Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Banon reuters 2

Une série de courriels rendus publics le week-end dernier montre que l’ancienne éminence grise de Donald Trump, Steve Bannon, aurait également joué un rôle dans la campagne en faveur du Brexit. Ce dernier aurait été impliqué, en octobre 2015, dans des échanges écrits entre la fameuse firme Cambridge Analytica et les dirigeants de Leave.EU, un mouvement eurosceptique de droite.

À l’époque de cette correspondance, Steve Bannon était le vice-président de cette entreprise controversée qui a collecté les informations de 87 millions d’utilisateurs Facebook sans leur consentement. Même s’il ne prend pas la parole dans les courriels, son nom est inclus parmi les destinataires d’une missive particulièrement accablante visant à sonder la possibilité de lever des fonds pour le Brexit aux États-Unis, un acte illégal en vertu des lois électorales.

C’est une experte en désinformation à l’Université George Washington, Emma Briant, qui a mis la main sur les trois courriels. Ils ont été publiés samedi dernier par le site web britannique Opendemocracy.net, une ONG de journalisme militant financé en partie par l’Open Society Foundation du milliardaire américain George Soros. Le magazine The New Yorker y a par la suite consacré un article qui résume très bien cette affaire.

Steve Bannon a été inclus dans les destinataires d’une série de courriels entre une ancienne patronne de Cambridge Analytica, Brittany Kaiser, et Arron Banks, un homme d’affaires qui a fondé Leave.EU.

Dans un courriel daté du 24 octobre 2015, Arron Banks discute de la possibilité que Cambridge Analytica l’aide à lever des fonds aux États-Unis. Une telle opération n’est pas permise puisqu’il s’agirait d’une ingérence étrangère dans un processus référendaire national.

«Nous aimerions que CA [Cambridge Analytica] élabore une stratégie pour une collecte de fonds aux États-Unis et pour mobiliser des entreprises et groupes d’intérêt qui pourraient être affectés par le TTIP [Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement]», peut-on lire dans ce courriel, que vous pouvez consulter ci-dessous.

email Banon Brexit

Les patrons de Cambridge Analytica ont toujours soutenu que la firme n’avait jamais été rémunérée par la campagne de Leave.EU. Arron Banks, qui est issu de l’industrie de l’assurance, assure qu’il y a plutôt consacré 8 millions de livres sterling (l’équivalent de 15,3 millions de dollars canadiens) de son propre argent. Il s’agit du don électoral personnel le plus important jamais réalisé au Royaume-Uni. Arron Banks fait maintenant l’objet d’une enquête criminelle pour déterminer si cet argent provient de sources illicites, notamment de la Russie.

«Pourquoi est-ce que Banks a sollicité l’appui de Cambridge Analytica pour lever des fonds aux États-Unis si toutes les ressources de Leave.EU proviennent de ses propres ressources?» s’est interrogé le député Damian Collins, dans l’article publié par Opendemocracy.net.

Le député Collins, qui a dirigé une enquête parlementaire sur le phénomène des fausses nouvelles, s’est aussi interrogé sur le rôle joué par Robert Mercer, le milliardaire de droite qui possédait la majorité des parts de Cambridge Analytica avant que l’entreprise ne déclare faillite. Robert Mercer, qui a largement financé la campagne de Donald Trump à la présidence, a aussi versé des millions dans Breitbart News, le site internet de droite anciennement dirigé par Steve Banon.

«Ces courriels suggèrent que le rôle de Bannon et Mercer est beaucoup plus profond et complexe que nous l’avions réalisé», a dit Damian Collins au média britannique The Observer. «La grande question est de savoir si l’argent de Mercer a été utilisé dans la campagne du Bexit. Ça souligne à quel point nous avons aussi besoin d’une enquête à la Mueller au Royaume-Uni.»

(Photo Reuters)

85 réflexions sur “Des courriels impliquent Steve Bannon dans la campagne du Brexit

  1. jaypee dit :

    Ah oui, le brexit… Un autre grand moment de la droite, le cancer de l’Occident…
    Quand pourra-t-on officiellement considérer steve bannon -quelle sale gueule, quand même…- comme l’ennemi public numéro un, considérant ses états de service? Et quand l’arrêtera-t-on et le jugera-t-on pour ses crimes?

  2. Absalon dit :

    Ceci dit le rôle de ces acteurs malfaisants (qui sévissent aussi en Italie, en Hongrie…) dans le résultat du référendum est sans doute bien moindre que celui de Murdoch qui cible l’UE dans ses tabloïds britanniques depuis des décennies.

  3. quinlope dit :

    Trump dira, sans doute, que c’est Soros qui est derrière cette nouvelle et qu’il s’agit sûrement d’une fake news.

    Quant au Brexit, j’écoutais un reportage là-dessus. Toutes les sécessions devraient être rapportées avec des majorités suffisantes pour ne pas laisser les parties, comme ici, perdantes-perdantes-perdantes et Madame May tenter d’en satisfaire au moins une.

  4. Samati dit :

    Et certains d’une certaine gauche (probablement influencée par une certaine prpagande russe) d’affirmer sans rire que le Brexit reflétait la volonté du peuple. Ah qu’il est facile d’influencer ces grands émotifs…

    1. A.Talon dit :

      «Et certains d’une certaine gauche (…) d’affirmer sans rire que le Brexit reflétait la volonté du peuple.»

      Ce sont plutôt les partisans de la droite dure qui nous la sortent, celle-là. Renseignez-vous.

    2. monsieur8 dit :

      @samati : «une certaine gauche […] d’affirmer sans rire que le Brexit reflétait la volonté du peuple ».

      Heu… ce n’est pas une certaine gauche qui affirme ça sans rire, ce sont les résultats d’un référendum. On n’aime peut-être pas le résultat, on n’est pas d’accord avec le processus, mais le résultat de ce référendum n’en demeure pas moins la seule mesure quantifiée de la volonté du peuple.

      Je ne suis pas sûr que la « certaine gauche » soit les seuls émotifs influençables dans ce dossier.

      1. kelvinator dit :

        @monsieur8
        Par contre, dans ce cas-ci du Brexit, les irrégularités sont onmbreuses, on peut donc difficilement dire que le résultat est le reflet réel, tout comme les sondages de support à Putin en Russie ne sont pas le reflet réel.

        La gauche de la gauche est largement émotive et idéologique. Dans tout les pays, ils sont plus motivés par une idéologie que par le coté pratique. Mélenchon, Sanders, Massé… Tous des partis qui ont des beaux projets, mais aucun moyens pratique d’y arriver. Ou des attentes tellement irréaliste que tout plan est voué à l’échec. « Pas d’automobile à essence en 2030 », dans ce genre là.

        Ou « le système de santé universel avant 2020″… Dans leurs rêves tant que Trump est président.

      2. A.Talon dit :

        «La gauche de la gauche est largement émotive et idéologique. Dans tout les pays, ils sont plus motivés par une idéologie que par le coté pratique.»

        La droite de la droite aussi, admettez-le. La politique des populistes de droite (Drumpf, Fourbe, etc) n’a pour but que de susciter les émotions les plus malsaines qui soit. Elle est aussi tout à fait aveugle à la raison et aux faits. Or le problème de nos jours, ce n’est pas la gauche dogmatique, passablement timorée et en déclin, mais la droite dure, agressive et triomphante. Le danger qui nous guette est clairement d’extrême-droite.

      3. monsieur8 dit :

        @kelvinator: « Ou des attentes tellement irréaliste que tout plan est voué à l’échec ».

        Ben oui. Ça sert à rien de vouloir améliorer la société, la rendre plus équitable, moins dépendante de la grande finance, prendre soin de l’environnement, espérer soigner et éduquer tout le monde… une utopie irréaliste selon les braves gens comme vous. Ceux qui réagissent contre les avancées de la société sont des réactionnaires. En êtes-vous ?

        Vous prônez le statuquo au sujet des inéquités de richesse, de l’environnement. Tout au plus, vous acceptez quelques ajustements tellement mineurs (pour ne pas détraquer la « machine »)… que ça reviens à ne rien faire.

        Si l’Histoire ne nous avait pas donné des géants qui n’ont pas eu peur de réaliser les grands changements qu’il fallait imposer à la société, nous serions peut-être encore dans un modèle féodal.

        Allez donc lire les plateformes de ces partis de gauche que vous abhorrez, et revenez-nous avec des arguments convainquant que leurs programmes ne sont pas réalistes. Parce qu’à date, vous l’affirmez sans arrêt, mais je n’ai jamais lu le moindre argument convainquant.

        « « Pas d’automobile à essence en 2030 » dans ce genre là. ». Là vous me décevez. Vous pensez vraiment que cela n’arrivera pas ? Que les gouvernements vont faire la sourde oreille aux rapports du GIEC pendant encore 12 ans ? Moi je pense – non, je suis persuadé – que la grande majorité des véhicules vendus en 2030 ne rouleront pas à l’essence. C’est tellement nécessaire que cela en est une certitude. L’humanité est peut-être stupide par moment, mais pas à ce point.

      4. kelvinator dit :

        @monsieur8
        Pas besoin de caricature pour argumenter, car la caricature est un sophisme, pas un argument logique. Difficile après d’accuser les autres de ne pas être convaincant si vous même n’avez pas d’argument logiques.

        « Ça sert à rien de vouloir … »
        Vous faites aussi un procès d’intention, car vous avez oublier ce passage dans ma citation : « Tous des partis qui ont des beaux projets ».
        Donc même après avoir avoué que les objectifs sont bons, vous tentez de me dépeindre comme un droitiste adepte du statut-quo?? Pourquoi ne vous concentrez-vous pas sur les arguments, plutôt que sur la personne, le message, plutôt que le messager??

        Ensuite de comparer ces idéologue dénué de sens pratiques aux plus grands penseurs de l’histoire, vous pourriez vous gardez une petite gêne dans votre opinion. Ça ressemble pas mal à du manichéisme votre position.

        « Là vous me décevez. Vous pensez vraiment que cela n’arrivera pas ?  »
        OK, question pratique alors.
        D’ou viendra l’électricité nécéssaire pour ces millions de véhicules si tout devient électrique en 2030?
        Quel compagnie pourra produire des millions de véhicules?
        Quel compagnie pourra produire des millions de batteries, avec quel matériel, quel terre rare?

        « Moi je pense – non, je suis persuadé – que la grande majorité des véhicules vendus en 2030 ne rouleront pas à l’essence. »
        Ça prend bien plus que la pensée magique pour révolutionner le monde actuel. Malheureusement, l’extrème gauche est souvent cantonné dans ces édifices idéologiques construit bien souvent en vase clos, dans une écho chamber à toute épreuve, et toute critique est rapidement perçu comme du réactionnisme, alors qu’en fait ce n’est que pointer les lacunes évidentes.
        Donc j’.attends de lire vos solutions à ces problèmes qui occupent les scientifiques de puis déjà longtemps, mais que les politiciens croient déjà avoir les solutions!!

      5. kelvinator dit :

        @A.Talon
        Exactement, mais mon but n’était pas de faire du « whataboutism », puisque les deux extrèmes se rejoignent souvent sur plusieurs questions. Actuellement, le populisme, le nationalisme (économique pour la gauche, sociale pour la droite), l’anti-establishment.

        « Or le problème de nos jours, ce n’est pas la gauche dogmatique »
        En fait oui, parce que le dogmatisme empèche tout travail en commun, la gauche est incapable de s’unir pour lutter contre la droite plus homogène et solidaire.

        Massé refuse toute entente avec le PQ, mais est prêt à travailler avec la CAQ……
        Sanders = Bernie or Bust. La stratégie de la terre brulé.
        Mélenchon. Il s’imagine des conspirations, et est fermement anti-PS.

        Ça prend un parti pour remplacer la droite, mais la gauche dogmatique empèche tout accord, parce qu’ils sont justement dogmatique et adepte du « virtue signaling »…

      6. Lecteur-curieux dit :

        Un référendum c’est dichotomique, c’est tranché. Alors que la vraie réponse du peuple n’est pas oui OU non mais OUI ET NON PLUS NON ET OUI. Ensuite c’est une question de degré. On met du jus de pommes dans notre vodka ? Quelle quantité ?

        Une double affirmation.

        La double affirmation dans un texte de 1980 dans Le Devoir. Mais l’ idée même de souveraineté du Québec selon l’auteur repose sur un double déni :

        http://www.michelmorin-philosophe.com/essais/souverainete.html

      7. Lecteur-curieux dit :

        http://collections.banq.qc.ca/retrieve/6557563#page=13

        Cette perspective là ou une autre… Vouloir répondre à une question complexe de société par une simple yes/no question cela est très con.

      8. Lecteur-curieux dit :

        La volonté du peuple ?

        Mesure imparfaite par le référendum et c’est l’opinion à un INSTANT PRÉCIS, les opinions fluctuent.

        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_sur_l%27appartenance_du_Royaume-Uni_%C3%A0_l%27Union_europ%C3%A9enne

        51,89% disent oui ils veulent quitter.

        48,11% Non, ils veulent rester.

        Taux de participation de 72,21% .

        Votes exprimés 33 551 983 / 46 501 241 = 72,15 %

        Et le vote contrairement à un achat ou un don avec des $ ne mesure pas l’intensité du désir de chaque électeur pour une option donnée.

        0,5189 x 0,7215 = 37,44% veulent quitter à divers degrés mais ont voté OUI.

        0,4811 x 0,7215 = , 34,71 % ont voté NON on reste.

        100% -72,15% = 27,85% NE SAVENT PAS, REFUSENT DE RÉPONDRE OU LEUR VOTE A ÉTÉ REJETTÉ.

        La volonté du peuple ? Floue, ambiguë, paradoxale et contradictoire comme TOUJOURS face à la COMPLEXITÉ.

        Ils ne voulaient pas vraiment quitter ni vraiment rester ils veulent un meilleur partage des pouvoirs. Une forme de décentralisation mais pas trop non plus.

        CENTRALISATION VERSUS DÉCENTRALISATION. Il faut les deux, on ne peut pas trancher le débat pour de bon. Ou alors on l’enterre et on vit avec les désagréments.

        Ils veulent mieux mais peuvent-ils avoir mieux ? Il y a une lutte, on fait la GRÈVE ou on déclare le LOCK-OUT ou on impose des tarifs douaniers et en se faisant la guerre commerciale en espérant un meilleur accord.

        Je ne «bande» pas là dessus la CEE mais ils doivent se parler.

        Le Royaume-Uni voudrait un pied à l’intérieur et l’autre à l’extérieur ?

        Pourquoi cela est impossible ? Ou encore les appartenances multiples. Falardeau avait beau rire de son Elvis Gratton bien malgré la bêtise du personnage, il est plus proche du vrai filon. En même temps gros paradoxe, le gros Bob est raciste. Un asiatique qui s’identifie à Elvis, il est contre. Le gros est mêlé et oui colonisé sans en être conscient. Et il dénigre son identité québécoise plutôt que l’enrichir ou la critiquer de façon intelligente et là en acceptant nos multiples appartenances.

    3. el_kabong dit :

      @samati
      «Et certains d’une certaine gauche (…) d’affirmer sans rire que le Brexit reflétait la volonté du peuple.»

      Mais d’où est-ce que vous sortez? Le brexit était essentiellement le lot des vieux dretteux…

      1. el_kabong dit :

        @samati

        J’ai oublié d’ajouter « nationalistes »…

      2. kelvinator dit :

        @el_kabong
        Mélenchon, vous connaissez?
        Bernie Sanders, surement!

        Tous des anti-mondialiste, donc anti-libre échange. On peut difficilement être plus à gauche qu’eux dans leur pays. Quant à la Grande-Bretagne, la gauche est aussi divisé sur le sujet.

        Il ne faut pas oublier que traditionnellement, la droite économique supporte le libre-échange, c’est la droite nationaliste et social qui la rejète. C’est pourquoi les Brexiter sont si mauvais en économie, et sont incapable d’en arriver à une entente qui fait du sens.

      3. Samati dit :

        @el-kabong

        Les représentants du milieu des affaires, que l’on ne peut considérer du coté de la gauche, était majoritairement contre le Brexit. Mieux informé en raison de leurs domaine, ils étaient à même de bien évaluer les effets désastreux qu’aurait le Brexit sur l’économie et sur la portion la plus jeune des britanniques.

        Comme le souligne à juste point, kelvinator, une certaine droite et une certaine gauche peuvent à l’occasion s’unir pour défendre une cause qui ne peut se défendre qu’à partir de son contenu émotionnel.

    4. leonard1625 dit :

      Certaine gauche????? Diantre, c’était le cliché favori de la droite, peu importe d’où.

  5. Samati dit :

    Si je comprend bien votre argument et pour employer également un sophisme, vous supportez l’intervention d’étrangers ou de puissances étrangères dans les élections d’un pays.

  6. Toile dit :

    En lien avec le sandale de Facebook relaté dans un récent billet, Cambridge Analytica, filiale de la société britannique Strategic Communication Laboratories sous l’egide de Robert Mercer, l’homme de l’ombre, un milliardaire,j’avais écrit ça donne froid dans le dos. « Le nom de cette compagnie est connu depuis que le lanceur d’alerte Christopher Wylie a révélé comment celle-ci a récupéré et exploité les données personnelles de 87 millions d’utilisateurs de Facebook pour favoriser Donald Trump ».

    « Devenu PDG de ce puissant fonds d’investissement en 2009, Mercer investit sa fortune dans des causes chères à l’extrême droite américaine : ses déclarations fiscales font état de donations mirobolantes aux lobbies et aux instituts spécialisés dans la défense des thèses climatosceptiques et dans le combat contre la régulation économique.Mieux, il prend le contrôle de la campagne de Trump. Car son soutien ne va pas sans contrepartie. Pendant l’été 2016, Robert Mercer, bien secondé par sa fille Rebekah, impose au candidat une nouvelle équipe pour diriger sa campagne. A sa tête : Steve Bannon, rédacteur en chef de Breitbart News, un média d’extrême droite racheté par Mercer en 2012, qui produit des fakes news à la chaîne.

    «Pourquoi est-ce que Banks a sollicité l’appui de Cambridge Analytica pour lever des fonds aux États-Unis si toutes les ressources de Leave.EU proviennent de ses propres ressources?» s’est interrogé le député Damian Collins, dans l’article publié par Opendemocracy.net. »

    Si je comprends bien les liens, Steve Bannon est le poulain de Mercer qui a pour objectif l’installation d’un programme d’extrême-droite. Cette idéologie n’a cependant aucune frontière ..ni pudeur. Campagne élection Trump, campagne Brexit, même combat et même porte parole. Un nouvel ordre mondial, voilà la finalité

    https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2018/10/09/comment-trump-a-manipule-l-amerique-mercer-l-homme-de-l-ombre_5366602_1655027.htl

  7. Pierre s. dit :

    ——————-

    Aux USA ils tolèrent les crapules du genre à Bannon.
    Mais si ce gros malpropre s’est mit le nez dans quelques saloperies
    ailleurs dans le monde ca pourrait bien lui exploser au visage.

    Chose sur, des types comme S Bannon n’apportent absolument rien de bon au débat
    public et travaillent à temps plein à rendre le climat social toxique, à cultiver
    la haine ma misogynie et la xénophobie.

  8. Apocalypse dit :

    Steve Bannon, je l’ai déjà dit, cet homme est intelligent, mais combien détestable!

    Pourquoi aller se mettre le nez dans les affaires des Britanniques? On ne parle pas d’aller les aider à ce sortir d’un merdier, mais bien de mettre les deux pieds dedans. Cette décision de sortir de l’UE était stupide, mais de toute évidence pas pour les malades du genre Steve Bannon.

    Steve Bannon et cie rêvent de mettre le chaos partout et ensuite prendre le sommet de la pyramide du pouvoir pour imposer leur idéologie. Encore une preuve que tu peux être intelligent et un f*cking moron en même temps.

    Des gens qui arrivent avec des solutions incroyablement simpliste pour résoudre les problèmes complexes de notre société et qui de fait empire plutôt les choses. Vous n’êtes pas la solution, mais le problème. Le pire est qu’il semble y avoir de plus en plus de ces moineaux dans les sphères du pouvoir. Il n’y a qu’à penser à Doug Ford qui est dans cette lignée du simpliste, du populiste et qui est en train d’empirer les choses en Ontario.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Intelligent ? Comme presque tous les financiers mais lui semble avoir vécu des frustrations et alors il s’est mêlé de politique en devenant dogmatique.

      La finance l’est-elle elle-même ? Oui si on adhère qu’à un seul point de vue, une seule école. On va tendre au maximalisme, à la vision à court-terme à l’excès de chiffres et de maths en se réclamant de la science alors qu’on est au service de l’idéologie. Chacun a droit à ses préférences mais les convictions, valeurs, dogmes ne sont pas scientifiques.

      Le type montre ses limites et ne se remet pas en question. Il lui faut plus de finance comportementale même s’il semble avec Cambridge Analytics manipuler les émotions, on revient au neuro-marketing, la désinformation, les fake news, la propagande c’est tout relié. Il lui faut la pensée systémique ou complexe aussi plutôt qu’être linéaire, très carré peu importe s’il est plus poli que Trump.

      Le chercheur, l’intellectuel réel et donc honnête doit être là pour nous aider à nous comprendre et non pas nous manipuler et s’hypnotiser lui-même. Mêmes des très grands penseurs se sont faits prendre au piège ? Oui, ils sont humains comme nous le sommes tous.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Finance_comportementale

      Lui et Trump aussi sont dans les travers.

  9. Pierre s. dit :

    ——————————

    La stratégie très particulière et méprisable de la doite américaine d’ébranler
    tout les partenariats avec les grandes démocraties alliées et de tisser des
    alliances avec des dictatures et des états voyous est très préoccupante.

    Une tentative brutale de casser l’équilibre mondial.

  10. jcvirgil dit :

    On va dire les choses comme elles sont l’Union européenne se comporte comme une tyrannie de la finance au service des banques et des grands investisseurs pour passer par-dessus la volonté politique exprimée par les citoyens des peuples qui en font partie.

    Ils viennent de refuser à nouveau le budget de l’Italie qui respecte pourtant l’entente de Maastricht en présentant un budget avec un déficit contenu sous les 3%.
    Ce n’est pas assez pour eux ils veulent lui faire avaler leur potion amère de l’austérité pour les nuls qui ralentit l’économie tout en saccageant les services pour au final remplir les paradis fiscaux de leurs maîtres..

  11. A.Talon dit :

    On n’en est pas à une similitude près entre la campagne du Brexit et la course présidentielle de 2016. Les mêmes personnages louches sont en jeu, la même idéologie d’extrême-droite et les mêmes tricheries. Leur but est clair: miner la démocratie occidentale et déstabiliser le monde.

    1. lanaudoise dit :

      Chaque fois que les pays occidentaux reculent, la Russie et la Chine avancent.

  12. P-o Tremblay dit :

    Il y a une monté de la droite un peu partout dans le monde en ce moment et plus on cherche plus on se rend compte qu’une pogné d’individu complètement cinglé et très de droite ont appris à utiliser internet 2.0 pour manipuler le.plus grand nombre.

    Je suis pas d’un naturel complotiste mais disons que là je me questionne

  13. Alexander dit :

    Bannon, encore ce cher Bannon. Milliardaire, mais surtout avec des idées politiques d’extrême-droite et extrêmement intelligent. Combien de Bannon sont -ils derrière ce chaos aux apparences de populisme que nous vivons?

    Est-ce que c’est une vulgaire lutte d’intérêts de groupes à qui l’éclatement des alliances profite pour asseoir leur pouvoir et leur mainmise?

    Ou une réaction de repli d’une société qui n’est plus capable d’absorber la vitesse des changements que nous subissons quotidiennement?

    Votre réponse vaut la mienne.

    1. Alysanne dit :

      @Alexander

      Bannon est-t-il vraiment miliardaire?

      1. Alexander dit :

        @Alysanne
        Il me semblait bien avoir déjà lu que Bannon était milliardaire avec Breitbart, mais si on « Google » le tout, on arrive plus à une fourchette de 20 à 50 millions $. Pas la même chose du tout, j’en conviens.

        Un simple multi-millionnaire n’a pas le même pouvoir économique qu’un milliardaire.

        Mais ce gars-là a de sérieuses plateformes pour sévir. Et de l’influence, il en a dans l’ombre.

      2. jeani dit :

        Tout comme la grosse affaire qui tente de faire croire qu’il dirige les USA. Est-il vraiment milliardaire?

    2. Lecteur-curieux dit :

      Pour moi être intelligent et borné cela ne va pas ensemble même si le type dans sa conférence reste calme et que sa démonstration semble logique, cohérente et claire.

      Alors que la réalité est ambiguë, paradoxale et floue. Il n’a pas tort à 100% mais est rempli de biais cognitifs. La politique devrait être l’art du compromis du dialogue. Lui il peut bien s’exprimer mais la décision finale sera tranchée. On est dans la dichotomie au plus haut point. Alors ce type est une FRAUDE INTELLECTUELLE plus que Trump. Trump applique la recette et c’est pareil que winner versus loser. Il faut choisir son camp et mener une lutte acharnée. Cela aussi est la réalité mais seulement une PARTIE ET NON LE TOUT.

      Qui est le plus cave des deux? Disons Bannon a raison à 20% , Trump à 15%. Mais le Donald serait plus souple ce qui est vu comme de l’incohérence, mais just too bad pour ceux ayant de l’espoir c’est l’affairisme opportuniste qui le motive. Son narcissisme. Outre certaines croyances très ancrées en lui et la plupart trompeuses, il est prêt à croire n’importe quoi pour nourrir son ego.

      Bref ? Pas réellement intelligents ni un ni l’autre. Du moins celle globale. Des millions de personnes se font manipuler ? Donc c’est intelligent ? L’intelligence c’est la faculté de comprendre pas forcément de convaincre ou d’exécuter Bien que cela en soit une forme.

      Être conscient de ses limites, ses émotions, de sa rationalité limitée.Être conscient qu’on peut se faire manipuler et incluant par nos propres convictions.

      Intelligence spécialisée très forte, intelligence globale faible ou inadaptée depuis maintes années.

  14. A.Talon dit :

    «visant à sonder la possibilité de lever des fonds pour le Brexit aux États-Unis, un acte illégal en vertu des lois électorales.»

    Voilà qui en soit devrait suffire à invalider les résultats du référendum britannique du 23 juin 2016. On parle de plus en plus d’un nouveau référendum pour consulter, honnêtement cette fois-ci, les Britanniques sur leur avenir européen. Pour qu’ils puissent choisir leur destin en toute connaissance de cause sans voir leur jugement obscurci par les mensonges des extrémistes de droite. À 4 mois de la date de sortie officielle, il est plus que temps de passer à l’acte.

    1. Guy LB dit :

      @A.Talon :
      J’ai d’ailleurs beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi les Brits n’ont pas déjà repris ce référendum, comme vous le suggérez ici. Ça fait quand même un sacré bout de temps qu’il est connu que la campagne en faveur du divorce avec l’Europe a été manipulée et détournée par une extrême-droite mal intentionnée. Qu’attendent-ils pour réagir et reprendre leur sort en main ?

  15. A.Talon dit :

    «Robert Mercer, qui a largement financé la campagne de Donald Trump à la présidence, a aussi versé des millions dans Breitbart News, le site internet de droite anciennement dirigé par Steve Banon.»

    Il n’y a pas que les infâmes frères Koch dont il faut ce méfier dans cet immense lac aux requins ultra-dretteux qu’est devenue la politique américaine. Ces gens n’hésitent même plus à interférer directement dans les élections d’autres pays. DANGER.

  16. A.Talon dit :

    «Ça souligne à quel point nous avons aussi besoin d’une enquête à la Mueller au Royaume-Uni.»

    Et probablement dans la plupart des pays occidentaux ayant donné un coup de barre à droite ces dernières années…

    1. lentagoniste dit :

      LOL

  17. Pierre s. dit :

    ————————

    À date , la semaine de Donald

    – les E-mail d’yvanka ??? pfffff …. a rien fait de mal, c’est juste des e-mail.
    – le meurtre de Khashoggi ??? …. MBS ? wayons p-e que oui p-e que non mais ont
    s,en fout, c’est mon chummy, a very good person
    – La CIA ? …. Ouis y ont checké ca mais pas sur qui ont trouvé de quoi
    – Les enregistrement du meurtre ? … Nahhh, veux pas voir ca, ca pas rapport
    Anyway ca prouve rien
    – La SCOTUS ? … ca vaut pas dla marde, surtout les juges a Obama
    – L’arabie Saoudite ? …. pas parce qui tuent du monde que c’est pas de bons gars
    Ils payent, c’est correct pour moi,on passe a un autre appel.

    1. Richard Desrochers dit :

      Bref, un président pansceptique. Sauf sur sa valeur.

    2. Anne-Marie dit :

      Pierre s. C’est épouvantable ce que vous écrivez, mais ça ressemble pas mal à la réalité. Ça donne froid dans le dos, car on pense toujours que Tiny a touché le fond, mais il trouve toujours le moyen de rabaisser la barre. Arrêtez-le quelqu’un!

  18. T.t Rolais dit :

    Messieurs le président Trump et Bannon ont posé des actions ou fait des déclarations qui sont très favorables au président Poutine dans son rapport de force contre l’Occident: faire éclater l’OTAN, briser l’Union Européenne, tenter de briser l’Alena, entre-autres…Durant tout le temps perdu à tenter d’éviter ces brisures ou leurs pires conséquences, l’Ouest néglige-t-il certaines choses pendant que monsieur Poutine prend de l’avance ou se renforce? Et pourquoi ce soutien des leaders des républicains à monsieur le président Trump si cela donne du jeu au président Poutine?

  19. Gilles Morissette dit :

    Les partisans du Brexit ont eu recours à des tactiques illégales pour influencer le vote et remporter le référendum. Quelle surprise!!

    Ces crosseurs viennent encore une fois démontrer qu’ils ne reculeront devant rien afin d’arriver à leurs fins.

    La Droite n’a ni morale ni éthique. Elle est dangereuse. Si on y prend garde, le Canada va être envahi par le même cancer. Cela a commencé en Ontario, l’Alberta risque d’être le prochain.

    1. el_kabong dit :

      @gilles morissette
      « La Droite n’a ni morale ni éthique. Elle est dangereuse. Si on y prend garde, le Canada va être envahi par le même cancer. Cela a commencé en Ontario, l’Alberta risque d’être le prochain. »

      Ça fait longtemps que l’Alberta est à droite, ne pas oublier les 50 ans de règne conservateur sur la province. La seule raison pour laquelle le NPD a été élu est que le vote de droite était divisé entre les conservateur et le plus-à-droite encore wild rose. Les 2 ont d’ailleurs fusionnés et vont repartir pour un autre règne de 50 ans…

    2. gl000001 dit :

      Je ne dirais pas la « Droite » mais plutôt la « Droite médium-saignant ». Pas extrême mais pas la « Droite ordinaire » non plus.
      La Droite ordinaire, ce sont des peureux ordinaire. Les medium-saignant sont plus dangereux car ils veulent saigner les institutions justement. Et ils ont des moyens !!

  20. kelvinator dit :

    Convaincre les gens que votre solution est la meilleure, ça l’air trop difficile.

    Alors vaut mieux trafiquer les données et faire de l’obstruction, comme les républicains…

  21. xnicden dit :

    Les liens entre Arron Banks, le fondateur de Leave.EU et le milieu financier russe sont de plus en plus documentés. Tout comme ses multiples rencontres avec l’ambassadeur russe pendant la campagne référendaire.

    https://www.nybooks.com/daily/2018/11/16/why-britain-needs-its-own-mueller/

    1. onbo dit :

      Remarquable contribution de votre part. Merci.

      Article époustouflant sur les liens évidents entre le Brexit et Trump. L’image de la petri-box donne le frisson. Dans le sens que les mêmes acteurs qui ont conduit au Brexit en voie d’être consommé sont tous des familiers de Donald Trump. Pendant que Trump récite à genoux des ‘Oh mon Prince’, l’or noir lui dégouline dans la face pour avoir bien appris la leçon du pardon pour le meurtre d’un journaliste américain du Wapo.

      La bonne nouvelle, si Trump est de la même farine bassement profiteuse que les dividus du Brexit, Mueller tient déjà deux prises contre Trump. Et Trump se demande si Mueller tient en main la 3e prise. Et il s’impatiente à en perdre contenance en frappant dans toutes les directions. Ça peut survenir n’importe quand.

      Comme le souligne la journaliste de votre lien, « les USA sont chanceux, eux, ils ont Mueller, nous autres pas en Grande Bretagne! » Et, grande découverte, la BBC dormirait au gaz. Le diable serait-il déjà chez lui dans la City?

    2. Guy LB dit :

      @xnicden :
      Un grand merci pour votre référence vers un article de fond important,
      incontournable pour qui s’intéresse à la progression fulgurante de l’extrême-droite sur la planète, aux liens qui unissent Trump, Bannon, les magouilleurs du Brexit et les super friqués qui financent tout ce chaos.
      En conclusion, je répondrais « Oui ! » à la question impertinente que pose @onbo à 13h54.

  22. Syl20_65 dit :

    Bannon est le bras droit de la dictature poutinienne. Poutine veut déstabiliser et diviser le monde pour que le régime russe puisse prendre un certain contrôle sur le monde.
    Ça semble surréaliste mais je suis d’avis que le dictateur russe a des visées  »expansionnistes » et que la division et l’affaiblissement du monde sera un atout majeur pour ses projets.
    Isolation des états-unis, effritements de l’europe, mains mises sur l’amérique du sud, chummy-chummy avec plusieurs pays du moyen-orient et bientôt, ils contrôleront l’ONU.
    La crapule Bannon s’est dernièrement associé à un milliardaire chinois pour enquêter sur les crimes de la chine. Je ne pense pas que c’est pour trouver les coupables et supporter les familles affectées par ces crimes.Ils n’en ont rien à cirer. Ils semblent plutôt vouloir déstabiliser le régime chinois. Une partie du monde de plus occupée à se dépêtrer dans ses histoires.

    Poutine et Bannon sont les plus grands criminels du monde moderne et ils ont beaucoup de pouvoir et beaucoup de fric. Leurs actions commencent à porter fruits et le monde est de plus en plus instable. Il suffirait que la russie envahisse un pays limitrophe pour que la poudrière éclate. Ce n’est pas comme si l’on a jamais vécu ce genre de situation. Mais bon, il n’y a pas grand chose que nous, simples quidams, pouvons faire. L’avenir nous le dira mais comme je le dis toujours, absolument rien n’est acquis et tout pourrait basculer rapidement. J’ai vraiment l’impression d’être en 1937.

  23. igreck dit :

    HS… mais pas tant qu ça !

    Les géants américains siphonnent 80% des publicités numériques au pays. Et ils le font sans produire eux-mêmes de contenus! Google et Facebook se comportent ainsi comme des chalutiers qui raclent l’information produite par d’autres, sans offrir de compensation aux grandes salles de rédaction qui la produisent à fort prix.

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/francois-cardinal/201811/21/01-5205168-linformation-est-un-bien-qui-vous-appartient.php

  24. igreck dit :

    L’idéologue Steve (Goebbels) Bannon mène, tambour battant, sa campagne de destruction massive (du système démocratique libéral). Il rallie tout ce qui grenouille dans la vase de l’Anarchie mondiale : milices armées, suprémacistes, néo-nazis.

    1. lanaudoise dit :

      Je ne suis pas prête à condamner la droite au complet, tout de même. Mais les Anarchistes de Droite, oh que oui! Je ne comprends pas que l’expression ne soit pas utilisée, alors qu’on nous rabat les oreilles avec les Antifas.

  25. Aube2005 dit :

    Quand je lis que ce sont les russes qui sont derrière ces écoeuranteries, çà me laisse pantois. On leur en met un peu beaucoup sur le dos. C’est gagnant pour ces pourris car on fait peur avec le communisme.
    Ce sont le 1% de cette planète qui n’en ont pas assez de ces milliards de dollars.
    Ils rêvent à leur royauté mondiale.
    Quel malheur pour notre planète.

    1. lentagoniste dit :

      @Aube2005 Bien dit, incroyable que plusieurs se font bourrer aussi facilement.

      La Russie, avec un PIB similaire à la Belgique, est monté comme un bonhomme sept heure épouvantable qui, a lui seul, peut arranger le résultat des élections dans tous les plus grands pays du monde.

      Misère que Putin doit se rouler à terre, ces grands intellectuels gauchistes en font davantage pour lui qu’il n’aurait jamais pu espérer.

      1. jaypee dit :

        @ Aube2025

        « C’est gagnant pour ces pourris car on fait peur avec le communisme. »

        Qu’est ce que la Russie de 2018 a à voir avec le communisme?
        Je crois qu’il est temps de changer de Larousse ou de Petit Robert 2… Vous allez apprendre que l’URSS n’existe plus depuis belle lurette… Et que la Russie actuelle est plus à droite que les états-unis…
        Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme connerie…

        @ lentagoniste

        « ces grands intellectuels gauchistes en font davantage pour lui »

        Qu’est-ce que les intellectuels de gauche ont à voir avec les crimes de Poutine?

        Encore une fois, qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme connerie…

        Mais j’ai une idée de l’identité de la personne qui se cache derrière ce « lentagoniste ». Faudrait qu’il y ait un participe passé pour être sûr cependant….

      2. chrstianb dit :

        Sophisme. Pas besoin d’avoir un PIB à tout casser pour interférer dans une élection étrangère.

      3. A.Talon dit :

        @ jaypee 13h49
        «Mais j’ai une idée de l’identité de la personne qui se cache derrière ce « lentagoniste ».»

        Mais si, c’est bien lui. Ce «lentslowpasvite» est tout aussi picotté que tout ses précédents pseudos.

      4. Richard Desrochers dit :

        @jaypee 13:49
        Bien d’accord avec le fond, mais attention avec le critère du participe passé… ça risque de donner beaucoup de suspects sur ce blogue. Il y a même souvent des indicatifs présents qui grincent…
        Alors le critère du contenu est plus sûr.

      5. Benton Fraser dit :

        @lenteagonie

        Entre la Belgique et la Russie, je ne parierais aucunement sur la Belgique!!!

      6. Toile dit :

        C’est quoi votre problème? Etes vous obsédez par la gauche. Vous en donnez toutes les apparences.

      7. spritzer dit :

        @jaypee

        « Et que la Russie actuelle est plus à droite que les états-unis… »

        Ce n’est pas si évident avec ce qu’on voit aux États-Unis. Et si la Russie est à droite, que dire de l’Ukraine où les États-Unis ont encouragé l’extrême-droite et les néo nazis.

  26. gl000001 dit :

    Bannon est libre et Assange ne l’est presque pas. C’est le monde à l’envers !!

    1. Samati dit :

      Assange et Bannon, deux représentants de la droite profonde inféodée aux russes, sont unis dans le même combat visant les démocraties occidentales.

      1. gl000001 dit :

        Pas sur que Assange se limite aux démocraties occidentales. Et il dénonce. Il ne complote pas.

  27. Satiricone dit :

    HS: quand Mike Espy travaillait pour l’ancien dictateur de mon pays (le boucher des lagunes) actuellement jugé à la CPI. C’est la version de Fox News. M. Hetu avez-vous une autre version ?

    1. Satiricone dit :

      Oups! Il s’agit du présumé Laurent Gbagbo. Voici un lien sur l’affaire. https://www.koaci.com/m/cote-divoire-senatoriales-americaines-laurent-gbagbo-cite-dans-affaire-millions-125351-i.html

      1. Absalon dit :

        Néanmoins les supports américains de ce soi-disant « socialiste » étaient surtout républicains et évangélistes. Donc à la place de Cindy Hyde-Smith je ne la ramènerais pas trop sur le thème : “Avez-vous déjà été payé par un dictateur étranger qui est actuellement jugé pour crimes contre l’humanité?. ”

        https://www.nytimes.com/2011/04/11/us/12evangelical.html

  28. Pierre S. dit :

    ———————-

    Grosse semaine de E-Mail pour Trump et sa gang ….
    Yvanka et Bannon qui se mettent dans la merde et ce apres avoir
    braillé pendant des mois contre Mme Clinton pour sensiblement les
    mêmes trucs.

    Et soyons francs, en terme de compétence et de stature …. Bannon et Yvanka
    les deux ensemble n’arrive pas à la cheville de Mme Clinton, qu’on l’aime ou non.

    Et en ce qui me concerne … Bannon, c’est un gros bonriens qui devrait être en prison
    à l’heure actuel.

  29. Syl20_65 dit :

     »Quand je lis que ce sont les russes qui sont derrière ces écoeuranteries, çà me laisse pantois. » Aube2005

    On disait la même chose de Hitler à l’époque.

    Les prochaines guerres ne se feront pas par les armes mais par les technologies informatiques. La désinformation a déjà infestée le web et changé le cour de l’histoire, l’intelligence dite artificielle finira le travail. Les usines à désinformations russes ne sont pas une légende, elles existent et sont très prolifiques. Les oligarques russes y investissent des milliards pour influencer les choix politiques. Il faut être naïf en ta pour ne pas voir la toxicité de leur influence. Ce que tu ne peux gagner par les armes faute de fric, ils ont compris qu’ils peuvent le gagner par d’autres moyens.

    Les créateurs de l’intelligence artificielle ont déjà alarmé les gouvernements mais ceux-ci ne font absolument rien comme ils n’ont rien fait pour protéger les citoyens contre les produits cancérigènes et autres bébelles à profits qui rendent l’humanité malade et même la tuent. Ils ne font rien parce que ça leur profitera. À chaque grande création, l’humain aura réussi à détourner le bon pour en faire du mal. L’IA ne fera pas exception.

    1. igreck dit :

      « À chaque grande création, l’humain aura réussi à détourner le bon pour en faire du mal. »

      Je dirais plutôt: À chaque grande création, l’humain aura réussi à en tirer le bon comme le mal. C’est, je crois dans sa nature de combattre le second grâce au premier. Si nous sommes encore là après 100 000 ans d’histoire, sans doute est-ce parce que ce qu’il y a de meilleur en nous triomphe finalement du Malin !

  30. Apocalypse dit :

    HS – Des propos de Donald Trump qui font sourire: un chef d’arrogance et de déconnexion!

    https://www.cnn.com/videos/politics/2018/11/22/trump-thankful-for-tremendous-difference-in-country-sot-nr-vpx.cnn

    Cet homme se prend vraiment pour la plus grande invention de toute notre civilisation.

    1. karma278 dit :

      « Je suis reconnaissant pour l’énorme différence que j’ai faite pour ce pays depuis mon élection ».

      Vous le trouvez pas mignon, vous, le Tiny, avec son ego gonflé à l’hélium?

      Allez, un peu de compassion pour la DindeEnChef…

      1. papitibi dit :

        Only in America!

      2. igreck dit :

        Digne dindon !

    2. lanaudoise dit :

      Un grand champion, en effet.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Il a toujours été de même et je ne l’ai JAMAIS vraiment imaginé POTUS ou encore avec ce type les conditions à remplir seraient les mêmes que celles qu’il aurait fallu il y a environ 30 ans en arrière.

      Il faut à la fois embarquer dans sa folie mais aussi pouvoir le manipuler et au surplus pouvoir lui tenir tête. Qui ose ? Barbara Res n’avait plus le même rôle ni emprise. Jack O’Donnell c’est plus un excellent second, les 3 tops tués en hélico étaient des vrais bons gestionnaires de casino mais pas des hommes pour l’engueuler ou passer proche de le frapper ou l’accrocher à un mur. Il faut quasiment avoir recours à la force sans que ce soit de la violence.

      Prévoir et éviter la chute de 1990-1991.

      1. Il faut vendre un casino celui qui était administré par Ivana Trump.

      2. Le Taj Mahal c’est un éléphant blanc, un projet de fou mais si on y tient absolument, en travaillant bien , on pouvait probablement le rentabiliser 15 à 20 ans plus tard.

      3. Vendre 1 ou 2 immeubles pendant que le marché est encore.

      4. Vendre quelques joujous ou trophées de Trump, le réveiller le tabarn… Pour le Trump Princess aussitôt qu’il l’avait, il pensait à en acquérir un plus gros. C’est la chasse, la conquête qui le motive et non de posséder.

      Vraiment ? Alors allons à la pêche et retournons les poissons à l’eau.

  31. Gilbert Duquette dit :

    @ M. Hétu et tous ceux qui depuis le sol Américain ou qui sont Américains (nes)et contribuent à ce blogue

    Je vous souhaite à vous et vos proches un merveilleux Thanksgiving.

    1. gl000001 dit :

      🦃🍗☪️
      Et à Madame Cameron 😉

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ gl000001

        Je crois que Mme Cameron réside au Québec mais je n’en suis pas certain à 100%.

      2. gl000001 dit :

        Pas besoin d’être aux USSAR pour en profiter. Il y avait de la dinde à la cafétéria aujourd’hui ? Et on a trois matchs de football à la tivi !! 😉

      3. gl000001 dit :

        Au nom du quart-arrière, de l’ailier inséré et du secondeur intérieur. Hut hut Hut !

      4. karma278 dit :

        @gl0000000000000000000000000001
        « Au nom du quart-arrière, de l’ailier inséré et du secondeur intérieur. Hut hut Hut ! »

        « Au nom de la cuisse, de l’aile et de la poitrine, Hot Hot Hot ! » si j’vous comprend bien? 😉😉😉😉😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :