Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

NY_NYP

Une petite phrase dans un rapport de 500 pages. Une petite phrase qui fait la une aujourd’hui du New York Post, tabloïd conservateur. Une petite phrase qui a inspiré ce matin un des nombreux tweets publiés sur le fil de Donald Trump : «L’agent du FBI Peter Strzok, qui a dirigé les enquêtes sur Clinton et la Russie, a écrit à son amante Lisa Page […] que ‟nous arrêterons” le candidat Trump [et l’empêcherons] de devenir président. On ne peut pas descendre plus bas que ça!»

Dans son rapport rendu public hier, l’inspecteur général du ministère de la Justice critique sévèrement le manque de professionnalisme de Strzok, Page et de trois autres agents du FBI qui ont échangé des messages à caractère politique pendant la campagne présdientielle de 2016. Il conclut néanmoins que les opinions personnelles de ces agents n’ont pas influencé leurs décision dans l’enquête sur les courriels d’Hillary Clinton.

L’inspecteur général précise cependant que les opinions personnelles de l’agent Strzok l’ont peut-être incité à donner plus d’importance à l’enquête sur la Russie qu’à celle sur Clinton à partir d’août 2016. L’avocat de Strzok s’est élevé contre une telle conclusion hier.

Mais revenons sur l’échange entre Strzok et Page qui nourrira les attaques de Donald Trump et de ses alliés contre l’enquête russe menée par le procureur spécial Robert Mueller. «Il ne deviendra jamais président, n’est-ce pas? N’est-ce pas?», a écrit en août 2016 Page à Strzok, qui a répondu: «Non. Non nous arrêterons ça.»

De toute évidence, Strzok et le FBI n’ont pas arrêté l’ascension de Donald Trump vers la présidence. En fait, si le rapport de l’inspecteur général démontre quelque chose, c’est que le FBI a tout fait pour aider Donald Trump à battre Hillary Clinton, y compris refuser d’annoncer au public que l’entourage du candidat présidentiel faisait l’objet d’une enquête en raison de ses liens avec la Russie.

Strzok, faut-il préciser, ne fait plus partie de l’enquête russe depuis juillet dernier, ayant été muté à la demande de Robert Mueller à la suite de la découverte de ses textos à Page. Mais les Américains n’ont sans doute pas fini d’entendre parler de sa phrase à Page qui a indigné le président des États-Unis.

P.S. : «Je pense que le rapport […] m’exonère complètement. Il n’y a eu aucune collusion, il n’y a eu aucune entrave [à la justice]», a déclaré Donald Trump ce matin à des journalistes. Le rapport ne concernait ni la question de la collusion présumée entre l’équipe de campagne du président et la Russie ni celle d’une entrave possible à la justice.

58 réflexions sur “La phrase qui indigne Trump

  1. gl000001 dit :

    « Doesn’t get any lower than that! »
    Ca fait 500+ jours qu’il va plus bas que ça.
    Et il en rajoute en bassesses sur le fait que le rapport l’exonère même si ça ne parle pas de lui.

    1. Henriette Latour dit :

      👏👏 exactement ce que je voulais dire.

  2. sorel49 dit :

    Crime de lèse-majesté.
    Son Trumpissime Andouille veut que quand il parle au peuple, que la nation entière cesse toute activité , se met au garde-à-vous.

    « Lors d’une entrevue à Fox & Friends, M. Trump a mentionné que lorsque Kim Jong-un parlait, son peuple portait attention. Il a ajouté qu’il voulait que « son peuple » fasse de même. »

  3. Sjonka dit :

    Bon, un autre os sur lequel il va gruger tant qu’il peut pour désinformés le bon peuple de Fox News

  4. chrstianb dit :

    Est-ce que le New York Post va mentionné que Trump veut être aussi adulé par «son peuple» que Kim Jung-un, un des pire dictateur totalitaire, l’est par les nord-coréens?

    http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201806/15/01-5185903-donald-trump-veut-la-meme-attention-que-kim-jong-un.php

    1. gl000001 dit :

      Adulé comme César l’était par son peuple, son fils et les autres sénateurs ? 😉

  5. igreck dit :

    L’Image qui me vient spontanément à l’esprit c’est le gars trop gras qui est en train de se noyer (dans une swamp) et qui s’accroche à tout ce qui lui tombe sous la main. Il s’accroche à la moindre brindille qui flotte. Nous connaissons tous la fin inéluctable de l’histoire mais ne savons pas quand cela se produira. (Le plus tôt sera le mieux pour tout le monde… sauf pour le gars trop gras.)

  6. ghislain1957 dit :

    « Lors d’une entrevue à Fox & Friends, M. Trump a mentionné que lorsque Kim Jong-un parlait, son peuple portait attention. Il a ajouté qu’il voulait que « son peuple » fasse de même. »

    La prochaine phrase dans la bouche du gros tas jaune pisse: « Si vous ne m’adorez pas ou ne m’adulez pas comme le bon peuple de Kim le fait, gare aux camps de rééducation ou au peloton d’exécution. »

    Le Dictator In Chief rêve d’une présidence à vie comme Xi Jinping et de l’adoration des américains semblable à celle de Kim.

    1. igreck dit :

      Pas de doute… c’est un grand malade !

  7. Si le rapport ne concernait ni la question de la collusion présumée entre l’équipe de campagne du président et la Russie ni celle d’une entrave possible à la justice, c’est qu’il n’y avait aucune collusion et exonère complètement Trump.

    À défaut de combattre Trump, j’essaye de penser comme lui.

  8. Rodavan dit :

    « En fait, si le rapport de l’inspecteur général démontre quelque chose, c’est que le FBI a tout fait pour aider Donald Trump à battre Hillary Clinton[…]

    En d’autres mots, Comey, McCabe et Strzok voulaient que Donald Trump gagne et Hilary perde?

    Doesn’t pass the smell test!

    1. Bartien dit :

      En passant il y avait un billet hier qui traitait d’une poursuite de la Procureure générale de l’État de New York contre la Fondation Trump pour utilisation illégale des fonds de cette organisation, je n’ai pas trouvé vos commentaires….avez-vous été censuré?

      1. Rodavan dit :

        Pas grand chose à dire là dessus, c’est le dernier soubresaut de la carrière d’un batteur de femmes, Eric Schneiderman, qui peut maintenant sombrer dans la disgrâce. On n’en parlera plus dans 2 jours.

      2. jeani dit :

        Vous savez pour les adorateurs de la chose, tout ce qui est contre King Junk Trompe, n’est que fake news. Par contre, tout ce qui est pour (il faut vraiment chercher), n’est que la vérité.

        C’est écrit dans un livre, quelque chose rapporté par Jean: En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui crois en moi … aura la vie éternelle. Alors, vie éternelle assurée pour celui qui s’est donné comme pseudo le prénom d’un criminel de guerre…

      3. @ Rodavan

        Pôvre Roda, ce n’est pas Eric Schneiderman qui a déposé les accusation, c’est Madame Barbara Underwood qui est la procureure en chef de l’État de New York.

        Tenter de commenter en ne sachant même pas de quoi vous parlez. Je vous le dis, des fois vous me faites pitié comme c’est pas possible.

      4. Bartien dit :

        Hé oui fidèle à vous même comme toujours, on passe du coq à l’âne lorsqu’on a pas d’argument(s). À ce que je sache le billet ne traite pas de la vie d’un batteur de femmes mais bien d’une poursuite contre la Fondation Trump et ses administrateurs….et ça je pense qu’on va en parler encore dans 2 jours et sûrement plus même, peut-être assez longtemps que vous allez vous impatienter de la longueur des procédures….tsé comme une certaine enquête d’un certain procureur spécial

      5. Youno dit :

        Mme Underwood a été nommé pas l’administration de DJT, alors …..

    2. ghislain1957 dit :

      @ Rodovan

      Ah bon, vous croyez que la réouverture de l’enquête sur les courriels d’Hillary 11 jours avant les élections n’ont pas aidé Trump?

      Bon petit soldat de Trump, continuez à patauger dans vos délires existentiels.

      1. Rodavan dit :

        Le problème est que vous analysez tout ça après fait. Il faut se remettre dans le contexte de l’époque. Donald Trump, selon les sondages, était un lame duck qui était en arrière de 10 points. Le risque à prendre était de ne rien dire sur le coup mais il serait arrivé quoi selon vous une fois que les républicains apprenent ces informations après l’élection? Il y aurait, au moment ou l’on se parle, un « special counsel » entrain de fouiller dans Fusion GPS, les mandats FISA et qui sait quoi d’autre encore.

        Comey a essayé de protéger la victoire d’Hilary. En mettant tout ça sur la table avant l’élection, il coupait les jambes des répubicains qui ne pourraient utiliser ce prétexte pour justifier leur défaite.

      2. Bartien dit :

        Le problème est que vous analysez tout ça après fait. (Rodavan)

        Hé oui mesdames et messieurs, notre cher Rodavan est capable d’analyser des faits avant même qu’ils ne se produisent. Vous ne cessez de vous dépasser ma parole!!

      3. Bartien dit :

        Le problème est que vous analysez tout ça après fait. (Rodavan)

        Hé oui mesdames et messieurs, notre cher ami devin Rodavan est maintenant capable d’analyser des faits avant même qu’ils ne se produisent. Vous ne cesserez donc jamais de vous dépasser ma parole.

      4. Rodavan dit :

        Si Comey savait que Trump deviendrait POTUS il n’aurait clairement pas pris les mêmes décisions, vous ne pensez pas?

  9. Niouininon dit :

    Dans tout cet immense spaghetti de pouvoir, d’argent et d’avantages collatéraux, il reste que nous n’en verrons jamais le bout. Les règlements de compte, la corruption, le chantage font tellement partie des habitudes politiques, qu’il faudrait être extralucide pour démêler le tout. Reste que Poutine doit se tordre de rire à voir aller les occidentaux se relancer des injures et des sanctions, mettre en péril les alliances économiques et appauvrir leur population. NB: Nous avons également notre assiette de spaghetti fort bien garnie au Québec, à preuve les Commissions de toutes sortes pour mettre au jour des magouilles…

  10. Moi je le dis, Strzok et Page devraient être fusillés pour ce crime de haute trahison envers le meilleur POTUS que l’Univers n’ait jamis eu.

    P.S. Je suis ne suis pas d’accord avec Monsieur le Président des États-Unis d’Amérique dit que lorsqu’il parle il veut que son peuple porte attention, moi je dis que c’est l’humanité au complet qui devrait tout arrêter et se prosterner lorsqu’il parle.

    1. sonolisto dit :

      D’ailleurs, Monsieur le Président ne devrait pas s’offusquer que les joueurs de football s’agenouillent pendant The Star-Spangled Banner: ne s’agenouille-t-on pas pendant l’hymne de l’Empereur?

      1. Henriette Latour dit :

        👏👏

  11. kyrahplatane dit :

    Les employés fédéraux ne laissent pas leurs droits de citoyens
    à la porte quand ils deviennent des employés au FBI. Ils sont autorisés à voter, ils ont le droit d’appartenir à un parti politique, ils ont le droit d’exprimer leurs opinions. Ils sont autorisés à avoir une vie personnelle et ils sont autorisés à envoyer des couriels à leurs amis et à leur famille. Cela ne veut pas dire qu’ils ne font pas leur travail!

    Je parie que quelques millions d’autres Américains ont également exprimé l’opinion qu’ils voulaient empêcher Trump de devenir président, qu’ils soient mari-femme ou simplement bons amis. Alors qu’est-ce que Trump veut faire – enfermer tous les Américains qui voulaient arrêter Trump avant d’être élu? C’est ce qu’ils font dans les pays autoritaires.

  12. @ Monsieur Hétu

    J’aurais une petite suggestion à vous faire.

    Serait-il possible que vous ayez un sujet par semaine qui porte sur un aspect positif de la politique Américaine (un peu comme anciennement la Bonne nouvelle TVA). Je sais que cela sera très ardu à trouver avec Trump et les républicains au pouvoir et je comprendrais si vous ne pouviez pas en trouver.

    Ce sujet me permettrait de ne pas abdiquer sur la Nation Américaine qui est diversifiée et peut démontrer une solidarité et de l’entraide et surtout qui me m’aiderait à croire que les Américains ne sont pas tous comme les émules de Trump.

    1. sorel49 dit :

      D’accord avec vous. En attendant, il suffit de lire de temps en temps
      ( mais pas trop) les écrits de Rodofan et de fleur bleue à la défense de son Trumpissime Andouille.

      Vous voyez récemment j’ai élevé d’un rang l’Andouille.

    2. Dan Lebrun dit :

      Mais c’est une bonne nouvelle que le NY AG poursuive Donald Trump et toute sa famille. Non?

      1. @ Dan Lebrun

        Non.
        Je ne crois pas car c’est un sujet qui met en jeu de la corruption de la fraude, un mépris total des règles. Oui Mme UnderWood va les poursuivre mais à la base, si il n’y aviait pas eu de corruption et fraude, il n’y aurait pas eu de poursuite.

        Un exemple de sujet où les valeurs humaines transcendent les préjugés. La nomination au primaires démocrates de cette Dame musulmane originaire de Somalie Monsieur Hétu en a fait un sujet qui redonne espoir en l’Américain.

    3. Lecteur_curieux dit :

      http://www.charlotteobserver.com/news/politics-government/article188064649.html

      Make that change. C’est cela être américain et qui mérite toujours admiration.

    4. igreck dit :

      On doit attendre après les élections de mi-mandat ! D’ici là, tout est bloqué : l’Exécutif est un cloaque d’incompétents et le Législatif est incapable de donner priorité à l’intérêt commun plutôt que satisfaire les intérêts partisans. Rendez-vous Novembre 2018.

  13. Danielle Vallée dit :

    Rodavan, justement leur travail n’était influencé par aucun biais politique, c’est ça la conclusion du rapport.

    Admettez-le, Trump voulait faire oublier la poursuite contre lui et sa famille et il a organisé un rendez-vous sur la pelouse avec ses amis De Fox ce matin. Tout le monde ne va parler que de ses mensonges et absurdités pendant trois jours et la tempête va être calmée.
    Trumpisme: parlez de moi en bien ou en mal mais parlez de moi !

    1. Sjonka dit :

      C’est plutôt que plus vous marteler un faux énoncé plus celui ce deviendra vrai dans la tête des gens. Pourquoi croyez vous qu’il n’a de cesse de répéter que c’est une chasse au sorcière, qu’il n’y a pas de collusion, que M.Mueller a tort.

  14. A.Talon dit :

    Depuis quand les agents de la paix ne sont-ils plus des citoyens de plein droit? Le CITOYEN Peter Strzok avait parfaitement le droit d’exprimer son aversion envers le tsunami orangé qui s’annonçait. Tant que cette opinion s’exprimait en PRIVÉ afin de ne pas nuire à l’objectivité (et à l’apparence d’objectivité) de l’AGENT Peter Strzok. Or il se trouve que cette opinion a bel et bien été exprimée en PRIVÉ et que rien dans le comportement professionnel (et les enquêtes) de l’agent Strzok n’est venu par la suite démontrer un quelconque biais anti-Drumpf. L’agent Strzok n’a donc rien à se reprocher.

    1. @ A. Talon

      …Le CITOYEN Peter Strzok avait parfaitement le droit d’exprimer son aversion …

      Non, les employés surtout ceux à des postes névralgiques (ex.: le FBI, les services de l’ordre, le juridique, etc.,) ne peuvent exprimer leurs positions politiques envers tels ou tels candidats lors d’élections.

      J’ai été employé municipal et je peux vous affirmer que lors des élections, le mot d’ordre de la direction était : Fermez là et gardez vos opinions politiques pour vous. J’ai vérifiez la loi et il est bel et bien écrit que tout employés gouvernemental ne peut exprimer ses position lors d’élections.

      Strzok et Page ont commis une infraction importante en textant sur la campagne surtout que Strzok était impliqué directement dans deux enquêtes. Je ne dis pas que ses opinions ont influencé les enquêtes loin de là et le rapport le confirme. Mais en textant il a ouvert la porte à l’interprétation que ses opinions ont pu avoir sur les enquêtes et le mal est fait.

      P.S. Lorsque j’étais employé municipal, tout le monde savais mon opposition au maire mais jamais il ne me serais venu à l’idée de mal effectuer mon travail pour que cela retombe sur l’administration et ce en tout temps. On appel cela le professionnalisme. Et je crois que Strzok avait une aversion toute particulière à Trump mais il avait aussi un professionnalisme dans son ouvrage le rapport le note également.

      1. sorel49 dit :

        « t il est bel et bien écrit que tout employés gouvernemental
        ne peut exprimer ses position lors d’élections. »

        Nuance, un employé du gouvernent ne peut PUBLIQUEMENT exprimer ses positions,
        J’etais dans un organisme du gouvernement fédéral, et nous recevions cette directive à chaque élection

  15. Lecteur_curieux dit :

    Trump est tellement narcissique… Le FBI? Il y a combien d’employés ? C’est sûr et certain qu’il y a beaucoup de démocrates parmi eux. Mais le FBI c’est une police. Les policiers ont tendance à être conservateurs. Alors quel pourcentage de républicains? Quel degré d’influence sur la population?

    Trump comme patron ou client on fait quoi pour ne pas avoir envie de lui casser la gueule ou de le faire mettre en tutelle/curatelle ? RIEN. Vous ne le rencontrez pas. On se concentre sur le règlement des dossiers, cas par cas, client par client. Donc on ne lui empêche pas d’écrire sur Twitter ce qui devrait rester privé dans 95% des cas si on cherche une certaine sérénité. Non le bonhomme est chicanier extrême et il aime cela de même. Vraiment? Incapable de s’en empêcher.

  16. P-o Tremblay dit :

    Lol c’était relativement évident que c’est se qui allait sortie, c’était même écrit dans le rapport.

    ET : FROZEN LE MUSIC-HALL SUR BROADWAY !!!!

  17. @ A. Talon et kyrahplatane

    Aux USA, la loi visant à encadrer les activités politiques des fonctionnaires fédéraux lors de campagnes électorales est la loi Hatch (Hatch act de 1939 je crois). En plus de cette loi, certains département Américains peuvent restreindre encore plus la liberté d’expression de leurs employés fédéraux sur et hors travail.

    Cette loi a été testée par deux fois en cours suprême car ses opposant disaient qu’elle brimait la liberté d’expression. Les deux fois la cours Suprême a penché en faveur du Hatch act.

    Enfreindre cette loi ne vous amènera pas en prison mais peux vous valoir une réprimande et même un congédiement.

  18. aquiledistu dit :

    je suis rendu à trouver ça pas mal ridicule
    c’est du niaisage de jour en jour
    et d’une stupidité à faire vomir

  19. kyrahplatane dit :

    Quand même spécial ce qu’a dit trump à Fox qu’il aimerait
    être traité comme Kim par son peuple.
    C’est épeurant.
    Plus tard il a précisé qu’il plaisantait. Il avait l »air très sérieux quand il a dit ça
    et non il ne plaisantait pas.

    1. gigido66 dit :

      Tout ce qui importe c’est qu’ Il a semé, ça va germer…

  20. monsieur8 dit :

    Je seconde la suggestion de Gilbert Duquette, à 10h06. De temps en temps, présenter une bonne nouvelle venant des USA serait bénéfique pour notre santé mentale à tous (et la vôtre en particulier M. Hétu).

    Pourquoi ne pas démarrer une série «L’Amérique qu’on aime (malgré tout)»? Présentez-nous des beaux gestes et des actions honorables. Racontez nous des faits divers qui nous redonnent foi en l’Amérique, qui nous montrent que, même sous Trump, les américains sont toujours des être humains «normaux» capables, eux aussi, de gestes admirables, d’entraide, de compassion.

    La plupart des billets traitent des actions et comportement plutôt révoltants de l’administration actuelle. C’est normal, il y en a à la tonne. Et c’est tout à fait normal de s’en indigner. Mais à la longue, ce blogue risque de devenir un «haters’ club» où on ne viendra plus que pour se défouler et exprimer notre haine du gouvernement américain, et, par extension, de l’Amérique.

    M. Hétu, montrez nous que, malgré toutes les imbuvables nouvelles qui en proviennent, nous aurions tort de détester votre pays d’adoption.

    1. igreck dit :

      Actuellement il ne peut guère y avoir de nouvelles positives émanant de cette administration dysfonctionnelle. Trumpeinstein est une créature qui élimine tout ce qui, autour de lui , est en mesure d’exprimer une opinion contraire à la sienne! Je crois qu’on a jamais vu, dans l’Histoire moderne, une situation aussi inquiétante au coeur même du pouvoir USA. Patience donc !

  21. eau-vive dit :

    Strzok et Page auraient dû exprimer leurs opinions en privé et de vive voix pour ne pas laisser de traces dans leurs courriels.
    Quand on est rendus là, on s’approche du régime totalitaire où chacun surveille son voisin pour le dénoncer.
    C’est cette méfiance et cette peur qui s’infiltrent insidieusement dans une population quand la moindre parole que vous dites
    ou la moindre critique envers le « roi » risque d’amener des représailles.
    Regardons aller les représentants républicains: peut-être que plusieurs sont d’accord avec leur chef mais combien ont simplement peur de parler parce que les conséquences pour leur carrière risque d’être périlleuses.

  22. Unsnoreau dit :

    Hors-sujet mais tellement divertissant (c’est Trump quand même, peut-on s’attendre à moins)

    « Trump told G7 leaders over dinner that Crimea Is Russian because everyone there speaks Russian.
    Using the same logic, US should give Brighton Beach in Brooklyn, NYC, to Russia too. As everyone there speaks Russian as well. »(Alex Kokcharov | country risk analyst focused on Russia and Ukraine)

    Il faut rappeler que cela faisait des arguments utilisés par Poutine, tout comme Kim J-U utilisait l’argumentaire « provocation » pour parler des exercices à la frontière des deux Corées. Peut ben se faire rouler dans la farine avec son cerveau binaire.

    Les 6 autres ont sûrement été gênés pour lui à plusieurs reprises en l’entendant dire des idioties de la sorte pendant 24 heures lors du G7.
    Mais quel moron!

  23. gigido66 dit :

    Une idée en passant, ne pas apporter de l´eau au moulin, ne pas nourrir les petits suiveux…
    Comment: En muselant FOX NEWS

    1. gigido66 dit :

      Comment? Là j’ai des idées pas très présentables…

  24. dynopax dit :

    Je n’ai envie que de répondre ceci (car je suis las, las, las…): Dônalle… Ta yeule, os…!

  25. Richard Desrochers dit :

    Il serait même insulté si Mueller pondait un rapport qui ne dirait pas un mot de lui.

  26. el_kabong dit :

    @rodavan
    « Comey a essayé de protéger la victoire d’Hilary. »

    Ben oui, chose… en dévoilant l’enquête sur les courriel mais en camouflant l’enquête sur les liens russes avec la campagne de votre clown orange… toute une « protection »…

    Ça va toujours bien dans votre monde imaginaire à ce que je vois…

    1. InfoPhile dit :

      Direct sur le museau! Merci bien!

  27. el_kabong dit :

    @rodavan
     » Il y aurait, au moment ou l’on se parle, un « special counsel » entrain de fouiller dans Fusion GPS, les mandats FISA »

    Encore en train de fouetter un cheval mort?…

  28. Monsieur Hétu. Vous aviez donc raison hier lorsque vous avez dit que Trump ne prendrait que la « petite phrase » pour se dédouaner. Trump ment à vitesse « Grand V » à chaque jour et sa base électorale le suit aveuglément comme les membres d’un secte. Ça fait pitié. Comment ces gens peuvent-ils être aussi cons et ne pas s’apercevoir qu’ils se font manipuler?

    Trump a fait dire à ce rapport le contraire de ce qu’il contient. Comme le disait si bien un personnage d’une série télé jadis très écouté au Québec: »Il est tellement menteur qu’il ne croit même pas le contraire de ce qu’il dit. »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :