Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Décidément, tout baigne pour les démocrates ces jours-ci. Une semaine après l’entente surprise entre Joe Manchin et Chuck Schumer sur un plan d’investissements dans le climat et la santé voulu par Joe Biden, Kyrsten Sinema a mis fin au flou qu’elle laissait planer sur ses intentions et donné son appui à l’initiative jeudi soir, moyennant des modifications. Schumer, chef de la majorité au Sénat, a aussitôt annoncé un premier vote sur le projet de loi samedi.

Le texte prévoit des dépenses de 369 milliards dollars pour des programmes destinés à lutter contre le changement climatique, une somme record, et des revenus de 739 milliards de dollars sous la forme de nouveaux impôts aux Américains les plus fortunés et aux entreprises, dont 300 millards seront consacrés à la réduction du déficit. Il mettra notamment en place un système de négociation qui permettra de réduire le coût des médicaments sur ordonnance pour les personnes âgées, tout en prolongeant des subventions offertes aux personnes qui souscrivent une assurance-santé dans le cadre de l’Obamacare.

Pour obtenir l’appui de Sinema, les dirigeants démocrates ont accepté de renoncer à une augmentation d’impôt de 14 milliards de dollars imposée à certains riches gestionnaires de fonds spéculatifs et de fonds de capital-investissement, de modifier la structure d’un impôt minimum de 15 % sur les sociétés et d’inclure des fonds de lutte à la sécheresse au profit de l’Arizona.

La hausse d’impôt à laquelle s’opposait Sinema sera remplacée par une nouvelle taxe d’accise de 1 % sur les rachats d’actions qui rapportera 73 milliards de dollars, selon des sources démocrates citées par le site Politico.

Le projet de loi, beaucoup moins ambitieux que le Build Back Better Act auquel Manchin s’était opposé, est officiellement connu sous un nom qui en dit long sur une des obsessions du sénateur de Virginie-Occidentale : Inflation Reduction Act of 2022.

« L’accord préserve les principaux éléments de l’Inflation Reduction Act, notamment la réduction des coûts des médicaments sur ordonnance, la lutte contre le changement climatique, la suppression des échappatoires fiscales exploitées par les grandes entreprises et les riches, et la réduction du déficit », a déclaré le sénateur Schumer. « L’accord nous rapprochera un peu plus de la promulgation de cette loi historique en tant que loi. »

Il y a encore cependant des étapes périlleuses à franchir. Comme l’adoption du projet de loi empruntera la voie de la réconciliation budgétaire, elle nécessitera non seulement l’appui unanime des 50 sénateurs du groupe démocrate mais également le feu vert de la responsable des règles parlementaires au Sénat. Celle-ci devra déterminer si toutes les dispositions du projet de loi ont une incidence budgétaire.

Les sénateurs républicains, de leur côté, ne peuvent pas bloquer directement un projet de loi adopté par un tel processus. Ils peuvent cependant proposer des amendements qui pourraient mener à des votes difficiles pour les démocrates, notamment sur l’immigration, et même faire dérailler l’affaire.

Mais les démocrates du Sénat sont en meilleure position que jamais pour offrir à Joe Biden une de ses plus grandes victoires législatives.

(Photo Getty Images)

28 réflexions sur “Climat et santé : Sinema donne son appui

  1. Alexander dit :

    Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini. Et il y a loin de la coupe aux lèvres, mais c’est définitivement une bonne nouvelle de plus.

    Rallier Senema et Manchin à un tel projet de loi est quand même quelque chose. Une possible très grande réalisation pour Biden et Schumer.

    Sur ce blogue, on était plusieurs, et moi le premier, à vouloir évincer Manchin ou Senema du parti pour leur blocage systématique. Les deux dirigeants ont préféré la voie de la négociation.

    La colère est mauvaise conseillère, dit le proverbe, et Biden applique parfaitement ce dicton pour résister aux pressions comme peu de présidents avant lui.

    Si ce projet passe, il se rajoutera à d’autres très gros projets réalisés en dedans de deux ans.

    Imaginez à quel point le pays se serait renaît de ses cendres si le bipartisme était davantage présent.

    Les républicains, par leur blocage éhonté, n’ont rien fait d’intelligent pour leur pays, à part un recul de 50 ans.

    Mais Biden est d’une persévérance historique.

    Il garde le cap dans la tourmente et la tempête qui frappe. Un vrai Commandant-en-chef.

    C’est remarquable.

    1. Layla dit :

      @Alexander 7:38
      💯excellent💯

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @Alexander: «La colère est mauvaise conseillère, dit le proverbe, ….»

      Vrai! Surtout quand il n’y a aucune voie que la «négociation» avec des gens qui peuvent tout faire dérailler et dont les votes sont essentiels pour avancer, même si ça n’est que d’un petit pas..
      Ce qui est enrageant dans tout ce processus marqué par des reculades obligées c’est que ces deux mouches du coche vont pouvoir se vanter d’être les artisans de ces compromissions qu’ils vont, sans gêne, qualifier d’avancées historiques alors qu’en fait, comparés aux plans originaux, ce ne sont que des petits pas bien timides.

      Art du compromis ou art du possible, la politique?

      https://www.histoire-en-citations.fr/citations/gambetta-la-politique-est-l-art-du-possible

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        «Art du compromis ou art du possible…»

        Ou, selon un certain DJT, The art of the «dill» pickles. 🥒🤑

    3. Mona dit :

      @Alexander 👌 je seconde @Layla et @ Jeanfrancoiscouture

  2. oeufoulepoussin dit :

    On commence à voir la lumière au bout du tunnel Louis Hippolyte Lafontaine.

    1. Alexander dit :

      @oeufoulepoussin

      Dans le cas du Pont Tunnel, la lumière c’est plus le train en sens inverse qui arrive. 3 ans de travaux à venir et de congestion monstre. De quoi vouloir amener le F.A. Gauthier à Montréal pour faire les traversées. Une idée comme ça.

      1. oeufoulepoussin dit :

        Cette nouvelle m’a vraiment découragé ce matin.
        900 millions de plus, sans compter les bouchons, et qui sait quelle autre surprise nous attend dans les 3 prochaines années.

        Pour faire le lien avec le billet ci haut, je suis très prudent en regard de mes attentes.
        Les enjeux sont énormes. Avec des élections de mi-mandat qui arrive en novembre, je crois que les républicains feront tout ce qui inhumainement possible pour que l’expression  » accoucher d’une souris » se réalise. Bien entendu, il n’est pas question de faire  »avorter » ce projet.

  3. _renaud dit :

    L’effet Biden!

  4. Toile dit :

    Je ne sais pas si je erre ou pas mais on dirait qu’il y a eu un changement de dynamique. Outre les ripoux qui s’opposent à tout, c’était sans compter les croques en jambe de Manchin et de « Cinéma »: des trous noirs qui aspirent vers le néant. Or, on dirait que ce sont ces propres trous noirs qui sont désormais happés par le parti démocrate. Ils ont l’initiative et les wagons suivent. La stratégie bipartisane semblent donner des fruits. En cela Biden et Schumer ont bien manœuvré.

  5. xnicden dit :

    « La hausse d’impôt à laquelle s’opposait Sinema sera remplacée par une nouvelle taxe d’accise de 1 % sur les rachats d’actions qui rapportera 73 milliards de dollars »

    Pardonnez mon ignorance mais qui va payer cette taxe, les entreprises qui rachètent les actions ou les détenteurs de ces actions rachetées?

    1. Ziggy9361 dit :

      Ce n’est pas de l’ignorance,c’est plutôt un questionnement justifié quand on sait que tout est dans les détails, et qu’au départ entente négocié entre Shumer et un homme d’affaire de Virginie qui a le « charbon propre » comme  » sideline ».

  6. probert dit :

    Les démocrates ont appris des républicains l’importance de donner un nom qui soit vendeur à leur projet de loi (No child left behind…Inflation réduction act..)

  7. Madalton dit :

    HS, il s’est créé 528 k emplois en juillet, le double des estimations prévues.

    1. Gilles Morissette dit :

      @MaDalton (05/08/2022 à 08:39)

      Avec de tels résultats (voir le tweet de M. Hétu pour plus d’infos), on pourrait s’attendre à ce que le taux de popularité du président Biden fasse un bond vers le haut.

      Ce ne sera probablement pas le cas.

      Allez comprendre quelque chose.

      On se demande parfois ce qui ne tourne pas « rond » dans la tête de certains Américains. !!

      Anyway.

      Parions que « Faux News » et les réseaux merdiques de la « Drette » (OANN, News Max, etc) passeront cette nouvelle sous silence !!

  8. Gilles Morissette dit :

    Oui, c’est une bonne nouvelle.

    Certains diront, probablement avec raison, qu’il aura fallu édulcorer encore ce vaste projet de loi afin de satisfaire Sinema et Manchin.

    On en a même changé l’appellation pour « faire plaisir » à Manchin.

    Et oui, c’est ça la politique.

    Dans un système démocratique comme celui des USA, où la ligne de parti de parti n’existe pas, on doit parfois, pour ne pas dire souvent, faire des compromis si on veut espérer faire adopter des projets de cette envergure.

    Il faut négocier, négocier et encore négocier jusqu’à l’écoeurement pour arriver à un résultat viable qui passera le test du Congrès.

    Le président Biden aura réussi, si ce projet est adopté, à faire passer une pièce législative majeure de son agenda et à montrer à tous, même au plus sceptiques, son leadership, sa tenacité, sa persévérance.

    C’est exactement ce que les Américains attendent de leur Commandant-En-Chef.

    C’est un avancée importante (trop peu par rapport à la version originale, diront certains) qui viendra, comme le souligne le sénateur Schumer, « changer bien des choses notamment sur le coût des médicaments, les changements climatiques, les échappatoires fiscaux, etc. »

    Aurait-on pu aller plus loin? Sûrement.

    Toutefois, il y a de très fortes chances qu’en bout de ligne, le résultat final aurait abouti à un retentissant échec pour l’administration Biden, chose qu’elle ne pouvait se permettre à quelque mois des « Mid-Terms ».

    Cependant, ne pavoisons pas trop vite

    Il n’est pas dit que les enfoirés de « Républichiants » ne tenteront pas de faire dérailler le processus en utilisant toutes sortes de mesures dilatoires dont eux seuls ont le secret.

    C’est toujours la même histoire avec ces salopards.

    Ils vont souvent (toujours diront certains) s’opposer à des mesures qui vont bénéficier à l’ensemble de la population.

    On dirait bien que le vent est en train de tourner en faveur des Démocrates, chose qu’on ne pouvait imaginer il y a à peine quelques mois.

    Y a pas à dire. La politique vous réserve parfois des surprises innattendues.

  9. Gilles Morissette dit :

    HS

    Voici un article intéressant sur l’avenir politique qui pourrait attendre le président Biden et LA CHOSE.

    Belle matière à réflexion en ce début de week-end.

    Ça vaut la peine d’aller consulter les commentaires.

    Vous constaterez que nos « Édentés locaux » n’ont rien à envier à leurs homolgues américains.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/et-si-trump-n%c3%a9tait-pas-le-candidat-r%c3%a9publicain-en-2024/ar-AA10kOWV?li=AAanjZr

  10. cotenord07 dit :

    C’est effectivement une très bonne nouvelle, en particulier pour le président Biden.

    Compte tenu de la complexité du système politique fédéral des États-Unis, et de la grande liberté des élus (il ne sont pas astreints à une ligne de parti comme au Canada), il est inévitable que les projets de loi subissent des modifications significatifs au cours du processus législatif.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @cotenord: «…il est inévitable que les projets de loi subissent des modifications significatifs au cours du processus législatif.»

      En théorie, cela est concevable, voire souhaitable. Reste que dans la situation actuelle, avec un bloc républicain quasi immuablement monolithique, ce qui ressemble étrangement à une «ligne de parti», le principe de la «liberté» des élus rendant possible l’art du compromis est totalement vicié par deux élus représentant moins de 10 millions d’Américains. Ils jouissent d’un invraisemblable pouvoir de blocage sur un président dont la majorité obtenue au vote populaire est quasi égale au total de la population des deux états représentés par nos deux tire au flanc. Je comprends que le président puisse se contenter d’un petit pourcentage de quelque chose plutôt que 100% de rien du tout mais il me semble qu’il devrait y avoir des limites. Mais ça n’est pas demain la veille que l’on va assister à quelque changement que ce soit sur ce chapitre. Trop de petits pouvoirs devenus grands seraient perdus.

      Petite question, juste de même: Comment se fait-il que l’on n’entende jamais parler de l’autre sénateur de l’Arizona, Mark Kelley, lui aussi démocrate? Dans le cas du Manchin, sa collègue sénatrice est républicaine, ce qui explique d’emblée son silence et son acquiescement à la ligne imposée par McConnell mais l’autre, pourquoi est-il silencieux?

  11. Lukas dit :

    Coudonc!
    Y-at’il quelqu’un qui a finalement réussi à « expliquer » le sens de la vie et la définition du Democrat party à Manchin et Sinema ces derniers jours???
    C’en est presque épeurant!!!

    😉

  12. ralbol dit :

    – Pour obtenir l’appui de Sinema, les dirigeants démocrates ont accepté de renoncer à une augmentation d’impôt de 14 milliards de dollars imposée à certains riches gestionnaires de fonds spéculatifs et de fonds de capital-investissement…

    Donc, protéger les ti-namis licheux d’cash ;

    – …de modifier la structure d’un impôt minimum de 15 % sur les sociétés

    Donc, de protéger les corporations qui gonflent sa caisse électorale ;

    – …et d’inclure des fonds de lutte à la sécheresse au profit de l’Arizona.

    Donc, un petit nananne, un petit bonbon obligatoire pour que les poissons votant de son État continuent de croire que tout ça, c’est pour leur mieux-être.

    Ça crève les yeux d’opportunisme et d’hypocrisie.

    Allez, votez encore pour !

    1. simonolivier dit :

      Les gens qu’elle veut protéger des augmentations d’impôts s’adonnent à être parmi ses plus généreux donateurs. Coincidence? Rule #39.

  13. Kelvinator dit :

    Ça me fait penser à cette nouvelle :
    « La Chine a suspendu vendredi toute coopération avec les États-Unis sur le réchauffement climatique »

    Donc la Chine veut non seulement s’opposer aux USA, mais elle veut s’opposer aussi à l’ensemble des êtres vivants de la planète!!!
    L’isolation chinoise continue.

    1. oeufoulepoussin dit :

      Kelvinator dit :

      On vit dans un monde de fou.
      Un astéroide foncerait droit sur la terre qu’on aurait probablement les mêmes chicanes puériles que nous avons présentement.

      C’est toi qui a commencé. Non c’est toi.

      Combien d’années cela prendra pour que l’humanité acquiert sa maturité ?

      Concernant la fin de la coopération sur le réchauffement climatique, j’aimerais bien savoir sur quoi ils coopéraient avant.

      Ce qui me dérange un peu plus, c’est la fin de la coopération militaire entre ses deux pays. Un pétard est si vite parti.

      1. Kelvinator dit :

        L’article sur la coopération faisait référence à l’accord de Glasgow l’année dernière, mais qu’entendez-vous par coopération militaire? Entre la Chine et les USA? Je ne crois pas que les deux pays coopère à des missions de l’ONU ou autres.

        Ce sera très difficile d’avoir l’unanimité sur un accord climatique. Avec un consensus, plusieurs utilise les excès de certain pour éviter d’appliquer les accords, comme vous écrivez des chicanes puériles. Si lui ne le fait pas, pourquoi je le ferai? C’est un peu le même problème avec la taxation des compagnies, il y aura toujours un pays pauvre qui donnera un congé fiscal aux compagnies pour avoir des emplois. Dès qu’il y a des dissidents, la division s’installe.

      2. oeufoulepoussin dit :

        Concernant la coopération militaire, le dialogue est maintenant rompue entre ses deux géants.
        Compte tenu qu’il y a beaucoup de navires militaires américains qui circulent dans les mers de Chine, les risques d’un accrochage involontaire deviendront plus grands.

        Et merci pour l’info concernant l’accord de Glasgow.

  14. sousmarin dit :

    Encore faudrait-il voir au final où va vraiment se déverser l’argent et dans quelles poches…la frontière est parfois très mince entre compromis et compromissions, voire corruption.

  15. nefer111 dit :

    Si « ça » c’est une victoire … j’ai pas hâte de voir leur défaite … 🤷🏻‍♀️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :