Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1325327.jpg

2 milliards : montant total en dollars américains empruntés par Donald Trump auprès de la Deutsche Bank, l’unique banque qui a accepté à lui prêter de l’argent après ses faillites des années 1990, et ce, malgré de nombreux indicateurs d’alerte (red flags), selon une enquête du New York Times qui révèle en outre que les employés de l’institution bancaire allemande ont été avertis de ne plus mentionner le nom du promoteur immobilier après son élection à la présidence.

L’enquête du Times paraît au moment où diverses commissions de la Chambre des représentants s’apprêtent à enquêter sur les liens entre la Deutsche Bank et Donald Trump. Le journal affirme que le président a souvent exagéré l’importance de sa fortune pour obtenir des prêts auprès de la banque allemande. Il a notamment évalué ses actifs à 3 milliards de dollars au moment où il cherchait un prêt pour construire une tour à Chicago, alors que la banque a conclu qu’il valait tout au plus 788 millions de dollars.

La banque lui a néanmoins consenti un prêt de 500 millions de dollars pour ce projet.

(Photo Getty Iamges)

45 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Le Vigilant dit :

    Tout un magot! Un agent russe au sein de la Banque?

  2. Pierre dit :

    Je m’excuse je ne crois que cet homme a menti 🤥 dans sa vie privé pour obtenir un prêt!!! 🤣🤣😂🥴🤣😂
    Menteur un jour menteur toujours 🥴🥴😂😂🤣🤣

  3. jeani dit :

    trump, le milliardaire … en dettes!

  4. Eric dit :

    Too big to fail?

    Qu’Est-ce qu’ils chantaient donc il y a deux ans….? Ah oui : Drain the swamp! Suivi de « But her emails » et « Lock her up »… J’ai bien hâte de voir les courriels qui vont sortir de cette enquête….

    pffffft!

  5. Jean dit :

    Je pense aussi qu’il vaut moins de ce qu’il dit une fois que l’on aura soustrait le passif de l’actif. Le problème est qu’en étant maintenant le président des états-unis, les enquêtes sur sa personne vont finalement nous révéler que toute sa vie aura été une vaste supercherie.

    1. Cyto dit :

      Je pense qu’il a tellement bullshité toute sa vie pour obtenir ce qu’il voulait qu’il vaut probablement plusieurs milliards de dollards dans le négatif. Ça m’étonnerais qu’il vaille quoi que ce soit une fois tout considéré, même si on prend en compte le blanchiment d’argent russe.

    2. indeed. Et cette vaste supercherie a été mise à jour dans l’excellent livre ‘The Making of Donald Trump’ écrit par le journaliste d’enquête David Cay Johnston et sorti en juillet 2016 (avant les élections). J’ai eu de la difficulté à terminer le livre tellement ça m’écoeurait toutes les magouilles de DT, et au final j’ai réalisé que beaucoup d’entre nous sommes plus riches que lui, car il est dans le rouge pas à peu près avec toutes ses dettes accumulées et impayées

  6. 430a dit :

    Son état d’esprit s’aggrave en plus. Ça n’augure rien de bon…

  7. Guy LB dit :

    **************
    « […] il valait tout au plus 788 millions de dollars »
    Pauvre monsieur ! On a vraiment de la sympathie…
    Mais on comprend la banque d’avoir été pingre avec lui. Seulement 500 millions ?
    Franchement, un gars ne va pas loin avec des bricoles pareilles. Dur, dur d’être milliardaire.

    Sur quelle planète encore avez-vous dit que ça se passait, cette histoire de misère ?

  8. xnicden dit :

    Le journaliste @kurteichenwald est un peu en ta. Il avait rapporté la nouvelle sur les prétentions de Trump et l’évaluation de la Deutsche Bank dans le Newsweek en …août 2016.

    « …I know there’s more in Times story, but that is the part I keep seeing online and on social media. And its so frustrating how much stuff is reported these days as « Exclusive! » when it was in Newsweek pre-election, but ignored because it wasn’t about her emails or Dr. Oz. »

    Quoi qu’il en soit, il sera intéressant de savoir si l’enquête va s’intéresser à Justin Kennedy, le cadre de la banque qui a accordé le prêt à Trump et qui est aussi le fils de l’ex-juge de la SCOTUS Anthony Kennedy. J’imagine déjà la Chambre des représentants qui le convoque… 

    1. chrstianb dit :

      Oui, Anthony Kennedy, le juge qui a pris sa retraite plutôt que prévu et qui a ouvert la porte à la nomination controversée (euphémisme) de Kavanaugh…

  9. Gilles Morissette dit :

    Quelle affaire. On commence à lever un peu le voile sur les affaires plus que douteuses de Potus 45.

    On a l’impression qu’on n’est pas au bout de nos surprises. Comme on dit: « brace for impact » !!

    À suivre…

  10. Steve3110 dit :

    J’attends encore que Trump nous dévoile son rapport d’impôt…

  11. patofbarnak dit :

    Puissent cette banque de merde et Donald Trash faire faillite de la façon la plus brutale et la plus spectaculaire possible. Je veux voir ce type à la rue ; dans la misère noire, nu-pieds, en caleçons et sans le moindre garde-du-corps.

    1. patofbarnak dit :

      … et puisse-t-il errer dans les égouts sombres et glauques de New-York, en quête d’une nourriture indigeste parmi les rats crasseux des bas-fonds.

      1. patofbarnak dit :

        … et ce, avant de l’entendre expirer dans un râle grotesque, au cours d’une longue et pénible agonie, l’écume au lèvres et l’oeil injecté de pu, son trépas misérable se faisant entendre dans un sinistre écho aux oreilles des passants indifférents.

      2. A.Talon dit :

        «en quête d’une nourriture indigeste parmi les rats crasseux des bas-fonds.»

        Les rats n’en voudraient pas comme voisin. Même les rats d’égouts ont des standards moraux plus élevés que la Créature du Marais.

  12. Jean11820 dit :

    Malgré tout ça son taux d’approbation vient de monter à 42%, apparemment parce que l’économie va bien. Aucun sens moral en Amérique, ils n’adorent que le veau d’or. Ils sont dirigés par un criminel endurci (lifelong criminal) et sa bande mafieuse et tout va bien madame la marquise. La déchéance totale d’une société.

    1. CBT dit :

      Aucun doute, dans le pays de Al Capone, les escrocs sont admirés et servent d’exemples, il suffit de voir la vie de Trump, la tricherie est une façon de vivre et surtout de détruire les autres !

  13. Gilles Morissette dit :

    HS

    Je viens de lire le post de monsieur Hétu concernant la personne qui pourrait être choisi comme « colistière »de Biden.

    Il mentionne le nom de Stacey Abrams. Pas un mauvais choix. J’avais pensé à Kamala Harris dans l’hypothèse où elle perdrait la course à l’investiture démocrate mais Biden a trouvé le moyen de nous surprendre.

    Cependant, je suis convaincu que madame Abrams, si elle est choisi, sera non seulement un atout important pour Biden mais elle fera probablement l’unanimité auprès des Démocrates. Sa réponse au discours de l’État de l’Union a fait une très forte impression et a été salué par tous les observateurs politiques.

    Décidément, cette course devient de plus en plus intéressante.

  14. A.Talon dit :

    «alors que la banque a conclu qu’il valait tout au plus 788 millions de dollars. La banque lui a néanmoins consenti un prêt de 500 millions de dollars pour ce projet.»

    La banque estime que le client ne vaut que 788 millions mais consent néanmoins à lui prêter 500 millions. Vous ne trouvez pas que quelque chose cloche dans cette affirmation? Où est passé la prudence légendaire des banquiers avec ce client si particulier? Quelque chose me dit que ces deux partenaires d’affaires se méritaient l’un l’autre. À fripouille, fripouille et demie.

    1. kintouai dit :

      « Où est passé la prudence légendaire des banquiers ».

      Comme disait un des personnages dans un film de Sautet : « Les banques, elles te prêtent un parapluie quand il fait beau, pas quand il pleut !»

  15. titejasette dit :

    Si j’ai bien compris le billet de M. Hétu…

    Trump a reçu au total 2 milliards d’emprunt de la Banque « alors que la banque a conclu qu’il valait tout au plus 788 millions de dollars »

    Corrigez-moi quelqu’un si je me trumpe. Le ratio d’endettement est de 2.53. En terme plus simple, si les affaires vont mal (si Trump fait faillite), la banque récupèrerait 788 M sur les 2 milliards prêtés.

    Avis aux actionnaires de la Deutsche Bank, vendez vos actions de la Banque au PS. Préparez-vous aux poursuites judiciaires contre la Banque car vos investissements sont très mal gérés par les Gestionnaires de la Banque. « Ce qu’on risque révèle ce qu’on vaut ».

    Comment Trump a-t-il réussi à les ensorceler de la sorte, et ce, « malgré de nombreux indicateurs d’alerte » ? A part ses mensonges, un Russe (ou un Prince de l’AS) a-t-il intervenu pour « garantir » ces prêts ?

    Mystère !

    1. xnicden dit :

      « A part ses mensonges, un Russe (ou un Prince de l’AS) a-t-il intervenu pour « garantir » ces prêts ? » Bonne question.

      Certains disent qu’il y a derrière cela du blanchiment d’argent. Mais je ne comprends pas trop.

    2. papitibi dit :

      Mais la Deutsche Bank a sûrement basé sa décision sur la base de la capacité de bullshitter de l’emprunteur à la toison d’or…

      Le seul problème, c’est qu’ils en ont eux-mêmes été les victimes.
      Mais la Banque a escompté que s’il était capable de si grands exploits à leurs dépens,il pourra sûrement mettre son expertise de la bullshit à profit et ainsi rembourser son emprunt!

      À quel taux la Banque lui a-t-elle prêté?
      Le PRIMERATE plus 10%?

    3. Aube2005 dit :

      Les oligarques russes lui ont fourni une garanti pour qu’il puisse obtenir son prêt.

      1. Bartien dit :

        J’aimerais bien connaître cette garantie!!!!

        Tu payes ou je te garanti que je te ……….

      2. Bartien dit :

        Je parlais de la garantie que trump a peut-être eu!!!

  16. A.Talon dit :

    «2 milliards : montant total en dollars américains empruntés par Donald Trump auprès de la Deutsche Bank»

    Au fait, quelle part de cette énorme somme provient directement des oligarques russes? Quel retour d’ascenseur attend Moscou en échange d’un aussi généreux coup de main? Y a-t-il encore des naïfs (ou des trolls?) sur ce blogue pour croire que le Drumpf est un homme libre de toute attache? Un homme totalement libre de ses actes, ne devant absolument rien à personne?

  17. Le Vigilant dit :

    @xnicden 22:06
    Le fils d’un juge…Hum! Je ne suis pas trop surpris! Merci pour la précision.

    1. papitibi dit :

      Fils de juge Républicain (Ripoux-biblicain?), nommé par un POTUS de même allégeance.
      C’est ça qu’il fallait retenir…

  18. jeanfrancoiscouture dit :

    De quoi valider ce dicton relatif à l’importance du risque que prennent les banques lorsqu’elles consentent des prêts. «Si tu as emprunté 20,000$ et que tu ne peux rembourser, tu as un problème alors que si tu as emprunté 2,000,000,000$ (2milliards$) et que tu ne peux rembourser, c’est la banque qui a un problème.». .

  19. titejasette dit :

    @A.Talon – 23h39

    De deux choses l’une, soit la Deutsche Bank prend des risques insensées (les prêts de 2 milliards), ou soit Trump reçoit un coup de pouce de quelqu’un. Je choisis la 2è hypothèse. Pourquoi ?

    Les Banques sont très tatillonnes et savent très bien combien vaut chacun des ses clients (elles engagent des experts en immobilier, en œuvres d’art pour évaluer vos actifs et ne se trompent pas beaucoup). Les mensonges de Trump ne passeraient pas facilement.

    Conclusion : Trump est très lourdement hypothéqué. Les Russes le tiennent par les balls

  20. Lecteur_curieux dit :

    J’aimerais bien examiner ces documents financiers. Des gens peuvent s’imaginer que des prêts pour fins d’affaires c’est exactement comme l’hypothèque pour leur maison.

    Donald Trump ne produit pas d’états financiers vérifiés. Un principe important en comptabilité/vérification est l’intégralité. Est-ce que l’intégralité des revenus sont présents? Et les dettes sont toutes inscrites ?

    1. Alexander dit :

      Dur à imaginer que Trump puisse financer des centaines de millions sans produire d’états financiers audités. Ou les banques sont idiotes, ou plus probablement il est couvert par quelqu’un, un endosseur.

      Un endosseur occulte russe, arabe ou juif par exemple. Ou une combinaison des trois. Ça aiderait à comprendre bien des choses.

      On spécule. À peine.

      1. Richard Hétu dit :

        Ce n’est pas difficile à imaginer. L’article du Times décrit bien la négligence/corruption de la Deutsche Bank.

      2. Alexander dit :

        @Richard Hétu
        L’article du NYT montre bien la magouille entre la Deutche Bank et Trump au fil des années. Des cowboys faits pour s’entendre. Mais là, on reste dans le monde de la magouille financière.

        Mais faudra creuser encore ce petit monde pour mieux comprendre l’origine et la résultante de toutes les orientations politiques américaines du moment.

        Une gigantesque toile d’araignée d’intérêts. À la fois financiers et politiques .

        À démêler.

  21. treblig dit :

    Pourquoi je ne crois pas Trump ? 7.00$.

    Sept malheureux dollars. Le prix de l’abonnement ďe Barron au  » boýs scouts » de son état chargé au compte de sa fondation.

    1. Isadulac dit :

      Treblig:
      D’où tenez-vous cela?

      1. treblig dit :

        Donald Took $7 out of his Charity to pay for his Son’s Boy Scout Membership Fees .

        Just google it

    2. Benton Fraser dit :

      Pour Trump, le mandat de la fondation Trump était de venir en aide à Trump!!!

  22. titejasette dit :

    Corrections

    1- Le montant total des prêts de 2 milliards mentionné par le New York Times est échelonné sur 2 décennies. S’il avait remboursé certains prêts au cours des années, son taux d’endettement pourrait être inférieur à celui mentionné dans mes posts précédents.

    2- La tour de Chicago a été construite en 2005. « Il a notamment évalué ses actifs à 3 milliards de dollars au moment où il cherchait un prêt pour construire une tour à Chicago, alors que la banque a conclu qu’il valait tout au plus 788 millions de dollars ».

    Combien Trump vaut aujourd’hui (14 ans après) ? A combien s’élève le total de ses dettes ?

  23. Léo Miquis dit :

    L’article du NY Times est absolument fascinant !
    On se rend compte que Trump a passé sa vie dans les magouilles, tricheries, mensonges et corruptions, et c’est normal pour lui qu’il continue étant président. Il n’a jamais eu aucune conséquence de ses actes.

    Il est même allé jusqu’à faire un procès à la Deutsche Bank pour ne pas lui rembourser le prêt !
    Et malgré cela, la Deutsche Bank lui a encore prêté de l’argent ensuite…

    « Deutsche Bank agreed in 2005 to lend Mr. Trump more than $500 million for the project. He personally guaranteed $40 million of it, meaning the bank could come after his personal assets if he defaulted. […] Days before the loan was due, Mr. Trump sued Deutsche Bank, citing the force majeure language and seeking $3 billion in damages. Deutsche Bank countersued and demanded payment of the $40 million that Mr. Trump had personally guaranteed. »

  24. Lecteur_curieux dit :

    N’empêche que c’est d’abord le projet qui est financé et en immobilier le levier financier est très élevé. Cette tour de Chicago était évaluée à combien ?

    Bien sûr, avec Trump et sa réputation, les red flags sont plus nombreux et la prudence se doit d’être de mise.

  25. Rustik dit :

    Si je vais à la banque demain matin, avec un super business case pour acheter une cie existante qui connait des difficultés (SNC par exemple), et bien à moins d’investir de large sommes personnellement (ou avoir des partenaires qui ont les poches profondes), aucun banquier ne me prêtera d’importants montants.

    À ces niveaux, si tu arrives après une faillite et/ou sans les larges sommes de bases, ça te prend des amis. C’est « qui tu connais » davantage que la qualité de ce que tu présentes. Que ce soit pour les George Gillette ou les Trump de ce monde. La question ici est simplement : Qui sont ces amis?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :