Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

merlin_138614385_079d636e-8cfc-44e1-b5b5-399a3baaaa94-jumbo.jpg

Vous avez du mal à comprendre la position de Facebook face aux fausses nouvelles et à la désinformation? Mark Zuckerberg ne vous a sans doute pas aidés mercredi en affirmant que son réseau social ne censurerait pas nécessairement les messages niant l’Holocauste «parce qu’il y a des choses sur lesquelles les gens se trompent» sincèrement. Autrement dit, il y a des négationnistes, des racistes et autres tenants d’idéologies toxiques qui sont de bonne foi. Et c’est ainsi qu’un site conspirationniste comme InfoWars, qui a notamment contribué au harcèlement de parents de victimes de la tuerie de Newtown, pourra continuer à avoir sa page Facebook.

La défense de la liberté d’expression n’est pas simple. La lutte de Facebook contre les fausses nouvelles et la désinformation le démontre bien. En fait, elle le démontre peut-être trop bien, car son approche manque de cohérence, comme l’illustre ces deux paragraphes d’une analyse publiée aujourd’hui dans le New York Times sur la controverse soulevée par l’entretien accordé par Zuckerberg au site Recode :

«Récapitulons : Facebook est profondément engagé dans la défense de la liberté d’expression et permettra aux gens de publier presque n’importe quoi, y compris des messages niant l’Holocauste – sauf si cette négation s’inscrit dans un message haineux, auquel cas le réseau pourrait le supprimer. Mais si un message contient une inexactitude factuelle, il ne sera pas supprimé; il pourrait simplement être montré à moins de personnes, réduisant ainsi son impact.

«D’autre part, s’il est déterminé que la désinformation incite à la violence, Facebook le supprimera, et ce, même s’il ne s’agit pas d’un message haineux. Cela étant, si un site ment de façon répétée, propageant des théories du complot ou même incitant à la violence, il peut maintenir sa présence sur le réseau, car, au bout du compte, il n’y a pas de faussetés qui puissent vous exclure de Facebook.»

(Photo AFP/Getty Images)

59 réflexions sur “Facebook et la liberté d’expression

  1. Philippe Douville dit :

    Twitter laisse bien le POTUS écrire n’importe quoi incluant des propos racistes, xénophobes et mensongers…

    1. Pierre dit :

      Vu sur Facebook une pilule qui aide à augmenter le muscle sous le nombril…pour hommes seulement
      Est-ce vrai ou une fausse nouvelle?
      Vu sur Facebook une crème qui élimine la calvitie!!! Est-ce vrai?

      Recette pour utiliser F B
      1- de la jujotte
      2- ne pas tout croire du premier coup
      3- avoir minimum 2 sources d’infor mations et par 2 sources pas 2 animateurs de Fox…
      4- ne rien écrire sous le coup de l’émotion

      1. igreck dit :

        La meilleure recette : se désaffilier de FB pour ne pas être intoxiqué par toute la merde qui y est véhiculée. De plus, exprimer ainsi son désaccord face à l’effet pervers du GAMA (Google-Apple-Facebook-Amazon) qui vampirise les médias « de contenu » affectant inexorablement leur santé financière. Les VRAIS médias sont forcés alors de déclarer forfait affaiblissant ainsi la qualité de l’information et favorisant les « fake news ».

  2. Emalion dit :

    Vivement la légalisation du pot pour comprendre ça 🙂

    1. Gilles Morissette dit :

      @Emalion

      En effet. J’aurais besoin de fumer un bon « batte » de la nouvelle Société québécoise du Cannabis (SQDC) pour comprendre la logique de cette déclaration. Ça me semble un peu tordu. Après quelques « poffes », les choses vont peut-être un peu plus « clairs ».

  3. Nicolas Morin dit :

    Un Clic = Fric. Pourquoi se priver d’une clientèle raciste, négationniste, qui propage des informations fausses incitant a la violence? Belle mentalité.

  4. Loufaf dit :

    Coudonc! Es-ce que Zuckerberg serait un fils caché du gros moron orangé?

    1. sifu26 dit :

      Non, c’est un fils chaché de un des Rothschild d’après les théories du complot … c’est drôlement mêlant je n’y crois pas moi même à cette théorie 🙂

    2. Pierre dit :

      L’AXE DU MAL COMME DISAIT BUSH…Ce trio est maintenant formé du ZUCK de l’agent orange et le BS à Musk…

      https://www.google.ca/amp/s/amp.theguardian.com/us-news/2018/jul/19/zuckerberg-trump-musk-non-apology-clarification-confusion

      Ceci explique peut-être cela:

      Mark Elliot Zuckerberg is an American technology entrepreneur and philanthropist … Zuckerberg was raised in a Reform Jewish household, with ancestors hailing from Germany , Austria and ..

      Qui peut expliquer REFORM JEWISH HOUSEHOLD?

  5. kyrahplatane dit :

    Randi Zuckerberg sa soeur elle est vraiment fâchée des commentaires Zuckerberg.

  6. Martin cote dit :

    Il n’y a rien à comprendre…pourquoi bloquer ces gens quand le président du supposé pays le plus puissant du monde dit prapratiquement pire qu’eux sûr twitter et personne ne lebloque…un monde de fou…..

    1. Henriette Latour dit :

      👏👏

  7. kyrahplatane dit :

    Lui non-plus n’a pas de limite. ce riche con.

  8. Absalon dit :

    En revanche pour l’interdiction de la nudité c’est paraît-il beaucoup plus clair et radical. Ne vous avisez pas de publier l’Olympia de Manet ou La Liberté guidant le peuple de Delacroix, votre compte sera fermé.
    Je comprends mal l’intérêt des gens pour ce réseau qui vit de la commercialisation des données de ses abonnés.

  9. gl000001 dit :

    « Je crois que l’Holocauste n’a pas eu lieu parce que … c’est trop gros » Quelqu’un peut dire ça et passer pour un épais. Pas de problème avec une croyance. Plein de gens disent croire en Dieu et personne ne chiale trop là-dessus.
    « J’ai des preuves que l’Holocauste n’a pas eu lieu. Voir tel livre, tel site bla bla bla » Ca, ça devrait être bloqué. C’est un mensonge. De la désinformation. Infowars est de ce coté. Ils devraient être bloqués.

  10. NStrider dit :

    Je fais un parallèle entre FB, les manipulations génétiques de tout acabit, dont celle de Monsanto et ceux qui de façon générale croient que les applications du web vont régler tous les problèmes du monde. Nous avons affaire à une bande d’apprentis sorciers qui ne pèsent pas les conséquences de leurs actes avant d’agir et qui devant les frasques de leur progéniture, font comme bien des parents actuels et nient le problème qu’ils ont devant les yeux. Il ne s’agit pas de refuser le progrès mais d’en peser les conséquences. Dès 1796 Goethe mettait poétiquement le monde en garde, hé qu’on apprend pas vite.

  11. fallaitquejteuldise dit :

    De nouvelle satirique à pseudo vérité, le net est envahi d’informations « douteuses » au service des détracteurs qui les alimentent. Malheureusement facebook sert de poulie de transmission pour la propagation qui est, à ce stade, planétaire. Exclure implicitement ces fausses nouvelles, qui peuvent être détectées par la masse exposée, protège «  la brebis égarée » qui serait de toute façon, alimentée en privé via d’autres plateformes ou par courriel. La diffusion à grande échelle sert de chien de garde aux gens vulnérables et influençables. C’est à nous de conscientiser la désinformation par des commentaires appuyés de faits.

  12. loup2 dit :

    face de bouc à quoi ça sert ?
    À montrer aux autres comment tu as une vie incroyable, que tu manges dans des bon restaurants, que tu voyage dans des endroits merveilleux ? À faire du voyeurisme ?
    Je me suis déjà fait rétorquer que ça facilitait la communication.

    Pardon! Je pense que c’est tout le contraire.
    Le courriel et le téléphone (pas intelligent) me sont amplement suffisant.

    Il y a quelques mois j’apprends sur un fil de presse et sur le site du journal Le Monde la mort de John Wetton (ancien bassiste de King Crimson, Uriah Heep et plein d’autres groupes). Je téléphone à un ami pour lui annoncer la triste nouvelle. Cinq minutes plus tard il me rappelle pour me dire qu’il venait de lire sur face de bouc que c’était faux, une fake news…

    Simonak

    1. loup2 dit :

      Pour clarifier mon message de 10h59
      Wetton était et est, effectivement décédé.
      Un utilisateur de face de bouc qui ose me dire que c’était une fake news.
      C’est le monde à l’envers.

  13. PABOSSE dit :

    « Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d’un mot ;

    Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
    Tu seras un homme, mon fils.  »

    If (Tu seras un Homme, mon fils)

    Célèbre poème de Rudyard Kipling, écrit en 1909.

  14. Alain Lamontagne dit :

    Il s’agit, probablement en partie, d’une réponse à ces polices de la pseudo bien pensance qui voudraient censurer tout au nom d’idéologies tordues et étriquées.. Il faut laisser une place à la diversité pour bien la comprendre. Est-ce le début d’une réponse de la part de FB?

  15. Josée dit :

    Zuckerberg n’a ni la maturité ni les connaissances pour gérer la puissance de FB

    1. Daniel A. dit :

      Les frères Winklevoss seront sûrement d’accord avec vous.

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        Et les deux frères Winklevoss ajouteraient certainement qu’il n’avait pas non plus le génie pour l’inventer puisque ce sont eux qui en sont à l’origine. Deux jugements des tribunaux US ont déjà confirmé ce fait, avec dommages et intérêts. Le film «The Social Network» est très éclairant là-dessus.

      2. Daniel A. dit :

        @jeanfrancoiscouture – Vous avez raison. Votre point de vue est très bien documenté, et pas juste par le film The Social Media.

    2. jeani dit :

      Et, vous vous basez sur quoi pour faire une telle affirmation?

  16. PABOSSE dit :

    Dans « Liberté d’expression » il y a deux mots.

    Liberté et expression

    Liberté est un mot difficile, voire dangereux, car celui qui l’exerce doit accepter que d’autres l’exercent à leur tour et souvent envers leur propre discours et quelquefois au détriment de la vérité. Mais quelle vérité, delà « expression »

    Expression – est aussi un mot difficile, car au-delà des mots il y a tout l’engagement de la personne. Il s’agit quelquefois de l’engagement d’une vie entière ou de la vie d’autres personnes qui se cache derrière l’expression. Il se cache aussi – et c’est cela le plus important – la somme de nos peurs.

    Accepter – voire accueillir, désirer – la « liberté d’expression » de l’autre, qui nous livre parfois une vision totalement différente de la nôtre, c’est le premier pas pour la création de ponts de communication et d’acception de nos différences et l’établissement de base de la paix.

    1. _____________
      @ Pabosse 20/07/2018 à 11:26

      Excellent exposé. Merci. 🙂

  17. duquettegilbert dit :

    Je me demande si Mark Zuckerberg garderait les messages qui parlent en mal de Facebook et incitent les gens à s’en désabonner ???

    «Récapitulons : Facebook est profondément engagé dans la défense de la liberté d’expression et permettra aux gens de publier presque n’importe quoi, y compris des messages niant l’Holocauste – sauf si cette négation s’inscrit dans un message haineux, auquel cas le réseau pourrait le supprimer. Mais si un message contient une inexactitude factuelle, il ne sera pas supprimé; il pourrait simplement être montré à moins de personnes, réduisant ainsi son impact.

    Et si ces messages visent Mark Zuckenberg, sa famille, ses proches, messages qui véhiculent des inexactitudes factuelles, qui comportent du n’importe quoi, ce sans être haineux, Facebook se devra alors de les garder car ce qui est bon pour minou, est bon pour pitou***.

    ***Et dans le cas de mon pitou cela est toujours vrai car le pitou se nomme Minou.

  18. Yvon Montoya dit :

    Cela va de soi puisque le  »boss » de Facebook ne peut agir autrement. Il est lié avec par le système de rentabilité, seul objectif qu’on dira évident chez lui: des sous, rien que des sous…Le système d’un point de vue cybernétique reste cohérent quant à l’installation pernicieuse, parfois claire comme de l’eau de roche, du totalitarisme de notre siècle. Un totalitarisme qU’Hannah Arendt avait déjà analysé avec beaucoup d’autres. Mélanger la pensée chaude avec de la pensée froide (Peter Sloterdijk) est le propre du système politico-médiatique actuel. Point de salut. mERCI.

  19. gille tremblay dit :

    Voilà pourquoi je n’ai jamais été membre de Facebook

  20. Myka dit :

    Supprimer des utilisateurs signifie réduire des sources de revenu. Voilà tout ce qui compte au bout de la ligne pour eux… Aucune responsabilité morale ou sociale à assumer. Juste faire de l’argent, toujours plus d’argent. La liberté d’expression? Un simple prétexte pour défendre l’indéfendable et continuer de garder la tête profondément enfouie sous les tonnes de monnaie.

    De toute façon, y’a pas de risque que des pressions politiques viennent de Washington dans le « con-texte » actuel. J’espère que les politiques de d’autres pays plus éclairés se feront entendre.

  21. titejasette dit :

    M. Hétu, Hors-sujet

    « President Donald Trump was secretly recorded by his then-lawyer Michael Cohen..talking about paying off a Playboy model… »
    This is a developing story. Please check back for updates.

    J’attends votre billet avec impatience.

  22. chrstianb dit :

    Typique de la pensée libertarienne. Leur seule limite est la nudité.

  23. Cyto dit :

    Petit détail sur la personnalisation des fils d’actualité: si un de vos amis partage des choses qui vous offense, vous pouvez le signaler, bien sûr, le post pourra être supprimé, éventuellement, mais il y a un autre effet: Facebook affichera de moins en moins sur votre fil des partages du même type.

    Par contre, si un autre de vos amis « aime » ou partage, lui en verra de plus en plus.

    Autrement dit, vous verrez des choses qui vous plaisent de plus en plus, et qui correspondent à vos intérêts.

    Ce qui fonctionne très bien pour les vidéos de chat ou des DIY de climatiseur maison, mais en ce qui concerne la propagande haineuse et la désinformation au sens large, Facebook ne poussera pas dans le fil d’actualité de votre ami des informations qui contredisent son opinion basé sur des fausses informations.

    Si il aime les partages du genre « Il n’y a pas eu d’holocauste parce que Hitler est mort en 1903 » ou n’importe quoi du même ordre, il ne verra pas dans son fil « Nouvelle fosse découverte avec plus de 8000 morts près de Dachau, un document nazi a permis de tous les identifier comme juifs tués par le régime en 1944, signé par Hitler », sauf si il fouille.

  24. Henriette Latour dit :

    À partir de quel million notre soif d’argent est étanchée?

    1. Bartien dit :

      Million…c’est rendu bien trop peu, on est rendus aux milliards!!!

    2. Daniel A. dit :

      Au moins un en ce qui le concerne 🙂

    3. duquettegilbert dit :

      @ henriette,

      Je ne sais pas pour les autres mais personnellement, sous 1.5-2 millions comme revenu annuel, j’ai de la difficulté.

      Oups j’ai oublié de dire 2 Millions de cenne noire 😉

    4. duquettegilbert dit :

      @ Rustik

      Le problème avec facebook tout comme les moteurs de recherche ce sont les algorithmes comme Cyto dit : …personnalisation des fils d’actualité…

      ces algorithmes accentuent les préférences et diminuent l’impact des autres actualité ce au fils du temps. Une personne qui s’inscrit à Facebook avec le minimum d’info personnelles recevra au début de l’information diversifiée, toutefois, au fils de clic j’aime et des partages d’actualité, son fils d’information se verra biaisé vers ses préférences et après un certain temps ne recevra plus que de l’information qui la réconfortera dans ses croyance et préférences.

      Bref, par exemple une personne qui au début n’était ni pour ni contre mettons Trump deviendra un de ses ardents défenseurs ou dénigreur. C’est la polarisation de la société par les réseaux sociaux.

      P.S. Je n’ai ni facebook ni tweeter.

  25. Benton Fraser dit :

    ____________

    Le minimun serait lorsqu’un individu dit n’importe quoi sur Facebook, en autant que cela n’incite pas à la haine, il le pourrait, au nom de son droit à la liberté d’expression. C’est aussi son choix passer pour un con!

    Par contre, lorsque c’est un groupe, association ou entreprise sur Facebook, le devoir de vérification doit passer avant le droit à la liberté d’expression.

    Un groupe, parce que du fait qu’il est une groupe, ne devrait pas avoir les mêmes libertés d’expression qu’un individu.

    Il me semble que ce n’est pas un droit de se concerter et d’être con en groupe!!!

    1. gl000001 dit :

      On ne peut que se concerter qu’en groupe 😉 Et être con, on peut l’être de toutes les façons.
      C’est quand le groupe travaille ensemble pour influencer les autres avec des menteries que ça cause problème. Ce n’est pas une violence physique mais elle peut devenir psychologique assez vite. « Si tu ne crois pas en notre Dieu, tu vas aller en enfer » Ca angoissait plus de gens qu’on le croit. Et ça continue encore.

  26. treblig dit :

    Parce que ,oui, il y a des gens qui croient sincèrement que la terre est plate, que les dinosaures ont cohabités avec les humains, que la terre a été créée par Dieu il y a 6 000 ans, qu’Adam et Ève, Noé Jonas dans la baleine sont des vérités, que Mahomet a monté aux cieux sur un cheval ailé, que tout se qui est écrit dans la bible est parole d’évangile…

    Si on interdit les fausses croyances sur Facebook, il faudra se lever de bonne heure pour faire le ménage.

    1. Benton Fraser dit :

      Pour Zuckerberg, le fin fond de l’histoire, c’est une question d’argent… et il est avant tout un homme d’affaire…

      Facebook est un réseau sociaux pour les gens mais cela reste une entreprise pour les actionnaires qui doivent être profitable et les gens sont avant tout des clients…

    2. Le Cyclope dit :

      « …il y a des gens qui croient sincèrement que la terre est plate… »

      Je lisais récemment sur FB qu’ils ont des membres « all around the World! »🤪 Je suis convaincu que c’est vrai….🤦🏼‍♂️!

  27. jcvirgil dit :

    C’est facile de proner la censure en se servant d’exemples extremes. C’est beaucoup plus difficile un coup implanté de dire ou ca arrete …

  28. gl000001 dit :

    Trump accuse l’UE et la Chine de manipuler leurs monnaies
    http://www.lapresse.ca/affaires/economie/international/201807/20/01-5190223-trump-accuse-lue-et-la-chine-de-manipuler-leurs-monnaies.php

    « Comme d’habitude, ce n’est pas juste », qu’il tweete !!

    Quand Calimero le dit, c’est drôle et on prend pour lui. Quand Trump le dit, un homme d’un âge certain, ça fait bébé-lala en maudit !!!
    You are going to be tired … of hearing me whining !!!!

  29. Rustik dit :

    Le problème avec la censure sur un site d’information (ou un blogue) est que les gens censurés iront se réunir ailleurs, et sur ce lieu, il n’y aura que des gens qui pensent comme eux. Ils ne seront plus minoritaires, mais majoritaires et les commentaires des uns renforceront les commentaires des autres.

    Accepter des commentaires erronés sur un site d’expression tel un blogue ou face book est une bonne chose, elle permet de mettre en opposition des idées opposées (même les fausses). Pour ceux qui sont totalement bouchés, cela ne changera rien, mais pour ceux capable de jugement cela risque de leur offrir des options pour « changer d’idée » au lieu de les réconforter dans leur fausseté.

    Le commentaire de GL000001, qui indique qu’on devrait bloquer que ceux qui déposent de fausses preuves, et non pas les opinions, est davantage constructif qu’un blocage unilatéral.

  30. Rustik dit :

    Je voudrais ajouter à mon commentaire précédent : pour ce qui est considéré « fake news », cela ne doit pas être pris dans la matrice qui permet de sélectionner ce qui apparaitra plus souvent dans le fil de quelqu’un (comme Cyto l’explique à 11h58), si non, on se retrouve avec la concentration des groupes qui se réconforte.

  31. Guy Gibo dit :

    M. Hétu je ne sais plus trop ce que vous écrirez tellement les sujets sur Trump sont nombreux à chaque jour…

    C’est vraiment un régime en folie! La journée est loin d’être terminée et on assiste à tout un spectacle: Trump qui s’attaque à la FED, du jamais vu de la part d’un Président américain… Il additionne un ennemi de plus à sa liste qui ne cesse de s’allonger…

    Le paiement à une ex flamme découvert suite à l’audition des enregistrement du merveilleux avocat Cohen… Muller doit se bidonner ces heures-ci. À suivre…

    Trump qui s’attaque une fois de plus à l’UE et la Chine en les accusant de manipuler leurs monnaies… Je suis abasourdi tellement les nouvelles s’additionnent d’heure en heure. La guerre commerciale est en cours et le risque est grand que ça conduise la planète dans le mur, peu importe celui qui a raison dans cette histoire. Je demeure optimiste car tous les gouvernements risquent de s’allier contre les USA. Ils n’ont plus le choix.

    Finalement le Canada et l’Espagne sont des pays bien paisibles… Il y fait très beau et c’est bien pour des vacances bien méritées. Est-ce que Trump a indiqué qu’il prendra des vacances en août? Ce serait une bonne idée car on pourrait un peu mieux respirer.

    Finalement est-ce que tout ce pétage de broue du jour ne serait pas pour noyer le poisson suite à ce meeting avec Poutine? Trump se croit au far-west… Il a la gachette facile mais il va rencontrer son homme tôt ou tard. Le Jesse James des temps moderne tombera éventuellement en bas de sa monture.

  32. Apocalypse dit :

    Effectivement, la gang de Facebook est tout mélangé, mais à leur décharge, le problème n’est vraiment pas évident à résoudre. Ils vont faire quoi? Engager des centaines de personnes pour lire et éliminer certaines entrées, ouais …, ça risque d’être du n’importe quoi et qu’on brime la liberté d’expression.

    Il y a des choses qui sont évidentes et qu’il faut filtrer, mais un grand nombre, pas si facile. Une personne ne verra pas de problème et une autre voudra censurer le message.

    Au Canada, les cas problématiques sont traités par le système de justice et donc, par des professionnels du droit et habitués aux subtilités de la langue, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

    On aimerait vivre dans une société où les gens ne sont pas si intellectuellement paresseux et prêt à croire n’importe quoi. En ce qui me concerne, prendre ses nouvelles sur ces nouvelles plate-formes, ce n’est pas l’idée du siècle. Les gens devraient avoir le réflexe de se poser des questions et de s’informer à plus d’un endroit.

  33. AB road dit :

    Hors-propos.

    Une nouvelle aujourd’hui sur la Presse dans la rubrique Découvertes :

    « L’homme de Néandertal savait allumer le feu, selon une étude »

    On ne nous apprend rien. On savait déjà ça depuis le 20 janvier 2017…

    1. Richard Desrochers dit :

      LOL !

    2. Michèle dit :

      @AB road
      Trop drôle!

    3. duquettegilbert dit :

      🤔 🔥
      🔥 😲
      🔥 💀 ⚰️

  34. Gilles Morissette dit :

    La liberté d’expression est un bien précieux qu’il faut chérir et protéger. Elle est le socle sur lequel repose toute société démocratique où chacun peut exprimer ses opinions sans crainte de représailles.

    Cependant, cette liberté d’expression n’est pas une licence qui vous permet de diffamer, de menacer ou d’humilier publiquement une personne ou un groupe d’individus.

    La Cour suprême du Canada b(CSC), dans l’affaire Sophie Chiasson vs Genex Communications et son animateur de radio Jeff Fillion (2005), en a clairement tracé les limites. Au cours des années qui ont suivi, plusieurs jugements sont venus confirmer qu’on ne peut dire n’importe quoi, n’importe comment sur n’importe qui. Il y a un prix à payer pour dépasser ces règles. On n’a qu’à penser à la cause de l’humoriste Mike Ward qui s’est vu obligé de verser une compensation à Jeremy Gabriel pour des propos dégradants tenus à l’égard de ce dernier durant ses spectacles.

    Le débat n’est pas simple. Les propos de Zuckerberg sont loin d’être convaincants et ajoutent encore davantage à la confusion. On peut bien expulser les sites de « fake news » de Facebook mais rien n’empêchera les gestionnaires de ces sites d’aller ailleurs afin de répandre leurs mensonges.

    Il est possible qu’un jour, la SCOTUS,à l’instar de la CSC,soit appelé à se prononcer sur ces questions. La liberté d’expression a-t-elle des limites? Si oui, lesquels? Tenant compte de la présente composition de la SCOTUS, je crains un peu la réponse.

  35. Lecteur-curieux dit :

    Facebook n’est pas Radio-Canada ni La Presse et encore là avec internet le public peut écrire.

    C’est comme Youtube. Facebook s’occupe de ce qui peut engager sa responsabilité personnelle, ils ne sont pas des directeurs de conscience ou des policiers.

    Ils ne sont pas responsables de tout ce qui est sur Facebook. C’est ta page, c’est ton mur.

    1. Benton Fraser dit :

      __________________

      Vrai pour l’individu parce que cela n’engage que sa responsabilité mais moins vrai pour un groupe qui n’engage plus une dé-responsabilité que d’autres choses…..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :