Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

21dc-investigate1-jumbo.jpg

Le printemps dernier, Donald Trump a informé le conseiller juridique de la Maison-Blanche qu’il voulait ordonner au ministère de la Justice d’ouvrir des enquêtes sur deux de ses adversaires politiques, en l’occurrence Hillary Clinton, ex-candidate présidentielle du Parti démocrate en 2016, et James Comey, ex-directeur du FBI.

Don McGahn, le conseiller juridique, a refusé de relayer l’ordre du président à la Justice, faisant comprendre à son patron qu’une telle demande pourrait lui valoir d’être accusé d’entrave à la justice. Dans une note de plusieurs pages rédigée par la suite, il lui a même expliqué que sa requête pourrait mener à son impeachment. Le Times, qui fonde son récit sur deux sources anonymes, n’est pas certain si Donald Trump a lu la note.

Quoi qu’il en soit, le président a continué à soulever la possibilité d’une enquête sur Clinton et Comey après le départ de Don McGahn de la Maison-Blanche. Selon le Times, cette idée fixe illustre son refus de voir le ministère de la Justice comme une entité indépendante de ses volontés. Un refus qu’a peut-être illustré sa nomination d’un partisan sans grand mérite, Matt Whitaker, pour remplacer Jeff Sessions comme procureur général des États-Unis.

Les révélations du Times surviennent le jour même où l’avocat de Donald Trump, Rudolph Giuliani, a confirmé que le président avait soumis des réponses écrites à des questions du procureur spécial Robert Mueller chargé de l’enquête russe. L’ancien maire de New York a affirmé que le temps était maintenant venu de clore cette enquête.

(Photo Getty Images)

55 réflexions sur “Trump voulait ordonner à la Justice d’enquêter sur Clinton et Comey

  1. Sueurs dit :

    J’espère que l’enquête nous apprendra la vérité…

  2. Il Principe dit :

    Enfermer Hilary était une de ses promesses électorales.

    1. A.Talon dit :

      Non, c’était un DÉRAPAGE électoral. C’est là que le jupon anti-démocratique du petit führer orangé a clairement dépassé pour la toute première fois. Apprenez mon bon Picotte qu’en démocratie ça ne se fait tout simplement pas de menacer d’emprisonner ses adversaires.

      1. papitibi dit :

        Bin non, bin non, c’est pas El Chapo Picotte, c’est Le Prince (Il principe, en italien) de Machiavel, et l’avatar, c’est la face de Machiavel lui-même en personne.

        Faut pas s’étonner qu’il ch!e des machiavélismes: la fin justifie les moyens. C’est son trademark.

        = = =

        El Chapo – traduction: le p’tit. Mère-Grand disait heul’ piti.. La petitesse, ça se décline en plusieurs couleurs, évidemment.

    2. Léo Miquis dit :

      En effet, mettre en prison les membres du gouvernement qui utilisent une messagerie privée est un promesse electorale.
      Pauvre Ivanka.

    3. Benton Fraser dit :

      Il avait aussi promit de publier ses rapports d’impôts s’il était élu….

      Un promesse en « principe » plus facile a tenir que d’enfermer Hillary Clinton!

  3. Dommage qu’il n’en ait pas fait à sa tête, le monde en aurait été enfin débarrassé.

  4. spritzer dit :

    « Le Times, qui fonde son récit sur deux sources anonymes, n’est pas certain si Donald Trump a lu la note. »

    C’est de l’humour? 🙂

    1. Toile dit :

      Il n’en a que les pictogrammes, intelligence et instruction obligent.

      1. Dekessey dit :

        🗒🏛👨🏻‍⚖️🚫⚰️
        Ou quelque chose comme ça.
        😊

    2. papitibi dit :

      La note comportait plus de 140 caractères. Truc Trump Machin ne l’a donc pas lue, puisque son cerveau aurait alors menacé d’entrer en ébullition. 😉

  5. cotenord07 dit :

    Donald Trump ne comprend absolument rien au principe de la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, qui caractérise les démocraties représentatives.

    Il se prend pour un monarque absolu.

  6. ghislain1957 dit :

    Good pour l’enquête sur Clinton et Comey mon gros 🤡. Mais une variable vient de s’ajouter, Ivanka et ses « e-mails. »

    Il y a eu des jours et des jours d’enquêtes et de commissions sur Clinton et les ripoux-blicains n’ont rien trouvé.

    Si c’est bon pour pitou, c’est bon pour minou, oublie pas ça mon gros!

  7. treblig dit :

    Cours de constitution 101. Le président propose une nomination au sénat qui l’approuve ou pas. Une fois nommé, l’Attorney General est indépendant du président et des autres administrations de l’état. Sinon, on serait dans un état policier ou l’administration politique régie l’appareil répressif ( police, armée…) en faisant emprisonner ses adversaires.

    Le président peut, comme tout le personnel qui relève directement de lui, le congédier à son bon plaisir mais doit faire entériner son nouveau procureur général par le sénat.

    Même chose au FBI, à la CIA.

    Cet individu a manifestement coulé son cour d’éducation civile au High School qui justement porte sur le fonctionnement du gouvernementé

    1. gl000001 dit :

      Il l’a réussi. Mais il a payé quelqu’un d’autre pour passer l’examen !

      1. Swansong dit :

        Correction : il a promis à quelqu’un d’autre qu’il le paierais pour faire l’examen à sa place. Je vous laisse deviner la suite…

      2. gl000001 dit :

        Hahaha !! Excellent.

      3. sifu26 dit :

        Giuliani à répondu aux questions de Muller, TrUFF ne sait même pas lire.

  8. Martin cote dit :

    un ego surdimensionné…il voulait faire enquêter sur Clinton et Comeau pour faire contrepoids à l’enquête Mueller…il se pense au dessus des lois…le clown qu’il a place à la place de Sessions ne fera pas long feu…vraiment rien à son épreuve……il a fourni les réponses écrites par ses avocats…..vite que Mueller déposé son rapport pour qu’enfin tout le monde voit jusqu’à quel point le potus est corrompu

  9. jeani dit :

    Le Times n’est pas certain si trump à lu la note.

    Je suis pas mal certain que s’il ne l’a pas lu, quelqu’un l’a fait pour lui. Ce que je suis convaincu, c’est qu’il n’a rien compris.

    Un imbécile qui rend visite aux gens qui ont tout perdus à Paradise en Californie et qu’il pense qu’il est à Pleasure (???) ne peut pas allumer plus d’une fous par jour.

    En tout cas, tous les habitants de la planète Terre ont de quoi se bidonner en passant le râteau!

    1. Madalton dit :

      Trump, comme pour les catastrophes précédentes, ne rencontre jamais de victimes, répète les mêmes propos et se tient avec les politiciens de l’endroit.

      https://www.politicususa.com/2018/11/17/trump-visits-california-fires.html

      1. chrstianb dit :

        En lisant votre phrase, on dirait que vous comptez Trump parmi les catastrophes…

      2. Michèle dit :

        😂😂

  10. T.t Rolais dit :

    C’est malheureux d’avoir un président si corrompu à la tête d’une ou de la plus importante force nucléaire au monde. Connaissant la valeur nulle attribuée à la vie humaine par les dirigeants des pays nucléaires communistes, je me questionne sur l’espérance de vie de cet équilibre fondé sur la terreur réciproque.

    1. T.t Rolais dit :

      …et, par conséquent, sur notre espérance commune…

  11. treblig dit :

    C’est un principe établi au moyen-âge, habeas corpus, que Jean sans terre a dû concéder à son aristocratie en 1217 : ne pas emprisonner qui que soit sans un procès équitable devant un juge indépendant. Ce n’est rien de nouveau

    1. igreck dit :

      Pour le gros psychopathe narcissique, l’Histoire a commencé à sa naissance et se terminera à sa déchéance.

  12. gl000001 dit :

    « Dans une note de plusieurs pages  »
    Conclusion évidente : il n’a pas lu la note !

  13. bloganon dit :

    À quoi bon une enquête sur Hillary? Est-ce que Donald pensait que le ministère de la Justice allait lui attribuer des crimes inventés pour lui faire plaisir? Sinon, comme technique de diversion, c’est du déjà vu.

    Quand on sait que Donald est prêt à tout pardonner à l’Arabie séoudite, un régime qui devrait être mis au ban des nations, son acharnement contre Hillary et les immigrants est pitoyable.

  14. Apocalypse dit :

    Les propos de Donald Trump sur l’affaire Khashoggi et cette idée fixe sur Hillary Clinton montrent une fois de plus que ça ne tourne pas rond dans le grenier de cet homme. C’est ce qu’on appelle être profondément dérangé.

    On a enquêté et enquêté sur Hillary Clinton et cela pendant des années, pour quoi? Aucune activité criminelle. Pourtant, on continue à s’acharner pour plaire à ses partisans qui rêvent de la voir en prison. Pendant ce temps, Donald Trump fait infiniment pire que tout ce qu’à pu faire Madame Clinton, mais les partisans sont toujours là pour l’appuyer.

    De plus, on voit encore qu’Hillary Clinton pouvait faire quelque chose qui aurait dû lui valoir la prison, selon Donald Trump, mais lorsque ça le touche (ex. histoire des courriels d’Ivanka Trump), ‘no problemo’.

    Les Etats-Unis ont littéralement mis un ‘malade mental’ à la Maison-Blanche et pas de mécanisme pour s’en débarasser. Si cette présidence se termine dans l’horreur, on pourra dire que les américains ont couru après.

  15. Apocalypse dit :

    @bloganon – 19h18

    ‘… son acharnement contre Hillary et les immigrants est pitoyable.’

    Bien parlé! Un crime horrible de l’Arabie Saoudite et de MBS, pas de problème, et pendant ce temps, il rêve toujours d’envoyer Hillary Clinton en prison. C’est une obsession!

    1. igreck dit :

      Quelqu’un pourrait-il lui dire que la campagne électorale de 2016 est teminée et qu’il l’a gagnée… injustement (mais ça, c’ets une autre histoire !)

  16. A.Talon dit :

    «Le Times, qui fonde son récit sur deux sources anonymes, n’est pas certain si Donald Trump a lu la note.»

    Une note de plusieurs pages, vous dites? L’Analphabète-en-Chef ne l’a sûrement pas lu, lui dont l’attention diminue très rapidement après 140 caractères.

    1. Guy LB dit :

      @A.Talon (à 19:33) :
      « …lui dont l’attention diminue très rapidement après 140 caractères.»
      Bien observé, mais attention : après 137 caractères seulement, ses tweets se terminant presqu’invariablement par « … ». 140 caractères exigeraient un trop grand effort.

  17. A.Talon dit :

    «Donald Trump a informé le conseiller juridique de la Maison-Blanche qu’il voulait ordonner au ministère de la Justice d’ouvrir des enquêtes sur deux de ses adversaires politiques»

    Utiliser la Justice pour se venger contre des opposants, réels ou présumés. De la vraie graine de dictateur, le petit Duce orangé. Quand va-t-on le neutraliser définitivement avant qu’il ne fasse trop de dommages?

  18. A.Talon dit :

    «Selon le Times, cette idée fixe illustre son refus de voir le ministère de la Justice comme une entité indépendante de ses volontés.»

    Fort possible. Mais ça peut aussi illustrer sa rigidité intellectuelle et/ou un sérieux problème mental.

    https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/sante-mentale-maladie-mentale/trouble-obsessionnel-compulsif-toc/

  19. A.Talon dit :

    «L’ancien maire de New York a affirmé que le temps était maintenant venu de clore cette enquête.»

    N’est-ce pas une preuve éclatante de ce qu’affirmait le Times plus haut? Encore une fois, on refuse de voir le ministère de la Justice comme une entité indépendante de la Maison-Brune et on essaie de lui donner des ordres. La réalité, c’est que cette enquête extraordinairement complexe n’en est encore qu’à ses débuts et qu’elle ne sera terminée que lorsque le procureur Mueller le jugera bon.

  20. Pierre S. dit :

    ———————-

    Trump fait pitié , vrament un pauvre type ….
    À peine élu il veut abuser de son pouvoir et entraver la justice pour se venger
    lâchement de Comey et Clinton.

    Qu’il commence donc par fournir ses déclarations d’impots et se sortir de l’enquête Mueller
    ce serait déja un début pour cette pourriture.

  21. Et comme toujours, un sénat majoritaire de langues brunes qui a également coulé Constitution 101. Ce n’est pas parce qu’un abruti corrompu à l’os qui se prend pour Dieu que vous devez le soutenir ab inconvenienti. Au moins, il va y avoir de l’opposition à la chambre basse.

  22. Pierre S. dit :

    ———————————–

    Quand même incroyable que, avec tout le sabotage que Trump fait
    sur le dos des institutions américaines incluant la CIA et le FBI, il ne se
    soit pas ramassé avec une balle dans le front

  23. Francois dit :

    YO,Donald lit dont la constitution de ton criss de pays avant de dire 500 conneries par jour si tu es capable évidemment.. imbécile

  24. Francois dit :

    La balle doit être en attente🎆

  25. Guy LB dit :

    Une balle dans le front, c’est peut-être un peu radical comme remède, mais Pierre S. a tout à fait raison sur le fond. C’est en effet incroyable que Trump ne se soit pas au moins déjà retrouvé devant un tribunal pour subversion des institutions et trahison des idéaux de la nation.
    Le plus effarant, c’est que le Monarque d’opérette commet ses bassesses au vu et au su de tout le monde, sans retenue, sans honte et, surtout, sans conséquences. Ils attendent quoi les Américains pour se réveiller et essayer de retrouver un peu de leur honneur perdu ?

    1. loup2 dit :

      @Guy LB
      Assassinat du canard à l’orange ?
      Vous vous rendez compte de la réaction de ses partisans les plus « intraitable »?
      Mauvaise option selon moi.

      Il faudrait que les démocrates s’organisent ensemble et fasse front commun.
      Pas se déchirer entre eux comme depuis quelques heures…

      1. Guy LB dit :

        @loup2 :
        Vous avez mal lu.
        C’est Pierre S. à 20h14 qui envisageait la solution radicale.
        Ma proposition, c’était un détour par les tribunaux pour expliquer ses intention aux juges.

  26. Francois dit :

    l,enquête doit être fait dans la boîte à poux du Donald,cela risque de changer les manuels de psychiatrie à jamais..

    1. Guy LB dit :

      @Francois :
      👌 😀😃😄😂
      Trump avec une utilité pédagogique ? Excellente perspective. Au moins, il n’aura pas vécu pour rien.

      1. Francois dit :

        Très vrai

  27. Si les réponses de Trump ont plus de trois lignes et ont moins de trois fois les mots  »Terrible, fakenews, witch hunt, Idid nothing wrong. Eh bien ce n’est pas Trump qui les a écrites.

    1. Richard Desrochers dit :

      Trois fois tous ces mots et on arrive à trois lignes !

  28. Pierre S. dit :

    ——————————–

    Je ne dit pas que je souhaite ca bien au contraire , cette bande de taré que
    représente la famille trump passerait le reste de leur vie a se la jouer victime
    à l’extrème n’excluant pas de poursuivre le gouvernement américain sans cesse.

    Et c’est sans compter sa base militante complètement disjoncté et dangereuse.

    Je m’étonne simplement que que ca ne soit pas arrivé ….
    Avec tout les ennemis qu’il se fait quotidiennement et ce au sein même
    du gouvernement, des services secrets et de franges les plus extrèmes aux USA.

  29. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Pour ce qui est de se ramasser devant les tribunaux
    Trump pour ses deux premieres années de mandat était non seulement protégé par les
    pouvoirs et privilèges exceptionnels qui viennent avec le rôle de président mais aussi
    par la chambre et le sénat a majorité républicaine.

    Mais depuis peu …. la chambre a basculé ……
    et Trump est devenu pas mal moins intimidant …
    et beaucoup plus vulnérable.

  30. 430a dit :

    Giuliani – affreux Polichinelle – qui réapparaît sur scène et qui décrète que le temps est venu de clore l’enquête de Mueller au prétexte que Trump a répondu par écrit! Non, mais laissez-moi rire…

  31. Gilles Morissette dit :

    Le Gros Abruti n’a pas encore compris, après près de deux à la MB, le principe de la séparation des pouvoirs.

    On a beau lui expliquer que ce qu’il demande n’est rien d’autre qu’une entrave à la justice qui peut avoir des conséquences désastreuses pour sa présidence, il n’y a rien à faire. Ses capacités intellectuelles très limités ne lui permettent pas tout simplement pas de saisir tous les enjeux sous-jacents à sa demande.

    S’il a lui-même répondu aux questions du Procureur Muëller, ce qui serait étonnant, ça doit être plutôt bref, en style télégraphique, car son vocabulaire limité (environs 280 mots soit le nombre maximal autorisé sur Twitter) ne lui permet pas d’élaborer davantage. De toute façon, a-t-il vraiment compris le sens des questions?

    Content de savoir qu’on a enfin sorti Giuliani du formol dans lequel il baignait depuis quelques semaines.On s’ennuyait de ses commentaires toujours « songés » et articulées du genre « la vérité n’est pas la vérité ». À défaut de rehausser le QI général de la Maison Sale, on va pouvoir rigoler un peu.

    Quant au Gros Taré, il va pouvoir se consoler de ses déboires et de sa défaite électorale en jouant quelques rondes de golf durant le congé du Thanksgiving à moins qu’il ne décide d’aller racler les feuilles mortes sur son terrain de golf. On ne sait jamais avec les feux de forêts !!

  32. igreck dit :

    HS… mais pas tant que ça !

    Du sous-Trump au ROC
    « Doug Ford est ce qu’il est. Le premier ministre de l’Ontario est un populiste de droite. Un inculte fier de l’être. Un indécrottable affairiste. Un unilingue anglophone sans le moindre intérêt pour la langue de Gabrielle Roy. Bref, du sous-Trump à la sauce canadian. Considérant le personnage, comment s’étonner de son dernier diktat ? Prétextant des compressions budgétaires, il trucide le projet d’une première université francophone en Ontario. Pour les Franco-Ontariens, le coup est brutal. Il ordonne aussi la fermeture du Commissariat aux services en français et son transfert au Bureau de l’ombudsman. »

    https://www.journaldemontreal.com/2018/11/20/les-vraies-braises-de-lintolerance

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :