Toton

        Erreur ! Je suis un homme et j’ai 3 balls. J’utilise un pseudo pour cacher ma vraie identité.

        Je te réponds en retard car je ne lis pas régulièrement ce blogue. Les autres ont répomdu à ma place. Merci les copains

  37. FlorentNaldeau dit :

    Mais qu’ont donc ces milliardaires qui s’invitent assez tardivement dans la course alors que les autres candidats, du meilleur au moins bon, travaillent depuis des mois, voire des années, à préparer leur candidature, à rencontrer les électeurs dans toutes sortes d’événements et à débattre dans des conditions pas toujours idéales pour la discussion? Veulent-ils profiter du labeur de ceux qui ont défriché le terrain pour eux?

    Déjà Steyer, lui qui a lancé sa pétition pour la destitution de DT quelque peu prématurément dès 2017, donnait l’impression de se croire porteur d’une mission sacrée. À l’entendre dans ses fréquentes publicités sur les réseaux américains, son expérience en affaires l’investit d’une intelligence particulière pour juger de la malhonnêteté de DT, capacité que ne possèderaient donc pas les autres candidats ni la population en général; les journalistes qui depuis des années ont fait la chronique des piètres performances et des pratiques douteuses de DT dans ses diverses entreprises ont dû apprécier. Sans oublier que n’importe qui (même un non-milliardaire) doté d’un minimum de sens critique est depuis longtemps arrivé à la même conclusion.

    Bloomberg partage son attitude messianique. Puisque personne ne satisfait ses standards élevés, il n’y a que lui qui peut sauver la mise des Démocrates; il semble croire que le parti rêve désespérément d’un deus ex machina et que lui seul peut jouer ce rôle dans ce piètre scénario.

    Pour quelqu’un qui a la réputation de toujours fonder ses décisions sur des données factuelles ou chiffrées sérieuses et vérifiables, on se demande quel coup d’orgueil l’a frappé pour se lancer de cette manière, après une longue valse-hésitation qui l’avait pourtant amené à déclarer qu’il n’en serait pas, en oubliant les primaires dans les premiers États alors que ça n’a jamais fonctionné. Mais bon, ses ressources financières sont à la mesure de son immodestie et il nous surprendra peut-être tous, même si la probabilité en paraît infinitésimale à ce stade.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :