Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En 1950, les 400 Américains les plus riches versaient 70% de leurs revenus aux divers paliers gouvernementaux, pourcentage qui est passé à 47% en 1980 et à 23% en 2018. C’est du moins ce que soutiennent deux chercheurs de Berkeley, Emmanuel Saez et Gabriel Zucman, dans un nouveau livre, The Triumph Injustice, dont fait état ici le chroniqueur du New York Times David Leonhardt. Et cela signifie que ces individus paient moins d’argent au fisc américain, toute proportion gardée, que toutes les autres catégories de revenus.

Il faut noter que les contribuables américains les moins fortunés ont vu leurs cotisations sociales augmenter au cours des dernières années afin d’assurer le financement des programmes de santé (Medicare) et de retraite (Social Security), alors que leurs impôts fédéraux ont diminué à peine. Pendant ce temps, les plus riches des riches ont largement profité de la réduction de l’impôt sur les successions et les entreprises, tout en découvrant de nouvelles façons de contourner le fisc.

Les baisses d’impôts de Donald Trump de 2017 ont également contribué à faire chuter leurs charges fiscales.

Pour mettre fin à cette «injustice», Saez et Zucman proposent de faire passer à 60% le taux d’imposition du 1% des Américains les plus riches. Une telle mesure générerait des revenus annuels de 750 milliards de dollars, soit 4% du PIB, montant suffisant pour assurer «la maternelle 4 ans universelle, un programme d’infrastructure, la recherche médicale, l’énergie propre et plus», note Leonhardt.

Pourrait-on alors parler du triomphe de la justice?

P.S. : Un grand merci à ceux et celles qui ont déjà profité des premières heures de la dernière campagne de financement de ce blogue en 2019 pour le soutenir. Et une invitation chaleureuse aux autres de les imiter!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:




55 réflexions sur “Les 400 Américains les plus riches paient moins d’impôts que vous et moi

  1. Emalion dit :

    LA QUESTION: Combien de $$$ en augmentation salarial la diminution d’impot de Trump a rapporté à la populasse?

    1. Henriette Latour dit :

      Emalion

      Vous cherchez la p’tite bête noire alors qu’on a le meilleur président ever 🤪🤪

    2. Achalante dit :

      Oh, elle est supérieure à 0. Mais inférieure à l’inflation…

  2. P-o Tremblay dit :

    Toucher l’argent des riches? Les redneck les plus pauvres défendront avec leurs armes le droit des riches à les exploiter…

    1. Serge Montpetit dit :

      ho que tu as raison

      1. Haïku dit :

        Je seconde !👌

    2. Emalion dit :

      Oui, c’est malheureusement aussi incompréhensible que les gens qui choississent la dictature après avoir connu la démocratie tel que la Russie et la Turquie.

      1. Achalante dit :

        Quand les choses vont plutôt bien, les gens se plaignent de petites choses, qui leur paraissent énormes par manque de comparaison. Alors ils choisissent quelqu’un qui leur propose des solutions aux petits bobos, tout en emmenant d’énormes en échange.

        Bref: n’oubliez jamais que la liberté se gagne chèrement, et se perd facilement. Il faut une vigilance de tous les instants. (Ce n’était pas le mantra après la seconde guerre mondiale? Il faut croire que ça fait trop longtemps, et que les gens ont oublié.)

  3. ghislain1957 dit :

    « Et cela signifie que ces individus paient moins d’argent au fisc américain, toute proportion gardée, que toutes les autres catégories de revenus. »

    Pendant ce temps, la population américaine…(bruits de criquets)…

  4. Math dit :

    Ça explique bien pourquoi les riches sont plus riche et les pauvres sont plus pauvre.
    Misère quand tu nous tient!

  5. constella1 dit :

    Il faut noter que les contribuables américains les moins fortunés ont vu leurs cotisations sociales augmenter au cours des dernières années afin d’assurer le financement des programmes de santé (Medicare) et de retraite (Social Security), alors que leurs impôts fédéraux ont diminué à peine.
    Et ce sont eux en partie qui votent et restent fidèle à Trump😳

    1. RICK42 dit :

      Ils craignent les comunisssss et les socialisssss…ils doivent croire que ces vilains isssss mangent les petits enfants…

      1. Achalante dit :

        J’aimerais vraiment savoir ce qui a causé cette peur. Pour le communisme, oui, je sais : le McCarthyisme, puis la guerre froide, mais pour le socialisme? Est-ce vraiment juste une amalgamation entre les deux? Et qu’est-ce qui a empêché une éducation plus balancée pour éliminer cette haine viscérale de tout ce qui n’est pas capitalisme sauvage?

      2. constella1 dit :

        Rick42
        👏
        👏👏👏

  6. quinlope dit :

    Quand on vit dans l’ignorance!

  7. CBT dit :

    Les américains de la base de Trump jubilent d’avoir le bonheur de vivre la « Trump Injustice ».

  8. Ces 400 riches, possiblement tous milliardaires ont beaucoup plus d’argent qu’ils peuvent en dépenser…

    23% est complètement ridicule.
    Je changerais le titre du livre pour

    The TRiUMPh injustice

  9. Haïku dit :

    « Si les personnes qui nous gouvernent créaient un impôt sur l’ingérence, ils seraient les premiers concernés. »(N. Meftah).

  10. Benjen Stark dit :

    « The problem with socialism is that you eventually run out of other people’s money. »

    Margaret Thatcher

    1. Haïku dit :

      Margaret Thatcher ? Hahaha.

    2. V-12 dit :

      Exactement!
      Voilà pourquoi le socialisme corporatif américain doit cesser!

      1. InfoPhile dit :

        Chut, ce socialisme là est très légitime. Les unions des possédants, c’est très correct. Les unions des travailleurs, oh là, quelle avanie à la liberté…

    3. treblig dit :

      @Benjen

      Le problème avec la droite, c’est que les riches sont toujours trop pauvres et les pauvres sont toujours trop riches

      ( ce n’est pas de moi mais je ne retrouve pas la citation)

    4. el_kabong dit :

      @benjen

      Elle savait de quoi elle parlait à propos de l' »argent des autres », elle dont les gouvernements ont fait des déficits continuellement durant son règne (comme tous les présidents ripoux-libans depuis Reagan)…

    5. Benton Fraser dit :

      « Pour vivre le rêve américain, il faut être endormi… »

      George Carlin

      Continuez a dormir mon benji….

      1. Benton Fraser dit :

        Carlin prise II

        « Vous savez comment je définis les classes sociales et économiques dans ce pays ? La haute société garde tout l’argent, ne paye aucun impôt. La classe moyenne paye tout les impôts, fait tout le travail. Les pauvres sont là … simplement pour donner une putain de frayeur à la classe moyenne. Pour qu’ils se pointent à leur boulots. »

        « Nous sommes une nation de moutons, mais c’est quelqu’un d’autre possède nos pâturages. »

        Et la finale:

        « Ne jamais se disputer avec un idiot. Il se ramènerait à son niveau et ensuite te battrait avec l’expérience. »

      2. Haïku dit :

        @Benton Fraser
        Superbes citations de Carlin. Merci !

  11. Le ruissellement annoncé n’est pas encore amorcé?? Comment est-ce possible ??

    Les Grands penseurs, tant aux USA qu’au Canada et même au Québec, vantaient cette théorie voilà pas si longtemps…..

    Je serais curieux d’entendre leurs excuses…..

    1. Lecteur-curieux dit :

      Car vous n’avez pas compris la théorie ou trop compris.

      Le terme ruissellement est un sarcasme. Mais oui de l’argent descend vers le bas mais des miettes et cela doit augmenter l’écart entre les riches et les pauvres et non pas le diminuer.

      Et le vrai terme est théorie de l’offre, Supply-Side Economics et oui cela est un stimulant pour l’économie que de baisser les impôts et réduire les réglementations.

      Mais est-ce bon pour tous ? Ou pour la majorité ? Et surtout est-ce juste?

      Plus inégalitaire.

      Les riches font plus de soirées champagne et caviar et les pauvres ont alors plus de jobs comme serveurs. Et pendant le party avec plein de nourriture au buffet somptueux bien parfois il en reste et par grande générosité ( sarcasme) ils envoient cela à des organismes pour démunis. Et cela se peut même que le démuni puisse manger un repas que seuls les très fortunés peuvent se payer.

      Je fais comme les auteurs de notre livre d’alors datant de 1987 voyant les problèmes avec cette théorie de l’offre et donc oui mise de l’avant par Thatcher et Reagan et George Bush père, c’est eux bien plus que Trump qui ont fait baisser le fardeau fiscal.

      Trump lui en a obtenu des exceptionnels dont en 1976 avec l’hôtel patrimonial. 40 ans de réductions fiscales. Peut-être que le deal valait la peine, le bâtiment a été maintenu mais maintenant il sera détruit.

      Pas juste Trump qui était impliqué.

      Trump c’est bien plus riche que 1%. Les mettre tous dans le même panier c’est nono.

  12. louise tanguay dit :

    et svp les amis ne pas oublier que cette belle job de président il l a fait bénévolement- oups pas tout a fait on lui donne 1 cent
    par année- vous voyez ben que c est bon gars qui pensent a ces concitoyens (hihihihihi)

  13. Lecteur-curieux dit :

    Les 400 Américains les plus riches versus le 1% ce n’est pas du tout la même chose.

    Combien il y a de contribuables américains ?

    Leur 1% cela commence dans les 450 000$ environ ?

    1 personne sur 100 c’est beaucoup même si cela semble peu.

    Bon pour les plus riches des riches le 70% c’est sur un genre de revenu brut ou disons net mais avant plusieurs déductions ?

    Il faudrait voir leurs chiffres. 70% c’est trop élevé, 23% c’est trop faible.

    60% ? Comme taux marginal d’imposition à partir d’un montant donné là peut-être.

    Et si le taux moyen se rend proche bien cela va être plus un vrais riches parmi les riches ceux au début du 1%, les apprentis riches ce serait plus faible.

    Bon mais les gouvernements sont interventionnistes aussi et utilisent la politique fiscale dans le but soit de répondre à de réels impératifs sociaux ou plus simplement à acheter des votes des lobbies ou groupes de pression.

    Il n’y a pas de vrais débats ou plutôt de discussions ce ne sont que des groupes ou mêmes des chercheurs travaillant en silo plutôt que déterminer ensemble ce qui est vraiment bon pour la société en s’écoutant. Mais non ce n’est qu’une lutte politique et ensuite on se demande comment se fait-il que ce soient les plus riches et puissants qui sont favorisés.

    Facile, ils peuvent acheter ou corrompre bien des gens.

    Ils doivent avoir un droit de parole mais pas un droit d’accaparement de la richesse. On confond des bâtisseurs avec des accaparateurs ou des prédateurs. Si on s’attaque à tout le 1%, la confusion continue. Une personne sur 100, ce sont des voisins ou quasi-voisins il y en a dans toutes les villes sauf celles très défavorisées et encore il peut y en avoir là aussi.

    Hey c’est notre épicier local, c’est notre médecin, notre dentiste…Notre concessionnaire automobile, le restaurateur ayant 2 ou 3 concessions.

    Le début du 1% c’est cela.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Le 1% américain mais ils font varier les chiffres par État ou ville.

      C’est tout comme une école secondaire si on classe l’élève versus son école, son groupe ou bien toute la province. Et imaginez si on parle de la planète entière. Notre classe moyenne risque d’être rendue dans le 1%.

      C’est comme dans ma jeunesse me baignant dans la piscine hors-terre chez mon ami, ses cousins latinos vivant toujours dans leur pays ne croyaient pas qu’il puisse avoir accès à autant de richesses.

      Ou imaginez nos grands-parents dans les années ’30 voir le confort de nos jours, les voir voir cela tout d’un coup et non pendant toute leur vie.

      Certains endroits du monde vivent dans une plus grande misère que celà et les ancêtres ne se trouvaient pas forcément miséreux même en mangeant du lièvre ou en couchant dessous le camion pendant le voyage ou en construisant eux-mêmes leur maison avec les voisins et devant se dépêcher avant que l’hiver prenne.

      Les migrants ou des africains ou des asiatiques vivent plus pauvrement que cela.

      On fait avec ce qu’on a. Les voisins qui viennent construire la maison. Il fallait tout savoir faire et construire les routes eux-mêmes et les ponts.

      Des vrais pionniers et bâtisseurs et possible que certains sont devenus millionnaires mais ils ont travaillé.

      Gens d’une autre époque.

      N’empêche dans le 1% québécois, absolument que les clients de mon ex-patron étaient plusieurs immigrants et ayant connu la pauvreté que ce soient des latinos, des asiatiques, un Haïtien, des gens arabes.

      Mais quoi c’est le rêve canadien qu’ils ont accompli?

      Et le type aidait sa famille, pour un dont la sœur avait tellement de frais médicaux qu’on risque de passer plus de temps sur sa déclaration de revenus à elle.

      Des clients que le bureau ne prenait plus juste la clientèle d’affaires ou professionnelle ou s’ils sont retraités il continue à les servir ou des membres de leur famille. Les autres allez chez H&R Block.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Ou le collègue comptable salarié à sa clientèle et qui peut venir au bureau aussi il est le bras droit du patron. Tout son travail est fait si un de ses clients cela l’arrange de passer par le bureau.

        La technicienne en faisait elle aussi chez elle. Mais le bureau lui devait se concentrer sur les clients avec états financiers.

        Chaque comptable ayant sa pratique ou associé organise sa pratique de façon à la rentabiliser.

        Les comptables salariés ne gagnent pas énormément en petits cabinets. Alors lui prendre une clientèle pour se faire un revenu supplémentaire c’est bien. Devenir associé cela est plus risqué.

    2. Achalante dit :

      Sauf que votre médecin, votre dentiste, votre garagiste, etc. a des frais qui viennent diminuer leur revenu imposable. Même si leur revenu brut les placent dans le 1%, ils ne le sont pas en terme de revenu net.

      Par ailleurs, ceux-là n’ont probablement pas de comptable qui trouve tous les moyens possibles pour éviter de payer de l’impôt. Certes, ils utilisent probablement les déductions qui leurs sont disponibles, mais ils n’envoient pas leur argent dans des paradis fiscaux (sauf un certain M. Couillard et ceux de son espèce). Bref, ils paient leur part dans la société.

      C’est pour les investisseurs très riches qui ont des comptables à temps pleins, des maisons secondaires dans des îles, des sociétés écrans… Ceux-là ne paient pas leur juste part, tout en profitant allègrement des services payés par la société, que ce soit en éducation, en santé, en routes, en entretien des parcs, en règlementation pour la santé ou autre (eau potable, rejets aériens, surveillance des aliments, sécurité automobile, zonage qui empêche une usine de se construire à côté de leurs manoirs), police, pompiers, et tout le reste…

      Les « welfare queens [kings] », en réalité, ce sont eux, pas les pauvres qui ont besoin d’un coup de main parce qu’ils ont perdu leur emploi parce que leur traitement anticancéreux leur donne d’intenses nausée trop souvent… (Juste un exemple.)

  14. treblig dit :

    Le problème avec le 1%, c’est qu’ils sont seulement 1% des voteurs. Embêtant n’est-ce pas ?

    Donc, ils doivent trouver des alliés dans d’autres classes sociales. Par une des tristes ironie de l’histoire , on les retrouvent aussi dans la classe prolétaire ( ou rednecks) qui défendent bec et ongles les plus riches.

    Pourquoi ? Il y a ce mythe américain que tous peuvent devenir riches, suffit d’une question de temps ou de chance. Alors, si vous devenez un nouveau riche, vous ne voulez surtout pas être taxé sur votre fortune pour nourrir les pauvres .Voilà l’explication simple

    1. constella1 dit :

      Voilà l’explication simple
      J’en aurais d’autres si vous permettez
      La décérébration?😳L’ignorance crasse 🙄?Le non effort de vouloir comprendre et pousser plus loin un peu leur analyse🙄? Changer de poste de tivi 🙄 pour s’informer ailleurs que sur Fox News ?
      Quand on a pas une cent à 50 ans le rêve amaricain risque de jamais se réaliser sauf exception mais le regarder en face est trop douloureux et on continue de se fermer les yeux très forts

  15. Abigaelle dit :

    J’ai lu aujourd’hui un article sur San Francisco qui est devenu en partie un bidonville à quel point les écarts entre riche et pauvre sont rendu grands. Des gens qui travail non plus les moyens de se loger car les prix sont trop élevés.

    1. treblig dit :

      Quoi ? vous trouvez que 3 500 $ US en moyenne par mois pour un 3 1\2 c’est trop cher ?

      Blague à part, San Francisco ( comme Vancouver) ne peut plus retenir en son centre les employés de la classe moyenne ( infirmiers, policiers, professeurs…). Problème qui va s’accentuer avec le temps jusqu’à en devenir insoutenable

      1. constella1 dit :

        Treblig
        Vous avez entièrement raison
        Et quand ca deviendra insoutenable dieu sait ce qui arrivera

  16. Réal Tremblay dit :

    Les politiciens ne sont prêts pour une réforme qui nuirait à leurs riches donateurs qui se servent de leurs avantages pour s’enrichir encore plus au lieu d’investir pour le bien commun de tous. Et ça dure depuis la Rome antique.

  17. Abigaelle dit :

    Charité bien ordonnée commence par Donald Trump et ses confrères riches.

    1. CBT dit :

      Trump s’est souvent foutu des employés qui travaillaient pour lui et de ses fournisseurs, il s’arrangeait pour faire faillite avant de les payer, d’user de la cour pour se soustraire à ses obligations.

      Sa mentalité de profiteur n’a pas disparue, ce n’est pas maintenant qu’il est devenu préoccupé par ceux qui travaillent honnêtement et à des salaires très moyens. Cet homme n’a aucune empathie envers les autres, il en a seulement envers lui-même et pour sa famille (peut-être).

  18. el_kabong dit :

    De la même façon que dans les années ’50, les recettes fiscales venaient en proportion d’environ 60-40 entre les entreprises et les particuliers; aujourd’hui, c’est 20-80…

    Ce n’est pas pour rien que 90% de l’augmentation de la richesse depuis 40 ans est allée dans les poches des 10% les plus riches…

    Et le troupeau de benjen trouve ça ben correct…

  19. HS

    Un admirateur de moins?

    Pat Robertson, le télévangéliste américain évangélique dit « Trump is ‘in danger of losing the mandate of heaven’ over Syria decision. »

  20. titejasette dit :

    Des citations qui font réfléchir.

    Dieu a dit : « Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l’appétit.

    Dieu a créé les riches pour donner aux pauvres le paradis en spectacle

  21. loup2 dit :

    HS mais pas tant.
    Parfois lorsque je passe à la caisse d’une grande chaîne, le préposé me demande si je veux faire un don à un organisme de «bienfaisance».
    L’argent que la chaîne récolte, pour verser à l’organisme, lui donne une déduction d’impôt pour «dons de charité» ?

    Si oui c’est payant pour les «Walmart» de faire ces campagnes !

    1. Achalante dit :

      Exactement. Si vous voulez faire un don à l’organisation « bon départ » de Canadian Tire, faites-le avec un chèque d’au moins 20 $, pas en mettant votre change dans leur petite caisse. Dans le premier cas, vous avez le reçu pour fin d’impôt, dans le second, c’est eux qui l’ont, ce qui diminue leur impôt à payer — avec *votre* argent, pas leur profits.

      Depuis que je m’en suis rendue compte, je refuse toujours, peu importe le nombre de larmes qu’attire la cause. Je préfère donner directement. Ou être bénévole.

      1. loup2 dit :

        Ouais.
        Faudrait savoir jusqu’à quel montant il y a un crédit d’impôt.
        Si Walmart fait une campagne nationale, exemple sur la recherche sur le cancer, et que cette campagne rapporte 10M de piasse$ ils vont avoir un crédit de 10M ?
        Simonac, j’espère que non.

        Y’a un économiste ou fiscaliste dans la salle ?

  22. Boileau dit :

    « Les turques et les kurdes sont des ennemis naturels, et pour moi, il n’y a rien de plus important que la nature ! » dixit le sérénissime président du Trumpistan ! 🤡

    1. constella1 dit :

      Non c’est vrai ca?😳
      My god😩

  23. pendant que le revenu du 1 % USA grimpait de 275 %, celui des plus pauvres prenait 18 %……

    les patrons des plus grandes entreprises USA gagnent 90 fois le salaire moyen de ses travailleurs…..

    80 % de la richesse mondiale appartient au 1 %…..

    1. Benton Fraser dit :

      90 fois le salaire moyen… c’était il y a 35 ans.

      Maintenant c’est plus 325 fois!

      1. Achalante dit :

        Exact. Et ce salaire moyen prend en ligne de compte tous les spécialistes biens payés. Alors la marge est encore plus grande sur leurs employés non-qualifiés (et donc les moins payés).

        Et si vous vous dites qu’ils le méritent, n’oubliez pas que 325 fois, ça veut dire que le 2 janvier (le 1er étant payé même si non-travaillé, du moins au Canada, pour les employés à temps plein), ils ont déjà gagné plus que ce que la plupart de leurs employés gagneront pendant toute l’année.

  24. Rustik dit :

    Établir un taux de taxation acceptable, en escalier, ce n’est pas du communisme ou du socialisme. C’est la base même du capitalisme, où ce régime doit permettre à ceux qui ne sont pas né avec une cuillère dorée dans la bouche d’avoir les mêmes chances d’aller chercher la richesse.

    Ce type de taxation, présenté ici par ce graphique, ce n’est pas du capitalisme, ni même un effet de la démocratie, mais de toutes évidences, c’est la démonstration d’une ploutocratie qui changes les règles en fonction des besoins de la caste dirigeante (celle qui possède la richesse).

  25. fylouz29 dit :

    Le ruissellement, ça prend du temps.

    Faudrait vérifier s’il n’y a pas un barrage de castors quelque part.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :