Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Aujourd’hui, la Cour suprême a refusé d’empêcher les politiciens de trafiquer notre démocratie en établissant des règles électorales pour leur propre avantage. Cela n’aurait pas pu se produire sans les juges mis là par Donald Trump et les républicains – une autre raison pour laquelle les démocrates doivent reprendre la Maison-Blanche en 2020.»

Joe Biden, ancien vice-président et candidat démocrate à la présidence, réagissant sur Twitter à la décision des cinq juges conservateurs de la Cour suprême selon laquelle la Constitution américaine n’interdit pas le découpage électorale à des fins purement partisanes («gerrymandering»).

(Photo Getty Images)

23 réflexions sur “La citation du jour

  1. Il aurait pu dire que la nomination des juges ne se ferait plus de façon partisane…. et que le découpage des comtés serait établi par le nombre d’électeurs, comme au Canada sans possibilité de les redécouper par partisanerie pour les 2 partis…..

    Les USA sont ahurissants d’incongruités….. incompatibles avec la démocratie……

    ouf qu’ils ont un long chemin à parcourir…..

    1. Lecteur_curieux dit :

      En effet.

  2. Danielle Vallée dit :

    C’est drôle mais moi je lis la déclaration de la Cour plus comme une histoire de juridiction. Comme ici juridictions provinciales ou fédérales.
    Peut-être que je me trompe mais il me semble que Roberts a laissé savoir qu’il n’approuvait pas mais que ce n’était pas à eux de prendre la décision.
    Remarquez qu’il ya des cyniques qui commentent qu’ils ne se gênent pas d’intervenir quand ça fait leur affaire.

    1. Danielle Vallée je suis d’accord avec votre perception…. mis on devine qu’aucun des 2 partis n’osera changer cette « habitude »… trop rentable une fois au pouvoir…..
      et c’est ce qui laisse un gout amer…..

      Dans n’importe quelle démocratie digne de ce nom, ce genre de manipulation serait interdite, avec raison….

      Mais dans un pays où les élections s’achètent à coups de millions, on redécoupe sans scrupules les comtés et quasi les maisons!!

      Les juges demeurent « teints » … ne l’oublions pas….. ils évitent de se peinturer dans un coin, mais il demeure que leurs décisions ont une tendance….. ce qui n’est pas démocratique non plus…..

      Au Canada, les Libéraux ont vite reculé quand ils ont compris que le vote proportionnel pouvait leur nuire…. c’est, dans une moindre mesure, un réflexe américain….
      Penser à sa poche avant de penser ;a la démocratie……

  3. Mabuse dit :

    Monsieur Hétu, combien de ‘swing states’ sous contrôle républicain ont le temps de redécouper leurs cartes électorales en faveur du GOP en vue des prochaines élections présidentielles?

    1. treblig dit :

      Depuis 1930, la date ultime du recensement américain est le 1er avril de chaque décade ( 1930 1940, 1950…) et est formellement écrit dans la constitution. Les résultats doivent être disponibles pour l’élection en novembre 2020 des représentants

  4. Pierre s. dit :

    ——————————-

    Une déclaration criante de vérité de la part de Joe Biden.

  5. Henriette Latour dit :

    Tant et aussi longtemps que les élections seront achetées par les lobbies, il n’y aura pas de vraie démocratie dans ce pays.

  6. Frederic Jobin dit :

    James Madison et John Adams partageait à peu près la même opinion : “Our Constitution was made only for a moral people. It is wholly inadequate to the government of any other.”

    Nous en avons la preuve… :-/

  7. Gilles Morissette dit :

    Biden a bien cerné le problème. Cependant, il faut être conscient que les Démocrates feront la même chose s’ils reprennent la MB en 2020. Ils nommeront des juges qui leurs seront favorables.

    C’est le système de nomination qui est vicié à la base. La SCOTUS restera donc teinté de partisanerie tant et aussi longtemps que ce système ne sera pas changé.

    Le Canada a un système différent. Le PM forme un comité indépendant qui lui soumet une courte liste de candidats (3 ou 4 parfois 5) ayant, selon son évaluation, les qualifications requises pour devenir juge à la CS. Le PM fait son choix uniquement à partir de cette liste.

    Ce système n’est peut-être pas parfait mais ça amoindri considérablement l’importance des considérations autres que les compétences juridiques.

  8. P-o Tremblay dit :

    Il a raison

  9. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 15:36

    Je suis contre l’idée du vote proportionnel, mais si on veut le faire au Canada et au Québec, qu’on fasse un référendum sur la question. Ici, on ne parle pas d’une petite décision sans grande conséquence, mais une pouvant avoir d’importantes ramifications pour la démocratie. Si le peuple vote ‘oui’, alors ‘go for it’, sinon le statu quo.

  10. Futile dit :

    Il faut savoir qu’auparavant il fallait 60 votes au Sénat pour qu’un juge nommé par le président voit sa candidature validée. En 2013 Harry Reid (un démocrate) a fait sauter le fillibuster (la barrière des 60 votes) pour la majorité des nomination judiciaires et exécutives, mais pas pour les juges de la Cour Suprême.

    En 2017 Mitch McConnell a utilisé ce précédent pour faire sauter le fillibuster pour les nominations des juges de la Cour Suprême qui n’ont eux aussi plus besoin que d’une majorité de 51 voix.

    Et voilà comment on se retrouve avec une Cour Suprême dont certains juges n’ont plus d’assise bipartite.

  11. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 16:16

    ‘Cependant, il faut être conscient que les Démocrates feront la même chose s’ils reprennent la MB en 2020. Ils nommeront des juges qui leurs seront favorables.’

    Et il y a eu des cas ‘gerrymandering’ impliquant des démocrates … alors :-(.

    Bien d’accord! On aime bien frapper les républicains parce que ce sont eux qui sont au commande, mais si quelqu’un croit que les démocrates sont au-dessus de la partisanerie, nous avons un beau pont à vous vendre.

    Les questions de cette importance doivent se retrouver entre les mains d’UNE instance indépendante qui fera passer la démocratie au-delà de toutes autres considérations. On peut facilement croire qu’on ne verra jamais ce jour aux Etats-Unis … malheureusement.

  12. Sage 2010 dit :

    Sur ce coup là, Joe Biden définit clairement l’objectif principal des démocrates pour 2020: éjecter Trump de la Maison Blanche.
    Jusqu’ici Trump n’a fait que saboter l’héritage d’Obama que ça soit les politiques environnementales, l’accord sur le nucléaire iranien, l’ouverture envers Cuba, l’Obamacare, les Dreamers et autres. Il dilapide l’économie héritée du travail d’Obama avec ses guerres commerciales et sa politique fiscale. En clair Trump ne fait que créer des crises inutiles de toutes pièces (immigration, Iran) et il compense son incompétence par de la brutalité. Biden n’a pas oublié le coup de Mitch McConnel concernant Merrick Garland.

    J’aime bien les idée de Warren et la pugnacité de Kamala Harris. Pour appliqur ces idées, il faudrait s’installer à la Maison Blanche.
    Lincolnavait comme priorité de sauver l’Union avant l’abolition de l’esclavage. FDR a du éjecter Hoover avant d’appliquer le New Deal.

  13. treblig dit :

    En 2010, lors du dernier recensement, la population des États-Unis était de 308 millions en hausse de presque 10 % sur le recensement de 2000. Elle est estimée ( projection) à 327 millions en 2018.

    Ce qui laisse supposer qu’environ une quinzaine de représentants vont être attribuées en plus aux états côtiers ( Est et Ouest) en provenance des états centraux des États-Unis. Ce qui confirmerait une tendance démographique lourde : le deplacement des habitants ruraux et des petites villes du centre vers les grandes agglomérations urbaines côtières.

  14. papitibi dit :

    Qu’on donne à Vladimir le droit de nommer les juges américains.
    Problem solved!

    1. Lecteur_curieux dit :

      Oui Vladimir Guerrero plutôt que Poutine…

  15. Lecteur_curieux dit :

    Dénoncer la partisanerie en étant très partisan.

    Les partis politiques seront toujours partisans il faut donc autant pour la nomination des juges que pour le découpage de la carte électoral, une commission indépendant ou bipartisane et pouvant admettre des remarques des petits partis ou indépendants.

    Le système ne sera jamais parfait. Il faut par contre avoir confiance aux juges donc ils devraient pour leur compétence d’abord et ensuite il faudrait une équitable proportionnalité entre les deux affiliations.

    Je voudrais même que le cabinet reflète la proportion d’élus ou encore mieux de votes mais cela est une utopie pour le moment.

    Vos juges et votre carte électorale on décide de cela dans un processus géré. Les élus restent partisans mais sont obligés d’écouter ou de négocier. Les opportunistes et lobbyistes vont perdre de l’intérêt et feront des dons moins généreux? En partie.

    Il faut réformer le financement électoral aussi. Qui le propose ? Sanders ?

    Oups les meilleures propositions ne sont pas rentables sur le marché politique car les bénéfices seront diffus à l’ensemble de la population, les coûts seront concentrés pour ceux qui en profitent.

    Les politiques rentables pour l’échange de votes sont celles à bénéfices concentrés et coûts diffus. Pourquoi on y est arrivé au Canada ? Bien la population un moment donné ne se laisse pas faire autant ? Ou encore les lobbies sont moins nombreux et moins puissants ?

  16. xnicden dit :

    M. Biden devra aussi nous dire quel est son plan de match à ce sujet. La dernière fois que M. Obama a voulu nommer un juge, ses bons amis républicains avec qui il dit pouvoir travailler ont fait un gigantesque FY. Le V-P de M. Obama a certainement des trucs sur ce qu’il faut pas faire à lui refiler (ironie).

    1. Haïku dit :

      xnicden
      Ajout amical:
      « Ironie du porc d’armes ».
      S’cusez-la . SVP.

  17. jeanfrancoiscouture dit :

    Vrai que cette décision n’a pas de bon sens. Un découpage électoral qui donne des circonscriptions en forme de serpen , juste pour aller chercher des votes favorables.
    Par contre, cette même CS a refusé l’inclusion de «LA» question sur la nationalité dans le prochain recensement. Cette question aurait permis d’identifier le nombre de «non citoyens» et ainsi nuire aux Démocrates car, selon certains analystes, c’est dans les régions «démocrates» -p.ex. la Californie- où on retrouve le plus grand nombre de résidents non citoyens. La nationalité sert de base dans divers programmes et calculs budgétaires. L’idée de Donald Trump était d’utiliser les résultats de ce décompte pour mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires.

    Il devra donc se «contenter» du Gerrymandering». pauvre de lui. Il doit se demander ce que ça donne de nommer des amis à la CS . Mais je parie qu’il ne va pas s’en plaindre sur Twitter. Il saura se contenter de «peu».

  18. Ziggy dit :

    Les américains sont mal barré un gros salopard comme président,et comme challenger sérieux qui trouve rien de mieux à dire que dès généralités qui sont des évidences qui vont de soient il doit se resaisir et étre celui qu’il aspire devenir car parti comme ça le gros va le revirer comme une crêpe.
    Le gerrymandering il ne peut rien y faire,il est bien mieux de surveiller ses arrières parce que je soupçonne pépère Sanders d’être un très mauvais joueur d’équipe.Ce soir le jeu sera terminé pour beaucoup j’espérequ’il y aura des abandon et des ralliements.

    L’idéal serait que Mme.Harris soit la colistière de Biden pour couper l’herbe sous les pieds de Sanders le faut démocrate qui peut tout faire déraper.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :