Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Une nouvelle nation est apparue dans le monde le 24 février à 4 heures du matin. Elle n’était pas née, mais renaissait. Une nation qui n’a pas pleuré, crié ou pris peur. Une nation qui n’a pas fui. N’a pas abandonné. Et qui n’a pas oublié. […] Nous ne nous assiérons pas à la table des négociations par peur, avec un pistolet pointé sur nos têtes. Pour nous, le fer le plus terrible, ce ne sont pas les missiles, les avions et les chars, mais les chaînes. […] Qu’est-ce que pour nous la fin de la guerre ? Nous avions l’habitude de dire : la paix. Maintenant nous disons : la victoire. »

Volodymyr Zelensky, président d’Ukraine, s’adressant à ses compatriotes et au monde à l’occasion du 31e anniversaire de l’indépendance de son pays, qui coïncide avec le 6e mois de l’invasion de celui-ci par la Russie.

P.S. : En s’adressant plus tard au Conseil de sécurité des Nations unies, Zelensky a imploré l’Agence internationale d’énergie atomique de prendre le contrôle de la centrale nucléaire de Zaporijjia, accusant la Russie de « mettre le monde au bord d’une catastrophe radiologique ».

P.P.S. : Joe Biden a annoncé une aide militaire supplémentaire de 3 milliards de dollars à l’Ukraine en ce mercredi.

(Photo Reuters)

66 réflexions sur “La citation (ukrainienne) du jour

  1. Samati dit :

    ….le plus terrible ce sont les chaînes…

    Superbe énoncé de Zelensky

    1. Helene dit :

      Après 6 mois de guerre, quel discours, mémorable 👏🏻 Longue vie à l’Ukraine!

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 👌

    2. Nelson Beaudet dit :

      La Russie a déjà perdu cette guerre en ce sens que peu importe son l’issue géographique, elle sera économiquement et diplomatiquement devenue un paria….ça va prendre minimalement une génération ou deux pour que la Russie redevienne un pays respecté et respectable…

      1. cotenord07 dit :

        @ Nelson Beaudet :

        La Russie n’est devenue un pariah qu’avec la majorité des pays européens et nord-américains, et encore là, pas tous (la Hongrie et la Turquie maintiennent un dialogue avec la Russie).

        La Russie continue à maintenir des relations à peu près normales avec les autres pays, et en particulier avec la Chine et l’Inde.

      2. cotenord07 dit :

        @ Nelson Beaudet :

        Ajout :

        Voici comment un collaborateur du périodique américain conservateur The National Interest perçoit la situation :

        « No Matter Who Wins Ukraine, America Has Already Lost »
        Ramon Marks
        The National Interest
        August 21, 2022

        https://nationalinterest.org/feature/no-matter-who-wins-ukraine-america-has-already-lost-204288

  2. Samati dit :

    Pour la fête nationale des ukrainiens, un hymne qui les aidera à passer au travers des attaques meurtrières des nazis russes.

    1. cotenord07 dit :

      L’influence des chants traditionnels cosaques est évidente dans le chant ukrainien « Oï ou louzi tchervona kalyna » (en ukrainien : « Ой у лузі червона калина » — « Oh, les baies rouges de viorne dans la prairie »).

      On trouve des chants nostalgiques et mélodieux semblables à celui-ci chez à peu près tous les Cosaques, peu importe s’ils habitent en Ukraine, en Russie ou ailleurs dans la vaste diaspora des Cosaques (un bon nombre d’entre eux ont dû s’exiler hors de l’ancien Empire russe, à l’issue de la Guerre civile de 1917-1922, que les révolutionnaires bolcheviques ont gagnée).

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Oï_ou_louzi_tchervona_kalyna

    2. jeani dit :

      @Samati

      Vraiment inspirant!

    3. Layla dit :

      @Samati 12:31

      Que c’est beau…des frissons, des larmes je leur souhaite le meilleur, je les porte dans mon coeur. Bien d’accord…le fer le plus terrible c’est celui des chaînes. Ils n’avaient pas le choix de faire face. Poutine…avait le choix de ne pas perdre la face.

  3. Gilles Gougeon dit :

    « Les chaînes »,quelle image! Dans toutes les guerres, dans tous les affrontements des phrases et des images fortes traversent les frontières et s’inscrivent dans l’Histoire. Ainsi, on se souviendra du « blood, sweat and tears » de Churchill lorsqu’il a annoncé que son peuple allait résister à Hitler non sans avoir versé « du sang, de la sueur et des larmes ». Ce même Churchill, dans un discours prononcé dans une université du Missouri en 1955, avait lancé la phrase choc qui annonçait qu’un « rideau de fer » venait de descendre sur les frontières de l’Europe.
    Je crois que Zelinsky, sans être au départ un chef de guerre, a su trouver les mots que retiendront son peuple et ses alliés au mi-temps d’une guerre insensée lancée par un autocrate, Poutine qui, comme Hitler, croyait modifier à lui seul le paysage et les frontières de l’Europe.
    Parfois les mots peuvent être plus puissants que les armes. Et ce sont ces mots dont l’Histoire se souvient le mieux.

    1. cotenord07 dit :

      @ Gilles Gougeon :

      Un article paru dans le Washington Post ce matin révèle que Zelensky a envisagé de démissionner dans les heures suivant le début de l’invasion.

      « 5 ways Ukraine fought and saved its capital from Russian invaders »
      By Paul Sonne and Isabelle Khurshudyan
      The Washington Post
      August 24, 2022 at 2:00 a.m. EDT

      https://www.washingtonpost.com/national-security/2022/08/24/kyiv-battle-ukraine-defense/

      Extrait :

      « 3. Ukrainian President Volodymyr Zelensky wasn’t opposed to resigning or leaving Kyiv if it would end the war.

      In the initial hours of the war, as Western officials urged him to evacuate, Zelensky told them he would happily leave or resign if it would end the war. He said he wasn’t concerned about losing his position but simply believed his departure would only help the Russians achieve their goal and worsen the situation for Ukrainians.

      “I’m not trying to hold on to power,” Zelensky said he explained to the Western officials. “If the question is that I leave, and that will stop the bloodshed, then I am all for it. I will go right now. I didn’t get into politics for that — and I will go whenever you say, if it will stop the war.”

      While he believed some Western officials were truly concerned about his personal safety, Zelensky also suspected that some of his foreign interlocutors simply wanted the conflict to end as quickly as possible, with his administration effectively surrendering to Russia. »

    2. Dekessey dit :

      Sans oublier son fameux: « I don’t need a ride, I need ammunition » au début du conflit, imprimé d’ailleurs sur un T-shirt par Saint-Javelin

  4. Samati dit :

    Des hackers ont pris le contrôle des systèmes de surveillance à Moscou, en Crimée et dans le Donetsk et ont fait jouer des chants ukrainiens en ce jour de fête nationale.

    https://twitter.com/AnonOpsSE/status/1562442141820788737

    1. cotenord07 dit :

      @ Samati :

      L’influence cosaque est évidente ici aussi.

      Je serais prêt à parier que les « hackers ukrainiens » ont probablement reçu l’appui technique de spécialistes des opérations cyber des forces armées des États-Unis et du Royaume-Uni, qui sont discrètement très impliqués dans ce conflit.

  5. Samati dit :

    Boris Johnson a fait une visite (non annoncée) en Ukraine en ce jour de fête nationale. Les russes n’apprécieront pas…

    https://twitter.com/visegrad24/status/1562435616323018754

  6. claude400 dit :

    Les Ukrainiens sont admirables de courage, mais imaginez si l’agent russe Trump était toujours président des États-Unis. Biden n’a pas été le plus proactif au début, comme si les Ukrainiens devaient lui prouver qu’ils étaient sérieux dans leur volonté de se battre et de triompher. Aussi, la Russie, de son côté, a prouvé qu’elle n’était qu’une station-service pétrolière et gazière avec des armes nucléaires. Son armée conventionnelle a été hautement surestimée par les occidentaux. Tout ça combiné, l’évolution des choses et la prise de conscience sur la détermination des Ukrainiens et la faiblesse relative des Russes, mène Biden et les USA à passer à la vitesse supérieure dans leur aide militaire.

    En fait, la question qui demeure est de savoir comment la Russie gérera sa défaite humiliante? Comment Poutine arrivera-t-il à se retirer d’Ukraine tout en restant en poste, ou bien, y aura-t-il un sursaut de bon sens autour de lui qui mènera à son exclusion d’une manière ou d’une autre? Poutine ne s’en tirera pas comme Staline. Cette fois c’est lui le mauvais, et l’unique mauvais. Ici on est pas en face de deux tyrans comme Hitler et Staline. Il n’y en a qu’un et c’est Poutine, et contrairement à Staline, l’aide militaire américaine va à ses adversaires. L’armée russe a une technologie inférieure et a subi des pertes énormes et irremplaçables, alors que l’Ukraine reçoit constamment du matériel technologiquement supérieur pour remplacer ses pertes et ajouter à sa puissance de frappe tout en agrandissant la portée des attaques possibles. Tout ça avec des sanctions économiques qui n’ont pas encore atteint leur plein effet. La Russie n’a jamais fait son examen de conscience après la chute de l’URSS. Il n’y a pas eu de procès de Nuremberg du communisme. Cela a permis à un ancien agent du KGB de prendre le pouvoir et de graduellement remettre le pays en dictature avec le consentement de la population. Pas pour rien que Poutine est l’idole de Trump. Hitler admirait Mussolini avant de tourner l’Allemagne en dictature à partir de 1933, Trump admire Poutine et a tout fait pour joindre le club des dictateurs. Incroyable qu’il soit encore en liberté.

    1. Maverick dit :

      @claude400 « Les Ukrainiens sont admirables de courage, mais imaginez si l’agent russe Trump était toujours président des États-Unis.  »

      Pourquoi la Russie n’a pas justement attaquée l’Ukraine pendant que leur agent était POTUS? Pourquoi avoir attendu son départ?

      1. chrstianb dit :

        La COVID a frappé deux fois plus fort en Russie qu’aux États-Unis. De plus, même si les Russes semblent être mal préparés, il faut quand même du temps pour rassembler une force d’invasion de cette ampleur.

      2. Layla dit :

        Désolée pour le « plagia » je n’avais pas vu votre post.

      3. el_kabong dit :

        @maverick

        P.q. le petit tsar était convaincu que l’invasion de l’Ukraine allait être une « marche dans le parc », que les ukrainiens allaient accueillir les soldats russes comme des libérateurs (tiens, ça rappelle kekchose) et qu’il n’avait rien à foutre des réactions de l’occident une fois le fait accompli…

      4. Layla dit :

        @Maverick 13:11
        « … pendant que leur agent était POTUS? Pourquoi avoir attendu son départ? »

        Et si c’était Covid qui a su freiner Poutine et non DT.

        En temps de pandémie pas le bon moment pour commencer une guerre.

        Même Poutine en avait plein les bras avec Covid.

  7.  »Pour nous, le fer le plus terrible, ce ne sont pas les missiles, les avions et les chars, mais les chaînes. »

    Plusieurs au début de l’invasion demandait au Ukrainiens d’abdiqué, de laisser poohtine gagné, afin de sauvé des vies.
    Je crois que cette phrase de Zelensky résume bien pourquoi les Ukrainiens n’ont pas abdiqué.
    Abdiqué est l’équivalent de devenir la nation esclave de poutine.

    * Suivant ce qui c’est passé en Tchétchénie, il y aurait eu beaucoup plus de mort sous un règne de poohtine qu’il y en as présentement en ces temps de guerre.
    poohtine massacre sans aucune pitié toute forme de résistance a son pouvoir ultime, il a complètement rasé des village rebel, c’est de dizaine de milliers de personne assassiné APRÈS sa prise de pouvoir sur la Tchétchénie.

    1. Samati dit :

      @ philippe deslauriers

      Des députés de la Douma russe ont laissé entendre qu’une fois la conquête de l’Ukraine terminée, il faudrait éliminer près de 2 millions d’ukrainiens, jugés irrécupérables. L’élimination se ferait au moyen de la mort ou des goulags.

      Les ukrainiens, incluant la très grande majorité des russophones, n’ont aucun désir de passer sous le joug de la dictature russe, ce qui signifie établir un rideau de fer autour du pays.

      1. chatderuelle dit :

        Samati
        C’est un peu gros non?? comme affirmation…. y aller de tels exemples est une incitation à la haine que même les russes ne tolèreront pas…

        Affirmer vouloir imiter les nazis me semble un tantinet irréfléchi… non?

        les sources sont fiables? si oui…. ma parole dirait Pierre Houde…

      2. Samati dit :

        @ chatderuelle

        Cet énoncé a réellement été fait par un député de la Douma (parlement russe) et diffusé sur Tweeter et Telegram. Plusieurs autres députés ont également fait des énoncés similaires. Je vais essayer de retrouver sur Tweeter (pas facile) le député russe et son énoncé public.

      3. Samati dit :

        Aleksey Zhuravlyov, membre de la Douma (parlement russe) a fait publiquement cet énoncé à télévision publique.
        « He calls for the extermination of 2 million inhabitants of Ukraine. »

        https://twitter.com/nexta_tv/status/1531546852272766976

  8. Louise dit :

    Poutine utilise un langage de menaces, d’intimidation et de violence pour faire peur à l’ennemi et fouetter ses troupes.
    Zelinski utilise des mots de fierté, de courage et de résilience pour encourager ses compatriotes et montrer à l’ennemi qu’ils font face à la détermination d’un peuple qui est prêt au sacrifice suprême pour sauver leur pays.

    À n’en pas douter Zelinski emploie la communication la plus efficace pour son pays et pour les pays de l’Ouest qui le soutiennent et qui espèrent une victoire.

    Malheureusement cette communication n’aura aucun effet sur le dictateur russe.
    Lui aussi est certain de gagner et il va utiliser tous les moyens pour arriver à ses fins.

    Bien malin qui peut prédire la fin de cette guerre d’agression insoutenable.

    1. jeani dit :

      @Louise

      Et dire qu’un « éloquent » participant de ce blogue l’a déjà traité de cave.

      Cela prend tout un « cave » pour diriger son pays de cette façon. Cela prend tout un cave pour avoir l’idée de démissionner et mettre fin à sa présidence si cela pouvait mettre fin à l’invasion du petit dictateur sans moustache (lire cotenord07 à 13h)

  9. cotenord07 dit :

    Voici une vidéo humoristique inspirée de l’œuvre picturale « Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie » (en russe : « Запорожцы пишут письмо турецкому султану »), une immense peinture du peintre ukrainien de l’Empire russe Ilia Répine, qui a été commencée par Répine en 1880 et terminée 11 ans plus tard, en 1891.

    Le tableau est aujourd’hui conservé au Musée russe de Saint-Pétersbourg, et une copie se trouve à Kharkiv, en Ukraine.

    L’œuvre d’Ilia Répine illustre bien trois grandes caractéristiques des Cosaques, soit leur irrévérence face à l’autorité, leur exceptionnel esprit de corps et leur immense courage face au danger et à la mort.

    1. cotenord07 dit :

      En complément d’info : l’article « Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie » de Wikipedia, qui permet de voir une photo de la peinture d’Ilia Répine, et de connaître aussi l’histoire légendaire qui a inspiré cette œuvre spectaculaire, ainsi que le texte des paroles que les Cosaques zaporogues adressent au sultan de Turquie.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Cosaques_zaporogues_écrivant_une_lettre_au_sultan_de_Turquie

  10. chatderuelle dit :

    Zelensky est un intellectuel avant d’être un politicien…. ce qui n’est pas donné à tous….

    poutine était un fonctionnaire… rien de négatif envers eux, mais bon… poutine est aussi intéressant qu’un formulaire FT-614!!

    1. Chanounou dit :

      @chatderuelle,

      Et Dieu sait combien de commentaires sur d’autres forums n’ont pas de mots assez durs pour le président
      ukrainien le traitant de clown, voire de pantin … ou encore pire!
      Merci de rappeler que, même si il a fait de son Hobby d’étudiant , le théâtre, son premier métier, cet homme a une solide formation.
      Je ne sais si les auteurs qu’il a joués l’inspirent, mais en tous cas, il a un sens de la répartie et de la formule qui fait mouche absolument admirable.
      Son »Pour nous, le fer le plus terrible, ce ne sont pas les missiles, les avions et les chars, mais les chaînes » restera à coup sûr dans les manuels d’histoire.
      Chapeau bas, Monsieur, n’en déplaise à vos détracteurs ou pire à vos ennemis….

      1. Haïku dit :

        @Chanounou
        Fort bien énoncé !! 👍👍

      2. Madalton dit :

        Mieux que notre prof de théâtre canadien 😁

  11. Il est important que minus trump aille faire un séjour en prison en insistant sur sa possession de documents hautement confidentiels pour montrer qu’il est un traitre et qu’il est traité comme un traitre.

    Le message sera pour les édentés qui le suive, pour la Russie et pour la Chine.

    Les 4 ans de minus trump sont la source d’un déséquilibre dans le monde. Cela a été interprété par la Russie et la Chine comme une faiblesse du monde occidental.

  12. cotenord07 dit :

    Samati,

    Je crois comprendre que vous avez un ou des proches d’origine ukrainienne dans votre famille, mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi quelqu’un comme vous, une personne instruite et qui a voyagé dans monde, partez en peur à chaque vous que vous trouvez sur Twitter le récit de paroles incendiaires prononcées par un quelconque exalté russe.

    Croyez le ou non, les paroles extrêmes qui vous révoltent sont aussi prononcées dans le camp ukrainien…

    Il y a moins de 24 heures, Radio Europe Libre / Radio Liberté, un média qui est contrôlé par le gouvernement des États-Unis, et qui ne diffuse pas de propagande russe, soyez en assuré, a publié l’article suivant :

    « Kazakh Foreign Ministry Summons Ukrainian Ambassador Over ‘Inappropriate’ Comments »
    By RFE’s / RL Kazakh Service
    August 23, 2022

    https://www.rferl.org/a/kazakhstan-ukrainian-ambassador-summoned-inappropriate-comments/32001053.html

    Extrait :

    « NUR-SULTAN — Kazakhstan’s Foreign Ministry has summoned Ukrainian Ambassador Petro Vrublevskiy over « inappropriate » comments he made in an interview with a Kazakh blogger about Russia’s ongoing unprovoked invasion of Ukraine that went viral on the Internet and sparked a negative reaction in Russia and among ethnic Russians in Kazakhstan.

    In the August 21 video interview, Vrublevskiy answered a question about Russia’s war, launched in late February, by saying: « We are trying to kill as many of them as possible. The more Russians we kill now, the less of them our children will have to kill. »

    The Kazakh Foreign Ministry said in a statement on August 23 that Deputy Foreign Minister Ermukhanbet Konuspaev lodged a protest with Vrublevskiy over the comments.

    « The Kazakh side expressed its position that such statements are inappropriate and inconvenient for the activities of the ambassador of a foreign state. Such actions should not harm friendly relations between states, » the statement said.

    The Association of Russian, Slavic, and Cossack Organizations of Kazakhstan has called on the government to classify Vrublevskiy as a persona non grata.

    (…) »

    &&&&&

    Et cette déclaration publique de l’ambassadeur Vrublevskiy surviennent moins de deux mois après qu’Andreyi Melnyk, ambassadeur d’Ukraine en Allemagne, ait louangé le chef nationaliste ukrainien Stepan Bandera, qui a collaboré avec les nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale, et dont le mouvement nationaliste xénophobe est responsable (avec d’autres groupes semblables…) de la mort ou de la déportation de dizaine (sinon de centaines) de milliers de Juifs et de Polonais de la partie ouest de l’Ukraine, entre 1940 et 1945 environ.

    Quand deux pays ou deux groupes ethnoculturels sont en guerre l’un contre l’autre, il ne faut pas être surpris que des exaltés tentent de diaboliser et de déshumaniser des membres du camp adverse, et il faut tenter de ne pas tomber dans ce piège-là…

    1. el_kabong dit :

      @cotenord

      Vos reproches à samati sont hautement risibles considérant que vous faites exactement la même chose, en pire, en nous relayant constamment, avec enthousiasme, la moindre critique du gouvernement ou de l’armée ukrainienne glanée sur internet (comme vous en profitez pour le faire ici)…

      1. cotenord07 dit :

        @ el_kabong :

        Plutôt que de vous complaire constamment dans le rôle de pisse-vinaigre sur ce blogue, pourquoi ne profitez-vous donc pas de l’occasion pour exprimer votre opinion à propos des enjeux qui y sont soulevés ?

        Je ne parle pas ici d’un commentaire simpliste d’une trentaine de mots comme celui que vous avez publié à 14 h 29, mais d’un commentaire avec un minimum de profondeur intellectuelle, qui réflète une connaissance minimale des enjeux, un intérêt véritable pour ces enjeux et une aptitude à présenter ses idées qui dépasse quelque peu le niveau d’expression d’un colon qui n’est jamais sorti de son patelin perdu dans le fond des bois.

      2. el_kabong dit :

        @cotenord

        Quand les attaques personnelles deviennent la seule argumentation, ça fait pas mal « colon »…

        Quant à votre allusion à un « commentaire avec un minimum de profondeur intellectuelle, qui réflète une connaissance minimale des enjeux, un intérêt véritable pour ces enjeux et une aptitude à présenter ses idées blah-blah-blah », j’espère que ça ne fait pas référence à votre si humble personne…

    2. _renaud dit :

      Les commentaires de Vrublevskiy et des députés de la Douma ne sont pas équivalents. Vrublevskiy dit tuons-en le plus possible, ce qui est pas mal la définition de la guerre. Ceux des députés c’est une fois que la guerre sera fini on va devoir faire un génocide pour éliminer ceux qui sont contre les russes.

      Pas pentoute la même affaire. Et même si les commentaires des députés peuvent sembler exagérer ils sont exactement en ligne avec les commentaires de Poutine qui parlait des vrais russes et de se débarasser des autres comme des insectes dans un pare-prise (je paraphrase).

      1. cotenord07 dit :

        @ _renaud :

        Les déclarations haineuses ou apologistes (dans le cas de Melnyk) des ambassadeurs Vrublevskiy et Melnyk sont totalement inacceptables, comme le sont les déclarations semblables faites par au moins un ambassadeur ou une ambassade russe dans les derniers mois (au Royaume-Uni, si je me souviens bien).

        Et ces déclarations sont typiques certain d’un état d’esprit.

        Il y a une attitude russophobe qui existe chez un grand nombre de nationalistes ukrainiens, à un point tel que des réfugiés russophones du Donbass préfèrent quitter leur terre d’exil dans l’ouest de l’Ukraine, afin de revenir dans le Donbass, parce qu’ils se font insulter s’ils parlent le russe en public.

        Et le volet intolérant et dans certains cas néo-nazi de certaines milices nationalistes ukrainiennes (Azov, par exemple) est bien connu et a été documenté par des journalistes et des médias occidentaux renommés (NYT, WaPo, Time Magazine).

      2. _renaud dit :

        Certains qu’il y a de l’intolérance et de la haine des deux côtés mais par leur ACTIONS les Russes enlève toutes possibilités pour affirmer que ce conflit est de la faute des deux partis ou même pour essayer de trouver des équivalences.

        Avant le conflit oui, c’est vrai, on pouvait dire que les Ukrainiens avait leurs torts et qu’il y avait beaucoup de russophobes mais plus maintenant. On est vraiment rendu ailleurs.

    3. InfoPhile dit :

      @cotenord07

      Je n’arrive pas plus que vous à comprendre le « Samati » nouveau (depuis le début de l’invasion russe).

      Je crois que de vieilles blessures refont surface. L’Holodomor ? Le soviétisme en général ? De commentateur respectable il s’est mué en russophobe de ruelle, véhiculant très volontiers les pires préjugés racistes.

      C’est à la fois dommage et très révélateur de l’effet antagonisant et sur-amplifiant sur le plan intellectuel d’une guerre. Surtout lorsqu’elle touche à nos racines. J’en perdrais moi-même mes repères si mon doux Québec se retrouvait dans cette situation.

      Donc, je le comprends tout en déplorant pas moins l’impossibilité de vraiment discuter dans un contexte aussi émotif.

      Je profite de l’occasion pour exprimer toute ma sympathie à ceux dont le coeur saigne suite à cet impensable conflit qui a pourtant bel et bien lieu en 2022 !

  13. onbo dit :

    @chatderuelle 13h40

    Son handicap, Putin, n’était pas tant d’être fonctionnaire que d’avoir accepté un travail à temps plein consistant à se méfier de n’importe qui, sans exception, même des gens réputés de toute confiance. Ou justement était-ce le travail qui correspondait aux traits de sa personnalité et à son éducation?

    C’est peut-être sur ce terrain de méfiance soutenue envers quiconque qu’il a trouvé en Trump un pareil à lui et qu’il s’est épris, par projection, de ce grand malheureux solitaire.

    Des anti-sociaux ne peuvent demeurer amis que s’ils entretiennent chacun, mais jamais ensemble au grand jamais, des projets de destruction/punition/vengeance d’envergure qui leur apportent contentement, applaudissements, pouvoir, qui pour eux veulent dire ‘gestes d’affection, marques d’attention et le droit d’obtenir des marques extérieures d’amour, comme étant les seules récompenses disponibles pour ces grands blessés du coeur. …et ils se croient bien sûr dur comme fer, mais pas question de se confier à un thérapeute ou un conseiller personnel. ..Des fois qu’ils seraient tout croche!

  14. Samati dit :

    @ cotenord07

    Ce que ce député a dit est en droite ligne avec certains énoncés de Poutine au sujet de la dénazification, la prise de contrôle du pays et son intégration à la Russie. Déjà les camps de filtration éliminent et emprisonnent tous les ukrainiens considérés comme nazis (concept qui ne veut plus rien dire en 2022 sauf si l’on compare les comportements des russes avec ceux des troupes hitlériennes), plus de mille enfants ukrainiens « kidnappés » ont été donnés en adoption à des parents russes (on peut imaginer le traitement qu’ils recevront de ce peuple d’ivrogne).

    Les sites russes et ukrainiens sur Telegram (le média le plus pertinent dans cette guerre compte tenu que les russes peuvent s’exprimer à l’abri de la censure d’état) permet d’avoir une image relativement réaliste des deux parties en présence. La différence de traitement des prisonniers de guerre selon des témoignages de soldats russes est poignante. La majorité des PoW russes, retournés en Russie mentionne les bons traitements reçus en Ukraine ce qui contraste avec les PoW ukrainiens qui pour la très grande majorité font état de tortures de différent niveau.

    Sur les vidéos que l’on y retrouvent, les russes ne se cachent pas pour faire état de leurs crimes (viols d’enfants, de filles et de femmes, torture en direct de prisonniers ukrainiens). Du coté ukrainien, je n’ai vu qu’un seul crime commis contre un soldat russe (mercenaire tchéchène), qui blessé gravement a été tué d’une balle dans la tête.

    Sur Télégram, les soldats russes se plaignent du peu de formation militaire reçue, de la surveillance des soldats tchéchènes qui n’hésite pas à tirer sur ceux qui désirent mettre fin à leur contrat, sur les membres du FSB qui leur volent le résultat de leur pillage, etc.

    Vous cherchez à faire des équivalences basées sur des contextes historiques qui ne sont plus pertinents aujourd’hui. Entre autres, la très grande majorité des ukrainiens russophones, ne veut rien savoir d’une intégration à la Russie, ils préfèrent tous l’approche européenne des derniers gouvernements ukrainiens. Ils connaissent bien la Russie et l’Europe et savent où est leur intérêt.

    La Russie est un pays qui n’a jamais connu la démocratie, où une partie substantielle de la population vit dans une pauvreté indigne pour un pays développé (selon le bureau de la statistique russe 22% des ménages russes n’ont pas l’eau courante, 40% en dehors des grandes villes), la vodka est un véritable fléau (malgré quelques progrès et plusieurs sites Telegram se spécialisent dans les vidéos montrant des ivrognes russes), près de 70% des russes habitent des logements proches des taudis (j’en ai visité quelques uns surnommés khrushchyovka), bref rien pour inciter les ukrainiens à choisir les chaînes.

    1. cotenord07 dit :

      @ Samati :

      Très sincèrement, je crois que, peut-être à cause du fait que vous avez une proche qui est d’origine ukrainienne, ou parce que vous avez eu de mauvaises expériences avec des Russes avec qui vous avez été en contact en Afrique, vous avez d’énormes préjugés envers les Russes, des préjugés qui s’approchent dangereusement de ce qu’on appelle communément « le racisme » (bien que la question de la couleur de la peau n’entre pas ici en jeu, bien sûr).

      Il est évident que faites de la cueillette sélective dans ce que vous rapportez ici, car il y a des cas documentés de crimes commis par des combattants ukrainiens contre des soldats russes (le gouvernement Zelensky a d’ailleurs annoncé qu’il allait enquêter à ce sujet il y a plusieurs mois, mais on attend toujours les résultats de cette enquête…).

      Il y a aussi eu plusieurs cas de maltraitance des russophones par des milices ukrainiennes.

      Les combattants ukrainiens ont aussi régulièrement mis en péril la vie et la santé des populations civiles majoritairement russophones du Donbass par leurs tactiques de guerre, comme l’a bien indiqué le rapport contesté (mais bien fondé selon moi) d’Amnistie internationale.

      Enfin, la propagande de mauvais goût que fait le gouvernement de la République d’Ukraine, entre autres via le média Twitter dont vous raffolez tant, par exemple en se moquant des militaires russes qui se sont fait déchiqueter fort possiblement par des drones kamikazes Switchblade près de la centrale nucléaire de Zaporijia, est un autre signe que ce gouvernement et certains de ses militaires et miliciens ont une conception étrange de ce que devrait être la manière de combattre d’un pays civilisé.

      1. Samati dit :

        @ cotenord07

        En fait j’ai plus de contacts avec des russes que d’ukrainiens. J’ai travaillé avec des russes en Afrique avant 1991 et après. J’ai toujours été étonné du traitement misérable qu’ils recevaient de leur gouvernement ou de leurs sociétés. Plusieurs ont émigré au Canada, en France et aux USA. Mon ancien patron était d’origine russe et j’ai deux voisins d’origine russe également.

        Ma haine ou mes « préjugés » vont plutôt contre la mafia russe qui contrôle (même avant 1991) le peuple russe et qui le maintien depuis longtemps (datant des tsars) dans un état de soumission grâce à la violence ou à l’alcool (j’ai participé à quelques repas avec des dignitaires russes où la vodka était bu comme de l’eau).

        Dans votre analyse de la situation du conflit, vous ne tenez jamais compte du régime kleptocrate qui contrôle le pays et qui siphonne les ressources financières pour les exporter à l’étranger. Vous semblez vouer un culte au dictateur Poutine (similaire au culte bizarre d’Oliver Stone ou de Greenwald pour ce sinistre individu) et ne semblez pas en tenir compte dans vos analyses. Mon racisme anti russe vise uniquement les personnes en autorité qui abusent de leur pouvoir pour voler le peuple et pour mener une guerre à un pays qui avait pris un chemin différent.

        Tous les russes que je fréquentent ont une vision positive de l’Ukraine et sont relativement pessimiste envers le futur de la Russie. L’économie est dans une situation terrible (en raison de la fuite des capitaux), le pays a perdu 4 millions de ses citoyens les plus instruits, et le pays doit vendre à la Chine et à l’Inde son pétrole à rabais.

        Votre commentaire sur le rapport d’Amnistie internationale n’est pas basé sur une recherche sérieuse sur les personnes qui l’ont rédigé (gauchiste à la Greenwald et pro-Poutine, pro-Maduro, pro-Castro, pro-dictateur de toute espèce) et sur la façon dont les témoignages ont été recueillis (prisonniers de guerre ou personnes dans des camps de filtration avec la présence d’agents du FSB et/ou de soldats). Ce rapport sera repris comme cela arrive souvent à AI.

        Finalement votre position pour l’agresseur (le violeur) contre l’agressé (le violé) est plutôt étrange.

      2. cotenord07 dit :

        @ Samati :

        Vous ne savez pas plus que moi qui précisément a rédigé le rapport d’Amnistie internationale.

        Je suis convaincu qu’AI ne divulgue pas et ne divulguera pas l’identité des auteurs de ce rapport afin d’assurer leur sécurité, et je suis aussi convaincu que les auteurs de ce rapport sont des spécialistes qui connaissent bien le droit humanitaire international.

        Vous concluez encore une fois hâtivement et de façon très grossière, et montrez vos énormes préjugés, en affirmant péremptoirement que les auteurs de ce rapport sont des « gauchiste à la Greenwald et pro-Poutine, pro-Maduro, pro-Castro, pro-dictateur de toute espèce » (sic), et en portant un jugement « sur la façon dont les témoignages ont été recueillis (prisonniers de guerre ou personnes dans des camps de filtration avec la présence d’agents du FSB et/ou de soldats » (re-sic).

        Vous n’êtes aucunement en mesure de faire la démonstration de ces affirmations gratuites et farfelues.

        Enfin, ça n’est pas parce qu’on est un réaliste ou un pragmatiste dans le domaine des relations internationales, et en particulier en ce qui concerne les relations entre la Russie et l’Ukraine, que l’on est nécessairement un supporteur de Vladimir Poutine et un adversaire de ceux qui souffrent dans ce conflit.

        Votre analyse manque énormément de nuance et vous vous transformez en une sorte de haut-parleur d’une propagande facile, simpliste et manichéenne.

  15. Apocalypse dit :

    @cotenord07 – 14:52

    « @ el_kabong : – Plutôt que de vous complaire constamment dans le rôle de pisse-vinaigre sur ce blogue, pourquoi ne profitez-vous donc pas de l’occasion pour exprimer votre opinion à propos des enjeux qui y sont soulevés ? »

    👏👏😍

    Qu’on critique les posts des autres – avec argumentation – pas de problème, mais on ne voit jamais un post de « el_kabong » donnant son opinion sur un sujet et argumentant sa position. Disons qu’il est tenant de le traiter de TROLL.

    1. cotenord07 dit :

      @ Apocalypse :

      Mais pourquoi donc ce type prendrait-il le risque de révéler publiquement son ignorance et son manque de curiosité intellectuelle généralisé, quand c’est si facile de critiquer ceux qui ont l’audace et l’aptitude d’exprimer une opinion, ou de partager des informations et des articles ?

    2. gl000001 dit :

      « argumentant sa position » On a hâte que vous le fassiez vous aussi sur certains sujets où votre très grande émotivité prend le dessus 😉

    3. @Apocalypse (24/08/2022 à15:03)

      Très intéressant comme commentaire surtout venant d’un intervenant qui a l’habitude de dire n’importe quoi avec comme argument, disons le franchement, du « gros n’importe quoi ».

      Un exemple? Récemment, vous avez lançé des fleurs au président Biden pour avoir réussi à faire adopter son méga projet de loi sur l’économie et l’environnement,en soulignant que cela ferait faire un bond en avant au pays.

      Le lendemain, sans avertissement, vous lui lançez en pleine gueule le pot en lui reprochant de ne pas avoir eu assez de « balls »pour faire passer un projet plus novateur, plus progressiste, plus avant-gardiste, d’avoir courbé l’échine, d’être un « loser fini ».

      Bien sûr, on peut changer d’idée. C’est normal. Les choses évoluent et le temps nous apporte souvent de nouvelles perspectives qu’on n’avait pas, à prime abord, perçu.

      Dans votre cas, c’est quasiment une façon de fonctionner, « Blanc » un jour, « Noir » le lendemain.

      Difficile de trouver un argumentaire logique dans votre affaire.

      Pour vous paraphraser, disons que, il est parfois très tentant de vous qualifier de « TROLL ».

      Qu’en pensez-vous ?

      P.S. Je ne crois pas que M. Hétu sorte ses ciseaux de censeur pour supprimer mon commentaire même si je sais que c’est ce que vous souhaiteriez. !!

      Ce jour là, je pense quer vous nous avez montré « votre vrai visage », votre côté somble, votre côté « Darth Vador »

  16. sousmarin dit :

    Avion, canon, navire ou même agressif char,
    Qui face à une armée, arrivée sur le tard,
    N’imposeront jamais, à la fragile Ukraine,
    Certains liens abhorrés, que l’on appelle chaîne.

  17. @ cotenord7 14:52
    Cher cotenord7, PERSONNE ne choisis, à la naissance, le degré de QI de son propre cerveau. Il faut croire que vous avez eu de la chance. Je n’ai, de toute évidence, pas hérité du même ( QI, pas cerveau) que vous. Vous êtes assez brillant pour comprendre tout ça mais pas assez pour vous abstenir de bûcher sûr ceux qui, croyez-moi, savent pertinemment qu’ils sont moins brillant que vous. J’aimerais avoir la même capacitée intellectuelle comme plusieurs d’entre vous, pour contribuer moi aussi. Je ne compte pas les fois où je m’abstiens, faute de  »calibre ». Je me contente de faire le  »clown ». Les colons souffrent de ça mais encore plus du fait de gens comme vous qui, en plus, nous  »tapes su’l clou ». Et puis, une personne intelligente, l’est suffisamment pour comprendre que, parfois, il est préférable de s’abstenir. — Un colon qui bûche dans le fond de son bois, pas su’a tête des autres, ‘stie. Sans rancune

  18. Voilàà quoi ressemble un discours rassembleur, capable de galvaniser une population face à un envahisseur qui ne cherche qu’à anéantir cette nation, quoiqu’en disent certains sur ce blogue qui préféreraient sans doute voir l’Ukraine « s’écraser » devant le DESPOTE et accepter toutes ses conditions.

    Il faut de tout pour faire une société y compris des gens qui n’ont pas de colonne vertébrale.

    Cependant, ils ont droit d’exprimer leurs opinions si dépaisantes soient-elles.

    Fort heureusement pour eux, on vit dans une société libre et démocratique où la liberté d’expression est un DROIT SACRÉ.

    On est pas en CDN, en Chine ou même en Russie !!

  19. @ cotenord7 15:11 Ayoye, ayoye, ayoye !!! Complaisance, sors de ce corps !! Il y a plusieurs formes d’intelligence (comme la capacitée d’analyse, genre…). Pour chaque individus, certaines font clairement défaut. J’vous laisse, faut j’aille  »bûcher ». À chacun ses champs de compétences !

  20. Layla dit :

    @Jeani 13:40

    Jeani merci d’avoir attiré mon attention sur le post de cotenord. Et dire que j’ai failli ne pas le lire…

    Il commence ainsi…
    « Un article paru dans le Washington Post ce matin révèle que Zelensky a envisagé de démissionner dans les heures suivant le début de l’invasion. »

    Avis à tout ceux qui ne l’on pas lu, lisez l’extrait ça vaut le coup…

    mais avant en lisant la phrase citée plus haut de cotenord, votre première impression vous dit quoi?

    Qu’est ce que cotenord voulait nous passer comme message?

    Mais il est innocent, méchante fille de lui prêter de mauvaises intentions après tout il nous donne la vraie histoire, avec des extraits qui démentent l’impression qu’on a eu.

    Je n’ai pas accès au WAPO… Mais les extraits de Cotenord07 me suffisent. J’espère qu’il ne se donnera pas la peine de me suggérer de soustraire de mon budget un abonnement au WAPO, je connais ses procédés méprisants mais ce post suscite chez moi du mépris à son égard, sachez le.

    Très différent d’envisager de démissionner comme un lâche et dire si cela pourrait arrêter la guerre je le ferais sans remords.
    Jugez par vous même.

    «  Dans les premières heures de la guerre, alors que les responsables occidentaux le pressaient d’évacuer, Zelensky leur a dit qu’il serait heureux de partir ou de démissionner si cela mettait fin à la guerre. Il a dit qu’il ne craignait pas de perdre son poste, mais qu’il pensait simplement que son départ aiderait les Russes à atteindre leur objectif et aggraverait la situation des Ukrainiens.

    « Je n’essaie pas de conserver le pouvoir », a expliqué Zelensky aux responsables occidentaux. « Si la question est que je parte, et que cela arrêtera l’effusion de sang, alors je suis tout à fait d’accord. J’irai tout de suite. Je ne me suis pas lancé en politique pour ça – et j’irai quand vous le direz, si cela peut arrêter la guerre. »

  21. Samati dit :

    Pour conclure sur ce blogue, l’hymne national ukrainien d’un peuple qui refuse que l’on lui mette des chaînes aux pieds. Cotenord devrait apprécier les paroles qui font référence au passé cosaque de ce peuple.

    1. cotenord07 dit :

      @ Samati :

      C’est effectivement un très beau chant.

      Dans l’espoir que les peuples de la civilisation des Slaves orientaux se réconcilient et finissent par cohabiter dans la paix et l’harmonie, je vous propose de mon côté une interprétation du chant traditionnel cosaque « Luba, Bratsy, Luba » (en russe : « Любо, братцы, любо », en français : « il fait bon, frères, il fait bon »), qui a eu lieu le 15 décembre 2021, et dans lequel on peut entendre la talentueuse chanteuse russe Pelagueïa, accompagnée du Chœur cosaque du Kouban.

  22. InfoPhile dit :

    @Samati à 16:39

    Vous adressant à Cotenord07 :

    « Finalement votre position pour l’agresseur (le violeur) contre l’agressé (le violé) est plutôt étrange. »

    Il ne vous est pas venu à l’esprit qu’un pis-aller pour l’Ukraine était ce qu’on pouvait lui souhaiter de mieux en ce que c’était réalisable et à un coût immensément inférieur à celui qu’elle doit (et devra) se farcir ? Et sans que cela soit le moins du monde une forme de cautionnement pour l’agresseur ?

    Pourquoi Zelensky n’a pas opté pour un pis-aller ?

    Moi, ce qui me sidère le plus, c’est l’inintelligence des gens qui s’imaginent que le choix d’un pis-aller ne peut qu’être celui d’un pro-Poutine alors que c’est plutôt l’expression d’une évidente sensibilité à l’endroit de l’Ukraine. Merde, c’est à se demander s’ils réalisent ce que vivent les Ukrainiens!

  23. Samati dit :

    @ InfoPhile

    Avec Poutine il ne pouvait y avoir de pis-aller. Ses demandes étaient claires :
    – Non intégration de l’Ukraine à l’OTAN, neutralité : demande acceptée par l’Ukraine
    – Désarmement : demande refusée pour des raisons évidentes
    – Dénazification qui impliquait la mise en arrêt par les russes d’une partie de la population : demande bien sur refusée
    – Mise en place d’un gouvernement fantoche sous l’autorité de la dictature russe : demande bien sur refusée

    On sait maintenant que Poutine voulait fusionner l’Ukraine avec la Russie et effacer la notion de peuple ukrainien. Bien sur, aucun peuple responsable n’aurait accepté de s’enchaîner à une dictature pour plusieurs années sous Poutine et éventuellement sous ses successeurs.

    Vivre sous la dictature russe, c’est renoncer à la liberté de la presse et à toute opposition politique, c’est vivre dans un des pays les plus corrompus de la planète (l’Ukraine faisait d’importants progrès avant la guerre), c’est renoncer à tout espoir de vie meilleure pour ses enfants, n’offrant à ceux-ci que l’espoir d’émigrer à l’étranger, comme l’on fait des millions de russes (et d’Ukrainiens sous le régime corrompu de Yanukovych, pantin que Poutine avait choisi pour remplacer Zelensky).

    Plusieurs russes essaient de combattre la dictature à leurs risques et périls et c’est ces russes que j’admire (j’en connait plusieurs). Je n’aime pas ceux qui agressent la population ukrainienne, qui détruisent leur vie, qui violent femmes et enfants, qui bombardent les villes aveuglément et pour cela on m’accuse de « racisme ».

  24. InfoPhile dit :

    Si vous avez eu d’étonnantes tournures qui étaient à mes yeux racistes, je n’estime pas que vous l’êtes réellement, tellement ça ne concorde pas avec le Samati que j’aimais lire la vaste majorité du temps. Et je peux comprendre aisément qu’on puisse, disons, tourner les coins ronds, a fortiori lorsque nous sommes atteints émotionnellement, tel que ce conflit nous impacte.

    Vous soulevez des points qui se discutent :

    « Avec Poutine il ne pouvait y avoir de pis-aller. »

    À votre avis, ça ne se pouvait pas. Selon moi, c’était possible et c’était grosso modo Minsk II.
    En ce qui a trait à la dénazification, il « paraît » qu’elle est complétée depuis que le régiment Azov a été neutralisé à Marioupol ! C’est du moins ce qu’affirment les Russes.

    Pour ce qui est du désarmement, il y a des faits qui doivent être connus :

    Car depuis 2014, au moins, l’Occident achemine vers l’Ukraine des armes diablement efficaces. Les Russes allèguent même que les États-Unis ont en Ukraine des laboratoires biologiques; Ce que les Américains ont qualifié d’absurde dans le passé, avant d’y aller d’une curieuse admission pour le moins tardive (rien pour rassurer un pays traumatisé par la 2e guerre mondiale et dont le bilan inimaginable des pertes s’est élevé à 28 MILLIONS de morts!) :

    « Les États-Unis reconnaissent avoir financé des laboratoires biologiques en Ukraine »

    https://www.francesoir.fr/politique-monde/les-etats-unis-reconnaissent-avoir-finance-des-laboratoires-biologiques-en-ukraine

    Au fait, connaissez-vous la Doctrine Wolfowitz ?

    « Le 18 février 1992, Paul Wolfowitz, alors Sous-secrétaire à la Défense des USA, produit un rapport qui deviendra la Doctrine Wolfowitz, adoptée d’emblée par George Bush. Cette doctrine voit la dissolution de l’URSS comme une opportunité pour renforcer la puissance des USA. Elle propose l’action militaire préventive «preemptive action» afin d’anéantir toute menace éventuelle contre les États-Unis. Le Rapport Wolfowitz est classé «Secret Defence». Mais le New York Times le rendra public. »

    C’est ce qui explique que :

    « Le 29 mars 2004, George Bush confirme que l’OTAN accueille la Bulgarie, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. C’est le retour à la guerre froide. » Ni plus ni moins.

    Et que dit le rapport de la Rand Corporation ? :

    Extending Russia
    Competing from Advantageous Ground

    « This report seeks to define areas where the United States can compete to its own advantage. Drawing on quantitative and qualitative data from Western and Russian sources, this report examines Russia’s economic, political, and military vulnerabilities and anxieties. It then analyzes potential policy options to exploit them — ideologically, economically, geopolitically, and militarily (including air and space, maritime, land, and multidomain options). »

    Je vous laisse conclure.

    https://www.rand.org/content/dam/rand/pubs/research_reports/RR3000/RR3063/RAND_RR3063.pdf

  25. sousmarin dit :

    Cette façon de défendre l’agresseur en accusant l’agressé est bien connu des prétoires étasuniens, elle est répugnante.

    Bien évidemment, personne n’étant immaculée, on trouvera toujours de « bonnes » raisons pour expliquer l’agression (elle l’a provoquée avec sa mini-jupe ou alors l’Occident a accueilli plein de pays qui devaient rester sous ma coupe nous dit le p putride…il l’a battu à mort mais pourquoi n’a-t-elle pas cédé en lui donnant ce qu’il voulait ?)
    Et si ça ne suffit pas, on invente, on affabule, on suppute, tout cela grassement subventionné par la Russie qui remplit bien des poches d’experts, de politiciens ou d’intellectuels à vendre.
    L’histoire des laboratoires biologiques confine au ridicule.

    Pour moi, avec ce que l’on sait de sources fiables, celui qui défend la Russie est soit un imbécile, soit un lâche, soit un vendu, soit un propagandiste.
    Bien entendu, l’Occident et l’Ukraine ont commis des erreurs (l’Ukraine en premier lieu a fait preuve de grande naïveté en rendant ses armes nucléaires), voire des intentions malveillantes mais la Russie a comme dirigeant un sociopathe avec la folie des grandeurs et on ne négocie pas avec ce type de profil car il ne comprend qu’une seule chose: la force brute.

    Le p putride est dans une impasse, il essaie de gagner du temps mais sa fin me semble inéluctable. Une fois que l’argent ne coulera plus à flot, les défenseurs de la Russie deviendront, comme par miracle, bien moins nombreux…

    1. InfoPhile dit :

      Je ne vois personne ici qui défende la Russie. Que des commentateurs sans nuances et quelques autres, moins nombreux, qui tentent de nuancer l’horrible situation, et ses causes multiples, que les Ukrainiens doivent se farcir. À moins de se méprendre sur les vertus de la paix ou carrément de la mépriser, cette démarche me semble très saine.

      Pourtant, vous débutez bien en reconnaissant qu’il y a des torts un peu de tous les côtés. Mais ça se gâte plutôt puérilement par la suite lorsque vous sombrez dans un manichéisme déplorable. Je vous invite à prendre du recul, puis à vous poser des questions sans a priori (à douter de vos idées reçues). À moins d’être irrémédiablement un va-t-en-guerre, je vous garantis que c’est intellectuellement salutaire. Au plaisir !

      P.S. Ne convenez-vous pas qu’en niant d’abord la présence de ces laboratoires, avant d’admettre plus tard leur existence, que cela, sans en conclure définitivement quoique ce soit, nuit à la crédibilité des États-Unis ?

      Perso, depuis la guerre de Tchétchénie, puis l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, je n’entretiens nul doute sur la froide brutalité du régime Poutinien. Ce qui n’empêche pas de chercher à en comprendre la « logique » et ses allégations, vraies, fausses ou exagérées et d’ajuster le « tir » en conséquence. Cela pour le plus grand bien des Ukrainiens et de tous en fin de compte.

  26. Je suis philatéliste à temps partiel héhé; regardez le superbe timbre émis par la poste ukrainienne, qui illustre bien cette citation 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=txT5TEjairU

    P.S.: De retour après une pause d’actualité politique pendant plusieurs mois, j’en avais besoin pour ma santé mentale; si vous sentez que vous commencez à faire du doom-scrolling c’est le temps de prendre un break 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :