Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

450 : nombre possible de personnes atteintes de graves maladies pulmonaires liées aux cigarettes électroniques, selon des données fournies par les autorités sanitaires de 33 États américains, où cinq décès ont été attribués aux vapotage.

Au moins deux des personnes décédées, relativement âgées et en mauvaise santé, avaient en commun d’avoir inhalé des produits contenant du THC, la substance active du cannabis. Cela dit, les autorités n’ont pas encore mis le doigt sur le ou les facteurs ayant causé les maladies pulmonaires dont souffrent des vapoteurs souvent jeunes. Elles n’hésitent cependant pas à sonner l’alarme face à cette «épidémie».

(Photo AFP)


18 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Louise dit :

    Ca bien l’air que vapoter est aussi nocif que fumer et même

    1. Louise dit :

      Excusez-moi j’ai pesé sur le mauvais bouton. Je recommence……

      Ça bien l’air que vapoter est aussi nocif que fumer et même que les effets se font sentir plus rapidement.
      Au début les gens ne connaissaient pas les effets néfastes potentiels de cette technique mais maintenant ils ne peuvent plus l’ignorer et s’ils continuent c’est à leurs risques et périls. Chacun est responsable de ses choix dans la vie.
      Ceux qui prétendent que ça ne touche qu’eux-mêmes sont dans l’erreur. Comme pour la cigarette les conséquences peuvent être dramatiques et toucher beaucoup de personnes autour d’eux lorsqu’ils sont malades, sans compter le coût des services de santé que tout le monde doit payer.

      1. fallaitquejteuldise dit :

        Bien d’accord avec vos propos.

        Que l’on soit canadien ou américain, les libertés individuelles devraient être restreinte lorsque que l’on parle de santé publique ( physique ou mentale). Une situation qui peut facilement devenir une vrai urgence nationale…

      2. Achalante dit :

        Je vais faire un pari, et pointer du doigt les additifs d’odeur qui « parfument » les extraits pour cigarette électroniques. Mon professeur de chimie organique nous avait averti que les aromatiques polycycliques (qui sont une classe de molécules de chimie organique ayant une forte odeur, et la fumée du tabac en contient certaines d’entres elles). Autres sources de ces molécules? Les bougies et encens parfumés.

        Quand on sait que la chaleur a la faculté de dilater les voies respiratoires, et que nombre des extraits sont parfumées (probablement directement avec des aromatiques polycycliques, ou avec des molécules proches qui peuvent se transformer au contact de l’élément chauffant de cess cigarettes)… Je ne serais certainement pas surprise qu’on y trouve un lien.

        Mais comme mon cours au Cégep fut mon seul cours de chimie organique, je laisse un petit bémol : il est possible que je me trompe.

  2. Jaylowblow dit :

    Se remplir les poumons d’autre chose que de l’air ne peut pas être inoffensif.

    1. quinlope dit :

      Bien dit JAYLOWBLOW ou JAYAIRBLOW.

  3. gigido66 dit :

    Ça frappe rapidement et fort! Comment vont réagir ces compagnies dont JUUL qui vendent ces produits à grand renfort de publicité ciblant une jeune clientèle. Et c’est aussi parmi celle-ci que majoritairement les effets nocifs voire létaux se font sentir. Poursuites , avocats et saga!!!

  4. gl000001 dit :

    Ils viennent juste de déclarer que les opioïdes sont une crise. Le problème a explosé en 2015 !!

  5. jeani dit :

    Ce qu’on peut en faire des imbécilités dans une vie. J’étais un travailleur de la santé et j’ai pourtant fumé pendant plus de huit années … avant de comprendre. À ma défense, la proportion de fumeurs dans les années 60 – 70, était beaucoup plus élevée qu’aujourd’hui et même chez les travailleurs de la santé .

    Les fumeurs d’aujourd’hui fument de la scrap, en toute connaissance de cause et les jeunes n’ont pas plus de raisons pour prétendre qu’ils ne savent pas ce qu’ils font.

    Est-ce que les fumeurs d’aujourd’hui vont poursuivre les fabricants de ces produits dans un avenir plus ou moins rapproché?

  6. Haïku dit :

    « J’aimerais être une cigarette pour naître au creux de tes mains, vivre sur tes lèvres et mourir à tes pieds »(Anonyme).

  7. constella1 dit :

    Haïku
    Joli…
    Anonyme ou c’est de votre cru ?😉

    1. Haïku dit :

      @constella1
      Oui et non. C’est un hommage à Layla que j’admire beaucoup.

      1. Layla dit :

        @Haïku

        Très émue. Merci Layla

      2. constella1 dit :

        Ah bon ….
        Un bien joli compliment à Layla venant d’un être à l’esprit éveillé comme vous …

  8. Pierre dit :

    Parlons aussi de l’acétate de vitamine C, présent dans presque tous les cas de décès. https://www.washingtonpost.com/health/2019/09/05/contaminant-found-vaping-products-linked-deadly-lung-illnesses-state-federal-labs-show/

  9. Daniel Lapointe dit :

    Vapoter est plus sûr que fumer. C’est évident. Ce qu’il faut faire, c’est de nettoyer son appareil à chaque remplissage. Peu d’adolescents (les plus représentés parmi les victimes) le font. Cela dit, si le chiffre de 450 décès est juste, il est de loin inférieur à celui des morts attribuables au tabagisme classique. Et il se trouve même des cardiologues pour prôner l’utilisation de la cigarette électronique en substitut. Je vapote, j’entretiens bien mon matériel et je ne suis pas le moins du monde inquiet. Par contre, l’industrie du tabac s’inquiète de voir disparaître des parts de marché au profit des fabricants de cigarettes électroniques et elle ne parle pas tellement des victimes qu’elle a laissées dans son sillage.

  10. Frederic Jobin dit :

    Ce qui me frappe, c’est qu’il n’y a aucun cas semblable en Europe ou la cigarette électronique est utilisée depuis beaucoup plus longtemps… À mon avis, c’est un exemple du manque de législation américaine plutôt qu’un problème avec la cigarette électronique…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :