Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La présidente du Conseil municipal de Los Angeles, Nury Martinez, a démissionné de son poste au lendemain de la diffusion de l’enregistrement d’une rencontre avec des collègues permettant de prendre la mesure des divisions raciales au sein de la ville la plus multi-ethnique des États-Unis et du racisme qui sévit parmi des élus démocrates qui se félicitent en public de leur tolérance et de leur progressisme.



Martinez a utilisé les mots espagnols negrito et changuito (petit singe) pour parler de l’enfant noir adopté par un conseiller municipal blanc en couple avec un homme. Un de ses collègues ajouté que ce conseiller portait l’enfant sur le côté comme s’il s’agissait d’un « sac Louis Vuitton ». Martinez a aussi employé des termes désobligeants pour décrire les migrants indigènes d’Oaxaca, État situé dans le sud du Mexique, qui vivent à Koreatown (I see a lot of little short dark people, a-t-elle dit en anglais).


Martinez a fait ces remarques lors d’une rencontre remontant à 2021 avec deux collègues hispaniques du Conseil municipal et le président d’un syndicat de Los Angeles, qui est également hispanique. L’enregistrement a été diffusé dimanche sur le site Reddit et retiré peu après que le Los Angeles Times en a fait état. On ne sait pas encore qui a réalisé l’enregistrement ou qui l’a publié.

Martinez et ses deux collègues du Conseil municipal ont d’abord présenté leurs excuses après la diffusion de l’enregistrement. La présidente du Conseil a mis ses propos racistes sur la colère et la frustration ressenties lors d’une discussion portant notamment sur la reconfiguration des circonscriptions municipales d’une ville où les Latinos représentent la moitié de la population mais seulement un tiers du Conseil.

Mike Bonin, dont l’enfant noir a été dénigré par les propos de Martinez, n’a pas accepté ses excuses. Dans une déclaration écrite, il a réclamé son remplacement.

« Nous sommes consternés, en colère et absolument dégoûtés », a-t-il dit au nom de sa famille. « En tant que parents d’un enfant noir, nous condamnons l’intégralité de la conversation enregistrée, qui a montré un sentiment anti-Noir répété et vulgaire, et un effort coordonné pour affaiblir la représentation politique des Noirs à Los Angeles. La conversation a révélé plusieurs couches de mépris pour les habitants de Los Angeles, et un désir cynique et laid de diviser la ville plutôt que de la servir. »

Martinez a fini par démissionner de son rôle de présidente du Conseil mais pas de son siège de conseillère.

« J’assume la responsabilité de ce que j’ai dit, et il n’y a pas d’excuses pour ces commentaires », a-t-elle déclaré dans un communiqué. « En tant que mère, je sais ce qu’il faut faire et je suis désolée. J’ai vraiment honte. »

Cette histoire démontre que les républicains n’ont pas le monopole des propos racistes. La différence, c’est que les démocrates sont beaucoup moins nombreux à révéler en public leur pensée raciste. Et quand leurs propos privés deviennent publics, ils ont tendance à s’excuser et même à démissionner dans la honte.

(Photo AP)







38 réflexions sur “Quand le racisme sévit chez les démocrates

  1. Denis Bergeron dit :

    Ça représente quoi u. Présidente d’un conseil municipal, c’est comme un maire ou le président de l’assemblée ?

  2. sousmarin dit :

    Il y a un vrai problème de communautarisme aux EU et de tensions permanentes entre ces blocs qui s’insultent régulièrement.
    Un peu de mélange calmerait les esprits mais là encore on vit beaucoup « entre soi » aux EU où le racisme n’est, bien évidemment, pas l’apanage des blancs, ni des R, même si l’ancienne hiérarchie sociale continue à marquer les esprits qui infériorisent certains groupes ethniques.

    1. C’est typique des sociétés un peu mélangées, comme quand les Blancs méprisent les mulâtres, et les mulâtres méprisent les Noirs. Il faut bien trouver une supériorité quelque part.

      1. Richard Hétu dit :

        Le mot mulâtre est péjoratif, puisqu’il fait référence au produit de l’accouplement d’animaux. Utilisez métis, svp. Je ne saurais corriger, d’autre part, vos généralisations. Je suis un peu las.

      2. @R. Hétu
        Petit Robert :
        Mulâtre. mulâtresse : Personne née de l’union d’un Noir avec une Blanche, ou d’une Blanche avec un Noir.
        Aucun autre sens indiqué, sauf pour l’étymologie. Plus personne, il me semble ne perçoit la « mule » dans « mulâtre », pas plus que la « ville » dans « vilain ».
        S’il fallait en revenir à l’étymologie, il y aurait pas mal de mots péjoratifs qui ne le sont plus, ou dont le sens n’a plus rapport..

      3. el_kabong dit :

        @richard desrochers

        Le mot « nègre » est également dans le dictionnaire…
        Comparer la définition de mulâtre avec celle de métis et vous allez peut-être comprendre pourquoi l’emploi du premier est raciste…

  3. Madalton dit :

    Pas fort venant d’une latino.

    1. Haïku dit :

      Exactement !

  4. gl000001 dit :

    « ils ont tendance à s’excuser et même à démissionner dans la honte »
    Les répus reçoivent une médaille pour ça !!

  5. Roger Allard dit :

    Comme pour plusieurs d’entre nous (oui, oui), on peut penser de façon raciste, mais il ne faut pas le dire.

    Soyons politically correct

  6. Haïku dit :

    En décalage/transposition , mais bon…
    ————-
    « Malgré le rapport de la coroner, Legault ne croit toujours pas au racisme systémique. »
    (octobre 2021)

  7. Quand tu te réfugies derrière ta colère pour excuser de tels propos, c’est que ta colère est mal dirigée.

    Mais il faut remarquer que si ç’avait été un républicain, ou bien ça n’aurait pas fait la manchette, ou bien on l’aurait défendu, à défaut d’en rajouter, comme dit gl0001. Ils en rajoutent, et investissent des millions dans leur réélection.

    1. Chanounou dit :

      @Richard Desrochers,
      Et il faudra qu’on m’explique le rapport entre la colère ressentie à propos de découpages électoraux, et les qualificatifs désignant cet enfant…. 🤔🤔🤔🤔
      J’ai un peu de mal à imaginer les acrobaties verbales pour mettre en lien l’un et l’autre…, j’irais même jusqu’à dire qu’elle rajoute aux faits ( impardonnables dans sa position) le mensonge de cette explication complètement tordue et invraisemblable : la Madame a comparé cet enfant à un 🐵 , en raison de la pigmentation de sa peau et de ses tres lointaines origines, un point c’est tout et n’a pas eu le courage d’assumer ses propos quand on l’a mise face à leur « hénaurmité »….

  8. Jean Saisrien dit :

    Des racistes il y en a partout du gros racisme comme ça mais aussi du racisme ordinaire et Biden en sait quelque chose…
    La différence c’est qu’elle doit démissionner parce qu’elle s’est fait prendre, et au GOP, ils restent et ils reçoivent un boost dans les intentions de votes. Mais c’est pas mal la seule différence.

    1. Le racisme est le remède contre la Théorie de Grand Remplacement. Un remède pour une maladie qui n’existe pas.
      C’est seulement les vraies maladies pour lesquelles le GOP ne cherche pas de remède.
      Rien de plus facile que guérir un maladie qui n’existe pas.

  9. chatderuelle dit :

    ce pays est dû pour une psychothérapie généralisée….

    le racisme suinte partout…..
    la misogynie n’est jamais très loin…
    la bêtise humaine est omniprésente…

    le vernis craque… cette société se révèle de plus en plus à la lumière du jour…. et comme trump, les couches de maquillage ne cachent plus l’infect et l’aigreur de ce peuple….

    on n’a pas fini d’en voir et d’en lire des drames humains made in USA…..

    1. gl000001 dit :

      Plutôt une lobotomie. Le « lobe » droit. Très à droite en fait.

      1. Igreck dit :

        Il y a là peut-être une explication à ce qui arrive au GOP depuis des décennies… les Repus ont été lobotomisés du côté gauche seulement. Qu’est-ce con leur a enlevé : l’hémisphère gauche est le siège de la logique et de la rigueur. Il nous permet de planifier des taches et de se fixer des objectifs.

      2. Haïku dit :

        @Igreck — 22:18
        💯excellent 💯

  10. anizev dit :

    Au moins, elle a démissionné. Du coté Républicains, ils les engagent

  11. ctbourgeois dit :

    Chez les républicains, la majorité des élus à tous les niveaux sont racistes et haineux, ils ne le cachent pas ou encore s’excusent de l’avoir exprimé publiquement.

    Au contraire, c’est un critère pour être candidat républicain, le macabre en chef les encourage à se présenter…plus ils sont méchants, délirants, racistes et misogynes, plus il les appuie. C’est rendu qu’ils font un concours entre eux pour gagner les élections en étant le plus offensant envers ceux qu’ils ne blairent pas.

  12. Apocalypse dit :

    « Mike Bonin, dont l’enfant noir a été dénigré par les propos de Martinez, n’a pas accepté ses excuses. »

    Mike Bonin 👍👍👏👏

    Vous avez bien fait de ne pas accepter les excuses, ce qu’elle a dit est « inexcusable ». Ca l’était il y a longtemps et ça l’est encore plus au 21ième siècle.

    Qu’il nous passe des propos inélégants entre les deux(2) oreilles, ça arrive sans doute à tout le monde, MAIS c’est lorsqu’on sorte de notre bouche que cela devient un sérieux problème.

  13. Apocalypse dit :

    *correction – 20:15

    Un post qui est parti à mon corps défendant … 😥

    Qu’il nous passe des propos inélégants entre les deux(2) oreilles, ça arrive sans doute à tout le monde, MAIS c’est lorsqu’ils sortent de notre bouche où cela devient un sérieux problème.

    Nury Martinez, du racisme des ligues majeures: « Shame on YOU! ». 🤦‍♂️

  14. Layla dit :

    « Et quand leurs propos privés deviennent publics, ils ont tendance à s’excuser et même à démissionner dans la honte. »

    Sa démission c’est une bonne chose, bien sûr on ne verrait pas ça chez un républicain.

    Un autre point en sa faveur elle n’a pas essayé de s’en sortir pendant 10 jours, elle a démissionné le lendemain. Elle admet que ce qu’elle a dit est honteux, c’est évident que c’est honteux.

    Pourquoi ça sort après un an? Est ce qu’elle a récidivé dernièrement? Je ne le sais pas.

    Est ce qu’ils vont exiger qu’elle démissionne aussi à son poste de conseillère?

    Le père de l’enfant Mike Bonin un démocrate est aussi sur le conseil depuis 2013, ça risque d’être inconfortable.

    1. Haïku dit :

      @Layla
      Excellent poste de votre part ! 👌
      —–
      Mais, permettez une remarque amicale:
      RE: « …ça risque d’être inconfortable. »
      Dans ce cas-ci, « inconfortable » risque d’être un euphémisme.

      1. Layla dit :

        @Haïku
        Houleux😉

      2. Haïku dit :

        @Layla
        OK, d’accord ! 😉

  15. Encorutilfaluquejelesus dit :

    Ben oui, les démocrates idiots sont hypocrites!
    Alors que les républicains idiots sont parfaitement transparents!!!

    1. Haïku dit :

      @Encorutilfaluquejelesus
      Encore un coup de circuit de votre part ! 😂
      Bravo mon ami ! 👌

  16. constella1 dit :

    L’ONU s’attend à une nouvelle vague de déplacements
    https://lp.ca/nFTjAN?sharing=true

    Et la Biélorussie qui agite la menace et accuse l’Ukraine la Pologne et la Lituanie de s’entraîner pour mener actes de sabotages et actes terroristes
    Une volonté de prêter main forte à la Russie ?
    Ainsi il obligerait les troupes d’Ukraine qui a fait des gains à déplacer ses forces vers le nord et délaisser l’est et le sud ?
    Tiré du journal de France 2
    Si c’est le cas ça augure mal tout ça
    A suivre

  17. Gilles Morissette dit :

    Le racisme systémique est omniprésent au sein de la société américaine.

    Les politiciens quel que soit leur allégeance, ne sont que le reflet de cette triste réalité.

    Chez les Démocrates, ce genre d’attitude, lorsqu’il sort en public, n’est pas accepté. Les responsables doivent en subir les conséquences (démission forçée, expulsion, etc)

    Chez les Républicains, ce genre de comportement est non seulement toléré mais il est glorifié. Leur base électorale en redemande encore et encore.

    Quoiqu’il en soit, le résultat final est le même.

    La personne ciblé par des propos racistes comme M. Bonin doit vivre avec les conséquences psychologiques d’une grave atteinte à sa dignité d’être humain.

    Mme Martinez n’avait d’autre choix que de remettre sa démission.

    Elle part dans la honte et la déchéance mais elle a pleinemnt mérité son sort.

  18. jeanfrancoiscouture dit :

    Ici aussi nous avons nos «donneurs de leçons» qui s’échappent à l’occasion. Dans le cas que voici, il est question de la CAQ et de l’âge prétendument avancé de beaucoup de ses électeurs-trices. Voyez quelle solution un de nos donneurs de leçons songe à mettre de l’avant. Bien entendu, tout cela est «acceptable» puisqu’il s’agit d’un spectacle dit d’humour et que les cibles n’ont de particulier que leur âge avancé. Ça doit être pour cela que seul le chroniqueur Mario Girard l’a soulevé, et encore, sur la pointe des pieds. J’imagine la montée aux barricades qui se serait ensuivie si le contexte avait été inversé. Je dis ça de même. Mais lisez l’extrait idoine et tirez vos conclusions.

    «Bref, les sujets des participants trouvaient facilement un écho auprès des spectateurs. Sauf lors du passage du militant antiraciste Will Prosper, qui a livré une allocution alambiquée en marchant sur un fil de fer. Pour dire vrai, l’ancien candidat de Projet Montréal a créé un énorme malaise.
    Après avoir tambouriné le mot qui commence par un N et réglé ses comptes avec Normand Brathwaite, il s’en est pris aux « vieux » qu’il tient responsables des résultats électoraux de lundi soir. Lorsqu’il s’est demandé comment on pourrait se débarrasser d’eux en évoquant la méthode des « Allemands », les spectateurs ont commencé à regarder le plafond. À partir de là, un lourd silence s’est installé.
    On veut bien combattre la langue de bois, mais pas n’importe comment.»

    Et la chronique au complet suit ci-bas.

    https://plus.lapresse.ca/screens/0890c1ca-f86a-4348-ac3f-6b40053df884%7C_0.html

    1. brady4u dit :

      Il existe au Canada des lois pénales pour réprimer ce genre de propos totalement disjonctés.

      Le Code criminel édicte ce qui suit :

      318 (1) Quiconque préconise ou fomente le génocide est coupable d’un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de cinq ans.

      (2) Au présent article, génocide s’entend de l’un ou l’autre des actes suivants commis avec l’intention de détruire totalement ou partiellement un groupe identifiable, à savoir :

      a) le fait de tuer des membres du groupe;

      b) le fait de soumettre délibérément le groupe à des conditions de vie propres à entraîner sa destruction physique.

      (3) Il ne peut être engagé de poursuites pour une infraction prévue au présent article sans le consentement du procureur général.

      (4) Au présent article, groupe identifiable s’entend de toute section du public qui se différencie des autres par la couleur, la race, la religion, l’origine nationale ou ethnique, l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre ou la déficience mentale ou physique.

      Incitation publique à la haine

      319 (1) Quiconque, par la communication de déclarations en un endroit public, incite à la haine contre un groupe identifiable, lorsqu’une telle incitation est susceptible d’entraîner une violation de la paix, est coupable :

      a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans;

      b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

      (2) Quiconque, par la communication de déclarations autrement que dans une conversation privée, fomente volontairement la haine contre un groupe identifiable est coupable :
      a) soit d’un acte criminel et passible d’un emprisonnement maximal de deux ans;

      b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire

      Prosper récidive, mais il ne sera pas inquiété.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Will_Prosper

  19. Benton Fraser dit :

    Comme le disait Sylvain Lelièvre dans « Chanteur indigène »:
    « On est tous l’indigène de quelqu’un d’autre… »

  20. kintouai dit :

    Les Blancs méprisent les Jaunes, les Noirs et les Bruns. Les Jaunes méprisent les Noirs et les Bruns. Les Bruns méprisent les Noirs. Et les Noirs méprisent celles et ceux qui sont moins noirs qu’eux. Saletés d’êtres humains ! Vivement la crise de folie du taré Poutine et son utilisation désespérée de l’arme nucléaire pour que l’Occident soit justifié de faire pleuvoir sur le Russie des milliers d’ogives nucléaires et que ce pays — tout comme le reste de l’humanité — disparaisse de la carte. Enfin, la Terre, débarrassée de cette engeance appelée homo cretinus, pourra respirer ! En espérant que ce qui restera de vie puisse donner naissance à une race tournée vers le prochain au lieu d’être centrée sur son nombril et sur l’exploitation d’autrui…

  21. Daniel Beaumier dit :

    Ce que je vais dire n’est pas dans le but de justifier l’intolérance ou le racisme, il y a des degrés aussi. Et paix sur Terre aux hommes de bonnes volontés. Ce n’est pas parce que j’ai fait 100 gâteaux et 25 tartes dans ma vie que ça fait de moi un chef pâtissier. Je paraphrase Fred Pélerin qui ne le disait pas comme tel et c’était à propos d’autre chose de bien différent. Il y a un « politically correct » vraiment totalitaire ici, une tyrannie qui ne pardonne aucune faute au point de proscrire et d’isoler les gens. Comme j’entendais récemment dans une vidéo Étienne Klein, philosophe des sciences, dire ceci : « …une république ou une démocratie dans lesquelles on ne peut pas argumenter – on peut se contenter d’un avis sans argumenter – me semble être mal barré. » Il faut aussi voir l’excellent film choral « Collision » 2004 de Paul Haggis » titre original « Crash ».

  22. @el_kabong 23:49
    Ni le mot « mulâtre », ni le mot « métis » ne sont désignés comme péjoratifs, contrairement au mot « nègre » (il y a flottement entre les noms féminins « mulâtre », « mulâtresse » pour un sens péjoratif).

    La différence (actuelle) entre « mulâtre » et « métis » tient seulement à ce que le premier est plus spécifique que l’autre. Par ailleurs, l’application aux animaux du premier est celle du portugais; mais le français a connu cette application (désuète) pour… le second.

    Vérifiez avec tout dictionnaire historique ou étymologique.

    1. el_kabong dit :

      @richard desrochers

      Heureusement que vous êtes là, avec vos dictionnaires, pour expliquer à notre hôte comment réagir à une situation qui le concerne directement. Une belle séance de « white-splaining »…

      Une petite explication : https://une-autre-histoire.org/dou-vient-le-mot-mulatre/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :