Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Même s’il se fera plus discret qu’en 2018 ou 2020, Michael Bloomberg entend jouer un rôle important d’ici la fin de la saison électorale de 2022. Selon le Washington Post, le milliardaire de New York investira 60 millions de dollars pour aider les candidats démocrates aux élections de mi-mandat et les groupes qui les appuient. « Je m’attends à ce qu’une fois de plus Mike Bloomberg soit le plus grand donateur du Parti démocrate », a déclaré au Post Howard Wolfson, stratège politique de l’ancien maire de New York et candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020. « Nous sommes confrontés, en tant que pays, à de multiples menaces à tous les paliers gouvernementaux et nous essayons d’être utiles dans le plus grand nombre d’endroits possible. »

Blomberg donnera environ 11 millions de dollars au comité d’action politique créé par les démocrates de la Chambre des représentants pour protéger leur mince majorité, et plus de 15 millions de dollars à des groupes proches des démocrates tels que Emily’s List, Planned Parenthood et League of Conservation Voters.

Le Post note que Bloomberg a déjà contribué au financement des campagnes menées par les candidats démocrates au poste de gouverneur dans plusieurs États, dont la Pennsylvanie, le Michigan, le Colorado et le Nouveau-Mexique. Le quotidien révèle en outre que le fondateur du groupe médiatique Bloomberg LP a déjà soutenu la campagne des pro-choix lors du référendum sur l’avortement au Kansas.

Une grande partie des dépenses de Bloomberg arrivera à la fin d’une saison électorale où les milliardaires républicains sont très nombreux à délier les cordons de leur bourse pour aider le Grand Old Party à prendre le contrôle du Congrès. Contrairement aux élections récentes, l’argent de Bloomberg ne servira pas à payer des pubs conçues par un de ses groupes et diffusées dans des États clés. Cette fois-ci, Bloomberg semble faire confiance aux groupes déjà en place.

La fortune de Bloomberg est estimée à 77 milliards de dollars. En 2020, il a dépensé 1,1 milliard de dollars dans une campagne présidentielle qui a fait long feu.

P.S. : La deuxième journée de la dernière campagne de financement de ce blogue en 2022 tire à sa fin. Merci à ceux qui y contribueront au cours des prochaines heures, ainsi qu’aux autres qui l’ont déjà fait !

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo AP)

10 réflexions sur “Bloomberg investira 60 millions de dollars pour aider les démocrates

  1. gl000001 dit :

    Bloomberg, un milliardaire gauchiste enragé marxiste. Qui l’eut cru ?

    1. Kelvinator dit :

      « Normal, c’est un juif, faites vos recherches. » de vous répondre un MAGA

  2. garoloup dit :

    Il met 60 millions dans la campagne des démos. Comme il vaut 77 milliards, c’est un peu comme un citoyen moyen qui ferait un chèque de 60 cents….pas très convaincant, mais bon, c’est quand même un gros tas de billets!

  3. Michel M dit :

    Absent depuis 2 jours, je profite de cette nouvelle publication pour répondre pour la première fois à une question de campagne de financement. 🙂

    Pour moi, ma série politique préférée est un peu obscure. Il s’agit de « Bunker, le Cirque », (2002) une satire de la politique québécoise mais qui pourrait s’appliquer à d’autres endroits sûrement. Une série créée par nul autre que Luc Dionne avec la musique de Michel Cusson. Une série qui grafignait beaucoup le monde de la politique, des partis, mais aussi du lobbying et même des médias avec ce personnage pastichant Desmarais dont j’ai oublié le nom. Cynique à souhait.

    On y trouvait également énormément de symbolique comme ces 3 personnages représentant la rumeur, se promenant dans les corridors. Rumeur qu’on enfermera dans une salle dans un des derniers épisodes. David Boutin, en jeune conseiller politique verra son bureau être agrandi et rapetissé tout au long de la série en fonction de son influence sur le premier ministre et le gouvernement, le plafond étant haut à peu près de 3 pieds vers la fin de la série.

    Cette série avait été controversée à sa diffusion. La classe politique l’a détestée. La 2e saison n’a jamais été produite et si je voulais parler de complot, rien de plus facile: cette série est aujourd’hui introuvable. Elle n’est pas à la BanQ. Elle n’a jamais été produite en DVD dans les années subséquentes alors qu’à peu près toutes les autres séries oui. Elle n’a jamais été rediffusée. Ses droits appartiennent à Zone 3 qui n’en ont jamais rien fait d’autre.
    Tout ce qui est possible de trouver aujourd’hui (à moins d’avoir enregistré sur une bonne vieille cassette VHS à sa diffusion) est le premier épisode sur youtube.

    Merci pour votre blogue Monsieur Hétu.

  4. Anizev dit :

    Investir ou dépenser ? Lorsque je paye pour mon épicerie , je ne dis pas que j’ai investi 200$. C’est comme les gouvernements qui disent « nous investissons 8 milliards pour le 3e lien » alors qu’à mes yeux c’est une grosse dépense. Ok, je suis HS.

  5. onbo dit :

    60millions, ça peut faire la différence entre un Congrès maj. ou min.

    Je viens de voir à 19 heures le débat entre Rubio et Deming. Selon le sondage non scientifique du réseau qui diffusait le combat de catch, Val Deming a gagné à 55% contre Rubio 45%.

    Si le débat ne s’est pas terminé en K.O. , les images de la fin du débat ne trompent pas. Les pugilistes ignorent soudain les caméras et on les voit au naturel.

    Val avait un sourire éclatant. Elle savait qu’elle avait fait mouche sur ses cibles de choix, « Rubio weak on crime », « Rubio super weak on Women and abortion ».

    Rubio s’est penché par en avant, a essuyé ses yeux et ses tempes, s’est relevé en reprenant souffle le front inondé de sueur. Un non verbal qui contredit l’attitude ‘composed’ du mâle dominant qu’il avait tenté d’offrir tout le débat.

    J’ai remarqué que Rubio avait emprunté plusieurs des trucs de Trump et copiés par De Santis. La gestuelle des mains ouvertes vers l’avant comme pour se protéger, le rythme des phrases rapides que personne ne peut suivre, le regard candide offert au modérateur pour montrer sa ‘sincérité’. Le regard soudain colérique du monsieur offensée. Il a pas osé se maquiller en orange is the new black.

    Rubio est prenable. Un commentaire des auditeurs disait:  » Val Deming n’était pas hors d’elle durant le débat, comme l’a faussement suggéré un des deux commentateurs après débat. Val exprime par ses propos exactement ce que des milliers et milliers de femmes pensent et disent au quotidien. » S’il est un excès à dénoncer, c’est la ligne froide des zommes comme De Santis et Rubio.

    Rubio a osé répondre Deming que l’avortement ne faisait pas partie des droits des femmes. Je suis resté figé d’incompréhension. Deming l’a fustigé du regard. J’ai alors réalisé où se trouvait le ver de la chicane. Dans la tête de monsieur Rubio..

    Tout comme Marjorie Greene qui éclate d’un sourire ben gênant pour tout le monde quand elle répond à côté de la question au sujet d’une jeune femme en bonne santé toute mince et fragile qui a succombé malgré tout au Civid 19…: « C’est ben son problème à elle, pas le mien »!!!

    De même Rubio au sujet de la question du droit des femmes à prendre des décisions au sujet de leur corps en lien avec la poursuite d’une grossesse ou un avortement, aux plans physique, mental, psychologique, social, économique et spirituel, ce Rubio qui répond laconique: « L’avortement c’est pas un droit civique ». Le court moment d’hésitation de Val a comme fait dérouler de nouveau le propos dans la tête de Rubio. Le point tournant du débat m’a-t-il semblé.

  6. Gilles Morissette dit :

    Aux USA, en période électorale, l’argent est le nerf de la guerre.

    Avec une fortune évalué à 77 milliards, il peut bien se permettre un don de 60 millions en faveur des Démocrates.

    Dans ce pays, on ne gagne pas les élections seulement avec de belles paroles, de bons sentiments.

    Ça prend du « cash », beaucoup de « cash ».

    Bon, les Républicains font la même chose, ce qui ne les empêchera pas de déchirer leur chemise d’indignation face au geste posé par Bloomberg.

    Hypocrites un jour, hypocrites toujours.

    1. Igreck dit :

      Plus les Repus s’excitent plus nous savons alors qu’ils s’inquiètent👍

  7. Pierre Lesage dit :

    Ce serait intéressant qu’il contribue à ce blogue, non. 😉

    1. Haïku dit :

      😂👍 !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :