Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Carl-Bernstein-Trump-CNN-Tweet-w-border-e1499013300981.jpg

Le mois dernier, Carl Bernstein, l’autre moitié du duo journalistique qui a dévoilé le scandale du Watergate, co-signait sur le site de CNN une exclusivité retentissante sur l’affaire russe. S’appuyant sur des sources anonymes, il affirmait que Michael Cohen, ancien avocat personnel de Donald Trump, était prêt à dire au procureur spécial Robert Mueller que le futur président des États-Unis avait approuvé la rencontre du 9 juin 2016 à la Trump Tower entre une avocate représentant le gouvernement russe et trois membres de sa campagne, dont son fils aîné. Autrement dit, Cohen avait l’intention d’impliquer son ancien client dans un complot international destiné à influencer l’élection présidentielle de 2016.

Or, l’une des sources de Bernstein et de ses deux co-signataires a affirmé ces derniers jours s’être trompé. Lanny Davis, un des avocats de Michael Cohen, a déclaré ne plus être certain que son client savait que Trump était au courant de la rencontre du 9 juin. À la suite de cet aveu, les défenseurs du président et certains critiques des médias ont réclamé que Bernstein et CNN rétractent leur exclusivité. Ceux-ci ont cependant refusé de le faire en affirmant que cette exclusivité ne tenait pas qu’à une seule source.

Cette controverse explique vraisemblablement ce tweet matinal de Donald Trump :

Cela dit, Lanny Davis aurait de très bonnes raisons de changer de refrain. Michael Cohen aurait déclaré sous serment devant le Congrès que Donald Trump n’était pas au courant de la rencontre du 9 juin, et ce, deux fois plutôt qu’une. S’il disait aujourd’hui le contraire, il pourrait être accusé de s’être parjuré.

N’empêche : après la sortie de Lanny Davis, la crédibilité de CNN et de Carl Bernstein est mise en cause, comme on peut le constater en lisant notamment le féroce Glenn Greenwald.

70 réflexions sur “Carl Bernstein et CNN dans la tourmente

  1. ProMap dit :

    « When you see “anonymous source,” stop reading the story, it is fiction! » dixit celui qui ne s’est pas gêné pour amorcer ses affirmations par « Plusieurs m’ont dit que… ».

    Ceci dit, cette nouvelle est une douceur aux oreilles du génie stable et de ses perroquets. Oh qu’on en entendra parler!

    1. ghislain1957 dit :

      Trump avait aussi des sources anonymes pour ce qui est du certificat
      de naissance de Barrack Obama. Si c’est bon pour pitou, c’est aussi bon pour minou.

      1. Lecteur-curieux dit :

        C’était lui effectivement de la fiction, de la paranoïa, une théorie du complot. Si tu n’as pas plus confiance aux Institutions que cela, ne te présente jamais en politique ou jamais dans un poste de pouvoir,ce n’est pas ta place.

  2. Guylaine dit :

    1. Il y a plus d’une source qui a fait de telles déclarations. Cette ou ces personnes devraient se manifester alors.

    2. Trump ne peut pas en toute conscience parler contre le recours aux « sources anonymes », lui qui a affirmé s’y fier pour différentes théories de complot qu’il a contribué à répandre, comme le lieu de naissance d’Obama, les musulmans qui dansaient après 9/11, etc….. mais bon, faut pas trop lui en demander, c’est Trump.

    1. Pierre dit :

      @Guylaine
      En toute conscience hahaha l’agent orange n’en a pas… le problème de CNN ils sont à la gauche ce qu’est FOX à la droite ou vice versa je viens que je me demande qui est qui…mais à vouloir détruire le Président ils manquent parfois de rigueur…ça va être un beau mercredi surtout pour le tennis à l’US OPEN

      1. Benton Fraser dit :

        En faite, CNN est centre-droite…ce qui est pas mal à gauche pour Fox News!

  3. boileauvive dit :

    Est-ce que Cohen pourrait recevoir une forme d’immunité, s’il accepte de témoigner sur ce sujet ???

    1. ProMap dit :

      Je ne sais pas, mais je crois que ce serait un jeu dangereux pouvant mettre à mal la crédibilité de l’enquête Mueller. En tout cas, le Juriste-patenté-en-chef ne se gênerait pas pour déclarer l’illégalité de la manœuvre. Il le fait présentement pour des peccadilles ou même pour des inventions de son cru.

    2. Achalante dit :

      Je crois que c’est le but. Rétractation en façade, pendant que les tractations se font en arrière-plan. Tant que l’entente n’est pas faite, on n’avoue rien.

      Quant au commentaire de ProMap, on sait déjà que Ce Type niera tout, peu importe comment c’est obtenu.

      1. ProMap dit :

        Je veux bien vous croire.J’espère que la « manoeuvre » soit plus « songée » que ce que j’en pense.

        Oui Trump nie tout ce qui ne fait pas son affaire, mais comme à l’élection présidentielle, lorsqu’il se sent coincé (vague bleue!?!), il sort l’épouvantail de l’illégalité avec comme objectif de l’enfoncer dans le crâne de ses vaseux à proximité de l’autre mantra « Law and Order ».

    3. simonolivier dit :

      Absolument. Et un vieux deux que Davis est en train de négocier le tout.

  4. oh que 45 va faire du millage avec ça!

  5. Lorsque Cohen a sous serment devant le congrès dit qu’il n’était pas au courant, il était encore  »fidèle » à Trump donc pour lui, se parjurer pour protéger son client était  »normal ». Mais maintenant que sa fidélité envers Trump n’est plus, il peut dire la vérité.

    Pour ce qui est de se faire accuser de parjure envers le congrès, au point où il est rendu cela changera-t-il grand chose???

  6. Apocalypse dit :

    Je suis perdu et/ou j’ai vraiment mal compris.

    Je croyais qu’on avait mentionné que Micheal Cohen avait dit sous serment que Donald Trump savait à propos du fameux meeting à la Trump Tower, mais maintenant, c’est rendu que Micheal Cohen aurait dit deux(2) fois que Donald Trump ne savait pas. Il me semble qu’on devrait savoir ce que Micheal Cohen a dit en Cour?

    S’il a effectivement dit deux(2) fois que Donald Trump ne savait pas, alors comment diable CNN a pu nous dire que Micheal Cohen avait dit, sous serment, que Donald Trump savait?

    Si quelqu’un peut m’éclairé, ne vous gênez surtout pas.

    1. T. Tebow dit :

      @Apocalypse Vous n’avez pas bien compris. Cohen a témoigné au congrès que Trump ne savait pas pour le meeting.

      L’histoire de CNN provient d’une fuite anonyme de Lanny Davis qui prétendait que Cohen était présent à une recontre ou Trump était mis au courant de cette rencontre. Davis était la première source et Cohen la deuxième. C’est la semaine dernière que Davis a admis que c’était faux et qu’il s’était « trompé » dans ses affirmations. Il a donc menti et CNN ont été pris la main dans le sac dans la diffusion de Fake news.

      1. Cyto dit :

        Un type et son avocat, ça peut pas faire deux sources distinctes, il faut quelqu’un d’autre pour corroborer. Dans un cas explosif comme celui-là, je pense que j’exigerais des preuves matérielles en plus. Ça arrête pas les Trumpistes de prétendre que l’ensemble des preuves et de l’enquête Mueller sont une chasse aux sorcières à cause de ça…

        Moi, j’ai vraiment très hâte de lire son livre. Omarosa avait sortit le sien au moment de l’annonce, et ça a distrait l’attention de Bernstein, je pense qu’on va avoir vraiment incriminant dans celui-là.

      2. T. Tebow dit :

        @Cyto C’est pour cette raison que Davis a fait une fuite anonyme, pour faire deux sources distinctes.

      3. Cyto dit :

        Une source anonyme, c’et anonyme pour le public, pas pour le journaliste.

        Exemple, qqn appelle anonymement et dit au journaliste x-y affaire, le journaliste va pas publier.

        Le journaliste pourrait publier si, d’abord, les informations sont démontrées par des preuves matérielles, et que d’autres sources confirmées, que le journaliste lui-même peux nommer et voir, enregistrer, disent la même chose. Si la source que le journaliste a rencontré à visage découvert veux rester anonyme, il va écrire que la personne veux rester anonyme.

        Si j’appelle anonymement pour dire que Trump a assassiné quelqu’un dans la rue, qu’il était caché dans un truck et qu’il a tiré par un petit trou dans la carrosserie, franchement, c’est pas parce que je ne me suis pas être nommé dans le journal que ça va être publié. C’et pas parce que quelqu’un d’autre dit la même chose que c’est vrai. Il faut des preuves pour ça.

        Les journalistes sérieux se font sans arrêt passer des infos mensongères, des gens qui pensent se servir d’eux pour faire du mal à d’autres, bien sûr qu’ils vérifient à fond avant de publier, et ce même si plusieurs personnes disent la même chose.

    2. Cyto dit :

      Le plus vraisemblable:

      Cohen a mentit au Sénat à un moment où les preuves n’existaient pas de l’implication personnelle de Trump, à un moment où Cohen était son avocat, et il a mentit 2 fois.

      Maintenant qu’il n’est plus l’avocat de Trump, que son bureau a été scanné pour des informations compromettantes, que les preuves existent, dans les mains de Mueller, et qu’il a obtenu une certaine protection si il chante, eh bien il chante.

      Mais, il était sous serment au sénat quand il a mentit et risque des problèmes, alors il recule et essaie de se négocier une protection quant à son témoignage, et/ou attend pour confirmer l’implication de Trump que les démocrates soient en contrôle et le lui accorde.

      Ceci dit, Cohen n’est pas le seul à impliquer Trump dans cette rencontre.

  7. treblig dit :

    La règle en journalisme veut qu’au moins deux sources différentes ( anonyme ou pas) confirment que l’histoire est vraie. Bernstein est un journaliste de qualité qui connaît cette règle. On suppose donc qu’il a au moins encore deux sources qui confirment l’histoire en excluant celle de l’avocat Davis. Sinon, c’est un manque grave à la déontologie journalistique.

  8. MHD Puissance dit :

    Lanny Davis est un escroc. Lors de sa tournée médiatique, il ploggait toujours la page GoFundMe de Cohen en disant qu’il fallait donner généreusement pour qu’il puisse continuer de dire la vérité. Ça règle son cas à lui.

    Le deuxième co-signataire de cette histoire est Jim Sciutto, un ancien de l’administration Obama. Un « partisan hack » ça règle son cas aussi.

    Mais Bernstein, celle-là je ne là comprends pas, surtout qu’il a gros à jouer. S’il est prêt à mettre son nom sur des mensonges de la sorte aujourd’hui, qui dit qu’il n’a pas fait de même avec Nixon dans le temps?

    1. ProMap dit :

      C’est bien ce que disait marie4poches et que je disais, les perroquets vont faire tout un millage avec ça, quitte à en beurrer épais. C’est parti mon kiki!

    2. simonolivier dit :

      @Simon Picotte Il est peut-être un escroc à vos yeux mais il n’a pas peur de répondre aux questions, lui. Toujours pas répondu à Jaypee?

      Et pour Bernstein et Nixon. Vous dormiez? Il y a belle lurette que tout ce que Bernstein et Woodward ont affirmé ou écrit a été prouvé. Souvenez pas que le Président a démissionné? Ou vous êtes comme votre idole, vous aimez ré-écrire l’histoire.

      Et vos preuves sur Sciotto sont où? Et de grâce, pas Infowar

      1. Pile-Poil dit :

        SimonOlivier

        Revenez-en, autant pour picotte que de répondre à Jaypee, c’est de la redondance sans fin.

        Et ne faites pas tout pour l’appeler et après lui arracher la tête. Franchement, nous ne sommes pas dans une cour d’école.

    3. Mathieu Surprenant dit :

      Ou alors il ne met pas son nom sur un mensonge mais bien sur une vérité. Seulement une vérité maintenant moins crédible à cause du revirement de Davis.

    4. Cyto dit :

      C’est un escroc, selon vous, mais je vois aucun argument sauf la mauvaise foi. La même que toute la gamick de Trump et sa tite gang qui essaie de faire passer du purin pour du gatorade.

      Oh, Davis fait un go-fund-me, c’est forcément pas une bonne personne? Ben oui, argument de looser.

      Deuxième co-signataire? Preuves que c’est lui? Preuves qu’il a tort? Preuve qu’il y en a pas d’autres?

      Sérieusement, le président des états-unis qui serait impliqué dans un complot international visant à servir les intérêts russes, et vous, no shit Einstein, essayez de nous faire croire que parce que un témoin se rétracte, ça prouve que toute l’affaire s’effondre?

      Et puis, comment c’est possible de penser que c’est pas grave que les russes contrôlent le président des États-Unis? Rien à voir, circulez, « These are no the droids you are looking for? »

      Vous essayez même de nous faire croire qu’une ensemble de chercheur et de journalistes chevronnées, entouré d’une équipe d’avocat pour les backer, ont inventé des preuves pour gagner un point? Qui ici buillshitte l’autre?

      Jusqu’à maintenant, on a des preuves qui sont publiques, assez pour mettre n’importe qui d’AUTRE en prison. Plusieurs personnes qui ont participé à cette machination SONT en prison en ce moment. Trump va pas s’acheter une virginité parce que un témoin s’est rétracté.

      Trump utilise à fond la tactique Cohn qui lui a permis de se défiler des conséquences de ses actes plusieurs fois dans sa vie, c’est-à-dire bullshitter à fond jusqu’à ce qu’ils abandonnent.

      À l’âge qu’il a, si il ne finit pas en prison c’est qu’il passera l’arme à gauche avant.

    5. Benton Fraser dit :

      Justement dans le temps, l’histoire et la suite des choses ont démontrés que Bernstein avait raison sur Nixon!

      Bernstein a plus de crédibilité que tout le GOP au complet…

    6. el_kabong dit :

      @MHD
      « Mais Bernstein, celle-là je ne là comprends pas, surtout qu’il a gros à jouer. S’il est prêt à mettre son nom sur des mensonges de la sorte aujourd’hui, qui dit qu’il n’a pas fait de même avec Nixon dans le temps? »

      Ben oui, chose… Nixon a démissionné sur des fake news maintenant…
      Ça va toujours comme vous voulez dans votre réalité alternative?…

    7. Youno dit :

      On voit la paille dans l’oeil de l’autre mais pas la poutre dans notre oeil

  9. Ricky In Tampa dit :

    HS: Je viens de me payer une petite visite sur the Twitter de Trump. Le contenu est ridicule comme toujours, mais on constate un plus grand volume de tweets depuis quelques jours. C’est complètement absurde de « runner » un pays avec Twitter; du pettage de bretelles, du plugage de candidats républicains, du potinage. C’est clair qu’il a une grosse équipe de marketing derriere tout ca. Je ne crois pas 2 secondes qu’il écrit ses tweets lui-meme à partir de son cell phone. Son équipe écrit les messages, il les approuve, et appuie « send ».
    Twitter Propaganda, rien de moins.

  10. Le chercheur dit :

    Donc, si on reprend le même argumentaire de 45th, «QAnon»… Fiction!

  11. Gilles Morissette dit :

    Il est à peu près certain que cette histoire fait mal paraître CNN et que l’idiot-En-Chef va s’en servir pour dénigrer les « Mainstream Medias » et par ricochet toute l’enquête de Muëller.

    Comme monsieur Hétu l’a dit, Davis a peut-être de bonnes raisons de changer son fusil d’épaule. Qui sait. Son entrevue avec Anderson Cooper à CNN était pathétique. On sentait que ce type était mal à l’aise et il tergiversait constamment lorsque Cooper le poussait dans ses derniers retranchements. Qui croira dorénavant tout ce qui sort de sa bouche?

    L’idiot-En-Chef va essayer de tirer tout le jus qu’il peut de cette histoire quitte à mentir. Pendant ce temps, Muëller continue son enquête et d’autres surprise pourraient en ressortir.

  12. papitibi dit :

    When you see “anonymous source,” stop reading the story, it is fiction! – The Real Dumbo Trumpo, tweet cité par Richard Hétu

    Look who’s talking! Si je comptais encore sur mes doigts, j’aurai bientôt besoin de 1000 mains pour comptabiliser ses petits mensonges depuis qu’il est le ACTING potus.

  13. sorel49 dit :

    Bof ! Les erreurs des À la Une peuvent arrivées
    au tant à la télé que dans la presse écrite. Cela arrive aussi au meilleur. C’est pourquoi, il existe la rubrique « erratum » .

    Le bon côté de la chose est que l’équipe de l’Andouille avait eu très chaud pendant tout le mois d’Aout. 😀😀😀

  14. Apocalypse dit :

    @Cyto – 11h38

    Excellent post!

    En effet, on ne va pas tout jeter par la fenêtre parce que CNN a peut-être commis une erreur. Les enquêtes ne sont pas terminées et c’est accablant pour Donald Trump et son entourage.

    Pour ce qui est du fameux meeting, quand bien même Micheal Cohen aurait dit que Donald Trump ne savait pas, disons que ça ne va pas convaincre les esprits rationnels, surtout après les révélations sur le paiements faits à certaines femmes pour acheter leur silence … après qu’on nous ait dit que le président ne savait pas … yeah right.

    1. Cyto dit :

      D’autant que pour l’instant, la seule erreur qu’ils ont commis, c’est de ne pas s’être blindé assez contre une rétractation avant de sortir l’info. Pour moi, surtout sachant qu’il y a d’autres témoins, ça met pas fin à l’affaire.

      Cohen a encore le temps de chanter, mais ça regarde mal pour l’instant en ce qui le concerne.

  15. Apocalypse dit :

    @papitibi – 11h30

    ‘ j’aurai bientôt besoin de 1000 mains pour comptabiliser ses petits mensonges depuis qu’il est le ACTING potus.’

    Il y a une couple de semaines, on était à 4229 mensonges depuis le début de la présidence. Nous sommes maintenant à 7 ou 8 par … jour.

    1. papitibi dit :

      C’est d’ailleurs pourquoi je n’ai pas précisé la date où surviendra le mensonge No 5001!
      Le premier bilan des mensonges affichait – de mémoire – un rythme de 3 ;a 4 par jour.
      Et nous voilà à7,5, plus ou moins.

      Donc, la bonification (ayoye!) de la performance s’est à ce point accélérée que Nostradamus lui-même serait incapable d’émettre la moindre prédiction crédible.

      Les plus déçus, ce sont sans doute les preneurs au livre de Vegas.

  16. Math dit :

    Question crédibilité, entre un journaliste qui a déjà fait ses preuves en professionnalisme et un avocat qui change d’avis, je donne 2 points à Bernstein et 0 à Davis.

  17. Ce qui me fait rager, c’est que FoxNews peut écrire, dire commenter à tort et travers mais personne ne semble s’en offusquer car c’est rendu normal.

    Mais qu’un journaliste aussi réputé que Bernstein voit remettre en cause son travail ce par les déclarations de l’avocat de l’ancien avocat personnel de Trump c’est complètement ridicule.

  18. Pierre S. dit :

    ————————

    l’homme le plus menteur de la planète qui remet en cause
    les  »sources anonymes »’

    et la petite voix dans sa tête ??????

    incroyable

    Et normal que dans tout ce foutoir de crapule et de mensnges
    qu’il soit difficile d y voir clair.

  19. Apocalypse dit :

    @Gilbert Duquette

    J’ai eu la même pensée à propos de Fox. Pourtant, on parle d’un réseau qui est dans le domaine de l’information, alors il devrait y avoir le même standard que pour CNN et MSNBC. Il semble bien qu’on soit encore dans le deux poids, deux mesures :-(.

    1. Benton Fraser dit :

      Fox relève plus à de l’animation que du journaliste.

      C’est pour cela que les animateurs de Fox se défends avant tout par la liberté d’expression et que pour CNN et MSNBC, cela passe avant tout par l’éthique et la déontologie…

      Confusion des genres que Fox News entretient même dans son nom!

      1. @ M. Fraser

        Que vous avez donc raison. Un jour il va falloir que je me rente dans la tête que FoxNews n’est qu’un réseau de propagande à la solde de Trump et que pour que Trump les regarde, il faut que ce réseau soit versé comme vous le dites si bien dans le divertissement et non l’information.

  20. titejasette dit :

    Je vous lis, vos commentaires sur ce billet de M. Hétu et je trouve que vous en faites un plat pour pas grande chose. Carl Bernstein en a p-e beurré un peu (ou beaucoup) trop. Il était (ou non) de bonne foi et ça, ca fait partie de la game et j’en suis consciente de cette « partie » du travail des journalistes. « … ça prouve que toute l’affaire s’effondre…? ”- Cyto

    Non, ça ne prouve rien. Ca me rend plus vigilante, mais ca, je l’avais cette qualité (j’en ai d’autres qualités mais je ne vous les nommerais pas toutes).

    Tromp utilise à fond la tactique mais Trompe, c’est Trompe. Le peuple sait faire la part des choses. Vous autres et moi aussi. Quoi de neuf ce matin ?

    1. Math dit :

      « Le peuple sait faire la part des choses. » – @titejasette

      Je vous trouve bien optimiste aujourd’hui! 🙂

    2. Cyto dit :

      La vigilance, c’est bien. C’est certainement plus utile que gober la rhétorique trumpiste sans réfléchir.

      Sérieusement, je fais bien plus confiance à CNN qui refuse de reculer sur cet aspect précis. Ils ont une équipe d’avocat et des gens extrêmement compétents, et Bernstein n’a pas démontré autre chose que de l’intégrité sans failles.

      Si ils disent qu’il y a d’autres preuves, et que la rétractation de Cohen/Davis ne remet pas en cause leurs autres preuves, ben je les crois. si ils reculent là-dessus, je vais les croire aussi. Et je ne vais pas croire, pour autant, qu’il n’y a rien à voir concernant Trump et la russie.

      Sincèrement, je pense que au minimum les enfants d’Ivana, Junior, Erik et Ivanka, vont se retrouver dans des problèmes légaux toute leur vie à cause de papa Trump et sa bullshit. Ça, c’est juste mon opinion.

    3. ProMap dit :

      « White House counsel Don McGahn will leave Trump administration in the fall » (USA Today). Peu de chose quoi, simplement l’ordinaire.

  21. jeanfrancoiscouture dit :

    Quand on traite de ou avec un Donald Trump, on a intérêt, comme nous le répétait un de mes premiers patrons, à:« Mettre nos culottes de tôle, sacr****t».
    Cela voulait dire ne jamais aller au front avec des dossiers incomplets, des recherches imprécises et des affirmations impossibles à valider.

    Un homme de la trempe de Bernstein sait tout cela. Ou bien il a ce qu’il faut pour corroborer ou bien il s’est fait berner ou encore, son mépris pour LE Donald l’aurait amené à couper les coins ronds, ce qui serait, en l’occurrence, une erreur tactique grave. Cela serait une validation de cette maxime de Confucius qui a dit; «Une petite impatience peut ruiner un grand projet.»

  22. Daniel Legault dit :

    Nous avons un homme: Trump et son équipe qui depuis leur élection sont rendus à plus de 3000 mensonges vérifiés. On peut estimer que lorsqu’il dit la vérité c’est comparable à une horloge arrêtée qui donne la bonne heure 2 fois par jour mais que malheureusement on en sait pas quand exactement.

    Nous avons une chaîne de nouvelle: CNN et un journaliste: Carl Bernstein qui disent la vérité pratiquement tout le temps. Lorsqu’ils se trompent ce n’est pas intentionnel et ils émettent des corrections dans ce cas.

    Des gens voudraient nous faire croire que CNN et Carl Bernstein ne sont pas fiables et que Trump, son équipe et FOX le sont.

    Il est évident que la majorité des gens qui ne sont pas dans la secte Trump vont déterminer qui dit vrai. On peut appuyer l’affirmation que le peuple sait faire la part des choses, on pourrait préciser la portion du peuple non intoxiqué par Trump et qui est majoritaire.

    1. RICK42 dit :

      ….donc entre 60 et 70% des électeurs..

  23. kelvinator dit :

    La réaction de Greenwald est tout à fait prévisible pour quiconque connait le moindrement son parcours.

    S’il ne s’attaque pas au deep state, il s’attaque surtout aux médias traditionnels. C’est quand même un leitmotiv des médias alternatifs, comme son site de nouvelles. Les grands médias sont ses concurrents, et il ne s’empèche surtout pas d’essayer de les discréditer, c’est une mode de toute façon aujourd’hui aux USA.

    Tout d’abord, il accuse sans preuve CNN d’avoir voulu délibérémment tromper ses lecteurs, alors qu’elle ne rapportait que des témoignages.
    « includes a key statement about its sourcing that credible reporting now suggests was designed to have misled its audience. »
    Notez le « credible reporting », comme si seulement les reporters crédible adhérait à cette conclusion, traitant par la bande, encore sans preuve, tout les autres de n’être pas crédible.
    Il affirme entre autre qu’il n’y avait qu’une source, démontrant clairement son manque de recherche, ses accusations gratuites, et son parti-pris plus qu’évident.

    Greenwald est dans une croisade contre le gouvernement américain, tout comme Assange. Étrangement, les deux partage plusieurs point de vue sur l’État profond, la haine du gouvernement américain, allant jusqu’à ressortir inlassablement des histoires de la guerre froide pour démoniser le pays.

    « The other self-serving tactic media outlets use in situations like this is to claim that their errors are just good faith and rare mistakes, and that those who report on their mistakes are exaggerating their significance. This claim was also prominently featured in the New Yorker’s critique of my work, and is reflexively applied to anyone who has critiqued the dominant media narrative on this story. »
    Cet extrait de Greenwald démontre selon moi toute l’amertume que Greenwald entretient envers les médias traditionnels, qui critique son travail. Il n’aime pas du tout la critique, mais comme on peut le voir depuis longtemps, son travail est très loin d’être professionnel, notamment lorsqu’il accuse sans cesse les médias d’exagérer l’affaire russe. Greenwald est à l’image de la nouvelle alt-left, un groupe tellement amer envers le gouvernement qu’ils sont prêt à reprendre les conspirations de la droite complotiste pour rationnaliser leur haine subjective et émotive.

    Son compte twitter est encore plus évocateur. Même après les inculpations directes contre les russes, Greenwald continuait à vivre dans sa réalité alternative et nier tout ce qui contredisait l’histoire qu’il s’était inventé depuis qu’il dirige son site de fait alternatif.

    1. kelvinator dit :

      « I think this kind of rhetoric is so unbelievably unhinged, the idea that the phishing links sent to John Podesta and the Democratic National Committee are the greatest threat to American democracy in decades. People are now talking about it as though it’s on par with 9/11 or Pearl Harbor, that the lights are blinking red, in terms of the threat level. This is lunacy, this kind of talk. »
      https://www.realclearpolitics.com/video/2018/07/19/greenwald_vs_cirincione_was_trump-putin_summit_a_danger_to_america_or_crucial_diplomacy_between_nuclear_powers.html

      Un gouvernement étranger tente d’influencer les élections en piratant les courriels de dirigeants pour influencer le vote populaire, et Greenwald croit fermement qu’on exagère…

      Alors qu’un journaliste qui rapporte avec justesse les propos d’une personne, dont ces propos s’avère être inexact par la suite, ça par contre, c’est la preuve irréfutable que le journalisme aux USA est mort… C’est encore pire que les accusation de Trump…
      « And when it comes to discrediting journalism in the U.S., thousands of mean Donald Trump tweets about Chuck Todd and Wolf Blitzer can’t accomplish even a fraction of what this media behavior has done to themselves, particularly when their behavior is followed by secrecy and refusals to comment so brazen and unjustified that it would make even security state spokespeople blush with shame. »

      Personen ne peut prendre ce que Greenwald dit objectivement, c’est un activiste tout comme Assange, parti en croisade contre les gouvernements. Remarquez que le gouvernement brésilien est une des cibles favorite aussi de Greenwald, bien sur, parce qu’il a eu affaire personnellement avec eux, donc il se venge. La vengeance est bien mauvaise conseillère lorsque l’on prétend faire du journalisme objectif.

    2. kelvinator dit :

      « I spent years reading through the most top-secret documents of the NSA, and I can tell you that not only do they send phishing links to Russian agencies of every type continuously on a daily basis, but do far more aggressive interference in the cybersecurity of every single country than Russia is accused of having done during the 2016 election. To characterize this as some kind of grave existential threat to American democracy is exactly the kind of rhetoric that we heard throughout the Bush-Cheney administration about what al-Qaeda was like. »

      Autre ajout, Greenwald utilise une tactique très chere aux anti-américains.
      Il pense qu’une conduite et acceptable puisque les USA ferait pareil.
      Les russes ne peuvent pas être mauvais, puisque nous faisons pareil… Tout le monde sait que deux négatifs ne font pas un positif, sauf Greenwald apparemment, mais il est toujours prêt à faire « l’extra mile » pour dénigrer le gouvernement américain.
      https://www.realclearpolitics.com/video/2018/07/19/greenwald_vs_cirincione_was_trump-putin_summit_a_danger_to_america_or_crucial_diplomacy_between_nuclear_powers.html

      Toujours sur democracy now, Greenwald continue toujours de construire son homme de paille sur la rencontre Trump-Putin.
      Il dit que c’est essentiel que les deux dirigeants se rencontre, discute, mais à quoi cela sert si les russes nie systématiquement les crimes qu’ils font? S’ils mentent effrontément sans ménagement? À quoi bon faire une rencontre si on sait pertinnemment que cela ne fera que donner plus de crédibilité à leur mensonges? Pour la simple raison que c’est à peu près le même genre de mensonge que Greewald perpétue sur son site. Sans oublier sa manière de comparer à Romney en 2012, alors que tout a changé, tout est différent. Comme si la Georgie était comparable à l’Ukraine. Comme si la réponse était différente dans les deux cas…

      Bref, l’idiot utile habituel du Kremlin, qui agit de son propre chef, au grand plaisir de la propagande russe. On peut considérer étrange qu’autant de critique aussi virulente des USA ont eu le secours des russes, comme Assange et Snowden. Il faudrait être naif de croire que Putin n’exploite pas cette situation à son avantage, son la protection des anti-américains comme Greenwald, qui pullulent malheureusement de plus en plus autant à droite qu’à gauche.

  24. onbo dit :

    Je partage le point de vue de titejasette. Pas grand chose à se mettre sous la dent, pour la simple raison qu’on en sait rien.

    Je comprend que CNN peut être dans l’eau bouillante quand un  » commentateur, analyste, lobbyiste et procureur de défense expert », Lanny Davis, vient dire à une tribune qu’il n’est plus sûr de ce qu’il a soutenu avant sur la même tribune.

    L’éléphant dans la pièce ici c’est Lanny Davis, pas CNN, me semble.

  25. Danielle Vallée dit :

    EN REALITÉ, j’ai vu et entendu Davis à la télévision (CNN) dire qu’il pensait que Cohen pouvait confirmer que Trump était au courant.
    Ce n’était pas une source anonyme. Il l’a dit publiquement.

    Par la suite il est revenu et il n’a PAS dit que ce n’était pas vrai, il a dit à Anderson Cooper qu’il n’était plus sûr…. Et il s’est excusé d’avoir parlé trop vite dans cette affaire. Sûrement parce qu’un avocat qui implique encore plus son client perdrait sûrement le droit de pratiquer.
    Davis n’a pas pensé aux parjures de Cohen quand il a parlé. Ou il n’était pas au courant des parjures de Cohen….

    Il n’y a jamais rien eu d’anonyme dans cette affaire, sauf probablement que Bernstein l’a annoncé avant que Davis l’annonce, mais Davis l’a annoncé publiquement à la télévision, et quelques jours plus tard il s’est rétracté.

    Trump n’a rien vu parce qu’il n’écoute pas CNN mais Melania pourrait sûrement lui dire s’ils s’adressaient la parole.

  26. P-o Tremblay dit :

    Mais NON, c’mon dans une présidence comme celle-là faut faire ultra attention, sa donne du jus au gros con orange

  27. Lecteur-curieux dit :

    Nous ne sommes pas journalistes et dans notre domaine de formation il faut des éléments plus probants que cela, il n’y a pas de courses aux scoops aux exclusivités.

    L’anonymat des sources leur donne une protection mais aucune vérifiabilité ou presque pour le lectorat. Des points de vue, des opinions, des rumeurs sont présentés comme des faits alors que la preuve est trop faible. Mais pas forcément selon les standards de leur profession.

    Veuillez avec vos patrons consulter vos conseillers juridiques.

    Sinon? C’est au lectorat d’avoir l’esprit critique et de ramener les choses au conditionnel ou comme ceci : « Leurs sources leur disent que. Ces sources sont-elles objectives? Quel est leur degré de fiabilité? »

    « Michael Cohen, President Donald Trump’s former personal attorney, claims that then-candidate Trump knew in advance about the June 2016 meeting in Trump Tower in which Russians were expected to offer his campaign dirt on Hillary Clinton, sources with knowledge tell CNN. Cohen is willing to make that assertion to special counsel Robert Mueller, the sources said.»

    Les sources ont des preuves matérielles de cela ? Pour ce qui est d’être «willing» de faire quelque chose ou non, un être humain peut changer d’idée plus souvent que de chemise.

    Le monde politique est vraiment un drôle de monde…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gareth_Morgan

    « Système politique
    Un lieu de gouvernement où les individus s’allient et s’opposent
    dans la défense de leurs intérêts »

    Pas si drôle que cela mais assez hypocrite.

  28. xnicden dit :

    @kelvinator

    Merci de mettre les pendules à l’heure.

    Je suis la première à critiquer le manque de rigueur des grands médias américains (vous n’avez qu’à mentionner le New York Times devant moi par exemple….), mais disons pour rester polie que Glenn Greenwald ne m’impressionne pas… Pourfendre CNN pour cette histoire? Dans un portrait récent du New Yorker quelqu’un dit de lui une phrase qui le résume assez bien: il aurait été plus heureux d’être dans la Résistance si c’est Madame Clinton qui avait gagné.

    1. kelvinator dit :

      CNN a rapporté les propos d’une personne, qui s’est rétracté par la suite. Pour quel raison? On ne sait pas vraiment encore.

      Ont-ils agit de mauvaise foi?
      Non

      Ont-ils mal fait leur travail de journaliste?
      Non, puisque leur travail est de rapporter les propos. D’autres sources disait la même chose.
      Si une se rétracte sans nier, mais simplement en doutant, est-ce que cela implique nécéssairement que les autres ont faux?
      Les critiques sautent étrangement aux conclusions, après avoir accusé justement CNN de sauter aux conclusions… Étrange quand même, on s’autoproclame une supériorité morale, et on fait paradoxalement pire que ce que l’on reproche…

  29. Danielle Vallée dit :

    En effet tout part de NBC. Comme ils l’admettent eux-mêmes d’ailleurs.
    Mais ils ont simplement cru Lanny Davis:

    Cohen claims Trump knew in advance of 2016 Trump Tower meet
    Editor’s note (Aug. 28, 2018, 5:10 p.m.): This article was based on a confirmation from Lanny Davis, Michael Cohen’s lawyer. Davis now says he was incorrect when he confirmed this report to NBC News, and has apologized for the error. A corrected version of this article can be found here.

  30. Pierre s. dit :

    ———————–

    Chose sur Lenny Davis se comporte comme un gars
    qui a un gun sur la tempe ……

    Une autre genre d’invitation à se taire ou se rétracter.

    Un autre brave homme qui ne casse pas devant le procureur ?????

  31. sorel49 dit :

    HS Un autre départ à la Maison Blanche

    Le conseiller juridique de la Maison Blanche Donald McGahn quittera sa fonction cet automne après la confirmation de Kavanaugh.

    Pourquoi Trump lie-t-il ces 2 événements ?
    Je fais plutôt une liaison de ce départ avec 30 heures d’entrevue de McGahn et les inspecteurs de la commission Mueller ou à on opposition du renvoi de Sessions.

    L’autre point. Une fois annoncée le départ , McGahn est sur la voie de garage. Il ne participe plus aux conciliabules du club sélect du président.

    https://www.washingtonpost.com/politics/trump-says-white-house-counsel-donald-mcgahn-will-leave-his-job-in-the-fall/2018/08/29/f56828be-ab98-11e8-a8d7-0f63ab8b1370_story.html

    1. Appel à tous! moi non plus je ne comprends pas le lien entre les 2. Quelqu’un sait?

  32. Danielle Vallée dit :

    Une des tâches principales de McGahn depuis un an et demi a été d’interroger les juges potentiels, de vérifier leurs C.V., et de les préparer à la confirmation par le Sénat (après interrogation).
    Il était le lien entre la Maison Blanche et le Sénat sur d’autres sujets légaux, mais la multitude de nouveaux juges c’était son domaine.

    1. Mais s’il doit rester jusqu’après sa nomination, est-ce que ça veut dire qu’il aura encore un rôle à jouer?

  33. quinlope dit :

    Carl Bernstein est un des plus sérieux journalistes américains.

    Toutefois ce n’est pas facile de trouver la vérité dans cet amoncellement de menteurs qui entourent le menteur en chef.

    Si Bernstein s’est fait berner, il saura se rétracter car sa réputation est plus importante que celle de l’idiot qui tweet au petit matin.

  34. onbo dit :

    @marie4poches

    C’était le mandat de McGhan de faire la « promotion » de la candidature de Cavanaugh à la Scotus.

    Que Trump en fasse l’annonce maintenant, c,est certainement pour la raison donnée plus haut: ses heures de témoignages ou entrevues avec l’équipe Mueller. Trump ne tolère aucune dissidence ou simple manque de confiance en sa très haute superbe.

    Il aime aussi être le premier à informer les autres. C’est aussi pour inviter officiellement des candidatures, manière de dire qu’il a déjà fait son choix. Quand Kennedy a démissionné, Trump avait déjà pressenti son remplaçant. Depuis, Kennedy n’est plus en virtuel conflit d’intérêts vis à vis de Trump et de la Scotus du fait que son fils est un haut gradé à la Deutch Bank qui on le sait, etc. Ainsi, tout baigne dans l’huile, ou presque…

    Ça demeure un geste agressif en contexte. Cela suggère que McGhan se traine maintenant les pieds dans la promotion de Kavanaugh. On sait pas.Ce qui signifierait:

    – que McGhan est déjà exclus du cercle du pouvoir
    – que Trump est furieux de la simple perspective que Kavanaugh ne soit pas confirmé avant les élections…
    – que les Républicains accepteraient possiblement de se trainer eux-aussi les pieds, parce que la nomination de K avant les élections apporterait quoi au juste au GOP qu’ils n’ont déjà! Mais handicaperait également démocrates et républicains face à un POTUS devenant « impérial ».

    – confirmant c que nous savons, que Trump se méfie de tout le monde, y compris ses proches alliés. Il fait donc signer des NDA.

    1. Je serais bien curieuse de connaitre la légalité de ces NDA. Aucune autre organisation en a fait signer sauf bien sûr pour des raisons de sécurité.
      Pour ce qui est de l’exclusion de McGhan du cercle du pourvoir c’est sûrement arrivé le même jour que 45 a su pour les 30h. Donc je vois pas l’avantage de le garder jusqu’après la nomination de K. (à moins qu’il y ait qq chose que je n’ai pas compris encore)

      1. Cyto dit :

        Je me souviens plus de l’article du blogue qui en parlais, ça devait être en rapport avec Omarosa. Il y avait plusieurs liens vers des articles qui parlaient des NDA, dans le cas d’employés de la WH, Même ceux choisis par Trump pour l’assister directement, les NDA seraient indéfendables légalement parce que ces gens travaillent d’abord et avant tout pour le peuple, et pas pour un individu en particulier, ici trump.

        Dans le cas où ils auraient des infos qui impliquent la sécurité ou le bien du public, ils ont l’obligation de les transmettre, en gros le NDA sert juste à faire peur dans ce contexte.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :