Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

28-donkey.w700.h467

40 : nombre net de sièges remportés par les démocrates à la Chambre des représentants après la confirmation du dernier gagnant des élections de mi-mandat, la meilleure récolte du parti depuis le scrutin de mi-mandat de 1974 qui avait suivi le scandale du Watergate et la démission de Richard Nixon.

En battant le représentant républicain sortant de Californie David Valadao, TJ Cox a donné aux démocrates ce gain net de 40 sièges dans l’ensemble des États-Unis et de sept sièges dans l’État le plus populeux du pays. Les démocrates avaient besoin de réaliser un gain net de 23 sièges pour devenir majoritaires à la chambre basse du Congrès américain.

P.S. : Pour ceux qui ne connaissent pas encore la zoologie politique américaine, l’âne est le symbole du Parti démocrate (et l’éléphant celui du Parti républicain).

(Photo Getty Images)

 

 

34 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. ghislain1957 dit :

    Et tRump qui beuglait à qui voulait l’entendre, que c’était une grande victoire!

    1. ProMap dit :

      ghislain1957 – Et en plus, un Sénat majoritairement républicain qui commence à ruer dans les brancards. C’est à se demander si le travail de Mueller a aussi de l’impact chez les Républicains, en sus d’en avoir sur trump. Rubio demande maintenant la libération de Raif Badawi (fil twitter de M. Hétu). Y’a du timing dans l’air.

    2. Benton Fraser dit :

      Mais sa face disait le contraire!

    3. Henriette Latour dit :

      ghislain1957

      Vous vouliez dire et Trump qui barrissait! 🤣🤣🤣🤣

      1. danielm2757 dit :

        Il ne faut pas rire de Donald car il en a la mémoire aussi!

  2. marcandreki dit :

    Dans les dents, Tiny

  3. quinlope dit :

    Et sa victoire au sénat ne vaut pas chère parce que certains sénateurs républicains commencent à voir la lumière du jour. . .

    1. simonolivier dit :

      @quinlope C’est qu’il y a 22 sénateurs républicains dont le siège sera en jeu en 2020. Et 5 d’entre eux sont dans des états bleus ou dans des états qui deviennent de plus en plus progressiste. Collins au Maine et Gardner au Colorado. Dans des états bleus. John Kyl en Arizona et Thom Tillis en Caroline du Nord sont en danger. Joni Ernst en Iowa en aura plein les bras. Le seul démocrate à risque est Doug Jones en Alabama, surtout si Sessions se représente.

  4. Martin cote dit :

    Trump va vraiment réaliser l’an prochain qu’il a subi une raclée au mid-terms…..avec toutes les enquêtes que les démocrates de la chambre vont enclencher…

  5. bloganon dit :

    L’âne de la photo est très sympathique.

    1. Guy LB dit :

      … et, ô cruelle ironie de la nature, s’il avait le poil orangé, il ressemblerait tellement à Trump.

      1. mazou884 dit :

        Oh non, cet âne a un sourire beaucoup plus franc ; )

      2. danielm2757 dit :

        Et démocrate d’autant plus!

  6. treblig dit :

    Sur 53 sièges en Californie, les démocrates ont remporté 46 districts. Même Orange county , la patrie de Ronald Reagan, est passé au bleu. Avec les états de la Nouvelle-Angleterre, c’est une raclée.

    Et, mauvaise nouvelle pour les républicains, les jeunes en milieu rural sont aussi passés au bleu. Un revirement de 28 points de pourcentage. Ça regarde mal pour l’avenir

    Les républicains sont à la croisée des chemin : changer de discours pour s’ouvrir aux femmes, aux jeunes, aux minorités, aux non-religieux ou continuer de s’adresser spécifiquement aux hommes blancs de plus de 45 ans ( et aux évangéliques)

    1. ProMap dit :

      treblig – Pour effectuer le changement que vous décrivez (et ils devraient aller dans cette voie), ils doivent flusher vous savez qui. S’ils veulent vraiment le faire, Mueller et les nuages économiques peut-être leur en donneraient le motif, trump est plus près de la résignation qu’il ne le pense. Cependant chez les républicains, il y a la façade et le fond. Leur « fond » est-il suffisamment écorché par la victoire très réelle des démocrates? Ils en donnent l’apparence présentement..À mon avis, trop de républicains sont aussi sclérosés que leurs états-forteresses. Pas sûr qu’ils voient la croisée des chemins.

    2. jeanneymard dit :

      Et combien les Dems en auraient-ils gagné de plus sans le redécoupage partisan des Ripoux ? En Caroline du Nord, le vote a été de 50-50, mais les Ripouxm, grâce au «gerrymandering», ont remporté 10 sièges sur 13

      (https://www.nytimes.com/interactive/2018/11/29/us/politics/north-carolina-gerrymandering.html?action=click&module=Top%20Stories&pgtype=Homepage)

      Malgré tout, le trouduc-in-Chief continue de recueillir l’appui de deux Américains sur cinq. Peuple de tarés !

    1. danielm2757 dit :

      Vous avez raison mais il s’agissait d’une analyse à chaud et tout ce monde qui souhaitait une défaite double des républicains tant au Sénat qu’au congrès. Et comme à l’accoutumée plusieurs résultats finaux se sont fait attendre ce qui a permis à Donald Trump de se bâtir un triomphe et de facade et falsifié au soir des élections. Plusieurs s’y sont laissé prendre. Aujourd’hui on comprend bien que le rayonnement de Donald Trump et des républicains est en danger et c’est probablement pourquoi certains de ces derniers veulent se démarquer de Trump et son entourage. Ainsi va la vie…

  7. Toile dit :

    Le sourire moqueur de l’âne. Mascotte des Démocrates, vous dites…. Choix judicieux et un peu moqueur de votre part M.Hétu. J’aime de plus en plus vos associations texte/photo. Osez encore et souvent.

    Maintenant, chers élus, mettez vous bien en selle et sur les bonnes rails qu’on en finisse à tout jamais avec ce « règne » de fouS dangeureux pour l’humanité.

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    Et dire qu’il y avait des analystes qui doutaient que les Démocrates puissent atteindre le seuil de 23 sièges. Voilà une très bonne nouvelle. Il s’agit maintenant de ne pas gâcher les deux années qui viennent avec des stratégies et des tactiques mal conçues et mal exécutées.

    Le vrai objectif devrait être 2020.

    1. ProMap dit :

      jeanfrancoiscouture – 👍👍👍

  9. Marlo dit :

    C’est pas gentil pour l’âne ça…

  10. jaypee dit :

    donald le crétin l’avait prédit: les déplorables vont être fatigué de gagner autant…

    Cela dit, ce n’est pas encore assez pour moi.
    Quiconque, en 2018, vote pour le parti républicain est un abruti complet. Pas d’excuse. Et le fait que dans l’état des consanguins édentés on ait quand même élu cette blondasse idiote montre qu’on n’est pas sorti de l’auberge dans ce shithole of a country.

  11. Gilles Morissette dit :

    40 gains. cela, il faut ajouter les 7 gains des Démocrates au postes de gouverneurs sans compter les 346 autres gains réalisés dans les différentes élections locales.

    L’écart au niveau du vote populaire,entre les Démocrates et les Répugnants lors des Mid-Terms à été de 8,8 millions de votes soit pratiquement 9%.

    Si mes connaissances en maths sont encore à jour, je dirais que ça commence à ressembler à une cinglante défaite.

    Les électeurs ont passé un message au Gros Taré. À voir, ses réactions, je dirais qu’il ne l’a pas compris. Quelqu’un en est-il surpris?

  12. Jean11820 dit :

    C’est quand même renversant que les républicains aient pu augmenter leur majorité au sénat. Quand un état est rouge, il est rouge quoiqu’il arrive; décourageant! En 2020 attention au collège électoral, ne pas oublier Wyoming +/- 600 000 habitants 2 sénateurs Californie +/- 37 000 000 2 sénateurs. Ajoutons les effets de «gerrymandering» qui rendent certains états intouchables. Reprendre le sénat ce n’est pas si simple. Ça se joue par état!

    Cela étant, au rythme où ça va pour notre «bien aimé» président ce n’est pas lui qui représentera le GOP en 2020. Il sera «primarisé» par un opposant dans le parti républicain. Un nouveau visage qui promettra encore mer et monde aux électeurs républicains «ultras et modérés».

    Attention, attention….

  13. HS

    Acosta n’est plus dans la course pour devenir AG. OUF..

    1. T.t Rolais dit :

      @marie4poches 16h58: très bonne nouvelle! Merci de l’info, madame, et grand merci au Miami Herald!

  14. gl000001 dit :

    La zoologie politique dit que trump est représenté par un oiseau : la linotte.

    1. danielm2757 dit :

      En effet, où avait-il la tête?

  15. Sjonka dit :

    Je mettrais un toupet jaune, à l’âne.

    1. Achalante dit :

      Au contraire; l’âne représente le parti démocrate… Qui est en train de rire gaiement de ce type. Un âne est bien plus intelligent que ce type, malgré ce qu’on en dit. Il a aussi une longue mémoire et la tête dure. Il peut aussi tuer un coyote d’une ruade bien sentie. Mais il peut aussi être bienveillant et dévoué. Bref, une comparaison plutôt flatteuse pour les démocrates!

  16. Michel Métivier dit :

    Pluriel de « liar » pour les Trump ?
    « Lawyer » 😂😂😂

  17. InfoPhile dit :

    Une victoire d’autant plus convaincante qu’elle survient au cours d’une croissance économique qui, normalement, aurait dû favoriser le parti au pouvoir. Et une victoire qui, chose pas si fréquente, survient au cours d’un premier mandat présidentiel, celui au cours duquel se poursuit, hors circonstances exceptionnelles telles que la pire récession économique depuis les années trente, une lune de miel.

    Un mandat dont le teint blême ne pouvait cependant échapper à l’attention du moindre des observateurs en ce qu’il a été obtenu en dépit d’un appui populaire inférieur à celui que l’électorat avait offert au ticket démocrate, et aussi d’un climat de controverses (Comey), sinon en conséquence de tricheries dont le décompte n’est pas terminé.

    Cette victoire dont on pouvait dessiner les contours avant même les élections, confirme la très faible légitimité morale dont dispose un président qui, justement, n’en a pas.

    Peu importe l’interprétation que des opportunistes en mal de se distinguer avancent (je ne vise pas M. Lagacé), les résultats finaux sont spectaculaires, sans équivoque et propres. Les démocrates peuvent dire mission accomplie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :