Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Les problèmes de pompage du gaz sont apparus en raison des sanctions introduites par les pays occidentaux contre notre pays et plusieurs entreprises. Il n’y a pas d’autres raisons qui auraient pu causer ce problème de pompage. […] C’est l’Occident collectif – en l’occurrence l’Union européenne, le Canada et la Grande-Bretagne – qui est à blâmer si la situation en est arrivée là. »

Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin, laissant entendre lundi que les livraisons de gaz par Nord Stream, qui relie la Russie au nord de l’Allemagne, ne reprendront pas avant la levée des sanctions des pays occidentaux contre le pays de Vladimir Poutine. Cette menace accentuera les craintes des Européens d’avoir à affronter une crise énergétique cet hiver. En attendant, ceux-ci accusent Moscou d’user du gaz comme arme pour répliquer aux sanctions occidentales qui ont suivi l’invasion russe de l’Ukraine.

(Photo AFP/Getty Images)

100 réflexions sur “La citation (russe) du jour

  1. cotenord07 dit :

    La déclaration de Dmitri Peskov, et les accusations des Européens, ne me surprennent pas du tout.

    Compte tenu de l’importante facette commerciale du conflit, avec l’imposant programme de sanctions à l’encontre de la Russie, il était pratiquement inévitable qu’on en arrive là.

  2. MarcB dit :

    La Russie cultive très bien son image de menteur éhonté. Plutôt que d’assumer la vérité, « on coupe le gaz suite à votre soutiens de l’Ukraine », il invente une raison pour blâmer l’Occident. Un peu comme un violeur qui dit « c’était pas de ma faute, la fille était habillée sexy ».

  3. Loufaf dit :

    Bien sûr c’ est la faute des occidentaux , tout à fait typique des Russes et c’ est effectivement du chantage une de leurs armes préférées avec l’ intimidation et les » suicides » inexpliqués.
    On est encore loin de négociations de bonne foi…!

  4. Haïku dit :

    « C’est pour satisfaire les sens qu’on fait l’amour ;
    et c’est pour l’essence qu’on fait la guerre. »
    (R. Devos)

    1. Chanounou dit :

      Encore un qui nous manque beaucoup… Merci @ Haiku

      1. Haïku dit :

        @Chanounou
        Gracias !

      2. garoloup dit :

        À quand le train pour Caen?

    2. Mona dit :

      @Haiku ☺️ je seconde @Chanounou. Excellent !

      1. Haïku dit :

        @Mona
        Gracias !

  5. marylap dit :

    Si Putin n’avait pas envahi L’Ukraine pour satisfaire son ego, il n’y aurait pas eu de sanctions. Faque c’est de sa faute.

    1. gigido66 dit :

      En remontant dans la genèse de cette guerre, je dirais plutôt que c’est la faute à Gorbatchev et Reagan.

  6. chatderuelle dit :

    Le mensonge est visible de la lune et personne n’est dupe….

    le soutien occidental provoque l’arrêt de la livraison de gaz russe… c’était inévitable…
    le choix de septembre est volontaire… vous faites souffrir mon peuple, le vôtre souffrira… mais les russes ne semblent ps comprendre que cette souffrance a une seule cause… leur présence en Ukraine.

    maintenant, il faut donc limiter les clients aux produits russes… quand on entend que l’Arabie Saoudite achète le pétrole russe, à rabais. pour vendre son pétrole sur les marchés au prix du marché, y’a une petite indécence ici…

    l’inflation a frappé fort sur l’Occident… mais qu’en est-il vraiment en Russie?
    L’Angleterre est face à une récession monstre qui est un croisement de la pandémie et du Brexit… amplifiée par les effets de la guerre en Ukraine …

    Ce sera dur en Europe cet hiver…. en Amérique, il y aura peu d’impacts malgré que plusieurs entreprises en profitent pour gonfler leurs prix, utilisant le prétexte comme excuse facile…

    En coupant le gaz à l’Europe, il se passera quoi avec le prix de ce produit???
    Il y aura abondance, donc normalement une chute de prix… mais en même temps, il y aura un accroissement de la demande vers les autres producteurs, donc une hausse des prix???
    Gageons vers la hausse des prix du gaz qui entrainera tous les dérivés pétroliers en hausse… sans que la raison soir valable, mais les pétrolières utilisent des raisons naïves depuis 35 ans pour expliquer ce qui ne s’explique que par une prise de profit éhontée…

    in n’a pas fini d’entendre Duhaime faire du millage politique avec GNL… on pourrait aider l’Allemagne en ce moment… ce qui est faux évidemment… Dans le meilleur des cas, GNL devait commencer à traiter son gaz vers 2026-27 … soit dans 4 ans… et dans 4 ans, les alternatives en Europe seront trouvées depuis un moment….

    Espérons que Dame Nature offrira un automne long et un hiver doux en Europe….

    1. Guy Pelletier dit :

      « On n’a pas fini d’entendre Duhaime faire du millage politique avec GNL… on pourrait aider l’Allemagne en ce moment… ce qui est faux évidemment… Dans le meilleur des cas, GNL devait commencer à traiter son gaz vers 2026-27 … soit dans 4 ans… et dans 4 ans, les alternatives en Europe seront trouvées depuis un moment…. »

      Tout à fait, mais comme tout bon populiste qui se respecte il connait bien SA clientèle qui le suivait aveuglement lorsqu’il animait ses tribunes sur les radios vidanges de Québec, là il a l’opportunité de l’agrandir s’adressant à tout le Québec. Dans ce faux parti Conservateur qui n’est rien d’autre qu’un parti de réactionnaires dirigé par un libertarien pur et dur émule des frères Kroches compter sur eux pour sombrer dans les réalités alternatives et démagogie crasse.

      Le mini Trump du Québec est lui aussi prêt à tout pour prendre le pouvoir même à semer le chaos la division pour imposer les dogmes et le programme de ses patrons du grand patronat de la finance des gros lobbys des transnationales. Ce faux jeton libertarien qui se cache derrière le parti Conservateur doit être démasqué, ses propos tenus dans le passé mis de l’avant.

      On devrait rappeler que lui et les autres « animateurs » de ces radios vidanges proposaient il n’y à pas si longtemps de FERMER les villages de nos régions éloignées non rentables ou le gouvernement payait plus qu’il soutirait en impôts comme les Îles de la Madelaine, Anticosti, la Gaspésie, une bonne partie de la Côte-Nord, évidement le grand nord du Québec ainsi que beaucoup de nos villages agricoles du reste du Québec…………………….

  7. chatderuelle dit :

    pendant ce temps, au Texas…
    BlackRock, le plus gros investisseur institutionnel de la planète, parce qu’il s’est engagé à réduire le poids des énergies fossiles dans son portefeuille.

    BlackRock et neuf autres institutions financières, dont Credit Suisse et UBS, sont maintenant sur une liste noire et ne peuvent plus faire affaire avec l’État du Texas.
    La Banque Royale du Canada cependant est bien accueillit..
    https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2022-09-05/la-planete-economique/le-texas-en-guerre-contre-les-investisseurs-wokes.php

  8. Duduche dit :

    Des changements d’habitudes drastiques, ça se fait rarement sans heurts et la Russie poutinienne force des changements. Le problème est que pas mal de pays reviennent au charbon, encore plus polluant que le gaz. Mais il y a aussi plus de moyens qui sont mis dans le développement d’autres sources (renouvelables) d’énergie. Mais il faudra encore attendre avant que ces sources alternatives deviennent réellement efficaces.

    La meilleure alternative actuelle serait de diminuer la consommation énergétique. Mais les habitudes de gaspiller par facilité sont bien ancrées.

    La Russie n’est pas la seule à exercer une forme de chantage et un lobbyisme en faveur des énergie fossiles, le Texas le fait aussi (https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2022-09-05/la-planete-economique/le-texas-en-guerre-contre-les-investisseurs-wokes.php). Le gouvernement texan a décidé de bannir des compagnies qui font planer la possibilité d’abandonner le pétrole à moyen-long termes, même si les efforts de ces dernières sont vraiment mineurs et qu’elles peuvent difficilement être qualifiées d’écologiques. Au moins, le Texas n’a pas lancé de guerre d’occupation.

    Ça fait plus de 20 ans que les compagnies pétrolières admettent le rôle des énergies fossiles dans les dérèglements climatiques et dépensent de l’argent dans une propagande visant à faire croire qu’elles essaient de les résoudre.

  9. InfoPhile dit :

    Au moins, j’espère que les va-t-en-guerre ne sont pas surpris de la riposte russe aux dures sanctions occidentales.

    Eh que ça regarde mal ! Pénurie en vue, l’Angleterre s’agite fortement et l’inflation sévère gagne l’Europe entière. Une situation idéale pour la droitose qui en profitera pour faire avancer ses pions. Pas sûr que l’OTAN y survivra.

    Et, rien de rassurant, la Russie, la Chine et l’Inde participent à des exercices militaires conjoints. Ou comment coaliser ses adversaires.

    Bof, pô grave ! Ici, en Amérique du Nord on mange à notre faim et on a du gaz des schiste à ne pas savoir quoi en faire. Alors, go, go Ukraine, on résiste, on saigne, on pleure, on stress, on se « post-traumatise » à gogo pour les 30 prochaines années et surtout, on négocie pas avec un tyran ! Quitte à se tyranniser soi-même… Une sorte de scarification nationale quoi !

    1. Toile dit :

      Votre argumentaire à l’effet qu’ici ( en Amérique du Nord) on se fout des conséquences parce que ca n’atteint pas nos capacités de production ni notre mode de vie pourrait se valoir. Or, les plus dépendants de l’énergie russe sont les européens, certains pays plus que d’autres. Et pourtant, ils sont solidaires des sanctions.

      1. spritzer dit :

        @Toile

        Solidaire jusqu’à un certain seuil de sacrifice mais ça risque de changer quand le prix à payer sera de plus en plus élevé. C’est presque inévitable.
        https://www.rt.com/news/562130-anti-government-protest-prague/

      2. Guy Pelletier dit :

        @spritzer

        C’est crise finira bien par finir évidement RT Russia Today et les pro Kremlin non pro Russie on s’entends ce qui n’est pas la même chose trouveront toujours des raisons pour diviser l’occident dans ce cas là les pays Européens plutôt dépendant du gaz russe. Devant la tentation des fournisseurs de gaz de jouer sur cette crise l’hiver approchant pour s’en mettre plein les poches c’est aux gouvernements respectif s’il le faut de légiférer pour fixer le prix du gaz. Les réserves sont assez élevées pour passer à travers l’hiver.

    2. Kelvinator dit :

      « on négocie pas avec un tyran »
      Tout comme on ne négocie pas avec un terroriste, car la seule différence entre les deux, est que le tyran a encore plus de pouvoir, par définition!
      Donner raison aux terroristes, c’est ouvrir la porte à encore plus de violence et de morts.

  10. Toile dit :

    Au-delà du constant qu’il était pratiquement inévitable qu’on en arrive là vu l’imposant programme de sanctions à l’encontre de la Russie, c’est le pourquoi qu’il faut se poser. La réponse très très courte du pourquoi les sanctions est que la Russie a envahit l’Ukraine de façon armée et y fait une offensive meurtrière de guerre sous l’appelation « operations spéciales ».

    Et puis dire l’occident collectif est à blâmer pour cette situation, c’est carrément le monde à l´envers car on se disculpe jetant la faute dans la cour des voisins. What’s news ? En cela Dimitri Peskov joue bien son rôle de porte- parole du Kremlin. Dans mon livre, c’est un porte crottes, que cela. Adherez à cette vision, c’est cautionner l’agresseur.

    1. Kelvinator dit :

      Lorsqu’on parle d’augmenter le prix de l’énergie pour sauver l’environnement, plusieurs sont pour.
      Lorsque le prix de l’énergie augmente pour arrêter une guerre et sauver des vies, c’est moins populaire.

      Pour une rare fois, la forte pression imposé par la Russie force plusieurs à accélérer la transition, alors on sauve à la fois des vies et l’environnement. L’Amérique du Nord aussi devra réduire sa consommation un jour, mais n’y arrivera pas seul pour changer les habitudes de consommation basé sur un urbanisme pro-voiture couplé à une hausse fulgurante du marché immobilier… Ce sont tous des problèmes interreliés qui requiert plusieurs années.

    2. Chanounou dit :

      Poohtin et Peskow avec leurs petits sourires aux lèvres fines et leurs regards en coin me font l’effet de sadiques qui jouissent littéralement des souffrances qu’ils infligent.
      Aussi dérangés que Ex45 mais en pire encore car n’hésitant pas a (faire) tuer, violer, balancer par la fenêtre, empoisonner tout en restant stoïques et en rejetant la faute sur leurs victimes avec des airs de Raminagrobis….
      Avez vous déjà vu la video avec Angela Merkel et k
      le chien de Poutine ( un labrador noir)?

      1. Haïku dit :

        @Chanounou
        Excellente réflexion ! 👌

      2. Toile dit :

        Il a le même sourire narquois qu’à sa conférence sur l’empoissement de Navalhy alors en milieu hospitalier à Berlin.
        https://youtu.be/sQCyb_nAQIE

    1. cotenord07 dit :

      @ Chanounou :

      Il y a peu de détails sur ces supposées avancées ukrainiennes, le gouvernement Zelensky ne permettant plus aux journalistes de couvrir librement ce qui se passe sur la ligne de front, supposément afin de préserver la sécurité opérationnelle.

      D’après ce que j’ai lu ici et là, si vraiment y a eu des avancées, elles sont minimes jusqu’ici.

      1. Chanounou dit :

        @ cotenord,
        Ce n’était pas ce à quoi je faisais allusion mais ( je vous le concède, le titre est trompeur…) à la provisoire renonciation au référendum en Crimee rapportée par  » le Monde » ( dernière heure)

      2. cotenord07 dit :

        @ Chanounou :

        Merci pour votre réponse.

        C’est en fait le référendum qui concerne la région (l’oblast) de Kherson qui est reporté, à cause de l’instabilité qui règne présentement dans la région.

        Pour la Fédération de Russie, la question de l’appartenance nationale de la Crimée à été définitivement réglée avec le référendum de 2014.

  11. cotenord07 dit :

    En lien indirect avec ce billet :

    « Liz Truss, une idéologue du libre-échange succède à Boris Johnson au Royaume-Uni »
    « Après avoir mené une campagne à droite toute, la ministre des affaires étrangères a été élue par les adhérents à la tête du Parti conservateur, ouvrant la voie à sa désignation comme première ministre. »
    Par Cécile Ducourtieux(Londres, correspondante)
    Le Monde
    Publié aujourd’hui à 13h44, mis à jour à 14h51

    https://www.lemonde.fr/international/article/2022/09/05/royaume-uni-liz-truss-une-ideologue-du-libre-echange-succede-a-boris-johnson_6140268_3210.html

    Les premiers paragraphes de l’article peuvent être lus gratuitement.

    &&&&&

    C’est donc cette idéologue rigide, qui rappelle Margaret Thatcher, qui va devoir s’occuper des nombreux pots cassés que lui transmet le coloré et pittoresque Boris Johnson, celui qui, dans un excès de vanité, s’est pris pour un nouveau Winston Churchill…

    1. Kelvinator dit :

      Churchill est tout de même en partie l’architecte du désastre de Gallipoli.
      Tout comme lui, Johnson a connu des grands hauts, et des grands bas…

  12. titejasette dit :

    Il y a plusieurs mois, le Kremlin utilisait l’excuse des raisons techniques pour justifier les problèmes d’acheminement du pétrole. Maintenant, il y a un problème de pompage du gaz et ce n’est pas un problème technique, c’est en réponse aux sanctions économiques des pays occidentaux. Ah bon ? Il parle-vrai maintenant ? Ouais, c’est mieux ainsi car je n’ai jamais cru ces autres problèmes techniques mentionnés au printemps. Remarquez que le mensonge n’est pas leur pire défaut.

    Je crois que l’escalade de la guerre a pris une tournure différente avec cet aveu. Les dirigeants occidentaux sont-ils préparés à cette escalade ? Je crois que OUI car, grâce aux lectures des infos que j’ai lues dans les médias, les journalistes économiques avaient envisagé ce problème. Qu’est-ce les pays occidentaux mijotent pour contrecarrer ce problème ? Je n’en sais rien. Chose certaine, l’UE avait prévu ce coup. D’autres sanctions économiques en vue ? Ouais…

    C’est une guerre d’usure, que celui qui est le plus « usé » sorte son drapeau blanc.

    Avec le robinet du gaz coupé, plusieurs pays de l’Europe vont souffrir cet hiver. Sont-ils prêts à affronter le froid, à trouver des alternatives au gaz ?

    Quels pays européens qui dépendent le plus du gaz russe ?

    https://fr.statista.com/infographie/26777/pays-europeens-les-plus-dependants-du-gaz-russe-selon-la-part-des-importations-provenant-de-russie/

    1. InfoPhile dit :

      « Sont-ils prêts à affronter le froid »

      Une bonne question.

      Aussi, sont-ils prêts à perdre leur emploi et à une subir une folle inflation ainsi que les troubles sociaux en conséquence ?

  13. POLITICON dit :

    La Russie vit sous les sanctions depuis 2014 et encore plus depuis les 6 derniers mois. Pourtant, Vlad tient encore le gros bout du bâton avec l’énergie dont dépendent des dizaines de pays qui le critiquent. L’hiver approche, est-ce que ces pays ont un plan B? Sinon, l’Europe pourrait bien faire face au plus grand défi de son histoire et par ricochet traîner la planète dans une crise énergétique sans précédent.

    Force est de constater que l’Homme n’apprend rien de l’Histoire. Je souhaite que cette fois-ci notre dépendance aux énergies fossiles plonge la planète dans un chaos assez sérieux pour que plus jamais nous nous retrouvions dans une situation ou un meurtrier contrôle notre destinée.

    1. Bartien dit :

      « Je souhaite que cette fois-ci notre dépendance aux énergies fossiles plonge la planète dans un chaos assez sérieux pour que plus jamais nous nous retrouvions dans une situation ou un meurtrier contrôle notre destinée. »

      Tellement d’accord, et j’imagine que vous parlez aussi de la saudite arabie

  14. Chanounou dit :

    Que cette ordure tienne plusieurs centaines de millions de personnes au creux de sa main et s’apprête à les broyer en jouissant de ce qui en gicle me donne des envies de meurtre… , rien de moins.
    Et pas seulement de Poohtin … !
    Son caniche Peskow à la moustache bien lissée et ses menaces susurrées en souriant , son St Hubert de Lawrow au regard tombant et ses aboiements rogues, son bouledogue de Shoigu à l’œil torve et pas franchement pétillant d’intelligence… toute cette ménagerie rusco-sovietique me donne des envies de meurtre…
    Que font les services secrets, b*rdel de m*rde?

    Ps: j’adore les chiens…. , les vrais sur 4 pattes!

  15. titejasette dit :

    Nouvelles de l’heure.

    « L’OPEP et ses partenaires non-OPEP, une alliance énergétique influente connue sous le nom d’OPEP+, ont décidé de réduire les objectifs de production d’environ 100 000 barils par jour à partir d’octobre.

    Les analystes de l’énergie s’attendaient généralement à ce que le groupe maintienne le cap de sa politique de production.

    Cette décision intervient dans le cadre d’un âpre conflit énergétique entre la Russie et l’Occident, alors que de nombreux Européens sont profondément préoccupés par la perspective d’une récession et d’une pénurie de gaz en hiver.

    Les prix du gaz en Europe ont bondi de plus de 25 % lundi après que le géant énergétique public russe Gazprom a annoncé qu’il ne rouvrirait pas son principal gazoduc vers l’Europe ».

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  16. On choisit la facilité de suivre des ornières même si on sait qu’il y a un précipice au bout de la route. On se félicite d’étirer l’itinéraire en allongeant les courbes, mais le précipice est toujours là. La transition des énergies fossiles à l’électricité, est nécessaire, mais ne réglera pas notre problème de surconsommation collective d’énergie.

    1. Oups, c’était en réponse à Kelvinator 05/09/2022 à 09:04

      1. Kelvinator dit :

        Depuis tout ce temps, les habitudes des gens ne change pas, malgré tout les discours de support aux mesures pour contrer les changements climatiques. C’est facile accuser les industrie, les gouvernements et les autres pays, plutôt que faire de la simplicité volontaire. Certain le font, mais pas assez. Des situations comme celle actuelle, même temporaire, nous fais revoir nos habitudes.

      2. Jean Létourneau dit :

        @Kelvinator

        « Certain le font, mais pas assez. Des situations comme celle actuelle, même temporaire, nous fais revoir nos habitudes. »

        100% avec vous avec votre conclusion. Ce qui prouve que ce sont réactions ponctuelles. Il faut donc forcer le changement, pas le laisser au bon gré de chacun.

  17. InfoPhile dit :

    Se souvient-on de la désastreuse intervention des forces russes au moyen d’un gaz neurotoxique dans un amphithéâtre rempli de spectateurs près de Moscou dont s’étaient emparés deux « terroristes » Tchétchènes ?

    Bilan, quelques centaines de morts parmi le public. Bien sûr cette opération avait fait l’objet de poursuites de la part des familles endeuillées dont j’ignore toutefois l’aboutissement.

    J’imagine qu’il ne fallait pas donner raison aux « terroristes » et ne surtout pas négocier quoi que ce soit. Pour le sens des responsabilités, on repassera.

    1. cotenord07 dit :

      @ InfoPhile :

      Cet événement tragique a eu lieu en octobre 2002 et il y avait plus d’une quarantaine de terroristes islamistes tchétchènes, et non pas que deux.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_du_théâtre_de_Moscou

      Je crois que tout dirigeant politique, n’importe où dans le monde, aurait éprouvé beaucoup de difficulté à gérer une prise d’otages de cette ampleur, en particulier compte tenu de l’endoctrinement et de l’entêtement des terroristes qui détenaient les otages.

      1. InfoPhile dit :

        Merci pour les précisions.

        La Russie, qui se démarquait alors par une répression féroce en Tchétchénie, en violation de l’accord Tchernomyrdine-Maskhadov du 23 novembre 1996 – puis en Syrie une douzaines d’années plus tard -, avait le choix de laisser les Tchétchènes libres de se donner leur pays dans ce lointain Caucase du Nord sans pour autant s’affaiblir ou hypothéquer sa sécurité.

        Idem pour les trois-quarts de l’Ukraine (sauf, à mon avis, le Donbass et la Crimée), moyennant la neutralité de celle-ci. Ce qui a été refusé au prix auquel nous assistons; lequel ne peut nous surprendre toutefois étant donné les violences qu’elle s’était permise ailleurs auparavant.

        Eu égard à leurs forces et moyens, les Tchétchènes étaient-ils des terroristes ou des insurgés en légitime défense de leur pays vastement ensanglanté ? Cette question explique pourquoi j’ai mis des guillemets autour du terme « terroristes » à 09:51.

      2. Kelvinator dit :

        Quel est la différence à vos yeux entre les thcétchènes d’hier et les ukrainiens d’aujourd’hui face à l’impérialisme russe? Croyez-vous que les ukrainiens autant que les russes ont droit à leur indépendances et ne veulent pas subir le joug autoritaire de Moscou?

      3. cotenord07 dit :

        @ InfoPhile :

        Il y a de toute évidence en Tchétchénie — comme en Ukraine — un camp pro-russe et un camp anti-russe. Ces deux camps sont d’ailleurs représentés dans le conflit russo-ukrainien…

        Lorsque les militants et combattants en viennent à perpétrer des prises d’otage de civils innocents, y compris des enfants, je crois qu’on peut utiliser le terme « terroristes ».

        En ce qui concerne l’Ukraine, je crois que le Donbass aurait théoriquement pu demeurer ukrainien, mais avec un statut particulier, visant entre autres à préserver les droits linguistiques des russophones de la région.

        Mais au point où sont les choses, je crois que la Crimée et le Donbass vont dorénavant, et sur la longue durée, faire partie de la Russie.

    2. cotenord07 dit :

      @ InfoPhile :

      En septembre 2004, il y a eu la prise d’otages de l’école numéro 1 de Beslan, en Ossétie du nord, qui a fait encore plus de victimes.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_de_Beslan

  18. Toile dit :

    Dans mes dossiers, j’ai un extrait du porte parole ( avril 2022- donc je suppose être Peskov – mais je n’y ai pas mis de référence, contrairement à mon habitude) :

    « « Le niveau de popularité de Vladimir Poutine va bien au-delà des frontières russes. Il serait difficile à quiconque de remettre en cause le fait que Poutine est le leader absolu de l’opinion de la société, le leader absolu de l’Olympe politique », a-t-il affirmé lors d’un point-presse.
    « À ce niveau, il est difficile pour quiconque de lui faire sérieusement concurrence », a ajouté le porte-parole du Kremlin, martelant que « Poutine a plusieurs fois prouvé ses indéniables qualités de leader et il continue de le faire ».

    Bon petit chien – chien…..

    1. onbo dit :

      @toile

      On ne sait si dans sa langue Peskov parle de popularité ou de notoriété.

      Pour des centaines de millions d’occidentaux, Putin est fort connu pour ce qu’il cherche à être et réussit assez bien à imposer à ses proches, puis à son peuple, un dictateur notoire.

      Pour ce qui concerne sa popularité, elle est tombée bien basse.

      – pour avoir faussement basé sa toute aussi fausse « opération spéciale » sur la lutte aux Nazisme,
      – pour avoir déclaré les Ukrainiens comme des frères en même temps que de bombarder les civils ukrainiens par milliers,
      – pour avoir publiquement incité sa population à la haine envers le Ukrainiens en les comparant à des mouches qu’on recrache avec dégoût,
      – pour son envie morbide des ressources du sol et du sous sol ukrainien,
      pour sa jalousie jaune envers le président ukrainien à qui tout semble réussir, qui obtient tant d’affection de la part des populations européennes et américaines du nord et du sud et d’ailleurs dans le monde.
      – pour sa collusion manifeste avec des oligarques milliardaires qui l’enrichissent en sous main
      – pour avoir menacé de l’arme nucléaire et pour avoir osé le risque d’attaquer la centrale nucléaire ukrainienne et priver les ukrainiens d’énergie…

      pour toutes ces raisons, Vladimir Putin ne sera jamais un sauveur du peuple, tout au plus un des centaines de criminels notoires, tous faibles parmi les faibles, qui cherchent obstinément en vain à obtenir par la force brute quelque chose qui ne s’obtient que par la gentillesse, le nom privé de la diplomatie, toujours en quête de développement et de paix.

      1. Toile dit :

        Bien vu. De fait, méchante différence entre popularité et notoriété. Vlad est notoirement un agresseur, toujours en mode contrôle du pouvoir avec des moyens répressifs qu’il utilise sans limite, sans gene, domestique ou extérieur. Est-ce populaire ? Loin d’être certain.

    2. Chanounou dit :

      @Toile
      Ah! Vous aussi!….😅

  19. Benoît Branchaud dit :

    Comme-ci les choses n’allaient pas déjà assez mal pour l’Europe, Liz Struss a remportée la succession de Boris Johnson. Pour ceux qui ne là connaisse pas, Struss est une castastrophe amublante sur deux pattes. Un genre de croisement entre Thomas Mulcair et Valérie Plante.

    http://twitter.com/AaronBastani/status/1549801619776278533?s=20&t=CbBBKH8yRi1qSjL7eDwphw

    1. Benoît Branchaud dit :

      Liz *Truss et non pas Liz Struss, mes excuses.

    2. InfoPhile dit :

      « Un genre de croisement entre Thomas Mulcair et Valérie Plante. »

      Eh ben ! Assurément pas sur le plan idéologique. Une thatchérienne qui est devenu pro-brexit après coup par pur opportunisme.

  20. cotenord07 dit :

    Les Russes savent très bien que le camp occidental, y compris aux États-Unis, est loin de constituer un bloc monolithique face au conflit russo-ukrainien.

    Dans la dernière heure, grâce à un média russe que je consulte à chaque jour, j’ai découvert ce texte d’opinion du vétéran de la CIA George Beebee, que l’on peut probablement associer à « l’école réaliste » des penseurs stratégiques américains :

    « Our narrowing options in Ukraine », texte d’opinion
    George Beebee
    The Hill
    September 4, 2022
    Notes concernant l’auteur : « George Beebe is director of grand strategy at the Quincy Institute for Responsible Statecraft. He is a former director of Russia analysis at the CIA, and a former staff adviser to Vice President Dick Cheney on Russian affairs. »

    https://thehill.com/opinion/national-security/3622828-our-narrowing-options-in-ukraine/

    Dans son texte d’opinion, George Beebee affirme que malgré les difficultés que les combattants russes et pro-russes ont rencontrées sur le terrain, et malgré l’aide considérable que les États-Unis et leurs alliés ont apportée aux combattants ukrainiens, le temps est probablement en faveur de Vladimir Poutine, et qu’il serait sage que les États-Unis trouvent un compromis avec la Fédération de Russie.

    1. Kelvinator dit :

      Pourquoi ce serait aux USA à trouver un compromis?
      N’est-ce pas l’Ukraine qui est attaqué? Ne serait-ce pas à l’Ukraine et la Russie de trouver un compromis?

  21. titejasette dit :

    Les pays de l’Europe ont besoin de quelques temps pour se préparer (quelques mois ou quelques années ? Je n’en sais rien). Techniquement cette indépendance énergétique peut se réaliser (selon mon humble avis) et ce, avec du temps.

    Qu’est ce que les dirigeants européens font maintenant ? Depuis quand ils se sont mis à se préparer ? Les dirigeants européens à part de faire des mises en garde sur l’inflation et la dévaluation de l’Euro, FONT QUOI ?

    Les dirigeants des pays de l’Amérique (Canada, USA) FONT QUOI ? Biden et Trudeau ont des plans / stratégies à nous communiquer ?

    Personnellement, je crois qu’il faut laisser tomber l’Ukraine, isoler davantage la Russie avec d’autres sanctions économiques. Prendre le temps pour mieux se préparer pour l’obtention de l’indépendance énergétique. Si Putride a des ambitions territoriales autres que l’Ukraine, là, à ce moment là, les pays occidentaux pourront avoir des coudées franches.

    Mon humble avis !

  22. sousmarin dit :

    La Russie est en train de creuser sa tombe et l’on voit que la situation devient critique à la virulence des pro-poutinette à vouloir nous faire avaler de force que les sanctions sont complètement inutiles…si c’était le cas, poutinette n’emploierait pas autant de moyens pour les faire lever !
    Maintenant son cash va filer à la vitesse de la lumière…il joue à quitte ou double, un coup de bluff car, de toute façon, les sanctions sont en train de faire imploser l’économie russe, qui manque de tout sauf d’énergie fossile bien sûr.
    Sans vente d’énergie à l’UE, l’économie russe est à genoux d’ici un an, voire moins, le temps de brûler son cash, et les réserves européennes sont bien remplies pour l’hiver et la bulle spéculative sur le gaz va finir par éclater.
    La dernière carte qu’il reste au nain poutinette est la mobilisation générale mais c’est une carte qui pourrait réveiller la société civile contre lui en déclenchant une révolte, voire une révolution.

    N’en déplaise aux lécheurs de cul poutiniens, l’offensive ukrainienne gagne du terrain, doucement, méthodiquement et sans détruire tout sur son passage mais sûrement, et elle n’est pas limitée à Kherson, elle se passe également dans le Donbass.
    Pour l’instant le but n’est pas de gagner du terrain à tout prix mais de désorganiser les lignes logistiques russes et ça marche plutôt bien, vu la panique des pro-russes. Une sorte de phase 2 avant l’offensive massive ou la reddition russe sur la région de Kherson lorsque leurs soldats se retrouveront sans munitions et nourritures (le pillage a ses limites) ; tout le monde n’a pas une stratégie de bourrin comme les russes, certains préservent les vies au maximum…

    Nous en connaîtrons les effets finaux pas avant fin septembre, voire octobre, et les affirmations russes, ou pro-russes, d’un échec total dès le lendemain du début de l’offensive, sont pathétiques.
    Ah oui, les « autorités » pro-russes de Kherson annulent le référendum sur Kherson…à mon avis certains pro-russes sont en train de se barrer vite fait de la région tant que les ponts sont praticables à pied, sinon après c’est un petit plongeon pour rejoindre leurs copains.

    1. cotenord07 dit :

      @ sousmarin :

      À ma grande surprise, il semble que vous n’avez pas utilisé, même une fois, l’épithète « putride » dans votre commentaire.

      Est-ce que tout va bien ?

      Souffrez-vous d’un malaise aujourd’hui ?

      1. Carl Poulin dit :

        @ cotenord07
        Une chance que quelques uns de vos adeptes sur ce blogue vous défendent lorsque d’autres vous lancent certaines réalités qui vous appartiennent comme intervenant imbu de de lui-même.

      2. cotenord07 dit :

        @ Carl Poulin :

        Ne vous inquiétez pas pour moi.

        J’ai la couenne relativement épaisse, et les remarques à mon sujet ne m’affectent pas outre-mesure.

        Bonne journée ! 🙂

      3. Kelvinator dit :

        C’est pourquoi vous refusez de débattre?

      4. Carl Poulin dit :

        @ cotenord07
        Je crois que vous n’avez vraiment pas compris mon message à votre endroit, ou bien vous vous êtes esquivé de façon cavalière.
        Vous insultez un des blogueurs qui donne son opinion sans même vous visez.
        J’appelle ça un coup en bas de la ceinture.
        Vous devez avoir une très haute opinion de vous-même si j’en juge par vos interventions et vos réponses à vos détracteurs.
        Vous utilisez très souvent des sources plus que douteuses en y nommant aussi leurs rédacteurs et en y associant leurs titres professionnels pompeux, ce qui est une vieille méthode journalistique de bas étage pour essayer de donner une certaine crédibilité à vos propos. M. Hétu et M. Gougeon pourrait vous donnez quelques conseils pour vous alignez sur ce qu’est une source fiable en journalisme.
        Sur ce, passez une bonne journée de la fête du travail.

      5. Carl Poulin dit :

        P.S. @ cotenord07
        Vous n’avez pas la couenne dure, vous êtes imbu de votre propre personne…un peu comme le 45 TFG.

  23. Apocalypse dit :

    @titejasette – 10:55

    « Personnellement, je crois qu’il faut laisser tomber l’Ukraine, isoler davantage la Russie avec d’autres sanctions économiques. »

    Mais qu’est-ce que vous fumez?

    Il ne faut pas laisser tomber l’Ukraine et arrêter avec le délire de plus de sanctions, ça ne marche PAS et en plus, on pénalise d’honnêtes citoyen(ne)s partout sur la planète.

    Il FAUT que toute la communauté internationale travaille pour trouver une solution négociée; plus que temps pour la diplomatie. 🙏

    1. titejasette dit :

      @ Apocalypse  » laisser tomber l’Ukraine… »

      Je vous ai testé … un peu quand même… car je crois que dans la vie, il faut prendre du recul pour pouvoir se lancer plus haut et plus loin.

      J’ai rédigé un ajout à mon post 10h55 et je n’ai pas eu le temps de le poster. Le voici:

      Ajout à mon 10h55

      Malgré tous les problèmes économiques qui pèsent sur les pays de l’Europe à l’approche de l’hiver, si nos dirigeants n’adoptent pas une nouvelle stratégie face à cette guerre, quoi qu’ils fassent, je donnerai mon appui à 100% à nos dirigeants. Ils ont peut-être vu quelques choses que je n’ai pas envisagées ?

      Quoi qu’il en soit, est-ce que j’ai d’autres choix ? Ecouter et suivre les conseils des propagandistes, de Putride, lire les journaux russes pour me renseigner ?

  24. brady4u dit :

    @Benoît Branchaud

    Je vous concède volontiers Valérie Plante comme catastrophe naturelle, mais je me demande bien ce que vient faire Thomas Mulcair dans votre short list.

    Quant aux Brits, malgré ses défauts, son partygate et son irrespect des mesures sanitaires et des conventions, Boris Johnson, a au moins à son crédit, et ce n’est pas peu dire, d’avoir réussi à redonner à son pays son indépendance nationale.

    Liz Truss n’aura pas le droit à la chance au coureur et elle prend le pouvoir dans des circonstances plus que difficiles : inflation galopante et prix fort à payer pour son appui indéfectible à l’Ukraine.

    Et c’est sans compter avec la question ecossaise où le SNP et Nicola Strugeon veulent un référendum sur l’indépendance nationale de l’Écosse qui en ferait le laquais de l’UE.

    Et la question de la frontière invisible entre les deux Irlandes qui n’est pas réglée.

    Et puis, il y aura probablement des règlements de comptes chez les Tories entre les fidèles de Boris Johnson et ses tombeurs.

    2024 n’est pas loin ; le Labour non plus.

    Et dire que Rishi Sunak, chancelier de l’Échiquier démissionnaire et l’un des principaux tombeurs de Boris Johnson a cru un instant pouvoir lui succéder au 10 Downing Street.

    1. Bob Inette dit :

      « Quant aux Brits, malgré ses défauts, son partygate et son irrespect des mesures sanitaires et des conventions,
      Boris Johnson, a au moins à son crédit, et ce n’est pas peu dire, d’avoir réussi à redonner à son pays
      son indépendance nationale. »

      Qu’est-ce qu’il ne faut pas Rire parfois …

      1. Bartien dit :

        Faut comprendre qu’on à affaires à notre simon national….version soft sous ce pseudo mais ça reste notre pôvre simon

  25. marie4poches4 dit :

    HS

    La juge Cannon’ nommée par 45, accepte la nomination d’un « special master »

    https://twitter.com/stevenportnoy/status/1566814318854897665

    1. xnicden dit :

      Merci de l’info.

      Jugement porté en appel dans 4, 3, 2, …

  26. chatderuelle dit :

    Les sanctions ne fonctionnent pas??
    Pourquoi?
    parce que la guerre n’est pas terminée?

    Les sanctions ne sont pas magiques…
    Elles servent… la Russie « donne » son pétrole…. les disponibilités de plusieurs denrées, équipements, outillages, pièces sont devenues inexistantes….
    il est faux de dire que les sanctions ne fonctionnent pas…

    les sanctions ne sont qu’UN élément non violent pour combattre la guerre absurde…

    le problème demeure car ce ne sont pas tous les pays du monde qui respectent les sanctions occidentales…

    la diplomatie est de la négociation et pour négocier faut être minimalement 2….
    La Russie ne veut pas négocier. L’Ukraine non plus.

    L’hiver sera rude en Europe à cause du froid… l’hiver sera rude en Russie à cause des pénuries… En Amérique, l’inflation fera mal mais absolument rien de comparable avec ce qui se passera de l’autre côté de l’Atlantique…

    une solution autre?
    Si quelqu’un a une réponse, l’ONU doit être très ouverte à écouter…

    une guerre est un truc complexe et ça ne se règle pas avec des voeux … ce sera long et complexe….

  27. titejasette dit :

    Un peu de lecture sur l’impact des sansctions: « Un bilan en demi-teinte »

    « Si les pays qui ont dit vouloir isoler économiquement la Russie y ont réduit leurs exportations de biens de consommation, de machineries, de technologies et de services de 60 % par rapport à la même période l’an dernier, la diminution a aussi été de 40 % pour les autres, y compris la Chine. Le manque à gagner s’élève à 90 % pour les microprocesseurs.

    Cela tient, explique l’expert, au fait que personne ne veut s’exposer à d’éventuelles mesures de rétorsion des pays occidentaux, mais aussi au fait que la moitié des exportations chinoises vers la Russie viennent, en fait, de multinationales étrangères établies en Chine.

    En réalité, les sanctions économiques et financières imposées à la Russie ont un « effet cumulatif » et, à mesure que s’épuisent ses stocks, « étrangleront » de plus en plus l’économie russe. De l’avis même de son ministère de l’Économie, son produit intérieur brut (PIB) devrait ainsi se contracter de 12,4 % cette année, ce qui serait pire que la terrible crise financière russe de la fin des années 1990 (-10 %). Quant à l’étonnante résilience du rouble, elle tient à des mesures monétaires et de contrôle de la circulation des capitaux qui ne sont pas soutenables à long terme, a estimé la semaine dernière le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, dans le New York Times…. »

    Lire la suite:

    https://www.ledevoir.com/economie/729708/analyse-un-bilan-en-demi-teinte-des-sanctions-contre-la-russie#:~:text=Si%20les%20pays%20qui%20ont,autres%2C%20y%20compris%20la%20Chine.

    1. titejasette dit :

      Extrait de l’article que j’ai posté à 12h36

      « Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie devrait ainsi se contracter de 12,4 % cette année (2022), ce qui serait pire que la terrible crise financière russe de la fin des années 1990 (-10 %). »

      Quels sont les PIB de quelques autres pays riches, et ce, des années 2021 versus 2022 ?

      https://www.journaldunet.com/patrimoine/guide-des-finances-personnelles/1209268-classement-pib/

      1. titejasette dit :

        Oups ! L’extrait qui contient les stats sur la contraction du PIB de la Russie proviennent du Ministère de l’Écomomie de la Russie et se lit comme suit

        « De l’avis même de son ministère de l’Économie, son produit intérieur brut (PIB) devrait ainsi se contracter de 12,4 % cette année, ce qui serait pire que la terrible crise financière russe de la fin des années 1990 (-10 %). »

    2. Kelvinator dit :

      En 2014, Putin avait sacrifié une large part de sa réserve monétaire pour maintenir le rouble à un haut niveau. La même chose se reproduit, car ce sont surtout les oligarches qui profitent d’un rouble élevé comparé au peuple incapable de le dépenser en dehors du pays. Putin sait comment aider ses amis.

  28. brady4u dit :

    @Bob Inette

    Je ne vois pas ce qui vous fait rire, mais Boris Johnson a réussi là où René Lévesque et Jacques Parizeau ont échoué: redonner (ou donner) un pays à ses concitoyens.

    1. Kelvinator dit :

      « redonner (ou donner) un pays  »
      N’utilisez-vous pas le terme « redonner » d’une manière très libre comparé au référendum québécois? La comparaison est plutôt poussée.

    2. Bob Inette dit :

      Encore plus drôle !

      Le pays des chimères et des calinours …

  29. Kelvinator dit :

    Disons-le, le gas est la dernière arme russe pour influencer l’occident. C’est la dernière chance pour faire pression.

    Après avoir joué cette carte et s’aliéné l’entièreté du contient européen, la Russie sera encore plus isolée dans son landlock continental, à la merci de la Chine et son « silk road 2.0 » moribond pour exporter.

    Moscou se prive volontairement d’une grande partie du pétrole vendu à bon prix. Putin se prive d’argent pour faire pression, mais rien n’indique que cela aura un impact immédiat, alors que la baisse des revenus est elle immédiate.

  30. titejasette dit :

    @ sousmarin
    @Carl Poulin
    @Kelvinator

    Quand il n’y a pas de propagandes, de références et de lectures de données non vérifiables dans vos échanges avec Cotenord, je vous lis. Je suis interloquée par vos échanges acrimonieux avec ce personnage caustique (à lire les posts à partir de 11h00).

    Nous autres, la plupart des femmes du blogue, on l’a ignoré et on n’inter-réagit plus avec lui. Je vous suggère de faire de même.

    @sousmarin 11h00 – Aviez-vous osé affublé son Dieu du nom de Putride ? Vous avez été blasté. Pôv vous ! Hahaha ! Ça vous apprendra à être plus poli avec Dieu le père et le fils de Dieu la prochaine fois.

    1. Kelvinator dit :

      @titejasette
      Je suis parfois d’accord avec son opinion, parfois non. Nous avons des échanges plaisantes à l’occasion. Les commentateurs içi sont comme des politiciens ; adversaire un jour, allié le lendemain, mais toujours respectueux (la majorité du temps).

      Tout comme je ne recule pas devant la confrontation d’idée, dans le respect de l’autre. Les idées conspirationnistes ou sur la géopolitique m’intéresse particulièrement, alors c’est normal selon moi de vouloir comprendre la logique derrière les idées qui rejoignent ses deux sujets, d’autant lorsqu’il est question du plus grand envahisseur impérialiste du monde.

      Cela n’a rien à voir avec le genre de l’interlocuteur. Je crois fermement depuis longtemps que les hommes et les femmes sont égaux. Les seuls différence que l’on peut souligner sont des stéréotypes ou des biais personnels tout simplement, parfois bien difficile à déraciner. Pour moi ce n’est pas une question homme-femme.

      1. titejasette dit :

        @Kelvinator 20h31

        J’ai profité de la belle soirée pour faire une belle promenade et j’ai pris mon temps pour souper, c’est pourquoi je n’ai pas vu votre post et je vous réponds si tard.

        Comme je ne lis pas Cotenord, je ne lis pas les commentaires des personnes avec lesquelles il échange, je ne connais pas non plus le sujet des échanges. C’est en vous lisant ce soir que j’ai appris le type de vos échanges entre vous deux. Vous me semblez être défensif. «Nous avons des échanges plaisantes A l’OCCASION…toujours respectueux (LA MAJORITÉ DU TEMPS).

        Je n’ai pas l’intention de contrôler vos fréquentations. N’empêche que vos précisions ( en lettres majuscules) me semblent un peu bizarres. Comme je ne vous connais pas, vos intérêts ne m’intéressent pas. Merci quand même de vos précisions.

        Concernant votre 2è paragraphe. Vous avez de bonnes intentions. Vous vouliez « comprendre la logique derrière les idées ….lorsqu’il est question du plus grand envahisseur impérialiste du monde » Sauf que quand deux journalistes dans un pays sans censure (comme par exemple le Canada) écrivent un livre sur P.E Trudeau, ils peuvent avoir 2 opinions divergentes sur ce leader. Alors que là, quand tout est censuré comme en Russie, comment vous pouvez distinguez lequel des deux journalistes qui a fait un bon travail lorsqu’ils écrivent sur Putine ? Ces 2 journalistes ne savent même pas de quoi ils parlent. Ils écrivent avec les renseignements que le Kremlin met à leur disposition. En conclusion, je me répète vos intentions sont bonnes mais si vous vous accrochez à vos intentions, vous continuez d’errer.

        De toute manière, je ne ressens aucun intérêt à lire sur Putine, que les infos sur lui soient censurées ou non. Donc on passe au 3è et dernier paragraphe.

        Quand je parle des hommes et des femmes sur le blogue, je ne fais pas allusion à l’égalité des sexes. Je veux souligner le caractère hargneux, de l’attaque insultant, grossier et arrogant de la part d’un homme à un autre homme. Avez-vous trouvé que les femmes sur ce blogue sont plus distinguées, sereines et polies ? Et ce, dans les échanges entre nous les femmes et ceux avec les hommes.

        Ca fait des années que nous ne revendiquons plus légalité des sexes au Québec. Je devine votre âge « avancé » lorsque vous croyez que j’ai fait allusion à l’égalité des sexes. Personnellement, je trouve que les femmes au Québec se sentent plus égales à l’homme et ce par rapport aux femmes en Europe (en Espagne et en Italie entre autres).

        Bonsoir et bonne nuit !

      2. Kelvinator dit :

        « mais si vous vous accrochez à vos intentions, vous continuez d’errer. »
        Je ne comprends pas ce que vous voulez dire.

        Je ne crois pas que les femmes sont meilleur que les hommes, et vice-versa. Je me tiens le plus loin possible des stéréotype et des visions biaisés, c’est pourquoi je fais allusion à votre prétention que les femmes sont meilleur que les hommes, et par le fait même met à mal votre hypothèse sur mon âge… Vous avez tout faux, à moins que vous considérez être à mi-chemin entre X et Y comme étant « avancé ». Sexisme et agisme sont deux qualificatif que j’évite le plus possible d’appliquer à mes actions.

  31. Samati dit :

    Pour ceux qui aiment les chiffres, l’inflation en Russie dépasserait les 15% et pourrait sans doute plus élevé compte tenu de la manipulation des données en Russie. Le beurre, le pain et le sucre ont connu des hausses de plus de 200% sur certains marchés dont celui de Moscou.

    Le gaz que la Russie ne vendra pas à l’Europe devra être brûlé, le pays n’ayant pas les capacités de stockage appropriées. Ce gaz ne peut être vendu sur d’autres marchés faute de gazoduc ou de capacité additionnelle de liquéfaction. Poutine prive la population russe des ressources qui pourrait l’aider à faire face à l’importante crise économique du pays.

    La Chine et l’Inde profite de la situation en Russie pour acheter leur pétrole à rabais (rabais de plus de 30% par rapport aux cours mondiaux). Les sociétés d’assurance occidentales qui assurent le transport maritime pourraient cesser d’assurer les navires transportant le pétrole russe si la Russie utilise également le pétrole pour répliquer aux sanctions occidentales. Sans assurances il ne peut y avoir de transport de pétrole.

    Poutine dans un de ses derniers discours semble ne plus être conseillé par ses économistes. Il a déclaré :

     »The economy of imaginary wealth is being inevitably replaced by the economy of real and hard assets ».

    Cette déclaration qui pourrait provenir des tenants de la droite extrême/extrême est une indication qu’il ne comprend rien à l’économie. Des jours sombres s’annoncent pour la Russie et la population qui doit vivre dans un régime où la répression de toute opposition peut vous valoir la prison et dans certains cas la mort …par défenestration ou empoisonnement.

    1. Kelvinator dit :

      Putin joue sa dernière carte.
      Après ça, il n’a plus rien! Il bluff.

  32. Grenouillage dit :

    Peu de blogueurs semble entrevoir la catastrophe qui frappera l’europe dans les prochains mois. Pourtant, les signaux semblent assez clairs.

    Allemagne
    Le ministre allemand de l’Economie Habeck : « Nous devons nous attendre au pire. »

    Grande-Bretagne
    Les prévisionnistes s’attendent à ce qu’elle grimpe encore plus haut, Goldman Sachs affirmant que l’inflation pourrait dépasser 20 % au début de l’année prochaine si les prix du gaz ne baissaient pas.

    Rép. tchèque
    Environ 70 000 manifestants exigent un nouvel accord gazier avec la Russie et la fin des sanctions liées à la guerre en Ukraine

    https://www.theguardian.com/world/2022/sep/04/czech-republic-prague-protest-sanctions-energy-crisis-gas-russia

    Italie
    Les résidents de Naples se sont rassemblés dans la rue et ont brûlé des factures d’énergie exorbitantes car les gens n’ont pas les moyens de payer leur énergie.

    https://www.express.co.uk/news/world/1664974/Naples-protests-locals-burn-energy-bills-gas-electricity-price-Italy-chaos-vn

    Zone euro
    Les prix du gaz ont bondi de plus de 35% lundi alors que les commerçants ont réagi à la décision de la Russie de fermer indéfiniment son principal gazoduc. L’euro a glissé à son plus bas niveau en deux décennies et les actions ont chuté.

    https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-09-05/europe-scrambles-to-respond-as-gas-prices-surge-energy-update

    Un des gros problèmes des pays européens est qu’ils doivent maintenant payés leur gaz et pétrole en dollar américain, ce qui n’était pas le cas avant lorsqu’ils transigeaient avec les russes en euro.
    L’europe doit acquérir des dollars, ce qui fait chuter l’euro, et par le fait même fait monter les prix du pétrole et du gaz, amenant l’euro à la baisse, qui amène une montée des prix du pétrole et du gaz…..bref vous voyez la spirale infernale.

    Sincèrement, des gouvernements tomberont dans les prochains mois pour n’avoir pas su prévoir la crise énergétique qui s’annonce. Et cela ne sera pas beau.

  33. sousmarin dit :

    Pour répondre aux différents commentaires ci-dessus, le sobriquet dont j’ai affublé Poutine est le p (lire pet, une autre forme de gaz) putride mais il ne le mérite même plus après son erreur stratégique de couper le gaz à toute l’UE ; l’insignifiant poutinette lui convient très bien.
    Ne pas oublier que sa venue au pouvoir est dû à l’ivrogne et minable Eltsine (la plus grande erreur de Gorbatchev a été de ne pas écarter cette distillerie ambulante en l’envoyant très loin de Moscou cuver sa vodka).

    Sans un concours de circonstances malheureux (Erreur de Gorbatchev + Tentative de putsch militaire + Eltsine qui se prend pour un héros et qui finit par le faire croire aux russes alors qu’il ne savait même pas où il était les 3/4 du temps), poutinette serait un petit fonctionnaire inconnu au fin fond d’une administration russe quelconque et le monde serait différent…encore un ravage de l’alcool…

  34. titejasette dit :

    @Grenouillage 16h29

    En juillet dernier, on a compilé le taux d’inflation de divers pays dans le monde – Voir # 1.

    A partir de ces taux d’inflation (qui sont historiquement déjà très hauts) il faut tenir compte maintenant de la hausse du coût de l’énergie et de la dévaluation de l ‘Euro (J’ai pris note des réactions des Européens mentionnés dans votre post). Je m’attends à un chaos général crée par la misère du petit peuple qui va conduire plusieurs pays de l’Europe dans un sorte de rejet de la guerre de l’Ukraine.

    Si le peuple ne soutient plus les efforts de la guerre, les dirigeants seront obligés d’abandonner l’Ukraine. J’ai développé mon idée plus tôt ce matin sur ce billet et plusieurs d’entre vous ont été sceptiques.

    Lien # 1

    https://www.global-rates.com/fr/statistiques-economiques/inflation/inflation.aspx

    1. Grenouillage dit :

      Actuellement, le soutien à la guerre provient en grande partie des américains et dans une moindre proportion, des anglais.

      De ce que j’ai lu, les américains laisseront la tâche aux européens de reconstruire l’Ukraine une fois la guerre terminée.
      De un, on ne sait pas quand la guerre se terminera.
      De deux, une fois la guerre terminée, les européens auront beaucoup de peine à se sortir du marasme qui les attend, et l’existence même de l’union européenne sera en danger. Je ne suis pas certain qu’ils auront les centaines de milliards d’euro à prêter aux ukrainiens pour la reconstruction de l’Ukraine, quant ils subiront chez eux des pressions économiques très fortes pour répondre aux besoins de leur population.

      La démocratie est en danger, pas seulement aux USA mais également en Europe.
      Si un vent venant des mouvements d’extrêmes gauche ou de droite devait balayé l’Europe,
      Poutine sortira gagnant de cette confrontation avec l’occident qui dépasse largement les frontières de l’Ukraine.

      1. Kelvinator dit :

        « De ce que j’ai lu, les américains laisseront la tâche aux européens de reconstruire l’Ukraine une fois la guerre terminée. »
        Les américains ont déjà voter 10,3 milliards $ pour l’Ukraine.
        Le conseil européen en donne 2,2 milliards €.

        Vos sources sont peut-être biaisés

      2. Grenouillage dit :

        Les sommes allouées présentement vont essentiellement à l’effort de guerre et au roulement de l’économie ukrainienne.
        Les derniers chiffres qui sont sortis pour la reconstruction de l’Ukraine sont de 750 milliards de dollar….et la guerre n’est toujours pas fini.

      3. Kelvinator dit :

        Je crois qu’on peut se fier à l’Iraq et l’Afghanistan comme exemple d’investissements après-guerre.

      4. Grenouillage dit :

        Kelvinator dit :
        05/09/2022 à 22:39
         » Je crois qu’on peut se fier à l’Iraq et l’Afghanistan comme exemple d’investissements après-guerre.  »

        Il ne faut pas souhaiter cela aux ukrainiens. Les investissements en Irak ont été minime pour les raisons suivantes:

        – Après la victoire des américains en 2003, c’est une guerre asymétrique impliquant plusieurs groupes d’insurgés, des milices, des membres d’Al-Qaïda, l’armée américaine et les forces du nouveau gouvernement irakien qui se déroulent jusqu’à la 1ière guerre civile en Irak en 2006.

        – 1ière guerre civile entre les sunnites et les chiites. (2006 à 2009)
        Les sunnites prennent le dessus sur les chiites, aidés financièrement par les américains

        – Les américains se retirent de l’Irak en 2011.

        – Début de la 2ième guerre civile en Irak 2013 à 2017
        L’ISIS s’empare de Mossul et de plusieurs territoires en Irak.

        Les chiites ont finalement repris le pouvoir en Irak aidés par l’Iran, grand ennemi des États-Unis et d’Israel.

        Pour ce qui est de l’Afghanistan, ce pays a été en guerre durant toute l’occupation américaine, et ce jusqu’au retrait définitif des américains en 2021.

        Même si les américains ont gagné rapidement la guerre en Irak (2003) et en Afghanistan (2011), les conditions pour planifier un plan de restructuration n’ont jamais été rencontré, faute de paix durable.

      5. Kelvinator dit :

        Mon allusion était lié à l’intention des américains d’investir, alors que vous écriviez qu’ils n’avaient prétendument pas l’intention d’investir beaucoup pour la reconstruction en Ukraine.

  35. titejasette dit :

    @sousmarin 17h18

    Vous aviez à 11h00 et à 17h18 exprimé votre opinion personnelle sur un leader politique qui a déclenché une guerre qui risque de nous conduire à une 3è guerre mondiale.

    Vous avez droit à votre opinion car vous ne vous êtes pas adressé à personne parmi nous. Il y a un tarla sur le blogue qui s’est senti visé. Cotenord vous a apostrophé avec 4 lignes assassines suivantes (à 11h11)

    « – À ma grande surprise, il semble que vous n’avez pas utilisé, même une fois, l’épithète « putride » dans votre commentaire.
    – Est-ce que tout va bien ?
    – Souffrez-vous d’un malaise aujourd’hui ?  »

    En vous posant ces questions, Cotenord veut insinuer que votre santé mentale est affectée par un malaise.

    Critiquer un leader politique est un droit qui vous appartient. Ses mots sont adressés à vous personnellement et représentent un attaque insultant, grossier et arrogant.

    A votre place, je déposerais une plainte à M. Hétu

    1. cotenord07 dit :

      @ titejasette :

      Je crois que vous pouvez vous calmer.

      Je n’insinuais rien à propos de l’internaute sousmarin, et je ne conteste pas du tout son droit de s’exprimer, ici ou ailleurs.

      Je trouvais simplement cocasse le fait qu’il n’ait pas utilisé dans son commentaire un mot qu’il utilise dans pratiquement tous les commentaires qu’il laisse sur ce blogue depuis quelques mois.

      Pour votre info, l’internaute sousmarin m’a déjà décrit en utilisant des épithètes peu reluisantes.

      Je n’ai pas fait de drame avec cela, et il ne m’est jamais venu à l’esprit de me plaindre à Richard Hétu.

      Bonne soirée !

  36. Grenouillage dit :

    Pour vous donner une idée de l’impact du prix de l’énergie en Grande-Bretagne.

    https://twitter.com/scottygb/status/1566748685341425664

    1. titejasette dit :

      @Grenouillage

      Je n’ai pas de compte Twitter et la page est en partie dissimulée pour m’éviter de lire le message. Je ne suis pas interressée à le lire.

      Je vais aller prendre de l’air.

  37. Jean Létourneau dit :

    Poutine joue quitte ou double

    L’Europe est en désintox énergétique forcée vis-à-vis la Russie de Poutine. va falloir que le « pusher » de gaz baisse le prix de sa camelote pour rétablir son marché quand la tempête passera.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :