Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Quand nous danserons avec les anges, la question sera posée : en 2019, qu’avons-nous fait pour nous assurer de garder notre démocratie intacte? Sommes-nous restés sur la touche sans dire un mot?»

— Elijah Cummings, fils de métayers, militant des droits civiques et président d’une influente commission de la Chambre des représentants, s’exprimant à l’issue de l’audition de l’ancien avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, le 27 février dernier. Le représentant du Maryland est décédé la nuit dernière à l’âge de 68 ans.

Dans cette intervention passionnée, Cummings répondait aux républicains qui accusaient les démocrates de tenir leur toute première audition depuis leur conquête de la majorité à la Chambre sur un scandale impliquant le président.

(Photo AP)

28 réflexions sur “La citation du jour

  1. Layla dit :

    😢

  2. Réal Tremblay dit :

    Malheureusement les Républicains se fichent de ce pouvaient penser M.Cummings. Surtout pas le Président qui lui rend un hommage plus que généreux en pensant surtout aux électeurs qu’il veut récupérer à Baltimore. Il ne changera jamais la crapule.

    1. Pierre S. dit :

      ————

      Impossible que trump ait rédigé cet hommage lui même…. surement la job d’un spécialiste en communication.

  3. karma278 dit :

    Amen.

  4. onbo dit :

    Il savait depuis un temps que la faucheuse rodait autour de sa maison. Ça ne faisait que l’inciter à poursuivre dans sa démarche de quête de vérité pour tous.

    Cummings a dit: « Sur mille affiches qui ont audience à Baltimore, aucune ne porte sur les critiques, mille gardent debout ceux qui ont été critiqués ». Ma traduction de mémoire..

  5. Louise dit :

    Quand l’ai appris le décès de monsieur Cummings je me suis demandé pourquoi ce sont les meilleurs qui partent souvent les premiers.
    J’admirais la droiture de cet homme et ses efforts pour faire sortir la vérité.

    Trump lui est souvent tombé sur la tête parce que cet homme représentait tout ce qu’il n’est pas. Il le traitait de raciste et qualifiait d’infestée de rats la communauté qu’il représentait.
    On se demande bien où sont réellement les rats de la politique et pourquoi ils vivent si longtemps.

    1. Igreck dit :

      Louise,
      Vous m’avez devancer de 2 minutes ! Les grands esprits se rencontrent ?

    2. ProMap dit :

      Très bien dit Louise. Rien à ajouter..

      1. Haïku dit :

        Je seconde. 👌

  6. Igreck dit :

    Les meilleurs meurent toujours les premiers ! Cela n’aura jamais sembler plus vrai alors que la Bête(ise) rôde encore dans la sombre forêt Washingtonnienne.

  7. Cubbies dit :

    Monsieur Cummings était un homme fier de son héritage prêt à défendre les citoyens de son état avec la volonté de faire connaître la vérité dans les magouilles de Trump. Respect Monsieur Cummings.

    Malheureusement, je crois qu’il manque de personnes comme lui actuellement.

  8. Luc dit :

    Une grande perte…

    1. Pierre dit :

      Malheureusement on a tous un rôle à jouer sur cette terre, et Trump lui est là en quelque sorte pour démontrer les failles de la constitution, mais la prochaine Présidente saura amener au congrès les corrections constitutionnelles nécessaires pour amender cette vieille béquille de constitution… en commençant par les nominations partisanes des juges…

  9. Pierre S. dit :

    ———————–

    Hey les trolls …

    Sur ce sujet, prière de vous abstenir.
    On ne parle pas de politique la mais de valeur éthique et morale.
    De courage et d’intégrité aussi.

  10. Louy dit :

    Un grand homme !!!

  11. Éric Beauchemin dit :

    Tout ce que Trump ne sera jamais ! RIP !

  12. Layla dit :

    J’ai lu beaucoup sur Elijah Cummings… ce qui ressort ce sont ses qualités de coeur et d’âme
    En parlant de Dt il a dit… « cet homme appelle la vérité un mensonge, et un mensonge la vérité »

    J’ai aussi lu la réponse de Trey Gowdy à ceux qui aurai voulu que les gens blâme Elijah Cummings lors d’une audience où était interrogé HRC
    « Ce n’est pas une affaire de politique pour lui; il dit ce qu’il croit », a déclaré Gowdy au journal Hill. «Et vous pouvez dire à ceux qui le disent parce que c’était dans une note de service qu’ils ont eue ce matin-là, et vous pouvez dire à ceux qui ça vient de leur âme. Et avec M. Cummings, ça vient de son âme. »
    ***
    Ceci m’a amené au compte Twitter de Trey Gowdy
    Voici ce qu’il avait à dire, je n’ai pas voulu choisir pour l’un il sera rejoint d’un tweet différent d’une autre personne.
    ***
    Elijah Cummings était l’une des voix les plus puissantes, belles et convaincantes de la politique américaine. Le pouvoir et la beauté sont venus de son authenticité, de sa conviction, de la sincérité avec laquelle il tenait ses croyances. Nous nous sommes rarement mis d’accord sur des questions politiques.
    09:44 – 17 oct. 2019-Twitter pour iPhone
    ***
    Nous n’avons jamais eu de mots croisés à l’extérieur d’une salle de comité. Il avait la capacité unique de séparer le personnel du travail. L’histoire de la vie d’Elie profiterait à tout le monde, quelle que soit son idée politique.
    ***
    Les obstacles, les barrières et les obstacles qu’il a surmontés, le doute extérieur et parfois intérieur qui murmurait à l’oreille d’un jeune Elijah Cummings. Il a tout battu. Il a battu les probabilités.
    ****
    Il a battu les faibles attentes de cet ancien employé de l’école qui a dit à Elijah d’abandonner son rêve d’être avocat, de ne jamais devenir avocat, de se contenter d’un emploi avec ses mains et non son esprit.
    ***
    Elijah adorait raconter cette histoire parce que cet employé de l’école est devenu le premier client d’Elijah en tant qu’avocat. Nous vivons à une époque où nous voyons des gens à la télévision à quelques reprises et nous pensons les connaître et savoir de quoi il s’agit.
    ***
    Il est vrai qu’Elijah était un fier progressiste à la voix mélodieuse et en plein essor qui s’est retrouvé au milieu de la plupart des grandes histoires politiques au cours de la dernière décennie. Il est inéluctable que cela fasse partie de son héritage.
    ***
    Mais son héritage inclut aussi la voie qu’il a empruntée pour devenir l’une des figures politiques les plus puissantes de son temps. C’est un chemin rempli de douleur, de préjugés, d’obstacles et de doutes qu’il a refusé de laisser l’arrêter. Son héritage est la persévérance. Son héritage est de lutter contre la douleur.
    ***
    Son héritage est de faire en sorte qu’il y ait moins d’obstacles pour le prochain Elijah Cummings. Son héritage pour moi, par-dessus tout, était sa foi. Une foi en Dieu qui est récompensée aujourd’hui sans plus de combats, sans plus de batailles, sans plus de douleur.

    Elijah Cummings me rejoint profondément.😢

    1. Layla dit :

      « Elijah Cummings me rejoint profondément.😢 » Cette dernière phrase est de moi.

  13. HS :….lu dans la presse le prochain sommet du G7 àu club de golf le Doral appartenant à là grosse andouille.

  14. Layla dit :

    Dans la vidéo proposée sur le billet de ce que j’en ai compris, puisqu’il ne parle pas très vite, il a voulu dire à Michael Cohen…je crois en toi, je crois que tu veux améliorer ta vie, et que ce sera pour un monde meilleur.
    Je comprends que tu es inquiet pour ta famille, mais il l’encourageait à continuer. J’ai trouvé cela très touchant. Aujourd’hui dans sa cellule Cohen se rappelle sûrement Elijah Cummings. A mon tour de lui souhaiter bonne chance.

  15. Gerard seguin dit :

    M. Cummings, vous faites parti des gens noble.

  16. Layla dit :

    HS
    L’élu nous annonce un grand jour «  un beau cessez le feu de cinq jours, il semblerait que les Kurdes sont incroyablement heureux mais….pour que ça continue dans mes mots les Kurdes vont devoir se retirer de ce secteur durant ces cinq jours, ce me semble qu’ils doivent être incroyablement heureux de cette solution.
    Comme on dit un nouveau sauveur est né.il a provoqué une situation et se pose en sauveur, mon humble opinion.

    Le mot à retenir « incroyablement » bien justement je suis incroyablement sceptique que les Kurdes soient incroyablement heureux.

    1. « This is a great day for civilization. » DJT

      vite le Nobel de la Paix…

    2. Haïku dit :

      @Layla
      « Comme on dit un nouveau sauveur est né.il a provoqué une situation et se pose en sauveur ».

      @marie4poches
      « This is a great day for civilization. » DJT

      – En plein dans le mille ! Merci.👌

  17. HS

    Perry démissionne…

  18. Ça doit être difficile pour les républicains de constater que cet homme a tout donner pour préserver l’idéal fondamental de leur république et cela sans égard au dénigrement qu’il a du subir dans son travail sur la commission qu’il présidait au congrès.
    Mr.Commings vous pouvez dansé avec les anges votre mission qui vous tenait tellement à coeur sera reprise par un ou une autre que vous aurez inspiré et sera bientôt chose faite.

  19. Maïs1988 dit :

    Je suis allé à Baltimore quelques fois dans le passé, pour le travail. C’était il y a 30+ ans.

    Baltimore était une très belle ville. Johns Hopkins, l’hôpital, l’école de médecine étaient drôlement impressionnants… pour un p’tit c*l de Rimouski. J’aimais aller au Inner Harbor. Je me promenais aussi dans les environs. Je découvrais. C’était beau. Une qualité de vie et un environnement propices aux rêves.

    Fast forward 30+ ans plus tard.

    Aujourd’hui, Baltimore est un cloaque. La violence, la criminalité, les gangs, la pauvreté, l’insécurité, les drogues, les policiers sont omni-présents. Les écoles sont délabrées. Les emplois sont durs à trouver, sauf bien sûr les petits boulots mal rémunérés; et il en faut 2-3 pour arriver à boucler ses fins de mois. Le tissu social s’est déchiré.

    Que s’est-il passé en 30 ans?

    J’ai eu une impression un peu similaire quand j’ai revu Washington en 2015, après l’avoir visitée une première fois en 1985. En 1985, j’avais alors facilement pu visiter la Maison-Blanche, le Capitol, le Washington Monument, etc. En 2015, rien de ceci n’était plus possible. J’ai découvert une ville en état de siège.

    Des réflexions similaires pourraient être faites pour d’autres grandes villes américaines : Détroit, Chicago, etc.

    Elijah Cummings a été un politicien de carrière. Il a été membre du Maryland House of Delegates de 1983 à 1996, et membre du US House of representatives du Maryland, de 1996 à aujourd’hui. Cummings est arrivé en politique pas particulièrement riche, il est décédé multi-millionnaire!

    Qu’a fait Cummings pour le Maryland de 1983 à aujourd’hui? Qu’a-t-il fait pour Baltimore? Baltimore a été sur la spirale descendante au cours des 35 dernières années. Où était Cummings?

    Au cours des dernières décennies, les USA ont dilapidé leur argent dans l’établissement de 1000+ bases militaires à travers le Monde, ils ont fait exploser la planète un peu partout, l’Amérique latine, les Balkans, le Moyen-Orient, le Maghreb, l’Afrique. Les emplois ont été délocalisés en Chine. L’économie américaine longtemps basée sur la production de biens, la création de richesse, s’est financiarisée, le capitalisme est devenu spéculatif; merci à Bill Clinton pour l’abrogation de la loi Glass-Steagall… Des millions d’américains ont tout perdus, d’autres peinent à joindre les deux bout… ceux qui sur ce blogue sont appelés les « déplorables »!

    Honnêtement, Elijah Cummings a fait beaucoup plus partie du problème que de la solution. Il a été complice. Ça va me prendre plus que quelques effets de toge, quelques coups de gueule dans les derniers mois, pour m’impressionner.

    Aujourd’hui, on va faire l’éloge de Cummings. C’est correct. Ça fait partie du jeu. De mon côté, je demeure infiniment plus réceptif aux faits vérifiables qu’à la propagande. On m’a fait le coup avec John McCain « le maverick », avec une biographie bidon dont des pans entiers avaient été occultés.

    1. Chicpourtout dit :

      @Mais1988 15h33

      J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre partage. Captivant. Merçi à vous.

      Si je peux me permettre, moi c’est Boston en 1987 qui m’avait fait de l’effet. La toute jeune femme issue de Chicoutimi était émerveillée. Visiter Havard était un vieux rêve d’étudiante. Ciel que je les trouvais chanceux d’avoir cette université… jusqu’a ce que mon amie (américaine à cette époque) me dise le frais de scolarité annuels….
      Nous sommes vraiment privilégié ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :