Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le plan de Joe Biden pour décaborniser l’économie américaine est considérée comme étant plus ambitieux que le Green New Deal proposé par Alexandria Ocasio-Cortez et cie en février dernier. Son coût : 1 700 milliards de dollars sur dix ans, soit à peine moins que le plan d’Elizabeth Warren, dont la facture s’élève à 2 000 milliards de dollars.

J’évoque ces montants pour mettre dans son propre contexte le coût du plan vert proposé avant-hier par Bernie Sanders : 16 300 milliards de dollars sur 15 ans. Un plan coûteux qui s’avérera cependant «rentable», selon le sénateur du Vermont et candidat à la présidence des États-Unis. En anglais, il a emprunté à Steven Mnuchin et cie les mots qu’ils ont employés en 2017 pour parler de la réduction massive des impôts de Donald Trump : «It will pay for itself». Le scepticisme est de mise.

Le plan vert de Bernie Sanders prévoit convertir à 100% les secteurs du transport et de l’électricité aux énergies renouvelables d’ici 2030 et de décarboniser complètement l’économie américaine d’ici 2050 grâce à des investissements massifs dans les infrastructures et le secteur manufacturier. Ce plan écarte tout recours à l’énergie nucléaire ou à la captation du carbone pour décarboniser l’économie. Idem pour l’idée d’une taxe sur le carbone.

Selon Sanders, son plan vert créera 20 millions d’emplois qui contribueront à son financement via les impôts que leurs détenteurs verseront au fisc. Le sénateur propose également de financer son projet en imposant de nouvelles taxes et redevances aux industries fossiles, en éliminant les subventions fédérales à ces mêmes industries et en augmentant les impôts des riches et des entreprises.

Mais comment Bernie Sanders peut-il dire que son projet vert s’autofinancera s’il nécessite de nouvelles taxes et redevances ainsi qu’une hausse des impôts? La logique du socialiste du Vermont m’échappe.

Qu’à cela ne tienne, son plan vert répond à une nécessité autant politique qu’environnementale. Selon une étude récente de l’Université Yale, 93% des électeurs démocrates réclament un plan agressif comme le Green New Deal pour faire face à ce qu’ils considèrent une urgence climatique. Dans l’ensemble de l’électorat, le réchauffement climatique ne vient cependant qu’au 17e rang sur les 29 questions les plus préoccupantes de l’heure, selon une autre étude.

(Photo Getty Images)


93 réflexions sur “Le plan vert de Sanders : une facture salée

  1. kelvinator dit :

    Sans le nucléaire! Seulement l’éolien, le solaire et l’hydro?
    Est-ce seulement possible?

    1. chrstianb dit :

      Non. Le rendement du solaire diminue quand la température augment. Les pertes peuvent être importante.
      https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/energie-renouvelable-rechauffement-climatique-menace-production-energie-solaire-77319
      Il y a beaucoup à dire sur l’énergie. Pour les gens réfractaires à la lecture, il y a la chaîne YouTube «Le Réveilleur» qui en parle en profondeur: éolien, nucléaire, solaire, pétrole, hydro..
      https://www.youtube.com/channel/UC1EacOJoqsKaYxaDomTCTEQ/videos
      Pour la lecture, un bon point de départ est le site de Jean-Claude Jancovici (il est pour une transition énergétique vers le renouvelable AVEC le nucléaire)
      https://jancovici.com/category/transition-energetique/
      Leurs propos semblent orientés vers la France mais il y a beaucoup d’analyses qui s’appliquent mondialement.

      1. Surlaclôture dit :

        Tant qu’on ne sait pas gérer les déchets nucléaire, cette forme d’énergie reste délétère et je ne la considère pas comme une énergie verte. J’aimerais croire que nous saurons voir plus loin que le bout de notre nez et que l’humanité rejettera cette fausse solution.

      2. chrstianb dit :

        @Surlaclôture
        Le problème majeur avec les énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire est leur intermittence. Elles dépendent trop de facteur météo pour assurer un approvisionnement continu en électricité. Cette forme de production énergétique doit être accompagnée par une source continue comme des centrales thermiques au gaz, nucléaire ou des centrales hydrauliques. Tant qu’on n’aura pas un moyen de stockage énergétique peu couteux et peu polluant, on n’échappera pas à un système hybride.
        Oui, le nucléaire est problématique mais il faut choisir entre deux maux: thermique charbon-gaz vs nucléaire pour accompagner la transition.
        Je parle de transition car le nucléaire n’est pas renouvelable, les stocks de combustible nucléaire sont limités.
        Un très bon documentaire sur le stockage à long terme: Into Eternity Onkalo

  2. noirod dit :

    C’ est de la folie furieuse et un peu du gros n’importe quoi. Oui le virage vert s’impose meme si certains pensent qu’il est trop tard. Mais il faut aussi et surtout contrôler les dépenses parce que ca c’ est clairement aussi sinon plus hors contrôle.
    Faudrait cesser la folie des usines de charbon, se rendre indépendant des pétrolières, encourager l’ électrique comme énergie et comme moteur, développer des usines de recyclage et de transformation des matières premieres déjà présentes dans le quotidien, imposer a leur juste part les entreprises et les individus et par la meme occasion offrir un système de santé concordant aux revenus différents.

    Je n’ invente rien j’ en conviens et ne parle meme pas ici de la reconstruction quasi entière des relations diplomatiques américaines qui devront être complètement ré-établies . Et a ce chapitre le cout et l’ échéancier seront a la fois élevés et a la fois a évaluer a long terme a tel point le gros épais a fait des dommages.

    Au fait, entendu a Radio -Canada ce matin Sarah Huckabee Sanders engagée par Faux news ? Plus ridicule que ca tu as un bronzage orange hein ? Dites moi que c’ est une (très mauvaise ) joke ou un fake news tant qu’ a faire !

    1. chrstianb dit :

      Attention, «encourager l’électrique comme énergie» ça ne veut rien dire. C’est la méthode de production de l’énergie électrique qui est importante. C’est pour éviter toute confusion qu’il faut mentionner centrale thermique au gaz, au charbon, au pétrole ou nucléaire ou centrale hydraulique.

      Pour Sarah Huckabee Sanders, ce n’est pas la première, ça montre bien les portes tournantes entre la gang de trump et fox news.

  3. ProMap dit :

    Ce qu’il y a de positif dans ce plan? Peut-être rendre les plans d’AOC ou Biden attrayant, qui sait?

    J’aimerais bien que ce plan se réalise, car l’urgence d’agir ne matières d’équité sociale et d’environnement est bien réelle. La réalité le rend inopérant. On parle du carbone et du pétrole depuis les années 1970. Depuis les années 1960, on parle de partage et d’équité. Depuis 40-50 ans, quel progrès a-t-on fait? Le réchauffement planétaire s’est accéléré, l’exploitation des démunis du tiers monde a explosé et les guerres se comptent par dizaines. Alors en 15 ans, faire tout ce rattrapage, surtout aux USA, mission impossible, malheureusement.

    Pourtant, les objectifs de Sanders sont criant de vérité. Sa manière de les atteindre = !???!????, le moins qu’on puisse dire.

    1. treblig dit :

      Dans les années 60, 77% des maisons montréalaises se chauffaient à l ‘huile à chauffage. Un plan raisonnable d’hydro Québec et répartie sur plusieurs années a eu du succès que ce pourcentage a été réduit en peau de chagrin que la ville de Montréal songe maintenant à interdire ce type de chauffage sur son territoire

      1. ProMap dit :

        En effet. Et depuis 1970, bien des lois ont été votées pour amenuiser les inégalités, mais le Québec ne compte que quelque 8 millions d’individus. Les USA plus de 300 millions qui bouffent les ressources comme 3-4 fois plus, je n’ai pas les données. En Europe, de telles mesures existent aussi, les pays scandinaves par exemple. Mais force est d’admettre que ces progrès n’ont pas éloigner l’échéance à l’horizon en ce qui concerne le réchauffement climatique. Il ne faut pas s’arrêter pour autant. Je ne voulait que souligner l’irréalisme du plan Sanders.

        L’homme a mis moins d’une centaine d’années à créer le problème du réchauffement planétaire (industrialisation, déforestation, …). Au début, c’était de l’inconscience (on ne savait pas), puis c’est devenu de l’insouciance (lorsqu’on a su), puis du wow-wow pas trop vite, alors maintenant, nous en sommes à l’incapacité de résoudre ce problème qui affecte déjà l’humanité et lui fera vivre l’enfer si la tendance se maintient. Le plan Sanders a le mérite de mettre noir sur blanc dans un programme politique ce que les USA doivent se dépêcher à faire. Ça ne le rend pas réalisable pour autant parce que les moyens qu’il compte utiliser ne le sont pas.

  4. treblig dit :

    Comme d’habitude, l’évolution raisonnablement équilibrée s’oppose à la révolution immédiate.

    Ce plan de Sanders double donc le déficit annuel en ajoutant un peu plus de 1 000 milliards à un déficit actuel qui est aussi de 1 000 milliards. Irréaliste.

    Sans compter que les républicains vont faire leurs choux gras de ce plan de Sanders.

  5. Dekessey dit :

    Pendant ce temps, en Asie…

    1. chrstianb dit :

      Oui? Qu’est-ce qu’il se passe?

      1. Dekessey dit :

        En Asie tous les pays, Chine et Inde en tête, travaillent sur l’élaboration d’un plan de 20,000 milliards de dollars sur 12 ans seulement pour tout décarboniser.
        Qui dit mieux!

        Oui c’est de l’ironie.

        Les plans des démocrates sont louables et nécessaires, mais… ce serait dommage que tous ces efforts soient annulés par l’inaction des économies émergentes.

  6. monsieur8 dit :

    C’est beaucoup trop cher. Il est préférable de ne rien faire maintenant, et de reporter tout ça à plus tard, quand (et si) on en aura les moyens. La lutte au déficit et la vigueur de Wall Street sont bien plus importantes que 2 ou 3 degrés Celsius (ou Kelvin, c’est pareil) de réchauffement.

    1. chrstianb dit :

      C’est de l’ironie?

      1. onbo dit :

        OUI! et…mordante!!!

      2. monsieur8 dit :

        Ça semble niaiseux hein? Ça l’est!!

        Et pourtant, vous allez lire ces arguments par dizaines ci-après. J’ai voulu « ouvrir le bal » des niaiseries…

        Bon week end à tous, il va faire beau.

      3. jeani dit :

        Bien dit, monsieur8!

    2. kelvinator dit :

      La caricature est rarement un argument attrayant…

      Soit on supporte Sanders, soit on ne fait rien. La fausse analogie saute aux yeux.

      Au final, on conclue que toute opinion différente est niaiseuse.

      Pointer que fabriquer des millions de batteries est irréaliste en 10 ans est niaiseux. Ah bon! Le pouvoir de la pensée magique!

  7. J.C.Virgil dit :

    C’est une proposition ambitieuse qui se heurterait aux faits de la réalité de l’économie américaine si Sanders devenait président, comme les promesses électorales de tous les candidats. Au moins ce plan indique une réelle volonté de prendre le taureau par les cornes et de faire passer les États-Unis d’un état cancre pour ce qui est de la lutte au changements climatiques à une position de leader dans ce domaine.

    Après tout quand on écoute leurs politiciens n’est-ce pas la destinée de cette nation , être les leaders de la planète … Dans le cas de la lutte au changements climatiques on peut dire qu’ils ont renoncé rapidement à le devenir devant les pressions des puissances de l’argent de certains lobbys

  8. Louise Tanguay dit :

    eh oui c est bien vrai Sarah s en va a Fox- c est ben platte j ai pas fox news dans mon choix de chaines télé avec Videotron-zut alors-

    pour ce qui est du plan de Sanders- attendez ça peut pas fonctionner avec les éoliennes ils auront pas la télé quand il n y aura pas
    de vent- dixit le président.

    sur ce bon vendredi tout le monde

    1. sans oublier que les éoliennes, ça donne le cancer….

    2. gl000001 dit :

      Le petit président fait son propre vent. Il est ok pour tweeter et regarder sa télé.

    1. spritzer dit :

      Un autre commentaire qui va à la mauvaise place. Il était pour kelvinator

    2. chrstianb dit :

      C,est une mauvaise idée des Russes. Ce nucléaire est pour extraire du pétrole…

      1. spritzer dit :

        Eh oui, mais on ne peut pas leur reprocher d’en produire tant qu’il s’en consomme. Ils ne forcent personne à en acheter.

        Pour le nucléaire ils sont à la fine pointe mais je ne connais pas les détails.

    3. kelvinator dit :

      Je vois difficilement ou se trouve votre argument?

      C’est possible d’être sans nucléaire aux USA parce que les russes ont une centrale flottante???

      1. spritzer dit :

        @kelvinator

        Vous suggérez, si j’ai bien compris, que le nucléaire devrait faire partie de la solution et c’est ce que les Russes disent aussi. Et hier, si je ne m’abuse, vous qualifiiez les plans verts en général d’irréalistes, et c’est que les Russes disent aussi eux qui vendent du pétrole et sont conscients qu’il en faudra encore pour un bout.

      2. kelvinator dit :

        « vous qualifiiez les plans verts en général d’irréalistes »

        ???
        Vous vous méprenez grandement sur mes positions. Je suis pour des plans réalistes, contre des plans irréalistes. La généralisation est rarement bénéfique.

  9. onbo dit :

    Si Trump l’a dit, c’est sûrement vrai…

    Mais attendez, quand il vente juste un peu, est-ce que ça veut dire que la télé sera au ralenti?

    1. jeani dit :

      @onbo

      Vous venez de comprendre comment ils réussissent leurs ralentis dans le sport…

      1. Haïku dit :

        jeani
        👏👏👏

  10. Denis Bergeron dit :

    Et le coût de rien faire a été vérifiée?

  11. ghislain1957 dit :

    Hors sujet:

    Le milliardaire américain David Koch s’éteint à 79 ans

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201908/23/01-5238402-le-milliardaire-americain-david-koch-seteint-a-79-ans.php

    Le GOP vient de perdre un grand donateur…

    1. onbo dit :

      Ce n’est pas un hors sujet, le vent vient de gagner de la force!

      On lui souhaite donc bon voyage et surtout un très bon vent. 😉

    2. RICK42 dit :

      Ô triste!

    3. gl000001 dit :

      Un de moins qui va « coacher » le président.

      1. Haïku dit :

        gl000001
        Touché.👌

    4. Benton Fraser dit :

      C’est assez paradoxale.

      Les frères Koch financaient allègrement les orientations politiques républicains qui ont au final amener un Trump à la présidence… et ils refusaient de contribuer à la campagne de leur propre créature idéologique!

      1. Lecteur-curieux dit :

        Ils n’approuvent pas sa position sur le commerce international et pas plus son autoritarisme. Trump n’est pas leur créature mais ils ont fait avec lui et lui leur a donné les réductions fiscales et réglementaires. Ce que tout républicain aurait fait.

    5. V-12 dit :

      Un des pires humains de l’histoire de l’Amérique.
      Un trouduc intergalactique.

      Bon débarras

    6. kelvinator dit :

      En parlant de donateur, fera-t-il un utlime don?

    7. jeanfrancoiscouture dit :

      @ghislain1957 :«Le GOP vient de perdre un grand donateur…»

      Ne rêvez pas trop. Ces gens-là ont des héritiers et comme la pomme de pin ne tombe généralement pas loin de l’arbre……

  12. Marilyne dit :

    J’aimerais me projeter dans le futur et voitr les effets des inactions des USA.

    Pollution causé par le désengagement total envers l’environnement.
    Pauvreté causé par le fossé sans cesse grandissant entre riches et pauvres.
    Isolement causé par l’allergie à l’immigration en opposition a tout les autres pays.
    Structure social encore plus effacé causé par un déficit hors controle.

    A continuer en ce sens, leurs pires ennemei ne sera plus en hors de leur frontières.

  13. Henriette Latour dit :

    Croire que les Américains vont voter pour ça, c’est ce que j’appelle prendre ses désirs pour des réalités.

  14. onbo dit :

    Vous n’avez encore rien vu. Attendez que Donald se présente à son tour sur scène avec sont plant vert…

    1. gl000001 dit :

      Il va mettre du kale dans ses hamberders ?
      Kale horreur !!

      1. Haïku dit :

        gl000001
        Ouch !👌

    2. Richard Desrochers dit :

      Un plan vert ? Il n’a que des plantes vertes.

  15. Lecteur-curieux dit :

    Sanders n’est pas un mauvais type mais je ne partage pas sa vision du monde ni celle des démocrates et pas la façon de présenter cela comme des coûts.

    – En économie dans notre école de pensée mais qui n’est qu’une de mes influences, l’environnement est un bien public et la pollution est une externalité négative dans notre école néoclassique à laquelle j’adhère partiellement.

    On fait quoi pour lutter contre la pollution selon nos économistes si on veut être efficace ?

    1. On taxe la pollution. ( la taxe sur le carbone entre là-dedans)

    2. On décide du niveau acceptable de pollution et on émet des droits de polluer aux plus offrants. ( Une bourse du carbone bien faite entrerait là-dedans).

    3. Parfois on n’a pas le choix de subventionner les pollueurs.

    Donc ici selon cette influence, on ne veut pas augmenter la taille de l’ État et la réglementation, on veut juste réduire la pollution.

    Et si la société valorise vraiment un environnement plus vert la mesure est rentable. C’est comme rendre un cours d’eau propice à la baignade mais pas la boire. Le degré de pollution voulu est atteint.

    – Autre vision chez les verts il y a des éco-socialistes et des éco-capitalistes. Je suis plus de l’école capitaliste avec un degré de socialisme. Donc des Sanders, Warren ou AOC pas vraiment quoique l’approche holiste ou systémique qui nous influence aussi elle permet et demande un degré plus fort. Cela dépend vraiment de votre société.

    – Nous avons nos modèles capitalistes verts, ceux nous ayant été enseignés à l’université ou ceux qu’on connaît personnellement.

    Pour l’université c’était bien sûr Cascades et c’est en étant vert que l’entreprise a réussi et les autres que je connais aussi en innovant et en gaspillant énormément moins la ressource. Et on peut même revenir à Benjamin Franklin avec ses poêles permettant de mieux chauffer les maisons en brûlant moins de bois ou encore à ouvrir les volets de la maison et profiter de la clarté du soleil plutôt que gaspiller des chandelles. Le vrai capitalisme c’est cela, on veut préserver la ressource qui est un capital. Bon mais les joueurs sur le marché sont en compétition. N’empêche que les gens honnêtes voulaient vraiment préserver la ressource mais ne peuvent pas à eux seuls. Si les successeurs ont cessé d’innover ou encore si l’innovation n’a servi qu’à embaucher moins de personnel tout en épuisant plus rapidement la ressource. Ils ont trahi les vrais fondements du capitalisme à mes yeux.

    – Holisme maintenant ? L’économie circulaire, la décroissance soutenable, la sagesse systémique et là le gouvernement éduque et je suis moins contre les réglementations que les profs d’économie mais si j’étais comptable dans un bureau il faut alors expliquer au client et pas moi le patron. Expliquer la loi au patron qui lui va faire en sorte que le client se conforme. Et cela pouvait être un cas de CSST mais toutes les réglementations les petits entrepreneurs ont tendance à s’en plaindre. Alors que moi j’étais un peu le missionnaire. Ils ne veulent pas ou pas 300 clients ou juste un peu. Le patron le fait en partie. Éduquer le patron ? S’il nous le demande seulement. Une opinion sollicitée et un travail de recherche aussi.

    – Les deux façons? L’économie nous dit que c’est avec le portefeuille donc go les taxes vertes si on juge la pollution trop élevé. Utilisateur-payeur et pollueur-payeur. Et aussi sagesse systémique, changer les cultures et valeurs. Quel besoin d’un 5 étoiles quand tu en as 5 milliards dans le ciel chante Desjardins. Ou revoyez le film Alexandre le Bienheureux ou le Distrait avec Pierre Richard.

    C’est un mix de plusieurs valeurs à trouver et si on fait le meilleur
    Mix on augmente le bien-être collectif et non pas on le réduit. Mais cela vaut combien ?

    Desjardins le dit à la fin de sa toune.

    La vraie valeur de la forêt et donc il ne faut pas pas abuser d’elle.

    La Terre s’appauvrit et on présente cela comme un enrichissement alors que c’est seulement celui des privilégiés et encore pas vraiment heureux.

  16. InfoPhile dit :

    « comment Bernie Sanders peut-il dire que son projet vert s’autofinancera s’il nécessite de nouvelles taxes et redevances ainsi qu’une hausse des impôts?»

    Les nouvelles taxes, outre qu’elles reflèteraient les coûts environnementaux que l’industrie des énergies fossiles n’a jamais assumés, ni les consommateurs, constitueraient forcément un certain frein aux secteurs des hydrocarbures et d’autant dynamiserait celui des énergies propres. Voilà !

    1. kelvinator dit :

      Les taxes sur les nouvelles énergie renouvelables seraient assez important pour repayer l’investissement de départ?

  17. Syl20_65 dit :

    Il reste à savoir combien coûterait le  »rien-faire » et le  »laisser-aller ».
    Pas certain que ce serait plus rentable. Ce qu’on ne paiera pas au gouvernement, on devra le payer aux assurances et aux corporations qui refileront la facture aux consommateurs. Il n’y a rien de gratuit et tôt ou tard, on devra payer le gros prix pour les effets des changements climatiques pourtant annoncés depuis les années ’80.
    Pendant ce temps, la droite profonde politico religieuse évangéliste bien blanche aime croire et faire croire que leur dieu réglera tout d’un coup de baguette magique une fois qu’ils auront éliminer les bruns, les noirs, les LGBTQ et les juifs.
    Comment voulez-vous qu’un pays s’en sorte quand il est pris avec cette frange d’illusionnés et de brainwashés par le religion qui renient la science, la vérité et les faits.
    Misère de misère!

  18. loup2 dit :

    J’espère que tous ici savent que les promesses/programmes des politiciens ne sont JAMAIS réalisé à 100% ?
    Que Sanders mette la barre très haute je vois ça plutôt d’un œil favorable. Si seulement 50-60% est réalise ce sera déjà un pas dans la bonne direction.

  19. Lecteur-curieux dit :

    Le vrai problème c’est qu’on demande à des gens qui ne sont absolument pas des gens de chiffres d’en produire.

    Pour Bernie Sanders son vrai problème est simplement de ne pas être en phase avec la population, il faudrait qu’il soit 35 ans plus jeune et bâtir petit à petit une vraie coalition social-démocrate et devenir un POTUS social-démocrate après plusieurs années à éduquer et changer la population américaine.

    Quand on fait vraiment ce que veut la population cela est rentable socialement et donc pour le Québec on pense aux libéraux de Jean Lesage et l’élection du PQ en 1976.

    Des chiffres peuvent être obligatoires mais sont des faux prétextes ou des rationalisations. Pour faire quelque chose ou ne pas le faire.

    Promettre des Jeux olympiques modestes et un stade pas trop cher alors que le vrai désir est de bâtir une cathédrale. Seuls des gens « illuminés » vont accepter d’embarquer dans un vrai projet visionnaire ?

    Je ne dis pas que Sanders l’est forcément.

    Pour le Québec aussi nous sommes incapables ou l’avons été. Imaginez Parizeau élu en 1989 plutôt que Boubou.

    La population ou encore les élections ne viennent pas avec le bon timing alors que pour l’équipe du tonnerre oui. Et pour le PQ de 1976 aussi. Boubou en 1985 pas pire aussi mais… C’est plus because l’échec du référendum et les Reagan et Thatcher ailleurs.

    Si on avait voulu la sociale-démocratie , il fallait rester en phase avec le PQ de 1976 sauf que plein de choses peuvent survenir alors pas de sociale-démocratie au Québec. Oui des mesures sociales ont été adoptées par la suite mais cela n’en fait pas pour autant une sociale-démocratie.

    Alors imaginez Sanders aux États-Unis et dans un pays avec autant de conservateurs et de réactionnaires. Avoir une sociale-démocratie là est impossible et il passe pour un vieux socialiste extrêmement frustré et déçu.

    Lâchez la politique politicienne et allez éduquer la jeunesse. Allez donner des conférences dans des universités et autres. Préparez le monde de demain plutôt que de tenter de devenir POTUS, la population ne veut pas de Sanders.

    Sinon c’est comme la souveraineté ou se lancer en affaires oui il faut calculer mais tout peut changer rapidement et alors il faut savoir se revirer sur un 10 cennes plutôt que perdre son temps avec des études faussement scientifiques et des comptables sont eux-mêmes des complices de ces mensonges là faits pour rationaliser.

    C’est comme se marier ou faire des petits. Arrêtez de surcalculer et de régresser dans votre phase anale et cessez d’avoir peur et foncez si vous avez la conviction que c’est ce que vous devez faire.

    Êtes-vous plus pauvre ou plus riche ? On ne peut pas savoir l’avenir. Alors go Doris Day Que sera sera.

  20. Samati dit :

    2030, une date butoir tout à fait irréaliste. La très grande majorité des véhicules vendus aujourd’hui (et ceux qui seront vendus dans les 5 à 10 prochaines années) seront encore sur les routes en 2030.

    Transformer de fonds en comble l’économie américaine dans délais si courts va nécessiter beaucoup de volonté, d’efforts et de ressources. Les coûts de transition seront élevés et les États Unis, considérant leur dettes élevées, n’auront pas la capacité financière pour les absorber d’ici au moins cinq à dix ans.

    2050 serait un échéancier beaucoup plus réaliste pour les États Unis et les autres grands économies de la planète.

    1. gl000001 dit :

      A tous les 4 ou 8 ans, pour une durée de 4 ou 8 ans, la cible va reculer à cause des républicains. Donc, l’échéance de 2030 sera repoussée naturellement (sic) à 2050.

  21. InfoPhile dit :

    @kelvinator

    «Est-ce seulement possible?»

    Mais bien sûr !

    «by expanding the existing federal Power Marketing Administrations to build new solar, wind, and geothermal energy sources.»

    Surtout n’oubliez pas la géothermie basse température à des fins de chauffage et/ou de climatisation, ni la géothermie haute température, même si elle est moins accessible, à des fins de production d’électricité.

    Mieux, les négawatts ont aussi un rôle important à jouer. Par des techniques d’isolation appliquées systématiquement aux bâtiments de toutes sortes; et par des réseaux de transport en commun digne du XXIe siècle: co-voiturage optimisé, TGV, etc., il y a beaucoup à développer.

    À noter : il est possible que l’énergivore secteur de l’aéronautique puisse être alimenté par des hydrocarbures propres, issues des énergies éoliennes, solaires, marémotrices ou hydroélectriques, ou dans une moindre mesure par des biocarburants.

    1. kelvinator dit :

      Je parlais plutôt de la possibilité de produire les matériaux nécéssaire à une telle augmentation.

      On produit environ 100 000 MW de panneaux solaire dans le monde en 2018.
      Les USA ont 62 600 MW de solaire d’installé en 2018.
      https://en.wikipedia.org/wiki/Solar_power_by_country

      63% de la production d’électricité américaine vient du « fossil » :
      1,6% de la consommation totale vient de ces 62 600 MW solaire.
      https://www.eia.gov/tools/faqs/faq.php?id=427&t=3

      Combien d’année ça prendrait pour augmenter le nombre de panneaux solaire? D’autant que 45% de la production mondiale vient de la Chine, en pleine guerre commerciale?

      Le même problème se pose pour la production des batteries.
      Il faut favoriser l’électrique en transport, mais il est contre-productif d’établir des dates butoir irréalistes. Juste à les enlever, et travailler avec les chiffres davantage.

  22. V-12 dit :

    Dans les 40 dernières années, l’américain moyen, bien assis sur ses lauriers, a prit 23 livres en mangeant ses chips, buvant son Coke et regardant All in the Family, voguant sur ses acquis post deuxième guerre mondiale.

    Plutôt que de chercher à améliorer ce qui avait rendu le pays si riche et à l’avant-garde, les gros oisifs ont décidé de sous-contracter leur savoir-faire au plus bas soumissionnaire. Comme ça, les profits rentraient toujours à la pelle sans qu’on ait à se forcer. Le rêve.

    Mais le plus bas soumissionnaire a commencé à augmenter ses prix au même moment où des clones de leurs propres produits, dix fois moins chers, pénétraient soudainement le marché. La Walmartisation des USA avait débuté. Pas bon, mais pas cher. On achète, on utilise vite, on jette et on rachète.

    Les gros oisifs se réveillent lentement, sortent de leur torpeur pour s’apercevoir que leur grande richesse fond comme neige au soleil. On fait des mises à pieds à gauche, des fermetures à droite. On dépense des sommes gigantesques pour déménager ses opérations hors des USAparce qu’à long terme, ca va rapporter. Des travailleurs qui gagnaient $25/h en gagnent maintenant $14. Des diplômés en économie flippent des burgers à $8.

    Salaire moyen annuel d’un nouveau diplômé universitaire, toutes disciplines confondues:

    1979; $38,060
    2009; $38,900

    Source: census bureau
    ________________________________

    Actuellement, les démocrates tirent de tous les côtés, lancent des sommes mirobolantes vers la santé, l’environnement, ce qui est nécessaire vu l’état du filet social américain. Mais s’ils veulent une majorité au Congrès et au Sénat, s’ils veulent reprendre le contrôle local dans les états américains, qu’ils commencent par parler directement des revenus des bipèdes. Même s’ils reprennent le trillion de $ annuel des entreprises pour le redistribuer aux citoyens, c’est même pas proche de combler les problèmes. C’est dire l’étendue des dégats.

    Ils vont aussi probablement hériter d’une récession laissée par les républicains, une constante depuis 1992. Alors les promesses vont prendre le bord assez vite. Alors qu’ils commencent par le début: ce que ca va rapporter directement à l’électeur. Après tout, c’est comme ça que Trump s’est fait élire?

    1. gl000001 dit :

      Aux nouvelles hier, ils ont montré un preview du premier documentaire financé par les Obama. Un documentaire sur une usine de voiture qui a fermé en Ohio. Elle a été réouverte par des chinois pour fabriquer des pare-brise de voiture.
      Ca faisait dur !! $14 / heure contre $34 avant. Les boss chinois qui ne respectent pas les lois américaines sur les conditions de travail. Espionnage des employés. Pression à la performance. Insultes …
      Le réveil sera dur pour les américains si ça continue.

      1. gl000001 dit :

        Faux News en pense pas grand chose bien sur !!

  23. titejasette dit :

    HS

    Coudonc, Powell est-il un démocrate ?

    Basé sur sa déclaration de ce matin, « stocks are little changed as Powell fails to give investors a clear signal that a rate cut is coming »

    Drumpet : “My only question is, who is our bigger enemy, Jay Powel or Chairman Xi?” Trump tweeted, misspelling Powell’s last name. »

    1. gl000001 dit :

      On ne peut dire qu’il est absurde mais lui peut dire que la personne qu’il a engagé est
      un ennemi du peuple !! Dommage que je ne puisse dire qu’il est mégalomane !!

      1. Layla dit :

        @Gl000001

        « Dommage que je ne puisse dire qu’il est mégalomane !!. »

        Dommage que je ne puisse dire ce que mon père dirait… son chapelet serait long longtemps.

    2. Layla dit :

      @Titejasette

      «  “My only question is, who is our bigger enemy, DT or Tiny Sissy?” »

    3. Lecteur-curieux dit :

      Pis après? Trump c’est une
      partie de sa vision de l’entrepreneuriat et de la compétition ou en finance de la spéculation qu’on peut partager avec lui.

      Mais sinon on ne partage pas du tout ou très peu sa vision de l’économie et de la politique ou de l’investissement. On investit à la bourse ? Seulement si on pense y être 15 ans et plus. Pour nos investissements au départ. Dans un portefeuille diversifié ressemblant au portefeuille de marché. On a aussi une politique de placement.

      Oui c’est sûr que si les taux baissent ceteris paribus cela fait monter les marchés. Ou plutôt M. Marché à des anticipations et si elles ne sont pas atteintes il fait baisser les cours. Je ne suis pas M. Marché je suis un investisseur individuel.

      La bourse fluctue à tous les jours
      mais on s’occupe très peu de cela. C’est bon pour les spéculateurs, les traders ou les arbitragistes. Une fois par trimestre c’est assez. Avec un genre de portefeuille de marché par fonds ou par FNB ? Oui on est pas assez riche pour avoir des titres individuels et avoir la diversification.

      La banque centrale fait son travail et toi tu laisses ton portefeuille tranquille ou tu le rééquilibres.

      Un millionnaire suivait la bourse à tous les jours mais cela faisait longtemps qu’il n’avait plus un sou en bourse n’ayant pas la patience ou encore n’ayant pas le contrôle alors que comme entrepreneur vous l’avez le contrôle.

      The n’est tu essayes des iShares ou l’équivalent et tu laisses fluctuer cela. Tu accumules pendant le plus d’années que possible et ensuite tu retires. Et pour du revenu fixe, Épargne Placements Québec.

      Plus riche ce serait trop facile. Ou cela l’était à une époque. Revenu fixe ou actions. Juste à ne pas être trop gourmand. Hey le krach en 1987 ? Ce qui baisse va remonter.

  24. Lecteur-curieux dit :

    Sanders réussirait dans un pays où l’holisme et l’approche systémique seraient bien implantés alors qu’il est aux États-Unis le royaume de l’individualisme.

    Plutôt que déplorer cela il faut se servir de l’économie tout en rendant attrayante des valeurs vertes.

    Pour le consommateur parler de la maximisation de l’utilité même si on combat l’utilitarisme en philo il faut réussir par subversion à mettre de la valeur dans la destruction de l’utilité comme Georges Bataille se servant un verre d’alcool sur sa table de travail et aller un second dans théorie de la religion. Hey on détruit la valeur du travail ou on gaspille une partie. Plutôt que travailler on boit où on fait la fête. Pas tout le temps quand même. Voilà la dépense improductive ou en religion avant le sacrifice pour Dieu. On immole des bêtes on brûle des récoltes. Ce gaspillage consumé permet la vraie croissance de l’économie et de retrouver Dieu. Mais essayer de vendre cela aux Américains ils vont encore moins acheter que les idées de Sanders.

    Il faut donc de l’astuce.

  25. Igreck dit :

    HS… mais pas tant que ça !!!

    Nos remerciements au Moron que les Étasuniens ont élu en 2016.

    Les immigrants ne sont pas sélectionnés selon des quotas nationaux, ethniques ou raciaux, mais sur la base des besoins économiques du pays. Le Canada utilise à escient l’immigration comme un outil de développement économique. Le nombre d’immigrants arrivant au Canada annuellement correspondant à 1 % de la population canadienne, soit l’équivalent de trois fois plus qu’aux États-Unis. Et ces immigrants sont instruits et disposés à s’insérer immédiatement dans le marché du travail.

    https://www.latribune.ca/opinions/lemergence-du-canada-comme-puissance-en-intelligence-artificielle-fbc6a15eccb29798689f6d27f1ad71a6

  26. Daniel Legault dit :

    Un plan vert doit comprendre l’utilisation du nucléaire, l’incintération de certains déchets non recyclable, etc.

    Il ne doit pas être du type écologique soft. On ne doit pas mettre l’interdiction des pailles de plastique et le remplacement des énergies fossiles sur le même pied.

    A mon avis, le traitement des déchêts nucléaire est réglé. Le seul point qui accroche, c’est la garantie que la protection sera effective dans 300, 000 ans et plus. Il faut noter que j’ai été contre le nuclaire durant une quanrantaine d’année.

    On sait que des réacteurs nuclaires naturels ont fonctionné il y a plus de 2 millions d’année au Gabon et que les déchets sont resté en place.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_naturel_d%27Oklo

    On n’a pas construit de condo sur les pyramides. On ne devrait pas démolir les sites d’enfouissement de déchets nucléaires dans le futur et construire dessus. Les générations futures vont s’occuper du site et l’entretenir.

    De plus, il faut continuer et faire plus de recherche sur la fusion en parrallèle avec les énergies renouvelables.

  27. titejasette dit :

    HS

    Dow drops 400 points after Trump orders US companies to look for ‘alternative to China’

    “Our great American companies are hereby ordered to immediately start looking for an alternative to China, including bringing..your companies HOME and making your products in the USA.”

    1. gl000001 dit :

      « Our great American companies are hereby ordered  »
      L’apprenti sorcier fait des siennes encore !!
      Il me semblait que les républicains n’aimaient pas l’ingérence du gouvernement dans les affaires ? Peut-être juste la branche libertarienne ?

      1. Lecteur-curieux dit :

        Trump a été démocrate pendant combien d’années dans sa vie ?

        Il courtise aussi les populistes, nationalistes, autoritarismes et son protectionnisme/ mercantilisme s’applique. Il n’est pas dans le libéralisme économique dans le commerce international. Il est juste dans la théorie de l’offre au national donc réduction du fardeau fiscal et de la réglementation pour stimuler l’économie et en augmentant l’écart entre riches et pauvres ce qui est implicite à la théorie. Les gens devant travailler plus fort et être plus intelligents avec leur argent. La compétition les stimule. Cet effet peut exister pour de vrai mais celui inverse aussi. Lequel l’emporte ?

        Il faut un équilibre.

        Je trouve que l’égalité n’est pas assez grande dans leur pays mais les républicains ont pratiquement pour but d’augmenter les inégalités.

    2. Layla dit :

      @Titejasette
      Il a aussi tweeter ce qui suit

      « As usual, the Fed did NOTHING! It is incredible that they can “speak” without knowing or asking what I am doing, which will be announced shortly. We have a very strong dollar and a very weak Fed. I will work “brilliantly” with both, and the U.S. will do great… »

      Vous savez quoi moi aussi en parlant de lui, j’aurais mis « brilliantly » entre guillemets.

      1. Haïku dit :

        Layla
        😉 !!!

  28. Jay112 dit :

    Un programme paie pour lui-même si, à moyen ou long terme, les bénéfices qu’il engrange compensent les coûts totaux du programme. La source initiale de financement est sans importance.

    D’ailleurs, à ma connaissance, 100% renouvelables d’ici 2030 et carboneutre d’ici 2050 est ce que les comités scientifiques internationaux recommendent donc Sanders n’est pas dans le champ; cependant, se refuser au nucléaire -qui, mené intelligemment, est apparemment sûr et peu polluant- rendra l’effort plus difficile et dispendieux voire impossible.

  29. Lecteur-curieux dit :

    Sanders est un étatiste, socialiste…

    Zéro bandaison pour son projet.

    Par contre avec une théorie hédoniste du consommateur et du citoyen bien qu’il y aurait beaucoup à changer et certains risques :

    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Théorie_du_consommateur_(microéconomie)

    Maximiser le plaisir et réduire la peine. Le type fait des heures supplémentaires le jeudi. On remplace cela par coucher avec sa femme donc 3 fois par semaine plutôt que 2. Un couple plus heureux et qui sauve un divorce.

    Le samedi aussi. Aller au baseball avec le fils ou au cinéma avec la fille plutôt que travailler ou encore agrandir la maison.

    Travailler moins, baiser plus, être avec ses enfants ou petits enfants. On valorise les loisirs plus fortement et on réduit le travail. Oups Benjamin Franklin ne sera pas content ? Le plaisir avant le travail et cela coûte presque rien pour plusieurs loisirs. Une maison plus petite et tout.

    Le coût? Le temps avec ta femme et tes enfants perdu autrement vaut minimum 800 milliards et toi pour un minable 195 000$ de plus à la retraite tu vas aller te faire chier à sur travailler ?

    Revenu minimum garanti! 1000$ par mois c’est pas assez mais mieux que rien. Ils polluent plus ou moins ? La meilleur idée chez les démocrates avec un seul candidat qui la pousse.

    Travaillez-moins, baisez plus et un parti Rhinocéros qui ferait cela sans viser le pouvoir. Pareil en politique, allez Bernie tu as fait l’amour avec ta femme quand ? Pris un week-end ?

    Il a des petits enfants ? Allez même manger du PFK avec eux en autant qu’on passe plus de temps en famille et moins de temps à travailler pour accumuler de l’argent.

    Ensuite on peut
    monter les taxes mais la demande sera déjà moins forte par elle-même.

    Il faut juste présenter cela comme source de plaisir.

  30. Apocalypse dit :

    @monsieur8 – 08:57

    ‘C’est beaucoup trop cher. Il est préférable de ne rien faire maintenant, et de reporter tout ça à plus tard, …’

    lol

    Vous avez bien raison de ridiculiser ce qu’on observe. L’humanité, ou du moins la plus grande partie, c’est ce qu’on appelle ne pas avoir les priorités aux bons endroits.

    Je ne sais pas si le plan de M. Sanders est de la folie furieuse en terme de possibilités et de coûts, mais les changements climatiques ont déjà un coût qui ne va aller qu’en augmentant. Le jour où des événements extrêmes vont se produire et causeront des dizaines, des centaines, voir des milliers de morts, on va peut-être trouver que M. Sanders et cie n’étaient pas si fous.

    Les problèmes causés les changements climatiques vont coûter très, très, très cher. A noter que le passage à un autre type d’économie va coûter cher, mais créer de la recherche, de nouveaux emplois et bien d’autres choses positives pour l’humanité, alors ce n’est pas comme si on prenait un milliard et le brûlerait sans rien obtenir en retour.

    1. kelvinator dit :

      Il faut lutter contre les changement climatique par des mesures concrètes, pas seulement des promesses. C’est facile faire des promesses, tout le monde peut en faire, mais trouver des solutions concrète réalistes, c’est plus difficile, moins vendeur.

  31. Apocalypse dit :

    HS – Une autre ‘ouch’ journée à New York:

    Dow Jones Industrial Average – INDEXDJX: .DJI
    25,774.30 −477.94 (1.82%)

  32. InfoPhile dit :

    @Kelvinator à 12:16

    Euh !? Pourquoi de telles taxes sur les énergies renouvelables ? Pour en ralentir le développement ?

    Ce sont les consommateurs qui payent pour ce qu’ils consomment. Au final ici c’est de l’énergie sous forme de chaleur, d’électricité, de froid, d’hydrogène, d’hydrocarbures (synthétiques) et de biocarburant, ou d’économie d’énergie. C’est leur consommation qui paiera toutes les factures jusqu’à l’amortissement total.

    À prévoir une forte création d’emplois qui viendra compenser ceux qui seront disparus du côté des énergies fossiles, et de grandes économies en raison des coûts réduits autant par les mesures d’efficacité énergétique que par le faible coût d’exploitation, en général, des énergies renouvelables.

    Notez qu’il y a un problème qui s’annonce aigu à résoudre et qu’il se confirme modèle après modèle. On fait quoi ? On fait semblant en jouant du bout de la palette ou on prend nos responsabilités et agit pour le régler ?

  33. Rustik dit :

    Je lisais un article l’autre jour qui concluait que même si on agit maintenant, rien ne garantit qu’il n’est pas déjà trop tard. Alors, on arrête et on ne fait rien? J’opte pour au moins essayer.

    Le plan de Sanders a l’honneur d’être un plan porté sur l’action! Est-ce que ne doit rien faire parce que l’Asie n’en fait pas beaucoup?
    Certainement pas. Il est temps d’être le leader et de montrer l’exemple!

    Le plan est-il réaliste? Probablement pas techniquement sous l’échéancier proposé. Économiquement c’est plein de trous. Mais c’est encore moins réaliste de ne rien commencer.

  34. Madalton dit :

    Je crois que c’est le développement technologique qui va sauver la planète.

  35. Lecteur-curieux dit :

    Sandres veut changer les modes de production mais ne s’attaque pas à la consommation.

    L’innovation ne passe pas par les gouvernements sauf dans les universités. Du moins pas comme il veut le faire…

    C’est la demande qu’il faut réduire.

    Et l’innovation va suivre. Sanders ne veut même pas taxer l’essence?

    Il serait alors moins populaire ?

  36. Lecteur-curieux dit :

    La décroissance soutenable avec un sociologue qui enseigne à HEC :

    https://www.lecollectif.ca/la-decroissance-soutenable-pour-nous-sauver-dune-sixieme-extinction/

    Des points intéressants mais que je ne partage pas tous et notamment la vision du capitalisme.

    Une partie de leur vision du capitalisme semble venir de Marx et aussi de Galbraith. La mienne plus de Benjamin Franklin et plus l’économie au sens de l’épargne ou sauver de l’argent qu’au seul travail.

    C’est aussi de préserver la ressource que ce soient les poissons dans la mer ou le capital d’un retraité cela revient au même.

    Si vous avez vidé les mers et détruit la forêt vous n’êtes pas des bâtisseurs capitalistes, vous êtes des destructeurs. Un capital si vous avez seulement besoin de la moitié des intérêts gagnés pour vivre. Il va durer très longtemps.

    Si les intérêts sont réinvestis le capital grossit. C’est la même chose avec la planète.

    Si on pense que c’est en exploitant les autres on crée de la misère à la place. Si les pays avaient été bâtis par plus de coopération il y aurait beaucoup moins de pauvreté dans le monde et la richesse totale serait plus grande du moins celle humaine.

    Être pour l’environnement tiens Baden Powell le fondateur du scoutisme était dans son respect.

  37. Lecteur-curieux dit :

    http://www.developpement-durable-lavenir.com/2005/09/29/robert-baden-powell

    Juste à enseigner pour de vrai le scoutisme et adhérer à ses valeurs et l’environnement serait préservé.

    Les progrès technologiques se feraient aussi au besoin mais ce sont plus les valeurs humaines qui font la différence. La science et la technologie peuvent être au service du productivisme, de l’utilitarisme au sens dénoncé par Bataille et au service des Empires.

    Alors qu’il faut se battre contre un monde qui manque de poésie. Catherine Dorion de Québec Solidaire le comprend assez bien seulement on ne bande pas sur les mêmes choses. Son côté militant l’emporte sur son côté artiste. Alors que la poésie se suffit à elle-même.

    On ne serait pas en amour avec des autoroutes et nos maisons prendraient pas autant de valeur avec l’autoroute proche.

  38. Lecteur-curieux dit :

    Une planète plus verte? Que le gouvernement investisse en arts et culture, dans le communautaire, le social, l’éducation et la santé.

    Avec plus de coopération et de partage tout se mettrait à couler de source. L’innovation dans des centres de recherche plutôt que le vieux politicien socialiste qui veut se mêler d’économie et même de technologie.

    Revenu minimum garanti et le théâtre gratuit pour les pauvres ou même les payer pour y aller quoique ce sont des riches qui pourraient en avoir besoin pour s’éduquer alors pas juste du théâtre trop bourgeois pour eux.

    Les conservateurs sont tellement réactionnaires qu’ils se fâcheraient. Il faut réussir à les changer sinon leurs enfants. Du théâtre et de la poésie et de la musique sinon des conservateurs religieux vont leur empoisonner le cerveau.

    Et oui tout cela est relié à l’écologie car touttt est dans touttt.

  39. et la réalité sera encore plus élevée…. ça avoisinera les 20000 milliards… car plus les pays attendent et plus ça coutera cher…..

  40. citoyen dit :

    les verts perdent leur temps à tenter de convaincre la politique de se préoccuper du réchauffement climatique.

  41. citoyen dit :

    il nous faudrait peut être un jardin qui protège l’ensemble de la faune et de la flore en voie d’extinction.

  42. citoyen dit :

    plutôt que de s’embarquer dans des projets grandioses, on devrait commencer par de la prévention verte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :