Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

la-1554920580-ell690wczd-snap-image.jpg

La coalition menée par le Likoud et dirigée par Benjamin Nétanyahou semble avoir remporté 65 des 120 sièges de la Knesset, ce qui devrait donner au premier ministre israélien sortant un cinquième mandat à la tête du gouvernement de son pays. Selon le chroniqueur du New York Times Roger Cohen, cette victoire apparente de Nétanyahou représente un avertissement pour les démocrates qui rêvent d’une victoire facile contre Donald Trump en 2020. Je le cite :

«La stratégie de Nétanyahou sera celle du président Trump l’an prochain. Rassembler les électeurs nationalistes et religieux de votre camp, ajouter une économie forte, administrer une dose de peur, jouer la carte de l’homme fort, injecter une goutte de racisme et la victoire est la vôtre – peu importe les inculpations qui s’approchent.

«Ce n’est pas que cela pourrait arriver. Cela arrivera, à moins d’un facteur déterminant qui changera la donne. Nétanyahou est plus malin que Trump, mais ils partagent un évaluation perspicace de la façon de contrôler et de manipuler le spectacle politique, de même qu’une détermination farouche d’éviter la prison. Ils font campagne de façon hideuse.»

(Photo Getty Images)

 

26 réflexions sur “Un avertissement pour les démocrates en Israël

  1. Achalante dit :

    L’économie forte est le facteur qui pourrait différer entre l’élection en Israël et celle aux États-Unis. Ne nous annonce-t-on pas des signes de récession depuis quelque temps? Cela n’aurait pris qu’un seul mandat à ce type pour transformer une période de croissance économique en une de stagnation, voire de décroissance. Et comme il a été souligné dans ce blogue même, en coupant dans les impôts, il s’est privé de toute marge de manœuvre pour corriger le cap.

    1. Nady dit :

      Les signes, ont les annonce, mais est-ce qu’ils sont là? Je vois souvent les supporters de Trump dire: J’aime pas le gars, mais « He get things done » et l’économie, va bien.

  2. Madalton dit :

    Le Moron pourrait gagner de justesse comme Bibi mais perdre le sénat et le congrès.

  3. Layla3553 dit :

    « …Cela arrivera… »
    Seulement si c’est la volonté de Dieu

  4. Layla3553 dit :

    Le premier paragraphe de la citation, le paon ouvre tout grand, à la fin du deuxième il va demeurer tout grand ouvert, parce qu’il ne le lira pas

    «  , de même qu’une détermination farouche d’éviter la prison. Ils font campagne de façon hideuse.»

    C’est loin d’être une victoire honorable…mais c’est une victoire, il n’en a rien à cirer que se soit honorable…

    Je hais ce genre d’individu.

  5. jcvirgil dit :

    Cette victoire à l’arraché de l’extrémiste sioniste corrompu Netanyayou , n’augure rien de fameux pour l’avenir du pays.

    S’enfoncer dans un repli paranoïaque avec la guerre comme seul horizon , il n’y a rien là pour pavoiser.

    1. kelvinator dit :

      Pour se consoler, on peut se dire que l’avance est fragile et peut changer. Il y a peut-être une Catherine Fournier juive.

  6. C’est inquiétant et décourageant de voir qu’il y a des gens qui élisent des politiciens aussi corrompus pour diriger leur pays et ce, en toute connaissance de cause

    1. gl000001 dit :

      Pour certains, avoir des idées libérales, c’est ça être corrompu. Vouloir donner accès à des soins de santé, c’est ça être corrompu. …

  7. xnicden dit :

    Depuis des décennies, les élections israéliennes sont tout d’abord un rappel à nos démocraties qu’il faut être prudent si l’on envisage de réformer le mode de scrutin et d’y introduire une représentation proportionnelle. Car même les versions plus légères de la proportionnelle comportent aussi le risque de donner trop d’influence aux partis politiques marginaux et extrémistes.

    Cela dit, les parallèles entre Bibi et Trump donnent un peu le vertige. Mais je crois que ce qui sauvera les américains sera le fait que les démocrates sont conscients plus que jamais de la nécessité de faire réaliser aux abstentionnistes qu’ils vivent aussi les impacts négatifs des politiques de Trump. Et qu’ils doivent voter.

    1. 430a dit :

      Vous apportez un peu de baume sur nos inquiétudes, Xnicden.

      1. xnicden dit :

        Je dois avouer que parfois, j’écris ce dont j’essaie de me convaincre moi-même. 🙁 Mais ici, on ne doit pas oublier que le taux de participation aux présidentielles américaines de 2016 était de moins de 56 %. Avec des efforts bien ciblés, il pourrait être relevé significativement en dépit des mesures de suppression des voteurs implantées par le GOP. En passant, le taux de participation aux élections israéliennes a été de 67.8 %.

    2. kelvinator dit :

      La mentalité de la terre brulé, « all or nothing », semble être assez importante dans cette société individualiste partisane. Ajoutons le cynisme et l’indifférence relié au fait que le congrès est l’organisme le moins respecté par les américains, et on voit que le défi semble important pour accroître le taux de vote.

    3. Achalante dit :

      C’est pour ça que je pense qu’il faut éliminer tous les partis politiques. Chaque compté élit un représentant pour eux, et chaque représentant vote ensuite pour les besoins de son compté, plutôt que selon une ligne de parti. Les propositions qui se font voter en loi sont celles qui avantagent la majorité des comptés. Et si un élu préfère le copinage à son compté, il se fait montrer la porte aux élections suivantes, puisqu’il n’y a pas d’argent d’un parti pour le soutenir.

      Je n’ai pas grand espoir que ça passe, par contre.

    4. InfoPhile dit :

      @xnicden

      «même les versions plus légères de la proportionnelle comportent aussi le risque de donner trop d’influence aux partis politiques marginaux et extrémistes.»

      Un parti prétendument centriste qui donne une part importante aux extrémistes n’est-il pas, au fond, tout en refusant d’en porter l’odieux, lui-même extrémiste ?

      À moins qu’il ne soit qu’un parti éperdu extrémiste du pouvoir ? … 😉

      À quels extrêmes ne consentirais-je moi-même dans la promotion de la proportionnelle ! 🙂

      Je crains tellement que A. Sheer ne prenne le pouvoir à Ottawa.

  8. marcandreki dit :

    Il n’y a pas d’autres enjeux que celui-là. VOTER. Freiner cette dérive. Bibi souhaite légiférer pour qu’il devienne impossible d’attaquer en justice un premier ministre. S’il réussit, il installera la pente glissante sur laquelle les dictateurs discrètement autoproclamés, tels que Bibi et Trump d’agir à leur guise. Il s’agira d’un coup fatal à la définition même de la démocratie et le débuts de temps très mauvais pour la suite des choses.

  9. chrstianb dit :

    L’avertissement est ceci pour les démocrates:

    Taux de participation final de 67,9 %, baisse de près de 4 % par rapport à 2015

    Autrement dit, sortez le vote!
    https://fr.timesofisrael.com/les-bureaux-de-vote-sont-ouverts-en-israel/

  10. kintouai dit :

    Chose certaine, ceux qui nous bassinent avec la supériorité du peuple juif, en nous servant ad nauseam l’argument du nombre de prix Nobel chez les juifs, ont devant eux, avec l’élection d’hier en Israël, la preuve irréfutable qu’il y a au moins autant de crétins chez les juifs que chez les autres peuples du monde. D’ailleurs, nous avons ici même au Québec un parfait spécimen d’homo judaicus cretinus en la personne du maire d’Hampstead.

    1. igreck dit :

      Vous avez raison en Os-stein-berg !

  11. papitibi dit :

    Rassembler les électeurs nationalistes et religieux […[, administrer une dose de peur, jouer la carte de l’homme fort, injecter une goutte de racisme…

    Jouer la carte de l’homme fort?
    Bibi n’a pas une voix de bébé braillard, lui!

    Bibi,il a une voix de stentor. Quand il parle à Yerushalayim (Jérusalem), la terre tremble jusqu’à Téhéran. Mais quand Trump parle, il s’enfarge dans son dentier, il confond les origines et les oranges, il a la manie de répéter des tits bouttes de phrase à voix éteinte, et s’il fait un pas en avant, il risque de s’enfarger dans sa cravate!

    Une image de force, for sure!

    Par contre, pour la dose de racisme, la grosse pe-peur, l’ultra-nazionalizme (this country is full, you bastards! Step back!), ah bin là, la Trumpette passe le test!

  12. Kingubu88 dit :

    Exactement !
    Et voilà pourquoi il est illusoire de penser que des centristes n’ayant rien d’autre à proposer qu’un programme réac light nous débarasserons de ce genre d’ordure.
    Gantz, Hillary, Renzi, Hollande, les exemples fleurissent de par le monde. On ne peux pas battre une droite décomplexée avec une droite complexée.

    Un.e candidat.e radicalement de gauche, avec un programme réellement novateur, voilà ce qui mobilisera les foules. Ne pas se laisser enfermée dans un référendum pour ou contre Trump (ou Nétanyahou ou Orban), mais leurs opposer une alternative claire et nette, voilà la clé de la victoire

  13. MarcoUBCQ dit :

    En Australie, il y a quelques décennies, ils ont essayé d’éliminer les crocodiles (mentalité violente représentée par le camp Bibi/Donald/Roberto/Trecep/Vladimir/et al), mais les crocos étant anthropophages les petits ne faisaient plus partie du lunch des gros et la population a donc rebondi dans le temps de le dire. Morale de l’histoire: Les desseins mortifères de Donald et Bibi ne mèneront nulle part où ces deux pauvres de coeur veulent aller. Arrêtons de nous faire du mauvais sang à propos de ces leaders sans dessin dont les desseins ne se réaliseront pas. Et en passant le mépris envers le peuple exprimé ici, par moi par le passé itou, montre bien pourquoi le populisme peut encore fonctionner. Tant que nous n’entendrons pas les préoccupations sous-jacentes des gens mal équipés pour se défendre dans l’arène politique, ce mouvement sordide représenté à son paroxisme par Donald Trump aura beau jeu pour déjouer tout le monde et profiter bassement au 1%.

  14. Lecteur_curieux dit :

    Encore une fois c’est le marché politique.

    Celui économique est amoral. Celui politique peut. être immoral en plus.

    On forme une coalition d’intérêts minoritaires en achetant suffisamment de votes ou si on y va avec la majorité c’est souvent celle qui empiète sur les droits des minorités.

    Au final la démocratie représentative n’est plus tellement démocratique mais quelle est la solution ?

    Affirmer haut et fort.ses valeurs ? Un parti compatible avec les miennes n’aurait pas plus que 8% du vote aux USA, peut-être 15% au gros max.

    Et en Israël? Si les États-Unis me sont lointains politiquement sauf à la carte. Israël cela est encore plus une autre planète.

    Il faut vivre avec pareil. C’est la même Terre au final. L’autre planète n’est qu’ une métaphore.

  15. Lecteur_curieux dit :

    https://www.google.ca/search?source=hp&ei=WjyvXP-sJq2B5wL7vqmQDw&q=israel+election&oq=israel+&gs_l=mobile-gws-wiz-hp.1.0.0i131j0i203j46i203j46j46i203j0i203l3.2848.8740..10117…1.0..0.183.1052.0j7……0….1…….8..35i39j46i39j46i39i275j0j46i131j46i131i275j0i3.3qM3VVgh-2s Un gouvernement de coalition fait encore pire dans le clientélisme et l’échange de votes qu’un programme électoral.

    Et moi qui voudrais partager le pouvoir ? Ce n’est pas demain la veille, ils font de la politique pour prendre le pouvoir ou avoir le plus d’influence que possible et non pour se servir de l’intelligence collective pour le bien de la nation.

  16. Rustik dit :

    Cette élection est un jour triste pour Israël, un jour triste pour la planète. Et quand on sait qu’il est « élu » ça démontre la tristesse de ce qu’est l’être humain et ça n’augure rien de bon pour 2020.

    D’ailleurs, j’écoutais un reportage à la radio en venant au travail ce matin. On y parlait des élections en Alberta. Une propriétaire d’une pâtisserie
    dans le district où le conservateur qui se présente a dit que « l’amour gay s’était de la pédophilie » disait qu’elle avait un fils gay, et pourtant elle expliquait qu’elle allait probablement voter conservateurs. La phrase qui tue qu’elle a dit : « Ça ne me dérange pas ce qu’il dit, tant qu’ils aident l’économie », sans se rendre compte que ce que dit ce candidat, c’est un partage de « valeurs humaines ». Misère… comment renier ses valeurs… every body got his price…

  17. igreck dit :

    Permettez que je répète ici un commentaire émis sur un autre sujet et qui s’applique davantage… malheureusement après la réélection du Bibi ami intime du Donald :

    Nous sommes malheureusement sous le règne des cocufieurs populistes qui manipulent les masses en utilisant le mensonge et la tromperie. Ils se reconnaissent et pavoisent lorsqu’ils se rencontrent : Bibi, Trompe, Maduro, Duterte sans oublier le jeune autri-chien ! Wake up call pour les citoyens qui se croient éveillés !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :