Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

ap_19049072060111-1550609343-2950-1551975893-8778.jpg

Absolument! Du moins, selon Elizabeth Warren. La sénatrice démocrate du Massachusetts et candidate présidentielle a proposé aujourd’hui un plan radical destiné à démanteler les géants de la technologie, dont Amazon, Google, Apple et Facebook. Sa proposition survient au début d’une course à l’investiture démocrate où Warren peine à gagner des appuis chez les démocrates, et tout particulièrement chez les progressistes, qui lui préfèrent Bernie Sanders si l’on se fie aux sondages.
«Les grosses entreprises technologiques ont trop de pouvoir sur notre économie, notre société et notre démocratie», écrit-elle dans un billet publié sur le site Medium, prônant le démantèlement de «ces monopoles» afin de «promouvoir des marchés compétitifs».

Pour parvenir à ses fins, la sénatrice propose l’adoption d’une loi qui : 1) obligerait les entreprises technologiques à être désignées en tant que «plateformes de service public» lorsque leur chiffre d’affaires mondial dépasse 25 milliards de dollars; 2) interdirait aux entreprises d’être à la fois propriétaire d’une plateforme d’y offrir ses propres services; 3) annulerait les fusions entre Google et Waze, Amazon et Whole Foods et Facebook et WhatsApp ou Instagram, entre autres.

«Je veux un gouvernement qui s’assure que tout le monde – même les entreprises les plus grandes et les plus puissantes aux États-Unis – adhèrent aux règles», écrit encore Warren. «Pour y parvenir, nous devons empêcher cette génération de géants de la technologie d’utiliser leur pouvoir politique pour façonner les règles en leur faveur et d’utiliser leur pouvoir économique pour étouffer ou acheter chaque concurrent potentiel.»

Ce plan s’ajoute à d’autres propositions récentes et ambitieuses d’Elizabeth Warren, dont l’instauration d’un service de garde universel et l’imposition d’une taxe sur la fortune.

(Photo AP)

54 réflexions sur “Faut-il démanteler les géants de la technologie?

  1. gl000001 dit :

    Démantèle donc les lobbies en premier. Après, on verra comment l’économie va mieux.

  2. Il me semble que la prochaine élection présidentielle devrait servir à déloger on sait qui et non à démontrer qui est le plus progressiste. Il faudrait mettre les égos de côté et faire en sorte que le parti soit uni et face front commun, sans cela le cirque sera reparti pour un autre quatre ans.
    Warren vient de se faire des ennemis puissants sans pour autant régler des problèmes beaucoup plus urgents à mon avis (NRA, assurances, produits pharmaceutiques, écoles, etc).
    Chacun tire la couverture de son côté et les dissidences vont bientôt apparaître et laisser ainsi le champ libre à on sait qui.

    1. leba911 dit :

      D’accord avec vous. La proposition de Warren est trop à gauche.
      Le tandem Biden- O’Rourke pourrait être une formule gagnante.

      1. leba911 dit :

        La formule gagnante

      2. Lecteur_curieux dit :

        Oui mais trop blanc ce tandem cela ne passera pas les primaires.

    2. Petardalafarine dit :

      Vous avez parfaitement raison. La division s’installe et va laisser le parti affaibli. Rappelons-nous que les partisans de Sanders ne se sont pas tous ralliés à Mme Clinton et ont encore moins voté pour elle. Le scrutin a donné le désastre que l’on sait. Entre le radicalisme de Mme Warren et autres AOC dans la course et le misérable personnage qui loge à la Maison Blanche, le misérable finira gagnant. On ne passe jamais paisiblement de l’extrême droite à l’extrême gauche.

      1. Biduletto dit :

        Je ne suis pas d’accord avec vous, monsieur Pétard. Depuis trop longtemps, le Parti Démocrate ne correspondait qu’à une pâle copie – un peu plus à gauche – du Parti Républicain, les deux partis étant subventionnés par les mêmes grandes entreprises. Les campagnes de AOC et de Sanders (je ne sais pas pour Mme Warren) ont été financées par des contributions populaires; je crois que beaucoup d’américains en ont assez d’élire des représentants de la Haute Finance.

        Par ailleurs, il faut se rappeler que si plusieurs partisans de Sanders ont refusé de voter pour Clinton, c’était en grande partie parce que les instances du parti Démocrate ont tout fait pour bloquer la candidature de Sanders… pas très démocratique. Ce qui ne veut pas dire qu’on verra le même phénomène à nouveau.

      2. Guy LB dit :

        @Petardalafarine (à 18h17) :
        Moi non plus, je ne suis pas d’accord avec vous. L’analyse qui en amènent déjà plusieurs à craindre un éparpillement des voix qui favoriserait Trump et ses mécréants me paraît un peu courte et précipitée.

        La course à la présidence 2020 est encore jeune. Il est normal et tout à fait approprié que des démocrates en profitent pour se faire valoir, pour présenter leurs idées et évaluer si elles sont porteuses auprès des électeurs. Ces gens — les candidats et leurs équipes de campagne — ne sont ni sots, ni innocents. Ils ont vu et compris tout autant que nous, simples spectateurs, comment Trump a fini par arriver à squatter le bureau ovale et mettre à mal leur pays. Ils ne risquent pas de répéter en 2020 les erreurs de 2016, ni de tomber dans les pièges qui ont coulé les démocrates trop confiants derrière Clinton.

        Si 2020 doit ressembler au passé, ce sera plutôt à novembre 2018. Les alliances stratégiques viendront quand des meneurs se seront détachés de la multitude et auront fini par s’imposer naturellement. Ce qu’on voit présentement chez les démocrates, ce n’est pas de la division. Ce sont des idées, de l’intelligence, de l’enthousiasme.

    3. RICK42 dit :

      Vous avez malheureusement raison. ..chacun tire la couverture (médiatique)de son bord… si Trump est reporté au pouvoir,,je vais me dire  » Vous , Américains, méritez bien celui qui est réélu » et je vais me désintéresser de la politique américaine.

    4. jcvirgil dit :

      C’est une erreur de vouloir la jouer *low profile* face à Trump . Au contraire les candidats démocrates doivent avoir des propositions enlevantes et revolutionnaires pour entrainer un momentum et stimuler la jeunesse à aller voter .

      C’est cet effet d’entraînement sur *l’Amérique intelligente* qui pourra battre les dinosaures au pouvoir actuellement et la proposition de Warren merite surement d’être discutée, avant que Bezos n’engrange son deux centième milliards sur le dos des contribuables americains .

    5. marmus777 dit :

      Voldemort? Houuuu!🤣

  3. lechatderuelle dit :

    n’est-ce pas ce qui est survenu avec Windows un moment donné???

  4. lechatderuelle dit :

    m¸eme chose avec les pétrolières qui devraient être scinder en 3.. exploitation, raffinage et vente au détail…..

    1. Samati dit :

      C’est déjà une réalité en ce qui concerne le secteur pétrolier. Les grandes pétrolières ont déjà vendu il y a déjà quelques années une grande partie de leurs activités de raffinage (par exemple les raffineries au Québec n’appartiennent plus aux grandes pétrolières). La distribution a également été cédé à des distributeurs indépendant. Couche-Tard, société québécoise, est devenu l’un des plus grands distributeurs d’essence aux États Unis et au Canada.

    2. gl000001 dit :

      Pepsi devrait se débarrasser des chips Lay’s. Quand tu manges des chips, ça te donne le gout de boire du Pepsi. Et vice-versa ! 😉

      1. Lecteur_curieux dit :

        Imaginez les chips de Proctor and Gamble eux…

        Ils ont tellement de marques et de produits eux…

  5. Anne-Marie dit :

    Le gros cave orangé a martelé sa campagne 2016 d’atrocités racistes et sexistes. Il a parlé de baisses d’impôts et autres mesures susceptibles de plaire au plus grand nombre selon lui. Je pense que c’est sur ça que madame Warren planche. Elle établit un programme qui pourra selon elle rejoindre le plus grand nombre, ceux qui se sentent laissés de côté. Bien sûr que l’objectif est de déloger l’épais, mais il faut un programme pour ça. Les candidats vont être éliminés au fur et à mesure. Ce n’est pas dit que ça va être la pagaille chez les démocrates. Il y en a beaucoup qui sont là pour se faire connaître.

    1. Anne-Marie

      Sans être méchante, le parti démocrate ne s’adresse pas à ceux qui ont voté pour Trump qui, il est plus que vrai, a sorti les pires énormités lors de la derniere campagne présidentielle qui rejoignaient ceux qui semblent incapables de penser par eux-mêmes et qui doivent compter sur leur pasteur, Fox News pour leur dire quoi faire.
      Le parti démocrate devrait viser, à mon humble avis, le bien-être de tous et chacun et je ne pense pas que celui-ci passe par le démantèlement des compagnies de technologies.

      1. Anne-Marie dit :

        Henriette Latour. Je ne crois pas moi non plus que le démantèlement des compagnies de technologie soit LA solution pour sortir le zouf de la maison blanche. Je crois que l’idée est d’aller chercher une masse d’électeurs, utiliser comme Trump l’a fait, la frustration de la population pour gagner des votes. De toute évidence, madame Warren croit que l’électtorat est prêt à accueillir des idées qui s’éloigment du capitalisme sauvage. Qui aurait cru qu’après huit années de Barak Obama, on se retrouverait avec un crétin pareil au sommet de la puissance mondiale? Ce n’est pas le temps d’avoir peur. Écoutons les idées qui sortent. Le ménage dans les candidats ce n’est pas tout de suite. Ça va venir. Entre temps on va élire une femme noire comme mairesse de Chicago, peut-être une LHBTQ. Ça montre que la population change, qu’il y a du progrès dans ce pays. Après 4 ans de Trump qui n’a pas fait avancer son pays, qui aura mis en faillite des fermiers, qui n’aura pas réalisé ses promesses électorales, il y en a sûrement qui ne voteront plus pour lui surtout ceux qui avaient voté pour lui en signe de protestation.

      2. Lecteur_curieux dit :

        Let’s go madame Harris. Mais peut-elle gagner ?

        Trop noire ? Pour moi c’est un atout être noir. Mais être trop gauchiste ou être politically correct cela devient un défaut.

        Mais attention de ne pas confondre des choses comme les conservateurs réactionnaires le font niant les problèmes sociaux et environnementaux. Il faut travailler là-dessus mais pas en mettant une bureaucratie encore pire. On aide pas le monde avec cela.

        On a cessé de suivre une politicienne de Québec Solidaire trop portée là-dessus , ce genre de solutions. Bon mais… Ils font pareil contrepoids et l’ami syndicaliste fait des dénonciations qui méritent d’être faites.

        On est dans un système qui fonctionne ainsi et c’est bien plate. Les pouvoirs abusent. Et même que j’aime pas leurs moyens d’action aux militants de carrière. Le système rend cela obligatoire sinon les pauvres ou les malades ou les femmes se font exploités sans vergogne. C’est plate en asti. Ce qui devrait être normal ne s’obtient que par des luttes acharnées.

        Comme en relations de travail, le partenariat ne fonctionne pas, les dirigeants abusent alors c’est le rapport de force et même le syndicalisme de combat qui doivent revenir. Et en plus dans le secteur public.

        On peut pas appuyer personne à 100% pour le pouvoir. Dans le contre-pouvoir c’est dossier par dossier. Sans eux l’exploitation éhontée passerait sous silence. Mais parfois ils exagèrent.

        Au final, on ne peut pas se joindre à aucun à 100%.

  6. noirod dit :

    Ca sort du champ gauche cette prise de position la et je ne suis pas certain que la madame réalise que ca ouvre une boite de Pandore . Quand elle dit : nous devons empêcher cette génération de géants de la technologie d’utiliser leur pouvoir politique pour façonner les règles . Est ce qu’ elle réalise que ce sont ses semblables, les politiciens qui leur accordent ce pouvoir ?
    Je crois que les électeurs ont perdue cette innocence qui cautionnerait des propos aussi naïfs. Il n’ est pas né le politicien qui aura les couilles de s’ imposer devant les lobbies ou devant la sacro sainte piastre.

  7. Samati dit :

    Elle vise des compagnies dont je suis persuadé qu’une majorité des employés vote démocrate. Les gens dans ces sociétés ne font pas partie de la clientèle de Trump.

    Mme Warren a perdu la tête.

    1. leba911 dit :

      Tout à fait raison! Les grosses gommes démocrates sont sur leurs bureaux de direction ou CA

    2. papitibi dit :

      Warren ne cherche pas à améliorer le sort des employés de Google/Alphabet, Apple et autres géants du numérique; elle cherche MALADROITEMENT à rassurer l’électorat.

      Sauf que non seulement la solution proposée est-elle un leurre, mais en plus, aux yeux de l’électeur-moyen-qui-craint-le-chochialichme-comme-la-peste, cette mesure n’est pas faite pour l’Amérique puisque America Thinks Big, Stie! Avec des grosses bizness, l’Amérique va pouvoir dominer l’univers…

      Un leurre, par ailleurs? Oui, un leurre. Si Google/Alphabet se voit interdire de posséder Waze, bof!
      Ça se contourne. Les actionnaires de Waze seront les mêmes, le CA des deux compagnies sera composédes mêmes dividus, et ils vont s’arrimer comme ils le souhaitent: c’est quand même pas les USA qui vont interdire à deux entreprises US de faire affaires ensemble et s’il le faut, elles déménageront leur siège social au milieu de nulle part, quelque part ailleurs.

      Bien sûr qu’on peut pas être contre la vertu; démanteler les monopoles et empêcher Google (par exemple) de profiter de sa position dominante pour favoriser ses bébés aux dépens de la concurrence, c’est une excellente bonne idée. En théorie. Mais ces multinationales sont capables de faire plier les genoux à n’importe qui. Si elles doivent menacer de quitter, de supprimer des emplois ou whatever, elles le feront.

    3. Lecteur_curieux dit :

      Well elle pense ainsi depuis toujours sinon très longtemps.

      Elle est intelligente mais idéologue.

      C’est comme Omar Aktouf c’est un brillant intellectuel mais jamais toutes ses solutions pour un gouvernement.

  8. Emalion dit :

    J’aime beaucoup votre proposition, un match entre l’expérience et la jeunesse. Le centre-gauche et la gauche modéré

  9. Benoit Forget dit :

    L’art de se tirer dans le pied. La branche progressive du parti Démocrate sait-elle que les géants de la technologie votent, pour la plupart, démocrate? Ils veulent les envoyer dans les bras des Républicains, ou quoi? Les États-Unis sont à des années-lumière d’être prêt pour un tel virage. Avec des idées aussi radicales, ils s’assureront d’un autre quatre ans de trumpisme.

    1. igreck dit :

      Bien d’accord avec vous.

  10. RICK42 dit :

    Cela rappelle les politiques anti-trust des années 1902 et suivantes aux USA: « En1914, la Federal Trade Commission (FTC), vouée à veiller au respect de la politique Antitrust, fut créée. Le procès Rockefeller eut lieu la même année : le tribunal ordonna le démantèlement de la Standard Oil en 34 sociétés indépendantes (Mobil, Chevron) dont certaines gardent le droit d’utiliser le nom Standard Oil ».
    L’Histoire est un éternel recommencement…

  11. treblig dit :

    C’est actuellement un gouvernement de droite pure ( avec des tentations à l ‘extrême droite) qui gouverne présentement aux États-Unis. Ramener tout doucement, sans rien briser, ce grand pays vers le centre-droit ou, mieux, au centre va déjà être toute une gageure. Et se débarasser de Trump est la 1ère priorité. Tout doit être subordonné à cet objectif.

  12. RICK42 dit :

    Oups! …texte tiré de Wikipedia.

  13. À mon avis, ce n’est qu’une tentative désespérée de monter dans les sondages. Selon moi, elle n’a jamais eu et n’aura jamais aucune chance de remporter l’investiture

  14. treblig dit :

    Il faut voir l’hystérie anti socialiste ( voire anti communiste) des partisans de Trump sur les réseaux sociaux pour saisir l’ampleur de la tâche de ramener à un gouvernement américain centriste et pragmatique.

    Renforcer Obamacare est déjà en soi un immense programme pour les démocrates au cours d’un mandat présidentiel. Démenteler Google ou Amazon passent largement au second plan.

  15. leonard1625 dit :

    Les géants informatiques sont un des derniers bastions américains face aux Chinois. Les démanteler serait ouvrir la porte toute grande à une future domination chinoise dans ce domaine, avec tout ce que cela implique. Le gouvernement totalitaire chinois donne la frousse.

    Deux exemples:

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1134649/chine-surveillance-reconnaissance-demarche-watrix-donnees

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_de_cr%C3%A9dit_social

    Bravo Mme Warren.

    1. papitibi dit :

      À cet égard, je ne puis m’empêcher de souligner que des 10 plus grandes firmes de génie-conseil au monde, deux sont américaines, six sont chinoises, aucune n’est européenne. SNC-Lavalin fait partie de ces 10 géants, seuls capables de soumissionner partout dans le monde pour des méga-projets.

      J’ai attrapé ça à Radio-Can jeudi; Gérald Fillion n’a pas précisé la nationalité du 10e gros joueur. Inde ou Australie, j’imagine.

      Si Québec et Ottawa souhaitent garder SNC intact et la mettre à l’abri d’une prise de contrôle hostile, c’est pas pour ‘aider les tinamis’, comme le claironne Andrew Scheer; si SNC est avalée en bloc, ça ne peut pas ètre par un bureau de 40 ingénieurs! Plusieurs des 9000 emplois canadiens vont demeurer ici mais il y aura d’autres emplois perdus chez les experts externes, chez les comptables, chez les spécialistes en rédaction et négociation de contrats (avocats), tout comme il risque d’y avoir des pertes d’emploi chez des partenaires capables de construire au Canada, dont Bombardier Transport,United Aircraft…

      C’est pas des emplois au salaire minimum, ça! J’imagine que pour les gouvernements, il y aura perte de rentrées fiscales. Pas grave! Il faut punir, beugle le Scheer, qui pense plus à ses chances de devenir PM qu’aux pertes pour la Nation.

      Ce qui me ramène à la proposition d’Élisabeth Warren, que je qualifierai pour les motifs ci-dessus de FAUSSE bonne idée.

      Une idée avec laquelle – sur le strict plan idéologique – je ne puis qu’être d’accord. Mais une idée qui ne résiste pas ;a une analyse en profondeur et aux arguments de la raison.

      1. Carl Poulin dit :

        @ papitibi 01:22
        J’ajouterai à la lecture de votre commentaire:
        Qui a pris une décision trop rapide dans le dossier de SNC-LAVALIN? Une élue de l’ouest canadien. Qui crache le plus sur Trudeau, SNC-LAVALIN et le Québec depuis le début de cette histoire? Le gros naze en chef des cons-servateurs fédéraux et ses tinamis de l’Alberta. Ces derniers sont montés aux barricades pour défendre un pipeline qui ne fait pas l’unanimité au pays afin d’exporter leur pétrole sale. Dans le but de realiser leur projet, Ils ont même proféré la menace d’une séparation de leur province de la con-fédération canadienne. Faites donc! Mais avant de vous séparé, assurez-vous que vos taux de taxation resteront les mêmes que ceux dont vous avez profité largement depuis des décennies. Au Québec on paye nos lourdes taxes depuis longtemps et si nous devions nous séparer nous serions beaucoup plus financièrement en mesure de le faire que vous autres chers colocataires westerners.
        By the way, since 1995, I don’t listen anymore the big loving words you had for quebequeers before the last referendum.

      2. papitibi dit :

        @ Carl Poulin 7:26

        L’Alberta, qui fait encore partie de l’ensemble canadien, se plaint de quoi, déjà?

        Ah oui. On est ml pris because on est enclavés et le Québec et le BC veulent pas que notre goudron liquide traverse leur territoire.

        Et la solution, ce serait de te séparer, Albertine? Tu crois vraiment que quand tu ne feras plus partie de la grande famille canadienne on va te laisser nous chanter LOVE ME TENDER ? Come On!

        Séparée, l’Alberta sera encore plus enclavée, sans accès aux marchés qu’elle convoite. Et les prix de son pétrole vont chuter encore plus; ses clients américains la tiennent par les couilles.

        Rachel Notley va mordre la poussière et le Prince des Démagogues Conservatifs (Jason Kenney) va prendre la relève. Hyrle, mon Jason! Huuuuurle! Pis quand tu te seras égosillé à t’en étouffer, tu vas devoir appeler Dr Canada à la rescousse, mon coyote! La queue entre les deux jambes..

        J’espère qu’ils sont pas naïfs au point de penser que les USA vont autoriser des pipelines pour permettre à une Alberta indépendante d’acheminer son pétrole vers l’Asie ou vers la raffinerie Irving du New Brunswick? Noooon! Bien sûr que les USA vont préférer demeurer les seuls acheteurs de ce pétrole sale. Et l’obtenir pour des pinottes.

  16. Gilles Morissette dit :

    Voilà le genre d’idées qu’on lance lorsqu’on tire très loin de l’arrière dans une course électorale.

    Au lieu d’essayer de se gagner les faveurs de l’électorat avec de telles idées, il vaudrait mieux que les Démocrates se concentrent sur des enjeux plus rassembleurs comme le renforcement de l’Obamacare ou l’environnement.

    Tout ce que Warren réussira à faire sera d’éloigner encore plus les électeurs modérés qui ont fait cruellement défaut à Clinton en 2016.

    Un peu de réalisme politique serait de mise actuellement au lieu de la surenchère aux idées irréalistes.

    1. papitibi dit :

      La saison du baseball s’en vient.
      Warren me fait penser à un frappeur appelé en relève en 9e manche alors qu’il y a des coureurs au deuxième,et au troisième but, avec DEUX retraits et alors que son équipe tire de l’arrière par UN point.

      Warren s’élance pour le circuit. Trois fois. Elle ne passera même pas proche d’effleurer la balle.

      Strike Three! You’re OUT. Game Over.

      Elle est AmAricaine, non? Alors elle devrait comprendre l’analogie…

  17. Réal Tremblay dit :

    Pas très réaliste comme plan qui attise la division. Aller à la source de beaucoup de maux engendrés par la dérèglementation des marchés boursiers et des systèmes bancaires me semble plus judicieux. La spéculation augmente sans cesse les injustices sociales au profit de quelques avares.

  18. ducalme dit :

    Habituellement, on a la surprise d’octobre comme celle que nous a réservée Comey en 2016.

    Mais là, c’est la surprise de mars…de l’année précédente.

    Dure semaine.

    J’espère que cela va décider Joe Biden à annoncer sa candidature.

  19. Gilbert Duquette dit :

    Pourtant cette solution a été utilisée à plus d’une reprise aux USA.

    La Standard Oil est dissoute à la suite d’un arrêt de la Cour suprême des États-Unis de 1911 : elle est alors scindée en 34 sociétés dont les plus connues sont la Socal (Standard Oil of California, future Chevron), la SONJ (Standard Oil of New Jersey, future Exxon), la Socony (Standard Oil of New York, future Mobil), la Ohio Oil Company (future Marathon Petroleum), la Sohio (Standard Oil of Ohio (en)), la Standard Oil of Indiana (future Amoco) et la Kyso (Standard Oil of Kentucky (en)).

    Ce sous-ensemble de sept sociétés issues de la Standard Oil a en conséquence été communément surnommé les « Sept Sœurs », pour ensuite figurer parmi les principales sociétés pétrolières mondiales.

    La scission du système Bell a été ordonnée le 8 janvier 1982 par un consentement convenu prévoyant qu’AT&T Corporation renoncerait, comme l’avait initialement proposé AT&T, au contrôle des compagnies exploitantes de Bell qui fournissaient le service téléphonique local aux États-Unis et au Canada jusqu’à cette date. Celle-ci a effectivement mis fin au monopole du système de Bell et l’a scindé en des sociétés distinctes qui continueront de fournir des services téléphoniques. AT&T continuerait d’être un fournisseur de service interurbain, tandis que les Regional Bell Operating Companies (RBOC), maintenant indépendantes, fourniraient un service local et ne seraient plus directement approvisionnées en matériel par la filiale d’AT&T, Western Electric.

    Cette cession a été initiée par le dépôt en 1974 par le Département de la Justice des États-Unis d’un procès antitrust contre AT&T

    Aujourd’hui ce sont les géants de la technologie qui doivent être dissous en plusieurs entités.

  20. Alexander dit :

    Les démocrates devront choisir leurs chevals de bataille. Leur premier objectif est de reprendre le pouvoir et tasser Trump. S’attaquer trop vite aux mégas comme Facebook, Amazon et Google ou un Green New Deal trop ambitieux, est ce que ça va nuire et diviser plus que rallier le pays? Fort probablement.

    Bezos déteste Trump, mais si on s’attaque à Amazon, que va-t-il faire? Il n’est pas maso, c’est d’abord un homme d’affaires qui va protéger sa poche.

    Ça va prendre un programme axé sur ce que les gens veulent. Accès à l’éducation, aux soins de santé, des jobs, de l’innovation, une bonne gestion de l’immigration et la sécurité intérieure, une plus grande protection de l’environnement et de l’économie verte et des grands programmes d’infrastructures, de la formation, un repositionnement sur la scène internationale etc.

    Amenez en des idées, mais faut pas apeurer l’électeur frileux et centriste. Trump est expert pour attiser la peur.

    Et il faut combattre la peur par l’espoir et l’identité nationale. Pas le radicalisme.

    Bref, on s’éloigne des idées trop de gauche de Mme Warren.

    1. Lecteur_curieux dit :

      Ah les centristes sont frileux. Je suis plus près du centre. Aile gauche libéral disons et libéral disons au sens PLQ plus que PLC. Même si j’ai déjà voté PQ mais aussi contre eux quand ils étaient interventionnistes à la Landry et pour les fusions municipales forcées.

      Deux partis qui peuvent avoir été bons et mauvais à la fois dont on peut endurer les défauts un bout mais après un switchait pour l’autre. En même temps cela ressemble à un peuple qui ne sait pas ce qu’il veut mais c’est plutôt les politiciens qui ne sont jamais vraiment en phase avec la population. Ce qui est plutôt difficile nous sommes trop nombreux. Impossible de penser pareil.

      Les politiques de madame Warren au final appauvriraient les Américains même si l’égalité, le coefficient de Gini serait un peu amélioré.

      Non merci ! Si les Démocrates la choisissent, les Américains vont voter Républicains à moins que certains votent pour M. Starbucks et Trump va entrer à nouveau.

      Non mais elle est cohérente avec elle-même sauf qu’ils devraient être ceux la soutenant elle ou Sanders ou AOC tous daus genre de Québec Solidaire américain. Et les democrates devraient se recentrer et se montrer plus capitalistes, moins bureaucrates, moins politically correct et moins ami avec les bobos de gauche.

      Ah mais l’aile droite des démocrates qui sont trop à droite sur certains plans à mon goût et peut-être pas assez sur d’autres ne pourront pas prendre le dessus.

      Encore un choix entre la peste et le choléra pour les élections.

  21. Lecteur_curieux dit :

    Je suis pour un Bureau de la Concurrence et peut-être que dépassant une certaine taille, les entreprises devraient être scindées en plusieurs.

    Pour madame Warren c’est une socialiste plutôt radicale, jamais je ne voterais pour elle comme POTUS.

    Ce socialisme ne va pas dans le sens du progrès même si certains les disent progressistes. Nan le vrai progrès est aussi libéral sur le plan économique et on doit donc y aller mollo sur les réglementations et la taille de l’État.

    Et même pour madame Warren j’hésiterais à lui donner un rôle important malgré sa compétence car elle est radicale et au final anti-business. Trump lui est l’inverse pour le GOP sauf sur le libre-échange. Ils vont les laisser faire n’importe quoi. Un ultra-libéralisme économique sans réserve.

    C’est un démocrate plus dans le genre de Bill Clinton qu’il faudrait mais peut-être avec une libido plus faible ou sinon s’il se fait faire des pipes au bureau et par une stagiaire qu’il l’assume et parle d’une erreur de jugement. Qu’il prenne une autre femme ou un homme s’il est gay mais en dehors des heures de travail svp et pas de lien hiérarchique…

  22. Lecteur_curieux dit :

    Il y a aussi des monopoles qui sont naturels ou quasi naturels.

    Parlez-en à Donald Trump qui contestait celui de la NFL et s’était fait donner raison à deux reprises mais en recevant des pinottes par le tribunal.

    Trump n’était qu’un opportuniste/affairiste voulant toucher le jackpot et obtenir un club de la NFL à rabais mais s’est fait rappeler à l’ordre.

    Les Démocrates sont mieux de s’éloigner du leadership de cette femme de la gauche radicale s’ils veulent revenir au pouvoir.

  23. Lecteur_curieux dit :

    Les géants technologiques il faut plutôt apprendre à vivre avec eux. Et plusieurs des critiques notamment pas envers Facebook ne sont pas progressistes mais bien réactionnaires de personnes qui s’adaptent mal au progrès comme les médias traditionnels.

    Pour Apple ? Ils font skier un peu mais justement Google les concurrence et comme smartphone vous pouvez très bien avoir un LG tout en pensant aussi à un iPod Touch ou ayant déjà l’équivalent avec un vieil iPhone. Ce sont des combats entre géants. LG ils font aussi des laveuses et sécheuses.

    Pour les moteurs de recherche dans le temps je les ai presque tous eu.Les moteurs et navigateurs et ils revenaient tous au même ou presque il faut juste savoir les utiliser.

    C’est comme les smartphones les Geeks nous font plus parler d’être sur Android ou celui d’Apple alors que cela se ressemble en svp. Et votre LG basic vous en donne en masse du moins versus le vieil iPhone. Les photos et la musique pour l’écoute sont peut-être meilleures sur iPhone. Vous scinder vous mêmes comme avec vos placements même si on veut vous faire regrouper. Vous regroupez seulement quand c’est réellement avantageux ou pour le kick pour un petit montant peut significatif comme pour les FAI.

    Ils chargent cher en tab. mais pas pire avec messenger on peut faire l’équivalent d’interurbains. Eh oui le fameux appel au Mexique dont j’ai déjà parlé.

    Un géant comme Facebook contrebalance disons Bell.

    On est pris pour payer cher d’internet.

    1. papitibi dit :

      Apple est seule à développer sa plateforme IOS, tout comme à l’époque Sony refusait aux compagnies tierces le droit de développer le système BETA. Le résultat des courses, c’est que la technologie BETA – qui était pourtant bien meilleure, n’a été vendue que sous les marques Sony, Toshiba et une troisième (et des marques maison, comme Sears).

      À l’opposé, JVC a cédé des licences VHS à quiconque les lui demandait. À la condition de partager après un an tous les développements techno qu’ils avaient développés eux-mêmes. Résultat? VHS a pris le contrôle du marché, avant de disparaître au profit du DVD.

      Mon smartphone roule sous Android 9 mais Google n’hésite pas à collaborer avec des partenaires comme NVidia (le NVidia Shield) ou Huawei et son module EMUI 9.0 qui ajoute un étage à Android 9 (Pie). Google et NVidia ont travaillé ensemble à développer les fonctionnalités du bidule SHIELD de NVidia.

      Un autre exemple: la techno du Google Hpme a été intégrée à des smart displays fabriqués par Lenovo et au moins deux autres fabricants, dont JBL (Harman Kardon). Ça donne de bons résultats – je le sais, je possède un écran Lenovo qui intègre l’assistant Google (Google Home). Son seul défaut, c’est qu’il faut lui parler en anglais, ce qui ne pose pas problème pour moi.

      Si Apple refuse de conclure des partenariats, à terme, elle va s’en mordre les pouces. Et le marché du smartphone va migrer vers la plateforme Android, où des géants comme Huawei et Lenovo/Motorola en Chine, Sony au Japon, LG et Samsung en Corée cherchent à s’arracher des parts de marché.

      Chine, Japon, Corée. Bientôt l’Inde, j’imagine. Pendant que Elisabeth Warren veut affaiblir Apple, les souris dansent autour de la pomme…

  24. Louy dit :

    Selon moi, cette position est carrément « out of bounds » et la discrédite tant qu’elle devrait suivre le même chemin pour ne pas y entraîner son parti avec elle.
    Car lorsque ton jeu est trop à gauche, il tombe en bas de la table…
    Et c’est la triste réalité.
    Elle a simplement été trop loin !
    (Ce n’est certainement pas ainsi qu’ils vont se débarrasser de Trump !!!)

    1. kelvinator dit :

      Elle tente de doubler Sanders par la gauche, mais elle va se rendre compte que les USA ne sont pas la France. Son passé marxiste est beaucoup moins important…

  25. P-o Tremblay dit :

    C’est ridicule comme proposition, lol ces géants vont simplement se séparé en une multitude de micro entreprise. C’est ce mettre des puissant à dos pour zéro bénéfice… sérieusement avec des suggestions comme ça elle va faire perdre des plumes au démocrate et ce malgré Donald Trump…

  26. kelvinator dit :

    C’est bien Warren…
    Promettre des grosses réformes, mais elle est incapable de cibler le problème originel que cela doit combattre et surtout en quoi cette réforme améliorera le sort des américains.

    C’est seulement du populisme anti-corporatiste, rien de plus. Un beau slogan comme Sanders, qui exprime la haine des entreprises chez la frange marxiste des électeurs, sauf que cette frange est minime et jeune, donc ne vote pas beaucoup. À toujours aller plus à gauche, les démocrates vont frapper un mur. Ils vont se rendre compte qu’un sondage sur une question simple (supportez-vous le socialisme) ne se transfert pas toujours en vote.

  27. Sage 2010 dit :

    HS

    Je considère Trump et Maduro comme de gros abrutis incompétents.

    « Le gouvernement du président Nicolas Maduro a annoncé vendredi qu’il allait fournir à l’ONU « des preuves » d’une responsabilité des Etats-Unis dans la gigantesque panne d’électricité qui a plongé le Venezuela dans le chaos. »

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/03/09/97001-20190309FILWWW00007-le-venezuela-va-denoncer-les-usa-a-l-onu-pour-la-panne-d-electricite.php

    Il existe de vrais raisons pour cette panne gigantesque.

    « Electricity shortages are not uncommon in the once rich country. Despite having vast oil reserves, the government exports its oil and Venezuelans rely on hydropower for their energy. Years of scant investment in hydroelectric infrastructure, combined with drought, have crippled the energy grid.

    A decade after the nationalization of the energy sector in 2007, the government started switching off the power grid in cities and towns across the country. Because of the rolling blackouts, Venezuelans have seen their food decompose, their appliances ruined and even their health care suffer, with doctors saying they sometimes perform surgeries under the light of mobile phones. Last year, one outage resulted in the deaths of three people, including a newborn. »

    https://www.npr.org/2019/03/08/701448955/blackout-in-venezuela-leaves-its-leaders-casting-blame-in-the-dark?t=1552141322486

    « At nearly seventy per cent hydro, Venezuela is running a catastrophically uniform system. It is time for the country’s government to figure out another way, not just the water way, to deliver electricity to its people, with the regularity of unmanipulated clockwork. »

    https://www.newyorker.com/tech/annals-of-technology/the-electricity-crisis-in-venezuela-a-cautionary-tale

  28. jeanfrancoiscouture dit :

    Cette lutte aux monopoles est un véritable «Rocher de Sisyphe». On a beau démanteler, fractionner, réorganiser, il n’en demeure pas moins que les individus qui sont soit les créateurs de ces entreprises comme Jeff Bezos ou de «simples» salariés du Grand Capital comme le furent des hommes comme Rex Tillerson ou ici, un Jean Monty, trouveront toujours le «moyen de moyenner».
    Ici, Paul Martin et Jean Chrétien ont interdit à quelques unes de nos grandes banques de fusionner. Lorsque la «crise» de 2008 nous est tombée dessus, ils ont passé pour des génies pour avoir fait cela.
    Fort bien. Mais cela a-t-il empêché les banques de continuer à faire des bénéfices faramineux avec leurs pléthoriques divers frais pour ceci ou cela? L’obligation faite à Bell de partager ses poteaux et ses fils avec les concurrents dits «émergents» empêche-t-elle le Canada d’avoir les tarifs les plus élevés de la planète en matière de services de télécoms?

    Bref, on a beau aimer la franchise,la détermination et l’audace voire l’effronterie occasionnelle de Mme Warren face aux «puissants», je pense qu’elle a ici une fausse bonne idée. Les lobbies et le financement absolument anarchique et invraisemblable des partis et des politiciens requerrait une intervention qui est encore plus urgente que de pousser sur le Rocher de Sisyphe.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :